• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de suispersonne

sur La farce nucléaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

suispersonne 7 février 19:13

Les nucléocrates n’hésitent devant aucune énormité.


Certains fabulent encore sur le recyclage des déchets nucléaires.


Ils ne veulent rien savoir de ce qui se passe à La Hague : 98 % des déchets ne sont pas vitrifiés, et vont reprendre leurs transports vers une décharge accueillante de Sibérie, … si la guerre de Poutine se termine, et si on est gentil avec le fsb.

Les piscines de stockage vont être saturées bien avant 2030.

Les mouvements de terrain à Bure ont déjà brisé les parois de béton ...


L’OMS n’a pas le droit de publier, depuis 1959, les effets sanitaires de la radioactivité … sans l’accord de l’AIEA.

L’Académie des Sciences de New York, à la fureur de l’AIEA, a publié un bilan de Tchernobyl => 985 mille dc dont 700 mille hors ex urss.


Le gouvernement japonais envisageait l’évacuation dans un rayon de 250 km autour de Fukushima pour des dizaines d’années (on se demande bien pourquoi les spécialistes japonais avaient conseillé ça), mais la direction des vents a été très favorable : vers l’océan, ouf ( ??? ).

Les rejets dans l’océan n’ont plus de limites … heureusement, cela ne touche pas nos plages (vous croyez ?).


Les rejets radioactifs sont massifs et continus, principalement en tritium dans les airs et dans les eaux de refroidissement.

Cattenom : 96 500 milliards de becquerels de tritium en 2017.

La Hague : 11,9 millions de milliards de becquerels dans la Manche.


Un accident nucléaire majeur dans un bassin important de population (où trouver des bassins déserts ???) n’est pas probable, il est certain … et en France.


La culture du secret entoure le nucléaire français.

Il a fallu 35 ans pour qu’un dirigeant avoue avoir rejeté du plutonium dans la Loire, en refusant de dire combien : on peut faire croire que ce plutonium a sagement disparu ?


Tous les chantiers EPR sont catastrophiques.

La mise à mort programmée d’EDF est prévue par nos piteux gouvernants, qui pour avoir les mains libres ont repris les quelques % qui restaient dans d’autres mains.


Nucléaire, une énergie bien trop coûteuse, avec des réserves d’uranium limitées et hors de portée.

Alors si on calcule les externalités négatives, elle est inabordable et stupide.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès