• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Ar zen

sur Le choix bidon du référendum britannique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ar zen Ar zen 21 juin 2016 08:23

@Valéry

De qui vous moquez vous en écrivant de telles sornettes ? Vous parliez bien de la réécriture des traités en associant le parlement européen à cette affaire. Vous faites une erreur monumentale en écrivant une chose pareille (ou un mensonge, mais alors vous allez faire amende honorable pour nous prouver que vous n’aviez pas mesuré ce que vous écriviez). Vous parliez bien de processus législatif en relation avec la modification des lois européennes. Si le parlement européen vote bien des lois sur la capacité des réservoirs des WC, il ne légifère jamais dans le domaine de la rédaction des articles des traités. Ce que vous écrivez est faux et archi faux. 

Maintenant vous me parlez du processus du changement des traités en m’écrivant qu’il, le PE, participe au processus de changement des traités. Est-ce que sur AV vous voulez nous prendre pour des crétins ? Pourquoi ? Parce que la ruse infame de l’Union Européenne c’est de faire croire que le parlement est associé. Associé comment ? Par la procédure de « consultation », cette procédure qui n’engage absolument personne, qui n’est contraignante pour personne ?

Alors Valery si vous avez des enfants en bas âge vous devez aussi les consulter pour définir le lieu de vos prochaines vacances. Mais je ne suis pas certain que se sont eux qui décident de la destination finale n’est-ce pas ? L’essentiel c’est bien de les consulter et de prendre la décision par vous même. Comme le fait la Commission Européenne. Elle consulte mais elle fait comme elle veut. C’est le symbole même de la démocratie n’est-ce pas ?

Conclusion. Vous avez écrit une énormité en posant que le Parlement Européen intervenait dans le processus législatif. Si la procédure ordinaire est bien celle de la codécision, le parlement européen est ignoré lors de la rédaction des articles des traités. Rien de moins que ça !

Par ailleurs, si le parlement participe à la procédure ordinaire de codécision il n’est jamais, jamais, jamais (trois fois c’est suffisant pour comprendre) à l’origine du texte qui lui sera soumis. L’intiative législative appartient « uniquement » à la Commission Européenne !

Pouvez vous me dire pourquoi, dans 21 domaines, la procédure de codécision n’est pas requise ? Oui pourquoi ? Ce n’est pas un déni de démocratie ? 

Alors je vous pose cette question : comment s’appelle une organisation dans laquelle l’initiative législative et le pouvoir exécutif sont dans les mêmes mains ? Je fais moi même la réponse : « Une dictature » ! C’est le mot qui est habituellement utilisé. 

Le parlement européen est un cache sexe, l’alibi de la « démocratie ». La lecture du TUE et du TFUE nous renseigne parfaitement sur les pseudo pouvoirs qu’il possède. Une misère ! L’organisation de l’UE et son fonctionnement est de nature dictatoriale. Il est facile de comprendre en lisant les traités comment leurs dispositions fonctionnent. Je résume en une seule phrase :

« Le Parlement Européen est co-législateur sauf lorsque les traités en disposent autrement ! »

Voilà le genre de phrases que l’on retrouve en permanence dans les traités. Il faut, par conséquent, tout lire, article après article, pour mesurer combien le pouvoir du parlement européen est minime. Il ne participe pas aux décisions importantes et structurelles. C’est fait exprès !

Nous vivons dans une construction totalitaire. Sans rire Valery, parce que ce n’est pas drôle du tout !

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès