• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Connaissez-vous le « GPS drawing » ?

Connaissez-vous le « GPS drawing » ?

Un sportif rennais vient de réaliser une étonnante carte de France en parcourant les rues de Paris. Comment s’y est-il pris ? En dessinant le contour de notre pays grâce à un logiciel spécialisé qui prend en compte les positionnements GPS d’un téléphone mobile…

La carte de France de Nicolas Drevès {JPEG}

On appelle également cette technique originale « dessin GPS » ou « GPS art ». Le principe en est simple : après avoir téléchargé sur son smartphone une application dédiée – les plus connues sont Strava, May Up Run et Garmin –, il consiste à tracer sur un plan de ville ou sur une carte topographique le dessin que l’on souhaite obtenir, puis à parcourir – à pied, à cheval, en vélo ou en voiture – les rues ou la campagne en mémorisant grâce au logiciel les positionnements GPS des différentes étapes du parcours. À condition bien entendu que le signal ne soit pas coupé ici et là.

C’est ce qu’a fait il y a quelques jours le Rennais Nicolas Verdès en parcourant – en 7 h 30’ de randonnée urbaine – 34 km dans les rues de la capitale. Ce faisant, et même si l’on a beaucoup médiatisé sa performance, le Breton n’a pas été le pionnier du « dessin GPS  » en France. D’autres que lui s’étaient en effet déjà lancés dans la réalisation d’« œuvres » graphiques du même type. Mais, reconnaissons-le, sans résultat suffisamment probant pour que leur travail ait bénéficié d’un éclairage médiatique. À une exception près : la triathlète Marine Leleu.

Cette jeune femme de 27 ans, sportive accomplie* très active sur les réseaux sociaux, a effectivement réalisé une véritable prouesse en octobre 2018. Elle a surtout été la véritable pionnière de cette nouvelle et insolite forme d’art graphique en France. Son œuvre, publiée sur Instagram : un requin stylisé « dessiné » en parcourant – en 10 h 30’ de marche ininterrompue ! – 50 km dans les rues de Paris. Marine Leleu raconte la genèse du projet et son accomplissement dans une sympathique vidéo.

Le « GPS drawing » fêtera cette année ses 10 ans d’existence. C’est en effet en 2009 que cette technique est née au Royaume-Uni. On doit cette innovation à deux « artistes » britanniques nommés Hugh Pryor et Jeremy Wood. Mais aussi élaborés qu’aient été leurs « dessins », force est de reconnaître qu’ils ne peuvent rivaliser avec les œuvres médiatisées de Marine Leleu et Nicolas Verdès. Pas plus que le pénis géant des musiciens Shaun Buswell et Erik Nyberg maladroitement dessiné par dérision comique en parcourant 400 km de routes anglaises et écossaises. Difficile de faire plus laid !

Nettement plus intéressantes sont en revanche les ébauches de tigre et de porc du prolifique Britannique Nathan Rae (lien). Et plus encore les créations de l’Américain Michael J. Wallace, alias Wally GPX, auteur, parmi ses nombreuses œuvres graphiques, d’un planisphère entièrement réalisé à vélo dans la ville de Baltimore et ses environs. Reste, cerise sur le gâteau, le plus doué de tous les artistes GPS, le Canadien Stephen Lund, auteur notamment (lui aussi à vélo) de saisissants monstres préhistoriques, à l’image de son T-Rex et de son stégosaure, mais aussi d’un spectaculaire poisson-pêcheur des abysses et, pour les cinéphiles, d’un clin d’œil à la saga Star Wars (lien).

Marine Leleu a-t-elle d’autres projets de « dessin GPS » ? Probablement, mais elle est discrète sur le sujet. Quant à Nicolas Verdès, il a d’ores et déjà annoncé son intention de réaliser prochainement une carte de Bretagne. Et sans doute ces deux-là vont-ils continuer de faire des émules dans notre pays. Mais ils auront bien du mal à faire de l’ombre à Stephen Lund !

Marine Leleu participe régulièrement à des marathons. Elle a été, en 2018, la première française a terminer l’Enduroman, cette compétition « extrême » qui conduit les athlètes de Marbl Arch à Londres à l’Arc de Triomphe de Paris moyennant 140 km de course à pied jusqu’à Douvres, 34 km de natation pour traverser la Manche jusqu’à Calais, et pour terminer 290 km à vélo ! Marine Leleu détient le record féminin de l’épreuve en… 69 h 52’.

 

JPEG - 155 ko
Le poisson-pêcheur de Stephen Lund
JPEG - 183.4 ko
Le requin bleu de Marine Leleu

Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • JL JL 27 février 11:16

    @Fergus
     bonjour,
     
     math, il trolle. C’est très utile, pour lui : on lui répond, il est content : il vit.


  • JL JL 27 février 12:03

    @math
     
     oui, je sais : je suis de gauche.
     
     smiley


  • JL JL 27 février 13:20

    @pierre dunand
     
     je vois que les arguments politiques de la droite la plus bête du monde n’ont guère évolué depuis Le Pen et Poujade.
     


  • troletbuse troletbuse 27 février 11:02

    Il serait intéressant de savoir si il y a un hôtel aux endroits en cul-de-sac ainsi que de savoir combien de temps il est resté. Peut-être une péripatéticienne (interdite en France). Dans ce cas, il devrait payer une amende. smiley

    Il serait intéressant de connaître le parcours de Benallah mais ça, on ne le saura pas.


    • Fergus Fergus 27 février 16:10

      Bonjour, troletbuse

      Rien ne vous empêche de mener des enquêtes pour tenter de répondre à ces questions !


    • pemile pemile 27 février 11:34

      @Fergus

      Le canard enchainé a révélé en février l’année dernière du GPS drawing à l’insu de leur plein gré par les agents de la DGSE utilisant l’application Strava


      • Fergus Fergus 27 février 16:12

        Bonjour, pemile

        Merci pour l’info, je ne le savais pas. Cela démontre que même à la DGSE il y a des Pieds Nickelés, ce qui n’est pas très rassurant !


      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 27 février 16:20

        @Fergus

        La piscine a reçu récement en dotation les clones Benalla V2 V3 ....


      • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 27 février 16:22

        @pemile
         « Ad augusta per angusta » (« À des résultats grandioses par des voies étroites »).


      • Aristide Aristide 27 février 12:00

        « cette technique originale »


        Si le GPS est une invention récente, cette technique de dessin n’est en rien originale.


        Je suis étonné que vous n’ayez fait un lien avec les « Les géoglyphes de Nazca », ces gigantesques dessins extraordinaires visibles seulement en les survolant en altitude. Tracés dans un désert et dont la signification nous échappe encore ...


        • Fergus Fergus 27 février 16:16

          Bonjour, Aristide

          Mon objet n’était pas de me livrer à une compilation de toutes les formes de graphes existants.

          Concernant Nazca, je viens de répondre ceci à Alex un peu plus loin :
          "On oublie d’ailleurs trop souvent que le sigle GPS signifie « Graphes Précolombiens Stylisés ».


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus l’ accuse a tord 27 février 18:37

          @Fergus
          tres bien , vu :)

          Permet moi de compléter l’ acronyme original .

          "rapport de positionnement sur la planète (global positionning survey ) , la com est donc a double sens et parfaitement militarisable .


        • Aristide Aristide 28 février 10:01

          @Fergus

          une compilation de toutes les formes de graphes existants.

          Bien sur, mais il me semble que même si votre remarque est incontestable, il existe une « proximité » assez évidente entre ces deux formes d’expression graphique. Et que vous auriez pu y faire écho. Dommage.


        • Fergus Fergus 28 février 11:33

          Bonjour, Aristide

          « Nobody’s perfect ! »  smiley


        • troletbuse troletbuse 27 février 12:53

          C’est génial. Déjà pour les véhicules avec GPS, plus besoin de radars. Si vous dépassez la vitesse autorisée, le procès vous sera envoyé instantanément. Cela se fait déjà dans les parkings où vous devez renseigner le numéro de votre véhicule. Un passage en voiture et on sait si vous êtes dans le temps que vous avez payé..

          En revanche, on ne pourra jamais suivre le trajet des prétendus radicalisés car ils recevront les consignes nécessaires pour éviter ce flicage.


          • tobor tobor 27 février 21:41

            @troletbuse
            Ça accepte le gps, ne plus penser à son itinéraire, oublier le modus
            et de fil en aiguille, il suffira de ne pas être traçable pour être suspect.
            Il coulera de source une puce sous-cutanée pour tous les bébés.
            .
            Le petit côté ludique magnifié dans cet article trouve toujours à occulter les aspects pervers aux yeux des simples d’esprit.


          • troletbuse troletbuse 27 février 21:54

            @tobor
            Et pour les truands qui nous gouvernent, on leur retirerait cette puce, on la ferait ballader par un autre truand pendant que le premier ferait son coup dur. Pas con la mouche. Par ex , un attentat
            Malheureusement, il y a déjà des NBéciles qui font pucer leur gosse. Des inconscients !


          • Fergus Fergus 27 février 16:01

            Bonjour, Alex

            En effet ! On oublie d’ailleurs trop souvent que le sigle GPS signifie « Graphes Précolombiens Stylisés ».


            • gruni gruni 27 février 17:25

              Bonjour Fergus

              Pour répondre à la question du titre, non, je ne connaissais pas le GPS drawing, je connais le street art, dessin de rue ou graffiti. Le GPS art est certainement moins salissant. 


              • troletbuse troletbuse 27 février 17:40

                @grounihou
                Pourtant vous possédez un GPS qui ne détecte que les articles de Fergus. Il faut vous mettre à jour.


              • Fergus Fergus 27 février 17:46

                Bonjour, gruni

                C’est certainement moins salissant, mais aussi moins artistique à mes yeux que le « street art ». Je vois plutôt cela comme une activité ludique, et la source de défis à relever. Rien à voir avec certains spectaculaires graphes urbains ni surtout avec les superbes murs peints qui se multiplient dans les villes, à l’image de ceux du 13e arrondissement auxquels j’avais consacré un article en 2017 : Paris : les murs peints du quartier National. L’une de ces peintures (de Shepard Fairey) étant devenue très connue des Français depuis que Macron l’a fait entrer à l’Elysée.


              • tobor tobor 27 février 20:53

                Lamentable !

                Et ça gagne des pokemon en route ?


                • Fergus Fergus 27 février 21:08

                  Bonsoir, tobor

                  Pourquoi « lamentable » ? Si cela procure du plaisir aux adeptes de cette technique, reconnaissez qu’elle ne fait de tort à personne !


                • tobor tobor 27 février 22:02

                  @Fergus
                  Voyons venir les accidents : le conducteur entrain de dessiner la narine du dinosaure, alors qu’il est engagé dans le sens interdit pour une courbe plus harmonieuse, a besoin de dézoomer pour voir où il en est plastiquement (?) de référer à son chronomètre (car c’est devenu une course, bien plus marrant !), il croise le parcours d’un chasseur de pokemon ayant mappé des chamalows sur le décors et qui, comblé d’admiration pour un bébé pikatchou, s’agenouille au milieu de la rue au rythme du « final countdown » qui gueule dans son casque.
                  Trop gros pour être vrai ? Voyez les stats de morts par selfies.


                • Fergus Fergus 27 février 22:50

                  @ tobor

                  A ce détail près que la quasi-totalité de ces dessins, et notamment ceux qui requièrent la plus grande précision, sont exécuté à pied ou à vélo.

                  Mais on n’est effectivement jamais à l’abri d’un accident, surtout lorsque la tracé croise la piste d’un « chasseur de pokémon ».  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès