• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A quoi sert la puissance ?

A quoi sert la puissance ?

Le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre et professeur de stratégie à Science-Po et à HEC a dit au Figaro le 24 mai :

"Je pense au grand affrontement déjà en cours entre les États-Unis et la Chine, qui s’affirme comme la nouvelle puissance impériale. Dans les années qui viennent, les relations internationales seront basées sur la puissance ; l’Europe doit se doter de ses attributs pour faire rempart à la Chine et faire part égale avec son ancien allié. Elle doit absolument reconstruire sa puissance, condition de son autonomie."

Douze jours avant Christian Baverez confiait au même Figaro à propos de l’Union européenne :

"L’Union se trouve en porte-à-faux face aux grandes mutations du XXIe siècle. Son marché de 500 millions de consommateurs, ouvert et régulé par le droit de la concurrence, est devenu la variable d’ajustement de la grande confrontation entre les États-Unis et la Chine. Elle se découvre isolée et désarmée face aux ambitions des nouveaux empires qui rivalisent pour dominer le monde. Or loin de montrer son unité et sa force face à ces défis, l’Union affiche sa faiblesse et ses divisions."

Les défenseurs de l’Union européenne ont comme principal argument que chaque nation prise isolément n’est pas assez forte, trop désarmée, pas assez puissante « face » aux Etats-Unis, à la Russie et à la Chine, et que l’Union doit se montrer forte et puissante. Mais ne nous trompons-nous pas d’époque ?

Aujourd’hui tout a changé et les prétendus nouveaux empires ne cherchent nullement à faire payer les autres en leur prenant leurs richesses par la force. Ils veulent au contraire que les autres leur achètent et consomment ce qu’ils produisent.

L’idée de faire payer les autres est vieille comme le monde et depuis des millénaires les guerres ont été là pour qu’un peuple en fasse payer d’autres. Partout les peuples produisaient, consommaient peu et se nourrissaient ainsi que ceux qui priaient ou combattaient pour eux. Chaque région était auto-suffisante et la possession par la force de nouveaux territoires permettait d’aspirer une partie de la richesse produite en ces lieux soit en pillant, soit en réduisant ses habitants en esclavage soit en leur faisant payer un tribut. La force était alors évidemment nécessaire et il était indispensable d’être puissant pour vaincre ou ne pas être vaincu.

Mais aujourd’hui l’autosuffisance des régions n’existe plus et la puissance consiste à faire consommer sa production après l’avoir vendue en laissant les peuples conquis se débrouiller pour savoir avec quoi payer. On rentre dans un monde de ruse et de puissance intellectuelle et non de puissance physique. On est dans le « faire croire » et les vendeurs comme les acheteurs se contentent d’une régularisation future par la dette que l’on soldera officiellement par la création de richesses par le PIB et réellement sans le dire par l’esclavage de nos enfants. Chacun sait que la création de richesses est un mythe car la richesse n’est qu’un regard et chacun se réjouit que l’esclavage n’existe plus. A part ceux qui n’ont pas envie d’ouvrir les yeux, tout le monde sait bien que nous vivons dans un pays de cocagne imaginaire et provisoire où toute production est réputée richesse car achetable avec de la monnaie sans origine énergétique.

Dans ce monde imbécile qui ne s’en sortira qu’en repartant de l’autosuffisance et d’une monnaie qui redevienne le véhicule du donner-recevoir-rendre, une armée ne sert qu’à se défendre mais qui attaque ? Le système et ses affidés créent bien des terroristes en voulant imposer à toute l’humanité une civilisation malade et une seule notion du beau, du bien et du vrai, ce qui génère naturellement des réactions violentes. Ils cherchent bien à détruire les nations en poussant l’Europe à ne pas faire d’enfants pour la repeupler avec l’Afrique en espérant des guerres civiles. Mais comme le système ne peut pas tenir puisqu’il ne tient que par la fuite en avant, qui attaquera militairement pour faire consommer de force ?

Si la réponse existe, elle devrait en intéresser plus d’un.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • JL JL 15 juin 18:33

    ’’Christian Baverez

    ’’ ?

     

     Nicolas Baverez ou Christian Baverey  ?


    • Marc Dugois Marc Dugois 15 juin 20:01

      @JL
      Désolé ! Nicolas Baverez le 12 mai dans le Figaro. Merci de me le faire remarquer.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 15 juin 20:37

      « Aujourd’hui tout a changé et les prétendus nouveaux empires ne cherchent nullement à faire payer les autres en leur prenant leurs richesses par la force. Ils veulent au contraire que les autres leur achètent et consomment ce qu’ils produisent ».

      Ce qui a changé depuis 1945, c’est que les puissances ont eu accès au pétrole bon marché, c’est ce facteur qui a permis la période de relative stabilité et de prospérité que nous connaissons depuis plusieurs décennies. C’est aussi ce qui a permis d’éviter l’apocalypse nucléaire. Le nombre de conflits avait déjà diminué à partir de 1815 avec la révolution industrielle et le recours au charbon.

      Trop de personnes, y compris les meilleures spécialistes, intellectuels, économistes, historiens, géopoliticiens, militaires, du moins ce qu’il en reste, sont persuadés à tord que c’est le progrès humain qui a permis le progrès scientifique, technique et économique alors que c’est principalement l’énergie bon marché et le tour de passe-passe de la création monétaire qui est à l’origine du monde imaginaire et ludique des générations de pays industrialisés nés à partir des années 50.

      On dit qu’il n’y a jamais autant de richesse, c’est faux, il y a jamais eu autant de masse monétaire en circulation...

      Ceci est vraiment flagrant depuis 2008, avec le surplace de l’économie réelle malgré des mesures de soutien exceptionnel opéré par toutes les banques centrales de la planète depuis déjà 10 ans. Un surplace du à l’exponentielle difficulté à se procurer des ressources fossiles et minières de plus en plus difficilement accessible et économiquement extractible pour satisfaire l’insatiable appétit d’une économie entièrement structurée sur une logique d’accumulation infinie.

      C’est ce qui explique les conceptions folles, totalement irréalistes et délirantes de notre époque qui gagne un nombre de plus en plus important d’individus complètement paumés et incapable de prendre la mesure du problème, du fait de leur incapacité à sortir de leur schéma de pensée artificielle et de leur déresponsabilisation consentie.   

       


      • Marc Dugois Marc Dugois 15 juin 20:42

        @Florian LeBaroudeur

        Je vous rejoins totalement et ma difficulté est de savoir quoi faire aujourd’hui à part hurler sur les réseaux sociaux.


      • Hervé Hum Hervé Hum 17 juin 13:29

        @Florian LeBaroudeur

        Malheureusement, à la lecture de votre commentaire et selon mon propre mode de pensée, je doute fort que vous sortez du même schéma de pensée artificielle que ceux que vous dénoncez.

        Vous savez, toute création de richesse reposant totalement, exclusivement, sur le seul travail humain, ben, plus la capacité de travail est grande, ben, mécaniquement, bêtement, il y a plus de richesse crée. Mais il est vrai qu’une partie importante de cette création concerne la plèbe et est donc de basse, très basse qualité. On peut très bien faire de la très grande qualité pour tous, mais cela implique de changer les règles du jeu, de sortir de la propriété économique pour entrer dans la responsabilité économique, mais là, j’ai comme un doute sur le fait que vous puissiez sortir de votre mode de pensée pour le concevoir. Surtout que ses conséquences implique la fin des nationalismes, c’est à dire, des impérialismes, car ce dernier n’est que le dernier stade du nationalisme, au delà duquel on ne pense plus en terme de souveraineté des nations, mais responsabilité des citoyens d’où qu’ils viennent.

        Vous savez, la charte des droits de l’humain ne se fonde pas sur le nationalisme, mais uniquement sur l’individu, voulant définir l’universalité de la condition humaine et non celle des nations, qui posent l’interdit de l’universalité. Le hic, c’est qu’il n’existe pas de droits sans devoirs pour les faire appliquer et comme ces derniers n’existent pas réellement, les droits n’existent pas non plus réellement.

        Je suis toujours stupéfait par ceux qui posent comme solution un retour aux conditions internationales du XIXème siècle, tout en pensant qu’il en sera différemment pour le prolétariat ! ainsi, vous nous parlez de la création monétaire d’aujourd’hui, comme si au XIXème siècle cette même création monétaire de l’époque permettait à la majorité des citoyens de vivre dans de meilleures conditions, alors que l’histoire prouve le contraire.

        Si les maîtres de la finance peuvent facilement manipuler les populations, c’est que non seulement ils enseignent des fausses vérités, mais en plus, ceux qui prétendent les dénoncer, enseignent d’autres fausses vérités, encore plus perverses !


      • izarn izarn 15 juin 22:34

        Bof...Aujourdhui les porte-avions servent à s’opposer à la « route de la soie »...

        Pas à Daesh (Vous voulez me faire mourir de rire ?)

        En fait l’armée sert à ça...A la guerre commerciale.

        Ce que fait Trump.

        Les russes disent : Les ricains discutent avec le fusil sur la table.

        C’est ça...

        Mais avec un gros canon hypersonique dans la gueule, Trump réfléchit.

        Trump c’est le capital basique incarné :

        « Tu vois dans la vie, il y en a qui ont un revolver chargé, et ceux qui creusent, alors toi tu creuses... » (C’était ironique dans le film, d’ou le génie)

        Sergio Leone avait tout compris....

        Que dire de plus ?


        • julius 1ER 16 juin 01:25

           Elle se découvre isolée et désarmée face aux ambitions des nouveaux empires qui rivalisent pour dominer le monde. Or loin de montrer son unité et sa force face à ces défis, l’Union affiche sa faiblesse et ses divisions."

          @l’auteur, 

          Tout un programme, mais aussi cette vision est spécieuse car elle entretient l’idée que l’Europe serait faible or les chiffres disent le contraire ... d’ailleurs cela est dit dans l’article l’Europe est une puissance économique majeure le seul bémol est qu’elle ne veut pas en faire un instrument de domination ...

          car ce que professe le Général Desporte finalement n’est qu’une relance de la guerre impérialiste qui a sévit pendant 1 siècle en Europe avec les résultats que l’on sait ... 56 millions de morts et un continent détruit, rien que çà et Baverez d’en remettre une couche dans des propos sibyllins mais finalement de même ampleur ...vive l’ampleur !!!! et ce n’est pas parceque les autres par imbécilité ou facilité veulent remettre le couvert que l’on est obligé de se laisser entraîner.. nom de diou !! 

          Pauvre petite Europe si petite et si faible, nous dit l’un, on croirait du Hugo avec les Misérables ... Europe = cosette .... souvent on considère les autres comme forts parceque l’on se croit faible , c’est presque du déni !!!

          pour ce qui est des chiffres l’Europe dépense autant que la Chine en matière d’armement mais là je pense que le problème a davantage à voir avec les synergies et les coordinations entre pays plutôt qu’en termes de montants financiers et de dépenses d’armements !!!

          L ’Europe doit affirmer sa force et sa puissance par pour en faire étalage et usage mais pour montrer qu’elle est une puissance pacifique tournée vers la coopération et pas vers la prédation !!!! 

          ainsi soit-il !!!!!!!!!!!!


          • julius 1ER 16 juin 01:55

            Par contre ce que je crois c’est que l’Europe... voir l’Humanité ne peut pas s’offrir le« LUXE » d’une 3ie guerre mondiale car elle n’y survivrait pas....

            et n’en déplaise aux va -t-en guerre de tous crins qui jouent la politique du pire...
            qui pour leur avancement ou obtenir de nouveaux crédits
            qui pour se la jouer éminence grise et penseur visionnaire 

            ne sont pas là pour faire avancer la cause de l’humanité c’est le moins qu’on puisse dire alors il appartient aux peuples de se réveiller et d’envoyer tous ces pseudos dictateurs en mal d’autorité les Trump, Poutine et consorts eh oui les envoyer jouer dans les bacs à sable qu’ils n’auraient jamais dû quitter car c’est bien là leur vraie place !!!! 


          • Hervé Hum Hervé Hum 17 juin 13:54

            @julius 1ER

            L ’Europe doit affirmer sa force et sa puissance par pour en faire étalage et usage mais pour montrer qu’elle est une puissance pacifique tournée vers la coopération et pas vers la prédation !!!!

            L’Europe !? quelle Europe ? quelle Chine ? Quel USA ? etc parlez vous ?

            Désolez, mais ma patrie est celle de ceux qui partagent les mêmes principes éthiques, pas de savoir s’il est de la même nationalité. Car c’est seulement dans ce dernier cas que vous irez servir de chair à canon pour ceux là même que vous affirmez combattre.

            L’Europe n’est que le fait de ceux qui la dirige,. Aussi, comment voulez vous aller vers la coopération, contre la prédation, si vous ne changez rien à la cause, soit, la propriété dont le nationalisme et ce, jusqu’à l’impérialisme .Si vous vous appuyez sur l’instrument qui permet et favorise la prédation !

            Dans le contexte actuel, les dirigeants de l’Europe ne sont pas meilleur ou pire que ceux de Chine ou des USA, tout simplement parce qu’ils défendent les mêmes intérêts. Ils ne sont pas d’accord sur le meilleur moyen de son maintien, mais cela tombe bien, parce que la condition du maintient du système fait exclusivement pour la prédation, est la menace permanente d’un ennemi.Car contre une menace, c’est le prédateur qui est sollicité et à qui on donne le pouvoir.

            Bref, ce que vous dites consiste à utiliser un lance flamme pour éteindre l’incendie.


          • ddacoudre ddacoudre 18 juin 23:35

            Bonjour

            Intéressant analyse. Que je rejoints sur certains points.

            http://ddacoudre.over-blog.com/2019/06/les-grandes-invasions-continuent.html Cordialement ddacoudre overblog

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès