• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de lloreen

sur Macron - Castaner : vers une rupture entre le peuple et sa police


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

lloreen 22 janvier 08:43

Si vous souhaitez changer les choses à l’initiative du collectif qui a crée le conseil national de transition proclamé le 18 juin 2015 et déclaré à l’ONU, vous pouvez signer la pétition mise en lien suite au procès de Milan qui a eu lieu du 16 au 20 décembre 2019 et s’est réuni en ministère public et dont vous trouverez les informations en lien.

Cour suprême :Mise en place.

https://www.youtube.com/watch?v=UPrtFTlRc7k

Rapport complet du Procès de Milan : https://cour-supreme.blogspot.com/202... Référendum-petition : https://conseilnational.blogspot.com/... Participer : https://www.conseilnational.fr/tracts...

Mandat d’arrêt contre Macron et ses complices pour crimes contre l’humanité.
"

Auteur : Conseil National de Transition

Destinataire(s) :

CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

MANDAT D’ARRÊT

Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

- « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

- « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

- « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

(...)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès