• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Popov

sur Retraites des privilégiés : le diable se cache dans les cotisations sociales de l'État


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Popov Popov 3 janvier 00:35

Bien vu spartacus, Vous jouez la division, les fonctionnaires risquent de perdre (36% ?) de pension (même les catégories C = plus petits salaires ) mais le privé, oui seulement 15% ..., ne jouez donc pas la division, il faudrait poser les choses et harmoniser au moins vers le milieu et non vers le plus bas que le plus bas. En effet le calcul des six mois pour les fonctionnaires est « un privilège » qui en plus engendre cet effet de promotion et c’est n’apporte quoi si c’est le cas. Mais ne dites pas non plus n’apporte quoi, la taux de contribution 74% dans la fonction d’état est en grande partie du à un effet démographique dans la fonction d’état, on pourrait calculer des taux de contribution « infini pourcents » pour le régime des retraites des mineurs vu qu’il n’y a plus de mineur actif... (taux de contribution=pension des retraites divisé par nombre d’actifs calcul depuis 2006). L’évolution du taux de contribution montre le désengagement progressif de l’État soit au profit des collectivités locales (transfert de compétences) soit au profit de privé (délégation de service public, même les études d’impact des lois se font en dehors de l’assemblée !... ). Bref maintenant l’État veut se dégager de ses pensions (=nom pour les retraites des fonctionnaires) et veut réaliser une bonne affaire en raccrochant ses taux de contribution au taux de cotisation patronale (le taux de cotisation salariale est égal entre public et privé, n’en vous déplaise ). Ce qui donne une autre lecture A certains : L’État va donner moins pour ses retraites actuels, un peu comme il n’y aura plus de cheminots qui sur-cotiseront (eux leur taux salarial est de 15% plus haut que les autres) car plus de statuts cheminots depuis 1er janvier 2020 donc leur régime va être de plus en plus en déficit vu qu’il n’y aura de moins en moins d’actifs au statut cheminot... bref l’État avec un taux de 15% va faire peser sur le privé le différentiel qu’il est obligé de compenser actuellement, ce qui fait dire à certains qu’ils programment ainsi le déficit du futur système comme cela pour faire baisser le point et in fine les droits dans un futur proche. En effet, ils n’ont même pas pris en compte ces différents systèmes avec pro-rata du nombre de cotisants pour voir ce que donnerait un taux à l’équilibre financier en gardant les mêmes retraites. Bref le niveau des retraites des fonctionnaires va baisser (sauf si...) et le gouvernement fait semblant de vouloir remonter les salaires de ceux parmi les fonctionnaires qui peuvent se défendre. Il est grand temps de s’unir et de proposer quelque chose de bien plus pensé et bien mieux solidaire, pourquoi conserver exactement les inégalités à la retraite=système par points, ne devrait il pas y avoir un esprit de progressivité comme l’impôt sur le revenu ? La les plus riches sortent du système et on promet 1000Euros pour les plus bas revenu cotisants 44 ans...Quitte à mettre tout par terre faisons quelque chose de plus solidaire pour que la société(post-croissance) tienne debout ! Un lien qui explique les différents taux (post de guillaume duval alter eco sur facebook du 31 decembre 2019)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès