• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > À cause de Lactalis, Auchan, Leclerc, Intermarché et tutti quanti « dans le (...)

À cause de Lactalis, Auchan, Leclerc, Intermarché et tutti quanti « dans le KK » !

- « Maman, caca ! Ouin ! Ouin ! Ouin ! »

- Boudioù mais qu’est-ce qu’il a ce petit. Qu’est-ce que tu lui as donné à manger Jennifer ?

- Ben, comme d’habitude, du lait premier âge.

- Que tu as acheté où ?

- Chez Leclerc je crois, mais j’en ai aussi de Carrefour, d’Auchan, d’Intermarché, etc. Ils vendent tous les mêmes produits industriels.

- Mais enfin, tu es au courant qu’il y a un sérieux problème avec les laits Lactalis qui seraient bourrés de petites bêtes, les salmonelles, qui filent la chiasse ?

- Bien sûr que je suis au courant. Pour qui tu me prends ? Mais enfin, si ces produits sont en rayon, avec tout le ramdam qu’il y a sur cette affaire, c’est qu’il s’agit de produits sains, provenant d’une usine non contaminée, il me semble !

- Il te semble bien. Sauf que ce n’est pas le cas. La grande distribution dans son ensemble a continué à vendre les produits Lactalis douteux, même après le déclenchement de l’affaire.

- Merde. Mais ce sont des fumiers !

- Je te le fais pas dire, Jenny. Alors c’est quoi ? « Erreurs imputables au personnel » comme voudraient faire croire les grands patrons de la grande distribution qui se confondent en excuses – ça ne coûte pas cher et ça donne une bonne image -, ou bien réflexe mercantile de margoulins ne voulant surtout pas perdre un centime et donc refilant sciemment aux clients des produits qui auraient dû être retirés !

- Mais enfin, à quoi sert la Répression des fraudes ?

- Ils font ce qu’ils peuvent, mais ils peuvent peu depuis que les Sarkotrafiquants ont saccagé ce service. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), au niveau effectif, est passée de 3 800 agents en 2002 à 2 800 aujourd’hui ! Pour contrôler tout ce qui se bouffe, tout ce qui se vend en France. Alors les contrôles de la DG comme ils disent, les patrons de la grande distrib s’en battent allègrement les aliboffis ! De plus, lors de la visite de contrôle dans l’usine Lactalis concernée, les fonctionnaires « accommodants » ont contrôlé non pas les installations fabriquant le lait mais celles fabriquant les céréales ! Le Canard enchaîné de cette semaine s’en délecte, si je puis dire !

- Mais enfin, Kevin, si on ne peut même plus faire confiance à ces grands magasins et, pire, à des entreprises de taille mondiale comme Lactalis, qu’est-ce qu’il faut faire ?

- Parlons-en de Lactalis, Jenny. Après avoir tenté d’assassiner le véritable camembert et les meilleurs fromages de France au lait cru, après avoir asphyxié et poussé au suicide de nombreux éleveurs, Lactalis empoisonnerait les bébés ? Pourtant, dans des publicités multisupports, Lacatalis met en avant la qualité du lait français et le savoir-faire des producteurs… qu’elle met sur la paille. Une manière de se ménager la presse, grâce à des budgets pub généreux… que l’on peut suspendre en cas de « mauvais articles ». Ben voyons.

- Lactalis est pourtant l’exemple d’une petite PME familiale de province – Besnier - qui a brillamment réussi en se hissant au premier plan tant européen que mondial. Chapeau !

 - Oui mais on ne réussit dans ce monde sans pitié, sans foi ni loi, des multinationales qu’en piétinant allègrement ses sous-traitants et ses producteurs. Et qu’en agissant souvent aux limites de la loi. Ainsi, en 2000, le groupe, qui s’appelait encore Besnier, a été condamné pour « fraude sur le lait et publicité mensongère » pour mouillage (ajout d’eau) systématique du lait de consommation (https://fr.wikipedia.org/wiki/Lactalis). En décembre 2012, le Canard enchaîné dénonce les pratiques du groupe, l’accusant de vendre du lait UHT pour du lait frais pasteurisé, au prix bien plus élevé. Cette fraude a été découverte en 2010 lors d’un contrôle d’une laiterie dans l’Ille-et-Vilaine par la répression des fraudes. Le parquet de Rennes n’a cependant pas donné suite à leur rapport en raison d’un vide réglementaire.

En mars 2015, l’entreprise est condamnée dans l’affaire dite du « Cartel du yaourt », pour entente illicite sur les prix et les appels d’offres pour produits laitiers frais vendus sous marque de distributeur à une amende de 56,1 millions d’euros, par l’Autorité française de la concurrence. Le groupe a aussi tenté de faire modifier par l’INAO (institut national des appellations d’origine) le cahier des charges très strict des AOC (appellation d’origine contrôlée) fromagères afin de pouvoir vendre sous ce label prestigieux ses camemberts industriels au lait pasteurisé ou thermisé. Lactalis a perdu mais dans les rayons des grandes surfaces, il faut vraiment avoir l’œil exercé pour trouver des vrais camemberts (portant le logo AOC ou AOP) au milieu des flopées de fromages industriels agrémentés de belles images et de mentions ne voulant rien dire…

- Mouais… Pas très rassurant tout ça. Alors qu’est-ce qu’on fait Kevin ? On achète une vache ?

- Pourquoi pas. Je te verrais bien en bergère, et je te trousserais allègrement sur les meules de foin. Hummm !

- Arrête ! Lâche-moi, c’est pas le moment de la gaudriole.

- C’est toujours le moment Jenny ! Bon, je me la remets sous le bras, mais ce qu’on peut faire, c’est essayer d’éviter tous les produits de la pieuvre Lactalis :

Fromages :

- la marque Président regroupe 150 produits, dont de nombreux fromages : camembert, mais aussi cancoillotte, brie, chèvre, emmental, comté, fromage râpé, cheddar, mimolette, fêta, etc. ;

- Bridel (camembert, emmental), et ses différentes gammes : Bridélight, Rondelé ;
Camembert : Lanquetot, Lepetit ;

- Le Roitelet (brie, camembert et coulommiers) ;
Société : roquefort, fêta Salakis, les fromages basques Istara et le Corsica ;
Galbani et ses fromages italiens : mozzarella Santa Lucia, gorgonzola, parmesan, mascarpone, pecorino, etc. ;

- Bel : Babybel, La Vache qui rit, Sylphide, Leerdamer, Boursin, Kiri, etc..

Lait :

- Lactel : lait UHT, lait de croissance (Eveil), spécialités dédiées aux enfants (Max), aux sportifs (Sporteus), sans lactose ;

- Bridel ;

- Et à l’étranger : Parmalat, Puleva.

Yaourts et desserts lactés en « joint-venture » avec Nestlé : La Laitière, Sveltesse, Yoko, Nestlé, B’A, etc.

Beurres et crèmes :

- Marques Président, Bridel et Galbani.

Nutrition infantile :

- Celia : lait infantile en poudre pour les 0-3 ans, céréales infantiles ; Picot ; Milumel.

Autres produits :

- de la nutrition pour les sportifs : marque Apurna ;

- des produits pour la restauration (comme le beurre en portion individuelle) et des ingrédients comme le sérum et le lait en poudre pour les professionnels de l’agroalimentaire ou de la pharmacie.

Pour la grande distribution :

- des produits du groupe sont vendus sous l’enseigne de Casino, Carrefour, Système U, Auchan, Aldi ou Lidl

 

Sources :

https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/11/2702193-laits-pour-bebe-le-choix-du-retrait-massif.html

http://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/contamination-a-salmonella-agona-de-jeunes-enfants-extension-des-mesures-de

https://www.mediapart.fr/journal/france/230816/lactalis-les-secrets-financiers-de-lempire-du-lait?onglet=fullhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Lactalishttps://www.quechoisir.org/fiches-repression-des-fraudes-presentation-de-la-dgccrf-n14421/

Illustration X - Droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 11 janvier 13:56

    Bonjour Victor

    Nous parlons de la même chose ou presque, c’est un scandale d’Etat, car à priori le danger est bien plus grand que certains tentent de le faire croire.

    Il est assez étrange que ces faits remontent à autant de temps et que les ministères aient posés le contexte bien plus tard. Les dérivés de tels actes seront-ils à la hauteur des sanctions prévues par la loi ? Les grands esprits de lucidité se retrouvent à ce stade. Les scandales laisseront surement plus de traces que certains organismes impliqués ne le laissent croire. Mais c’est réellement plus que grave puisque comme je l’indique en ce moment 65 pays sont touchés. Après l’affaire Servier  Celui que la professeur Irène Frachon fit surgir de l’ombre, Où se trouvent les crédibilités ?  smiley

    Excellent article et je le pulse

    Bien à toi

    Le Panda


    • foufouille foufouille 11 janvier 14:05

      "Point de situation au 21 décembre :

      Le 21 décembre, en application du principe de précaution, le groupe LNS a rappelé la totalité la totalité de ses produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l’usine de Craon depuis le 15 février, en raison d’une contamination dispersée qui s’est installée dans l’usine. Les analyses des produits finis n’ont pas révélé de non-conformité.

      Il n’y a pas à ce jour de signalement de contamination chez les nourrissons en lien avec les produits concernés par ce nouveau rappel.

      Un point épidémiologique est en ligne sur le site de Santé publique France."


      • Le Panda Le Panda 11 janvier 14:19

        Le’> Lien

        Voici la vidéo dont je faisais allusion

        Cdt


        • bob14 bob14 11 janvier 15:25

          Lactalis, un scandale sanitaire Français de plus !..le scandale du Distilbène..le scandale de l’hormone de croissance..du chlordécone..du sang contaminé..de l’amiante..de l’Isoméride..du Mediator..de la Dépakine.. du nouveau Levothyrox ..Vous remarquerez qu’à chaque fois les gouvernants n’ont aucune responsabilité dans ces scandales ?..C’est l’exception Française ?..Y a eu les huitres..le foie gras..la vache folle..la viande de cheval qui se transforme en boeuf..le pain qui rend fou..etc.. smiley


          • FreeDemocracy FreeDemocracy 11 janvier 23:36
            @bob14

            fuck them all smiley

          • Trelawney Trelawney 11 janvier 15:42

            Le problème de cette bactérie est récurrente dans cette usine et chez Lactalis en générale.

            Cette bactérie qui est identique à celle de 2008 dans la même usine, doit certainement provenir d’un élevage voisin. Une bactérie ne peut vivre que dans un atmosphère chaud et humide. Avec les nettoyages au désinfectant réguliers, il est difficile pour cette bactérie de vivre plus d’un mois dans une usine de ce type.
            Oui mais voilà Lactalis pour faire du « bio » privilégie les circuits courts (éleveur locaux) et une traçabilité de son lait. Dans le même temps, les éleveurs financièrement affectés par la baisse du prix du lait n’ont plus les moyens de préventions nécessaires pour offrir un lait de qualité et sans bactérie.
            Alors les services de l’état ferment les yeux en se disant que la diarrhée chez le nourrisson c’est plus un problème de couches pampers que de déshydratation.
            Et c’est comme cela que 11 millions de boites de lait potentionellement infecté courent dans la nature.
            Parce qu’on peut dire que Leclerc, Intermarché, Auchan, Carrefour (les pourris de commerçants) ont continué à vendre du lait, mais aussi plus de 8000 pharmacies qui pensaient en toute bonne fois, comme les grandes surfaces, que ce lait n’était pas infecté puisqu’ils continuaient à le recevoir. Mais aussi les maternités françaises et les hôpitaux publics qui aussi continuaient à en recevoir.

            Pour l’instant personne ne sait où sont ces 11 millions de boites et il y a de forte chance qu’elles se retrouvent dans les prochains mois en Afrique ou Amérique Latine.

            A un jour de la visite de Macron en Chine c’est cocasse de se moquer des problèmes sanitaires chinois à propos de quoi au faite ? Oh du lait infantile infecté !

            je serais un pays étranger, je me méfierai de l’agro alimentaire français

            • Xenozoid Xenozoid 11 janvier 15:47

              @Trelawney
              Pour l’instant personne ne sait où sont ces 11 millions de boites

              ça ne ressemble pas a un circuit court


            • Trelawney Trelawney 11 janvier 16:04

              @Xenozoid
              Le problème est connu depuis aout 2017 et personne n’est intervenu pour identifier les boites ce qui fait un total de 11 millions de boites potentiellement infectés qui ont été diffusé en France et à l’étranger. Les lots retirés sont les lots de la première semaine de décembre. Les services de l’état ne sont pas allés au delà de cette semaine. D’ailleurs le fonctionnaire responsable du contrôle dans l’usine n’a contrôlé que les céréales et pas le lait (comme il est dit dans l’article)

              La société Lactalis a continué à fournir en lait, les grandes surfaces, les hôpitaux et pharmacies. De toute façon rien ne lui interdisait de le faire. Elle est dans son droit.


            • Xenozoid Xenozoid 11 janvier 16:13

              @Trelawney

              donc le circuit n’est pas court et de tout façon innhérent d’un systeme, a courte responsabilité surtout économique et politique, le circuit induisant une économie locale, est court


            • foufouille foufouille 11 janvier 16:19

              @Trelawney
              c’est juste quelques boites qui ont été contaminé. le lait a bien été contrôlé et retiré.
              la contamination vient bien de l’usine comme en 2005.


            • Trelawney Trelawney 12 janvier 08:08

              @Xenozoid
              Le « circuit court » est un argument de vente pour ces groupe tentaculaires, afin de justifier leur emprise locale (le coté terroir). Ils le font par des contrats d’achats de matières premières aux agriculteurs locaux mais ne s’interdisent pas d’acheter les compléments ailleurs.

              Il ne faut pas oublier que l’agro alimentaire français est un fer de lance industriel qui permet d’exporter des produits dans le monde (c’est bon pour la balance commerciale). Et tout tourne autour de « l’excellence » (roquefort, camembert, charcuterie etc). Dans ce domaine, la France a une réputation de sérieux.
              Mais cet événement, même s’il n’a fait aucune victime démontre par les carences auprès des services de l’état, de l’industrie et des grandes surfaces, que ce n’est plus le cas

            • Ruut Ruut 11 janvier 15:45

              A quand la fin les Responsables JAMAIS coupables.
              ça as le mérite de rappeler au citoyen que les produits industriels, c’est toxique et dangereux pour la santé.

              Vivement un loggo produit industriel, mauvais pour votre santé, l’histoire de pouvoir éviter d’acheter en connaissance de cause, ces produits toxiques, comme ils le font avec les clopes.


              • Xenozoid Xenozoid 11 janvier 15:50

                @Ruut

                ils devraient faire ca avec la guerre aussi(toute pub),avec le prix des assurances


              • foufouille foufouille 11 janvier 16:20

                @Ruut
                tu as beaucoup plus de risque avec du lait cru entier bio.
                il suffit de le faire bouillir 2mn ...........


              • Le421 Le421 11 janvier 19:50

                @Ruut
                Les fameux EGA n’ont même pas été capables d’accepter de nutriscore...
                Macronie ? Pays de charlots... Et mal rasés en plus !!


              • Ruut Ruut 12 janvier 16:21

                @foufouille
                Sauf que lorsque bébé a faim les 2 mn c’est long (+ refroidissement) et les 45 secondes du micro onde tentantes.

                La confiance n’exclue JAMAIS le contrôle.


              • foufouille foufouille 12 janvier 16:58

                @Ruut
                tu le prépares avant et le met au frigo.
                c’est obligatoire avec du lait cru ou bio non pasteurisé.
                pareil pour le thermisé.
                tu peut contrôler autant que tu veut le risque zéro n’existes pas.



                • BOBW BOBW 11 janvier 18:37

                  « Aquella soucietà pouisoun es una bèla cagada » : Soyons nombreux à boycotter ses produitsfaisons le savoir et avertissons sévèrement les grandes surfaces qui ne les ont pas retirés de la vente !...


                  • BOBW BOBW 11 janvier 19:23

                    @BOBW:N’oublions pas que l’Etat est complice du fait de la suppression d’un millier de contrôleurs dans les grandes surfaces !...


                  • ASTERIX 16 janvier 18:43

                    @BOBW

                    Iil y en a une qui devrait ETRE dans LE CACA MME BUZIN-LEVY qui non contente de couvrir son mari DIRECTEUR DE ’LINSERM GROS CONFLIT D INTERTS ET D ENRICHISSEENT DU COUPLE  !!!

                    MR LEVY-BUZYN COMME tous les escrocs ils ont une multitude noms..............................

                    qu attendent mrs MACRON ET PHILIPPE POUR LA VIRER surtout pour sa déficience et ses

                    retards MONSTRUEUX qui ont COUVERT LACTALYS ils attendent 9mois POUR SECOUER

                    BESNIER-LACTALYS

                    COMME MEDIATOR LACRALYS COMBIEN DE MORTS ???????????????
                    BELE MENTALITE DE CE COUPLE ODIEUX


                  • baldis30 11 janvier 19:38

                    Bonsoir et meilleurs vœux puisque je n’avais pas encore eu l’occasion de vous croiser cette année !

                    Dire que vous avez raison, c’est peu dire, et bien des interventions sont de la même qualité !

                    Oui l’etat est complice parce qu’il a un devoir de santé publique ! Un irresponsable, cet après-midi je ne sais plus sur quelle chaîne-béni-oui-oui, prétendait que l’Etat n’avait rien à faire dans l’hygième des entreprises ...

                    Ah bon .... donc chaque fois qu’un inspecteur va visiter un restaurant, un commerce de bouche et autres et impose des conditions ou décide de sanctions graves l’Etat n’aurait pas le droit ....

                     Mais alors ... quand l’Etat fait inopinément des contrôles sportifs anti-dopage il n’aurait pas le droit ...

                    Les dégâts futurs liés à cette pollution sont immenses mais faciles à prévoir

                    a) sur la santé des enfants et leur développement cérébral .... avec les dégâts sur les familles ...

                    b) les dégâts sur la filière agricole nationale très exportatrice et qui se trouvera directement menacée par des prises de pouvoir étranger sur les entreprises et l’agriculture française, exactement ce que souhaitait Hitler il y a 75 ans .... 

                    Besnier Lactalis ... bien joué pour l’honneur de la France .... exactement comme les entreprises de production électrique sur le sol français ont joué l’exportation de leur production vers l’Allemagne hitlérienne entre 1940 et 1944... ...

                    devant une telle carence et de telles négligences voire complicités une seule solution s’impose une fois pour toute : NATIONALISATION SANCTION i.e. sans indemnité !


                    • Le421 Le421 11 janvier 19:48

                      Je dis ça, je dis rien.
                      Lactalis, Fipronil, Spanghero, etc...
                      La responsabilité ou plutôt, les responsabilités ?
                      Ben, disons qu’en premier, l’état a choisi, notamment avec Sarkozy, de démolir le système de contrôle en les qualifiant d’empêcheurs de commercer en rond.
                      La moindre brèche est immédiatement utilisée par les grands groupes pour donner priorité aux profits. Compter sur l’intégrité de ces messieurs tient, pour le coup, réellement du « monde de bisounours », cher aux détracteurs de tout poil, plutôt de droite d’ailleurs !!
                      Ces fautes sont donc à imputer de façon égale à l’Etat, du moins à nos dirigeants - pensez bien que le contrôleur DGCCRF qui s’est fait mettre au placard n’y est pour rien - et aux groupes de distributions.
                      Ceci dit. Cerise sur le gâteau quand on parle de « fake news ».
                      Pas plus tard que cette après-midi, j’ai entendu que l’amour entre Lactalis et la FDSEA - lire FNSEA - n’était pas au mieux de sa forme. Je suis persuadé que feu Xavier Beulin et Emmanuel Besnier devaient se battre comme des chiffonniers dans les réunions. Je peux rire ?
                      Que fait Lactalis ?
                      Acheter des millions de litres de lait produits pour la plupart par des machines à quatre pattes boostées aux aliments de toutes sortes, d’une qualité devenue piètre s’il en est et parfaitement imbuvable au sorti du pis.
                      Transformer de façon inqualifiable ce mauvais lait produit dans les fermes usines pour en tirer, en outre, avec moult émulsifiants, des pseudo-beurres suintant la flotte quand on les tartine.

                      Ben ouais, ben ouais...
                      Et les véritables responsables, in fine, ce sont des gens comme vous et moi qui achetons sans barguigner un tas de merdes - je pèse mes mots - infâmes et parfois toxiques, qui ne font que correspondre à ce que nous pouvons payer.
                      Mais en 2018, glory, glory, alleluia, notre pouvoir d’achat va augmenter (sic Darmalin) et nous pourrons acheter des produits de bonne facture...
                      Il suffit d’y croire.


                      • jmdest62 jmdest62 12 janvier 07:59

                        @Le421
                        Salut l’ami
                        Dans la première partie de cette affaire c’est la seule responsabilité de Lactalys qui était engagée mais après avoir ordonné le retrait des produits incriminés l’état (donc M. B. Lemaire) aurait pour le moins , du faire contrôler que ses directives étaient bien appliquées ce qui visiblement n’a pas été le cas.
                        Il aura sans doute considéré que quelques « cacas mous » de nourrissons ne devaient pas venir troubler la sérénité de son réveillon.
                        Donc la responsabilité de notre brillant ministre est également clairement engagée et il devrait démissionner.
                        Il est d’ailleurs amusant de constater que sentant le « truc » arriver , il est passé rapidement à l’offensive en chargeant à mort Lactalys à la grande satisfaction des distributeurs.
                         C’est bien connu : « La meilleure défense , c’est l’attaque »

                        °
                        Je pense également que M. G. Côlon , celui qui nous protège tous , devrait être alerté par cette affaire.
                        En effet , il semble relativement facile de contaminer des milliers de personnes en polluant une usine qui fabrique des produits industriels de grande consommation .
                        Cette fois ci , c’est de la salmonelle qui , introduite accidentellement dans un process de fabrication , a provoqué quelques gastros , mais .... la prochaine fois (car il y a toujours une prochaine fois !) ça pourrait être quelque chose de plus virulent et de moins accidentel.
                        °
                        @+


                      • baldis30 12 janvier 08:32

                        @Le421
                        bonjour,

                        vous voyez cet aspect et je suis d’accord avec vous ... Mais vous en oubliez un essentiel :

                        Besnier et lactalys ont porté un coup grave à toute l’agriculture français ! Par la fraude à l’hygiène ...

                        Qui s’en réjouit ? Qui .

                        Tous les exportateurs de produits laitiers et de denrées comestibles .... TOUS ! Parce que dans les grands marchés mondiaux, ceux qui sont traités notamment à Chicago, ... que dit-on ?

                        Faut-il que j’explique ? Pas la peine .. je pense qu’hormis quelques personnes bien bornées tout le monde a compris ! du moins sur AVX ....

                        Mais il est facile de prévoir la défense de ces (IR)responsables « ils savaient pas , ils savaient pas ». ce qui ne les empêchait pas d’encaisser les bénéfices ( J.D. Bishop « La responsabilité des dirigeants de société dans les catastrophes » paru dans Business Ethics et traduit en français). Ils sont payés pour savoir ... et ils ne savaient pas ...

                         Comment ... ILS NE SAVAIENT PAS .... ils ne savaient donc pas que les fraudes alimentaires ont déjà coûté des milliards à la France, qu’elles ont été sanctionnées PENALEMENT en France et financièrement par la perte de marché important .... DANS LE DOMAIN ?E ALIMENTAIRE ..

                        Cela s’appelle « le scandale des vins de Bordeaux »... et qui en a profité ? certes quelques vins du Languedoc qui furent découverts à l’occasion MAIS SURTOUT à tous les autres producteurs mondiaux d’excellents vins ... de l’Italie au Chili .... Et combien d’emplois perdus ... financés alors par la NATION FRANCAISE !

                        C’est pour cela que dans une autre intervention j’ai parlé de NATIONALISATION-SANCTION !

                        ILS ONT TRAHI ...

                        ce n’est pas autre chose que de la trahison de toute une partie de la FRANCE !


                      • Le421 Le421 12 janvier 09:03

                        @baldis30
                        Bien sûr que si, ils savent...
                        Et je saute du coq à l’âne et du fabriquant au chef de rayon...
                        Il y a plus que fort à parier que ces responsables en fin de course du produit soient fortement incités par leur direction à laisser les produits en vente*.
                        Ils servent de fusibles, sont au courant, mais jouent leur place.
                        Beaucoup sont prêts à encourir des sanctions graves si, en échange, ils sont assurés par les décideurs d’obtenir une « délocalisation » avec une belle promotion à la clé.
                        Ça se passe comme ça dans la haute fonction publique, alors, dans le privé, vous permettrez !!

                        *Client d’une jardinerie, j’ai eu à faire avec de simple graines de haricots défectueuses. De la « remballe » probablement. Signalé au magasin. Strictement rien à foutre, en étant poli. Signalé au fabriquant par internet (pratique), j’ai reçu des excuses dans les huit jours avec un colis de graines (une belle quantité !!) de remplacement. Mail d’excuses et signalement communiqué à la jardinerie. Re-rien à foutre !! Les graines incriminées sont ENCORE en rayon. Péremption 07/2019. Graines Gondian, haricots beurre...
                        Des haricots, vous me direz, c’est pas grave...
                        Et puis il n’y a aucune conséquence, aucune sanction. Tout baigne.


                      • vesjem vesjem 12 janvier 10:58

                        @baldis30
                        très juste, baldis30
                        toutes les entreprises agro-alimentaires, tous les producteurs agricoles (y compris les fournisseurs de lactalys) devraient s’associer et « porter plainte en justice » à l’encontre des actionnaires et dirigeants de lactalys pour « préjudice de notoriété »


                      • baldis30 12 janvier 15:26

                        @vesjem et les autres ( 421, etc, ....)
                        bonjour à tous ceux qui travaillent ce sujet et meilleurs vœux à ceux auxquels je ne les ai pas présentés.

                        J’ai oublié une chose économiquement importante, tout en ayant bien mentionné les problèmes d’exportation ....

                        DANS DEUX MOIS CE SERA LE SALON DE L’AGRICULTURE .....

                        Faut-il vous faire un dessin de ce qui peut se passer dans la filière laitière ? Qui va inaugurer ? avec quel discours alors que la filière sera en pleine détresse à l’exportation ?

                         dégâts collatéraux !! ... certains esquissent un sourire de commisération ..... Souriez avant que celui-ci ne se transforme en abominable rictus ..... !

                        Il n’y a jamais eu de problème de pain, d’ergot de seigle ... ; ave des conséquences qui durent encore dans les mémoires ! et ont des répercussions sur les fréquentations ....JAMAIS  !

                        Certaines personnes n’ont aucune conscience des risques qu’ils font prendre aux autres ...

                        On fait du fric, on fait du fric ! Ce qu’il m’arrive de présenter quelquefois sous l’expression « conjuguer le verbe  »faire du fric" à tous ses plus sales temps.


                      • Henry Canant Henry Canant 11 janvier 22:25

                        Actalis a jeté l’anathème sur les fromages au lait cru.


                        Pourtant grâce aux bactéries bénéfiques qu’’ils contiennent, ils empêchent la présence de bactéries nuisibles.

                        Actalis est le nuisible.

                        • zygzornifle zygzornifle 12 janvier 08:55

                          Pauvres gosses élevés au lait Lactalis puis vaccinés avec les 11 vaccins aluminé obligatoires voila de quoi lutter contre l’explosion démographique du moins en France ....


                          • Spartacus Spartacus 12 janvier 08:56

                            Les gauchistes....La haine du secteur marchand et leurs oeuillères....


                            Quid des hôpitaux, des crèches des services public qui ont comme le secteur marchand proposé les laits incriminés ? 

                            Quid des services publics incapables de communiquer et de prendre leurs responsabilités.

                            Quel raisonnement à l’envers caricaturale qui dédouane la caste des intouchables de sa responsabilité et de sa propre remise en cause....

                            « Vous comprenez ma bonne dame les échecs de la DCCRF c’est la faute a Sarkozy. »Que c’est con comme argument. Sarkozy n’est plus là depuis plus de 6 ans. Y’a largement eu le temps pour ces services de s’équiper d’informatique et d’automatisation et modifier une organisation qui vit le monde comme en 1945.

                            Quand bien même, il n’y aurait pas assez de personnel permanent. Qu’est ce qui empercherait la DGCCRF d’embaucher du personnel ponctuel ou sous-traiter un problème ponctuel ? 

                            Les responsables pas coupable. Le raisonnement de gauche....Le monde statique en dehors des réalités qui croit encore que a la lutte des classes, mais de l’autre ne fait rien de rien comme initiative personnelle.

                            • Le421 Le421 12 janvier 09:06

                              @Spartacus
                              Quand bien même, il n’y aurait pas assez de personnel permanent. Qu’est ce qui empercherait la DGCCRF d’embaucher du personnel ponctuel ou sous-traiter un problème ponctuel ?

                              Vous êtes sur quelle planète, au juste ?
                              Coke, fumette, médocs ? Je sais pas ce que vous prenez, mais c’est du costaud !!  smiley

                              Merde !! Y’a pas une « appli » pour faire le tour des rayons de supermarché et vérifier ce qui est en vente !!
                              Sans déconner. Ça chauffe, Marcel !!


                            • Le421 Le421 12 janvier 09:11

                              @Spartacus
                              Les gauchistes....La haine du secteur marchand et leurs oeuillères....

                              Les œillères, comme vous dites, les salmonelles n’en ont pas.
                              Donc, ce qu’il y a de bien, c’est que ça attaque aussi bien qui que ce soit, sans vérifier le parti politique.
                              Ça, c’est justice.
                              Pire, les sans-dents sont tellement habitués à bouffer de la merde qu’à la limite, ils sont plus résistants.
                              Les sans-dents, vous savez, ces salopards de gauchistes de merde, comme moi !!  smiley


                            • jmdest62 jmdest62 12 janvier 09:23

                              @Spartacus
                              Ca vous fait mal au cul de constater que la « main invisible » a encore fait des conneries ...je comprends !
                              Ca vous fait mal au cul de constater que le libéral B. Lemaire il est pas mieux que le socialo Fabius (qui finalement était beaucoup moins de « gauche » que l’on pensait)......j’compatis sincèrement.
                              Mais que voulez vous ...il parait qu’il faut libérer l’entrepreneur de toutes les réglementations tatillonnes et contraignantes qui l’empêche d’exprimer sa créativité ...bilan on a des scandales à répétition...vous avez déjà oublié les lasagnes au cheval , le « Dieselgate » etc..je suppose
                              Y s’rait p’têt temps de mettre à jour vos logiciels. j’dis ça......
                              @+


                            • jmdest62 jmdest62 12 janvier 09:44

                              @jmdest62
                              oups ..empêchent


                            • samuel 12 janvier 10:09

                              @Spartacus

                              « Quid des services publics incapables de communiquer et de prendre leurs responsabilités. »

                              Ces services publics sont des consommateurs finaux du produit à la même enseigne que les parents qui ont achetés ces lots contaminés. Allez vous dire aux parents que ce sont eux les responsables ?

                            • samuel 12 janvier 10:18

                              @Spartacus

                              « Quand bien même, il n’y aurait pas assez de personnel permanent. Qu’est ce qui empercherait la DGCCRF d’embaucher du personnel ponctuel ou sous-traiter un problème ponctuel ? »

                              C’est aussi bête que d’affirmer qu’on ne devrait embaucher des policier qu’en cas d’excès de vitesse. On est dans le domaine de l’imprévisible ou IL FAUT des permanents pour effectuer une veille.

                              Encore la marotte neo-libérale de l’efficience et de l’employé prêt à jeter dès qu’on pense ne plus en avoir besoin.

                            • jmdest62 jmdest62 12 janvier 10:29

                              @Spartacus
                              Qu’est ce qui empercherait la DGCCRF d’embaucher du personnel ponctuel ou sous-traiter un problème ponctuel ?
                              1) Peut- être le manque de budget Non ?
                              2) C’est bien sûr évident de trouver , au claquement de doigt , des pros compétents pour gérer ce genre de problème .
                              Ca vous arrive de réfléchir avant d’écrire ?
                              °
                              J’ai travaillé dans l’industrie chimique sur des process « sensibles » voire « dangereux » ...tous les systèmes de sécurité et de contrôle qualité étaient doublés ....il semblerait que pour Besnier l’alimentation des nourrissons ne soit pas un sujet sensible (*) comme il semblerait que , pour ce gouvernement , la confiance absolue dans l’honnêteté des grands groupes fait qu’il est urgent de simplifier toutes les codes et règlementations et d’alléger les contrôles qui vont avec.
                              En résumé plus de moyens pour contrôler les chômeurs , moins de moyens pour contrôler ce que fait la « main invisible du marché »

                              @+
                              (*) Ca m’amuserait de reprendre temporairement du service pour auditer leurs procédures de contrôle qualité...je suis même prêt à le faire bénévolement .


                            • jmdest62 jmdest62 12 janvier 10:45

                              @samuel
                              «  IL FAUT des permanents pour effectuer une veille. »
                              C’est évident mais voilà ça coûte cher...
                              Tiens !! je me demande si Lactalys envisage de rembourser à la sécu le coût des soins engendrés par ses négligences.
                              @+


                            • Self con troll Self con troll 12 janvier 11:04

                              @jmdest62
                              Ca m’amuserait de reprendre temporairement du service pour auditer leurs procédures de contrôle qualité...je suis même prêt à le faire bénévolement .

                              C’est la réaction que j’ai eue après l’accident de Millas. Trouverait-on des gens qui ne se contentent pas de théories sur Ago ?
                              Le problème d’effectif n’est pas le premier que je considèrerais. Si vous avez travaillé dans l’industrie, vous connaissez la sophistication des processus de contrôle, et je suppose que vous n’avez jamais eu côté état un interlocuteur capable d’en comprendre le fonctionnement, ni mandaté pour cela. (j’ai travaillé quelques temps côté état.)
                              La collusion corporatiste à « haut niveau » a dû jouer à plein. Le mépris du fonctionnaire de base et, plus voilé, du citoyen, sert à certains de brevet d’existence.

                              Je suis étonné qu’on parle de lots contaminés dans la nature, alors qu’il doivent porter une identification lisible.

                              Dans mon domaine précis, la qualité a pu être prise en compte sans éliminer le regard extérieur qu’on appelle « contrôle ». C’était possible aussi dans l’agro-alimentaire, mais l’esprit dirigeant était trop occupé à s’attribuer le lable « qualité France » pour en entretenir l’essence.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès