• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Analis

sur Comment 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium ont été abandonnées 6 ans dans le port de Beyrouth


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Analis 8 août 15:55

@njama

« Interrogé par un journaliste qui lui demandait s’il était contre une enquête internationale, le chef de l’Etat a répondu « bien sûr », estimant que cela « diluerait la vérité ». Le chef de l’Etat a tenu ces propos au lendemain de l’appel du président français, Emmanuel Macron, lors de sa visite à Beyrouth, à une enquête internationale « transparente ». »

https://www.24heures.ch/le-president-libanais-rejette-une-enquete-internationale-265449643538

Les propos de Macron étaient insultants, si le Liban a besoin d’aide pour l’enquête c’est à lui de la demander. Charbonnier est maître chez lui.

La proposition de Macron était en effet insultante et néo-coloniale, surtout quand on se souvient que la France a un très lourd passé de graves fraudes étatiques en matière d’enquêtes truquées sur des explosions de nitrate d’ammonium, avec AZF, travail de faussaire digne des IgNobels (les anti-prix Nobel). Mais il faut aussi voir la chose de l’autre versant : la France essaie là d’exporter son « expertise » en matière d’enquêtes frauduleuses. Ce qui laisse supposer qu’il y a vraiment des choses de grave à cacher au sujet de ces explosion. Je ne suis pas partisan dans l’histoire de « l’arme nouvelle » avancée par Meyssan, dont la nature demeure d’ailleurs obscure. Mais il y a de nombreuses façons de faire exploser un tas de nitrate, laissé imprudemment en l’état. Israël, les USA ou la France sont des suspects parmi d’autres, qui essaient de prolonger et même d’aggraver l’état du Liban (on notera que certains appelent à un nouveau « mandat » français au Liban ; la proposition de Macron n’était peut-être qu’un coup d’essai).

On notera que les experts étrangers ne notent même pas l’explosion d’AZF dans la liste des catastrophes accidentelles industrielles au nitrate d’ammonium majeures. Comme le montre le texte même de cet article*. Pour la simple raison qu’ils savent très bien que l’ « explication » officielle est bidon.

* «  Le nitrate d’ammonium mal stocké est connu pour les explosions, par exemple à Oppau, en Allemagne ; à Galveston Bay, au Texas ; et plus récemment à West à Waco, au Texas ; et à Tianjin en Chine », a déclaré Andrea Sella, professeur de chimie inorganique à l’University College Londres, au Science Media Center [sans parler de l’usine AZF à Toulouse].


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès