• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Les inscriptions d’Asoka, traduites et commentées par Jules (...)

Les inscriptions d’Asoka, traduites et commentées par Jules Bloch

L’empereur Asoka, qui régna sur la majeure partie de l’Inde, fut sacré vers 273 avant Jésus-Christ. Les inscriptions sur pierre, qu’il fit graver sur tout le territoire indien pour diffuser le bouddhisme, sont une source majeure pour l’archéologue, le linguiste et l’historien, et bien sur pour celui qui s’intéresse au bouddhisme, car il s’agit des seuls textes figurant sur un support matériel ancien. Nous voilà donc dans le domaine de l’histoire des débuts du bouddhisme et non de sa légende.

L’empereur Asoka, qui régna sur la majeure partie de l’Inde, fut sacré vers 273 avant Jésus-Christ. Il appartient à la dynastie Maurya, en contact avec le monde grec depuis les conquêtes d’Alexandre le Grand. Souverain longtemps légendaire, Asoka est aujourd’hui bien connu, car l’archéologie a mis au jour de nombreuses inscriptions sur pierres qu’il a fait graver pour diffuser le bouddhisme. Conquérant, connu au début de sa vie comme "Asoka le cruel", il est transformé par une crise de conscience qui en fait le propagateur d’une morale de la bienveillance ; bouddhiste, il prône et exige la tolérance religieuse.
 
Jules Bloch nous offre une édition in extenso des inscriptions d’Asoka, et il nous met ainsi en prise directe avec le bouddhisme tel qu’il existait au lendemain des conquêtes d’Alexandre le Grand.
 
Toute recherche sérieuse sur les débuts du bouddhisme doit commencer par les inscriptions d’Asoka. Ce sont les premiers écrits dont le support matériel est d’époque et dont la date est certaine. C’est par eux qu’il faut commencer si nous recherchons l’histoire, et non la légende, des premiers temps du bouddhisme. Or, ces écrits nous montrent une doctrine bouddhique encore extrêmement malléable à l’époque de cet empereur, puisqu’il nous dresse une liste de textes bouddhiques qui ne correspondent à ceux d’aucune école actuelle.
 
Nous allons de surprise en surprise, découvrant un empereur qui connaissait fort bien le monde culturel grec, et dont certaines inscriptions sont d’ailleurs en grec et en araméen.
 
Nous ne nous étonnerons donc pas de trouver des convergences entre bouddhisme et philosophie grecque : même objectif de recherche d’un bien-vivre sans vulgarité (ou de suppression de la souffrance, ce qui est la même chose) ; même énergie dans la maîtrise des passions, désir ou colère ; même reconnaissance distanciée de l’existence du monde des dieux (sans majuscule) : on ne nie pas qu’ils existent, mais on n’en attend pas son salut ; même recherche de la tranquillité d’âme et de la sérénité, sous le nom d’ataraxie pour les différentes philosophies grecques (tant disciples d’Epicure que Stoïciens ou Sceptiques) ou sous le nom d’équanimité pour le bouddhisme.
 
Après Asoka, le Gréco-Bouddhisme se continue jusque vers le cinquième siècle après Jésus-Christ, ce qui fait donc un total de plus de sept cents ans ; voilà qui laisse le temps de quelques interactions ; ce sera le temps des fameuses Questions du Roi Ménandre (Milindapanha) et du dialogue quasi-socratique qu’elles suscitent, de l’art du Gandhara ... encore toute une histoire. Et elle n’est pas terminée, puisque les Occidentaux que nous sommes gardent le même intérêt pour cette religion/philosophie si proche de la pensée grecque qui nous a formés intellectuellement.
 
Références :
 
Les inscriptions d’Asoka, traduites et commentées par Jules Bloch ; éditions Les Belles lettres ; 2007 ; édition bilingue magadhi/français.
 
Un résumé plus détaillé.

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 juin 2010 12:45

    morice le poison de la pensée autre, la vigie des biens-pensants, le ridicule délateur zélé...

    Pour placer des com sans rapports avec l’article je demande le RETRAIT DU COMMENTAIRE DE MORIssE édité à 12:28 !!!



    • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 12:49

      Merci à Werther, Marc Gelone et Rienafoutiste.
      J’ai replié le post de Morice (on n’est pas obligé de le subir en permanence) et j’ai actionné le bouton "Signaler un abus).


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 12:52

        J’ajoute que je ne suis pas plus niçoise que juive, bien que je n’aie rien contre ces deux catégories de population.

        Comme certains détectives particulièrement perspicaces s’en seront peut-être rendu compte aux termes d’une enquête approfondie dans mon dossier, je suis bouddhiste.


        • LeGus LeGus 30 juin 2010 13:24

          C’est ça vous n’êtes pas nicoise
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_S%C3%A9gurane
          Vous n’êtes pas Riposte laique
          http://www.ripostelaique.com/_Catherine-Segurane_.html
          vous n’êtes pas d’extrême droite, mais bien gauchiste, avec une carte au FN toutefois
          http://www.ripostelaique.com/Precisions-a-Laure-Daussy-qui-me.html


        • morice morice 30 juin 2010 21:51

          Philippe Vardon, l’ancien porte-parole des Jeunesses identitairesdu bloc identitaire, c’est Catherine Segurane : à d’autres, donc...


        • morice morice 30 juin 2010 22:03

          je suis bouddhiste.


          ah ha

          Catherine Ségurane est une «  bugadiera » (ou blanchisseuse), qui s’illustre en montant aux créneaux de la tour Sincaire, à Nice, et en assommant avec son battoir à linge un porte-étendard ottoman avant de lui arracher son drapeau. La tradition locale rapporte qu’en plus de son acte de bravoure, elle aurait dévoilé une « partie charnue » de son anatomie, ce geste provocateur mettant finalement en fuite les assiégeants turcs.


          tiens, en voilà du Bouddha....



        • amipb amipb 1er juillet 2010 07:14

          Catherine,

          Autant vos articles sont intéressants, autant, en tant que bouddhiste également, je vous demande de vous expliquer sur l’origine du nom de votre pseudo.

          Pourquoi avoir choisi celui-ci ?

          Bien sûr, vous n’êtes pas obligée de me répondre.


        • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 09:33

          Amipb :

          Catherine,

          Autant vos articles sont intéressants, autant, en tant que bouddhiste également, je vous demande de vous expliquer sur l’origine du nom de votre pseudo.

          Pourquoi avoir choisi celui-ci ?

          Bien sûr, vous n’êtes pas obligée de me répondre
          ________

          Je vous réponds très volontiers.

          Je suis bouddhiste et j’essaie d’être non-violente, mais je m’oppose résolument à l’islamisation de notre société (Catherine Ségurane est un personnage historique connu pour sa résistance aux troupes turques qui faisaient le siège de Nice).

          Je ne nie pas qu’il existe des musulmans pacifiques, ni même des mystiques musulmans soufis proches du bouddhisme (à un certain niveau, tous les mystiques se rejoignent), mais ils n’ont pas d’influence politique, et c’est à l’islam violent et conquérant que nous sommes confrontés. 

          Non-violence ne signifie pas, pour moi, non-résistance au mal. Mon opposition à l’islam conquérant est politique et pacifique, mais résolue.


        • Yohan Yohan 30 juin 2010 12:53

          Ce Momo est un fanatique obsessionnel, incapable de se dominer...Dire qu’il va encore remettre le couvert contre Riposte Laïque... et après il se plaindra de la stigmatisation des musulmans  smiley


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 13:00

            Salut, Yohan !


          • morice morice 30 juin 2010 22:05

            Dire qu’il va encore remettre le couvert contre Riposte Laïque...


            ah ben là c"’est EVIDENT....


            a moins que vous le NIEZ...

          • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 juin 2010 13:00

            L’influence hellénistique des colonnes d’Ashoka (celle de Feroz Shah Kotla de Delhi, personnellement) se retrouve aussi dans l’emprunt esthétique de l’Iran hellénisé : le poli de la pierre, hiératisme des chapiteaux campaniformes (en forme de cloche) ou à volutes (enroulements) latérales, palmettes stylisées, groupe d’animaux figés...

            Et au sommet triomphe le chapiteau aux lions, emblème de la république d’Inde et présent sur tous les billets de banque.


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 13:16

              Merci de ces compléments, Rienafoutiste.
              On voit bien qu’il n’y a jamais eu de cloison étanche entre occident et orient.


            • samir 30 juin 2010 13:18

              Sympa de relever les influences grecques dans l’orient
              mais l’orient a plus influencé lo’ccident que l’inverse


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 13:26

              Samir, s’agissant de l’orient islamiste, il est plutôt en train de saboter de précieuses traces de l’héritage gréco-bouddhiste au Gandhara, terre de culture exceptionnelle devenue pour son malheur l’Afghanistan.

              En particulier, a disparu du musée de Kaboul une précieuse inscription d’Asoka sur pierre, en grec et en araméen.


            • samir 30 juin 2010 13:39

              "Samir, s’agissant de l’orient islamiste, il est plutôt en train de saboter de précieuses traces de l’héritage gréco-bouddhiste au Gandhara, terre de culture exceptionnelle devenue pour son malheur l’Afghanistan.

              En particulier, a disparu du musée de Kaboul une précieuse inscription d’Asoka sur pierre, en grec et en araméen.« 

              alors les talibans ont fait pété deux statues et Catherine dit que dans sa globalité ’l’orient islamiste’ sabote les traces de civilisations antérieures...un tripotée de talibans deux statues une pincée de medias et vla Catherine qui du haut de sa chaire affirme que les islamistes detruisent l’heritage des anciens

               »terre de culture exceptionnelle devenue pour son malheur l’Afghanistan."
              les afghans vous remercient de votre compassion je pense et devraient vous demander des conseils mais je pense qu’ils ont d’autres priorités que la sauvegarde de leur patrimoine

              et si on parle comme vous en amalgames : que pensez vous de l’occident neo-cons qui autorise le pillage des reliques millénaires en Irak on vous sent moins sensible a la cause ou c’est juste une impression ?


            • samir 30 juin 2010 13:43

              et quand je parle d’influences orientales je pense sincerement que cet orient qu’il soit lointain ou proche a considerablement orienté la destinée de l’occident l’inverse n’etant pas evident

              ne serais ce que la mythologie grecque


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 juin 2010 14:01

              Nombres de temples hindous ont été détruit sous le régime moghol d’Aurengzeb pour être remplacés par des mosquées !
              Le summum a été atteint à Mathura qui fut pillé à cinq reprises, et où le sanctuaire marquant le lieu de naissance de Krishna fut remplacé par une mosquée. Un outrage qui empoisonne encore les relations entre les deux communautés.

              Dans les années 90, des groupes hindous extrémistes ont à leur tour programmée la destruction de la mosquée et le réapropriation de leur lieu de culte... Idem à Ayodhya !

              C’est bizarre cette façon de faire le coucou et de planter des mosquées sur les lieux sacrées des autre religions ! n’est-ce pas que ça nous rappel quelques chose !


            • samir 30 juin 2010 14:14

              Si si ca me rappel la propension qu’on les occidentaux à installer LEURS SOCIETES, leurs bases militaires dans les pays etrangers, ainsi que leur dirigeants

              que voulez vous chacun sa civilisation...


            • vero87 30 juin 2010 17:44

              Parce que l’islam n’a jamais installé sa société, ses bases militaires et ses dirigeants à l’étranger ?


            • morice morice 30 juin 2010 22:06

              ça nous rappelle que ce texte est un PRETEXTE EN EFFET....


            • amipb amipb 1er juillet 2010 07:19

              L’Islam guerrier a bien évidemment fait des ravages de par le monde, comme les croisades, les invasions mongoles, etc... C’est pourquoi je ne comprends pas cette remarque qui tend à confronter bouddhisme et islam, sachant que le soufisme se rapproche très fortement des enseignements et pratiques du dhyana/ch’an/zen.

              Ne pas confondre islam et islamistes, les seconds ne sont qu’un instrument de pouvoir.


            • samir 1er juillet 2010 17:59

              "Parce que l’islam n’a jamais installé sa société, ses bases militaires et ses dirigeants à l’étranger ?« 

              Quelles bases militaires ? mdr

               »l’islam et sa société"
              Pour vous repondre
              les mongols des steppes ont connu l’Islam des le 7eme siecle : ils ont adopté cette religion leur société n’a pas changé
              les indonesiens pareil
              a zanzibar pareil
              au senegal pareil

              L’islam est un religion/message pas une société/culture


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 2 juillet 2010 10:56

              les mongols des steppes ont pour religion le bouddhisme tibétain et le chamanisme et certainement pas l’islam, samir.

              Les mogols par contre...


            • samir 2 juillet 2010 16:23

              De nombreux mongole se sont convertit a l’Islam peut etre pas ceux qu’on trouve dans les steppes mais la dynastie des Tchaghataîadopta l’islam environ à partir de 1266

              la horde dorée aussi....

              desolé d ne pas avoir precisé


            • LE CHAT LE CHAT 30 juin 2010 13:33

              oui , rien à battre du délire obsessionnel de Momo , on en a l’habitude et rien à voir avec le sujet !

              en tant que numismate , je connais bien les lions de l’empereur Asoka , que l’on peut voir sur toutes les monnaies et billets indiens ! Asoka , c’est un peu leur Charlemagne à eux !


              • morice morice 30 juin 2010 21:55

                oui , rien à battre du délire obsessionnel de Momo


                ’Segurane’ : 


                et son racisme antiblanc

                vous pouvez vérifier, le Chat : l’obsessionnelle, c’est bien elle...

              • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 13:38

                Le Chat, puisque tu t’interesses à la numismatique, voici un article de Wikipedia sur le roi gréco-bouddhique Ménandre 1er (Milinda), avec reproduction d’une monnaie à son effigie :

                http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9nandre_Ier



                • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 13:47

                  Le Chat, je poursuis,

                  Il n’est pas étonnant qu’Asoka soit à ce point valorisé par le gouvernement indien, car :

                  1 c’est le premier dont l’empire se soit étendu quasi sur la totalité du territoire indien actuel

                  2 ses inscriptions sur pilier sont non seulement les premiers textes bouddhistes attestés archéologiquement, mais aussi les premières traces d’écriture indienne conservées (si l’on excepte les civilisations préhistoriques difficiles à interprêter).

                  Non pas que l’écriture n’ait pas existé avant lui en Inde. Bien au contraire. On est même sur qu’elle était relativement répandue, puisqu’Asoka, pour être mieux compris, fait rédiger ses inscriptions en prakrit (langues populaires) et non en sanskrit (langue savante), ce qui atteste qu’on savait écrire au delà des cercles érudits.

                  Pour autant, étant donné les mauvaises conditions de conservation matérielle des écrits sur papier (ou autre support végétal) sous le climat indien, rien n’a été conservé sauf les inscriptions d’Asoka.

                  A par elles, les manuscrits les plus « anciens » datent péniblement du XVIIème ou du XVIII me siècle, ce qui empêche toute tentative sérieuse pour écrire une histoire chronologique de la philosophie, de la religion et des doctrines indiennes, et même des événements.

                  Asoka, grâce à ses piliers, est donc la providence non seulement des bouddhistes, mais aussi des historiens (l’implantation géographique des piliers nous donne l’étendue de son empire), des linguistes, etc ...


                  • pallas 30 juin 2010 14:23

                    Catherine Segurane,

                    Comme quoi nous ne connaissons pas grand chose de nos ancêtres, je pense sincèrement que nous avions des ancêtres intelligent, glorieux, inventif.

                    Ils ont crée, l’agriculture, la médecine, l’instruction, le langage, l’écriture, la mathématique, la religion.

                    Ils ont tout crée.

                    Sa ne pouvait pas être des individus stupide, ça ne pouvait etre que des individu(e)s, qui étaient extrêmement intelligent et qui avaient soif de connaissance.

                     J’en est toujours été persuadé, tout comme je suis persuadé, que nous sommes des barbares comparé a eux.


                    • LeGus LeGus 30 juin 2010 16:21

                      @Pallas,

                      Trop marrant, vous êtes pile poil dans l’irrationnel en politique basé sur ces mythes
                      -l’âge d’or : comme vous l’évoquez.
                      -le complot : je parie ma chemise que vous croyez au complot Eurabia.
                      -le sauveur : au royaume des aveugles le borgne est roi.
                      -l’unité : ils sont vraiment pas comme nous, blablabla
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mythes_et_mythologies_politiques
                      Et l’auteur de ce livre est Raoul Girardet, c’est pas un gôchiste, vous pouvez y aller.
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Raoul_Girardet

                      C’est pas facile de discuter avec un individu irrationnel, fut-il laïque, mais vous voyez je m’y efforce...Mouarf.


                    • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 juin 2010 16:27


                      le sous marin à moriSSe fait surface... bip bip bip, ça va troller sec !
                      c’est bizarre ces interventions uniquement pour pourrir un article.

                      « auteure d’extrème froite, juive, tatati tatata... » vous ne vous rendez même pas compte du ridicule de vos fatwas bande de nazes, manque plus que pyralèen et les daltons seront au complet... pitoyable


                    • pallas 30 juin 2010 17:33

                      Roohhhh soit tu est un de ces vieillards inculte de la génération 68, soit tu est un de leurs idiots utile qui essai de propager son idéologie mortifere et suicidaire qui a détruit notre civilisation en a peine 40 ans.

                      Franchement, tu est un petit joueur, sa ne fonctionne pas avec moi, je suis vacciné, la Manipulation ne fonctionne pas.

                      L’aurai tu oublié je suis un Occidental, la manipulation d’un occidental ne fonctionne pas contre un occidental, c’est la vie, c’est comme ça.

                      Je suis le produit parfait du système.

                      Va te coucher et ronger ton frein et regarde notre si cher civilisation corrompu s’effondrer comme un château de carte et regarde toi dans la glace de ton implication.
                       
                      Sur ceux, laisse les gens discuté tranquillement.


                    • pallas 30 juin 2010 17:36

                      LeGus,

                      Ce message que j’ai écrit ci dessus est évidemment pour toi , rien ne fonctionne avec moi, pitoyable, décidément c’est vraiment la décadence de notre civilisation, tu maitrise très mal l’art de la manipulation, un amateur comparé a nos ancêtres du début de 20 eme siècle.


                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 17:44

                      @ Pallas


                      Hors sujet ; je replie.

                    • LeGus LeGus 30 juin 2010 18:00

                      @rienàfoutiste,

                      le sous marin à moriSSe fait surface... bip bip bip, ça va troller sec !
                      -morice c’est avec « C » et pas « SS », pas glorieux comme procédé !
                      c’est bizarre ces interventions uniquement pour pourrir un article.
                      -Franchement vous êtes mal placé pour dire ça, j’argumente même pas.
                      auteure d’extrème froite, juive, tatati tatata...
                      -Ou avez vous vu « juive » dans mes propos au sujet de l’auteur ? Calomnie, vieille ficelles du je ne suis pas d’accord avec vous je vous traite d’antisémite, un procédé répugnant.
                      Pour l’extrême droite je cite un article de l’auteur déclarant posséder une carte au FN.

                      Vous tentez de cacher la faiblesse de vos arguments par des insinuations mensongères et insultantes.



                    • vero87 30 juin 2010 16:42

                      Et Samir qui se prend pour l’Orient
                      Mais regardez donc une carte de géographie
                      Vous les musulmans vous n’êtes pas, vous ne serez jamais l’orient
                      vous êtes déjà un occident
                      c’est à dire bien couché (y’ qu’à vous observez en prière)
                      L’orient c’est là où le soleil se lève
                      et vous avez la lune comme emblême
                      notre orient c’est le bouddhisme, le taoïsme
                      jamais ces religions sémitiques et paîennes !


                      • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 juin 2010 17:47

                        Samir, je replie.


                      • samir 1er juillet 2010 17:56

                        a defaut de repondre on replie hein Catherine ?

                        pas de reponse ? allez fais un effort


                      • amipb amipb 1er juillet 2010 22:29

                        @Vero87 et Catherine : vous prônez vous-même l’intolérance si contraire aux enseignements bouddhistes. Comment pouvez-vous vous réclamer d’un quelconque enseignement du Bouddha ?

                        Avez-vous pris refuge ? Avez-vous un maître ? Je crains que votre bouddhisme ne soit qu’une religion amuse-bouche, dans laquelle vous puisez ce qui fait plaisir à votre intellect mais oubliez les règles strictes nécessaires à une pratique digne de ce nom.

                        Le noble sentier octuple

                        1. La compréhension juste (Sammā ditthi)
                        2. La pensée juste (Samnā saṅkappa)
                        3. La parole juste (Sammā vecā)
                        4. L’action juste (Sammā kammanta)
                        5. Le mode de vie juste (Sammā ājiva)
                        6. L’effort juste (Sammā vāyāma)
                        7. L’attention juste (Sanmā sati)
                        8. La concentration juste (Sammā samādi)

                        Les 4 incommensurables peuvent également vous donner une idée de la difficulté de la tâche :
                        Bon courage.

                      • vero87 30 juin 2010 17:10

                        C’est un peu court Samir !

                        Lisez le Tao
                        Interrogez le bouddhisme Zen

                        Vous verrez que l’Orient a eu autre gueule que votre Coran... saignant


                        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 30 juin 2010 18:25

                          Lisez un livre d’Histoire de l’Asie, vous verrez bien plus de sang que dans l’Histoire du Moyen Orient ou du pourtour Méditerranéen... 


                        • amipb amipb 1er juillet 2010 07:28

                          @vero87 : lisez le « livre du dedans » de Djalal Ud dîn Rumi, et vous verrez qu’une partie de l’Islam connaît la tolérance, une mystique sans ego ainsi que le raisonnement par l’absurde si particulier au zen.


                        • armand armand 1er juillet 2010 08:56

                          Il ne faut pas oublier non plus que le premier souverain des temps modernes à avoir décrété la tolérance religieuse est l’empereur moghol Akbar, à l’époque où protestants et catholiques s’étripaient en Europe. C’était un musulman - mais les rigoristes voient en lui un hérétique.

                          La richesse de l’Asie vient en partie de son syncrétisme - même à l’heure actuelle les Japonais se disent redevables d’une partie de leur culture non seulement à la Chine, mais au développement du Bouddhisme spécifiquement voulu par les rois Kouchans (des scythes qui régnaient au Pakistan et en Afghanistan d’alors).
                          L’Islam indien n’a pas dérogé à la règle et ses courants soufis se sont enrichis au contact des mystiques hindous bhakti.

                          Mais il y a toujours eu des « talibans » - voyez l’empereur moghole Aurangzeb qui fait exécuter le mystique Sarmad, son propre frère Dara Shokuh (tout prince imlpérial qu’il fut, celui-ci était un intellectuel de grande valeur et a traduit en persan de nombreux textes hindous, les faisant connaître ainsi en Occident).


                        • Gollum Gollum 1er juillet 2010 09:16

                          La richesse de l’Asie vient en partie de son syncrétisme


                          Effectivement la grande richesse de l’Asie vient de l’abondance de ses sectes. Car le mot secte là-bas n’est absolument pas péjoratif. Il désigne une école spécifique avec un enseignement spécifique. Le bouddhisme connaît trois courants majeurs, Hinayana, Mahayana, Vajrayana, avec ses spécificités. Le Vajrayana est divisé en « bonnets rouges » et « bonnets jaunes », etc..
                          Cette multiplicité ne nuit en rien à l’unité du bouddhisme et favorise la tolérance.
                          L’hindouisme aussi connaît de nombreux courants. Un mystique comme Ramakrishna n’hésitait pas à pratiquer des rituels d’autres religions, faisait référence au christianisme pour illustrer ce qu’il voulait dire..
                          Tout cela est inconcevable en occident, tellement nous avons été formaté par une pensée unique avec ses dogmes. Les hérétiques ne pouvaient pas former école, ils étaient exterminés et leurs enseignements circulaient ensuite sous forme anodine de contes pour enfants. 
                          Il y a bien une certaine diversité quand-même : dominicains, franciscains, etc... mais rien de comparable à l’Orient. Aujourd’hui encore il est difficile de trouver un catholique qui irait piocher du côté des doctrines orientales, tellement le complexe de supériorité sévit encore...

                          Dans un texte sur Av encore en ligne des catholiques « découvrent » qu’il faut réintégrer la chair.
                          Cela est connu depuis longtemps en Orient sous la forme des différents Tantrismes. L’idée leur serait peut-être venue plus vite si... Et le pire c’est qu’ils se croient « originaux »..  smiley

                        • amipb amipb 1er juillet 2010 09:23

                          Merci Gollum pour ces rappels importants.

                          Le tantrisme est une voie abrupte, déconseillée à la majorité d’entre nous tant le risque de sombrer dans la folie est important (voir par exemple la vie de Padmasambhava ou de Milarépa, à la fois riches d’enseignements mais également quasi impossibles à suivre de nos jours).

                          Le bouddhisme intègre une composante corporelle très importante : l’assise, la méditation en lotus ou en diamant (seiza), où l’esprit et le corps ne font qu’un.


                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 09:25

                          amipb :
                          « @vero87 : lisez le »livre du dedans« de Djalal Ud dîn Rumi, et vous verrez qu’une partie de l’Islam connaît la tolérance, une mystique sans ego ainsi que le raisonnement par l’absurde si particulier au zen »
                          __________

                          Tu peux faire un compte-rendu d’ouvrage sur ce mystique et le proposer à la publication sur Agoravox.

                          Je ne nie pas qu’il existe des mystiques musulmans pacifiques et interessants ; toutefois, malheureusement, en islam, ce sont en général les violents qui gagnent si bien que, pour nous qui prenons leurs coups, ce sont eux qui comptent vraiment en termes politiques.

                           


                        • amipb amipb 1er juillet 2010 14:07

                          Catherine, mon post ne s’adressait pas à vous.

                          Par ailleurs, je n’ai malheureusement pas le temps d’écrire des articles, pourtant dieu sait que la situation au Tibet mériterait quelque attention (voir ici : http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=27612 et http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=27635 ou http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=27639)


                        • Radis Call 2 juillet 2010 09:30

                          @ Catherine Ségurane : ce que vous ne voyez pas c’est pourquoi les factions fondamentalistes et radicales de l’Islam ont un certain succès dans leurs offensives contre l’occident .

                          Et ce que je vous reproche c’est l’amalgame constant de ces minorités activistes et l’immense partie des musulmans parfaitement modérés qui rejettent cet intégrisme , tout comme tous les cathos n’adhèrent pas aux thèses de Mgr Lefevre , qui va jusqu’à prôner la violence contre les centres IVG .

                          Que les fondamentalistes chrétiens refusent contraception,l’ IVG, pour eux mêmes, fassent leur messe en latin et que leurs prêtres reportent la soutane , ça m’est vraiment égal , mais qu’ils prétendent imposer à tous leurs conceptions , y compris aux athées , je dis non !

                          Et c’est pour cela que je cramponne à la loi de 1905 qui a donné lieu à de violentes résistances, mais qui était indispensable , pour mettre à l’écart l’activisme papal et catholique dans les affaires de la république, spécialement dans l’enseignement ..

                          D’ailleurs , pour ceux-ci la République était « la gueuse » et leurs projets étaient une énième restauration...


                        • pallas 30 juin 2010 17:50

                          Le choc des civilisations entre les Orientaux et les civilisations de culture arabe étaient de toute manière inéluctable.

                          Deux type de civilisation, de penser totalement différent ne peut qu’a amener a des conflits.

                          Je ne suis n’y pour l’un et n’y pour l’autre, je suis un occidental, donc ma philosophie est donc différente.

                          Avec la mort de l’Occident, nous assistons a l’émergence de civilisation millénaire, tel que l’Iran, l’Inde, la Chine, le monde Arabo Musulman qui ce sont longtemps ignoré, communiquant indirectement via l’Occident.

                          Mais comme l’Occident est mort stupidement a cause de la génération 68, la fragile barrière qui faisait interposition est totalement brisé.

                          Il est évident que nous assistons au prémisse d’une troisième guerre mondial, avec dans chaque camp des dizaines de millions d’individus prêt a faire la guerre a l’autre.


                          • morice morice 30 juin 2010 22:00

                            Le choc des civilisations entre les Orientaux et les civilisations de culture arabe étaient de toute manière inéluctable.



                            la thèse est fausse et est celle des neocons.. enfin ici pas neo quand on vous lit...

                            Je ne suis n’y pour l’un et n’y pour l’autre, je suis un occidental, donc ma philosophie est donc différente.

                            Mais comme l’Occident est mort stupidement a cause de la génération 68, la fragile barrière qui faisait interposition est totalement brisé.

                            propos d’extrême droite typique...

                            • Radis Call 2 juillet 2010 09:35

                              Il n’y a rien qui justifie le repliage des posts de motrice . Abus de pouvoir de la part d’une propagandiste qui noie le poisson avec une pseudo sympathie pour le bouddhisme et qui tend à nous faire croire qu’elle a l’esprit large . ! smiley


                            • morice morice 30 juin 2010 22:14

                              http://www.jouinessa.com/?p=874


                              joli nom bouddhiste encore...


                              bouddhiste, hein... 

                              • Prometheus Jeremy971 30 juin 2010 23:41

                                Cet article me dérange, j’arrive à lire entre les lignes la fierté du monde occidental d’avoir influencer à travers ces racines hellènes bien avant la naissance du Christ.... ; une religion aussi exotique, lointaine, et mystérieuse que le bouddhisme. A croire que les occidentaux avaient déjà à cette époque un pouvoir de globalisation sur ces populations. Après je ne nie pas les faits, mais ce genre de faits sert à rassurer un certain égo de blanc.... Ce n’est que mon opinion, merci de la respecter, et moi aussi au passage.


                                • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 00:10

                                  Bonjour Jeremy,

                                  Je respecte tout à fait ton opinion.
                                  Le bouddhisme a une longue histoire et il prend de multiples formes, certaines effectivement « exotiques », « lointaines », « mystérieuses » pour un occidental, et d’autres non.
                                  Personnellement, j’ai toujours été frappée par le fait que certains textes bouddhiques, en particulier le Canon Pali, étaient très faciles d’accès pour un occidental. Je pense que c’est du à l’influence grecque.
                                  Sinon, tu as aussi des écoles très chinoises, très japonaises ou très tibétaines, qui sont effectivement exotiques vu du point de vue occidental.
                                  Tchenrezi à onze têtes et mille bras, c’est pas vraiment une image qui me parle spontanément. Alors, je laisse tomber et je prends ce qui me parle, c’est à dire ce qui est proche de la mentalité grecque.
                                  Mais celui qui veut choisir une autre forme de bouddhisme en a tout à fait le droit.


                                • amipb amipb 1er juillet 2010 09:19

                                  Jérémy, le bouddhisme influence désormais fortement le monde occidental.

                                  Par ailleurs, l’influence grecque sur les cultures afghanes et indiennes n’a pas été unilatérale, on parle bien d’échanges. La route de la soie était un étonnant essaim culturel.


                                • samir 1er juillet 2010 17:55

                                  « Jérémy, le bouddhisme influence désormais fortement le monde occidental. »

                                  ah bon parce que le bouddhisme fait appel aux controles des passions de l’individu ce que je n’observe pas trop en occident...


                                • amipb amipb 1er juillet 2010 22:04

                                  Votre remarque est pertinente, Samir, mais sachez que nombre d’occidentaux commencent à comprendre combien les passions et désirs sont souvent autant de chaînes qui les entravent.

                                  Il y a évidemment dans le bouddhisme occidental une grande partie de gogos new-age, et bon nombres de personnes en recherche de repères, mais le bilan global me semble largement positif, même si l’on aimerait effectivement que les lois du bouddhisme soient un peu plus appliquées autour de nous (Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse, l’acte juste, la pensée juste, la parole juste, etc.)

                                  Concernant l’Islam, nous entendons bien plus parler de kamikaze, de fondamentalisme et de fatwa, pourtant à l’opposé complet du message d’amour du Coran, à mon humble avis. La plus grande jihâd n’est-elle pourtant pas celle contre l’ego ?

                                  Les rencontres inter-religions instaurées par Jean-Paul II, et prônées par le Dalaï Lama, pourraient permettre de dépasser les clivages pourtant souvent ténus entre les différents cultes, dommage que l’actuel pape ne poursuive pas dans cette direction.


                                • samir 2 juillet 2010 14:47

                                  "Concernant l’Islam, nous entendons bien plus parler de kamikaze, de fondamentalisme et de fatwa, pourtant à l’opposé complet du message d’amour du Coran, à mon humble avis. La plus grande jihâd n’est-elle pourtant pas celle contre l’ego ?"

                                  Tout a fait le combat interne en Islam ressemble a s’y meprendre a la doctrine de Siddartha sur le controle de soi qui amene a l’excellence

                                  Mais parler de cela ici avec des gens qui parlent de l’Orient sans en comprendre l’essence est difficile tu en trouves paS ?


                                • Odal GOLD Odal GOLD 1er juillet 2010 00:16

                                  @ Jeremy971

                                  Vous faites un constat qui est peut-être d’ordre universel (le fierté ou la vanité, si vous préférez, du groupe). Et le mépris à travers les siècles des vainqueurs, et la haine inversement proportionnelle et éternelle des vaincus.

                                  Apparemment cet article dérange Morice exactement pour les mêmes raisons que vous... mais lui n’a pas le mérite de la franchise - déjà avec lui-même. Et on ne pourra donc jamais avoir avec lui une sympathie quelconque.

                                  Il n’y a qu’à voir la foule des supporters autour de ce simple match de football : elle est alors un seul être, assurément et obscurément... entier.


                                  • franco-chinois 1er juillet 2010 01:12

                                    Bonjour,

                                    L’influence greco-bouddhiste va plus loin à l’est, jusqu’à la mer de Japon (ou mer jaune en chinois).

                                    Il suffit d’examiner les statuettes de bouddha ou de bodisattva, leurs robes, font rappeler irresistiblement les drapés des grecs.

                                    Pour une fois, rue89.com a un article interessant à ce sujet, voir :

                                    http://www.rue89.com/chinatown/2009/09/19/la-splendeur-des-bouddhas-miracules-du-shandong-a-paris


                                    • armand armand 1er juillet 2010 09:04

                                      Les influences ne sont jamais à sens unique :
                                      voyez, dans le domaine artistique, l’auréole qui entoure le front de nos saints.
                                      A l’origine, on la trouve en Inde et en Iran - justement, les bouddhas et boddhisattvas indo-grecs en sont parés, tout comme les représentations royales des Kouchans et des Sassanides.
                                      Quand l’empire romain, au IIIe siècle, cherche une religion unitaire dans le culte solaire et mithriaque, il emprunte cette marque de puissance pour ses empereurs, puis pour les personnages sacrés du christianisme, dont elle reste la marque caractéristique jusqu’à nos jours.
                                      Au XVIIe siècle, les miniaturistes moghols qui découvrent avec plaisir la peinture européenne - notamment religieuse - réintroduisent cette auréole au profit des empereurs, et la boucle est bouclée.


                                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 09:07

                                      @ Franco Chinois
                                      Oui, l’influence gréco-bouhhiste (contact de 700 ans est profonde et va loin


                                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 09:16

                                      Le logiciel m’a trahie et n’a publié qu’une partie de mon message.

                                      Je voulais dire que l’influence grecque sur le bouddhisme était profonde (700 ans de contact) mais qu’il serait absurde de nier sa longue histoire dans toute l’Asie, et donc ses aspects chinois, tibétains, japonais.

                                      Cependant, ses aspects occidentaux sont particulièrement importants pour moi, tout simplement parce qu’ils me mettent de plain-pied dans le bouddhisme, et font que je m’y sens chez moi, que je n’ai pas l’impression de visiter une contrée exotique.

                                      Je ne dois pas être seule dans mon cas, puisque, d’une façon générale, en occident, le bouddhisme n’a qu’à paraître pour faire des adeptes. Ce qui montre à mon avis qu’il est déjà chez lui.


                                      • la Volpe 1er juillet 2010 09:56

                                        J’ai vraiment beaucoup apprécié cet article, ainsi que vos commentaires. Je me suis toujours senti attiré par les cultures orientales (principalement chinoise et japonaise), sans trop comprendre pourquoi exactement ; en vous lisant, je réalise plus clairement que nous ne sommes pas si étrangers à ces mondes.
                                        Je connaissais bien sûr le rôle de la présence grecque en Inde dans ce phénomène, mais vous m’avez apporté de nouvelles informations. Merci.


                                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 11:07

                                          Merci, La Volpe


                                        • vero87 1er juillet 2010 17:22

                                          Merci Catherine Segurane pour cet article

                                          Au vu des posts que vous avez dû replier parce apparemment le fait de dialoguer directement avec l’Orient en rend certains complètement fous, dès qu’on ose se passer de leur « intermédiaire » pour contacter le soleil, je voulais vous faire connaitre une réflexion de Levi-Strauss sur ce sujet :

                                          « Aujourd’hui c’est par dessus l’Islam que je contemple l’Inde ; Mais celle de Bouddha, avant Mahomet qui, pour moi européen et parce qu’européen, se dresse entre nos réflexions et des doctrines qui en sont les plus proches, comme le rustique empêcheur d’une ronde où les mains, prédestinées à se joindre, de l’Orient et de l’Occident ont été par lui désunies. Quelle erreur allais-je commettre, à la suite de ces musulmans qui se proclament chrétiens et occidentaux et placent à leur Orient la frontière entre les deux mondes ! Les deux mondes sont plus proches qu’aucun des deux ne l’est de leur anachronisme. L’évolution rationnelle est inverse de celle de l’histoire : l’Islam a coupé en deux un monde plus civilisé. Ce qui lui paraît actuel relève d’une époque révolue, il vit dans un décalage millénaire. Il a su accomplir une oeuvre révolutionnaire ; mais comme celle-ci s’appliquait à une fraction attardée de l’humanité, en ensemençant le réel il a stérilisé le virtuel ; il a déterminé un progrès qui est l’envers d’un projet.
                                           Que l’Occident remonte aux sources de son déchirement : en s’interposant entre le bouddhisme et le christianisme, l’Islam nous a islamisés, quand l’Occident s’est laissé entrainer par les croisades à s’opposer à lui et donc à lui ressembler, plutôt qu’à se prêter -s’il n’avait pas existé- à cette lente osmose avec le bouddhisme qui nous eût christianisés davantage, et dans un sens d’autant plus chrétien que nous serions remontés en de çà du christianisme même. c’est alors que l’Occident a perdu sa chance de rester femme. »

                                          C’est dans Tristes Tropiques, le chapitre « Le Retour » où Lévi-Strauss développe sa pensée mieux que je ne saurais le faire.

                                          Mais puisqu’il nous est encore permis de citer nos propres intellectuels, j’aimerais aussi rappeler ce passage de Rimbaud, « ce mystique à l’état sauvage » qui a bien senti tout le drame de cette cassure avec l’Orient primitif ; c’est dans l’Impossible, un chapitre d’Une Saison en Enfer

                                          « .... je vois que mes malaises viennent de ne m’être pas figuré assez tôt que nous sommes à l’Occident. les marais occidentaux ! Non que je croie la lumière altérée, la forme exténuée, le mouvement égaré... Bon ! voici que mon esprit veut absolument se charger de tous les développements cruels qu’a subis l’esprit depuis la fin de l’Orient....
                                          ...l’esprit est autorité, il veut que je sois en Occident. Il faudrait le faire taire pour conclure comme je voulais.
                                           J’envoyais au diable les palmes des martyrs, les rayons de l’art, l’orgueil des inventeurs, l’ardeur des pillards ; je retournais à l’Orient et à la sagesse première et éternelle - Il parait que c’est un rêve de paresse grossière !
                                           Pourtant, je ne songeais guère au plaisir d’échapper aux souffrances modernes. Je n’avais pas en vue la sagesse bâtarde du Coran.....
                                           et l’ivrognerie ! et le tabac ! et l’ignorance ! et les dévouements ! Tout cela est-il assez loin de la pensée de la sagesse de l’Orient, la patrie primitive ?
                                          .... vous êtes en Occident mais libre d’habiter dans votre orient, quelque ancien qu’il vous le faille, -et d’y habiter bien !
                                          .... mais je m’aperçois que mon esprit dort.
                                          .... s’il avait toujours été bien éveillé, je voguerais en pleine sagesse !.... »

                                          Merci encore pour ce rappel Gréco-bouddhique
                                          et que nous ne nous laisserons intimider par personne !


                                          • samir 1er juillet 2010 17:53

                                            Encore du Levi-Strauss senile

                                            "
                                             Que l’Occident remonte aux sources de son déchirement : en s’interposant entre le bouddhisme et le christianisme, l’Islam nous a islamisés, quand l’Occident s’est laissé entrainer par les croisades à s’opposer à lui et donc à lui ressembler, plutôt qu’à se prêter -s’il n’avait pas existé- à cette lente osmose avec le bouddhisme qui nous eût christianisés davantage, et dans un sens d’autant plus chrétien que nous serions remontés en de çà du christianisme même. c’est alors que l’Occident a perdu sa chance de rester femme.« 
                                             »

                                            c’est un savant lui ? devenu celebre car chantre d’un systeme plutot lol

                                            La religion d’origine orientale ayant quasiment donné naissance au christianisme est le Mithraisme (levi-strauss est une imposture le bhl de sa generation en somme), le mithraisme etait tres tres populaire au sein des legions romaines...ce mithraisme assimilé par la Rome du 2eme siecle devient au troisieme siecle la religion de SOL INVICTUS un espece de culte solaire qui aboutira apres reforme au christianisme de l’eglise romaine

                                            historiquement les relations fantasmées par levi-strauss entre bouddhisme et christianisme n’existent pas : elles sont inventées de toute piece pour mieux stigmatiser l’Islam


                                          • vero87 1er juillet 2010 19:14

                                            Traiter Levi-Strauss de sénile, alors qu’il est le plus grand penseur français du XX°, et pour les siècles des siècles, on voit bien vers quel moyen-âge vous voulez nous faire revenir
                                            Mais la France a déjà subi un moyen-âge, dont il n’a pas été facile de s’extraire
                                            Et à la vitesse où vont désormais les choses je ne suis pas sûr qu’elle puisse s’offrir le luxe de s’en payer un 2° !


                                          • samir 2 juillet 2010 10:55

                                            "Traiter Levi-Strauss de sénile, alors qu’il est le plus grand penseur français du XX°"

                                            tout comme BHL est considéré actuellement comme un grand penseur ?

                                            gardez les vos penseurs-censeurs

                                            aucune sagesse dans ces ecrits

                                            vous vous dites bouddhiste mais etes constamment guidée par vos passions relisez donc l’enseignement de Siddharta


                                          • vero87 2 juillet 2010 14:12

                                            Vous ne comprenez décidément rien à rien !

                                            Il ne s’agit pas d’être bouddhiste ou mithraiste ou je ne sais quoi !

                                            Il s’agit d’un dialogue avec l’Orient Vrai ! et par dessus la tête de l’Islam qui s’est trop longtemps interposé entre lui et nous ! un dialogue qui nous permet de remonter « en de çà du christianisme même ! »
                                            Et, que voulez-vous, dans ce dialogue vous ne faites pas partie de l’horizon ! vous n’existez pas ! car vous n’êtes pas notre seul « autre », même si ça vous chagrine !
                                            C’est quelque chose entre grandes personnes, et je crains que vous n’ayez pas les outils pour tout comprendre ! Il s’agit en tant que peuples de traditions indo-européennes de faire dialoguer « les sourires des triomphateurs du monde avec l’ange au sourire de N.D de Reims ; de questionner les insondables mythologies de l’Inde, ses trouvailles toutes de lumière et de sérénité ; ses formidables intuitions sur l’espace et le temps, sur les dimensions fantastiques de l’Univers, sur l’histoire de l’homme liée à celle du cosmos »
                                            Rien que ça ! mais tout ça !


                                          • samir 2 juillet 2010 14:42

                                            "

                                            Vous ne comprenez décidément rien à rien !

                                            "

                                            il n’y a rien a comprendre a propos des elucubrations du senile levi-Strauss

                                            "

                                            Il s’agit d’un dialogue avec l’Orient Vrai ! et par dessus la tête de l’Islam qui s’est trop longtemps interposé entre lui et nous ! un dialogue qui nous permet de remonter « en de çà du christianisme même ! »

                                            « 

                                            c’est vous une occidentale qui sait ce qu’est le vrai Orient ? Diantre

                                             »

                                            Et, que voulez-vous, dans ce dialogue vous ne faites pas partie de l’horizon ! vous n’existez pas ! car vous n’êtes pas notre seul « autre », même si ça vous chagrine !
                                            C’est quelque chose entre grandes personnes, et je crains que vous n’ayez pas les outils pour tout comprendre ! Il s’agit en tant que peuples de traditions indo-européennes de faire dialoguer "les sourires des triomphateurs du monde avec l’ange au sourire de N.D de Reims ; de questionner les insondables mythologies de l’Inde, ses trouvailles toutes de lumière et de sérénité ; ses formidables intuitions sur l’espace et le temps, sur les dimensions fantastiques de l’Univers, sur l’histoire de l’homme liée à celle du cosmos"
                                            Rien que ça ! mais tout ça !

                                            "

                                            de la ratatouille intellectuelle...


                                          • Catherine Segurane Catherine Segurane 1er juillet 2010 18:41

                                            Vero, merci pour la citation de Levi-Strauss. Comme toujours, il analyse très bien les choses.


                                            • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 juillet 2010 08:50

                                              amibpb :
                                              "

                                              @Vero87 et Catherine : vous prônez vous-même l’intolérance si contraire aux enseignements bouddhistes. Comment pouvez-vous vous réclamer d’un quelconque enseignement du Bouddha ?

                                              Avez-vous pris refuge ? Avez-vous un maître ? Je crains que votre bouddhisme ne soit qu’une religion amuse-bouche, dans laquelle vous puisez ce qui fait plaisir à votre intellect mais oubliez les règles strictes nécessaires à une pratique digne de ce nom.« 
                                              _______

                                              Deux points dans ma réponse :

                                              1 la tolérance et la non-violence ne sont pas la non-résistance au mal ; l’islam conquérant est dangereux et doit être combattu, par des moyens politiques et pacifiques mais résolument ; ma qualité de bouddhiste ne m’oblige en rien à pratiquer l’aplatventrisme devant des idéologies dangereuses

                                              2 je vous dénie de droit de mettre en doute ma qualité de bouddhiste et de me demander si j’ai pris refuge et si j’ai un maître ; je n’ai aucun compte à vous rendre ; mon opinion sur certains »maîtres", en particulier tantriques, n’est pas flatteuse ; je classe les gourous en tous genre parmi les dérives du bouddhisme et je m’en tiens au Kalama-Sutta du Bouddha historique qui prône l’esprit de l’ibre examen et non la soumission à une tradition ou à un maître.


                                              • amipb amipb 2 juillet 2010 10:49

                                                Catherine, la tolérance et la non-violence imposent de passer toujours par le dialogue, et surtout jamais par la critique frontale d’un religion ou d’un courant religieux.

                                                Je suis plutôt d’accord avec vous concernant l’attitude parfois trop réservée de la communauté bouddhiste, qui est d’ailleurs peut-être contraire à l’attitude révolutionnaire du Bouddha en son temps (remise en question de l’hindouisme, abolition des castes, etc.)

                                                Je ne mets pas en doute vos qualités de bouddhistes mais vous pose quelques questions fondamentales. Quasiment aucune personne, à moins d’être un ermite méditant toute la journée dans une forêt ou une grotte, n’est capable d’atteindre l’éveil seul, sans guide. De plus, il est absolument contraire au bouddhisme de se réclamer de son enseignement sans suivre ses préceptes. Je pense donc que vous comprendrez ma démarche.

                                                Pour les maîtres, il y en a des bons, des moins bons et, évidemment, des usurpateurs. C’est le propre de n’importe quelle idéologie.


                                              • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 juillet 2010 09:04

                                                amipb :
                                                « Catherine, mon post ne s’adressait pas à vous »
                                                ________

                                                Tous les posts sont publics et chacun a le droit d’y répondre.

                                                En particulier, il ferait beau voir que je ne puisse pas commenter un post qui commente lui-même un de mes articles.

                                                Vous mettez en doute ma qualité de bouddhiste. Vous me trouvez intolérante parce que je critique l’islam conquérant. Mais vous-même êtes peu tolérant et vous êtes même insultant vis à vis de ceux que vous appelez les « gogos new-age », c’est à dire les Occidentaux qui pensent par eux-même.

                                                Même si vous appartenez à une école ou à une lignée très contente d’elle et persuadée de détenir la vérité, cela ne fait pas de vous le propriétaire du bouddhisme.


                                                • amipb amipb 2 juillet 2010 12:57

                                                  Aucune école n’est persuadée de détenir la vérité, sauf peut-être quelques sectes qui n’ont rien à voir avec le bouddhisme.

                                                  Si vous pensez que le bouddhisme est une philosophie de vie, sans règles, qui peut-être suivie sans guide, libre à vous. Seulement, cela ne vous permet pas de parler en tant que bouddhiste, car vos paroles expriment une appartenance de coeur, pas un réel engagement.

                                                  Je n’appelle pas tous les libre-penseurs des « gogos new-age » mais j’ai pu constater un pourcentage assez important de ces gens dans les assemblées ou les retraites bouddhistes. Ces gens jettent souvent le discrédit sur le bouddhisme par leur manque d’engagement, le non-respect des préceptes et les jugements à l’emporte-pièce sur les maîtres ou enseignements.

                                                  J’espère me tromper, mais j’ai la forte impression que vous appartenez à cette catégorie.


                                                • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 juillet 2010 09:27

                                                  Samir :
                                                  "

                                                  « Jérémy, le bouddhisme influence désormais fortement le monde occidental. »

                                                  ah bon parce que le bouddhisme fait appel aux controles des passions de l’individu ce que je n’observe pas trop en occident
                                                  ________

                                                  Vous voilà spécialiste en Bouddhisme, Samir ?

                                                  Peut-être que les Occidentaux ne contrôlent pas bien leurs passions, mais c’est quand même en occident qu’on voit le moins de violence envers les femmes et d’injustice sociale.

                                                  Il faut donc croire qu’ils contrôlent la haine et l’avidité mieux que ce que vous voulez bien admettre.


                                                  • samir 2 juillet 2010 13:41

                                                    Pourquoi vous etes specialiste de l’Islam vous ?

                                                    Je dois connaitre le bouddhisme bien mieux que vous vous ne connaissez l’Islam

                                                    Bouddha a notamment conseillé de combattre les passions internes (equivalent du Djihad majeur) ce que votre haine de l’Islam semble contredire fortement, le savoir (ent ant que prejugé) est egalement deconseillé...donc vous violez la troisieme verité bouddhique je me trompe ?

                                                    En accusant les musulmans d’etre violents

                                                    vous etes une gogo new-age tout simplement

                                                    PS : je vais vous apprendre surement encore une chose : le Coran fait mention d’un mystérieux prophète de Dieu que l’on appel en arabe Dhul al Kifl (l’homme au figuier) qui recu l’eveil sous un figuier


                                                  • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 juillet 2010 13:07

                                                    amipb :
                                                    "

                                                    Je n’appelle pas tous les libre-penseurs des « gogos new-age » mais j’ai pu constater un pourcentage assez important de ces gens dans les assemblées ou les retraites bouddhistes. Ces gens jettent souvent le discrédit sur le bouddhisme par leur manque d’engagement, le non-respect des préceptes et les jugements à l’emporte-pièce sur les maîtres ou enseignements.

                                                    J’espère me tromper, mais j’ai la forte impression que vous appartenez à cette catégorie."
                                                    _____

                                                    Si vous le dites ...

                                                    Fin de l’échange.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès