• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Samson Samson 13 février 17:57

« Le rire est subversif à la condition qu’il s’en prenne non pas au travers des simples gens mais bien aux turpitudes des puissants, de ceux qui tiennent le bâton au-dessus d’une plèbe qu’il convient de réduire au silence. »

Je souscris totalement ! smiley

Dans les brumes du Nord, le personnage du bouffon ou du fou est particulièrement honoré, et je ne résiste pas au plaisir d’en partager quelques références !

Dans la littérature belge, on trouve Tijl Uilenspiegel, figure de la tradition germanique et flamande, immortalisé comme symbole de la résistance flamande et de l’esprit libre et frondeur contre l’oppression dans le chef d’oeuvre de Charles De Coster « La Légende et les Aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandres et ailleurs » (1867), plus tard incarné à l’écran par Gérard Philippe dans « Les Aventures de Till l’Espiègle » (1956).

Au théâtre, on le retrouve dans le tragique huis-clos entre Philippe II et Folial, son bouffon, mis en scène par Michel de Ghelderode dans son « Escurial » (1927).

Et si l’ énigmatique personnage du fou ou bouffon est figuré - non-chiffré - par l’arcane « LE.MAT » dans le tarot de Marseille, on le retrouve déjà, doté des mêmes attributs, dans l’œuvre de Jérôme Bosch ( 1450-1516), sur les volets fermés du triptyque « Le Chariot de Foin » et sur le prétendu « Fils Prodigue ».

Honneur donc au bouffon, et à la sagesse qu’il nous transmet depuis le fond des âges ! smiley

Cordiales salutations à vous ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès