• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de gardiole

sur Pistes pour résoudre le problème de l'immigration


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

gardiole 1er juillet 2018 18:04
« Donc accueillir toujours plus de travailleurs ne peut qu’avantager notre pays et le rendre plus riche. » Comme on ne peut pas se contenter de les faire chanter « a capella », il faut leur fournir des outils (au sens large : outils, locaux, brevets, abonnement EDF, encadrement,...) pour qu’ils puissent travailler. Pour cela, il faut de l’argent, du capital, si on préfère. Encore faut-il qu’il y en ait de disponible, qu’on ne le prenne pas là où il est utile, qu’on donne envie à ceux qui en ont de mettre la main à la poche, qu’on ne les oblige pas à se lancer dans des aventures hasardeuses où ils laisseront leur chemise. Ou alors, l’État s’en charge avec le produit des impôts. Succès garanti sur le plan électoral. Non garanti sur le plan économique.

Un immigrant possède, toutes autres conditions égales par ailleurs, l’avantage de la mobilité par rapport à un travailleur (français ou pas) déjà présent sur notre sol. Si prendre un emploi suppose, pour ce dernier, de déménager, il peut renoncer si son conjoint a un travail, s’il est propriétaire de son logement, ou autres bonnes raisons. L’immigrant, lui, prendra l’emploi aux conditions fixées par l’employeur, alors que ce dernier, face à la pénurie, aurait probablement fait un effort pour que l’emploi soit plus attractif. D’où pour conséquences que l’immigration de travail tire les salaires à la baisse et que les immigrants « piquent les emplois des Français » (mais pas que, comme dit plus haut).


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès