• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Des trains pas comme les autres

Des trains pas comme les autres

Notre « gloire » nationale, le TGV, bat des records, mais pas ceux dont on a envie de se vanter.

Un TGV se prépare à battre le prix du kilomètre le plus cher.

Et un convoi de déchets nucléaire a battu le record de lenteur.

Les projets de lignes LGV fleurissent dans tout le pays : de Lyon à Turin, ou de Bordeaux à Paris, la Bretagne n’est pas épargnée puisqu’un projet devrait la relier à Paris.

Une coordination internationale (Italie, Espagne, Allemagne, France,) s’est d’ailleurs mise en place le 23 janvier 2010 à Hendaye pour demander que la priorité soit donnée au TER, et que les projets économiquement non rentables soient annulés.

Des actions de toutes les associations se manifesteront le 11 décembre prochain contre les mauvais projets.

Le projet Paris Rennes est estimé à 3,4 milliards d’euros et permettrait de mettre Rennes à 1h 26 de Paris. C’est tout de même 37 minutes de gagnées par rapport à la desserte actuelle.

Sauf que de citoyens responsables trouvent que la minute gagnée revient un peu cher : 91 891 891 euros, soit 1,5 million d’euros la seconde. lien

Le chiffre n’est pas définitif si l’on se souvient qu’invariablement le projet une fois terminé coute au moins 2 fois plus cher.

Le tunnel sous la manche, par exemple, a finalement couté plus de 15 milliards d’euros.

Le prix initial était estimé à 7 milliards d’euros.

Ce n’est pas un cas isolé : il y a mieux, certains projets ont vu leur prix grimper au cours des années, avant même d’avoir été réalisés.

Le projet Lyon Turin, par exemple, estimé au départ à 7 milliards d’euros, est passé à 20,8 milliards, mais les associations qui le contestent évoquent le chiffre de 25 milliards définitif, ce qui pourrait lui permettre de battre le record du Paris Rennes s’il était tout de même réalisé. lien

Le chiffres estimé au départ (7 milliards d’€) peut faire sourire si on le met en parallèle avec le prix du tunnel ferroviaire du st Gothard, lequel a quasi la même longueur que le tunnel de base du Lyon Turin, et qui au final a couté 7,5 milliards d’euros.

Or dans le projet Lyon Turin, il y a outre le tunnel de base plus de 100 km de tunnels, ou tranchées couvertes.

Mais d’autres trains battent des records, comme par exemple ce train de déchets nucléaires, qui vient de battre des records de lenteur.

Parti de la Hague le 5 novembre, à 17h45, le convoi composé de 11 conteneurs « Castor  » va se trouver freiné tout au long du parcours par des milliers de manifestants.

Sur les voies, sur les routes, dans les arbres, enchainés aux voies, avec des tracteurs, des barrages de camions, etc.

il passe à Sotteville-lès-Rouen à 22h, puis à Amiens à 00h47, à 2h44 à Arras, à 5h47 à Charleville Mézières, à 8h00 à Morhange, à 12h19 à Bischheim, à 13h17 à Lauterbourg ou d’importantes forces de police sont mobilisées pour le passage du train à un passage à niveau, face à quelques militants venus informer la population.

A 12h45 un homme et trois femmes se sont enchainé à un bloc de béton sous la voie ferrée à 500 mètres de la gare de Berg.

Il faudra plusieurs heures pour découper le bloc de béton afin de libérer la voie. lien

Résultat, le tracé initial que devait employer le convoi de 123 tonnes de déchets nucléaires a du être modifié. lien

En effet, devant l’impossibilité de continuer sur le rail, le transport des matériaux nucléaires a du se terminer sur la route pour franchir enfin les 20 derniers kilomètres. lien

Là, nouvelle difficulté, des militants de Greenpeace se sont enchainé à un camion de transport.

Les paysans allemands entrent dans la course :

Sur la route les responsables du convoi nucléaire  ont du affronter un blocage réalisé avec 42 tracteurs. vidéo

Ils rencontrent plus tard deux pyramides de béton d’un mètre de haut, avec 4 agriculteurs enchainés à chaque fois.

Il est impossible de soulever les pyramides sans casser les bras des agriculteurs. lien

Il faut ajouter que les containers vitrifiés dégageaient, malgré tout, une radioactivité deux fois plus importante que celle dégagée par la catastrophe de Tchernobyl, et 20 fois supérieure au taux de radioactivité naturel. lien

Les tenants jusqu’au boutiste nucléaires se souviendront longtemps de ce voyage de l’enfer.

Le mardi 9 novembre à 00h25, le premier des 11 castors (containers vitrifiés) arrivera enfin sur le site d’entreposage de Gorleben.

Il faut dire que les 50 000 militants écologistes français et allemands mobilisés ne lui avait pas facilité la tache. lien

Ils ont provoqué la mobilisation de 17 000 policiers français et allemands, de gendarmes à cheval, d’hélicos, de gendarmes avec chiens,  tout au long du trajet. lien

Il aura fallu 5 jours, 90 heures de voyage, pour parcourir 1170 km soit une moyenne de 13 km à l’heure.

Il faudra attendre plusieurs centaines de milliers d’années pour que les actinides mineurs ne soient plus dangereux, et la durée de vie d’un "castor" est de 40 ans.

Que se passera-t-il dans 40 ans ?

Moins préoccupant, et heureusement plus ludique, c’est le travail réalisé par deux frères allemands : Frédérick et Gerrit Braun.

Ils ont réalisé le plus grand circuit de trains miniatures du monde.

Le travail, commencé en 2000 s’achèvera en 2014.

Le circuit qui fait déjà 1150 mètres carrés couvrira en fin de compte 1800 mètres carrés.

Pas moins de 700 trains y circulent, trainant 10 000 wagons.

La maquette représentera finalement 8 pays : l’Allemagne, la Suisse, la Scandinavie, l’Autriche, la France, l’Italie, la grande Bretagne et les Etats Unis.

On peut y apercevoir un fjord avec un bateau de 1 mètre de long, flottant réellement, le mont Rushmore, le grand canyon, les Everglades, les montagnes rocheuses…

Le tout est contrôlé par un centre informatique hight Tech..

160 000 personnages miniatures ont été réalisés individuellement, ainsi que 4000 véhicules dont les phares s’allument ou s’éteignent dans un décor somptueux ou le jour ou la nuit sont créés artificiellement, au choix des concepteurs.

Le train le plus long fait 14 mètres.

La maquette comporte 2800 édifices, éclairés par 250 000 ampoules contrôlées par informatique.

Il y a un stade, avec un match en cours, et on voit crépiter les flashes des spectateurs.

Ils ont déjà travaillé 500 000 heures et dépensé 8 millions d’euros, et la construction du décor à nécessité plusieurs tonnes d’acier.

Çà s’appelle Wunderland et on peut admirer une vidéo de 4 minutes sur ce lien.

Pour aller découvrir ce monde en miniature, il faut aller à Hambourg.

On peut aussi s’arrêter à Mulhouse afin de visiter le musée du train ou se trouvent aussi des maquettes, à coté de trains grandeur nature, et on peut même monter à califourchon sur un train miniature à vapeur pour faire le tour du musée. lien

Ce Musée, qui vient d’être rénové, propose au spectateur un plateau de cinéma de 6000 m2 racontant l’aventure du train.

On peut y découvrir les locomotives des pionniers dont la célèbre « St Pierre  » copie de la non moins célèbre loco construite par Robert Stephenson. lien

On y découvre aussi les plus grosses machines, comme la Pacific Chapelon, mais aussi les autorails à essence, les automotrices électriques, et le fameux autorail Bugatti, qui préfigurait les TGV actuels.

On y apprend que la  « Micheline »  avait été appelée ainsi parce que  l’ingénieur Michelin avait doté le fameux autorail jaune et rouge de pneus michelin.

Tout cela nous ramène à l’histoire de ce voyageur qui s’inquiétait de la vitesse d’un train sans cesse de plus en plus rapide, et à qui il était répondu juste avant le déraillement :

«  vous n’avez donc pas remarqué le nom du train ? …il s’appelle « Le Progrès », et comme vous le savez, on n’arrête pas le progrès !  »

On le voit, les trains se suivent et ne se ressemblent pas, car comme dit mon vieil ami africain :

« On ne peut pas traverser la jungle avec un ticket de zoo ».

L’image illustrant l’article est de l’auteur.


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 17 novembre 2010 10:59

    Le problème avec les trains : c’est la vision arriéré de la locomotion.

    Une grosse machine qui tire un train, ou des plus petit machine pour tirer par wagon

    Super.

    Rien que la masse du train : tout comme la masse d’une voiture : est ce qui consomme de l’énergie : et c’est que vous payé ( en plus des cheminots : hé il faut bien donner du travail : même si ca ne sert pas a grand chose ).

    Vous savez le droit au transport pourrait et sera gratuit.

    Bah je n’ai pas encore vue de projet d’énergie spatiale ( solaire ou de vent solaire ) pour la france. D’autres pays et entreprises en ont.


    • Kalki Kalki 17 novembre 2010 11:01

      Ah le syndicat du crime du capital : les grand syndicats des mines, et des cheminots roh : la france dans son plus belle appareil.

      Les voitures électriques, autonomes seront les prochains wagons.


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 11:21

      Kalli,
      justement la technique a évolué
      j’en veux pour exemple le record de vitesse qu’avait atteint il y a quelques temps le tgv Paris Strasbourg,
      ce qui est moins connu, c’est que pour atteindre cette vitesse, il ne s’agissait plus « d’une loco qui tirait des wagons » mais plutot d’une répartition de la puissance sur chaque groupe de roues,

      c’est d’ailleurs la technologie que développe le projet r-shift-r, qui ressemble à une loco fabricant de l’énergie, et au lieu de tirer les wagons, elle envoie cette énergie tout au long de la rame, sur chaque boggie, permettant une plus grande vitesse et de franchir des pentes de 3%, alors qu’un convoi de fret actuel ne peut franchir des pentes plus que 1%.

      et puis, en Suède, l’énergie produite est non pas du fuel, mais du méthane fabriqué...

      pour le train solaire, je crains qu’il ne faille attendre.
       smiley


    • Kalki Kalki 17 novembre 2010 12:46

      Le soleil produit plus d’énergie que l’on en produira a la surface de la terre

      Une fois que vous avez les énergies , bon le reste ce n’est plus un probleme : envoyez des engins dans l’espace, faire du transport sur terre

      Au fait vous avez vu les mongolfiere gros porteur solaire d’australie


    • Kalki Kalki 17 novembre 2010 12:49

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Matériel_libre

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_l%27abondance#Liens_internes

      La france à toujours du retard : bon, elle ne peut tout faire c’est vrai , mais il faut tout meme faire des bons choix


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 12:57

      kalki,
      j’ai ouvert les liens proposés, et je n’ai pas trouvé qu’il y avait une correspondance avec le thème de l’article,
      une erreur de direction ?
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 13:00

      kalki,
      le solaire je connais assez bien,
      vous n’ignorez pas (?) que je suis à l’origine (avec 2autres militants anti nucléaires) de la première centrale solaire reliée au réseau.
      mais le but de ces centrales est plus de proposer de la lumière, qu’une énergie capable de déplacer un train de plusieurs tonnes.
      ne nous trompons pas de combat.
      merci de votre commentaire.


    • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 23:04

      kerjean,
      ah bon, vous n’avez pas compris ?
      c’est donc l’histoire d’un bateau qui voulait faire de l’alpinisme, et qui en fin de compte à pris l’avion.
      c’est plus clair comme çà ?
       smiley


    • Abou Antoun Abou Antoun 18 novembre 2010 10:06

      C’est vrai, moi aussi j’ai du mal à saisir le thème de cet article.
      On distingue 3 sujets :
      Un aspect technologique
      Un aspect développement de l’infrastructure
      Un aspect environnemental (transport de déchets)
      On ne voit aucun lien logique si ce n’est le train.
      On aurait pu aussi insister ici sur l’inadaptation du TGV français au climat froid (incidents de l’hiver dernier dans le tunnel sous la manche), qui lui a fait perdre le marché russe (Moscou-SP) au profit du concurrent allemand beaucoup plus aguerri contre le neige et le gel.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2010 11:05

      Abou,
      la bonne nouvelle pour vous, c’est que vous avez pris conscience que le train était le thème qui réunissait les trois informations,
      vous avez fait un grand pas en avant.
       smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 17 novembre 2010 11:11

      Slu Olivier,

      ton article m’a inspiré toute un échafaudage de critiques à ajouter, mais à la lecture de la pensée de ton ami africain, tout s’est écroulé...

      extrait lien Lgv " Selon une dépêche publiée sur Le Figaro.fr, le marché de la LGV Le Mans Rennes serait vraisemblablement remporté par le groupe de BTP Bouygues. « J’ai entendu une pub ce matin sur Bouygues télécom... avec un slogan qui en dit long sur ce qui nous attend : » ...en faire plus " ! ( ENFER + ) dirais-je même plus !

      Pas de crise pour les grands projets et croissance oblige vu qu’ils coûteront deux fois plus cher. A ce propos, c’est parce qu’ils déposent des appels d’offres dégonflés pour emporter les marchés et qu’ils font appel à la sous-traitance pour exécuter les travaux que la facture finale explose.

      Il y a encore 50.000 fervents actifs contre la lourde machine infernale du nucléaire civil, ça pèse quand même plus lourd que des militants ump même en campagne...La Mafia a besoin des lignes à grande vitesse : http://lgv.limogespoitiers.info/index.php?option=com_content&view=article&id=1169:gangster-cest-depasse-investissez-dans-un-ppp&catid=52:lgv—impacts-financiers&Itemid=83 a+.


      • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 11:24

        Lisa,
        oui la Maffia n’est jamais très loin dans ce domaine,
        nos voisins amis italiens, les notav, affirment qu’elle est déjà largement impliquée dans le projet lyon turin...
        et comme tu le dis très bien, pour emporter le marché, ils proposent des prix bas, sachant bien qu’ils ne les tiendront pas, d’autant qu’ils vont sous-traiter les chantiers à des entreprises qui vont utiliser des travailleurs sous payés, étrangers,
        c’est toujours la même histoire !
        et au final le chantier coutera le double, pour le plus grand bonheur de quelques groupes financiers.
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • zelectron zelectron 18 novembre 2010 10:23

        Cher Olivier,
        Je ne suis pas d’accord avec toi, heureusement que le prix du TGV s’est envolé au delà des sommets pharaoniques ça permet de remplacer certaines rétrocomissions taries aujourd’hui.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2010 11:08

        zelectron
        j’aime bien cet humour.
        c’est vrai que l’affaire de Karachi revient enfin au devant de la scène, avec ses rétrocommissions dont le petit nicolas affirmait sans sourire qu’il s’agissait d’une fable.
        çà va devenir cocasse.
         smiley


      • brieli67 17 novembre 2010 13:03

        ah le train d’Olivier..... présidentiel....

        ce moteur de « Lorraine »
        Une voiture à vapeur plus aussi performante qu’une Bugatti : la De Dietrich-Schwander, 1934.
        aurait dû orner l’autorail Bugatti ....
        plus écolo, plus performant, plus économique....

        Les pétroliers, nos gouvernements .... ont enterré TROP VITE cette technologie
        http://www.alternotre.org/article-19518300.html

        modern steam Was ? What ?

        UN PDF avec le prototype autorail
        Dampftriebwagen De Dietrich – Schwander 1949


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 13:10

          Brieli,
          décidément tu es partout...
          moi qui pensais bêtement que ton domaine de compétence se limitait à la santé, et accessoirement la choucroute, me voila bluffé !
          merci de ces liens très constructifs
          et a bientot
           smiley


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 novembre 2010 14:30

            C ’ est parce que Brieli c ’est un bout d’ entrain ...... smiley


          • brieli67 17 novembre 2010 14:54

            prochainement

            RENCONTREZ SUR LES MARCHES

             Jean-Cl. l’émérite macaroniste du Var et le trolleur patenté d’Avox

            en sa petite tenue finette et légère de nègre - chapeau claque
            au programme « ça va scier »

            Le troisième homme , der dritte man , the third men

          • brieli67 17 novembre 2010 15:36

            si vous dites haut et fort ....................Capitaine

            à Schnoudrouboule de chez ça va scier

            la Maison vous offre a Schankala


          • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 16:13

            Capitaine
            mille sabords de mille sabords,
            mais c’est bien sur !
             smiley



          • jacques jacques 17 novembre 2010 13:58

            article fourre tout ou l’auteur a du mettre plusieurs projets d’articles qu’il n’arrivait pas a terminer.
            Pour le TGV la multiplication des lignes à grandes vitesses est un mal nécessaire pour créer un effet réseau .Encore faut il que la privatisation du rail ne tue pas le rail en concentrant l’offre sur les seules lignes rentables comme cela commence à se dessiner.
            Pour le nucléaire et l’énergie en général ,l’augmentation permanente des puissances disponibles ne résout rien .Il faut s’attaquer à l’efficience énergétique avec l’isolation des logements anciens,la baisse de consommation du parc informatique et des transports.
            Je ne veux pas que l’on ai froid dans les logements,des ordis ou des réseaux et des voitures qui se trainent mais simplement faire mieux ou aussi bien avec beaucoup moins d’énergie .
            A quoi sert un ordi avec un proc à 4 cœurs sur-vitaminés avec carte vidéo aussi puissante que l’ordi pour surfer sur internet ou taper avec deux doigts sur un clavier sa commande sur un site d’achat en ligne et n’avoir besoin de cette puissance que pour jouer 2 heures par jour(pour les p’tits joueurs).
            c’est comme l’aérotrain que certain présente comme la technologie sacrifié déjà certain se plaignent du bruit du tgv électrique qu’auraient ’ils dit du même tgv avec des bruits de réacteurs à 200m de leurs habitations faites un tour vers un aéroport vous comprendrez .


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 16:20

              jacques,
              pas très aimable,
              vous n’y êtes pas du tout,
              j’ai trouvé amusant de mettre tous ces wagons à la suite,
              ceci dit pour le bruit vous n’y êtes pas non plus.
              nous nous battons contre le projet lyon turin depuis 20 ans maintenant, et pour nous amadouer le prefet nous avait affrété un avion afin d’aller mesurer le bruit des tgv dans la région d’angers,
              la démarche était en deux temps.
              le voyage de Lyon à Angers dans un avion à moteur, avec un boucan insupportable, incapacité de se parler, précédait un repas dans un restaurant a proximité de la voie tgv, avec la protection d’un mur anti-bruit...
              çà c’est de la com !
              sauf que, lorsque nous avons voulu mesurer le bruit du tgv, équipé que nous étions d’appareils, le bus du préfet nous a emmené à un endroit ou les TGV sortaient pratiquement de gare, et passaient devant nous à 80 kmh...
              devant nos protestations, le bus s’est engagé à un autre endroit, et là nous avons mesuré 130 décibels à la limite de l’emprise.
              bienvenu dans le monde du silence.
               smiley


            • jacques jacques 23 novembre 2010 00:47

              Désolé pour le manque d’amabilité ,pour ce qui concerne le bruit du tgv ,il passe près de chez moi dans le massif de l’arbois près d’aix en provence tgv , je le trouve moins bruyant que l’aéroport de Marignane quand les avions font chauffer leurs réacteurs avant le décollage ou l’A7 au même niveau .Cette zone est un couloir bruyant et pollué et sans sonomètre j’arrive à juger.


            • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2010 07:15

              jacques,
              la question de l’amabilité, c’est une question de caractère, une question aussi de sociabilité, voire de citoyenneté, mais çà vous regarde.
              le bruit n’est pas le seul inconvénient.
              comment peut-on accepter des TGV qui ne soient pas rentables ?
              on peut, et on doit, défendre le rail contre la route, c’est un fait.
              mais on ne peut pas défendre l’indéfendable.
              la scnf ferme ses lignes tgv non rentables, puisque l’état l’appelle à la performance économique,
              les projets lgv se font au détriment du circuit TER, et c’est justement celui que les français plébiscitent.
              pour faire le bon choix, il suffit d’être seulement un citoyen responsable,
              ce que vous n’êtes pas, manifestement.


            • brieli67 17 novembre 2010 14:13

              Si vous faites en Alsace à Mulhouse

              la cité du Train

              la cité de l’ Auto

              allez EN FACE à Bâle-Binningen chez Monteverdi

              Surtout NE RATEZ PAS
              Le Musée de l’Impression sur Etoffes


              • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 16:22

                dis donc Brieli,
                t’as lu l’article en diagonale,
                le musée du train de Mulhouse est largement évoqué dans l’article,
                quant au musée de l’impression sur étoffes, j’ai l’impression qu’il n’est pas vraiment à sa place dans cette histoire de trains !
                mais bon, après tout pourquoi pas.
                 smiley


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 novembre 2010 16:38

                Bon c ’est un peu compliqué à expliquer mais le musée de l’ étoffe a sa place dans un article parlant des trains parce que deux  étoffes ça fait  tof-tof ... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 16:41

                Capitaine, mon Capitaine,
                faut arreter le whisky tout de suite.
                un bouteille çà va, deux bouteilles...oulala
                pour te changer les idées,
                http://www.flixxy.com/welcome-back-heathrow-airport-t-mobile.htm
                une vidéo qui fait décoller grave
                 smiley


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 novembre 2010 20:25

                Olivier , 


                Je mène un loyal combat pour la conservation de nos vignerons et nos illustres fabricants d’ alcool blanc et d’ autres couleurs .

                Savez-vous que 40% des accidents de la route sont dus à l’ alcool . 

                Les 60% restants sont donc  de la responsabilité  des buveurs d’e au . 

                Les chiffres parlent d’ eux-mêmes ....... smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 20:45

                mon capitaine,
                merci de votre louable intervention.
                je crois qu’il faut définitivement interdire l’eau.
                vous avez raison ! ce sont eux les coupables !
                mais que fait ce gouvernement !
                déja, il y en a un qu’il faut virer vite fait.
                il ne boit pas d’alcool ! c’est pour çà qu’il est si méchant avec les français qui l’ont élu.
                d’ailleurs il est méchant aussi avec ceux qui ne l’ont pas choisi.
                vraiment, faut qu’y-s-barre.
                hips !
                bon, mais y a pas que l’alcool.
                il y a les verts paturages, ou pousse l’herbe tendre, celle qui fait rêver.
                "couchés dans le foin avec le soleil pour témoin, les ptits oiseaux qui chantent au loin...)
                ah l’herbe !
                 smiley



                • krolik krolik 17 novembre 2010 16:52

                  En 1848, Proudon un peu anarchiste et Lamartine avaient été élus députés. Lamartine député de Saône et Loire.
                  La question se posait s’il fallait prolonger la ligne de train depuis les rives de la Saône jusqu’à Lyon, alors qu’en principe les voyageurs prenaient le bateau pour descendre à Lyon et jusqu’à Marseille.
                  Proudon était « contre » et s’est exclamé à l’ Assemblée :
                  - Mr de Lamartine dont la force de la voix ajoute à celle de la vapeur ! Mais qui a besoin d’aller de Paris à Lyon en moins de quatre jours !

                  Donc la question revient est-il intéressant de réduire la durée d’un trajet d’une trentaine de minutes pour aller à Rennes..
                  That’s the question !!


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 novembre 2010 17:29

                    krolik
                    les sondages prouvent que les Français, s’ils sont d’accord d’utiliser le TGV sur les grands axes (Lille Paris Lyon Marseille) préfèrent de loin voir se moderniser le réseau régional, d’autant que les financements prévus sur les lignes LGV sont enlevés aux projets de modernisation TER.
                    ici en Rhône Alpes, gràce au dynamisme de la Région, les trains se multiplient pour aller de Lyon à Grenoble : les parkings pourtant augmentés récemment sont déjà à saturation, et on prend le train comme on prendrait le métro, sans se soucier des horaires...
                    couvrir le pays de lignes LGV est, excusez moi l’expression, une grosse connerie.
                    merci de votre commentaire.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 17 novembre 2010 16:59

                    Salut Olivier,

                    "Le tunnel sous la manche, par exemple, a finalement couté plus de 15 milliards d’euros.« 
                    Cette phrase m’a rappelé un article »Tunnel sans fond".
                    Je parlais de 100 milliards de francs. Donc, cela correspond.
                    Mais, quelle histoire, quand je l’ai relue. Je parlais de fiasco du siècle.
                    Est-ce rentable aujourd’hui ?
                    Aujourd’hui, c’est le nouveau Gothard qui arrive

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires