• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de CN46400

sur Michel Onfray : Analyse de son anti-communisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

CN46400 CN46400 1er mai 20:26

@Eric F
Vous devriez étudier Staline ailleurs que dans le Wikipédia français, vous risqueriez d’apprendre que ce dictateur a acquis ses immenses pouvoir de la conviction, partagée par beaucoup de soviétiques, que le danger principal viendrait d’une coalition anticommuniste occidentale. C’est pour cela qu’il a mis un terme à la NEP de Lénine en 27, et mis sur pied, avec les moyens du bord (travail forcé entre autre) un appareil militaro-industriel qui s’est avéré capable de dominer les forces continentales conduites par les nazis. 
 Mais il faut reconnaître que les britanniques et les USA n’ont pas suivi Hitler, ce qui n’était pas neutre pour l’URSS.
 En juin 41, 22 mois seulement après le pacte avec Hitler, Staline savait que ses défenses ouest étaient encore fragiles, mais qu’à partir de juillet la « fenêtre de tir » pour Hitler se refermerait pour un an, d’où sa prudence contre toute action qui pourrait stimuler le dictateur nazi qui, de son coté, faisait, en l’inversant, le même calcul. Joukov a même révélé qu’il a refusé un proposition d’attaque préventive de certain généraux.
 Cela pour repréciser que les « révélations » du rapport Kroutchev de 56, qui sous tendent votre raisonnement ne sont que des manipulations opportunistes visant à faire porter au leader disparu des responsabilités qui concernaient plutôt les chefs du moment.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès