• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jjwaDal

sur E.T est-il Chinois ou Russe ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 30 juin 20:13

@cyrus
Nous sommes littéralement un vide immense dans lequel dans entités à fonctionnement tridimensionnel (une propriété émergente d’objets à nombre dimensionnel inférieur ?) sont à l’origine de champs de force maillant l’espace entre elles. Si ma main ne passe pas à travers le clavier c’est que la somme des champs émis par les électrons périphériques des cellules périphériques des touches du clavier repoussent les mêmes champs émis par mes mains (aucun contact matériel au sens commun du terme) et que l’objet est rendu rigide par la somme des lignes de champs émis par les atomes du matériau des touches.
Donc un vide immense structuré par des champs de force émis par des entités objets d’études n’ayant aucune masse (c’est encore un champ qui leur donne). Qu’est-ce que la matérialité alors sinon un concept s’arcboutant sur des lois physiques dont l’origine est inconnue générant des champs à partir de supports sans masse intrinsèque qu’on ne peut visualiser comme des objets tridimensionnels sphériques permanents par ex (ils sont statistiquement là, mais pas en permanence comme à échelle macroscopique).
Quelle est notre réalité physique dans ces conditions puisque la matérialité est elle-même un phénomène émergeant à partir de champs et de lois d’origine inconnue ?
Ce phénomène à étudier peut nous mener sur la piste de savoir qui nous sommes ou ce que nous sommes. La majorité préférera le « technicolor » avec des photos d’engins bizarre dans le ciel , mais c’est accessoire face aux questions que la nature fondamentale de la réalité nous pose.
Exceptionnellement je conseillerai plutôt le doliprane que l’HCQ ou l’Ivermectine à ce stade de la discussion. smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès