• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de njama

sur Tests de dépistage HPV versus frottis : acte médical ou marchand ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 1er février 11:03

@Gérard
« cancer du col de l’utérus » et « cancer du corps de l’utérus (alias cancer de l’endomètre) » c’est un peu l’histoire qu’un train peut en cacher un autre

Si le premier type de cancer aurait pour cause dans 99% des cas selon l’article de foi de l’OMS  certains vilains papillomavirus triés sur le volet parmi bien d’autres, pas tous les mêmes de virulences différentes suivant les pays semble-t-il, et que le second pas du tout, c’est en somme leurrer en partie les femmes en portant leur attention dans une seule direction résultant d’un amalgame fait entre les deux  « décès par cancer de l’utérus sans autre information (SAI) » Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) , puisque les frottis, tests HPV, et vaccins HPV ne concernent que le premier, et qu’il n’existe pas d’examen de dépistage pour le second... 

Ce qui relativise nettement l’utilité de la vaccination anti-HPV. sur l’ensemble des cancers des voies génitales (vagin, utérus, trompes).

Prétendre en venir à bout un jour du « cancer du col de l’utérus » nécessiterait déjà de clarifier les notifications ... que l’on peut supposer très imprécises au niveau mondial, si déjà un pays « industrialisé » comme la France, parangon de modèle sanitaire, n’est pas foutu de les notifier correctement smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès