• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > François Guillemot : de l’anarchisme des Bérurier Noir au très (...)

François Guillemot : de l’anarchisme des Bérurier Noir au très conformiste CNRS

C'est toujours croustillant de voir ce que sont devenus les gens trente ans après. Dans la lignée de Philippe Val, passé de l'anarchisme "hippie" à France-inter et le sarkozyme assumé, voici le cas du dénommé François Guillemot, retrouvé en naviguant sur le web :

Ce distingué bobo est un des meilleurs spécialistes actuels du Viet-Nam, ingénieur au CNRS et écrivain reconnu, rien que cela. Un intellectuel parmi tant d'autres, me direz-vous. A un détail près, car dans sa jeunesse, il était moins soucieux de l'état républicain, ses carrières et son ordre public. Démonstration, retour en 1987 :

Résultat de recherche d'images pour "bérurier noir"

Oui ! François Guillemot fut le leader du groupe de rock alternatif Bérurier Noir, un courant qui précéda le rap, dans les années 1980. Parmi ses refrains : "la jeunesse emmerde le front national...", "je ne crains plus la loi, je suis fou...", "je hais la France et je hais les lois, en république l'anarchie...." etc. Apologie du refus des lois, de l'ordre, de la violence gratuite et de la glandouille : la mode punk était encore omniprésente à Paris.

Ok ! le rock n'est pas le rap, tout cela n'était pas bien méchant par rapport aux énormités que l'on entend de nos jours. Toutefois, la "boboisation" de "François Béru" laisse songeur. D'après wikipédia, cet ex-jeune rebelle vient d'une bonne famille bourgeoise lettrée. Comme le chanteur Renaud ou encore Philippe Val. Son engagement dans les squats parisiens de l'époque, pour l'aide aux migrants d'alors notamment, n'était qu'une révolte d'adolescent attardé, voire un pied de nez à son milieu social d'origine. Les rebelles musicaux de la période 1968-1990 étaient rarement des prolos. Il chantait la misère et la révolution, tout en vivant du compte bancaire de ses riches parents ; un grand classique !

Bérurier Noir démasqué, c'est un peu une délivrance pour notre génération. Souvenez-vous de vos années lycées, vers 1990, quand il était impossible de critiquer le rock alternatif. Qui écoutait les productions de ces troublions ? D'autres troublions justement, les cancres, les glandeurs, les fils à papa mal dans leur peau. Pas les ouvriers, en particulier ceux qui étudiaient et voulaient s'en sortir par le travail, et non par la drogue et la délinquance. Ces crétins gangrénaient collèges et lycées par leur harcèlement et leur sectarisme.

Profitant des congés estivaux, coincé chez moi par la canicule, je me suis amusé à faire quelques recherches sur le web à partir de mes souvenirs de groupies des Bérus croisés il y a trente ans. L'un bosse à la reprographie de la fac de Jussieu, l'autre est artisan dans la Var... Loin de leurs "idéaux" de jeunesse et de l'anarchisme. D'ailleurs, combien d'entre eux comprenaient vraiment les paroles des chansons ? Combien se contentaient de suivre la meute ? J'ai en mémoire le racisme anti-arabe de "l'artisan" cité plus haut, qui avait seize ans à l'époque. Il n'avait certainement pas conscience de représenter ce que les anarchistes détestaient, et poutant il écoutait leur musique.

C'était le grand tabou du rock alternatif : les allures souvent martiales, parfois les uniformes, les crânes rasés des redskins (sur l'exemple du chanteur des garçons bouchers). Un avatar issu de la culture rebelle anglo-saxonne et son folklore : les punks, les skinheads... Beaucoup de voyous se retrouvaient dans ces sous-cultures juste pour leur violence. Les idées et la réflexion, ce n'était pas leur truc.

François Guillemot est donc passé de marchand de disques pour adolescents boutonneux au fonctionnariat de privilège (le CNRS). Il est l'exemple-type de la logique du gauchisme : les anarchistes de vingt ans sont toujours les libéraux de quarante ! Notre spécialiste du Viet-Nam pourrait mettre ses actes en conformité avec ses généreuses idées en allant vivre sur place pour aider les populations locales. Mais notre Bérurier éclairci n'est pas idiot : il préfère le confort de cette France qu'il détestait tant à la précarité d'un pays du tiers-monde ravagé par ceux qui ont inventé le rock n'roll et diffusé le capitalisme sauvage. Qui commence par Ravachol finit toujours dans le cholestérol en mangeant dans les bons restaurants trente ans plus tard !


Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Buzzcocks 3 août 11:37

    Et oui, on grandit, on change, on lit, on réfléchit, on vit des événements qui modifient notre façon de voir.... visiblement pas vous. Monter un groupe de rock ado, on l’a tous fait ou on en a rêvé. Pas vous, encore une fois. Vous avez toujours eu 80 ans, en somme.


    • @Buzzcocks
      On est libre de ne pas aimer les crétineries imposées par l’ultra-gauche, pourtant très minoritaire quand j’étais étudiant mais envahissante, comme toujours... Deux accords de basse, une boite à rythme et des textes bidons, cela ne fait pas un vrai groupe de rock n’roll. Les Bérurier Noir et The Buzzcocks, c’est nul ! Après, tous les goûts sont dans la nature...


    • Buzzcocks 4 août 11:20

      @France Républicaine et Souverainiste
      On ne vous impose rien, faites ce que vous voulez de votre vie de petit aigri. François des bérus ne vous a jamais demandé d’acheter ses disques, ni d’assister à ses concerts. Les derniers étaient plein à ras bord d’ailleurs, donc il n’a pas besoin de vous, ni que faire de vos aigreurs. Et c’est pareil pour les Buzzcocks, où il n’y a pas de boite à rythme d’ailleurs.
      Au lieu de parler d’un mec que vous ne connaissez visiblement pas sauf d’avoir lu sa fiche wikipedia que vous avez peut être rédigée, parlez nous plutôt de la musique que vous aimez. Soyez positif au lieu de déverser votre bile sur des sujets où vous ne connaissez strictement rien.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 août 11:26

      @Buzzcocks

      Salut. Deux accords de basse...lol ...


    • Buzzcocks 4 août 15:20

      @Aita Pea Pea
      Je n’ai pas parlé de la basse, puisqu’il n’y en a pas chez les Bérus, y a la fameuse boite à rythme.

      Donc pour notre souverainiste d’operette :
      Béru = pas de basse mais une boite à rythme
      Buzzcocks = une basse, mais pas de boite à rythme


    • gaijin gaijin 3 août 11:40

      « . Qui commence par Ravachol finit toujours dans le cholestérol en mangeant dans les bons restaurants trente ans plus tard ! »

      ou pas ....en 86 je découvrais que l’état français pouvait mentir ouvertement aux gens par le biais de la télé ( Tchernobyl ) sans que personne ne bouge une oreille , je tentais ( avec mes mes petits bras ) de tirer le mouvement anti devaquet vers la révolution avant de comprendre que les organisateurs ( gauchistes ) étaient justement là pour que ça n’arrive pas

      ayant bien compris le fonctionnement du monde je milite depuis longtemps pour la seule véritable révolution possible : celle des consciences

      mais face aux élites d’un monde agonisant qui dérivent vers un cauchemar ubuesque et orwellien je serais toujours

      https://www.youtube.com/watch?v=UweNTEd9FeY

      A la Dettinger !


      • Nowhere Man 3 août 13:43

        François Hadji-Lazaro chanteur Des garçons Bouchers est le contre-exemple parfait de la dérive que vous évoquez. Issu d’un milieu modeste, il gagna d’abord modestement sa croûte en étant instit puis devint musicien et il l’est toujours.

        En revanche penchons-nous sur la trajectoire de Santi l’ex batteur de Mano Negra qui depuis une bonne douzaine d’années dirige le label Musique de Tf1.


        • @Nowhere Man
          Vous marquez un point ! Hadji Lazaro a vécu et scolarisé ses gosses en milieu populaire (école publique du Pré Saint Gervais), je l’ai croisé plusieurs fois... Mais c’est hélas une exception à gauche, où peu de gens vivent en conformité avec leurs idées...


        • Buzzcocks 5 août 08:56

          @France Républicaine et Souverainiste
          Vous êtes ridicule... vous avez étudié combien de chanteurs punks pour dire qu’ils ont tous finis bobos sauf le mec de Pigalle ?
          Vous n’avez pas été prof de maths, non plus, rassurez moi ?
          En stats, à partir de 1 cas, celui de ce François, vous en déduisez des théories pourries comme votre idéologie.
          La chanteur des wampas bossait à la RATP, c’est surement un bobo qui vit dans un manoir à Croissy sur Seine ?


        • foufouille foufouille 3 août 17:20

          il n’est pas devenu énarque ou libéral comme con biendi et boveste, au moins.


          • Xenozoid 3 août 17:30

            il a 3 femmes et 3 allimentation a payer


            • ribouldingue ribouldingue 3 août 18:11

              C’est comme Thierry Mariani qui s’engagea au RPR en 1976 et en 2019 finit par se rallier à Gilbert Collard pour faire liste commune avec le Rassemblement National aux élections européennes de mai 2019. Comme quoi, chacun vieillit à sa manière avec ses petits défauts. Sauf, que dans ce cas précis, l’un lisait Ravachol et termine fonctionnaire, tandis que l’autre léchait le cul de Chirac et termine fasciste.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 août 18:23

                Il poignarde sa compagne , et s’endort paisiblement , tandis que ses chiens la dévorent.....C’était la nuit noire , c’était la nuit noire...


                • Buzzcocks 3 août 21:29

                  L’auteur nous dresse un portrait de cet ancien chanteur à partir d’une fiche wikipedia... et ensuite, il enfile les perles classiques : un bobo par là, un droit de l’hommiste par ci, une petite diatribe anti fonctionnaires (de la part d’un enseignant, c’est toujours comique).

                  Agoravox est un média, mais dans un vrai journal, un journaliste aurait peut être essayé d’entrer en contact avec ce mec pour savoir son cheminement... mais non, on se contentera d’une interprétation d’une fiche wikipedia dont le contenu a été écrit par on ne sait qui d’ailleurs. 

                  Bref, j’espère que vous n’étiez pas enseignant en journalisme parce que là, ça fait froid dans le dos.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 août 21:51

                    @Buzzcocks

                    On s’en fout...on écoutera encore longtemps « Macadam massacre » .


                  • Garibaldi2 4 août 10:03

                    @Aita Pea Pea

                    Ce que l’auteur lui reproche c’est de faire un beau parcours de chercheur, ce qui ne doit pas être son cas. De la simple jalousie en somme.

                    Quand on se présente comme ’’gaulliste’’ et qu’on soutien le RN, nouveau nom du FN, dont le co-fondateur Jean-Marie Le Pen était un opposant acharné à De Gaulle, c’est qu’on n’est pas à une contradiction près !


                  • TSS 3 août 23:38

                    Lorant le guitariste des béru n’a pas changé d’un iota ,il a fondé un autre groupe

                    « les ramoneurs de menhirs »

                    Schultz le guitariste chanteur de « parabellum » avait aussi fait un autre groupe

                     « la clinic du docteur schultz » il n’a pas changé jusqu’à son décès.. !!


                    • Buzzcocks 4 août 11:24

                      @TSS
                      Lorant n’a pas changé non plus son jeu de guitare :) Le mec joue le même morceau depuis 40 ans :) Mais bon, pareil, il remplit des salles, donne du bonheur, un truc que l’auteur ne peut pas comprendre.


                    • @Buzzcocks
                      Vous avez lu de travers l’article, la musique n’est pas le thème central. J’attire l’attention sur la récupération par le système de pseudo-rebelles, et sur le public suiviste et peu compréhensif des textes politisés du rock alternatif. Les gugusses que je décris étaient plus skinheads que redskins, ce qui explique d’ailleurs les bastons lors des concerts... 


                    • Xenozoid 4 août 18:55

                      @France Républicaine et Souverainiste

                      ouiap, moi j’étais avec le scalp a l’époque, et même a paris bat skin,le ayoun du liban a eu peur et a toulouse aussi dans le bar facho de la fontaine il a fondu,a st brieux 2 mort en 86, mais c’est la police qui poussaient du haut du viaduc..... les fachos suivaient la police comme des militant qu’il sont,souverainistes lol

                      le principe d’un uniforme c’est que même les idiots savent quoi porter


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 août 18:59

                      @France Républicaine et Souverainiste

                      Lacets rouges ou lacets blancs , nous les metaleux on emplafait ceusses qui venaient nous les briser. Rien à foutre de la politique.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 août 19:19

                      @Aita Pea Pea

                      Une bonne question pour chercher la merde a un skin : T’as les cheveux rasés parce-que t’as couché avec les allemands ? Lol


                    • Buzzcocks 4 août 19:36

                      @France Républicaine et Souverainiste
                      ah le fameux système... qu’est ce qu’on ne ferrait pas sans lui. C’est quoi le système au juste, c’est la matrice ?

                      Quant on public suiviste, il est assez grand pour comprendre le second degré des textes qu’il écoute. Vous pouvez aller voir les Ramones sans avoir envie, après, de sniffer de la glue ou de taper sur un gamin avec une batte de baseball. 


                    • Pierre 4 août 13:29

                      C’est le sort de toutes les modes à la con !


                      • Zolko Zolko 5 août 00:29

                        Normalement, j’aurais pas commenté un article aussi creux, mais il fait un énorme contre-sens de la notion d’anarchie, alors je ne vais pas le laisser passer : le concept d’anarchie vient du Grec an-archos, absence de chef. Or, si il y a bien un lieu ou l’on peut travailler sans chef, c’est bien le CNRS. Donc qu’un jeune anarchiste en vienne plus tard à travailler au CNRS est absolument logique.

                         

                        Même un musicien génial ne peut pas vivre l’anarchie : il finira par être chef lui-même, devenant par là-même la négation de sa pensée. Renaud nous l’a malheureusement bien montré.


                        • Clocel Clocel 5 août 08:59

                          La gôgôche bébête aura fait plus de mal à ce pays que les panzerdivisionen...

                          Les enfants d’Hollywood, même quand ils s’en défendent.


                          • Djam Djam 5 août 10:45

                            « Rock alternatif »... rien que ce concept « musical » indique la vacuité de ces gens-là, de leur jeunesse à leur maturité.

                            Déjà, l’invention du rock est une crétinerie qui perdure de nos jours. Se faire abrutir la tête avec du vacarme sonore comme le rock, fut-il « alternatif » (mdr) indique déjà l’état d’esprit des adeptes de ce genre qui s’auto qualifie de musical.

                            Quant à l’intellectuel en question, il n’est pas du tout étonnant qu’il soit devenu ce sexagénaire bon ton. Toute la gauche 68tarde vieillie est pathétique.


                            • Simple citoyenne Simple citoyenne 5 août 11:07

                              Bonjour et merci pour cet article. Il est devenu ce que deviendra peut-être ce Juan Branco, car en attendant Juan Branco, il singe les pauvres il touche le RSA, dit-il dans l’une de ses interventions, comme si c’était ce que demandaient les citoyens et les gilets jaunes, pfff pathétique Branco que les gilets jaunes devraient foutre dehors, il touche le RSA en étant hébergé, dit-il lui-même chez ses parents, ( dans les beaux quartiers) dans l’une de ses interventions, comme un pauvre qu’il n’est même pas. Ce Juan Branco a une tripotée de diplômes que les plus modestes se donnent un mal fou à avoir pour trouver un travail qu’ils n’arrivent même pas à avoir, et voilà l’exemple que donne aux jeunes ce Juan Branco, celui de vouloir toucher un RSA. Pauvre Juan Branco mais il a rien compris.

                              Lui aussi, une fois qu’il aura terminé sa crise de fils à papa comme le chanteur ci-dessus et qu’il finira d’en avoir assez de devoir faire semblant d’être un révolutionnaire à deux balles comme celui ci-dessus et qu’il ne peut pas être, puisque jamais il n’a connu ni la faim et la pauvreté, il retournera à ses diplômes et ses beaux quartiers ! Je suis désolée pour cette intrusion mais votre article m’a donné l’occasion de dire ce que je pensais de cet imposteur de Juan Branco.


                              • foufouille foufouille 5 août 11:20

                                @Simple citoyenne
                                c’est marrant car ses parents ont les moyens donc il ne devrait rien recevoir et rembourser son RSA.


                              • Simple citoyenne Simple citoyenne 5 août 11:29

                                @foufouille IIl devrait plutôt honorer les diplômes que ses parents se sont ennuyé à lui payer, les plus grandes écoles, et aller bosser tout simplement, éventuellement aider à porter le RIC avec Chouard et les autres, c’est à cela que devrait lui servir son instruction, comme ci c’était une gloire de toucher le RSA on survit avec un RSA on ne vit pas ! Je n’aime pas cet imposteur, se vanter de toucher un RSA c’est se moquer les plus pauvres, c’est vouloir les singer ! En quoi c’est glorieux d’avoir 400 balles pour survivre !


                              • foufouille foufouille 5 août 11:35

                                @Simple citoyenne
                                le fil twitter date du 20 janvier et la CAF n’a toujours rien fait contre cette ordure ?
                                il se paye des verres a 10€, ne peut payer aucun loyer dans son quartier avec le RSA.
                                c’est infect.


                              • Traroth Traroth 5 août 13:58

                                Je ne comprends pas vraiment ce que vous lui reprochez. Il y a quelque chose de mal à être un chercheur reconnu ? Je ne vois pas en quoi il se serait renié. Ça n’a rien à voir avec Val tapinant pour le sarkozysme...

                                Cette phrase : « L’un bosse à la reprographie de la fac de Jussieu, l’autre est artisan dans la Var... Loin de leurs »idéaux« de jeunesse et de l’anarchisme » est complètement débile, désolé de vous le dire. C’est le retour de cet argument ridicule qu’on entend depuis toujours : si tu n’es pas mort de faim et que tu as accepté un boulot pour bouffer, c’est que n’est pas un vrai rebelle. C’est absurde.

                                Et bien sûr les petits contradictions au passage : « Qui écoutait les productions de ces troublions ? D’autres troublions justement, les cancres, les glandeurs, les fils à papa mal dans leur peau » (le mot, c’est « trublion », au fait. « Troublion » n’existe pas). Lui, comme cancre, il se pose là, quand même. Il est docteur en sciences historiques et philologiques. Lui reprocher d’être un cancre et un universitaire dans le même article, bravo pour la cohérence ! smiley


                                • Traroth Traroth 5 août 14:06

                                  J’avais oublié le mépris très sarkozyste pour la recherche publique française : « fonctionnariat de privilège (le CNRS) ». La recherche française est l’une des plus éminentes et des plus productives du monde. Et plus généralement, la recherche publique est la seule véritable recherche. Toute l’innovation si acclamée du privé est fondée dessus. Si on devait attendre que le public fasse de la recherche fondamentale, on attendrait longtemps. En France comme partout !


                                  • molloy molloy 6 août 01:42

                                    A vous lire, je craignais que F. Guillemot ne soit devenu trader, mais non, juste chercheur, me voilà soulagé.

                                    En revanche vous n’avez pas l’air de connaître grand-chose, ni au groupes français alternatifs des années 80 ni à l’anarchisme. Vous sombrez dans la caricature dès les premières lignes.

                                    Enfin voilà, vous avez pondu votre article du jour, tout est bien...


                                    • Pazkal 6 août 09:50

                                      Sauf que le chanteur des Wampas n’a jamais su chanter !


                                      • symbiosis symbiosis 6 août 23:03

                                        Ce qui est désolant et problématique n’est pas ce que ces protagonistes sont devenus, mais bien plutôt que nous en soyons toujours au même stade ou pire encore.


                                        • Xenozoid 6 août 23:09

                                          @symbiosis

                                          non on régresse,et francois a évoluer son seul probleme en fait ce sont ses femmes


                                        • symbiosis symbiosis 6 août 23:16

                                          @Xenozoid
                                          Pourquoi ses femmes ?


                                        • Xenozoid 6 août 23:17

                                          ils en a 3

                                          eu et les maisons allimentation avec


                                          • symbiosis symbiosis 6 août 23:22

                                            Tu veux dire que ses femmes sont à l’origine de son embourgeoisement ?


                                            • Xenozoid 6 août 23:25

                                              en parti bien sur,il est le sueul qui a tiré la corde a ce niveau, et j’ose le dire le plus malin dans sa vision ,mais il n’a plus beaucoup de choix, crier a vive le feux ne l’aidera pas maintenant


                                              • Xenozoid 6 août 23:30

                                                @symbiosis

                                                il a toujours éte pour les nanas


                                              • symbiosis symbiosis 6 août 23:37

                                                @Xenozoid

                                                Exact !

                                                Si tu te dis rebelle et que tu te colles à des bourgeoises, cela ne fait pas de toi un rebelle mais bien plutôt un velléitaire bourgeois.

                                                C’est bien le fonctionnement classique du rocker, pseudo rebelle et authentique bourgeois.


                                              • nicolas 11 août 00:58

                                                Je viens de signaler cet article.

                                                Il est diffamatoire, calomnieux et cette personne qui l’a écrit devrait juste cesser d’arrêter de vouloir faire du buzz en attaquant une des personnes qui a sauvé la vie à plein de jeunes de l’époque...

                                                J’ai fait le SO béru, je connais l’intéressé, Loran est l’un de mes meilleurs amis.. Qu’est-ce que c’est que ce truc qui se permets d’écrire un torchon pareil sur Fanfan !?! 

                                                Je vais juste donner 2-3 anecdotes pour les petits agités qui ont su...s’agiter !

                                                François a toujours bossé, il a payé ses études avec les maigres royalties qu’il recevait des bérus à l’époque Molodoi.

                                                François parle couramment le vietnamien car il était amoureux d’une vietnamienne venant d’une famille traditionnelle... il a appris la langue et est allé voir ses parents pour leur demander leur fille smiley

                                                François est certainement le mec le plus avenant que j’ai rencontré dans ma vie...

                                                François était contre le fait que Molodoi signe sur une major...(avant que ça vienne sur le tapis)

                                                François allait très souvent au Vietnam... Faut être juste débile pour ne pas s’en être aperçu avant d’écrire un article pareil....

                                                BONUS pour les fans : le soir où les bérus ont reçu le bus d’acier 1988... ils ont décidé d’aller au studio pour le récupérer... mais Ils étaient en train de manger un couscous chez des amis... ils sont partis en trombe et là... ils se sont entassés dans l’ascendeur... Et BAM... l’ascenseur se bloque... résultat... ils sont arrivés en retard et ont fini par.. piquer le bus d’acier !! smiley

                                                Salut à vous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès