• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Popov

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 19/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 60 57
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Popov 11 juillet 22:50

    Le manque d’eau et les sécheresses sont biens un facteur de déstabilisations d’un état parmi d’autres possibles. On peut aboutir aux migrations et au terrorisme quand les déstabilisations sont trop fortes. La vérité c’est qu’on a plusieurs facteurs entremêlés qui peuvent aboutir à des déstabilisations, des radicalisations et le terrorisme.
    Refuser de voir que le facteur climatique est une des entrées est une erreur. C’est très facile de creuser un trou et de faire l’autruche, reconnaître ce facteur et vouloir y remédier impose un changement de paradigme et de société et c’est bien la la difficulté. L’eau n’est pas rare chez nous et le soleil pas très brûlant, c’est un point essentiel qu’on peut difficilement appréhender. Une remise en cause est difficile pour nos esprits... c’est beaucoup plus facile de faire semblant de croire à la non réalité de nos actions sur le climat voire de nier le réchauffement climatique, mais oui le monde est petit et oui tout est lié, ressources en eau, nourriture, minerais et énergies fossiles, potentats et corruption, croissance et décroissance, effet de serre, pollutions, biodiversité, guerres et armes, climats, migrants, terrorisme, croyances, religions, transport, télévisions, communications, écoles et cultures bien sur.
    Le plus dur sera d’essayer de ne pas fermer les bras aux réfugiés... Ce sera plus facile de continuer d’envoyer du blé et des poules dumpées, et on nous dit aussi que le haut de la vague est passé...
    Difficile de se remettre en question quand les nouvelles technologies se conjuguent à la société de d’hyper-consommation et quand on veut des emplois liés à la « croissance » et quand on fait rêver au jeune africain cette même société. Jusqu’ici tout va bien pour nous.. Jusqu’ici tout va presque bien.. Jusque ici on va bien car on peut parler entre nous sur Agoravox ... bonne nuit !



  • Popov 13 novembre 2015 16:56

    @tout le monde
    bizarre, je vois des commentaires dont celui la que je n’ai jamais écrits, cela vient sans doute de l’installation de AdBlock qui date d’hier ?



  • Popov 13 novembre 2015 16:47

    Entre l’ébola et le choléra, que choisir ?
    Les partenaires chinois de François ont choisi, 110 centrales nucléaires...
    Pour la COP, les règles du jeu sont déjà fixés : pas d’émission de carbone (et encore..) donc le nucléaire est une solution...
    C’est la solution qu’ils ont trouvé pour ne pas changer de système. Tout est lié : mode de vie, modèle capital-dette, emploi, productivité, croissance, énergie, pollutions et eco-systèmes.
    Ce n’est pas la COP qui réglera ces problèmes mais évitons que la COP n’en rajoute.. et évidemment 110 centrales c’est très très très préoccupant...



  • Popov 12 juin 2015 17:15

    @Robert GIL
    Merci pour les liens.
    C’est vrai qu’en plus les fonds de pensions augmentent la masse monétaire et son besoin en renumération et donc augmentent les instabilités économiques et écologiques voire les dérèglent... Cela est sans doute plus facile de réguler/régler un système par répartition qu’un système par capitalisation avec une croissance nulle... Si j’étais très cynique je dirais comme Spartacus, Capitalisation donc.... mais pour que cela s’écroule au plus vite pour reconstruire une répartition plus efficiente. Le problème c’est peut on faire une révolution en douceur quand on voit le niveau de violence des propos tels que ceux de Spartacus. Merci en tous les cas à vous et à d’autres (Helios) de réfléchir et de construire.



  • Popov 12 juin 2015 09:36

    Un retraite ne « travaille » pas (plus...) (encore faut il de nos jours s’entendre sur ce qu’est le travail …) donc ses revenus viennent obligatoirement du travail des autres. Deux possibilités :

    • On cotise via les salaires directement pour directement lui donner un revenu : c’est la retraite par répartition. C’est donc pris « sur le travail des autres » … évidemment.... la solidarité dirait certains...

    • On paie des impôts qui atterrissent dans les intérêt de la dette qui sont des créances et des revenus pour des fonds de pension en euros. On paie des dividendes dans les sociétés ou on est embauche qui sont des revenus pour des fonds de pension en action... Ces revenus sont aussi pris sur le travail.... évidemment...et on a quelques intermédiaires supplémentaires... c’est la capitalisation

    Spartacus vous préférez le deuxième cas évidemment...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv