• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > L’UNEF veut maintenir la pression

L’UNEF veut maintenir la pression

Le remplacement du contrat première embauche (CPE) par un dispositif en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté est une « première victoire », a déclaré le président de l’Unef. « Nous appelons à maintenir la pression jusqu’au vote par le Parlement de la suppression du CPE, y compris par le blocage des universités s’il le faut », a-t-il poursuivi. « Nous déciderons à la fois avec les syndicats et dans les assemblées générales des suites et des formes à donner à la mobilisation. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Raz le Bol (---.---.178.150) 11 avril 2006 11:35

    OH mon dieu que c’est triste et désolant de lire des âneries pareilles de la part d’un soi disant adulte de 25 ans, étudiant en droit, qui essaie de bâtir son avenir, non pas sur la valeur du travail qui crée de la richesse pour notre pays, mais sur des idéologies qui ne lui mènent pas plus loin que le bout de son nez !

    Son prochain arrêt : Parti socialiste , membre du bureau !

    Que c’est triste de voir qu’une nation puisse subir des pressions d’individu(e)s, qui n’ont jamais travaillé de leur vie, qui prétendent être des syndiqué(e)s, qui crachent la bouche pleine dans leur soupe payée par leurs parents !

    Que c’est ahurissant de lire que ces individu(e)s ont remporté une « première victoire » et qu’ils décideront avec les syndicats ...."

    Où va-t-on ? Y-a-t-il un vrai pilote dans notre pays qui a le courage de leur dire d’arrêter leurs âneries.

    Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, combien de temps encore accepteriez vous de subir leurs âneries.

    Ces individu(e)s sont à l’université, aux lycées grâce à l’argent de vos impôts. Et ils vous crachent dessus, sur votre liberté de circuler, sur celle de vos enfants qui veulent étudier.

    Avez vous le courage de penser à vos enfants, celles et ceux qui se donnent du mal pour travailler pour réussir et non pas pour être assistés, qui vous respectent, et grâce à qui, notre pays continue et continuera de fonctionner.

    Réfléchissez et dites leur tout simplement d’arrêter leurs âneries, çà suffit.


    • Karl (---.---.174.71) 2 mai 2006 23:25

      Bonjour,

      J’ai 23 ans et je suis étudiant (j’ai une licence d’histoire). Je suis de ceux qui déplorent la manipulation des étudiants par les syndicalistes, eux mêmes manipulés par le Parti social-faux-écolo-communo-quiproquo-grossomodo-homo-énarchus.

      J’ai décidé de réagir au nom de ma liberté d’expression et j’espère que mon message sera lu. Il ne vous aura pas échappé que les étudiants ont été manipulés pour le plus grand plaisir de Mr Sarkozy. Manipulés ? OUI je vous dit ! Pour bloquer les universités, les routes et les stations RER (autrement dit les gens qui vont travailler) les étudiants bloqueurs s’en s’ont donné à coeur joie..... CEPENDANT pour bloquer le marathon de Paris ou bien le Paris-Roubais, là il n’y avait soudainement plus personne...

      Autre chose CAPITALE : chers citoyens héritiers des Hommes et Femmes Morts pour La France, comme vous le savez pour changer les choses dans une démocratie une seule chose est reconnue : le VOTE. Or, comme vous le savez les jeunes sont trés souvent détachés de ce DEVOIR civique (je me souviens de l’élection de 2002 et bien je peux vous dire qu’un certain nombre de mes camarades ne sont pas aller voter au second tour, persuadés de la victoire de Mr Chirac !). Et aujourd’hui combien y a-t-il de ses jeunes qui osent l’ouvrir ? Et bien je vous répondrais un bon nombre sans être caricatural. Sans oublier ceux qui « font grève parce que ça les arrange » (j’ai entendu de mes propres oreilles des étudiants s’exprimer exactement de cette façon !). C’est honteux pour nous-mêmes et encore plus honteux pour nos ancêtres (j’ai un arrière grand-père classe 1914 : qui avait donc 18 ans en 1914... je ne vous raconte pas le carnage pendant 4 années de sa jeune vie...) Et bien j’ai vraiment honte de mes jeunes concitoyens au regard des combats réels, déroulés dans des situations de périls extrêmes, par nos générations antérieures. Les étudiants doivent étudier pour apprendre à penser par eux-mêmes, au contraire de ça, ils se laissent embobiner par des discours qui les déservent. Je me permet de rappeller en outre que le CEP est une fausse mesure, un faux contrat, un de plus... Il y a 30 ou 40 ans pour trouver un emploi il n’y avait même pas beoin de CV ni de lettre de motivation... Au lieu de brayer il faut d’abord réfléchir.

      Cordialement, François. N’hésitez pas à réagir. Merci de votre attention.


    • Daniel Milan (---.---.168.124) 2 mai 2006 23:43

      J’admire ta ferveur toute juvénile !... Dans quarante ans, t’auras tout compris ! Bon, trève d’humour, il y a aussi du vrai dans ce que tu dis !


    • Raz le bol (---.---.178.150) 4 mai 2006 15:03

      Bonjour François,

      Votre commentaire me permet de revenir et de continuer le débât autrement sur cet article

      Je voudrais d’abord préciser que ce n’est pas du tout contre la jeunesse, ni contre sa ferveur, ni particulièrement et spécifiquement contre le président de l’Unef.

      Il est tout à fait concevable dans une démocratie qu’il y a des jeunes qui ne pensent pas la même chose, qu’il y a des Anti-CPE, des Pro-CPE, des tendances politiques différentes chez eux.

      Ce qui me choque est encore une fois ce que j’appelle le comportement et la façon de s’exprimer des acteurs. Ce comportement est irrationnel et heureusement qu’il n’y a pas en face d’eux des comportements aussi irrationnels, sinon imagineriez vous les conséquences. Je rends hommage et j’admire le comportement des citoyennes et des citoyens de tous les jours témoins de ces évènements.

      En effet, face à un comportement incompréhensible et énarque du Premier Ministre, on a déclenché un comportement conflictuel non moins incompréhensible au dépens de tout bon sens et de tout respect des autres. C’était l’occasion attendue pour déclencher une pagaille organisée. Et on essaie de justifier que c’est le seul comportement possible pour faire plier le gouvernement.

      Est-ce-vrai ? Je réponds « Non ». Ce comportement est tout simplement un abus et une exploitation des faiblesses de la Démocratie pour satisfaire des ambitions politiques, des défoulements de violence ahurissants.

      Pour cela, je crois qu’il est temps dans notre pays que s’établissent rapidement d’autres sources d’expression pour une vraie démocratie, et une vraie liberté d’expressions, de libre circulation, d’étudier...

      Il faut arrêter de subir.


    • simplet simplet 11 avril 2006 11:52

      bien drôle et un peu vrai votre dessin !!

      à chacun son point de vue... qu’ils arrêtent de manifester maintenant je suis bien d’accord avec vous, mais de la à dire qu’ils n’avaient rien à faire dans la rue je ne suis pas d’accord !

      peut être qu’un jour un de vos proches ( enfant ou amis ) remerciera ces jeunes d’avoir défendu son confort de vie,

      une loi sur l’égalité des chances qui commence par donner un statut à part aux jeunes de moins de 26ans en leur otant toute chance de construire quoi que ce soit sur plus de qqs semaines çà sonne faux à mes oreilles...


      • JP (---.---.225.231) 11 avril 2006 12:06

        Cher Raz le Bol, il semblerait qu’en effet pour ce qui concerne les âneries, tu sois de toute évidence un spécialiste. Parce qu’un individu est jeune et étudiant, il cumulerait 2 tares selon St Raz le Bol. Il faut être sur le marché du travail pour pouvoir réfléchir ? Mon fils est également en fac, et comme tu l’écris je lui paie sa soupe avec l’espoir de lui donner un avenir non pas doré, mais une tout simplement digne. En bon réac, tu sembles considérer que les syndicats n’ont pas à participer à la vie, à l’organisation du travail, n’ont pas à émettre d’idées. Un PILOTE, chef suprême ordonnerait et le peuple obéirait ! Si tu te sens méprisé, moi au contraire je suis heureux de voir des gens jeunes prêts à remettre en question des choix de société ultra-libéraux instituant la relation dominant/dominé. Quand à ton vieil argument usé opposant travailleur/assisté, autant il m’énervait autrefois qu’aujourd’hui il me fait sourire. N’oublie pas qu’une immense majorité du peuple soutient cette « indigne rébellion ». Afin de te laisser quelque espoir, mes enfants étaient (ou sont) en grève et le respect de l’autre est la pierre angulaire de notre éducation. Alors un conseil : avant d’écrire n’importe quoi réfléchis (un peu) et je te demande tout simplement d’arrêter tes âneries, ça suffit.


        • Raz le Bol (---.---.178.150) 11 avril 2006 14:34

          Cher Monsieur JP,

          C’est à cause des gens comme vous que notre pays s’enfonce dans des problèmes sans fin et ne progresse plus depuis des décennies.

          Je ne me permettrais jamais de tutoyer, ni de traiter quelqu’un de réactionnaire lorsque je ne le connais pas. De même, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne permettrais pas non plus de traiter les jeunes de tarés. Je ne fais que constater les faits et les faits sont là, et les ecrits sont là.

          Vous n’êtes pas le seul à payer la soupe à votre fils à aller en faculté, ou au lycée. C’est ahurissant de constater votre hypocrisie et votre égoisme vis à vis des enfants des autres qui vont aussi à la faculté ou au lycée et qui partagent la même soupe avec votre fils. Au nom de quoi certains jeunes ont le droit de bloquer et empêcher d’autres de continuer à étudier ?

          Bien sûr, mon monsieur, que tout parent envoie leurs enfants à l’école, c’est pour qu’ils puissent avoir une éducation, une culture, une dignité. Ce sont après à eux de faire la suite pour avoir un avenir doré ou non. Respectez les enfants qui font leur apprentissage dès l’âge de 14 ans dans les métiers manuels, respectez les gens qui n’ont pas la chance d’aller au lycée ou à l’université.

          Quand on parle de syndicats, respectez ceux qui ont travaillé des années, élevé leurs enfants dans la dignité, et qui ont combattu pour que nous et nos enfants puissions avoir les avantages sociaux d’aujourd’hui. Ne me faites pas pleurer avec vos syndicalistes d’université qui n’ont jamais travaillé sur une ligne ou en usine, vous aurez du mal.

          Vous croyez que pendant des années, des millions de françaises et de français ont attendu ces messieurs syndicalistes universitaires arriver pour se battre pour eux ?

          Une immensité du peuple, lequel, Monsieur JP, de 1 à 3 millions qui ont gesticulé dans la rue ? Il n’y a pas que 65 millions d’abrutis dans notre pays ! Souriez ou énervez vous comme vous voulez, mais arrêtez votre hypocrisie. Il y a 1 ou 3 millions ? vous savez calculer, n’est ce pas. A raison de 50 personnes par ligne, distancée de 1 M entre 2 lignes, 1 million de personnes ferait un cortège de 20KMS !!!!!

          Enfin une question, feriez vous partie des gens qui disaient « Tout pour le peuple, rien par le peuple ? » puisque vous me donnez l’image du pilote qui ordonnerait et le peuple obéit ! C’est facile de répéter comme une bande sans fin des arguments insignifiants contre l’ultra-libéralisme.

          Monsieur JP, comme vous le dites si bien, réfléchissez, prenez, pour une fois, un peu de temps de votre existence pour réfléchir, au lieu de suivre comme des moutons de panurge le Parti ! Surtout avant de donner des conseils aux autres.

          Pour terminer, je suis un ancien universitaire, génération 68, diplômé d’une maitrise en économie et d’une maitrise en informatique et mes enfants on des métiers manuels !

          Vous me faites tout simplement pleurer de rires avec vos conseils !


        • Aldoo (---.---.43.7) 11 avril 2006 16:14

          M Ras-le-bol, j’espère que vous avez un peu plus d’espoir que cela pour la condition humaine...

          Il me semble que la colère de la rue était légitime face à un gouvernement autiste qui insulte chaque jour un peu plus notre chère République.

          Maintenant, la pertinence de la mesure CPE en elle-même est un autre débat.


        • Aldoo (---.---.43.7) 11 avril 2006 16:15

          Au fait, au passage, 20km de cortège sur toutes les villes de la France, ce n’est pas si énorme que ça.


        • Aldoo (---.---.43.7) 11 avril 2006 16:24

          20km... en fait, je n’ai compris si vous vouliez dire que c’était peu (peu représentatif de la France, donc), ou énorme (donc tant « d’abrutis » serait impossible).

          Enfin, peu importe : 1 à 3M de personnes se sont bougées, ce qui veut dire qu’au moins 4 fois plus se sont tâtées pour le faire, et que quasiment tout le monde sympathise avec leur cause (85%, c’est ça le chiffre avancé dans les médias ?).

          La populace peut avoir tort, mais ayez au moins la bienséance de la respecter. Et n’oubliez pas que le fondement même de tout pouvoir dans notre République, c’est le peuple, et que donc aucun républicain ne peut évacuer d’un geste l’avis manifeste de ce dernier. (je ne dis pas non plus que tout gouvernant doit céder au moindre mouvement d’humeur populaire, sinon nos institutions ne serviraient à rien)


        • Raz le bol (---.---.178.150) 11 avril 2006 16:39

          M Aldoo,

          Restez sur terre.

          S.V.P, quand on respecte la condition humaine, on ne pleurniche pas sur son sort. Je ne me permettrai pas de vous faire des leçons de morale sur la condition humaine, ni pour notre pays, ni pour d’autres pays dans le monde.

          Quant au gouvernement autiste, c’est du même gabarit que l’ultra libéralisme, la colère de la rue, la révolte des jeunes, les ultimatums...Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin, n’est ce pas ?

          Savez vous que la moitié des manifestations de rue dans le monde se passe dans notre pays !!!! çà devient banal.

          Monsieur Aldo, avez vous déjà marché ou couru sur 20 KMS ? Bon courage.


        • (---.---.153.60) 11 avril 2006 16:49

          il faut toujours se méfier des sondages, qui aurait prédit que Berlusconi serait si proche de Prodi il y a deux jours seulement ?

          alors 85% qui ont de la sympathie ne signifie en rien que 85% pensent qu’ils ont raison !

          d’ailleurs JM LePen n’aurait jamais dû être au second tour selon les sondages une semaine avant le vote ....


        • Raz le bol (---.---.178.150) 11 avril 2006 16:50

          M Aldoo,

          Je n’appelle pas non plus ceux qui sont dans la rue, la populace. Vous souvenez vous d’un certain mot prononcé en Nov 2005 et ses conséquences.

          Ce que je dis est tout simplement ceci : « Les bonnes choses ou les causes justes ont toujours une fin » au risque de tomber dans l’absurdité.


        • Aldoo (---.---.43.7) 11 avril 2006 17:13

          Qu’il est donc temps de retourner aux amphis ?

          Je suis d’accord.

          Étant moi-même vacataire, je sens que la tâche va être rude pour rattraper le retard du groupe de TD dont j’ai la charge !


        • Aldoo (---.---.43.7) 11 avril 2006 17:27

          Ah mince, je n’avais pas vu votre première réponse.

          Marcher sur 20km, c’est long. Mais là, 20km, ce n’est pas la longueur d’un seul cortège, mais celle cumulée de *tous* les cortèges de France et de Navarre. Je ne suis pas un habitué des manifs, mais le trajet d’une manif fait bien quelques kms (2, 3 ?), donc il n’est pas absurde d’avoir un cortège d’une longueur juste d’un ordre de grandeur en dessous.

          Pour ce qui est de la critique du gouvernement : j’ai du mal à voir comment on ne peut pas penser que celui-ci donne un spectacle déplorable. Cela n’a rien à voir avec le libéralisme (phénomène qu’il est bon de savoir critiquer... sans pour autant le rejeter en bloc, je suis partisan d’un certain pragmatisme politique). Cela aurait plutôt à voir avec l’abus de procédures d’urgence, de 49-3, et une gestion plutôt brouillon de la crise. Enfin, sortir proprement d’une telle crise n’est pas facile, ne pas y entrer aurait été plus sage.

          Pour le reste, nous sommes français. On ne se refait pas. Heureusement, le mouvement touche à sa fin.


        • Raz le Bol (---.---.48.146) 11 avril 2006 21:29

          M. Aldoo,

          « Pour ce qui est de la critique du gouvernement : j’ai du mal à voir comment on ne peut pas penser que celui-ci donne un spectacle déplorable.... »

          Je suis tout à fait d’accord avec vous ! Malheureusement, avec tout le respect que je leur dois en tant que citoyennes ou citoyens instruits, ce sont des Enarques complètement déconnectés de la réalité du pays !!!! Nous les subissons depuis des décennies.

          G. Clemenceau disait : « Nous sommes pressés, prenons notre temps ». Apparemment ils n’ont pas appris çà à l’ENA ?

          A suivre pour 2007, n’est ce pas ?

          Bon courage à vous pour la reprise. Amicalement


        • chrisletoulousaing (---.---.150.55) 13 avril 2006 02:01

          pourriez vous donner vos sources monsieur ?


        • chrisletoulousaing (---.---.150.55) 13 avril 2006 02:35

          veuillez excuser le précédent commentaire, peu habitué de ce forum, je n’ai pas anticipé le positionnement de mon commentaire...

          donc je demandais a M RazleBol de préciser ses sources quand il déclare que 50% des manifestations au monde se font en France... je suis perplexe.

          J’avoue ne pas partager l’opinion de comptoir M Razlebol... il balance ses quatres certitudes, sans analyses, sans arguments...

          ex 1 à 3 milion de manifestant comparé a 65milion d’habitants... ok, vu comme ca, on se dit qe le mouivement n’est pas representatif de la majorité.. sauf qu’il faut exclure les retraites, les personnes de moins de 15 ans, et toutes les personnes qui ne pouvaient manifester. apres ca, on décompte les personnes pro CPE et enfin, on peut faire une confrontation des chiffres.

          je vais quand meme jouier avec vos arguments

          « Que c’est triste de voir qu’une nation puisse subir des pressions d’individu(e)s, qui n’ont jamais travaillé de leur vie, qui prétendent être des syndiqué(e)s, qui crachent la bouche pleine dans leur soupe payée par leurs parents ! »

          expliquez moi ca ? où avaient vous vu qu’il crachait sur quoi que ce soit ?

          « Que c’est ahurissant de lire que ces individu(e)s ont remporté une »première victoire« et qu’ils décideront avec les syndicats .... »

          n’auriez vous pas sortis les mots de leur contexte ? j’en ai la légère impression ^^

          « Ces individu(e)s sont à l’université, aux lycées grâce à l’argent de vos impôts. Et ils vous crachent dessus, sur votre liberté de circuler, sur celle de vos enfants qui veulent étudier. »

          quelqu’un s’est fait cracher dessus ? phrases chocs sans fonds... les enfants étaient majoritairement dans la rue, et ceux qui n’y étaient pas profiteront de ce combat. Il est aisé de rester cacher et d’attendre la réaction des autres.

          « Avez vous le courage de penser à vos enfants, celles et ceux qui se donnent du mal pour travailler pour réussir et non pas pour être assistés, qui vous respectent, et grâce à qui, notre pays continue et continuera de fonctionner. »

          c’est justement parcequ’on pense a nos enfants qu’on dit halte au CPE, a l’instauration d’une précarité générale. Vous avez laissé passer le CNE, nous ne laisserons pas passer le CPE

          « Je ne me permettrais jamais de tutoyer, ni de traiter quelqu’un de réactionnaire lorsque je ne le connais pas. »

          mais le traiter d’ane, ca vous pouvez...

          « Je ne fais que constater les faits et les faits sont là, et les ecrits sont là. »

          quels faits ? j’ai pas saisi ?

          « Quand on parle de syndicats, respectez ceux qui ont travaillé des années, élevé leurs enfants dans la dignité, et qui ont combattu pour que nous et nos enfants puissions avoir les avantages sociaux d’aujourd’hui. Ne me faites pas pleurer avec vos syndicalistes d’université qui n’ont jamais travaillé sur une ligne ou en usine, vous aurez du mal. »

          qu’en savez vous ? je suis étudiant et l’eté je travaille en usine. vous parlez de combat sociaux, celui ci n’en etait il pas un ?

          « Vous me faites tout simplement pleurer de rires avec vos conseils ! »

          vous me faites pleurer tout court


        • Ras le Bol (---.---.178.150) 13 avril 2006 08:52

          Monsieur Chrisletoulousaing,

          Votre article confirme bien qu’il y a dans notre France des gens qui passent leur temps à pleurer sur leur sort, en regardant leur nombril, et en allant gesticuler dans la rue comme on l’a vu pendant des semaines.

          Vous avez le droit d’être perplexe sur mes sources, mais je ne vais pas m’amuser à conserver les informations pour justifer mes dires ou mes écrits.

          Je n’ai jamais traité quelqu’un d’âne, c’est vous qui le dites. Vous savez bien qu’il n’y a que des imbéciles qui ne changent pas d’avis ou il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d’erreur.

          Je vous laisse continuer à pleurer, mais soyez rassuré que je n’ai jamais cherché à vous faire pleurer, et si je vous fais pleurer à cause de quelques lignes de commentaires, alors toutes mes excuses. Prenez tout de même le temps de relire ce que j’ai écrit avant de pleurer.

          Quant à vos commentaires, je les respecte et je laisse d’autres participant(e)s s’exprimer, mais je ne rentre pas dans cette dialectique.

          Bon courage Monsieur.


        • Karl (---.---.174.71) 2 mai 2006 23:35

          Bonjour,

          A qui la faute d’avoir un gouvernement pareil ? Et bien à ceux qui ont voté pour avoir un gouvernement de la sorte ! Et oui, on est dans une démocartie... étonnant non ?

          Cordialement. François.


        • Karl (---.---.174.71) 2 mai 2006 23:40

          Bonjour,

          Vous n’avez rien à vous reprocher. Progresser au ryhtme de travail qui est le votre. La prochaine fois ils réfléchirons avant d’agir !

          Cordialement. François (étudiant 23 ans).


        • Karl (---.---.174.71) 2 mai 2006 23:43

          Bonjour,

          Rien n’est figé. La prochaine fois il suffit de ne pas VOTER pour eux.

          Cordialement. François (étudiant 23 ans).


        • simplet simplet 11 avril 2006 12:13

          pas mieux.. !!

          mais je ne pense pas qu’un avenir digne pour les français soit la préoccupation de nos décisionnaires... le profit de leurs entreprises phares et leur petite carrière passe avant tout !


          • Air 1 (---.---.20.2) 11 avril 2006 21:22

            ah ah bien vrai, beaucoup ne manifestaient pas contre le CPE mais contre tous, donc C’est la porte ouverte a toute type de demandes maintenant qu’ils ont vu que ca marchait sans probleme..


            • Etudiant (---.---.99.141) 12 avril 2006 14:47

              Vous êtes bien drôle Mr raz le bol de plus être libre d’aller au boulot, Mr raz le bol de ces jeunes qui me font réfléchir sur mes devoirs de citoyens, Mr raz le bol de tous ces combats juste mais auxquels vous n’avez jamais participé sans doute déjà résigné... Vous êtes bien drôle.


              • Ras le Bol (---.---.178.150) 13 avril 2006 09:06

                Bonjour Monsieur l’Etudiant,

                Juste une petite question : Est ce que j’ai dit ce que vous avez écrit ? Relisez bien mes commentaires ! Vous êtes étudiant, donc de bon niveau d’instruction, n’est ce pas ?

                Merci de m’avoir trouvé drôle, c’est mieux que d’être pleunichard, n’est ce pas. Je blague donc je suis drôle.

                Je travaille depuis 32 ans et mon patron me garde toujours. Voyez bien que je me bats tous les jours et que je ne suis nullement résigné....

                Bon courage à vous et merci encore de m’avoir trouvé drôle.


              • Alain (---.---.185.100) 14 avril 2006 12:42

                Arrêtez de vous en prendre a Mr Raz-le-bol,le pauvre est malheureux :

                Les manifestant sont des faignant qui se plaignent alors que de gentils patrons leur donnent du travail gentiment

                on empèche ses enfant d’étudier, c’est vrai ke c’est important pour avoir des emplois sous-payés. Ha mais c vrais suis-je bête, les enfants de Mr Raz-le-bol ne sont pas des fainéants, eux.

                En plus les manifestations donneraient une mauvaise image de la france et affaiblirai notre grande patrie (a lire avec emphase).

                Dites moi Mr Raz-le-bol vos idéaux se résumeraient-ils a Travail Famille Patrie ?

                Si vous êtes choqué par ce que je viens de vous révéler sachez qu’il n’est pas trop tard pour reconnaitre vos erreurs (on en fait tous), vous serez excusé par les gens intelligents.


                • Raz le Bol (---.---.178.150) 14 avril 2006 14:09

                  Monsieur Alain,

                  Je suppose que vous êtes étudiant aussi, et donc intelligent ! Avec votre génie, vous faites ce que vous pouvez, n’est ce pas.

                  Relisez encore une fois ce que j’ai écrit et par pitié, ne faites pas dire aux gens ce qu’ils n’ont pas dit ! Ne perdez pas votre temps à pleurnicher sur mon sort parce qu’il est plus envié certainement que le vôtre.

                  « Que » ne s’écrit pas « ke » en français, « c vrais » s’écrit « c’est vrai », Monsieur Alain.

                  On n’empêche pas du tout mes enfants de travailler parce qu’ils travaillent tous et ils sont loin d’être sous payés.

                  Famille, Travail, Patrie, ne sont pas des idéaux, mais tout simplement des droits naturels, et aussi des devoirs de citoyen(ne)s. Intelligent que vous êtes, vous comprendrez aisément.

                  Je ne suis pas du tout choqué par ce que vous m’avez révélé, parce que vous ne m’avez rien révélé.

                  Je ne demande qu’à reconnaitre mes erreurs, sincèrement pour éviter ceci :

                  « Quand le sage montre la lune, le sot regarde son doigt »

                  Bon courage à vous. Essayez de transformer votre génie en talent.


                • rocla (---.---.52.105) 27 avril 2006 10:22

                  Doit- on s’ adapter au monde qui nous entoure, ou le monde qui nous entoure doit-il s’ adapter à nous ?

                  ROCLA


                  • Raz le bol (---.---.178.150) 28 avril 2006 16:07

                    Bonjour Monsieur Rocla

                    Permettez moi de compléter votre question par cette citation :

                    « Celui qui ne progresse pas chaque jour recule chaque jour »


                  • Karl (---.---.174.71) 2 mai 2006 23:58

                    Bonjour,

                    Tout est affaire de modération. L’être humain a des capacités énormes d’adaptation mais parfois il manifeste des symptômes de saturation. Dans l’histoire des sociétés ces symptômes se caractérisent sous le terme trés galvaudé de « Révolution ». Pour répondre trés précisément à la question, je dirais que l’homme s’adapte jusqu’à son seuil de saturation. Ensuite vient le mal nécéssaire : une Révolution (quelle soit technique, industrielle, politique, culturelle...). A ce moment là l’homme décide de changer les choses sans attendre que la société le « comprenne » ou agisse en sa faveur. En ce domaine 2 éléments capitaux l’emporte : « la loi du plus fort » (nous sommes dans un monde où la prédation l’emporte) et « l’union fait la force ».

                    Cordialement, François ( étudiant 23 ans).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires