• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Les farçous, comme si vous étiez en Aveyron

Les farçous, comme si vous étiez en Aveyron

La recette au pied de la lettre ....

La diversité dans la tradition …

farcous_021.jpg

Le farçou est à l'Aveyron ce que la crêpe est à la Bretagne. Un mets incontournable des fêtes et des banquets, un passage obligé pour faire son trou quand on pose ses valises dans ce beau région de gastronomie et de tradition. Réussir ses farçous, c'est comme entrer de plain-pied dans la culture locale, trouver sa voie et sa place. Pour les autochtones, c'est la manière d'affirmer sa particularité ou d'exprimer son savoir-faire dans le respect de l'héritage familial.

Vous devez savoir qu'il y a deux sortes de farçous ; le maigre et le gras. L'appellation est trompeuse car de toute manière, il ne faut pas lésiner sur l'huile au moment de la cuisson. Mais ne brûlons pas les étapes ; si la préparation demande peu de temps, la cuisson, est, à elle seule, une belle animation qui regroupera les enfants et les gourmands, les impatients et les critiques patentés.

Pour le farçou maigre, il faut une base de légumes, nécessairement du pays et d'une belle teinte verte. La petite galette aime à symboliser la nature généreuse et cette autarcie qui fit jadis la grandeur de nos gastronomies locales. Le vert de blettes est la pierre angulaire de la chose. La recette en demande 4 feuilles, la cuisinière fera selon son envie et son inspiration.

Le persil, l'oignon et l'ail viendront proposer un cocktail de saveurs. Si le jardin recèle quelques merveilles comme celui d'où je rédige ce billet, la feuille d'arroche apportera un supplément d'âme tout en interrogeant les béotiens. On peut encore incorporer des pissenlits ou des orties pour lui donner un caractère authentique et sauvage.

Le tout sera haché au robot, seule concession à la modernité. Le puriste jouera du couteau sur sa planche de bois. Mais, même la ménagère scrupuleuse et authentiquement du pays cède parfois à la facilité. L'appareil sera dûment complété de sel, de poivre et de liant. Pour celui-ci, la farine, l'œuf et le lait sont les valeurs sûres du pays. J'étais ce soir-là dans une maison où la mie de pain vient ajouter sa petite part de surprise.

Pour le farçou gras, le cochon se taille la part du lion. Vous incorporez à la préparation verte des lardons et de la poitrine, du jambon ou de la chair à saucisse. Là encore, chacun fait à sa guise, à sa fantaisie ou bien en fonction de ses stocks. L'Aveyronnais n'est jamais en peine de réserve en ce domaine charcutier …

galettes-flocons-quinoa-facon-farcous-laveyro-L-vgwCuJ.jpeg

Je sais d'ailleurs deux lectrices qui ont fait leur trou dans un village du Nord Aveyron en imposant leurs farçous gras à la chair à saucisse pour la fête locale. Je tairai leurs noms afin qu'elles ne soient pas envahies de visiteurs en état d' hypoglycémie, d'autant qu'elles se trouvent le long du chemin de Saint Jacques où les marcheurs ne manquent pas.

Venant pour ma part d'une autre culture, j'ai réclamé un supplément de saison. Des cèpes poussant en cet été bien arrosé, il n'y a aucune raison de leur refuser l'honneur de la galette magnifique. En cette terre ancrée sur ses traditions, l'innovation demande de la prudence et de la circonspection. Je prépare ainsi un autre saladier afin d'offrir deux versions, l'une sans surprise et l'autre bien plus aventureuse …

La maitresse de maison qui a accepté bien volontiers ma petite fantaisie, se charge de faire cuire les petites galettes, grandes comme des blinis. De mon côté, j 'installe mon ordinateur sur la table de cuisine pour vous faire partager l'aventure culinaire en cours. La table est mise dans la salle à manger, précaution importante tant la cuisine sent la friture. J'espère que les odeurs ne vous incommodent pas trop !

Je vous laisse à vos plats cuisinés ou vos tristes préparations surgelées. Je dois passer à table et je ne veux, pour rien au monde, manquer ce moment délicieux. Bon appétit à vous, le vin est tiré, il faut le boire avec quelques bons farçous maisons !

Gastronomiquement vôtre.

NB : Je sors de table et je ne peux vous laisser ainsi sur votre faim. Ma modestie légendaire dût-elle en souffrir, je dois à la vérité de reconnaître le triomphe du « farçou aux cèpes » sur son concurrent traditionnel. Bien plus moelleux et incomparablement plus goûteux, il a remporté l'adhésion de tous et semble promis, d'ores et déjà, à figurer parmi les spécialités maison. Je laisse ce plaisir à la maîtresse de maison sans laquelle, je n'aurais jamais mis la main à la pâte.

JPEG - 197.1 ko

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • kalachnikov lermontov 6 août 2014 13:21

    Vous avez arrosé ça avec un marcillac, j’espère. L’Aveyron est un beau et grand département, très varié (les rois du bon pain, avec les lozériens !). Je vous conseille la flaune, une sorte de flan fait avec les résidus du Roquefort (la recuite du petit lait, la ricotta alla francese en quelque sorte).


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2014 15:47

      lermontov


      Ce qui se conçoit bien se boit merveilleusement

    • Fergus Fergus 6 août 2014 18:23

      Bonjour, Lermontov.

      Personnellement, j’ai plutôt un faible pour le blanc d’Entraygues bien frais. Pour ce qui est de la flaune, je n’ai jamais beaucoup prisé ce dessert, contrairement aux darioles au chocolat. Chacun ses goûts, l’important étant dans la diversité de la gastronomie locale qui permet à tous de passer d’excellents moments à table !


    • kalachnikov lermontov 6 août 2014 18:34

      @ Fergus

      C’est que je me damnerais pour un bout de roquefort. C’est mon fromage fétiche.


    • Fergus Fergus 6 août 2014 22:46

      @ Lermontov.

      J’avoue avoir également avoir un faible pour le roquefort, à condition qu’il soit assez fort en goût, ce que l’on ne peut trouver que sur place ou chez d’excellents fromagers-affineurs.

      Bonne nuit.


    • Prudence Gayant Prudence Gayant 6 août 2014 15:02

      « je vous laisse à vos plats cuisinés ou vos surgelés »

      Les imbéciles et les fainéants de la poêle à frire vous saluent bien. 
      Voyagez un peu plus hors de votre flaque d’eau et vous verrez combien cuisinent des mets savoureux qui ont bien meilleure allure que vos petites crêpes vertes. 


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2014 15:49

        Prudence


        Vous m’en voulez parfois
        Je déteste la cuisine des tricheurs, n’ai-je pas le droit de l’écrire ?

      • Corinne Colas Corinne Colas 6 août 2014 18:23

        Ce n’est pas défendre une « cuisine des tricheurs », celle donc déjà assemblée industriellement, laquelle en plus ne fait que mal reproduire certains travers. C’est le contraire à mon humble avis... Place à d’autres concepts culinaires ! 


        Adieu lardons et foin du passé, inventons des recettes savoureuses sans poêle à frire ! 
         smiley

        (Combien sur Agoravox à utiliser exclusivement le déshydrateur et le cuiseur vapeur si c’est nécessaire ?)
         smiley

      • Corinne Colas Corinne Colas 6 août 2014 18:29

        Et pour le pinard, s’il est bon sans sulfites, c’est encore mieux !




      • Corinne Colas Corinne Colas 6 août 2014 19:54

        C’est génial, y’en a qui apprécient et l’huile de friture et les sulfites !

        On sait pourquoi la profession de pharmacien est si rentable....
         smiley smiley 

      • cedricx cedricx 6 août 2014 16:08

        Merci Nabum ! vous êtes ici la petite touche de pureté et d’authenticité dans cet océan de noirceur ; Merci d’écrire !


        • adeline 6 août 2014 19:18

          un grand plus à cezdricx et à nabum je vais essayer cette recette mais cela me rapelle les « rabiboche » de Lorraine. Merci à vous


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2014 21:26

          cedricx

          Merci de me lire et de ne pas venir vomir ici haine et injures


        • kako 6 août 2014 17:42

          Huuuummmm !!! Ça doit être bon çà ! Arrosé avec un marcillac, dites vous ? Je vais essayer de ce pas. Au plaisir ...


          • kalachnikov lermontov 6 août 2014 17:51

            Marcillac est une petite ville située un peu en dessous de Conques ; cette ville a une appelation et a pour particularité sa pierre rouge foncé (lié à la présence de fer).

            http://www.aveyron.com/gastro/vin_marcillac.html

            L’abbaye de Conques est superbe. et plus haut Entraygues (= ’entre deux eaux’) est une pure merveille point de vue paysage.

            https://www.google.fr/search?q=conques&client=firefox-a&hs=wF5&rls=org.mozilla:fr:official&channel=sb&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=l07iU6H-G4yX0QW0_oHICQ&sqi=2&ved=0CCsQsAQ&biw=1280&bih=696

            https://www.google.fr/search?q=entraygues&client=firefox-a&hs=Sbk&rls=org.mozilla:fr:official&channel=sb&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=yk7iU_-rM4Kq0QXbt4DgCw&ved=0CAcQ_AUoAg&biw=1280&bih=696


          • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 2014 08:35

            kako


            Un Marcillac de chez Matha

          • PapaDop PapaDop 6 août 2014 18:00

            Merci L’Auteur ,les articles culinaires n’étant pas légion sur AV c’est d’autant plus appréciable de votre part .
             Par contre au début de l’article vous nous dites que bien plus important que l’appareil ,il y à la cuisson ,mais vous ne parlez point de celle ci .
             Pourriez on nous avoir quelques précisions à ce sujet ?
             
            Merci ,et bonsoir à tous .


            • PapaDop PapaDop 6 août 2014 18:06

              erratum !

              Pourrait-on avoir ... !!??

              ...c’est dur le français !


            • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2014 21:28

              PapaDop


              Cuisson dans un peu d’huile
              Quelques minutes de chaque côté
              Cf photographie

            • prolog 7 août 2014 08:58

              erf, maintenant j’ai faim... merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires