• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Hervé Hum

sur Vers un « suicide monétaire de masse » ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 6 février 11:55

@Ruut

Ce que vous écrivez ne remet pas en cause la définition que je partage.

un pays ne délocalise pas sa production, rien de plus mensonger, ce sont les propriétaires économiques qui changent de localité selon leur intérêt propre. Donc, la notion de pays pour un propriétaire économique est secondaire, l’ordre premier étant la propriété économique en vue du profit.

Par contre, pour qu’une telle délocalisation se fasse avec succès, il faut que le propriétaire dispose du pouvoir d’imposer cette délocalisation, soit par la force autrement appelé colonisation, soit par l’intérêt des dirigeants du pays où est délocalisé la production. Mais en aucun cas on ne peut prendre en compte le prolétaire économique !

Maintenant, le cas du dollar est un cas particulier, car les dirigeants US, via la force mais surtout via la propagande, ont su faire en sorte que la majorité des économies acceptent le dollar comme supérieure à leur propre monnaie, donc, comme si la production intérieure était libellé en dollar. C’est la raison essentielle qui fait que la valeur dollar, même si elle perd, reste déconnecté de la production intérieure des USA tout en maintenant sa valeur.

Personnellement, j’ai pu voir combien le dollar est entré dans l’imaginaire collectif comme monnaie de refuge et qui donc, soutient la politique de la planche à billet.

Toute la politique actuelle tourne autour de ce dilemme. Tout le monde des affaires et des instances dirigeants , chacun attend que l’autre commette l’irréparable, soit, briser le statut quo actuel quant au système monétaire reposant sur la valeur dollar comme monnaie de référence

Mais si demain, ce qui pourrait arriver vraiment, les dirigeants des pays du BRICS décidaient de considérer la valeur du dollar à la seule capacité de production des USA et de son remboursement, d’où est émis la monnaie, alors, la valeur du dollar s’effondrerait immédiatement.

Comme même les pays du BRIS ont d’importantes réserves de dollars, s’ils ne veulent pas perdre la valeur de ces réserves, doivent soutenir le dollar, sauf à accepter la perte pure et simple de leur réserve de dollar. Autrement dit, que le dollar devienne un monnaie de monopoly.

il y a donc d’un coté la réalité de ce qu’est la monnaie et de l’autre, l’imaginaire que les maîtres du système actuel ont su imprégner dans le cogito des citoyens.

Ce que tous les dirigeants bien informés savent, c’est que le premier qui tire sera le premier visé par l’opinion mondiale, à commencer par ses propres citoyens. Donc, même ceux qui veulent le plus casser le dollar comme monnaie de référence internationale, hésitent à le faire, parce que le cataclysme qui en résulterait aurait toutes les chances de provoquer une 3ème guerre mondiale.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès