• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Contrôle de tous vos papiers !

Contrôle de tous vos papiers !

Ce n'est pas du cinéma…

Il m'est arrivé une chose étrange, une aventure que je ne souhaite à personne de vivre pareillement. Il est vrai que les gens simples, les citoyens honnêtes qui ne vagabondent jamais sur les rives incertaines et interlopes de l'imaginaire, n'auraient jamais à supporter pareil désagrément. J'ai sans doute mérité de subir pareille tracasserie administrative ! Comme le prétend l'adage, il n'y a jamais de fumée sans feu…

Essayons de décrire le plus objectivement possible ce contrôle administratif auquel j'ai dû me soumettre sous la menace de fonctionnaires zélés, pointilleux et pour tout vous dire, d'une redoutable mauvaise foi. Ils venaient de se voir investis d'une nouvelle mission, suite à la plainte d'une princesse surprise dans son sommeil par le baiser volé qu'elle eut à subir d'un bellâtre abusant honteusement des circonstances.

La brigade de l'Office de Révision des Textes Fictionnels, ORTF, frappa donc à ma porte, munie d'un mandat d'une commission rogatoire émanant du commissaire aux contes de la bibliothèque nationale. J'allais bel et bien être l'objet d'une perquisition en bonne et due forme. Mais quel crime avais-je commis ?

Malgré mes plaintes, les membres de cette escouade tatillonne refusèrent de me répondre avant que de se diriger directement vers mon ordinateur. Sans aucun ménagement du reste, ils siphonnèrent son contenu. L'opération de basse police effectuée, ils daignèrent enfin m'adresser la parole, me priant de décliner mon identité réelle, moi qui avais l'outrecuidance de publier sous le masque fallacieux d'un pseudonyme.

Pendant qu'ils contrôlaient mon identité, je dus sous la contrainte, je tiens à le préciser, fournir mes empreintes digitales, un peu de salive, une mèche de cheveux et quelques gouttes de sang afin de rentrer définitivement dans les radars de la censure littéraire. Puis, on me pria de me mettre à ma table de travail afin de répondre de mes écrits. J'étais sous le choc !

En tout premier lieu, ils s'enquirent de l'identité exacte de celui que je nommais Freluquet dans mes pamphlets. J'en restai comme deux ronds de flan, bredouillant une référence à la commedia dell'arte dont ils firent semblant de prendre en compte. J'allais tomber sous les fourches caudines de petits commissaires du peuple d'une république en perdition. Je faisais grave erreur.

Puis je tombai sous un feu roulant de questions concernant les personnages de mes fables. Manifestement, les récits avaient été scrupuleusement examinés. Mes tourmenteurs disposaient d'une parfaite connaissance de mon univers mirifique. Je n'étais pas en mesure de les gruger ni même de jouer les innocents.

Irène, ma sorcière préférée fut la première pièce à charge. Ils me demandèrent pourquoi une vieille femme, paysanne célibataire de surcroît devait nécessairement tenir le mauvais rôle, celui de la sorcière. J'avais beau, la main sur le cœur, clamer l'immense affection que j'avais pour ce personnage, ils me tancèrent sur le rôle malsain que je faisais jouer à cette femme. Selon cette brigade textuelle, de nombreuses plaintes leur étaient parvenues à ce sujet.

Archimède fut à son tour mis sur le grill. Pourquoi un homme occidental tenait le rôle du déclassé social, faisant ainsi fi d'une réalité contemporaine qui sortait radicalement de cette représentation trompeuse. Était-ce, de ma part, une volonté claire de réfuter les difficultés d'intégration des minorités ethniques ? J'en restai sans voix…

Les pourfendeurs des clichés majoritaires me firent de plus grief de l'hétérosexualité d'Archimède comme de tous mes personnages. J'avais là une odieuse pratique visant à rendre invisible les minorités sexuelles. La galerie de mes personnages manquait de diversité et faisait la part trop belle à une France rurale des temps anciens. J'eus beau leur dire que c'était justement le décor de nombre de mes contes, ils ne voulurent rien entendre.

Ce fut alors un réquisitoire d'une rare violence sur la place prise par les hommes dans mes aventures. Je faisais ainsi démonstration d'un machisme sans limite, d'un mépris de la femme que je plaçais systématiquement au foyer ou reléguée dans des métiers manuels comme lavandière, couturière, servante. Mes remarques sur la réalité de la répartition des rôles sociaux à l'époque de la Marine de Loire n'y firent rien, j'étais un dangereux misogyne qu'il leur revenait de réduire au silence.

Je n'étais pourtant pas au bout de mes peines. Il me fut reproché encore le traitement inéquitable que j'accordais à la classe dominante. Mon refus de glisser Roi – Reine – Prince - Princesse dans mes histoires relevait d'une attitude clairement hostile à la haute société. Ils n'en voulaient pour preuve que les travers dont j'affublais le Prévôt des marchands ou bien le pauvre Échevin. Mes écrits s'inscrivaient clairement dans une veine idéologique totalement dépassée. Le futur service de censure des œuvres fictionnelles se fera un devoir d’éradiquer de telles horreurs.

Ensuite, et ce ne fut pas l'accusation la moins sérieuse, mon recours systématique à un coup de pouce du destin, à la chance ou aux pouvoirs magiques de l'un de mes protagonistes mettait en évidence mon rejet des notions de mérite, de travail, d'effort. Je faisais la part belle aux oisifs, aux imbéciles, aux humbles sans jamais dérouler le tapis rouge sous les escarpins de la classe dominante. Pour eux, j'étais un auteur à abattre.

Enfin, crime absolu s'il en est, lors des différentes scènes où une relation intime était évoquée, je n'avais jamais mentionné de manière explicite le consentement de l'un ou de l'autre. Ma prose penchait manifestement toujours du côté de la force brutale du mâle qui considère que ses pulsions doivent toujours être satisfaites par des femmes soumises. Le rôle que je fais tenir aux filles de joie dans les bordeaux des bords de Loire, à lui seul, justifie amplement ma radiation de la toile et de la société des auteurs de fiction.

Ils saisirent mes archives, vidèrent mes disques durs et brûlèrent le stock de mes ouvrages tout en prenant le nom et l'adresse de mes quelques lecteurs. Avant de partir, ils me fixèrent une lourde chaîne au pied et me collèrent un bracelet électronique. Les sbires de l'ORTF m'avaient depuis longtemps en ligne de mire. Ils pouvaient être fiers de leur travail, j'étais réduit au silence pour toujours.

Révisionnisment leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Gégène Gégène 14 mai 09:12

    Freluquet, c’est le mec que d’aucuns surnomment « le poudré » . . .


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 09:23

      @Gégène

      Si c’est le poudré, c’est à nos yeux qu’il jette la dite substance à moins que ce ne soit dans son nez qu’il se l’enfile


    • cevennevive cevennevive 14 mai 09:47

      Bonjour C’est Nabum,

      Bon, c’est bon !

      Mais nous avons intérêt à nous méfier ! Ce ne sera pas l’ORTF, mais quelque chose de plus sournois et redoutable !

      Et puis, lorsque nous serons « pucés » ils n’auront plus besoin de fouiller dans nos ordinateurs.

      Ah la belle vie que nous aurons !!!

      Dites, le prince du conte, il ne serait pas traité de violeur aujourd’hui ? Embrasser sans le consentement de la demoiselle...


      • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 09:57

        @cevennevive

        C’est curieux

        Le Prince ne peut plus embrasser Blanche Neige, tout passe au peigne du révisionnisme sauf le détournement de mineur de la conjointe du Freluquet

        C’est injuste


      • cevennevive cevennevive 14 mai 10:11

        @C’est Nabum

        « C’est injuste » dites-vous. Oui ! Autre temps, autre moeurs...

        Je me souviens de Gabrielle Russier qui n’avait que 15 ans de plus que son élève.


      • Fergus Fergus 14 mai 10:47

        Bonjour, C’est Nabum

        Le Canard enchaîné (dans sa page 5) a fait pièce de cette vaine polémique cette semaine. Les deux journalistes de SFGates qui auraient dénoncé ce baiser n’ont en réalité écrit, de manière anodine, qu’« un baiser qu’il lui donne sans son consentement, pendant qu’elle dort, ne peut être le véritable amour ».
        Et cela sans stigmatiser ni ladite situation ni les auteurs du dessin animé.
        Tout juste ont-elles mentionné une « une scène démodée ».
        En l’occurrence, d’autant plus inutile que dans les contes d’origine  l’allemand et le français , nul prince ne vient embrasser la Belle au bois dormant. smiley 


      • Aristide Aristide 14 mai 11:45

        @Fergus

        En l’occurrence, d’autant plus inutile que dans les contes d’origine  l’allemand et le français , nul prince ne vient embrasser la Belle au bois dormant. 

        Contes d’origine ? Alors que cette histoire est issue de la tradition orale, que de multiples versions ont été produites dans de nombreux pays, en des temps anciens ... Non, il n’existe pas de contes d’origines, personne ne sait qui est le créateur, sa transformation, ses multiples versions, ... 

        Votre désignation de l’inutilité de l’adaptation du parc Disney est assez symptomatique de cette « cancel culture », même si la remarque est anodine, celle des auteurs de ce journal comme la vôtre, elle est la parfaite illustration de cette « lecture » orientée de toutes les oeuvres du passé. Aussi bien des oeuvres populaires que des créations d’artistes ...

        Le pire dans cette affaire de « cancel culture », c’est le caractère contaminant. A l’image du virus, il existe des porteurs sains comme vous mais aussi de vrais malades comme on peut constater chez Rokhaya DIALLO et autres Alice COFFIN.


      • Fergus Fergus 14 mai 13:14

        Bonjour, Aristide

        Par « contes d’origine », j’entends évidemment ceux qui ont donné lieu à des ouvrages écrits, monsieur la ratiocineur. Tout le monde sait en effet que la plupart des contes et légendes sont issus d’une tradition orale.

        Et ne vous en déplaise, rien dans mon commentaire ci-dessus ne relève de la « cancel culture »  : j’ai employé le mot « inutile » dans le cadre d’un avis personnel, mais sans pour autant condamner cette liberté de Disney. D’où d’ailleurs mon émoticône souriant !!!


      • vesjem vesjem 15 mai 08:51

        @Fergus
        c’est sûr que tes prises de positions mièvres, n’amèneront jamais l’inquisition chez toi


      • Fergus Fergus 15 mai 09:21

        Bonjour, vesjem

        « Mièvre », moi ? Pas du tout.
        Le problème, c’est qu’il t’a sans doute échappé que la vie se dessine rarement en noir ou blanc, mais dans une infinité de nuances de gris.
        Dès lors, considérer les gens et les évènements d’une manière binaire n’a guère de sens, et seuls les gens les plus marqués par une idéologie sectaire refusent d’admettre cette évidence.


      • Aristide Aristide 15 mai 09:39

        @Fergus

        Par « contes d’origine », j’entends évidemment ceux qui ont donné lieu à des ouvrages écrits, monsieur la ratiocineur. Tout le monde sait en effet que la plupart des contes et légendes sont issus d’une tradition orale.

        Sauf que vous sollicitez cette origine pour qualifier une interprétation du conte d’inutile au titre de son absence dans le conte « origine ».

        Et ne vous en déplaise, rien dans mon commentaire ci-dessus ne relève de la « cancel culture »  : j’ai employé le mot « inutile » dans le cadre d’un avis personnel, mais sans pour autant condamner cette liberté de Disney. D’où d’ailleurs mon émoticône souriant !!!

        Comme je l’ai écrit vous n’assumez pas vos positions. Sur ce fait précis, deux journalistes note que la nature du baiser n’est celui qui est défini par la cancel culture. En gros, vous approuvez en relativisant la portée de cette « contamination » des esprits par cette culture.

        j’ai employé le mot « inutile » dans le cadre d’un avis personnel, 

        C’est bien là le problème, cette insidieuse contamination des esprits ...
        C’est pour cela que je parle de porteurs sains de cette culture : le racialisme, le décolonialisme, le féminisme de combat, le communautarisme, la reconstruction de l’histoire, ... enfin tous ces aspects de la nouvelle culture universitaire américaine sont là, latents et s’exprimeront dès que les circonstances seront favorables. 


      • Fergus Fergus 15 mai 12:48

        Bonjour, Aristide

        Je suis totalement opposé à la « cancel culture ».
        Mais dans le cas évoqué ici, ce n’est pas cela qu’il s’agit, mais de la récupération par les partisans de cette « cancel culture » des propos de deux journalistes dont ce n’était pas l’objectif.
        Vous devriez lire l’article du Canard enchaîné !


      • Aristide Aristide 15 mai 13:32

        @Fergus

        J’ai lu plus que ce seul article du Canard, article dont l’interprétation est plus que discutable d’ailleurs. En l’occurrence, ces deux journalistes, comme d’autres sur d’autres sujets, surfent comme l’on dit sur un courant qui attaque la liberté de création à Hollywood et ailleurs. Il ne s’agit pas de se dévoiler aussi abruptement mais d’insinuer dans ce cas. Il faut replacer ce micro évènement dans son contexte qui ne concerne pas que Disney ...

        Je vous rappelle que Disney et ses productions sont soumises à une relecture assez ... incroyable tellement elle frise le ridicule. II s’agit de classer nombreux de ses films comme dangereux pour les enfants !!! Un avertissement a été rajouté sur Disney+, ou pire une interdiction de lecture de certains films avec un profil enfant. Des « Aristochats » avec les siamois degradant pour les personnes d’origine asiatique aux corbeaux de « Dumbo » qui serait insultants pour les afro-américains.

        Cette cancel culture enlève toute possibilité de libre arbitre, elle remplace le bon sens par la censure, l’analyse et la réflexion par l’anathème, l’éducation par la propagande. Pire, elle empêche tout échange sur le sujet, le role des parents disparait au bénéfice d’une espèce de stérilisation du discours.

        Fergus, avant de porter des jugements définitifs sur cette affaire essayez de voir ailleurs que dans les médias que vous aimez, vous verrez que d’autres informations passent et révèlent un aspect que vous ignorez. 


      • babelouest babelouest 14 mai 09:57

        La censure n’a pas attendu Otis ou Roux-Combalusier-Schindler pour faire du zèle : il suffit de relire Beaumarchais.

        « As Sans

        Scions scions scions l’émoi

        Les histoires les histoires

        Scions scions scions l’émoi

        Les histoires on n’en veut pas »

        hurlaient en chœur les gabelous de la plume....


        • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 11:09

          @babelouest

          Le créateur de la société des gens de lettres


        • pallas 14 mai 11:02
          C’est Nabum,

          .

          Bonjour,

          Un peuple ne vivant que dans la tricherie, mensonge, perfidie, ne mérite aucuns héros, passé, ni avenir.

          Son présent ne sera que néant et nul espoir possible.

          Vous y voyez une forme de dictature, sa serai plutôt un réajustement à la dur réalité.

          Sa n’est que le début, une fois le passé et le futur effacé, cela sera autour du présent.

          L’âme mise a nue

          Salut


          • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 11:10

            @pallas

            Effacer le passé c’est se condamner à vivre sans futur uniquement dans un présent informe et sans dessein


          • pallas 14 mai 11:48

            @C’est Nabum

            Que sa soit dans le passé ou le présent, ce monde a toujours été guidé par la loi du plus fort.

            Le plus faible se fait dévoré par le plus fort.

            La médiocrité entraine toujours à la disparition.

            La loi du plus faible n’amene à rien d’autre qu’au suicide et devenir une proie, une voie sans issue

            C’est la loi de la nature.

            Salut


          • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 13:58

            @pallas

            Alors je m"efface


          • babelouest babelouest 14 mai 14:04

            @pallas sauf que souvent, les « forts » sont des médiocres.... et que des vrais « forts » justement forts, ne se mettent pas en avant. Ils n’en ont pas besoin pour « exister ».


          • @babelouest

            Déjà exprimé parfaitement par Étienne de la Boétie dans un texte qu’on croirait écrit sur mesure pour le petit poudré :

            Quel est ce vice, ce vice horrible, de voir un nombre infini  d’hommes, non seulement obéir, mais servir, non pas être gouvernés, mais être tyrannisés, n’ayant ni biens, ni parents, ni enfants, ni leur vie même qui soient à eux ? De les voir souffrir les rapines, les paillardises, les cruautés, non d’une armée, non d’un camp barbare contre lesquels chacun devrait défendre son sang et sa vie, mais d’un seul ! Non d’un Hercule ou d’un Samson, mais d’un hommelet souvent le plus lâche, le plus efféminé de la nation, qui n’a jamais flairé la poudre des batailles ni guère foulé le sable des tournois, qui n’est pas seulement inapte à commander aux hommes, mais encore à satisfaire la moindre femmelette !

            smiley

          • pallas 14 mai 14:11

            @C’est Nabum

            Vous n’avez pas compris .....

            L’identité d’une civilisation dépend de celui de l’individu la composant, son univers interieur.

            Les Japonais, Chinois, Coréens, sont des peuples ayant une imagination remarquables.

            Il suffit de voir leurs maquettes, figurines, jouets et jeux, d’une subtile intelligence.

            Je Japon est le royaume des maquettistes, de tout type, un vrai paradis pour les gens comme moi.

            Sa n’est pas en france ou on pourrai voir une compet d’amateurs de voiliers (maquettes) de toutes formes, sur un lac.

            En france il ni a rien, pas de passionné, juste du rien, des gens n’aimant rien.

            Ce pays est d’un ennuie total

            Effacer vous l’etes deja

            salut


          • Samson Samson 14 mai 17:47

            Bonjour Nabum !

            Hi, hi, ... De fait, les œuvres de Perrault et de Grimm me paraissent bientôt mures pour les autodafés du progressisme sociétal et de sa « cancel culture ». Et si même — ô nostalgie ! - je conviens que le procédé s’avère nettement moins convivial et « festif » que nos bûchers d’antan, tout l’avantage de la numérisation et de la virtualisation culturelle est que quelques algorithmes bien calibrés devraient maintenant suffire à définitivement les effacer de nos mémoires.

            Et €n Marche vers Nulle Part, on ne peut que se réjouir de l’ambition fièrement proclamée par notre très immature et narcissique petit Monarc - alias Freluquet, alias le Poudré, alias Mutilator 1er, ... - de « déconstruire notre histoire » et mieux ainsi dissoudre nos identités et racines aux normes de l’aussi fade qu’imbuvable bouillie d’une Pensée Unique globalisée à l’échelle planétaire.

            Seul hic - et à nous faire regretter l’heureux temps de la « Pravda » des Soviets, dont la pertinence du concept a maintenant été adoptée à l’unanimité de nos éditocrates dans leur salutaire mission de traque aux « fake news » ! (ici, et encore ici !) -, ne reculant manifestement devant aucune perfidie, l’infâme Vladimir (encore lui !) et ses barbares électeurs semblent quant à eux bien résolus à subvertir toutes les valeurs chères à nos belles « démocraties » en compromettant leur noble entreprise de standardisation d’un imaginaire humain mondialisé, et n’hésitent plus même à se référer aux plus rétrogrades des auteurs occidentaux pour mieux illustrer leurs propos séditieux ! smiley smiley smiley

            En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 18:16

              @Samson

              Nous ne nous laisserons pas faire

              Le tyran sera détrôné et les contes seront réglés


            • Samson Samson 14 mai 19:09

              @C’est Nabum

              J’ignore si vous lisez l’anglais, auquel cas voici le lien vers une tribune de J. K. Rowling, géniale conteuse, auteure de la saga de Harry Potter et féministe militante, justifiant et explicitant très intelligemment sa position sur la spécificité de l’identité féminine et de la revendication de ses droits, suite aux attaques particulièrement ordurières et crapuleuses qu’elle a subi du fait de ses positions d’une part radicalisée et militante de la communauté LGBTQI.

              Franchement, ce relativement long texte vaut l’effort de sa lecture et permet de bien situer ou nous en sommes - au moins dans la sphère anglo-saxonne, mais le reste de l’Occident devrait logiquement s’y trouver tôt ou tard entraîné - en matière de déconstruction et de perversion des repères les plus fondamentaux à l’élaboration de nos identités sexuelles et genrées.

              Bien à vous ! smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 19:57

              @Samson

              Hélas, l’anglais s’est toujours autant refusé à moi que je me suis refusé à lui

              Nous sommes quittes


            • Samson Samson 14 mai 21:20

              @C’est Nabum
              Pas de souci ! On vit très bien sans, d’autant que nous sommes en francophonie et que l’anglais a été bouté hors de France il y a bien longtemps déjà ! smiley
              Bonne soirée ! smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 06:13

              @Samson

              C’est un peu gênant parfois


            • mosel 14 mai 18:29

              a mon avis il y a la un abus de pouvoir. c’est sur qu’il ne va pas sortir grandit de cette bassesse. la mediocrite c’est sa marque de fabrique chassez le naturel il revient au galop. on le surnomme aussi le foc fend la bise l’arbalete pas de quoi etre fier


              • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 19:58

                @mosel

                Le galop est une forme élaborée de la Marche


              • zygzornifle zygzornifle 14 mai 18:39

                Si c’est un migrant qui embrasse blanche neige voire plus on va dire que c’est normal car c’est dans ses coutumes ....


                • C'est Nabum C’est Nabum 14 mai 19:58

                  @zygzornifle

                  On peut s’en passer


                • Rinbeau Rinbeau 15 mai 11:15

                  Attendez ! Vous parlez bien d’une fiction là et non d’une réalité ?


                  • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 12:39

                    @Rinbeau

                    Un bonimenteur bonimente


                  • Rinbeau Rinbeau 15 mai 11:29

                    Car si la saisie est autorisée, elle prévoit la restitution si l’avocat invoque par exemple un vice de procédure !

                    Donc le fait de bruler des ouvrages est absolument interdit ! ils auraient du être saisis et non brulés !


                    • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 12:40

                      @Rinbeau

                      Merci cher maître


                    • Rinbeau Rinbeau 15 mai 11:51

                      suite à la plainte d’une princesse surprise dans son sommeil par le baiser volé qu’elle eut à subir d’un bellâtre abusant honteusement des circonstances.

                      Ha vous êtes comme ça vous ! vous profitez de vos voisines endormies !

                      Et moi qui pensait que les princesses avaient été guillotinées en France !


                      • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 12:40

                        @Rinbeau

                        C’est pour mieux jouir de ses lèvres


                      • Rinbeau Rinbeau 15 mai 11:56

                        Joli texte à la Maupassant, flânant sur la frontière ténue de la fiction et de la réalité !

                        Bravo


                        • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 12:40

                          @Rinbeau

                          Merci

                          Quel compliment !


                        • Rinbeau Rinbeau 15 mai 12:46

                          @C’est Nabum

                          C’est mérité !
                           smiley


                        • C'est Nabum C’est Nabum 15 mai 16:48

                          @Rinbeau

                          C’est très gentil

                          Il est vrai que mon immense succès littéraire me pousse à vous croire


                        • ETTORE ETTORE 15 mai 22:18

                          Bonsoir C’est Nabum.

                          Eh oui, nous assistons à une « conféssionnalisation » de tout ce qui a été écrit, statufié ou gravé sur la pellicule.

                          Et voyez vous, les politiques en sont parfaitement conscients, c’est pour cela que leurs engagements ne sont point écrits, et, que leur dires se contredisent volontairement. Dans ce brouillard, la vérité est forcément quelque part, mais où ?

                          C’est comme cette « sodomisation invisible » qu’endurent les Français !

                          Aucune preuve physique, mais un mal être, un ressenti de contre nature ( quoique, quoique, il y a bien des « beaux au bosquet dormant », mais même eux se mélangent les contes, entre citrouille et escarpin, haricot géant, et pomme empoisonnée )

                          C’était plus simple avant ! Quand on avait peur en s’endormant, et qu’on se réveillait le matin, en se disant : ce soir, j’aurai droit à une autre histoire !


                          • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 07:28

                            @ETTORE

                            La folie gagne le pays mais c’est hélas une hérésie, une hystérie, une démence totalement artificielle pour maintenir un système qui n’œuvre que pour maintenir les privilèges et les bénéfices d’une minorité qui se moque superbement des polémiques illusoires qu’elle agite comme un écran de fumée


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 mai 08:22

                            @C’est Nabum
                             

                            ’’une minorité qui se moque superbement des polémiques illusoires qu’elle agite comme un écran de fumée’’

                             

                            Une minorité qui impose en lieu et olace de la médecine traditionnelle, ce qu’ils appellent la « médecine scientifique », qui se moque superbement de la santé des gens au service d’une idéologie eugéniste et néo-mathusienne.

                             


                          • foufouille foufouille 16 mai 08:53

                            @Francis, agnotologue
                            c’est dans quel pays où les gens vivent tous 110 ans en bonne santé ?


                          • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 09:04

                            @Francis, agnotologue

                            Là j’avoue ne pas être compétent pour juger


                          • pipiou2 16 mai 10:35

                            Étrange, Nabum n’est pas woke (« éveillé »).

                            Je le croyais pourtant en défense du faible, de la veuve et de l’orphelin, du discriminé, du racisé, de l’opprimé.

                            Certains diront que c’est normal : il appartient à la catégorie privilégiée, c’est du mâle blanc, le dominant éternel.

                            Est-ce que s’en prendre au freluquet n’est pas détourner le regard ?


                            • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 11:05

                              @pipiou2

                              Je n’ai rien dit de la sorte

                              j’ai juste avoué mes limites sur le sujet

                              Médire est donc votre seul fond de commerce ?


                            • pipiou2 16 mai 14:22

                              @C’est Nabum
                              Que n’avez-vous pas dit ?
                              Je vous écoute ...


                            • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 14:44

                              @pipiou2

                              Je crois que je vous dégoute


                            • pipiou2 16 mai 14:56

                              @C’est Nabum
                              Pas de réponse à ma question pourtant simple, mais un procès d’intention.

                              Etrange.
                              Le débat semble un problème pour vous.
                              Pourtant c’est une activité humaine enrichissante.
                              La problématique des discriminations est-elle un sujet futile pour vous ?


                            • @pipiou2

                              Oh my Gaaaawd. J’y crois pas smiley


                            • @pipiou2

                              La problématique des discriminations est-elle un sujet futile pour vous ?


                              Étant donné que tu soutiens l’instauration d’un Ahenenpass sanitaire, et donc l’apartheid, je dirais que ça n’a pas l’air d’être ton cheval de bataille non plus, hein.

                              Petit comique smiley


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mai 15:04

                              @pipiou2
                              Sur , y’a plus que des noirs dans les pubs.


                            • pipiou2 16 mai 15:05

                              @Philippe Huysmans, Complotologue
                              Mais le pass sanitaire n’est pas une discrimination puisque tout le monde peut l’obtenir.

                              Une discrimination est basée sur ce qu’est une personne par essence : femme, noir, homo, handicapé, etc ...

                              Des sujets dont tu n’as absolument rien à foutre : tu n’en parles jamais.
                              La lutte contre les discriminations n’est en effet pas un combat pour les fachos.

                              Et si tu pouvais arrêter de polluer les articles de tout le monde pour assouvir tes névroses ...


                            • pipiou2 16 mai 15:06

                              @Aita Pea Pea
                              c’est de l’humour ou du racisme ? Je suis pas sûr d’avoir capté ta remarque.


                            • @pipiou2

                              Mais le pass sanitaire n’est pas une discrimination puisque tout le monde peut l’obtenir.

                              A condition de se faire vaxxiner ou tester, or ni l’un ni l’autre ne peuvent être imposés et le secret médical interdit par essence le pass sanitaire.

                              Tes délires, tu peux bien t’asseoir dessus, copaing, et c’est pas toi qui va me donner des leçons de droit.


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mai 15:19

                              @pipiou2
                              Ma remarque fait remonter le fait que l’ingénierie sociale qu’on nous impose commence a gonfler .


                            • @pipiou2

                              À mon humble avis tu viens de te faire mettre en slip par quelqu’un que tu pensais de tes amis, et il s’agit possiblement d’une référence à BLM.

                              Mdr smiley


                            • pipiou2 16 mai 15:23

                              @Philippe Huysmans, Complotologue
                              Pas imposés, c’est un choix.
                              Si c’est un choix il n’y a pas de discrimination ; surtout ce pass a une portée très limitée : c’est pour les festivals musicaux en gros. T’es trop vieux.

                              Mais pour toi c’est BEAUCOUP PLUS GRAVE QUE LE SEXISME OU LE RACISME.

                              Normal t’es un homme blanc, de souche, et que tu te crois supérieur.
                              Un petit côté aryen.


                            • pipiou2 16 mai 15:25

                              @Aita Pea Pea
                              Je ne comprends ce que vous appelez ici « ingénierie sociale ».

                              C’est dérangeant qu’il y ait « trop » de noirs dans les pubs ?


                            • @pipiou2

                              Waaaaahaha, géniaaaal.

                              Ok je sors le paquet de chips (un gros), une kronenbourg, et je me cale confortablement dans mon fauteuil, je sens que je vais me régaler.

                              smiley


                            • @pipiou2

                               smiley 

                              Keep it coming...


                            • pipiou2 16 mai 15:31

                              @Philippe Huysmans, Complotologue
                              Ce serait bien que tu respectes c’est Nabum, qui est un auteur, comme toi.

                              Là tu es en train de faire du pur Trollage : aucun apport au débat.

                              Si j’étais Cyrus je signalerai ton nabus.


                            • nono le simplet nono le simplet 16 mai 15:37

                              @pipiou2
                              hé bé ! le club des hystériques compulsifs passe ses jours et ses nuits sur AGV ...
                              ils vont finir en HP ...


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mai 15:39

                              @pipiou2
                              Perso j’en ai que faire , mais je ne vis pas en Afrique.


                            • pipiou2 16 mai 15:42

                              @nono le simplet
                              Oui, ils vomissent des torrents d’insultes, harcèlent sur tous les articles, puis ensuite ils font supprimer les commentaires en masse.
                              Des anorexiques intellectuels.


                            • pipiou2 16 mai 15:43

                              @Aita Pea Pea
                              Mais vous avez quand même quelques concitoyens de couleur.


                            • @nono le simplet

                              Pfiouuu, t’es pas en forme, hein. Le vaxxin est monté au cerveau ?


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 mai 16:01

                              @pipiou2
                              Lorsque ça devient systématique ...


                            • Ben Schott 16 mai 16:09

                              @nono le simplet
                               
                              « hé bé ! le club des hystériques compulsifs passe ses jours et ses nuits sur AGV ...
                              ils vont finir en HP ... »

                               
                              Et devine qui ils se traînent comme un gros boulet ? Le petit blaireau à qui tu t’adresses !... Qui passe lui aussi, donc, ses jours et ses nuits sur AGV...

                              Lui, s’il est épargné par le vaxxin, risque bien l’HP en effet...
                               

                               
                               
                              Toi aussi tu tiens la grosse couche !  smiley
                               


                            • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 17:40

                              @pipiou2

                              Je vous répondrai quand vous aurez billet à votre actif


                            • troletbuse troletbuse 16 mai 18:41

                              @nono le simplet
                              Dis Nono, il me faudrait 5 bouteilles de porto pour demain matin mais du bon, du 20 ans d’âge qui vient du Portugal.
                              Peux-tu s’il te plait aller m’en acheter à Porto.
                              Avec ta BMW et des pneus qui ont le bon indice, demande à Foufouille si tu ne sais pas, si tu pars maintenant, tu peux être revenu demain matin.
                              Moi pour venir les prendre à Niort dans les 2 chèvres(je me demande qui est la 2eme), 800 kms, je vais partir maintenant et j’espère y arriver avant que tu ne reviennes..
                              Merci d’avance smiley


                            • pipiou2 17 mai 00:17

                              @C’est Nabum
                              Donc vous me demandez mes papiers smiley


                            • C'est Nabum C’est Nabum 17 mai 06:36

                              @pipiou2

                              Nullement, j’attends simplement de voir ce que vous avez dans le ventre loin des vomissures destinées aux autres


                            • ZXSpect ZXSpect 17 mai 07:17

                              @pipiou2
                              .

                              .

                              .

                              «  »"pipiou2 16 mai 15:31

                              @Philippe Huysmans, Complotologue

                              Ce serait bien que tu respectes c’est Nabum, qui est un auteur, comme toi.

                              Là tu es en train de faire du pur Trollage : aucun apport au débat.

                              Si j’étais Cyrus je signalerai ton nabus.«  »"

                              .

                              C’est Nabum sait que je l’ai parfois « taquiné » sur certains de ses articles, mais il ne mérite pas que la bande de « revivificateurs », donneurs de leçons, qui revendiquent le signalement des commentaires ne respectant pas la Charte, s’affrontent hors sujet sous son article


                            • juluch juluch 16 mai 11:25

                              ORTF en ligne de mire....excellent !!!

                              On peut considérer votre histoire comme étant parfaitement réelle...... quelle tristesse !


                              • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 13:24

                                @juluch

                                elle est simplement à venir


                              • ETTORE ETTORE 16 mai 13:57

                                ORTF =

                                Objectif Repression à Tous les Français .


                                • C'est Nabum C’est Nabum 16 mai 14:03

                                  @ETTORE

                                  On ne peut mieux dire


                                • J’adore cette phrase de Denis de Rougement : la grande ruse du diable est de faire croire qu’il n’existe pas. Comment peut comparer perverso-phobie et racisme ou antisémitisme. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité