• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Sale temps pour les Allemands

Sale temps pour les Allemands

« Sale temps pour les Allemands »

itinéraire de Werner Schneider

Prisonnier de guerre allemand en France

1945-1947

livre écrit par Christine Schneidet

éditions Lucien Souny

207 pages, novembre 2018

 

une page d'histoire à connaître

 

Certaines pages de notre histoire portant sur la fin de la deuxième guerre mondiale sont connues, elles reflètent, malheureusement la vérité....

On connaissait les liquidations sommaires, l'histoire peu reluisante pour les exécutants qui ont tondu des femmes pas toujours coupables d'intelligence avec l'ennemi, celle présentée par ce livre est ignorée du grand public et même au-delà.

Christine Schneider a interrogé son père et a recoupé ses témoignages avec des documents retrouvés.

Le résultat est un livre accablant pour l'armée française et surtout pour l'Etat.

L'auteure nous raconte la vie en captivité de son père qui, comme des centaines de milliers de soldats allemands a travaillé sur le sol français pendant des mois et des mois.

Werner Schneider est resté pendant deux ans, prisonnier, esclave « moderne » des autorités.

Affamé comme beaucoup d'autres de ses camarades, maltraité, il dût déminer à ses risques et périls des hectares de terrains.

Ce travail forcé dangereux, était comme il l'a rappelé, en vain aux autorités, complètement contraire aux traités internationaux et notamment à la Convention de Genève du 27 juillet 1929.

Ces PGA ( prisonniers de guerre allemands) étaient maltraités et accomplissaient des travaux mortels comme ce déminage qui coûta la vie à de nombreux hommes.

Le danger le jour et des conditions de vie inhumaines à chaque moment :

« La faim qui les habitait était le moteur de toute activité non imposée. Elle occupait toutes les pensées, les rêves diurnes et nocturnes, elle devenait un leitmotiv auquel nul ne pouvait échapper ? Plus encore que le souci quotidien de ne pas exploser sur une mine. »

Werner n'était pas un nazi mais un soldat prisonnier de guerre.

Cette persécution d'allemands parce qu'ils étaient allemands fut un acte indigne qui doit être connu de tous.

L'auteure fait œuvre utile ici en levant le voile sur cette page sombre de notre histoire collective.

Son livre, excellemment bien écrit s'appuie sur de nombreuses références biographiques et historiques...

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • victormoyal victormoyal 4 mai 10:02

    Sale temps pour les nazis serait plus juste il me semble ?


    • Et hop ! Et hop ! 5 mai 09:12

      @victormoyal

      Ne pas libérer un prisonnier de guerre après la réddition de l’ennemi est un cime de guerre selon les concventions de Genève. 

      Forcer à travailler gratuitement une personne qui devrait être libre et la maltraiter est de l’esclavagisme qui est un crime contre l’Humanité.


    • CHALOT CHALOT 4 mai 10:42

      La réflexion d’Hallata est fondée : mon père qui était de gauche et non colonialiste a condamné tous les actes imbéciles qui ont visé les rapatriés. 


      • Hallala Hallala 4 mai 12:10

        @CHALOT

        He bien, mon Chalot ! Qu’est-ce donc que ce Hallata ? Il ne faut pas avoir peur du débat. Faut remettre en place ce qui a disparu, sinon faut pas vouloir échanger. Le sujet est saignant, alors ou bien il faut tout retirer, ou bien accepter les échanges, capito ? Ou alors tu ME censure complètement...


      • Hallala Hallala 4 mai 14:01

        @CHALOT
        Mon père qui n’était que patriote, ni de gauche ni de droite, Français, a débarqué en Italie, s’est battu avec les tirailleurs marocains au Monte Cassino, puis le Garigliano, puis est remonté jusqu’en Alsace. Il s’est battu pour ces cons de collabos planqués, et s’est fait recevoir comme un mercenaire par ces mêmes français qui se sont enfin retrouvés pour tondre les bonnes femmes qui couchaient pour bouffer.
        La France est une putain, et cela se vérifie tous les jours.


      • Jelena Jelena 4 mai 11:36

        Promotion pour un livre écrit par une allemande qui demande aux français de se repentir.... Beurk.


        • Positronique 4 mai 12:01

          @Jelena
          Merci Jelena pour ce commentaire ô combien lucide !!!! Chalot défend la terre entière , mais pas son pays , ni les Français. Un cas d’école.


        • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 15:52

          @Positronique

          La deuxième guerre mondiale est finie, bas du front (national), la France n’est plus à défendre sur ce terrain, l’histoire plus lente remonte progressivement à la surface, les ignominies n’étant pas nécessairement unilatérales. C’est tout.
          Si tu veux défendre la France, celle qui mérite de survivre et qui est durement agressée, alors fais preuve de plus de lucidité, pion béat de l’UE et de la mondialisation.


        • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 16:30

          @Positronique

          Où je t’y aurais trouvé comme geôlier collabo, en effet.


        • Et hop ! Et hop ! 5 mai 09:17

          @Jelena

          Ne pas libérer un prisonnier de guerre après la réddition de l’ennemi est un cime de guerre selon les conventions de Genève. 


          Forcer une personne à travailler gratuitement et la maltraiter est de l’esclavagisme qui est un crime contre l’Humanité.


          Il y a eu des milliers prisonniers de guerre non condamnés par un juridiction et contraints au travail forcé en Angleterre jusqu’en 1964.


          Il est temps que cela se sache.


        • foufouille foufouille 5 mai 13:06

          @Et hop !
          convention signée en 49. tout dépend aussi de ce que a fait ce soldat.
          certains allemands avaient massacrés des civils.


        • Et hop ! Et hop ! 6 mai 07:21

          @foufouille

          Il ne s’agit pas de soldats qui auraient été condamnés à une peine de détention, il s’agit de prisonniers de guerre non condamnés.

          Le principe qui impose la libération des soldats prisonniers de guerre à la fin de la guerre ne date pas de 1949, il existait au XIXe siècle.

          Après que les soldats allemends qui occupaient Belle-ïle et Quiberon se soient rendus, ils ont été conduits à Auray et exécuté par les maquisards.

          Les Alliés, et les Maquisards ont commis beaucoup beaucoup plus de crimes de guerre que les Allemands, pendant toute la guerre ils ont bombardé des villes où il n’y avait aucun objectif militaire, comme Evreux, Rouen, ... Dersde, Iroshima et Nagasaki, etc... Ca aussi c’est des crimes de guerre.


        • foufouille foufouille 6 mai 08:43

          @Et hop !
          laisse béton ta propagande, surtout pour les bombe A, les camps de concentrations et les kamikazes inexistants.


        • Et hop ! Et hop ! 11 mai 16:48

          @foufouille

          C’est vraiment une argumentation minable que de laisse entendre que ce que je dis implique que je nie l’existence des aviateurs kamikaze, et comme c’est absurde, ce que je dis serait absurde.

          Regarde le timing, l’armée japonnaise était déjà vaincue, notamment par les Chinois, l’empereur du Japon avait déjà fait des offres de capitulation aux USA et à la Chine par l’ambassadeur d’URSS.

          Ces bombes ont été larguées par les USA pour montrer à l’URSS qu’ils avaient asuis une supériorité de feu écrasante.

          Et de toutes façon, bombarder des centres de villes où il n’y a que des containes de milliers civils et aucun objectif militaire est un crime de guerre, puni à juste titre de pendaison pour ceux qui l’ont ordonné.


        • foufouille foufouille 11 mai 17:28

          @Et hop !
          les kamikazes ont existé car c’est la mentalité du samouraï qui se fait hara kiri en cas de déshonneur. l’empereur a refusé de se rendre avant et sans ordre de l’empereur, il aurait fallu en tuer des millions avec beaucoup de perte de soldats alliés.
          ils se sont rendus après la deuxième bombe ..........


        • Et hop ! Et hop ! 12 mai 14:11

          @foufouille

          Je ne crois pas qu’on puisse assimilet les kamikazes et le hara kiri, dans un cas c’est sacrifier sa vie à coup sûr pour obtenir une victoire, ce qui est assez classique pour des soldats, dans l’autre c’est se suicider pour échapper au déshonneur d’une défaite ou d’un échec, ou le rédimer par une preuve de stoïcisme. Des études historiques ont montré que les kamikazes étaient des jeunes pilotes qui subissaient un conditionnement très fort pour accepter d’accomplir ces missions de bombardement trop éloignées en mer pour qu’ils aient le carburant de retour, d’où l’idée de se crasher sur la cible une fois les bombes larguées. Ils ont été peu nombreux à le faire, et ça ne constituait pas une violation des lois de la guerre puisque les cibles étaient militaires.

          Le conditionnement n’était pas différent de celui des appelés français de la guerre de 14-18 qui arrivaient au front avec la perspective d’une mort certaine, sauf que le gouvernement français essayait de tromper les soldats sur le risque en leur cachant le plus possible la gravité de la situation. On voit à Verdun la liste interminable des bataillons et des régiments qui arrivent un jour et sont dissouts le lendemain ou le surlendemain. 60 % des garçons de 18 à 28 ansont été tués, les autres souvent très gravement mutilés. 

          Le Japon avait fait des offres de capitulation, mais les USA exigeaient en plus que l’empereur abdique et de se constitue prisonnier, ce qui était une demande exorbitante et qu’aucun Japonais ne pouvait accepter. Ils ne l’ont d’ailleurs pas obtenu.

          Les USA ne respectent absolument pas les lois de la guerre, ils ont un côté fanatique qui vient de leur tropisme calviniste, ils ne considèrent pas l’ennemi comme un adversaire qu’il faut battre mais comme un objet de haine qu’il faut anéantir et punir. C’est pour ça qu’ ils refusent une fois qu’ils ont la supériorité des armes de signer un traité de paix avec le chef d’État du gouvernement ennemi, et on a vu ces dernières années qu’ils ne font même plus de déclaration de guerre, qu’ils cherchent à terroriser les populations civiles et ensuite à assassiner le chef d’État du pays qu’ils ont battu.


        • CHALOT CHALOT 4 mai 12:03

          On voit que le nationalisme est encore présent mais toujours anonyme ; Je défends l’histoire, la vraie, non masquée, non oubliée ni caricaturée.


          • Hallala Hallala 4 mai 12:26

            @CHALOT

            Alors, parle-moi des chambres à gaz. Sans détour, l’histoire, la vraie. Ou alors annule tout ce que tu as écrit.


          • foufouille foufouille 4 mai 15:22

            @CHALOT
            tu devrais relire ta vraie histoire. les gens vivaient dans des bidonvilles mais certainement pas ta famille de francs maçons bien dodus.


          • Xenozoid Xenozoid 4 mai 15:34

            @foufouille

            pourquoi tu dis ça foufouille ?

            la derniere fois tu me traitais d’autisme,mais ici tout le monde sais qui tu es,alors pourquoi tu dis ça ?


          • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 16:02

            @Hallala

            Les chambres à gaz, je savais comme tout le monde, je les ai même vues à Dachau. Le traitement de certains (je ne généralise pas faute d’éléments) prisonniers allemands, je l’ignorais, et je ne vois pas pourquoi j’aurais pu souhaiter ne pas le savoir.


          • foufouille foufouille 4 mai 16:02

            @Xenozoid
            chalot ne sait pas que le rationnement était pour tout le monde ........


          • foufouille foufouille 4 mai 16:26

            @Xenozoid
            de plus la convention de genève pour les prisonniers de guerre date de 49 .......


          • Xenozoid Xenozoid 4 mai 16:38

            @foufouille

            je parle de sa famille de franc mac ?


          • foufouille foufouille 4 mai 16:53

            @Xenozoid
            je sous entend que sa famille faisait partie de ceux qui avaient les moyens de payer au black.
            il a aussi écrit un article sur la FM et prétendu que ce sont des gens bien, sans magouille donc.


          • Xenozoid Xenozoid 4 mai 17:15

            @foufouille

            je trouve que tu sous entend beaucoup,si je faisais comme toi,je dirais que tu t’emmerde et que c’est la faute des autres qui ne t’on pas vacciné


          • Hallala Hallala 4 mai 17:23

            @tiers_inclus
            Il est établi officiellement depuis les années 1960 qu’aucun gazage homicide n’a eu lieu dans ce qui est présenté comme une chambre à gaz dans le camp de Dachau. Donc les chambres que tu as vues sont bien des reconstitutions en chambres à gaz de lieu destinés à tout autre usage.


          • foufouille foufouille 4 mai 17:31

            @Xenozoid
            chalot écrit des grosses conneries. point.
            je ne m’emmerde jamais. au pire, je suis dans la lune et pense à des tas de trucs.


          • Xenozoid Xenozoid 4 mai 17:51

            @foufouille

            et toi tu dis jamais des groooooosses conneries,jamais, mais en plus tu fais dans le multitasking....my gosh t’a morflé dans tes neurones abdominaux


          • foufouille foufouille 4 mai 18:10

            @Xenozoid

              l’auteur est censé écrire un article avec une recherche et des vérifications.
            je fais beaucoup moins de multi taches que avant.
            avant, je pouvais regarder la télé, écouter de la musique et bidouiller des fichiers en hexadécimal sur l’ordi, plus un autre truc en automatique.
            les neurones abdominaux sont juste des relais ou des petits cpu qui permettent le fonctionnement automatique de tes organes. tu ne penses pas avec.


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 mai 18:17

            @Hallala
            « Officiellement » ???


          • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 19:38

            @Hallala

            Il faut alors le signaler aux instances organisatrices de Dachau et proposer une modification sur Wikipedia. 
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration_de_Dachau



          • Et hop ! Et hop ! 6 mai 07:28

            @Hallala :

            Vous savez bien qu’il y a une loi qui interdit de faire des recherches historiques sur les chambres à gaz, et qu’il y a des gens en prison pour cela.

            C’est d’ailleurs le seul chapitre de l’histoire du monde où il y a un récit officiel avec interdiction de ne pas y croire.


          • Hallala Hallala 6 mai 14:56

            @tiers inclus

            Il n’y a pas eu de chambre à gaz sur le sol allemand, au moins. Wikipédia précise bien « Possibilité de chambre à gaz » à Dachau. Et cette chambre que l’on visite à Dachau est flambant neuve. Donc Wikipédia reste très timidement en retrait quant à la réalité de cette chambre à gaz. Elle existe, celle du Struthof en Alsace aussi, mais elle ont été construites après 45 pour satisfaire les touristes.


          • Hallala Hallala 6 mai 15:03

            @Et hop !

            Je m’interdis toute recherche dans ce domaine interdit. Il ne faut pas se demander comment techniquement un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu.
            Et depuis la loi de Fabius, ce n’est plus « il ne faut pas se demander... » mais c’est « Il est interdit de se demander... » Il n’est pas interdit cependant de trouver cette loi absurde, mais elle a été votée, et elle doit être respectée.


          • Et hop ! Et hop ! 8 mai 22:11

            @Hallala 

            Ne réfléchissez pas trop, vous allez perdre la foi.


          • Loatse Loatse 4 mai 12:10

            ... la faim qui les habitait... occupait toutes les pensées....

            Comme celles des français pendant l’occupation allemande, pendant toute la durée de la guerre, le matin, l’après midi, la nuit......

            Tandis que ces messieurs (soldats, officiers) bénéficiaient d’un apport calorique avantageux, en se servant « sur la bête ».... à qui il restait, car non réquisitionnés par ces messieurs, que rutabagas et topinambours à se mettre sous la dent...

            Rappelons que les cartes de rationnement notamment pour le pain, le sucre, le café, l’essence ont été prolongées jusqu’en 1949 !

            Il n’y avait donc pas des français se baffrant après guerre, tandis que de pauvres soldats (bien dodus) se retrouvaient réduits à portions congrues...

            Pauvre gars, il devait déminer ! Bin voui, qui mine, démine ! manquerait plus qu’en sus du reste, privations alimentaires, bombardements SUR LES POPULATIONS CIVILES, occupation et réquisitions diverses assorties de bien des humiliations, on risque encore notre peau dans des opérations de déminage !

            le dit papa, a eu bien de la chance, nous ne sommes pas des sauvages ; il n’a pas été massacré par la population martyrisée 5 années durant...

            La décence voudrait que... mais bon, c’est dans l’air du temps de chercher à faire pleurer dans les chaumières...


            • tiers_inclus tiers_inclus 4 mai 15:30

              @Loatse

              La souffrance des uns n’annihile pas celle des autres. 


            • Jeekes Jeekes 4 mai 15:05

              Ben il est gentil l’auteur. Enfin gentil...

              V’la t’y pas qu’il faudrait pleurer sur le triste sort des boches prisonniers.

               

              Là y fait fort le CHALOT, il va un peu vite en besogne. Il va loin.

              Il a la larmichette facile !

               

              C’est bien d’avoir la ’’fibre’’ compatissante mais dans ce cas il devrait aussi se répandre sur le non-moins triste sort de tous les autres prisonniers, quels qu’ils soient. Y’a à dire, non ?

              Et particulièrement de ceux des scleuhs. Mais pas que, dans le genre les Jap’s ont été plutôt remarquables, eux-aussi.

               

              A moins qu’il ne considère que chez ceux-là les prisonniers aient été bien traités, bien nourris (principalement les millions de russes qu’ils ont laissé mourir de faim). Ni qu’ils n’ont pas été obligés de bosser jusqu’à ce que mort s’en suive...

               

              J’sais pas, mais là j’ai le sentiment qu’on patauge dans l’indécence !

               


              • ZenZoe ZenZoe 4 mai 15:13

                Mince alors, où voulez-vous en venir Chalot ? Qui a déclaré la guerre à qui déjà ?

                Qui a mis quasiment le monde entier et à feu et à sang ? Qui a pillé la France, envoyé des milliers de gens épouvantés sur les routes pendant l’exode, violé les Françaises, réduit des hommes à l’esclavage avec le STO, gazé des millions, qui a semé la terreur et la mort pendant des années ?

                Ohé Chalot, reprenez vos esprits !

                Le livre que vous nous présentez est peut-être intéressant, mais il est juste un témoignage parmi des millions d’autres. Il ne refait pas l’histoire. Certes, il rappelle que dans une guerre, les deux côtés souffrent, mais il ne faudrait pas pousser non plus. La France n’a pas à se repentir sur ce coup-là, elle a été attaquée et envahie. La leçon à retenir est pour les Allemands : qu’ils ne recommencent plus jamais ça !


                • foufouille foufouille 4 mai 15:31

                  @ZenZoe
                  manifestement, la famille chalot n’avait pas de carte de rationnement jusqu’en 49.


                • Dr Destouches Dr Destouches 4 mai 18:00

                  @ZenZoeÀ titre de comparaison, mais se référant à un effectif global des armées bien plus important que les bataillons ici en cause, l’historien américain J. Robert Tilly dans son ouvrage La Face cachée des GIs, rend compte de 379 dossiers archivés, de 879 cas dénombrés officiellement, et extrapolant sur ces bases pour tenir compte des affaires n’ayant jamais donné lieu à des plaintes estime que plus de 17 000 viols auraient été commis par les militaires américains pendant les campagnes de France et d’Allemagne entre 1942 et 1945. Les viols commis par l’Armée soviétique sont quant à eux estimés à de plus de deux millions de femmes allemandes violées en 1944-1945 (dont 100 000 pendant la seule bataille de Berlin


                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 mai 18:13

                  @foufouille
                  JF Chalot est né après cela !


                • foufouille foufouille 4 mai 18:30

                  @Jean J. MOUROT
                  il a ou a eu des parents qui ont vécu cette période.


                • ZenZoe ZenZoe 4 mai 18:35

                  @Dr Destouches
                  Il n’y a pas de guerre propre.


                • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 4 mai 15:26

                  Il s’agit d’un témoignage, rien de plus, et il est probable que la plupart des prisonniers allemands n’ont pas été bien traités en France. Il suffit de voir comment ils sont encore insultés dans ces commentaires qui parlent des « boches », des « chleus ». C’étaient des êtres humains comme vous et moi, dont certains n’aimaient probablement pas Hitler ou même ne voulaient pas faire la guerre. 

                  Je tiens à ajouter qu’il ne faudrait pas généraliser. J’ai vécu cette période et mon grand-père, entrepreneur de maçonnerie dans un village limousin, avait des prisonniers allemands dans son équipe. Il les a très bien traités, comme les autres maçons, car il se souvenait que lui aussi avait été prisonnier lors de la 1ère guerre mondiale. Un de ces prisonniers est revenu le voir vingt ans plus tard pour le remercier et a envoyé à sa fille un très émouvant témoignage de gratitude lors de son décès.

                  Si les hommes étaient moins bêtes, il y aurait moins de malheur.


                  • Berthe 4 mai 15:51

                    @Danièle Dugelay
                    j’avoue que l’histoire d’un déserteur allemand m’aurait plus émue.. on a pas vu bcp de résistants non plus chez eux smiley ...Perso, ce que j’en dis, c’st que quand on a fait partie d’une secte militaire aussi sordide, on au moins une fois une prise de conscience pour penser à la désertion. Mais bon. Du coup un SDF vole une pomme et se retrouve en taule n’intéresse pas plus que çà alors pourquoi voudriez vous que que ce type interpelle plus que ce dernier ? histoire personnelle ou non, il va émouvoir quelques allemands dans l’amertume, mais certainement pas un français...


                  • Et hop ! Et hop ! 8 mai 22:18

                    @Berthe

                    Qu’est-ce que vous attendez pour déserter, quitter votre emploi ou vos études et déménager dans un autre pays ?

                    Les soldats allemands étaient mobilisés, ceux qui étaient en France se sont très bien comporté avec les populations civiles françaises, sauf la bavure d’Oradour-sur-Glane qui n’est pas complètement élucidée.

                    Regardez Hellstorm sous-titré en français (sur un site étranger parce que ce documentaire historique est interdit de diffusien sur le net français).


                  • Dom66 Dom66 4 mai 16:04

                    Désolé l’auteur, ce n’est pas mon habitude de dire ça, mais pour moi c’est un article de..MRD.

                    Le pauvre chou, il est resté 2 ans ?? Qu’il ne vienne pas se plaindre

                    "L’auteure nous raconte la vie en captivité de son père qui, comme des centaines de milliers de soldats allemands a travaillé sur le sol français pendant des mois et des mois".

                    Et les livres accablant pour l’armée Allemande ils sont où ??

                    "Werner Schneider est resté pendant deux ans, prisonnier, esclave « moderne » des autorités.

                    complètement contraire aux traités internationaux et notamment à la Convention de Genève"

                    Elle est marante celle là !

                    Pourquoi ils connaissaient les Conventions de Genève les Allemands ??


                    • Et hop ! Et hop ! 8 mai 22:21

                      @Dom66

                      Oui, et ils la respectaient scrupuleusement, contrairement à l’URSS.
                      La Croix Rouge Internationale pouvait visiter tous les camps de prisonniers et de concentration allemand, et faire des rapports.


                    • Radix Radix 4 mai 16:32

                      Bonjour

                      Quand on déclenche une guerre qui a mis l’Europe à feu et à sang, il est normal, lorsqu’on la perd, que l’on subisse quelques désagréments personnels !

                      Il devrait s’estimer heureux de n’avoir pas été capturé sur le front russe.. Il n’y en pas beaucoup qui sont rentré chez eux !

                      Radix


                      • alainandré 4 mai 16:43

                        Je suis né en 1942, d’un père mineur, une catégorie « privilégiée » par rapport à d’autres français après la guerre. Les privations ont continué des années après la fin de celle-ci. La faim au ventre, même nous les gosses, nous connaissions.
                        Les prisonniers allemands crevaient la dalle, mais il ne faut pas oublier que la majorité des français aussi.


                        • baldis30 4 mai 17:14

                          merci pour la censure de ma réponse !

                           vous jugez à froid mais les allemands n’ont eu que ce qu’ils ont semé : la haine !

                           Pour les allemands : ni oubli, ni pardon  !

                          pendant mille ans comme ils le souhaitaient !


                          • Dom66 Dom66 5 mai 11:01

                            @baldis30

                            Il y a la censure c’est certain, mais j’ai remarqué comme le l’écris dans mon post plus haut, une action de moinsage puissante, qui fait que la majorité des commentaires qui ne sont pas en accords avec l’auteur sont en négatif ? Curieux non ?


                          • pallas 4 mai 17:57
                            CHALOT

                            Bonsoir,

                            Vous etes comme les autres, animateurs de télévisions, radio, et autres.

                            Sa impose son point de vu, cela est le fascisme, c’est d’un commun.

                            Je suis libre, peut m’importe l’idéologie des uns ou autres, les francs maçons est devenu une confrérie de la raclure et mafieux, ça en est tordant de rire.

                            Au fond, tout ce passe bien.

                             smiley

                            Salut


                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 mai 18:11

                              @pallas
                              Vous n’avez pas de correcteur orthographique ?


                            • Dr Destouches Dr Destouches 4 mai 17:57

                              Sans parler des victimes civiles de la « dégermanisation » de l’Europe centrale après 1945 évoquée par l’historien américain RM Douglas.
                              « Combien furent-ils à mourir de froid, de faim ou de mauvais traitements au cours de ce qui fut, selon R. M. Douglas, « le plus grand transfert de population de l’histoire de l’Humanité » ? De 500.000 à 1.500.000 selon les estimations et parmi ces victimes beaucoup de femmes et d’enfants, qui fournissaient le principal contingent de ces « Allemands ethniques » qui durent quitter les pays, Roumanie, Hongrie, Yougoslavie, Pologne, Tchécoslovaquie
                              Lorsque celui-ci s’écroule, les nouveaux États vont pratiquer une forme d’épuration ethnique qui consistera à dégermaniser les zones libérées, autrement dit à faire partir près de 13 millions d’Allemands. Cette sombre affaire est, aujourd’hui encore, l’objet d’un tabou que brise R. M. Douglas dans son livre, Les Expulsés, qui fera date. »

                              Sans parler non plus des allemands morts de faim à cause du plan Morgenthau de « pastoralisation » de l’Allemagne. .

                              Dans son livre Crimes and Mercies, The Fate of German Civilians Under Allied Occupation 1944-1950 (« Crimes et pitié, le sort des civils allemands sous l’occupation alliée, 1944-1950 ») l’hitorien canadien James Bacque estime que à cause des conditions extraordinairement dures imposées par les Alliés, au moins 9,3 millions d’Allemands, et peut-être jusqu’à 13,7 millions sont morts entre 1945 et 1950 sans aucune nécessité :

                              Expulsés : de 2,1 à 6,5 millions de morts (estimation donc bien supérieure à celle de Douglas)
                              Prisonniers : 1 à 2 millions
                              Résidents (civils vivant à l’intérieur des frontières de l’Allemagne mais morts de faim de froid ou de mauvais traitements) : 5,7 millions
                              Total : entre 9,3 et 13,7 millions de morts civils allemands APRES la fin de la guerre


                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 mai 18:10

                                @Dr Destouches
                                Bien triste pour ces Allemands... Mais qui a déclenché la tempête ? Quand les Nazis triomphaient, rares furent les Allemands qui n’applaudissaient pas leur Führer. La cruauté des uns n’excuse pas la cruauté des autres mais elle l’explique !
                                Quant aux travaux des historiens qui accablent les Alliés, ils demanderaient d’être confirmés par d’autres. Ce sont d’ailleurs des historiens (révisionnistes) qui ont dédouané les nazis de leurs crimes !


                              • berry 4 mai 20:22

                                @Jean J. MOUROT
                                Le problème, c’est que les historiens de nos belles démocraties occidentales ne valent pas mieux que les journalistes de BFM et de France Inter. Ce sont des fonctionnaires de l’état et ils sont à la botte des politiques. Tout est verrouillé.

                                Il suffit de voir les âneries que l’on nous raconte sur les missions Apollo dans les livres d’histoire.
                                De nouvelles photos en haute résolution de la Nasa ont été publiées en 2015. Les vaisseaux LEM censés avoir alunis ressemblent plus à des taudis de bidonvilles qu’à de fiers vaisseaux spatiaux.

                                Vous pouvez zoomer sur les photos pour les agrandir. Les plaques de carton disjointes et le papier froissé sont maintenus par des morceaux de scotch. Ces poubelles de l’espace n’ont jamais décollé, ce ne sont que de vulgaires maquettes. C’est une évidence.

                                https://www.hq.nasa.gov/office/pao/History/alsj/a17/AS17-134-20463HR.jpg

                                https://www.hq.nasa.gov/office/pao/History/alsj/a16/AS16-113-18332HR.jpg

                                https://www.hq.nasa.gov/office/pao/History/alsj/a11/AS11-40-5922HR.jpg

                                 

                                https://lesakerfrancophone.fr/lalunissage-un-canular-geant-pour-lhumanite


                              • Et hop ! Et hop ! 5 mai 09:25

                                @Jean J. MOUROT

                                Les travaux des historiens qui accablent les Alliés sont censurés.

                                Regardez sur un web étranger l’excellente vidéo « Hellstorm » sous titrée en français, elle est censurée sur le web français.

                                Ne pas libérer un prisonnier de guerre après la rédition de la puissance ennemie est un crime de guerre avéré, selon les conventions de Genève. Le forcer à travailler et lemaltraiter est un crime contre l’humanité.


                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 mai 18:03

                                Pourquoi accabler Chalot ? Il n’a pas connu l’Occupation... Il a lu un livre qu’il a trouvé émouvant. En bon démocrate et en internationaliste conséquent, il s’apitoie sur le sort de ce prisonnier...

                                Mais il faut reconnaître qu’aussi dur qu’il ait pu apparaître aux yeux de sa fille, il fut bien moins terrible que celui des prisonniers russes dans les camps allemands. Et bien plus supportable que celui des prisonniers allemands des soviétiques, notamment à Tambov, où tant de « malgré nous » alsaciens ont perdu la vie...


                                • berry 4 mai 18:17

                                  Ce témoignage est plausible, il recoupe celui d’un ancien prisonnier allemand que j’avais vu dans un reportage télévisé sur la guerre d’Indochine.

                                  Il expliquait que les prisonniers allemands étaient affamés volontairement par les français pour les obliger à s’engager dans la légion étrangère. La guerre d’Indochine débutait et l’armée française recherchait des soldats par tous les moyens. Pendant qu’il crevait de faim, il voyait ses compagnons qui avaient accepté de s’engager. Ils avaient étés mis à l’autre bout du camp, ils faisaient des bons repas et jouaient au volley et au foot. Il avait finalement fait de même, mais il s’était vengé par la suite en rejoignant les combattants vietnamiens.

                                  Le fait est que les effectifs allemands dans la légion étaient pléthoriques pendant la guerre d’Indochine.

                                  Ceux qui font des commentaires à tort et à travers en disant que ce témoignage ne vaut rien feraient mieux de s’abstenir.


                                  • ZenZoe ZenZoe 4 mai 18:45

                                    @berry
                                    Personne n’a dit que ce témoignage ne valait rien, mais il n’est justement qu’un témoignage parmi d’autres, et n’enlève rien au fait que ce sont les Allemands qui ont déclaré la guerre, et qu’en général les prisonniers de guerre des vaincus devraient savoir à quoi s’en tenir, surtout quand les « vainqueurs » ont été gravement humiliés. Aucune guerre n’est jolie, et la seule morale qu’on puisse retirer une fois l’armistice signé est d’éviter d’ouvrir les hostilités.


                                  • pallas 4 mai 18:50

                                    Jean J. MOUROT

                                    Bonsoir,

                                    Petit conseil pour toi, et pour les gens de ton espèce.

                                    Toute personne affiliée de pret ou de loin à « La Francs Maçonnerie », est totalement exclu de mes affaires et privée.

                                    En d’autre terme, vous êtes relégué comme citoyen de secondes zones.

                                    Rohhh !!!!!!!!!!, il semblerai que nous soyons nombreux, beaucoup même.

                                    Pas mal hein ?.

                                    Vous allez le sentir, bien comme il le faut.

                                    Les dechets ne méritent rien, c’est le destin des fils et filles des « collabo ».

                                     smiley

                                    Salut


                                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 5 mai 17:39

                                      @pallas
                                      « Ah ! Qu’en termes galants ces choses-là sont dites ! »
                                      Pour votre gouverne, Monsieur que je ne tutoie pas (nous n’avons pas gardé les oies ensemble), je n’ai jamais appartenu à la Franc-Maçonnerie ni mis les pieds dans aucun de leurs temples...
                                      Mais vous arrive-t-il parfois de raisonner plutôt que d’insulter ?


                                    • Dom66 Dom66 4 mai 19:01

                                      Je reviens faire un tour sur le sujet, pour info. Et bien ! vu que 98% des commentaires dont le mien sont grosso modo du même avis, je remarque que je trouve curieux que ces commentaires soient à deux étoiles.

                                      Il y a un moinsseur puissant  smiley


                                      • pallas 4 mai 19:08

                                        Jean J. MOUROT

                                        Vous pensez que les dires peuvent me tromper.

                                        Bien est mal certitude, surtout envers moi, il y a toujours un prix, la limite à été dépassé.

                                        En cet aube de 6 emes extinctions massives d’especes, d’un monde s’écroulant, vous pensez avoir un quelconque avenir.

                                        Comme les blattes et cafards sont amusants.

                                         smiley

                                        Salut

                                        PS : Vous pourriez faire une table assis a 4 pattes, je poserai mes pieds.


                                        • arthes arthes 4 mai 19:18

                                          @pallas
                                          PS : Vous pourriez faire une table assis a 4 pattes, je poserai mes pieds.

                                          Vous êtes vraiment un amateur néophyte !.

                                          Un sujet humain « homme table » n’est pas assis à 4 pattes, mais à 4 pattes, sur les genoux ,mains en avant paumes reposant sur terre pour bien se tenir et il regarde le sol.
                                          Comment voulez vous que la théière tienne sinon ?
                                          Et les petits fours ?
                                          Et que l’on puisse s’en servir comme repose pied ?

                                          Naturellement, je ne dis pas cela à l’encontre de Mr Mourot, mais pour vous expliciter certaines choses techniques.


                                        • pallas 4 mai 19:34

                                          @arthes

                                          Bonsoir,

                                          Alors vous vous trompez lourdement, un « Francs Maçon » est un suceur de première, prostitué de catégorie S.

                                          Je rend simplement honneur qu’ils fassent corps de mobilier, c’est digne d’eux, une table, chaise, cela digne.

                                          Autant que ces sous humains servent à quelque chose.

                                          Leurs agissements sont tel que le role de la « Maçon Franc-maçonnerie », est marche ou creve maintenant acté, ils commencent à le comprendre.

                                          De gré ou de force, de choix ils n’ont pas, la loi du plus fort, rien de plus

                                          Une petite bande de pédophiles, violeurs, corrompus, lâches, traitres, ils sont dignes de faire mobilier chez moi.

                                          Cela dit, ils sont bien mal ces abrutis.

                                          Une table basse pour l’un, ou haute pour l’autre, je suis trop gentil.

                                          Si c’est mal façon, poubelle

                                           smiley

                                          Salut


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 mai 19:43

                                          @arthes

                                          La technique y’a que ça de vrai. Les amateurs ça gâche le boulot.


                                        • pallas 4 mai 19:58

                                          @Aita Pea Pea

                                          Ce qui est dommage pour les « Francs maçons » est que le monde est régit par la loi de la nature.

                                          Je ne montrerai aucune pitié.

                                          Il n’y a que la loi du plus fort, le plus faible périe, la francs maçonnerie est le repere de lache et de faible, de vulgaires proies.

                                          Des pleutres et vermines, qui sont dignes de lecher mes bottes, incapable de rien.

                                          Je pense que bouffe pour chien ou porc serai aussi acceptable, ou bien prostitué(e) au bois de boulogne.

                                          Je réfléchis envers ces passes temps.

                                           smiley

                                          Salut


                                        • arthes arthes 6 mai 12:14

                                          @pallas

                                          Bonjour, 

                                          D’accord, donc il s’agissait d’une expression, et moi j’ai le soucis d’y accoler la position afin d’imaginer le tableau de la manière la plus pragmatique pour les invités qui auraient usage d’un tel meuble qui ne soit pas bringuebalant.

                                          En ce domaine , La fantasmagorie n’ayant aucune limite, En urinoir, cendrier et bien sur autres poubelles ...

                                           smiley
                                          Au plaisir


                                        •  C BARRATIER C BARRATIER 4 mai 20:11

                                          Il n’est pas absurde qu’une Allemande tente d’accabler les Français . Nous avions faim, nous étions rationnés, et, même dans l’agriculture, les prisonniers allemands, comme les paysans, ne pouvaient nourrir correctement prisonniers et non prisonniers, ...

                                          L’Histoire est peu objective, je m’en suis aperçu car j’ai vécu le temps des Résistants. La Force de l’Allemagne en 39 venait de l’incurie de nos dirigeants

                                          Ce n’est pas glorieux

                                          Voir France terre de Résistance, Agoravox


                                          • pallas 4 mai 20:19

                                            @C BARRATIER

                                            C’est fou comme vous me faites rire.

                                            Lors de la seconde mondiale, les femmes allemandes portaient l’uniforme nazis car elles trouvaient cela jolie.

                                            Les femmes françaises trouvaient beau les hommes avec l’uniforme nazis, il y eu beaucoup de copulations.

                                            Treve de plaisanterie.

                                            Il faut voir la réalité en face.

                                            Sinon je n’existerai pas, ma Grand Mere est une Putain d’allemande nazis ou française putain aimant l’homme nazis ?,

                                            Peut etre les deux

                                             smiley

                                            Salut


                                          •  C BARRATIER C BARRATIER 4 mai 21:04

                                            @pallas
                                            Il est normal que les femmes soient sensibles, dèjà jeunes filles, à un uniforme porté par des hommes jeunes et sportifs, et il faut reconnaitre que l’uniforme allemand était beau.
                                            Les hommes admirent souvent leurs hôtesses de l’air, leur costume y est peut ête pour quelque chose

                                            Je ne sais pas si la tenue négligée, mode actuelle, perdurera

                                            Des prisonniers français en Allemagne n’étaient pas insensibles aux qualités d’allemandes connues dans le travail.... Je pense qu’une fermière seule dont le mari tué à la guerre manquait soignaient plus leur tenue quotidienne avec un ou plusieurs prisonniers que si elles s"étaient trouvées entre femmes

                                            Des allemands cultivés, parlant français, pouvaient rencontrer un amour réciproque. L’être humain est un peu le même partout !

                                            je ne connais par le livre signalé par Chalot, et je n’ai guère envie de le lire ; j’ai mieux à la maison, mais son auteure ne me parait pas transcendante ! Merci François, de nous prévenir, cela ,ous évitera un achat erronné :


                                          • Au fait les prisonniers de guerre français de 1940 , ils ont été libérés quand ?

                                            Ils ont été libérés après la guerre , et c’était un armistice qui a été signé en 1940

                                            Juste une précision L’Allemagne a signée une CAPITULATION SANS CONDITION en mai 1945


                                            • Pierre 5 mai 16:59

                                              Etonnant que dans un tel conflit il n’y ait pas des bavures de part et d’autre.


                                              • bonnot 5 mai 17:01

                                                Ce livre, je vais le lire car le silence est coupable


                                                • Christian Labrune Christian Labrune 5 mai 23:13

                                                  Je suis né après la guerre ; j’ai passé mon enfance à entendre les récits des exactions et des exécutions sommaires dont les boches (on ne connaissait pas d’autre mot) avaient été responsables dans le Nord de la France durant les deux guerres, et je ne pense pas que j’aurais très envie de m’attendrir sur le sort qui fut réservé aux prisonniers allemands à la fin du dernier conflit.

                                                  Avant de lire ça, s’il se trouve des volontaires, ils feraient bien de lire, s’ils ne l’ont déjà fait, L’imprescriptible de Vladimir Jankélévitch. 


                                                  • CHALOT CHALOT 6 mai 08:54

                                                    Voici une confusion claire entre des soldats, jeunes pour la plupart qui avaient juste 20 ans à la fin de la guerre et les nazis


                                                    • @CHALOT
                                                      La plupart de ces jeunes soldats sont passés par les jeunesses hitlériennes , c’était devenu obligatoire en 1936

                                                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeunesses_hitl%C3%A9riennes

                                                      Les anciens qui ont connut l’ occupation disaient que les« vieux » 30 a 40 ans , soldats n’ étaient pas des fanatiques , mais c’était les jeunes qui étaient les pires



                                                    • jymb 6 mai 13:29

                                                      Qu’on le veuille ou pas, il existe encore des récits et recherches à faire

                                                      Je me souviens d’un bouquin qui s’appelait « Morts pour raisons diverses » , il décrivait l’effarante mortalité des soldats allemands détenus par les alliés aprés la capitulation de 1945

                                                      Sans doute retrouvable en occasion...

                                                      Et pour celui qui souhaiterait vraiment creuser dans le jamais publié, il y a aussi à écrire l’histoire de la résistance allemande contre les forces alliés d’occupation. celà a existé... mais beaucoup trop non conformiste à publier 


                                                      • @jymb
                                                        Tu veut dire le « werwolf » ?


                                                      • foufouille foufouille 6 mai 19:05

                                                        "

                                                        Paris, Editions Ramsay, 1980, à propos d’Henri Lafont *, chef de la gestapo française installe à Paris au 93 rue Lauriston :

                                                        “…Il a une fierté, un bonheur : ses fameux diners du vendredi. Le Tout-Paris mondain accumule les bassesses pour y être invite. La chaire y est toujours succulente en ces temps de disette : caviar, saumon, volailles fines, viandes de choix, fromage affines sont servis a profusion. Les vins millesimés les plus rares coulent a flots. Le pain est blanc, plus blanc que n’en n’a jamais mange aucun parisien en aucun temps : le maitre des lieux réquisitionne du blé a la campagne, le fit moudre et se fait fabriquer des baguettes par un boulanger du quartier. Celui ci eu les pires ennuis a la libération. Accuse de collaboration : ”Si je n’avais pas obéi, j’aurais été fusille !” proteste t-il avec raison. Finalement il s’en est tire avec une énorme amende pour profits illicites…”. Dans la majorité des cas, il s’est toujours révèle que les boulangers inquiétés ne faisaient que leur métier."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès