• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

njama

njama

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 22/02/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 16268 32
1 mois 0 47 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • njama njama 27 septembre 21:07

    @Fergus
    Mais puisque l’on vous dit — comme Njama — que l’action de l’homme sur le réchauffement climatique est une vue de l’esprit...


    Bonsoir Fergus
    Sauf erreur je n’ai rien supposé de tel je constate simplement que tout ce qui tourne autour du réchauffement climatique, à tort ou à raison, repose sur des « modélisations » informatiques« , avec de très nombreux biais possibles en fonctions de données de bases retenues, ce que vous, ni le GIEC, ne pourriez contester.
    Libre à vous de »croire" (c’est bien le mot) ce que vous en voudrez.

    Bon prince j’essaie d’être, merci pour l’article qui alimente une controverse qui vue de ma petite planète n’est pas prête de s’arrêter, à l’instar d’ailleurs de celle du coronacircus.



  • njama njama 27 septembre 18:48

    @goc
    plus la masse de glace est important, plus l’inertie thermique est importante, même choses pour la température des océans, hors surface et quelques courants marins les T° sont très stables, c’est dailleurs cette inertie qui permet de réguler le climat

    Un jour ou l’autre la théorie du réchauffement climatique pour cause de l’activité anthropique fera partie des plus grandes impostures de l’histoire. Le discours des climastrologues alias les réchauffistes sur le réchauffement climatique ne pourra pas tenir bien longtemps, simple question de logique :

    « Je pense que ce moment de transition nous prépare non pas au réchauffement, mais au refroidissement global. La surface des océans est en train de s’élargir et avec elle, la surface des évaporations », explique Natalia Riazanova, directrice du laboratoire de géo-écologie à l’Université des relations internationales de Moscou (MGIMO). « Résultat, la quantité des nuages au-dessus de ces zones augmente également. Ces nuages constituent un barrage entre la Terre et le Soleil. Et la période de refroidissement va commencer après une brève période de réchauffement. »

    source : https://lasocietesolidaireetdurable.com/2014/04/29/lhomme-peut-il-sadapter-au-refroidissement-climatique/



  • njama njama 27 septembre 17:09

    juste un « dommage collatéral » qu’ils disent dans le jargon, la faute à pas de chance...





  • njama njama 27 septembre 16:24

    @Eric F

    Puisque la T° précède le CO2 d’environ 800 ans, on ne voit pas quel impact pourrait avoir une baisse du CO2 sur les T°, sauf peut-être à le constater dans quelques siècles.

    (Ibid) Le bricolage carbocentriste

    Mais les carbocentristes n’ont pas laissé ces bêtes questions de cause et de conséquence gâcher leur si belle histoire d’apocalypse climatique provoquée par l’Homme. Face à l’objection, ils ont fait ce que font bien plus de scientifiques qu’on imagine : ils ont bricolé quelque chose pour sauver le soldat CO2. L’idée a été de constater que les changements de régime mesurables (à une hausse succédant une baisse) se produisent en moyenne tous les 5 000 ans, si bien que les 800 ans d’écart entre température et CO2 pouvaient, dirent-ils, être passées par pertes et profits. Cette cancel culture appliquée aux carottes de glace donne à peu près ceci : un phénomène extérieur (par exemple les paramètres orbitaux de la planète) fait changer de sens l’évolution de la température indépendamment du CO2. Ça dure 800 ans, après quoi température et CO2 vont de nouveau ensemble, avant qu’un nouvel événement fasse changer la température de sens, et ainsi de suite. Et donc, durant les 5 000–800=4 200 ans où température et CO2 vont ensemble, on a le droit d’imaginer que c’est le CO2 qui tire la température.

    Il y a de quoi se perdre en conjectures pour comprendre comment une masse de scientifiques sérieux peut prêter foi à ce genre d’explication sans tiquer. Toujours est-il que c’est le cas, et depuis si longtemps qu’aujourd’hui le problème n’est même plus évoqué. En écrivant ce qui précède, j’ai l’impression de recopier ce que j’écrivais il y a plus de dix ans dans Le Mythe climatique…

    https://www.climato-realistes.fr/publication-pascal-richet-co2-precede-temperature/

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité