• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de njama

sur Tests de dépistage HPV versus frottis : acte médical ou marchand ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 31 janvier 15:42

Le virus HPV est-il réellement oncogène ? La forte disparité d’incidence entre pays industrialisés et pays en voie de développement ne plaide pas pour cette hypothèse ? Les conditions de vie, d’hygiène, d’éducation, d’assistance sanitaire... (première prévention prophylactique) ne seraient-elles pas plutôt LES causes principale d’évolution de cellules épithéliales du col de l’utérus vers des carcinomes plutôt que les lésions papillomateuses elles-mêmes ?
1.1 Dans le monde
Le cancer du col de l’utérus est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme avec près de 493 000 nouveaux cas estimés en 2002 et plus de 500 000 en 2005 [8,9]. Le cancer du col de l’utérus a provoqué en 2005 près de 260 000 décès dont près de 95 % dans les pays en développement, pays dans lesquels ce cancer est la première cause de mortalité par cancer dans la population féminine [9,10].
Il existe une grande inégalité de répartition de l’incidence selon les pays, au bénéfice des pays industrialisés, 83% des nouveaux cas de cancers survenant dans les pays en voie de développement. Le taux d’incidence standardisé (sur la structure d’âge de la population mondiale) varie de 2,1 (en Égypte) à 47,3 (au Zimbabwe) cancers invasifs du col utérin pour 100 000 femmes selon les pays [9]. Le risque d’être atteint d’un cancer du col utérin au cours de la vie est estimé à 4 % dans les pays en voie de développement et inférieur à 1 % dans les pays industrialisés [6,11,12]."
Source : PDF Page 5 Données épidémiologiques sur le cancer du col de l’utérus, État des connaissances – Actualisation 2008. Dr Nicolas Duport INVS, page 5.

http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=3243


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès