• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de njama

sur Trois mythes fondateurs d'Israël


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 5 août 17:20

La loi sur les étrangers en 1905,en anglais Aliens Act 1905

While the Act was ostensibly designed to prevent paupers or criminals from entering the country and set up a mechanism to deport those who slipped through, one of its main objectives was to control Jewish immigration from Eastern Europe.[3] Jewish immigration from Eastern Europe saw a significant increase after 1880[4] which served as some basis for the creation of the Aliens Act 1905. Although it remained in force, the 1905 Act was effectively subsumed by the Aliens Restriction Act 1914, which introduced far more restrictive provisions. It was eventually repealed by the Aliens Restriction (Amendment) Act 1919.

In the 19th century, the Russian Empire was home to about five million Jews, at the time, the « largest Jewish community in the world ».[3] Subjected to religious persecution, they were obliged to live in the Pale of Settlement, on the Polish-Russian borders, in conditions of great poverty.[3] About half left, mostly for the United States, but many – about 150,000 – arrived in the United Kingdom mostly in England.[3] This reached its peak in the late 1890s, with « tens of thousands of Jews ... mostly poor, semi-skilled and unskilled » settling in the East End of London.[3]

https://en.wikipedia.org/wiki/Aliens_Act_1905

(Traduction)

Bien que la loi ait été prétendument conçue pour empêcher les pauvres ou les criminels d’entrer dans le pays et qu’elle ait mis en place un mécanisme d’expulsion de ceux qui s’étaient échappés, l’un de ses principaux objectifs était de contrôler l’immigration juive en provenance d’Europe orientale[3], laquelle a connu une augmentation significative après 1880[4], qui a servi de base à la création de la loi de 1905 sur les étrangers. Bien qu’elle soit restée en vigueur, la loi de 1905 a été effectivement remplacée par la loi de 1914 sur la restriction des étrangers, qui a introduit des dispositions beaucoup plus restrictives. Elle a finalement été abrogée par la Aliens Restriction (Amendment) Act 1919.

Au XIXe siècle, l’Empire russe abritait environ cinq millions de Juifs, à l’époque « la plus grande communauté juive du monde »[3] Soumis à la persécution religieuse, ils étaient obligés de vivre en Zone de Résidence aux frontières polono-russes, dans des conditions de grande pauvreté.Environ la moitié d’entre eux sont partis, surtout pour les États-Unis, mais beaucoup - environ 150 000 - sont arrivés au Royaume-Uni, surtout en Angleterre[3], ce qui a atteint son apogée à la fin des années 1890, avec « des dizaines de milliers de Juifs... principalement pauvres, semi-qualifiés et non qualifiés » installés dans l’East End of London[3].


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès