• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 22 raisons de manifester le 21 et 23 septembre

22 raisons de manifester le 21 et 23 septembre

Car nous vivons un moment historique. Après le code du travail, la sécurité sociale figure en ligne de mire du président Emmanuel Macron et de ceux qui l'ont installé au pouvoir. A nous de nous interposer, de faire bloc face au choc qui s’annonce, et de précipiter leur chute.

 

1) Contre la loi travail XXL qui nuit à l’emploi

Les ordonnances contre la loi travail vont supprimer le CDI, la durée légale du travail et précariser l’emploi. Elles affaiblissement les syndicats et vont contribuer à la baisse des salaires. Elles nuisent à l’entrepreneuriat et ne vont pas permettre de créer de l’emploi. Les petits patrons n’en veulent pas. Elle n’avantage que les multinationales et le Medef.

 

2) Contre le traité de libre-échange CETA qui détruit le climat

Selon le rapport de la commission commandé par Emmanuel Macron lui-même, le CETA aura des conséquences désastreuses pour le climat et la santé. Il menace l’agriculture locale et biologique et autorise les produits transgéniques et les animaux nourris aux OGM et antibiotiques activateurs de croissance sur le territoire, tout en introduisant un système de tribunal qui permettra aux multinationales d’attaquer la France en justice.

 

3) Contre la réduction des libertés individuelles prévues dans le projet d’État d’urgence permanent.

Le projet d’inscrire les dispositions contre l’état d’urgence dans le droit commun signe un recul sans précédent des droits fondamentaux, alors qu’il a été maintes fois prouvé et démontré que ces dispositions ne permettent pas de lutter efficacement contre le terrorisme.

 

4) Contre l’accroissement des inégalités orchestré par les baisses d’impôts sur les 1 % les plus riches payés par les classes moyennes et les pauvres

Les baisses d’impôts se concentrent à 50 % sur les 10 % les plus riches (d’après le magazine capital) et représentent 8 milliards d’euros pour les plus riches, dont 3 milliards pour les 0,1 %. Les 3000 ménages redevables de l’ISF sur le patrimoine mobilier (le monde) vont gagner 100 000 euros chacun en moyenne. Le pire c’est que même le FMI démontre (désormais) que l’accroissement des inégalités nuit à la croissance.

 

5) Contre la baisse des APL et la politique de sabotage du logement social

En plus de la réduction de 5 euros des APL s’ajoute un projet de porter cette baisse à 50 euros, soi-disant compensé par le gel du livret A (qui frappe les petits épargnants) et autres mesures cosmétiques. Le compte n’y ait pas, au minimum 1,2 milliard d’euros manquent pour équilibrer les comptes. Cela ne peut qu’aggraver la crise du logement.

 

6) Pour la sauvegarde des services publics et de la sécurité sociale

Santé, transport, éducation : les coupes budgétaires affaiblissent volontairement les services publics dans le but de les brader au privé. Quant à la sécurité sociale, elle est menacée par les transferts de financement (CSG) et les réformes annoncées sur l’assurance chômage, les retraites et l’assurance maladie. Son budget est déjà attaqué par le plan d’austérité.

 

7) Contre l’instrumentalisation de la police et la logique de répression brutale

Rémi Fresse tué par une grenade explosive dont le modèle est toujours en usage dans les forces de police, Robin estropié par une autre grenade, des milliers d’hospitalisations, des gens éborgnés à vie… et aucune condamnation. L’état vient de racheter pour 23 millions de matériels au potentiel létal.

Cette politique met aussi bien en danger la vie des flics que celles des citoyens. Policiers, CRS rejoignez-nous  !

 

8) Contre la suppression des contrats aidés sans plan de rechange immédiat

Non seulement les 240 000 emplois supprimés sur deux ans vont plonger autant de personnes dans la difficulté, mais le gouvernement n’a pas annoncé d’alternative immédiate. Or ces emplois aidés aident indirectement d’innombrables personnes : école, prise en charge de la personne, travail associatif, œuvres caritatives... de nombreuses structures en dépendent.

 

9) Contre l’autorisation des perturbateurs endocriniens

Nicolas Hulot a signé un accord honteux qui reprend dans le texte les propositions des industriels producteurs de ces molécules cancérogènes et toxiques.

 

10) Contre la fraude fiscale et le maintien du verrou de Bercy

Emmanuel Macron et LREM ont voté pour le maintien du verrou de Bercy, un dispositif qui empêche les poursuites et enquêtes judiciaires des bandits se livrant à de la fraude fiscale. Cette fraude représente 80 milliards par an.

 

11) Pour une agriculture biologique

Le gouvernement veut supprimer les subventions à l’agriculture biologique et les reverser à l’agriculture intensive. L’UE cherche à autoriser les pesticides dans le bio. Le CETA va mettre en concurrence l’agriculture locale avec des productions industrielles, fermes de 30 000 vaches et saumon transgénique.

 

12) Contre les onze vaccins obligatoires

Cette mesure va accroitre la méfiance vis-à-vis des vaccins et des labos pharmaceutiques, même si on pense que la vaccination est nécessaire, cette loi est contre-productive, de l’avis des spécialistes.

 

13) Contre le transfert des cotisations sociales sur la CSG

Cette mesure détruit l’essence de la sécurité sociale et le principe même de solidarité (chacun reçoit de l’aide selon ses besoins et cotise selon ses moyens). C’est un cheval de Troie pour porter le coup final à la sécurité sociale, destinée à être remplacée par un système individualiste où «  chacun reçoit en proportion de ses moyens  ».

 

14) Contre l’austérité budgétaire

Le FMI lui-même a reconnu dans un rapport interne l’impact négatif de l’austérité sur la croissance et la réduction des déficits. L’exemple du Portugal démontre qu’on peut réduire les déficits sans faire d’austérité. Elle n’est qu’un prétexte pour affaiblir les services publics et la sécurité sociale.

 

15) Contre le non-respect des droits de l’homme dans le traitement des migrants

Les ONG et la Cour européenne des droits de l’homme dénoncent un traitement inhumain et une violation des droits de l’homme.

 

16) Contre les ventes d’armes aux États qui conduisent des guerres sans mandat international et financent le terrorisme.

Cette proposition d’un député insoumis à l’Assemblée nationale a été refusée par LREM. Ce qui revient à dire qu’on accepte la vente d’armes à des pays qui s’engagent dans des guerres illégales débouchant sur des génocides, comme l’Arabie Saoudite au Yémen dont les frappes aériennes ont placé 7 millions d’habitants en situation de crise humanitaire.

 

17) Contre la dérégulation financière

Emmanuel Macron souhaite déréguler la finance, il a déjà enterré le projet de taxe sur les transactions financières qui s’appliquait à l’échelle de l’UE. C’est la porte ouverte vers une nouvelle crise financière dans un contexte de dérégulation sans précédent aux USA. Il faut des pare-feu, pas un affaiblissement des règles.

 

18) Pour le pluralisme dans les médias

Les médias mainstreams mentent par omission, déforment les faits, s’engagent politiquement sans le dire et désinforment. Ils véhiculent de la haine et de la peur pour défendre des intérêts financiers et des idéologies contraires aux valeurs de la république. Luttons contre la concentration des médias, protégeons les journalistes précaires et interdisons aux grands groupes industriels de posséder des médias.

 

19) Pour être solidaire avec les grévistes et favoriser les blocages

Seul le blocage de l’économie du pays fera reculer le gouvernement. Face à l’ampleur historique de l’agression du capital sur le travail, de l’argent sur les gens, montrons notre solidarité envers les grévistes qui ont la capacité de bloquer le pays. La victoire est à ce prix  !

 

20) Pour rencontrer des gens sympas et vivre un moment de solidarité dans la chaleur humaine

À la violence et au mépris, répondons par la solidarité, l’humour et la convivialité.

 

21) Contre une justice au service des puissants qui écrasent les faibles

Manifestants emprisonnés sur simple dénonciation anonyme, policiers et responsables politiques responsables d’homicides non inquiétés. Jeunes des quartiers sensibles condamnés, policiers relaxés. Lanceur d’alertes emprisonnées, fraudeur du fisc non inquiété. Aide aux migrants emprisonnés, criminels en libertés.

 

22) Pour la convergence des luttes

Les raisons de protester sont aussi diverses qu’innombrables, aussi globales que personnelles. Elles découlent pourtant toutes d’une idéologie politique commune, le néolibéralisme, que Pierre Bourdieux résumait en ces termes : un programme de destruction des structures collectives capables de faire obstacle à la logique du marché pur.

Avec Emmanuel Macron, les partisans de ce projet politique destructeur des liens sociaux et de l’environnement se sont trouvé un champion. Il avance le visage découvert, de façon transparente, mais avec une grande force et une détermination absolue. Seule l’union des forces contestataires le fera tomber.

 

***

Et pour aller plus loin :

De l'absurdité de la loi travail : analyse détaillé des effets de la loi travail, et de son inefficacité pour réduire le chômage

Le Système Macron, les connexions se font : analyse détaillée des mesures du gouvernement pour expliciter la logique et la cohérence de la "révolution" Macron

L'art de la guerre, l'enjeu de la loi travail : analyse des stratégies du gouvernement et du front social 

Sur le caractère illégitime de la politique du gouvernement : Et maintenant ? bilan post électoral

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 21 septembre 09:31

    Ben dis donc ça ratisse large.


    L’inconvénient d’égrainer des revendications qui n’ont rien à voir, c’est que peut importe le nombre de manifestants, on ne sait pas quel nombre manifeste contre quoi.

    Donc ça baisse la légitimité unitaire des revendications.

    Je n’irai pas manifester. Dire « pas content » pour dire « pas content », ça ne sert à rien. Même si je suis tout à fait d’accord avec grand nombre de ces raisons.

    • Le421 Le421 21 septembre 18:42

      @bibou1324
      Je suis d’accord mais je dis rien, des fois que.
      Par contre, pour sortir les marrons du feu, pas de souci.
      On connaît.


    • V_Parlier V_Parlier 21 septembre 19:45

      @bibou1324
      D’ailleurs, honnêtement, les mesures combattues sont déjà appliquées (officieusement mais sans lésiner) depuis Hollande, à l’exception de cette phase 3 de refonte du code du travail et de l’histoire des 50 euros d’APL (la « bombe atomique » du moment, la révolution suprême). Quant à la fiscalité ça change d’une année à l’autre depuis des lustres alors...
      Je suis sûr que parmi les manifestants il y a des hollandistes et/ou des hammonistes, alors rien qu’à l’idée de rencontrer de tels hypcrites, c’est sûr que je fuirai le quartier quand ils seront dans la rue.


    • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 21 septembre 20:20

      @bibou1324

      Bonjour. Ca ratisse large c’est un peu le but, mais derrière toutes ces mesures se cache une idéologie et une politique cohérente, le néolibéralisme.

      A chacun de se motiver en fonctions des problèmes qui lui sont le plus cher.

    • JP94 21 septembre 23:37

      @Lonesome Cowboy

      Ce n’est pas exactement que ça ratisse large ( pour ramener du monde aux manifsà mais que les attaques du gvt Macron, elles, portent sur un large front, et sont une sorte de Barbarossa contre tous nos droits !

      Alors oui, Macron ( le Patronat) attaque tous azimuts, fini le sourire figé maintenant c’est le Macron outiil du Medef qui sort les crocs ... et effectivement combattre la oolitique de Macron implique de se mobiliser largement contre toutes ses attaques qui sont corrélées par le fait que l’ensemble des droits est attaqué ; santé, travail, logement, salaires, éducation etc ... et même, la Constitution démocratique de notre pays car Macron ne respecte pas le débat inhérent au fonctionnement démocratique des institutions. Il ne respect pas les salariés et crache sur ceux qui luttent ... enfin tout cela est normal : ceux qui luttent sont les héritiers de la Résistance tandis que le Patronat était collabo. Donc Macron poursuit la lutte de la classe qu’il défend et adopte des méthodes naturellement antidémocratiques, comme ses ancêtres idéologiques...

    • Lugsama Lugsama 22 septembre 09:58

      @JP94

      Traite de collabo celui qui supporte toutes les dictatures marxistes.. quel cirque.


    • Yvance77 Yvance77 21 septembre 10:14

      Désolé de venir casser l’ambiance, mais il y a une seule et bonne raison de ne pas faire ce genre de manif à papa :


      • cela sert à peau de couille (et accessoirement cela sert les édiles)
      L’unique et seule solution pour sortir de ce merdier libéral est et restera la révolte citoyenne et la grève générale qui à bouffer du foin pendant des mois.

      Les seuls qui détiennent les clefs sont les routiers ; enfin les français qui restent tellement cette profession a a été dérégulée et non sans raison à mon avis ! Eux ont le pouvoir de faire le blocus qui mettra à genoux les salauds qui nous gouvernent

      • alinea alinea 21 septembre 14:30

        @Yvance77
        Vous oubliez l’énorme vertu de l’encouragement ; quand chacun rumine dans son coin, il s’étiole, si tous le font dans le rue, ils s’encouragent ! C’est pas rien.


      • Fergus Fergus 22 septembre 09:47

        Bonjour, alinea

        Tu as raison. Mais les temps ne sont pas à la mobilisation. On le savait, mais la dérisoire participation d’hier aux manifestations en est une éclatante démonstration.

        Et Yvance77 se trompe quand il mise sur une grève générale - comme l’a fait Mailly pendant des années en pure perte - car un tel mouvement est encore plus improbable.

        En réalité, je réaffirme ici que les Français sont globalement satisfaits de leur sort. Et pour cela, point n’est besoin de rouler sur l’or, il suffit d’être logé et de disposer d’une voiture, de tous les équipements ménagers, d’un ordinateur et d’un smartphone. Ce dont dispose l’écrasante majorité de la population. Dès lors, comment cette population - sourde aux avertissements sur les régressions sociales contenus dans les ordonnances - pourrait-elle se mobiliser alors que les plus précaires ne bougent pas eux-mêmes ?

        Il faut être lucide : dans les cortèges, il n’y a plus désormais que des militants !


      • socrate socrate 22 septembre 17:21

        o@Fergus
        Pas mal comme raisonnement. Il y ceux qui ont enfin réussi à payer leur BM est qui se considèrent faisant partie des classes aisées et ceux qui roulent en guimbarde.
        J’ai toujours pensé qu’il y avait deux France. deux mondes qui s’ignorent et dont on dit que tout cela fait d’excellents français, un peu comme en 40.


      • Fergus Fergus 22 septembre 17:49

        Bonjour, socrate

        A mon avis, il n’y a pas « deux France », mais trois !

        La France d’en-haut, individualiste, arrogante et cynique dont Macron est une sorte d’archétype.

        La France d’en-bas, constituée des salariés et retraités modestes, des précaires et des sans-emploi.

        La France du milieu, celle qui, trop souvent, jette un regard d’envie sur celle d’en-haut et un regard condescendant ou méfiant sur celle d’en-bas. Un schéma que l’on retrouve généralement dans les moyennes et grandes entreprises ! 


      • canard54 canard54 22 septembre 19:24

        @Yvance77 Bonjour ;

        Bien vu, bien dit


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 22 septembre 22:17

        @Fergus

        Bonsoir,

        Vous passez sous silence le mal-être psychologique qui mine les Français depuis l’épouvantable triade de malfaisants : Sarko-Hollande et maintenant Macron. La psychologie de masse comporte bien des mystères et la surprise peut-être au coin de la rue....


      • Fergus Fergus 22 septembre 22:29

        Bonsoir, Nicole Cheverney

        Vous n’avez pas tort. Mais autant je constatais ici et là dans les discussions en ville une volonté d’opposition - même si elle était déjà ténue - contre la loi El Khomri, autant là c’est quasiment le calme plat, comme si les gens avaient intégré les contre-réformes comme un passage obligé et validé par les résultats électoraux de mai et juin.

        Cela dit, rien n’est encore joué : il suffit parfois d’un élément mineur pour déclencher une réaction d’ampleur. D’où la prudence du gouvernement qui désamorce ici la grogne des routiers, là celle des paysans, ou bien encore les velléités des étudiants de la Fage.


      • socrate socrate 23 septembre 14:04

        @Fergus
        Pour la France d’en haut j’avais volontairement oublié de la mentionner car elle ne fait plus partie depuis longtemps de la France et encore moins de mon univers. Merci pour cette rectification qui s’imposait.


      • Pyrathome Pyrathome 21 septembre 13:44

        Et avec plus de 2000 CRS en arrêt maladie pour protester eux aussi.....




        Maqueron va t-il endosser l’habit de crs aussi ??? smiley

        • Le421 Le421 21 septembre 18:43

          @Pyrathome
          Exact...
          Même les poulets ne sont pas contents !!

          Quoique CRS, normalement, ça vote Le Pen, non ???  smiley


        • Prophète Prophète 24 septembre 20:28

          @Le421

          J’espère bien qu’il votent nationaliste eux qui portent un uniforme avec un drapeau tricolore dessus ! 

          A PROPOS DE LA GREVE DES CRS

          Je suis soulagé de cette « épidémie somatique », même si je ne me fait pas d’illusion, ce sont des syndicat de police qui demandent du pognon et du matériel que macron leur donnera surement.

          Je préférerais qu’il assurent tout simplement l’escorte des manifestation en respectant le droit de manifester a la lettre, sans appliquer les ordre de sabotages ou d’entrave de l’exécutif. 

          Pas avec des bouclier et des herse, juste en uniforme bleu de tissu et armes symboliques, escortant, faisant de la gestion de foule, faisant des contrôles de sacs, de visage, d’ébriété .

          La police anti-émeute dois rester en réserve tant qu’il n’y a pas d’émeute. Elle n’est ni une milice privé pour dérouter la manif du quartier chic, ni une force gouvernementale pour intimider l’opposition.

          CELA DIT

          On as besoin de vous pour péter la gueule aux espagnols en armure qui n’ont rien a foutre la. Sérieux les mercenaires étrangers il sont cramable en début de cortège a l’inspection de sac.

          On as besoin de vous pour comprendre les « création d’incidents » par ce ya des échange de cris et langage des signe avant chaque incident c’est pas toujours « les flics en civil qui l’ont vu venir ».

          REVENEZ !


          ++
















        • alinea alinea 21 septembre 14:31

          Je me trompe ou j’ai lu cet article il y a déjà un moment ?


          • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 21 septembre 16:54

            Presque, il s’agissait d’un autre article donnant « 12 raisons de manifester le 12 » qui ne visait que la loi travail ;)


            • alinea alinea 21 septembre 17:41

              @Lonesome Cowboy
              ah bon, j’ai eu peur d’avoir des symptômes de « déjà vu » ; ceci dit cela prouve que je fais un burn out parce que d’habitude j’ai bonne mémoire !
              Il faut dire que je suis tellement d’accord avec tout que je lis assez vite ! smiley


            • Le421 Le421 21 septembre 18:46

              @Lonesome Cowboy
              Vous avez oublié le cadeau de 300 millions sur les taxes des hauts salaires dans les banques et assurances... Une paille !!
              Avec un banquier aux commandes, vous pensiez quoi ??

              Sans déconner.
              La couche que se tiennent certains...
              Pas de médoc pour ça, à part le suicide !!  smiley


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 septembre 19:31

              Bonjour,
              .
              « Après le code du travail, la sécurité sociale figure en ligne de mire du président Emmanuel Macron et de ceux qui l’ont installé au pouvoir »
              .
              Ceux qui ont installé E. Macron au pouvoir c’est entre autres la city de Londres voire l’oligarchie financière tout court qui possède et contrôlé également les grands médias qui à promu Macron comme aucun autre candidat durant une année avant l’élection présidentielle 2017.
              .
              A Londres, Macron aurait levé plus de 12 millions d’euros, son entourage dément
              http://www.lejdd.fr/Politique/A-Londres-Macron-a-leve-plus-de-12-millions-d-euros-783955
              .
              Emmanuel Macron (le « Mozart » de la finance) : Le succès du marathon des dons
              Du jamais-vu. En un an, le leader d’En marche ! a récolté près de 9 millions d’euros de dons ! A la manœuvre, Christian Dargnat, un quinquagénaire qui a dirigé sept ans une filiale de BNP Paribas et a longtemps pratiqué le marathon à haut niveau… Cocktails-débats avec de riches mécènes, mailings, tournées à Londres, Bruxelles, New York… Emmanuel Macron a utilisé toutes les ficelles de la levée de fonds. Au point d’être ciblé par Benoît Hamon durant le débat télévisé du 20 mars, sur l’air du « candidat des riches tenu par les lobbys ».
              https://www.challenges.fr/election-presidentielle-2017/enquete-l-argent-des-campagnes-qui-finance-macron-fillon-hamon-le-pen-et-melenchon_464055
              .
              Macron : quand le vernis craque - Journal du vendredi 10 mars 2017
              https://www.youtube.com/watch?time_continue=253&v=vOu-tk41gQw
              .
              Emmanuel Macron aurait financé sa campagne avec l’argent du ministère de l’Économie
              https://francais.rt.com/france/32934-emmanuel-macron-aurait-finance-campagne-argent-bercy-ministere-en-marche
              .
              « Macron Leaks » : les secrets d’une levée de fonds hors norme
              Christian Dargnat n’est autre que l’ancien directeur général de BNP-Paribas Asset Management, branche du groupe bancaire chargée de la gestion d’actifs. « Marcheur » de la première heure, il a tout lâché en avril 2016 pour organiser « à titre bénévole » le financement de la campagne de son ami Emmanuel Macron. Dargnat, c’est l’homme du coffre-fort. Pendant des mois, il a multiplié les rendez-vous discrets, les dîners confidentiels et les mails de relance pour les riches donateurs, en plein accord avec l’actuel locataire de l’Élysée.
              .
              Ce courriel du 13 février est adressé au collectionneur américano-allemand Olivier Berggruen, une figure incontournable du marché mondial de l’art. Dès le lendemain, le riche New-Yorkais répond favorablement à la demande de Dargnat en promettant « de contribuer à 4 000 euros au mouvement et 4 000 euros au candidat ». Un virement est effectué deux jours plus tard : 8 000 euros en un message, voilà qui témoigne d’une redoutable efficacité.
              https://www.mediapart.fr/journal/france/210517/macron-leaks-les-secrets-dune-levee-de-fonds-hors-norme?onglet=full
              .
              En réalité, c’est dès le printemps 2016 que les plus fidèles soutiens d’Emmanuel Macron se sont discrètement activés pour organiser de façon méthodique la mobilisation de riches contributeurs. Emmanuel Macron est encore à Bercy, mais il veut déjà tout faire pour se présenter à la présidentielle. Une véritable « task force » s’organise alors autour de Christian Dargnat, le président de l’association de financement d’En Marche ! (AFCPEM). Dans cette petite équipe soudée, on trouve Emmanuel Miquel, capital-risqueur chez Ardia et trésorier de la même association, mais aussi deux de ses anciens camarades de HEC : Stanislas Guerini, directeur de l’expérience client chez Elis, délégué du mouvement à Paris et aujourd’hui candidat aux législatives dans la capitale ; et Cédric O, un jeune directeur d’usine du groupe Safran, ancien du cabinet de Moscovici à Bercy. Cédric O, garçon discret qui fuit les médias, a endossé le costume de mandataire financier de la campagne, dont il est un des couteaux suisses les plus efficaces.
              https://www.mediapart.fr/journal/france/210517/macron-leaks-les-secrets-dune-levee-de-fonds-hors-norme?onglet=full
              .
              Le 1er juin 2016, le conseiller de dirigeants d’entreprise Édouard Tétreau, un temps protégé par l’ancien PDG d’Axa Claude Bébéar, accueille l’un des tout premiers grands cocktails parisiens. « Durée : 1 h 30, dont passage Emmanuel d’1 h 00 », note minutieusement l’équipe d’En Marche !. Tout est millimétré : « Salutations 15 min/speech 20 min/Q&A [questions/réponses – ndlr] 20 min/sortie 5 min. » Les invités sont triés sur le volet : une trentaine de « quadra, hors CEO [PDG – ndlr] CAC40 ». Une semaine plus tard, Édouard Tétreau renouvelle l’expérience pour une nouvelle cible. Cette fois, 32 personnalités issues de « différents cercles (avocats, conseil, lobbying, édition, etc.) » sont concernées. Ne reste qu’à valider la liste d’invités. Mais « attention ! », alerte En Marche !, « un partner d’Image 7 », la boîte de la communicante Anne Méaux, qui conseille François Fillon, fait partie des convives potentiels.
              https://www.mediapart.fr/journal/france/210517/macron-leaks-les-secrets-dune-levee-de-fonds-hors-norme?onglet=full
              .
              E. Macron est le candidat de l’oligarchie financière ...
              .
              Le généreux cadeau d’Emmanuel Macron aux banquiers et assureurs les plus riches Emmanuel Macron a fait inclure dans le budget 2018 une mesure fiscale très bienveillante pour les banques et les assurances travaillant à Londres mais qui s’appliquera finalement aussi à celles installées en France. Au total, encore un beau paquet de millions d’euros de baisses d’impôts pour les plus fortunés.
              https://www.marianne.net/politique/le-genereux-cadeau-d-emmanuel-macron-aux-banquiers-et-assureurs-les-plus-riches
              .
              Alors la la boucle est boucle quand il « remercie » ceux qui l’ont catapulté au poste suprême !
              .
              E. Macron obéit au dictat de la commission européenne, aux directives européennes et ceci se traduit par l’application des GOPE’s !
              .
              Le programme d’Emmanuel Macron mis à jour : La Commission européenne vient de publier les « GOPÉ » pour 2017-2018
              https://www.upr.fr/actualite/gope/programme-demmanuel-macron-mis-a-jour-commission-europeenne-vient-de-publier-gope-2017-2018
              .
               


              • benyx 21 septembre 19:33

                Bof, 90% des Français ont veauté pour les candidats du système, qu’ils ne viennent pas pleurer maintenant. Personnellement je choisirai l’expatriation !


                • V_Parlier V_Parlier 21 septembre 19:50

                  @benyx
                  C’est en effet drôle de voir que Macron devient soudain impopulaire dans les sondages alors qu’il n’y a eu jusqu’à maintenant aucune surprise par rapport à ce qui était prévu. C’est un programme européiste, simplement.


                • Blé 22 septembre 05:58

                  @V_Parlier

                  Pouvez-vous citez où, quand, comment, Macron a parlé durant sa campagne électorale de réduire de 5 € les A P L, de donner une toute puissance au patronat, de désorganiser une fois de plus l’école élémentaire en exigeant de réduire les classes C P sans donner les moyens y affairant, d’augmenter la C S G des retraités etc..., etc...

                  Avez-vous compris que Macron imposerait le modèle anglo-saxon (le même que subit les allemands pauvres) c’est à dire en fin de compte prétendre que si les pauvres sont pauvres ou s’ils sont au chômage, ce n’est pas à cause de choix politique où l’économie de marché domine mais c’est à cause de l’individu. C’est bien connu, s’il y a du chômage c’est à cause des chômeurs.


                • V_Parlier V_Parlier 22 septembre 19:09

                  @Blé
                  « Avez-vous compris que Macron imposerait le modèle anglo-saxon » (?)
                  Ben... je vais peut-être vous choquer, mais pour qui n’était-ce pas évident ?

                  Vous croyez peut-être qu’on va à ce niveau de détail (les APL et autres recalculs de taxes et prestations) dans un programme ? Moi je n’ai jamais vu ça. Mais ce qui est appliqué est très cohérent par rapport au discours d’appel. Les mots « flexibilité, réformes, libérer le travail, mondialisation » étaient plus qu’explicites : On s’alignera par tous les moyens possibles sur les « low cost countries » car le libre échange est sacré. Et comme les salaires ne peuvent baisser plus que ce qu’on touche sans travailler, il y a alignement général bien entendu. Circulez, il ’y a rien à voir. Le reste n’est que tourner autour du pot.


                • pipiou 21 septembre 19:35

                  Bon au moins on sait que l’auteur est « contre ».

                  Si tous les Français étaient POUR quelque chose on aurait un super pays...


                  • V_Parlier V_Parlier 21 septembre 19:52

                    @pipiou
                    Par exemple pour lancer une nouvelle guerre civile (un « printemps ») quelque part ?
                    Là dessus en général ils sont tous d’accord à quelques exceptions près.
                    Au moins il semble que pour l’instant, de ce côté là, ce soit plus calme que sous Sarkhollande.


                  • Lonesome Cowboy Lonesome Cowboy 21 septembre 20:22

                    @pipiou

                    Lisez la liste, il y a des « pour » aussi ;)



                  • Ratatouille Ratatouille 22 septembre 00:54

                    Un truc qui est sûr,si je viens avec une chaise roulant ,tout le monde va me pousser ,j’en doute pas,mais si les CRS chargent ,qui va me ramener à la maison,là c’est moins sur .je vais regarder tout ce bazars à la télé avec mon voisin de 80 ans ancien CRS en retraite, ALLEZ Y ... ! nous on adore .
                    bon c’est l’euphorie sportive et notre jeunesse rougeoyante est passé ,mais l’heure est grave pour nous ,avec un pied dans la tombe et un doigt dans le corbillard ,les anciens ennemies se rabibochent
                    avant le saut ultime dans le rectangle magique .FOUTEZ VOUS SUR TRONCHE , nous on s’en branle ,on est déjà mort.
                     


                    • kalagan75 22 septembre 08:31

                      « Pour rencontrer des gens sympas et vivre un moment de solidarité dans la chaleur humaine »


                       smiley

                      • rocla+ rocla+ 22 septembre 10:00

                        c’ est super la grève , on voit défiler  des gens avec des pancartes .où c’ est marqué :


                         on veut des sous on veut  des sous  on veut des sous ....

                        Quelques loubards  défoncent quelques vitrines de ces salauds de riches commerçant ....

                        pendant que les défiler défilant dans le défilé agitent des pancartes où c’ est marqué  : 

                        on veut des sous on veut  des sous  on veut des sous ....

                        et le lendemain  le syndicat y dit on était 4 milliards 

                        et la Police dit    tout au plus de millards 

                        pus les défileurs  rentrent à la maison en mettant   la pancarte de côté pour la prochaine

                         manif et ils diront on veut des sous on veut  des sous  on veut des sou on veut des sous on veut  des sous  on veut des sou on veut des sous on veut  des sous  on veut des sou on veut des sous on veut  des sous  on veut des sous

                        • pipiou 23 septembre 11:51

                          @rocla+

                          Tu n’as pas d’amis ? 2 solutions :
                          inscris-toi sur meetic ou bien viens défiler dans la rue avec nous smiley


                        • rocla+ rocla+ 23 septembre 12:08

                          @pipiou


                          T’ as raison  j’ avais aller me promener avec  des moutons bêlants derrière 
                           des pancartes , j’ ai d’ autres idées  que  de parler à des coulllons attendant 
                          tout de l’ état ...

                        • foufouille foufouille 23 septembre 12:24

                          @rocla+
                          tu attends ta retraite de l’état tous les mois


                        • rocla+ rocla+ 23 septembre 12:53

                          @foufouille


                          J’ attends que  les crevures comme toi crèvent .

                        • foufouille foufouille 23 septembre 13:28

                          @rocla+
                          tu peut toujours attendre, grosse raclure.
                          si tu avais vécu le quart de ce que j’ai eu tu serais crevé dans le caniveau où tu es né.


                        • Lugsama Lugsama 22 septembre 10:03

                          Manifester contre le résultat d’élections vielles de quelques mois.. Qui s’étonne de ce bide absolue ?


                          • Albert123 22 septembre 11:58

                            « 22 raisons d’aller manifester »



                            au moins vu de là bas vous ne risquez pas de souffrir des gaz lacrymogènes, ni des matraques.





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires