• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de UnLorrain

sur Nous vivons une époque formidable, la preuve maintenant sur le toit de l'Europe (Mont-Blanc) les alpinistes se « foutent sur la gueule »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

UnLorrain 22 août 2018 12:51

Violences non verbales mais gestuelles sur routes voici quelques vécues :

Autoroute,3 voies a cette zone,je viens de dépassé cet autocar qui va me dépasser a son tour en empruntant la 3 ème voie qui lui est absolument interdite vu qu’il est PL,poids lourds. J’ai mon bras par la fenêtre et quand il est presque a ma hauteur je lui fais un signe de négation de mon index lui signifiant que cette voie il a rien a faire là, lui,arrivant simultanément a ma hauteur me fait un doigt d’honneur...le bus est chargé et toujours double chauffeur, il est debout et voit comme les passagers nous le savon. L’autobus arrivait si vite après m’avoir doublé, qu’il effrayait un autre usagé qui lui faisait signe de modéré son allure ( je vous raconterai une autre fois peut-être comment je savais que ce gland de chauffeur serait obligatoirement brièvement arrêté et le sachant comment je me suis montré près de lui et lui ai dit de venir se garer là pour parler gestuellement si besoin est,mon gabarit style Tyson étoffé,m assurant je suppose avoir le dessus non verbalement ..j’oubliai, 2 fois ce clown me fit éclater de rire,a son spontané doigt d honneur et sa main me signifiant que moi j’ai la trouille de lui parler non verbalement )

Même endroit quasiment quelques mois en arrière, des travaux a cet même endroit, je suis un véhicule utilitaire et V.L, un con,agacé que je dépasse, me fera une queue de poisson et freinera durement en plus....soulagé d’assouvir sa haine aveugle de débile mental envers ces gros culs routiers qui le gène. ( je suis un véhicule léger comme toi connard j’ai droit de doubler. Sympa ce vosgpatt...)

Aah ! Où est ce temps. Je suis dans Paris il y a 30 ans,grosse camionnette a conduire. Je suis sur axe prioritaire et je suis énervé..il faut que je conduise comme un parigot,pour cela je remarque un taxi et son chauffeur noir qui s’engage sur ladite voie et se presse pour passer devant moi a son cédé le passage...j’ai accéléré tout ce que je pouvais pour « le faire chier »qu’il doit cédé le passage et mon ami africain l’a bien compris. ..il sorti victorieux de ce duel épique et me le fit voir par un ample bras d honneur qui le fit rire aux éclats. Et moi aussi.

J’ai pas mal d’autres anecdotes bien moins amusantes en mémoire et toujours sur la route. L’autre, a la faveur de la nuit ou sous son atmosphère peut-être, peut devenir très hostile.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès