• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Keppeler

sur Pic Pétrolier : virus energy19


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Keppeler 24 février 16:59

@Montag Vous avez raison bien sur, en ce qui concerne le prix du Baril. 500 est disons une valeur d’usage imagée, et nous n’aurions rien pu construire a ce prix la. Mais au début, le pétrole affleurait a la surface, et les fondements de notre civilisation industrielle se sont élevés sur un pétrole extremement abondant et réellement peu cher, c’est au fur et a mesure de sa déplétion, que l’on a été obligé de manipuler les prix.
On assimile souvent les marchés a un marché aux poissons, ou c’est le plus offrant qui remporte la mise, a un prix que le pêcheur estime forcement juste, la loi donc de l’offre et de la demande. Le vrai prix.
Mais les marchés financiers n’ont rien a voir avec cela.
Lorsque vous tradez le pétrole, vous n’êtes absolument pas un acheteur de pétrole et vous ne sauriez pas quoi en faire ! Les grandes institutions financieres, ainsi que des milliers de particuliers ou de petits fonds spéculatifs, representant ensemble un poids considérable, achètent ou vendent du pétrole en fonction des profits qu’ils comptent réaliser a sa revente (en cas d’achat long), ou empruntent ce pétrole a un prix élevé, de manière a le racheter a un prix plus bas, et ainsi spéculer a la baisse, lors d’un short.
Ainsi, le prix du pétrole a au final assez peu a voir avec l’offre et la demande, mais plutôt avec le sentiment du marché, la forme des graphiques, et les profits que l’on peut réaliser.
Pour en revenir au marché au poisson, c’est comme si ce n’étaient pas seulement les acheteurs de poissons qui proposaient leur prix au pêcheur devant son chalutier, mais tous les gens de la ville, qui se mettraient a parier si le prix va monter ou descendre, en fonction de pleins d’éléments disparates, qui n’ont rien a voir avec l’abondance ou pas du poisson. 
Bref, les gens pensent souvent que les marches financiers sont leurs ennemis, mais ils ne se rendent pas comptent que c’est grâce a eux que le prix des matières premières est si bas, et que l’on peut ainsi exploiter la moitié de la planète, sans payer le prix juste ni pour le pétrole, ni pour le sucre, ni pour le café, ni pour le blé, ni pour l’argent, le platine, le nickel ou l’or, ni pour rien en fait de ce qui fait le cout réel de nos vies.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès