• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Jérusalem dans l’ancien Testament, le nouveau Testament, le Coran et (...)

Jérusalem dans l’ancien Testament, le nouveau Testament, le Coran et ailleurs

Je passais par hasard dans le coin quand j'ai lu le commentaire d'un camarade voxien supporter de Tsahal qui affirmait que Jérusalem n'existait pas dans le Coran. En tant que prophète autoproclamé du site Agoravox, je me permets d'apporter quelques éclaircissements histoire de faire avancer le schmilblick

  Israël qui se fait oindre par un ange (Tableau de Léon Bonnat). Genèse 32, 24-32

 

Pour commencer notre enquête sur Jérusalem, allons voir Wikipedia, que Yahveh bénisse ce site.

Le Wikipedia Français nous donne, côté étymologie :

"Jérusalem est mentionnée pour la première fois dans les textes égyptiens dits « d'exécration » (XXe et XIXe siècles av. J.-C., à la période où l'Égypte a vassalisé Canaan) sous le nom de Rushalimu. La prononciation exacte du nom égyptien ne ressort pas clairement des hiéroglyphes (on trouve aussi Urushalimu ou d'autres variantes4,2). On peut supposer que le nom de la ville reflète le culte du dieu Shalem (en) ou Shalimu car il était courant alors d'appeler les cités du nom du dieu local4,2. Le nom de Jérusalem se réfère donc au culte du dieu des Cananéens, Shalem était un dieu populaire dans le panthéon ouest sémitique, divinité de la création, de l'exhaustivité, et du soleil couchant. Comme la première syllabe de Jérusalem vient de uru, qui signifie « fondation » ou « ville fondée par », le sens du nom primitif est donc « fondée par Shalem », ou « sous la protection de Shalem »5,6,7

Une étymologie détaillée était donnée en 1859 par Sander et Trenel, le nom de « Shalem » provient de deux racines chaldéennes : YeRu (« ville », « demeure »Note 2) et ShLM, qui a donné les mots salaam en arabe et shalom en hébreu. Cette racine ShLM signifie aujourd'hui « paix », mais le sens initial est celui de la complétude, de l'achèvement8,Note 3, d'où dérive ultérieurement la notion de paix2.

Ca commence mal pour notre Rushalimu / Urushalimu / Yeru Shalem. Ca a tout l'air d'être païen comme patelin. Maison du Dieu Shalem c'est fort le café pour le centre du monothéisme. Bizarre que ce nom n'ait point été modifié par "la longue série de prophètes" d'Israël.

Mais ce qui est intéressant, toutes traductions confondues, c'est le sens. Et le sens c'est "maison de paix". Ce qui donne Daar Essalem donc en Arabe et certainement pas El Qods qui est une dénomination post coranique.

Après, quand on sait quoi chercher, c'est facile de trouver dans le coran

10-25 : Allah appelle à la Maison de la paix (Daar Essalem) et guide qui Il veut vers un droit chemin.

6-127 : Pour eux la maison de la paix (Daar Essalem) chez leur Seigneur. Et c'est Lui qui est leur protecteur, pour ce qu'ils faisaient (sur terre).

Et comme salam et islam c'est la même racine, Daar Essalem et Maison de l'islam, c'est presque kif kif.

Vu que les coranistes extrémistes sont des gars sérieux, maintenant que l'on bossé un peu la question, on va essayer de pousser encore plus loin le schmilblick.

Tout d'abord, Jérusalem n'a jamais été vraiment exclusivement juive dans l'ancien Testament.

Josué 15:63

Les fils de Juda ne purent pas chasser les Jébusiens qui habitaient à Jérusalem, et les Jébusiens ont habité avec les fils de Juda à Jérusalem jusqu'à ce jour.

Juges 1:21

Les fils de Benjamin ne chassèrent point les Jébusiens qui habitaient à Jérusalem ; et les Jébusiens ont habité jusqu'à ce jour dans Jérusalem avec les fils de Benjamin.

 

Donc, textes sacrés juifs à l'appui, les fils d'Israël ont cohabité dans Jérusalem avec les "indigènes" Jébusiens, même après que la Terre promise d'après leur foi eu été livrée par Yahveh via Yeshua Bin Nun, le type qui a été oint par Moise en personne dans la bible (parait que Messie veut dire oint).

Sur le plan tribal, on ne sait plus très bien qui des fils de Juda ou de Benjamin étaient à Jérusalem. Ce n'est pas clair. Ce qui est sûr en revanche, c'est que les Jébusiens étaient toujours là et ont foulé bien longtemps après de leurs pieds la terre promise.

Autre chose qui est super sûre d'après les textes juifs. Josué/Yeshua (Jésus aussi c'est Yeshua), chargé de partager l'héritage divin, n'a pas attribué la partie promise de Jérusalem à tous les juifs mais seulement à une seule tribu. Les autres sont priés d'aller voir ailleurs. A l'époque donc, une bonne partie de la ville avait été laissée à nos Jébusiens qui, en termes de droits, sont "plus légitimes" que 11 tribus sur 12. Textes Juifs et partage de Yeshua faisant foi.

Il est vrai, certes, qu'au départ, c'était mal parti pour les Jébusiens. L'ordre était de déporter tout le monde.

Josué 3:10

Josué dit : A ceci vous reconnaîtrez que le Dieu vivant est au milieu de vous, et qu'il chassera devant vous les Cananéens, les Héthiens, les Héviens, les Phéréziens, les Guirgasiens, les Amoréens et les Jébusiens :

Mais après, Yahvé s'est un peu calmé :

Juges 3:5

Et les enfants d'Israël habitèrent au milieu des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens ; 6ils prirent leurs filles pour femmes, ils donnèrent à leurs fils leurs propres filles, et ils servirent leurs dieux.

Le peuple élu, nous disent donc les textes juifs, se lança donc dans un brassage ethnique comme pas possible avec tout ce qu'il y avait dans le coin comme indigènes. Tous y passèrent et Israël en personne aurait eu du mal à retrouver ses chromosomes dans ce melting pot. Le "ils servirent leurs dieux" étant même une phrase qui semble indiquer un multi-cultarisme débridé.

Et le temps passa. Jébusiens et Israélites se marièrent, eurent des enfants et vécurent plus ou moins heureux.

Et puis, on ne sait pas vraiment où les fils de Juda (à moins que ce soit les fils de Benjamin) se seraient tirés, mais on retrouve Jérusalem à l'époque de David toute remplie de Jébusiens sans la moindre trace de fils d'Israël, probablement dissous par l'amour dans le génotype Jébusien. Les hébreux (soit ceux qui passent en arabes) s'étant peut être avec le temps transformées en Cananéens (de kanna en arabe qui signifie résidents).

2 Samuel 5:6

6 Le roi marcha avec ses gens sur Jérusalem contre les Jébusiens, habitants du pays. Ils dirent à David : Tu n'entreras point ici, car les aveugles mêmes et les boiteux te repousseront ! Ce qui voulait dire : David n'entrera point ici. 7 Mais David s'empara de la forteresse de Sion : C'est la cité de David. 8 David avait dit en ce jour : Quiconque battra les Jébusiens et atteindra le canal, quiconque frappera ces boiteux et ces aveugles qui sont les ennemis de David...-C'est pourquoi l'on dit : L'aveugle et le boiteux n'entreront point dans la maison.

David s'établit dans la forteresse, qu'il appela cité de David. Il fit de tous côtés des constructions, en dehors et en dedans de Millo. 10David devenait de plus en plus grand, et l'Eternel, le Dieu des armées, était avec lui.

11 Hiram, roi de Tyr, envoya des messagers à David, et du bois de cèdre, et des charpentiers et des tailleurs de pierres, qui bâtirent une maison pour David. 12 David reconnut que l'Eternel l'affermissait comme roi d'Israël, et qu'il élevait son royaume à cause de son peuple d'Israël.

13 David prit encore des concubines et des femmes de Jérusalem, après qu'il fut venu d'Hébron, et il lui naquit encore des fils et des filles. 14 Voici les noms de ceux qui lui naquirent à Jérusalem : Schammua, Schobab, Nathan, Salomon, 15 Jibhar, Elischua, Népheg, Japhia, 16 Elischama, Eliada et Eliphéleth.

 

On notera au passage que Saul, le premier Roi israelite en terre d'Israël selon les textes juifs, n'avait même pas Jérusalem dans son royaume.

Donc avec David, on repartit pour un autre brassage génétique chez les fils d'Israël. Laissons de côté les femmes et les concubines de David et concentrons-nous sur la plus importante. David aurait eu, selon les textes juifs, le béguin pour une certaine Bethsabée, épouse d'Uri le Hittite, haut gradé dans l'armée de David, nous dit l'ancien testament. Les textes juifs sont clairs, les Hittites c'est pas du tout des fils d'Israël comme filiation.

Et c'est alors que David enfanta de Bethsabée ce qui sera plus tard le Roi Salomon dans ce qui ressemble beaucoup à un péché d'adultère, du moins pour Bethsabée (y a des exégèses juives qui disent que David avait le droit). Une naissance qui rendrait Salomon non juif de nos jours surtout que la bible ne fait pas mention de son éventuelle conversion. Quant au pauvre Urie, il s'est fait par la suite tuer au combat car David l'y aurait envoyé en première ligne pour justement se faire tuer (les rabbins disent aussi qu'il avait le droit et que ce n'est pas vraiment un crime).

Et David épousa Bethsabée et ils vécurent plus ou moins heureux.

Salomon, Roi d'Israël, fils de la Hittite, n'est donc pas vraiment de lignée pure 100% garantie pur souche d'Israël. Mais même avant Bethsabée, tout le long de la généalogie de David, la ligne pure d'Israël a été fortement brassée avec des génotypes qui ne seraient pas considérées Kascher selon les normes modernes.

Ainsi, la mamie de David, Ruth, était carrément une Moabite avec dans son curriculum Vitae rien de moins que le titre de grande prêtresse du Dieu Chemosh. Bon d'accord, elle s'est convertie ensuite, mais quand même. Et puis le gène Moabite reste Moabite et elle n'est pas du tout fille d'Israël biologiquement.

Ca ne s'arrange pas en remontant un peu plus dans la généalogie puisqu'on trouve aussi Rahab la " péripatéticienne". Péripatéticienne, c'était son vrai métier et c'est donc pas une insulte antisémite puisque c'est vraiment dans le CV de Rahab tel qu'il a été rapporté par les textes juifs. En tous cas, Rahab, c'était du génotype indigène trouvé sur place par les Hébreux.

En remontant un peu plus haut dans la généalogie, on retrouve une certaine Tamar. Tamar serait, nous dit on, au gré des exégètes, cananéenne ou araméenne voire israélite. Tamar fut l'épouse de Er, premier né de Juda, fils de Jacob. Er fut éliminé par Yahvé qui n'était pas content de lui. Il revint alors au second fils Onan de la féconder. Mais Onan a dit non. Alors on a dit à Tamar de patienter jusqu'à ce que le troisième Chela grandisse. C'est alors que Tamar eut l'idée de faire la "péripatéticienne" pour se faire engrosser par Juda qui aimait aller aux " péripatéticiennes".

Evidemment, on pourrait m'accuser de sélectionner les femmes à ma guise dans la généalogie de David et Salomon. Mais c'est quand même cette sélection et les seules 4 femmes mentionnées par les saints évangiles dans leurs généalogies. Il pourrait donc y avoir d'autres brassages génétiques dans la lignée des Rois d' Israël. La liste n'étant pas forcément exhaustive.

Je me dois à présent de rendre un grand hommage aux rabbins du passé qui ont fait preuve d'un grand humanisme et qui avaient une politique d'intégration courageuse emprunte d'un multiculturalisme décomplexé. Certes, de nos jours, la judaïté se transmet par la mère et peu importe si la foi n'est pas au rendez vous. Mais avant, ce n'était pas le cas comme en témoigne la bible (aussi bien l'ancien que le nouveau testament) avec ses multiples mentions généalogiques patriarcales. Il y en a mêmes qui affirment que le Judaïsme était prosélyte à une époque et que le juifs de maintenant n'ont plus la même conception de la foi que les juifs d'avant.

Allez savoir d'ou vient cette histoire de lignée matriarcale. Dans ce lien, un certain Michaël Corinaldi, professeur de droit à l’université de Haïfa (en Israël donc), nous propose plusieurs raisons pouvant avoir justifié le choix d’une transmission matrilinéaire de la nationalité (juive) :

  1. l’explication biologique  : l’identité de la mère est certaine, celle du père peut être remise en question ; Ezra recherchait une définition sans ambiguïté.
  2. l’explication sociologique : l’éducation est le fait de la mère. Selon ce point de vue, l’identité juive est fortement tributaire de l’éducation.
  3. l’explication politique : au cours des guerres judéo-romaines, les enfants de femmes juives violées par les Romains étaient reconnus comme Juifs et non Romains.
  4. l’explication démographique : de nombreux Juifs mouraient à la guerre, et il fut décidé de considérer comme Juifs les enfants nés de père étranger.
  5. l’explication judiciaire : dans le droit romain, les enfants nés de Romains et de mères illégitimes recevaient la nationalité de la mère et étaient exclus de l’héritage du père et des avantages conférés à sa nationalité romaine. Le droit talmudique serait l’exact contre-pied de cette loi, en ce que la mère permettrait à l’enfant illégitime de jouir de ses droits de citoyen judéen.

Je me permets de rejeter la première explication, clairement antisémite, et qui accuse les honorables femmes juives de coucher à tord et travers et de se vautrer dans l'adultère. Et puis même, admettons, comme notre étude a montré, les problèmes de coucheries ne semble pas trop déranger Yahvé dans la bible. Yahvé regarde d'abord le cœur.

La deuxième explication n'est pas sérieuse. C'est les rabbins, docteurs de la loi et gardiens officiels des textes sacrés qui enseignent l'identité juive. Et c'est tous des mecs. Et il n'y a pas beaucoup de prophètes en Jupons dans la bible (sauf Marie, la "sœur" de Moise). Non Franchement, l'identité juive, c'est d'abord la Torah. Il ne faut pas s'amuser avec ça.

La dernière explication est aussi à rejeter. Elle est non seulement conjoncturelle mais surtout antisémite. Elle suppute clairement encore une fois que les honorables femmes juives couchaient avec les romains qui les engrossaient. Et elle n'est même pas conforme au droit d'héritage chez les juifs.

Il nous reste alors la très honorable explication démographique, qui montre que l'ancien Judaïsme était vachement multiculturel et ouvert aux mélanges raciaux. C'était plus la loi du sol que celle du sang qui prévalait.

Et bien sûr, il nous reste aussi la très humaniste explication politique qui donne plein droit aux enfants bâtards issus des viols des filles d'Israël par les connards divers et variés qui razziaient la maison de paix et ses environs. Une explication à contre courant de ces histoires de lignée pure de peuple insoluble et qui me permet de saluer l'humanisme qui a empreint la politique d'intégration des batards par les rabbins de l'époque. Et bien sûr, les filles d'Israël sont ici présentées comme des victimes et non des salopes. Cette explication honore le judaïsme ancestral et explique pourquoi il y a des Juifs de toutes les couleurs de nos jours.

Revenons maintenant à la maison de paix qui a connu moultes péripéties dans l'ancien testament et qui n'a pas toujours été très "clean" vis à vis de Yahvé :

Ezéchiel 16:2

Fils de l'homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations !

pour ne citer qu'un verset de l'ancien testament. Et ça ne s'arrangea pas vraiment après, à l'époque des évangiles :

Luc 13:34

Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble sa couvée sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu !

Matthieu 23:37

Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu !

 

D'après Luc et Matthieu, la ville "sainte" semble avoir surtout eu une sainte horreur des prophètes. On se demande alors pourquoi elle est sainte chez les chrétiens. Ceux qui ont lu mon article sur le Messie et celui sur l'enfer ne s'étonneront donc pas que le personnage biblique d'Israël la voit comme capitale idéale de son royaume. Evidemment, à ce stade de l'article, avec tout le brassage génétique rencontré, on peut considérer que le judaïsme est une religion qui serait une branche comme les autres d'un monothéisme original mais que ces histoire de filiation toute pure envers un certain Israël est de la pure foutaise.

Ce n'est pas moi qui vais apprendre aux chrétiens ce qui arriva à Jésus dans la maison de paix qui n'aime pas les prophètes. Jésus s'y est fait tabasser et crucifier comme un malpropre, après avoir exprimé l'idée grosso modo qu'il n'avait rien à cirer du royaume d'Israël avec Jérusalem pour capitale et que le boulot de Roi des Juifs ne l'intéressait pas ("c'est vous qui le dites" qu'il disait à ceux qui l'accusaient de vouloir l'être et même qu'il a rajouté que le royaume du Père n'est pas de ce monde),.

Dans la foulée, Saint Paul, qu'Allah l'agrée, a failli connaitre un sort équivalent. Après avoir eu sur le dos Romains et Grands Prêtres de la maison de paix, il n'a pu s'en tirer qu'en exhibant son statut diplomatique de citoyen Romain et en faisant appel au jugement de César. Sans cela, Paulo aurait, à son tour, connu les délices de l'hospitalité de la maison de Paix.

Paulo, qu'Allah l'agrée, et que les chrétiens véridiques ne sauraient renier, dans le nouveau testament qui est, rappelons le, supposé être une mise à jour de l'ancien, tranche clairement le problème de légitimité sur Jérusalem :

Galates 4:26

21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi ? 22 Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. 23 Mais celui de l'esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. 24 Ces choses sont allégoriques ; car ces femmes sont deux alliances. L'une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c'est Agar,- 25 car Agar, c'est le mont Sinaï en Arabie,-et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants.26 Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est notre mère ; 27 car il est écrit : Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes point ! Eclate et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs de l'enfantement ! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée.

Voilà qui a le mérite d'être clair.

La Jérusalem d'en bas, celle qui se prend pour la Maison de Paix, c'est pour la servitude des fils d'Agar. Peu importe qui vient pour tabasser : Perses , Babyloniens, Perses, Romains, Ottomans, Anglais, ou Khazars, ceux qui se prennent pour les fils d'Agar doivent rester là bas pour accomplir la prophétie de la servitude. C'est ce qu'on peut clairement déclarer comme un droit légitime accordé aux arabes sur Jérusalem par la bible.

Pour les autres, les gentils, le rendez vous est fixé évidemment à la Jérusalem d'en haut. C'est là que les prophètes, et notamment le Messie fils de Marie, les attendent sans risquer de se faire tuer. Et c'est peut être de cette Jérusalem que parle le Coran.

Bon, que les palestiniens brandissent maintenant un peu la Bible qu'on se marre un peu.

Post-scriptum délirant à ne pas lire par les gens sérieux :

On va terminer ce petit article avec quelques idioties. Pendant que les traces archéologiques du prestigieux royaume d'Israël dans l'histoire sont introuvables, de petits rigolos, historiens arabes, rapportent des histoires étonnantes trouvés dans des vieux parchemins arabes sur un certain Nabuchodonosor qui serait allait décimer des juifs avant de les exiler. Ces juifs là, étaient au Yémen.

https://www.legrandsoir.info/fadel-al-rubai-recuser-les-mythes-de-l-orientalisme.html

D'ailleurs, et c'est encore plus rigolo, quelque part au sud de Sanaa, au Yemen, il parait qu'il y a une petite ville où les habitants se faisaient appeler les Jébusiens (“Al- Yaboosiyyeen” اليبوسيين) et qui s'appelle aussi Bayt Boos – Bayt Yaboos" بيت بوس – بيت يبوس..Bayt voulant dire Maison. Ur'Salem qu'on appelait aussi Bayt Boos car, paraît t-il, c'était une maison de paix vu qu'elle n'était pas facile d'accès pour les envahisseurs.

Le grand père de David s'appelait Booz pour l'anecdote, de sorte que Bayt Boos, Bayt David et Maison de David c'est un peu pareil côté généalogie

Extrait du livre d'El hamadani, 10ème siècle : 

 بيت بوس يُنسب إلى القيل اليمني ذي يبوس (ذي بواس) بن شراحيل. حصن منيع و وادٍ فيه بعض الفواكه، و يقع إلى الغرب الجنوبي من صنعاء، بمسافة ساعتين

On même trouvé dans la "Maison de Boos" une inscription rigolote : "Chaque Yébusi est un Juif et chaque Juif est un Yébusi".

Et puis de toutes façons, comme personne ne croira à ce délire, je le mets pudiquement dans un post-scriptum. Seul Allah peut s'y retrouver dans ces histoires. Nous les coranistes extrémistes nous ne sommes pas des gars sérieux et poussons le schmilblick toujours trop loin sous pretexte que Moise, Isaac, Jacob et compagnie sont aussi des prophètes à nous. Des musulmans nous dit le coran. On croit même que David et Salomon n'ont été ni juifs ni Israelites. Même pas du Yémen. Du schmilblick totalement hors piste.

Bayt Boos by By AnasALhajj.Photography. Wikipedia arabe

 Bayt Boos by By AnasALhajj.Photography. Source Wikipedia arabe

https://www.facebook.com/Bait.Baws.castle.History

Et pour finir, saluons nos amis les Bantous qui ont aussi une Daar Essalem en Tanzanie et dont quelques uns prétendent être les authentiques fils d'Israel. Evidemment, ça pourrait faire rigoler certains, mais des gens loin du pays qui renomment des villes comme dans leur pays natal, ça c'est déjà vu. On trouve pas mal d'ilots juifs autour de l'océan indien. Et dans le lot, on trouve les Lembas qui exhibent des chromosomes qui les relient à "Hadramaout" au Yemen. Rien qu'à la couleur, ce ne serait pas étonnant qu'il y ait eu du brassage génétique en veux tu en voilà. C'est dingue non ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

146 réactions à cet article    


  • Massada Massada 27 janvier 14:37

    A chaque génération, nous rappelons inlassablement notre serment : 

    « Si je t’oublie, Jérusalem, que ma (main) droite m’oublie. Que ma langue s’attache à mon palais si je ne me souviens toujours de Toi, si je ne place Jérusalem au sommet de toutes mes joies » 
     
    Car nous savions que « l’an prochain à Jérusalem » et nous sommes revenus à Jérusalem, dans sa totalité. 



    • zic_quili 27 janvier 15:06

      @Massada
      Etonnant. Un sioniste extrémiste en guerre permanente qui commente un article censé faire comprendre la complexité de la problématique de « la maison de paix », donc la débilité profonde des extrémistes embrigadés qui étripent les plus faibles sans merci pour s’accaparer une « maison » sur laquelle ils n’ont aucun droit exclusif.


    • njama njama 27 janvier 15:24

      @Massada

      « Comment chanterions-nous les cantiques de l’Éternel sur une terre étrangère ? » ...

      Ça ne marche pas ailleurs les Cantiques ? la connexion avec Yaveh ne marche qu’à Jérusalem ?
      vous n’avez pas essayé un autre Opérateur ?
      y est quand même un peu trash le Psaume 137, non ? oeil pour oeil, dent pour dent

      « Fille de Babel, la dévastée, heureux qui te rend la pareille, le mal que tu nous as fait ! Heureux qui saisit tes enfants, et les écrase sur le roc ! »


    • Massada Massada 27 janvier 15:50

      @njama

       
      Ça ne marche pas ailleurs les Cantiques ? la connexion avec Yaveh ne marche qu’à Jérusalem ?
       
      C’est une connexion directe avec notre Histoire, nos ancêtres, notre peuple.
      Un peuple chassé de sa terre qui transmet de génération en génération la promesse d’y revenir et qui réalise son rêve.



    • Massada Massada 27 janvier 15:55

      @zic_quili
       

      une « maison » sur laquelle ils n’ont aucun droit exclusif.
       
      ben si.




    • OMAR 27 janvier 16:19

      Omar9

      @Massacrada

      Tu te prétends athée : OK...

      Mais alors qui t’as fait venir sur cette terre de Palestine pour chasser ses véritables habitants, pour occuper leur maison et spolier leur terre ?
      Si c’est la Aliya, c’est donc sur des arguments purement religieux.
      Si c’est sur la base de ta judéité, c’est la même chose...
      D’où ta perfidie.
      Mais quelque soient tes raisons, elles sont simplement immondes, car totalement injustifiées, immorales et barbares.
      Car c’est cela le sionisme....


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 27 janvier 16:55

      @Massada

      et patati et patata smiley


    • Massada Massada 27 janvier 16:57

      @OMAR
       

      Palestine ? si les Romains n’avaient pas renommé la Judée en Palestine, les arabes auraient-ils été renommés Judéens en 1964 ? L’OLP se serait-elle appelée Organisation de Libération de la Judée ? vous etes des imposteurs
       
      « Palaestina » est le nom romain / latin pour la Terre d’Israël
      Quand les Romains / Byzantins ont été vaincus par les conquérants musulmansen en 638le nom de « Palaestina » n’était plus en usage. Les conquérants musulmans n’appelaient pas cette terre « Palaestina ». Quand les Turcs ottomans musulmans ont conquis ce territoire en 1517, ils ne l’ont pas appelé « Palaestina ». 
       
      Les musulmans nous ont volé nos terres et nous avons repris ce qui nous appartient.

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 27 janvier 17:44

      @Massada

      N’essaye pas d’enculer un ange, t’y arriveras pas smiley


    • Pilule Rouge Pilule Rouge 27 janvier 18:26

      @Massada
      Faut arrêter avec les traditions obscurantistes et avancer vers la lumière.La véritable tradition est dans nos coeur, c’est notre héritage culturel, ça n’a rien de physique.Il suffit qu’Israël soit anéantie pou que toute votre culture soit finie ? Allons...


      Deux citations de maître Yoda à méditer :

      1.« L’attachement mène à la jalousie, à l’ombre de la convoitise il grandit. »
      2. « La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine … mène à la souffrance. »

    • njama njama 27 janvier 18:27

      @Massada
      Les Palestiniens sont des cananéens, aujourd’hui des Arabes ... soit des Juifs qui ne se sont pas cassés ailleurs après la destruction du Temple (c’est toujours le pouvoir qui s’exile, pas le peuple qui n’en a pas les moyens et qui passera d’un maître à un autre ), soit des Juifs convertis au christianisme, puis plus tard certains à l’islam ...

      Vous les exilés de la diaspora, vous vous prétendez sortis d’une cuisse à part, mais (khazars ashkénazes mis à part) vous n’êtes pas plus cananéens qu’eux ... 


    • OMAR 27 janvier 19:15

      Omar9

      @Massacrada

      L’existence de la Palestine est attestée par le géographe et historien grec Hérodote, 5 siècles avant J-C.
      Et s’il est vrai que ce fut un romain, Hadrien, qui donna ce nom à cette terre de Canaan, il le fit justement à partir des habitants de cette région : les Philistins.
       Par contre, Israël, en tant qu’état ou région : rien, nada, du vent...
      Certes, on désigne par ’Israël, le patriarche Jacob.
      Puis, ce fut au tour de sa descendance qu’on qualifia de « tribu d’Israël » ou « enfants d’Israël » qui , quittant l’Égypte, voulait s’implanter sur les hauteurs de Judée.
      Autre précision, même les ottomans appelaient cette région : Filistin Sancağı, Sancak de Palestine.
      Enfin, tu omets fourbement les palestiniens chrétiens que tu qualifient honteusement de voleurs, alors qu’ils combattent votre spoliation,
      http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/02/03/nous-chretiens-de-palestine-disons-allahu-akbar/
      Aller, va chanter ta hasbara à la knessett, va....


    • Massada Massada 27 janvier 20:24

      @njama

      les arabe qui ont volé le nom de palestiniens sont des jordaniens, syriens, égyptiens et autres qui sont venu dans cette région lorsque les sionistes engageaient de la main d’oeuvre pour construire le pays. Ensuite ils n’ont plus voulu rentrer chez avec la promesse des autres pays arabes de jeter les juifs à la mer.

      mais ils ont échoués.

      Les Arabes de la région d’Israël à notre époque moderne voudraient nous faire croire qu’ils descendent directement des Cananéens ou bien des Philistins, mais entre les deux, ils n’ont pas encore fait leur choix et de toute façon ils ne peuvent pas être les descendants d’aucuns d’entre eux parce que ces peuples ont disparu depuis des millénaires. 

      Il n’est pas nécessaire d’analyser par le menu les détails historiques pour découvrir que la raison pour laquelle les Arabes vivant dans cette région ont décidé de s’appeler « Palestiniens », c’est qu’ils ne possèdaient pas d’identité forte.

    • Massada Massada 27 janvier 20:36

      @OMAR
       

      Toujours vos meme mensonges ! a quoi ça sert vous avez perdu, il n’y aura jamais de pays avec le nom de Palestine.
       
      L’ appellation « Palestiniens » appartient aux Juifs qui habitaient cette région depuis l’époque romaine ; sachez que le terme de « Palestine » désigne, en réalité, le Royaume d’Israël, de Judée et de Samarie que les Romains sous l’Empereur Hadrien ont débaptisé pour punir les Juifs d’avoir refusé de se laisser assimiler ; c’est ainsi qu’il ont donné à la région le nom de « Palestine » , mot dérivé de « Philistins » qui étaient les pires ennemis des Juifs ! 
       
      ce n’est que lorsque des Juifs originaires d’Europe sont revenus sur leur terre ancestrale que les Arabes Irakiens, Syriens et Egyptiens ont afflué en nombre pour profiter des bienfaits de la civilisation et des aménagements apportés par les Juifs ; à cette époque les Arabes refusaient qu’on les appelle « Palestiniens » pour ne pas être confondus avec les Juifs autochtones, ce n’est que par la suite qu’ils ont voulu à tout prix qu’on les appelle « Palestiniens » pour mieux s’approprier ce territoire qui ne leur appartient pas.
       
      Honte à vous falsificateur de l’Histoire, ce sont vos mensonges qui vous ont perdu.
      Retournez en Jordanie votre pays.



    • jadevo 28 janvier 09:00

      @Massada

      Les techniques modernes de l’archéologie, l’étude de l’ADN, etc., tout cela devrait permettre de trancher le débat. Quand on saura qui occupait ce territoire pelé en - 30 000, on partira enfin d’un bon pied. Mais pour les arabes il est permis de se marrer : 1 300 ans ? C’est un peu court. Ce qui complexifie les choses quand même c’est que ces arabes qui ont inspiré à Hitler la Solution finale comme chacun sait ont aussi inspiré à Titus la destruction du temple de Jérusalem. On finit par ne plus savoir quand ils sont arrivés.
      Je ne sais pas à quoi vous pensez quand vous parlez d’identifié forte, en tout cas j’ai l’impression très nette que tous les juifs israéliens - heureusement ! - n’ont pas l’identité aussi forte que vous et que certains au fond ne partagent pas la vôtre. Je pense par exemple à ceux qu’on désigne comme les « nouveaux historiens » qui présentent les choses de manière un peu plus nuancée que vous.
      Heureusement quand même pour vous que les arabes n’ont pas une identité trop forte. Ça les rendrait dangereux.


    • Pomme de Reinette 28 janvier 09:10

      @OMAR

      Pauvre Omar !
      Les phillistins ne sont en rien des autochtones. Dans les textes égyptiens, ils sont connus comme une peuplade de navigateurs venus des îles de la mer Egée (du monde grec de l’époque donc !) : les peuples de la mer.

      D’ailleurs l’étymologie de leur nom, en hébreu, le dit également clairement : phlistim - signifie : envahisseurs.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Philistins#Les_peuples_de_la_mer

      C’est donc assez mal barré pour ceux qui s’en réfèrent ! La poisse leur colle au signifiant !


    • Pomme de Reinette 28 janvier 09:24

      @OMAR

      L’existence de la Palestine est attestée par le géographe et historien grec Hérodote

      Une seule question : mentionne-t-il un seul souverain de ce supposé pays ?
      Et lequel ?
      Et accessoirement, quels furent sa langue, sa monnaie, ses emblèmes ?
       smiley


    • Pomme de Reinette 28 janvier 09:37

      @OMAR

      Autre précision, même les ottomans appelaient cette région : Filistin Sancağı, Sancak de Palestine.

      Gros mensonge : aucun « sandjak de palestine » dans le lien wiki, et pour cause, les ottomans dénommaient les régions colonisées par le nom des villes principales qui s’y trouvaient : Sandjak (ou mutasarrifate) de Jérusalem, Sandjak de Naplouse, Sandjak d’Acre ....

      https://en.wikipedia.org/wiki/Administrative_divisions_of_the_Ottoman_Empire


    • Pomme de Reinette 28 janvier 09:45

      @jadevo

      On finit par ne plus savoir quand ils sont arrivés.

      Pourtant, c’est simple, les premières inscriptions en hébreu gravées sur la pierre, trouvées en Eretz Israël, datent de 3000 ans : quelques exemples :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ab%C3%A9c%C3%A9daire_de_Zayit
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_de_Gezer
      https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A8le_de_Tel_Dan
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ostracon_de_Khirbet_Qeiyafa


    • Pomme de Reinette 28 janvier 09:52

      Et juste une précision à l’auteur de ce texte quelque peu délirant : un peuple ne se définit pas par ses « gènes » mais par sa langue et par sa culture, par les traditions qu’il partagent et par la civilisation qu’il construit, intégrant tous les apports hétérogènes et les évolutions de l’histoire.


    • covadonga*722 covadonga*722 28 janvier 09:57
      toute la situation moyen/orientale résumée

      Dans le calme agoravoxien Omar balance une roquette artisanale 
      et comme d’hab avec Tsahal Pomme de Reinette pilonne l’article a l’artillerie lourde !!

    • Pomme de Reinette 28 janvier 10:09

      @covadonga*722

      Roquette artisanale, oui, en effet, très artisanale et il y a d’ailleurs de quoi se marrer : un concentré d’âneries dans un seul post de 5 lignes !
      Mais il n’est pas le seul .... smiley


    • Pomme de Reinette 28 janvier 10:55

      Une autre perle très amusante du texte :

      « Ce qui donne Daar Essalem donc en Arabe »

      Daar Essalem, est la capitale de la Tanzanie !! (Ville qui s’appelait Mzizima, jusqu’au 19ème siècle !!)

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dar_es_Salam

      L’auteur confond avec les divisions du monde selon le coran en : dar el islam (la maison de la soumission) vs daar el harb (la maison de la guerre), et autres ...

      https://en.wikipedia.org/wiki/Divisions_of_the_world_in_Islam#Dar_al-Islam

      Not to be confused with Dar es Salaam, a city in Tanzania.


    • OMAR 28 janvier 11:33

      Omar9

      Content de te lire, la rainette....

      Dis-nous, en toute honnêteté, ton lieu de naissance et celui de Massacrada...

      Pour tes patrons, on sait, car voila quelques exemples :
      Golda Mabovitch alias Meir, née à Kiev.
      Avigdor Liberman, né à Chișinău
      David Grun, alias Bengourion, né à Płońsk,
      Levi Eshkol, né à Kiev
      Yitzhak Shamir, né à Ruzhany
      Szymon Perski alias Shimon Peres, né à Wiśniew.
      Chaim Weizmann né à Motal.
      Léa Rabin, née à Königsberg,, et des millions d’autres sionistes envahiseurs..
      Même Moise est né en Egypte.
      Le plus infâme, le plus ignoble est que cet assassin de Elor Azaria de Tsahelll, armée de mercenaires, qui a achevé un palestinien désarmé et gisant inanimé à terre, est ..... français de naissance et d’origine.


    • zak5 zak5 28 janvier 11:35

      @OMAR

      Par contre, Israël, en tant qu’état ou région : rien, nada, du vent...

      Toi le musulman pourquoi ne pas t’intéresser à ce que dit le Coran ? Le Coran nous dit que Salomon, fils de David, a fondé le plus grand royaume de tous les temps. Il avait une armée d’oiseaux, de djinns et d’hommes. En parlant de vent, il commandait la direction les vents impétueux. Il construisait des palais en cristal etc etc


    • zak5 zak5 28 janvier 12:32

      @OMAR
      Pour tes patrons, on sait, car voila quelques exemples :
      Golda Mabovitch alias Meir, née à Kiev.
      Avigdor Liberman, né à Chișinău
      David Grun, alias Bengourion, né à Płońsk,
      Levi Eshkol, né à Kiev
      Yitzhak Shamir, né à Ruzhany
      Szymon Perski alias Shimon Peres, né à Wiśniew.
      Chaim Weizmann né à Motal.
      Léa Rabin, née à Königsberg,, et des millions d’autres sionistes envahiseurs..
      Même Moise est né en Egypte.

      décidément, on se demande comment les occidentaux savaient depuis la nuit des temps que tel ou tel de leur compatriote était d’origine juif ! Il fallait attendre les musulmans (et leur combat pour une petite terre de rien du tout alors qu’ils laissent sombrer des pays grands comme des océans qu’ils gouvernent) pour nous dire qu’il n’a jamais existé de juifs en occident.


    • Odin Odin 28 janvier 12:51

      @Massada

      « ce n’est que lorsque des Juifs originaires d’Europe sont revenus sur leur terre ancestrale » 

      Là, comme d’habitude, vous prenez l’ensemble des lecteurs d’Agora pour des imbéciles.

      Que vous nous parliez des droits de la minorité israélite, les sépharades, et de leur droit à la terre promise, OK.

      Mais que vous nous parliez de terre ancestrale pour des ashkénazes (en majorité sioniste) qui ont adopté le judaïsme au IXème siècle par opportunisme (peuple Khazar) vous nous prenez pour des cons. La terre ancestrale des ashkénazes est l’Europe centrale et ils n’ont rien a revendiquer au Levant. 

      Votre théorie porte un nom : le SIONISME. 


    • Pomme de Reinette 28 janvier 13:11

      @Odin

      Les ashkénazes (en majorité sioniste) qui ont adopté le judaïsme au IXème siècle

      Vous avez des preuves de cette ânerie ? smiley
      Je vous rappelle que toute la Bible hébraïque est « sioniste » .... le mot Sion, y est écrit plus de 150 fois et désigne primitivement la forteresse de Jérusalem, au fil du temps, le mot s’applique à toute la ville, au pays de Juda et à tout le peuple d’Israël.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sion_(Bible)


    • zak5 zak5 28 janvier 13:19

      @Odin

      qui ont adopté le judaïsme au IXème siècle par opportunisme (peuple Khazar) vous nous prenez pour des cons.

      Quel avantage il y avait de se convertir au judaïsme en europe alors que les pogromes fleurissaient un peu partout ?oubliez la question si vous êtes negasionniste

      Vous n’avait pas honte de dire n’importe quoi ? Comment se fait-il que les européens savaient que telle où telle personne n’était d’origine juive ?

       Les musulmans ont toujours eu cette habitude de mettre un trait sur tout ce qu’il y avait avant l’Islam, pour eux l’Histoire avec un grand H commence avec l’Islam, avant c’était l’ignorance (el djahiliya). Cela n’a pas était comme ça pour tous les musulmans, heureusement, mais ici sur agoravox et ailleurs ils sont nombreux a revenir a ce qui a complètement fait sombrer le monde musulman


    • Pomme de Reinette 28 janvier 13:28

      @zak5

      Quel avantage il y avait de se convertir au judaïsme en europe alors que les pogromes fleurissaient un peu partout ?

      On leur a déjà fait remarquer cette évidence plusieurs fois mais ils ne cessent de distiller leur connerie à tire-larigot, croyant que tous les lecteurs sont aussi cons et incultes que ceux qui s’abreuvent quotidiennement chez Ali Sourate ! smiley


    • Odin Odin 28 janvier 13:31

      @Pomme de Reinette

      Comme Massada vous nous prenez vraiment pour des cons.

      Vous mélangez, volontairement, le fait religieux et le politique.

      Le sionisme est une idéologie POLITIQUE qui est né parmi les communauté ashkénazes d’Europe centrale et orientale.

      C’est à partir de 1882 que le baron français Edmond de Rothschild achète de la terre en Palestine ottomane et finance le 1er établissement à Rishon Le Zion. L’organisation sioniste mondiale est crée en 1897 sous l’impulsion de Teodor Herzl.

       


    • Pomme de Reinette 28 janvier 13:57

      @Odin

      Vous ne racontez que des âneries : le « sionisme » n’a rien de nouveau, c’est la base même de la Bible hébraïque.
      Depuis toujours, les Juifs en exil sont revenus en terre d’Israël, il suffit de constater le nombre de lettrés et de rabbins qui y sont enterrés (par ex. Maïmonide, à Tibériade), au fil des siècle, sans compter tous ceux qui n’ont jamais quitté leur terre.
      Savez-vous par exemple que la première imprimerie du MO a été fondé à Safed, en 1578, pour l’impression d’ouvrages fameux en hébreu, qui sont dans toutes les bonnes bibliothèques...
      Donc non, nos amis « ashkenazes » (sic) n’ont rien inventé : l’an prochain à Jérusalem, c’est ce que tout juif répète tous les ans à Pessah ....


    • Odin Odin 28 janvier 13:59

      @zak5

      « Vous n’avait pas honte de dire n’importe quoi ? »

      « Quel avantage il y avait de se convertir au judaïsme en europe »

      http://www.universalis.fr/encyclopedie/khazars/


    • soi même 28 janvier 14:08

      @Massada (Car nous savions que « l’an prochain à Jérusalem » et nous sommes revenus à Jérusalem, dans sa totalité. ) les rêves quand il devienne une réalité c’est le début de la fin, vous devriez médité sur l’illusion de l’instauration du royaume chrétien d Orient.

      L’histoire ne peut jamais se répété et si l’intention des hommes sont dans l’illusion de restauré le passé , l’avenir se chargera de le dissoudre, car l’avenir n’est jamais le fruit du passé.

      C’est sans doutes pour cela que certain juif non aucune affinité avec ce grand Israël sioniste.

      http://lavieeco.com/news/culture/juif-et-historien-il-denonce-israel-au-nom-de-la-torah-6667.html


    • Pomme de Reinette 28 janvier 14:13

      @Odin

      Vous êtes bien gentil avec vos légendes ... mais le judaïsme ashkenaze est plutôt à chercher du côté de Rabbi Chlomo ben Itzhak HaTzarfati, alias Rachi, rabbin, exégète, grammairien, poète et vigneron champenois du 11ème siècle, ainsi que toute les lignées des tossafistes, descendants directs des tannaïm de Jérusalem, ainsi que tous les sages de Mayence et de Rhénanie.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Rachi

      Dès avant 70 et l’échec de la Première Guerre judéo-romaine, des communautés juives se sont établies dans le bassin méditerranéen. En remontant les fleuves (le Rhône, le Rhin et le Danube), elles forment progressivement de nouvelles communautés en Gaule (France) et en Germanie (Allemagne). En Gaule et dans l’ouest de la Germanie,


    • Massada Massada 28 janvier 14:19

      @soi même

       
      C’est sans doutes pour cela que certain juif non aucune affinité avec ce grand Israël sioniste.

      Grand ?
      Israel à la taille d’un département français 

    • Pomme de Reinette 28 janvier 14:20

      @soi même

      vous devriez méditer
      se répéter
      de restaurer le passé
      sans doute (sans s)
      non aucune affinité (joli lapsus calami = n’ont aucune affinité)


    • soi même 28 janvier 14:26

      @Pomme de Reinette, vous devriez aussi médité sur la question quel est l’intérêt d’Israël a l’ auto destruction ?


    • Massada Massada 28 janvier 14:26

      @OMAR

       
      Dis-nous, en toute honnêteté, ton lieu de naissance 
      Petah Tikva

    • soi même 28 janvier 14:27

      @Massada, Petit en taille grand en fantasme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires