• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de abelard

sur Nouvelle vidéo sur le 11 Septembre du réalisateur plusieurs fois primé et membre du 9/11 Consensus Panel, Massimo Mazzucco


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

abelard 13 septembre 17:28

@abelard
Raison pour laquelle il ne faut surtout pas accuser les scientifiques du NIST d’incompétence. Au contraire, ils ont prouvé au monde entier qu’en la matière ce sont les champions du monde.
Mais tout scientifique gouvernemental, aussi brillant soit-il, ne peut répondre qu’à la question qu’on lui pose ou qu’il accepte de se poser.
Dans ce cas, ce n’était certes pas « Pourquoi ces immeubles se sont-ils effondrés sur eux mêmes ? » mais plutôt, « Comment des incendies ont-ils pu provoquer l’effondrement des tours ? ». Pas besoin d’avoir accès à des dossiers secrets pour le savoir, il suffit de constater que la réponse la plus simple, celle qui crève les yeux de tout observateur, à savoir une démolition contrôlée, n’a pas du tout été envisagée par les chercheurs du NIST. Sinon ils se seraient dépêchés d’analyser les décombres pour y chercher des traces d’explosifs.
En revanche, ils ont fait preuve de brio technique en découvrant pour chaque tour une raison particulière, un enchaînement de causes, susceptible d’expliquer les effondrements.
En ce sens, ils me font penser aux meilleurs théologiens, St Augustin au premier chef. Lire ses confessions c’est se plonger dans l’univers d’une très grande intelligence appuyée sur une immense culture. Seulement voilà, pour adhérer à ses thèses fulgurantes, il faut croire en Dieu... C’est là qu’est l’os... Car sans cette croyance, le livre entier vous tombe des mains et le mieux que vous ayez à penser est « Toute cette épatante agilité intellectuelle dépensée en pure perte... »
Il en est de même des puissantes intelligences du NIST. Après avoir dépensé des torrents d’imagination pour justifier l’écroulement de la première tour, remis le couvert en se tordant les méninges en tous sens pour expliquer la chute de la deuxième, demandé un délai pour s’attaquer au WTC7 qui résistait fortement... Ils ont enfin pondu des scénarios possibles (et non probables) pour répondre à la question posée.
...En oubliant qu’un petit calcul de probabilité du niveau d’un élève de seconde pas trop doué suffisait à mettre à bas leur bel édifice. Il est impossible que trois évènements très exceptionnels se produisent le même jour au même endroit.
Mais bien sûr, ce n’était pas la question qu’on leur avait posée...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès