• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de C BARRATIER

sur Affaire Jacques Risso : le fichage des enseignants de l'éducation nationale mis à jour


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

 C BARRATIER C BARRATIER 2 mars 2016 18:42

Des enseignants s’opposaient en fait sans oser le dire à travailler sur 4 jours et demi en mettant en avant le prétendu intérêt des éleves qui était en fait le leur, peu glorieux. Les activités mises en place par les mairies ne les regardent pas vraiment, sauf si elles posent des problemes pour les heures de classe (locaux abimes, tableaux préparés à refaire, affaires des eleves abimées...)
Dans le primaire les directeurs n’ont pas de devoir de réserve. Il en va autrement dans les colleges et lycees.
Dans le privé, le directeur est aux ordres politiques et religieux de son diocèse. Ils doivent faire du prosélytisme. Ils ont refusé majoritairement la classe sur 4 jours et demi. ils ne sont pas tenus d’obéir à des recommandations ministérielles. Et d’ailleurs l’Education nationale, ministre et directions ministérielles n’étaient pas fâchés,au contraire, de voir des familles ayant d’autres solutions, préférées, le mercredi matin, sortir leurs enfants de l’école publique pour les mettre à l’école privée.
Quant à la loi DEBRE, elle a redonné vigueur à l’école privée, avec de la triche massive pour recevoir plus d’argent public par eleve que ne reçoit chaque eleve de l’école publique. Dur pour le contribuable de résister, mais on y arrive.
Voir en table des news :

Guide du forfait communal

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=140



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès