• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Disjecta

sur VENEZUELA : « Le Média » explose en vol


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Disjecta Disjecta 12 février 2018 13:35

@Tarukaja
Il est impossible de changer ou de compléter un article sur Agoravox. Le serait-il que je ne ferais évidemment pas la note que vous réclamez. Si je suis si exigeant avec le Média, c’est - vous vous en doutez - que je suis avec intérêt ce qu’ils font. Et je crois avoir souligné suffisamment le péril qui, quoi qu’on en veuille, menace ses journalistes.
Encore une fois, le Venezuela joue sa vie, affronte tous les médias mainstream et le pays le plus dangereux au monde (les US : plus d’un million de morts en Irak, des centaines de milliers en Libye et en Syrie - avec l’aide de notre pays-caniche -, entre autres récents faits d’arme). Le Média doit donc faire très attention à ce qu’il dit, d’autant plus qu’il est suivi par le dernier cercle de ceux qui, s’il y a lieu, devront défendre jusqu’au bout le droit du Venezuela à disposer d’un gouvernement progressiste. Désinformer ce cercle-là est donc d’autant plus grave.
Les journalistes du Média ne doivent pas chercher à se gagner une légitimité facile sur le dos du Venezuela ou de Cuba (mais je ne reviens pas là-dessus, c’est assez bien expliqué dans l’article et mes commentaires).
Je me suis effectivement réjoui de la première de l’émission Les Sujets qui Fâchent. Mais je ne vais pas faire un article pour dire que le Média fait enfin son boulot ??
Du moins j’espère que ses journalistes auront appris quelque chose de cet épisode. Pour être franc, je suis pessimiste. Gerard Miller, qui présente les Sujets qui Fâchent, a lâché cette phrase à l’émission de Ruquier, le 20 janvier 2018 : « Comment ne pas critiquer Cuba lorsqu’il y a des persécutions contre les homosexuels ? » Je vous renvoie à l’article du Grand Soir sur le sujet.
On voit en tout cas que le mal est profond. Dès qu’on lui demande de se justifier, le gentil petit-bourgeois de gauche qui veut se faire bien voir du « cercle de raison » bourgeois a toujours la possibilité de balancer un mensonge contre le Venezuela ou Cuba (c’est au choix). Non seulement c’est lâche mais c’est en plus criminel sachant ce que ces deux pays endurent de propagande et de menaces. C’est donc évidemment sur ça que je continuerai à faire des articles car il est intolérable que de telles attitudes perdurent dans notre camp (cf. plus haut mon anecdote d’un militant d’Ensemble dans une manif...). Si tant est évidemment qu’on veuille vraiment être de notre camp...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès