• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Alerte au false-flag chimique d’origine étazunienne en (...)

Alerte au false-flag chimique d’origine étazunienne en Syrie

Ce document est d'une extrême importance. La seule façon de déjouer l'attaque américaine sous faux drapeau que préparent les fous de guerre étazuniens pour avoir un prétexte pour attaquer Damas est de la dénoncer avant qu'elle ne se produise.

Les dirigeants occidentaux, macron y-compris, n'attendent que ça. Les élucubrations concernant l'espion assassiné et reprises en choeur par une vingtaine de pays occidentaux en l'absence de toute preuve et de toute logique, l'expulsion d'une centaine de diplomates par des états croupions, dont le nôtre, hélas, avec son président veule et inféodé aux moindres désirs américains, ne sont qu'une phase préparatoire

Inutile de préciser que le pouvoir de Damas serait mentalement dérangé s'il envisageait une telle attaque contre sa population, et que donc toute attaque de ce type ne pourra être considérée que comme une provocation. On sait d'ailleurs que les USA sont de grands spécialistes de ce genre de manipulation, depuis l'incident du golfe du Tonkin, l'opération Gladio, la fiole de Colin Powel, l'opération Northwood, l'attaque chimique sur la Ghouta, pour ceux que l'on connait d'une façon certaine.

Donc soyez vigilants et préparez-vous à un nouveau grand mensonge aux conséquences dramatiques : il s'agit ni plus ni moins que de la troisième guerre mondiale qui se joue là, sur la base d'une nouvelle tromperie.

L'article qui suit vous donne tous les détails sur l'opération sous faux drapeau qui se prépare.

Plan US d’un faux attentat chimique en Syrie pour justifier un bombardement…


… La Russie prévient qu’elle réagira



Federico PieracciniPar Federico Pierraccini – Le 20 mars 2018 – Source Stategic Culture

Les événements en Syrie ressemblent de plus en plus à une confrontation directe entre grandes puissances plutôt qu’à une guerre par procuration. Les paroles de M. Lavrov, prononcées il y a quelques jours, révèlent la phase critique des relations internationales que le monde traverse, avec un conflit potentiellement dévastateur prêt à s’enflammer dans la région du Moyen-Orient.

 

Un avertissement alarmant de Sergueï Lavrov et du chef de l’état-major général russe, Valery Gerasimov, a été annoncé par l’intermédiaire de Russia Today (RT) et de plusieurs médias russes. Le contenu est explosif et mérite la plus large diffusion possible. Gerasimov a affirmé que Moscou avait « des informations fiables selon lesquelles les combattants [djihadistes] se préparent à mettre en scène l’utilisation par les troupes gouvernementales d’armes chimiques contre la population civile ». Il a allégué que les États-Unis avaient l’intention d’accuser les troupes d’Assad d’utiliser des armes chimiques contre des civils, puis de « bombarder » Damas. Gerasimov a averti que la Russie« engagerait des mesures de rétorsion » si les États-Unis ciblaient des zones où ses forces armées sont situées dans la capitale syrienne. « Des conseillers militaires russes, des représentants du Centre pour la réconciliation, et des membres de la police militaire se trouvent actuellement dans la capitale syrienne » a indiqué M. Gerasimov, ajoutant que les forces armées russes réagiraient, en cas de danger pour la vie des militaires russes, à la fois contre les « missiles » et leurs « lanceurs ». Quelques heures plus tôt, Lavrov a critiquéles propos de l’émissaire américain à l’ONU, Nikki Haley, au sujet de la disposition de Washington à « bombarder Damas et même le palais présidentiel de Bachar Assad, indépendamment de la présence des représentants russes là-bas »« C’est une déclaration absolument irresponsable » a ajouté le diplomate russe.

Les mots de Gerasimov sont encore plus graves, puisqu’il explique comment les États-Unis et leurs alliés préparent le terrain pour justifier une attaque contre la Syrie. Selon des informations, des terroristes stationnés à Al-Tanf – une base militaire américaine illégale en Syrie – ont reçu vingt tonnes de chlore gazeux et des détonateurs, camouflés en cartouches de cigarettes, pour attaquer dans une zone densément peuplée de civils sous le contrôle des terroristes. Ce qui se passerait alors est déjà évident, avec les Casques blancs – i.e. al-Qaïda – et les médias usuels prêts à diffuser les images des victimes de l’attaque, abusant les sentiments des spectateurs occidentaux ignorants de la conspirationen cours. Les efforts pour cibler la Russie ont déjà atteint les niveaux d’alerte les plus élevés, avec l’empoisonnement sous faux-drapeau de l’espion russe au Royaume-Uni. Il semble que les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne déploient des efforts considérables pour provoquer une confrontation militaire avec Moscou.

Comment pouvons-nous interpréter autrement les menaces de Macron de frapper Damas, ainsi que ses sinistres conseils aux journalistes étrangers de ne pas aller à Damas dans les prochains jours et, pour ceux qui sont déjà là-bas, de quitter la capitale immédiatement ? Il y a même eu des bavardages dans les cercles diplomatiques qui suggèrent que le personnel de l’ONU quitte Damas. Cela pourrait être une guerre psychologique ou un prélude à la guerre. Avec des enjeux si élevés, nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer les détails, même s’il s’agit de désinformation. L’attaque américaine semble imminente, avec des signes croissants de mouvements de navires de guerre américains et russes en Méditerranée en formation d’attaque.

Les représentants militaires russes ont réitéré qu’en cas d’attaque, ils répondront en frappant à la fois les missiles et les navires à partir desquels les missiles sont lancés. Les choses deviennent très dangereuses et le risque d’une confrontation directe entre les États-Unis et la Fédération de Russie augmente à chaque heure qui passe. Le transfert de nombreux avions américains d’Incirlik, en Turquie, à Al-Azrak, en Jordanie, est une autre indication de la préparation d’une attaque, puisque les forces déplacées en Jordanie sont proches de la base d’Al-Tanf. La stratégie proposée pourrait impliquer une attaque contre la ville de Daraa, dans le but de sécuriser les frontières entre la Syrie, la Jordanie et Israël.

Les avertissements de Lavrov et Gerasimov semblent sans précédent, étant donné qu’ils détaillent un plan déjà en cours, manifestement approuvé aux plus hauts niveaux et visant à provoquer et à justifier une attaque contre la Syrie, attaque qui engloberait les forces russes en Syrie. Les tensions continuent de croître, suite à la destruction, par la Russie, d’un drone par deux missiles sol-air lancés depuis sa base aérienne de Hmeimim. Moscou a même déployé en Méditerranée la frégate Admiral Grigorovich Admiral Essen et la frégate anti-sous-marine de classe Krivak II Pytivyy. Les deux sont préparées pour des opérations anti-navires et anti-sous-marins. Des sources affirment que ce déploiement a été planifié il y a quelque temps et fait partie d’une routine de la marine russe. Mais pendant un moment si délicat, il vaut la peine de se concentrer sur les détails. Sans recourir à un alarmisme excessif, si Lavrov a déclaré que « les mouvements des navires de guerre des États-Unis et de leurs alliés en Méditerranée semblent compatibles avec la stratégie d’utiliser cette attaque chimique pour justifier une frappe contre l’armée arabe syrienne et les installations gouvernementales » il est alors raisonnable de spéculer sur la question de savoir si les navires russes se déplacent dans la zone pour contrer toute provocation.

Il y a deux défauts fondamentaux dans le raisonnement des décideurs politiques et de l’establishment militaire américains. Ils sont convaincus qu’une démonstration de force américaine (impliquant un grand nombre de missiles de croisière lancés contre la Syrie par le biais d’une participation significative de porte-avions et de bombardiers) étourdirait la Russie en la paralysant. De plus, les généraux militaires américains sont convaincus que la Syrie et la Russie n’ont pas la capacité de se défendre pendant une longue période. Ils semblent se leurrer avec leur propre propagande. Comme leurs collègues israéliens l’ont déjà appris, une telle hypothèse est erronée. Alors que l’idée qu’une puissance de feu élevée pourrait rencontrer un certain succès, la possibilité d’une riposte des forces syriennes et russes demeure. Et cette possibilité ne semble pas avoir été suffisamment prise en compte par les États-Unis et leurs alliés.

Comment l’armée américaine et la présidence de Trump réagiraient-elles si un navire de guerre américain était coulé par des missiles anti-navires ? Cela ne ferait que démontrer la vulnérabilité des forces navales américaines face à de telles armes avancées. Cela représenterait un choc énorme pour l’armée américaine, probablement le plus grand choc depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Que feraient Trump et les généraux en charge ? Ils réagiraient en bombardant davantage les forces russes, s’offrant eux-mêmes à une réaction russe dévastatrice. Le conflit pourrait s’intensifier en l’espace de quelques minutes, menant à une situation où il n’y aurait pas de gagnant possible.

Je fais un raisonnement normal en considérant que la responsabilité de l’annihilation totale sera imputée aux forces spéciales américaines qui ont livré vingt tonnes de chlore gazeux à des terroristes d’al-Qaïda en Syrie en ordonnant l’exécution d’une attaque sous faux-drapeau dans le but de blâmer Damas et Moscou. Si nous relions cet événement à ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, et à l’hystérie aux États-Unis entourant le prétendu piratage russe pendant les élections américaines, nous pouvons comprendre à quel point les relations internationales se sont détériorées. Cette situation rappelle l’Ukraine en 2015. Les forces ukrainiennes ont subi des défaites répétées aux mains de la résistance du Donbass, se laissant encercler par milliers dans différentschaudrons. Au sein du siège de l’OTAN à Bruxelles pendant cette période, il y a eu des discussions ouvertes sur l’envoi d’un contingent pour soutenir les troupes ukrainiennes. Le plan n’a toutefois jamais été réalisé, étant donné la possibilité d’une confrontation directe en Ukraine entre la Fédération de Russie et l’OTAN.

Ces derniers mois, la possibilité d’une guerre dans la péninsule coréenne a également été évoquée, et peut-être en même temps évitée par les conséquences imprévisibles, tant pour Séoul que pour les forces américaines dans la région.

En Syrie, l’approche de Washington et de ses émissaires diplomatiques et militaires semble plus imprudente et moins liée à une chaîne de commandement où la responsabilité revient au président américain. Il semble que l’État profond des États-Unis en Syrie ait un contrôle plus grand et plus occulte sur les forces américaines, sabotant chaque accord conclu entre Moscou et Washington. Nous l’avons vu pendant la présidence d’Obama, où l’armée de l’air américaine a bombardé les troupes gouvernementales syriennes à Deir ez-Zor seulement quelques heures après un cessez-le-feu entre Lavrov et le secrétaire d’État Kerry.

La grave circonstance que nous décrivons semble être sans précédent, et pourrait aboutir à une confrontation directe entre les puissances nucléaires. Hélas, dans de telles circonstances, nous ne pouvons qu’espérer le meilleur en nous préparant au pire. Nous ne pouvons qu’attendre pour découvrir sur les manchettes des médias grand public la dernière attaque chimique en Syrie. Nous ne pouvons qu’espérer qu’il y a quelqu’un à Washington qui a suffisamment de bon sens pour prendre en compte les conséquences dévastatrices d’une attaque contre Damas et les forces russes dans la région. Jamais auparavant la région n’a été au bord d’une telle explosion comme dans les prochaines heures – en raison des actions typiquement imprudentes des États-Unis.

Federico Pierraccini


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

153 réactions à cet article    


  • doctorix doctorix 28 mars 19:03

    A noter que les habitants de la Ghouta, qui ont servi d’otages et de bouclier humain pendant toutes ces années, et qui ont enfin pu être libérés, affirment n’avoir pas eu d’attaque au gaz depuis celle du 21 Août 2013 (celle attribuée bien sûr au régime mais dont le Massachusetts institut of technolgy- MIT- avait prouvé qu’elle venait des zones rebelles).

    Mensonges en série, donc.
    De plus, on a trouvé dans les zones libérées des terroristes du matériel chimique, mais je ne retrouve pas le document qui en parle. On en avait aussi trouvé à Alep.
    Quand Obama ou macron brandissaient leur « ligne rouge », c’est comme s’ils disaient aux terroristes de se servir de gaz pour qu’on puisse intervenir.
    Espérons que si les media alternatifs en parlent à l’avance (les mainstream, n’en parlons pas), cette méthode éculée ne pourra pas servir encore une fois.

    • Gogonda Gogonda 28 mars 22:15

      @doctorix

      Quand on dit que toutes ces histoires c’est cousus de fils blancs, on nous prend pour des fous...

    • goc goc 29 mars 16:12

      @doctorix
      Bonjour Doctorix
      Très bonne idée de relayer cet article

      Espérons que si les media alternatifs en parlent à l’avance (les mainstream, n’en parlons pas), cette méthode éculée ne pourra pas servir encore une fois.

      Je crains que ce ne soit pas suffisant, car si l’attaque a bien lieu, il suffira aux merdias de prétendre que ce sont les russes qui ont fabriqué cette histoire de false-flag pour cacher leur attaque « réelle » et ensuite prétendre que ce sont les ricains qui ont monté le « gazage »

      L’article est tres pessimiste, surtout quand il explique que les ricains ont décidé d’une frappe massive, y compris sur les russes, en pensant que ces derniers seraient « asphyxiés »
      Il faut espérer que cela ne se fera pas, mais avec ces crétins aux commandes du monde, on peut craindre le pire.


    • Bertrand Loubard 29 mars 17:23

      @goc

      Et il n’empêche qu’il y a des pays où pour prévenir les conséquences d’un « éventuel » accident nucléaire....on demande déjà à la population de se pourvoir en pastille d’iode...gratuitement en pharmacie ..... Prévoyance, belle idée ... ???


    • goc goc 29 mars 19:03

      @Bertrand Loubard
      Le problème pour la coalition gouvernementale, c’est que les victimes du gazage seront forcement les civils dans une zone sous contrôle des islamo-rebelles, et donc qu’on en peut pas prévenir, et vous pouvez compter sur les ricains et leurs « alliés » pour ne surtout pas prévenir les dit civils, afin de faire le maximum de dégâts médiatisables.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 20:09

      @goc
      A la Ghouta, les habitants qui ont quitté la zone avaient l’air parfaitement au courant de ce qui se tramait...


      Les terroristes sont partis en cars vers Idleb.
      "7 000 autres personnes, probablement des jihadistes étrangers et leurs familles, sont partis sous escorte à Idleb, dont environ 1 500 avec leurs armes légères.(...)

    • Le Sudiste Le Sudiste 29 mars 21:15

      Salut doctorix
      "De plus, on a trouvé dans les zones libérées des terroristes du matériel chimique, mais je ne retrouve pas le document qui en parle. « 
      40 tonnes selon le ministère russe de la défense.
      D’ailleurs dans cet article il y a un autre lien justement sur cette éventualité de »provocation chimique"


    • doctorix doctorix 30 mars 11:16

      @Le Sudiste
      Voilà, c’est ça, merci.

      Il est évident qu’après le coup de la ligne rouge (Obama, puis macron), les terroristes auraient été bien bêtes de ne pas utiliser la perche tendue.
      C’était pratiquement une demande expresse de nos dirigeants.

    • Attila Attila 28 mars 19:03

      Merci doctorix
      Petite précision : j’ai lu, sans doute sur Spunik, que la provocation chimique pourrait avoir lieu dans la région d’Idlib, au nord de la Syrie près de la frontière Turque.


      • doctorix doctorix 28 mars 19:26

        @Attila
        Oui, c’est là :

        Parfois, les prophéties ne se produisent pas : peut-être parce que leur révélation déjoue les plans initiaux. 
        Les Russes paraissent bien documentés.
        Mieux que macron et le drian, en tous cas...
        Il y a des jours où je me demande si sur agoravox, on n’en sait pas bien plus que ces deux charlots, tellement occupés qu’ils sont à inaugurer les chrysanthèmes, comme aujourd’hui (encore un coup qui rapporte 3 points)...

      • Attila Attila 28 mars 23:53

        @doctorix
        C’est encore pire que ça : même quand on leur donne des renseignements, y compris sur les terroristes en France, ils n’en veulent pas.
        « Ex-directeur de la DGSE : On a catégoriquement refusé l’aide des services secrets syriens ! »

        .


      • Doume65 29 mars 00:06

        @doctorix
        « Parfois, les prophéties ne se produisent pas : peut-être parce que leur révélation déjoue les plans initiaux. »
        Ben oui, la communication russe a bien dans cet objectif.


      • Dzan 29 mars 10:17

        @doctorix
        Ah bè, si c’est Sputnick, une des TV du grand démocrate Poutine qui l’a dit !


      • doctorix doctorix 29 mars 12:22

        @Dzan
        Oui, les infos de sputnik me semblent plus authentique que notre soupe habituelle.

        Ainsi que RTFrance, par satellite (moi c’est 1119 mais ça change selon les récepteurs).
        Ou même ici, en direct :
        Je vous conseille d’y jeter un oeil, c’est une télé où on ne nous prend pas pour des truffes, selon moi.

      • JBL1960 JBL1960 29 mars 18:47

        @doctorix Idlib a déjà été le point de départ d’un faux drapeau Chimique, l’an dernier ; Idlib Faux Drapeau La Ghouta 2.0 ; Rappelons-nous de l’attitude de chacun, et plus particulièrement de notre Moi Zident après La Ghouta, mais aussi que sur proposition de Vlad, Damas, a détruit, sous contrôle, armes et stocks chimiquesBis repetita. Et ce qui me concerne, en lien avec la Nation Mohawk, qui avait d’ailleurs relayé cet article, j’avais pu écrire une suite et joindre des photos issues de l’article original de MNN et intitulé Faux Drapeau Chimique (08/04/2017).

        Et cette semaine, Mohawk Nation News a publié PETITS SOLDATS (DE PLOMB) qui confirme que l’Exceptionnalistan ira jusqu’au bout du bout du bout... si on ne l’arrête pas !
        Parce qu’ils sont en mode « guerre » depuis 1492 les Zuniens du Nouveau Monde, et entendent bien le rester, en prétendant, notamment que y zont le droit d’être là, parce que c’était des Terra Nullius, et qui y’avait personne, enfin pas de chrétiens en tout cas. Et si y’avait des gens, ben y zétaient pas très catholiques de toute façon...

        Comme il est dit plus bas, notamment sur la destruction des stocks chimiques et sur le refus de la DRS de seulement entendre les tuyaux donnés par les SS syriens, Jean-Loup Izambert est à lire, si je puis me permettre, car depuis 2015 il annonce ou dénonce, ou prévient, comme on veut, le déroulé de ce qui se passe, aujourd’hui, sous nos yeux...
        Donc, on ne peut pas prétendre, effectivement, qu’on ne savait rien.


      • Roberto 10 28 mars 19:06

        Cela ne fait que confirmer, de ce qui ce dit depuis quelque temps...

         Nous sommes gouvernés par des Fous !

        J’envie les russes d’avoir des dirigeants pondéré 

        • doctorix doctorix 28 mars 19:35

          @Roberto 10
          Poutine n’avait pas été formé pour ça. Eltsine croyait avoir nommé une serpillière à son image, avant de comprendre que son poulain allait le trahir, ainsi que tous les oligarques qui pillaient le pays. C’est alors qu’a eu lieu la renaissance de la grande Russie.

          Le hasard de l’Histoire a fait naître le plus grand chef d’état depuis 100 ans.
          Les autres pays du monde n’ont pas eu cette chance.
          Surtout pas nous, qui cumulons larbin après larbin, assassin après assassin (macron, pas encore, mais on sent bien que ça le démange).

        • Aristide Aristide 28 mars 19:43

          @doctorix


          Le hasard de l’Histoire a fait naître le plus grand chef d’état depuis 100 ans. 

          Que 100 ans !!!



        • Pierre Pierre 28 mars 20:49

          @doctorix
          Merci pour l’article. Il est un peu angoissant mais je partage ce sentiment avec l’auteur. Je crois qu’on n’a jamais été aussi près d’une guerre entre l’Occident et la Russie depuis la crise de Cuba en 1962. La différence, c’est qu’à l’époque, ce sentiment d’angoisse était partagé par presque toute la population alors que maintenant cela se passe dans l’indifférence générale.
          « Eltsine croyait avoir nommé une serpillière à son image... »  Je crois qu’il faut avoir un jugement plus nuancé. Eltsine devait connaître la fermeté et le patriotisme de Poutine vu qu’il était dans son proche entourage. S’il voulait choisir une serpillière, il y avait des candidats qui avaient un meilleur profil. 

          Comme Premier ministre, il a tenu un langage ferme avec les rebelles/terroristes tchétchènes dès le mois d’octobre 1999. 
          Eltsine savait que Poutine sera un dirigeant plus ferme que lui.
          Le deal était de ne pas revenir sur les privatisations du passé et Poutine à tenu son engagement. En 2003, il a fermement demandé aux oligarque de se tenir éloigné de la politique et ceux qui ont compris ont continué à faire du business as usual. 
          Ma conviction est que Eltsine a été profondément humilié par les Occidentaux lors du déclenchement de la guerre du Kosovo. Jusque là, il avait confiance en eux mais c’est alors qu’il a compris que son avis ou son opposition à l’offensive de l’OTAN ne comptait pas. 
          Regardez les dates. La guerre du Kosovo prend fin le 10 juin 1999. Vladimir Poutine est nommé Premier ministre deux mois plus tard.
          Je suis persuadé que s’il n’y avait pas eu la guerre du Kosovo, on n’aurait jamais entendu parler de Vladimir Poutine.

        • Aristide Aristide 28 mars 20:54

          @Pierre



          Je crois qu’on n’a jamais été aussi près d’une guerre entre l’Occident et la Russie depuis la crise de Cuba en 1962.

          Avant ou après le Mondial de Russie ?
           


        • doctorix doctorix 28 mars 21:04

          @Pierre
          Ouais... Mais depuis, les ploutocrates marchent à la baguette :

          Mais restons dans le sujet, svp.

        • doctorix doctorix 28 mars 21:08

          @Aristide
          Que 100 ans !!!


          Ben oui : De Gaulle est né en 1890 ; Churchill en 1874 et Kennedy en 1917...
          Bon, c’est vrai, depuis, il y a eu sarko, hollande et macron. C’est à eux que vous pensez ?

        • Aristide Aristide 29 mars 12:22

          @doctorix


          Vous savez je ne suis pas un spécialiste du culte de la personnalité, je vous laisse cela. 


        • doctorix doctorix 29 mars 15:00

          @Aristide
          Bon, encore un lieu commun.

          Si Poutine portait la bannière étoilée au lieu d’émaner de l’URSS que vous haïssez, vous seriez à ses genoux.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 18:35

          @Aristide
          C’est sûr qu’avec vos dirigeants pseudos socialistes, Hollande et Fabius, c’est plutôt le culte de la fourberie ! Ils ont mis leurs pieds dans traces de Sarkozy- Juppé, tout en disant qu’ils « combattaient le terrorisme ». Rêve !

          " (...) Le 29 juillet 2011, la France créée l’Armée syrienne libre (les « modérés »). Contrairement à la communication officielle autour de son chef, le colonel Riyad el-Asaad, ses premiers éléments ne sont pas des Syriens, mais des Libyens membres d’al-Qaïda. (...)


          Hollande les combattait tellement qu’il leur a livré des armes...

        • Aristide Aristide 29 mars 19:17

          @doctorix


          Votre admiration de groupie de Poutine vous trouble le raisonnement. Idem pour la groupie de l’UPR.



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 20:25

          @Aristide
          Je vous trouve bien sûr de vous, alors que le PS est mouillé jusqu’au cou dans les guerres d’ingérence de l’ OTAN...
          En 2015, c’était bien Hollande & Fabius qui étaient au pouvoir ?
          Pourquoi ont-ils refusé les renseignements donnés par les services syriens sur les djihadistes français qui étaient en Syrie ?? Cela ne les intéressait pas de savoir qui allaient faire des attentats en France ?


          Quand Hollande a décoré le Prince Saoudien, ou a reçu les Frères Musulmans comme des Chefs d’Etats, cela vous semble normal, puisque les médias font silence et que les Français ne sont pas au courant.
          Mais je crois que vous n’avez pas bien compris le film, il faudra sans doute un jour que les dirigeants français rendent des comptes. Y compris les Sarkozy and Co, responsables du désastre libyen.

        • doctorix doctorix 29 mars 22:18

          @Aristide
          Nous avons des informations, nous les donnons, tandis que vous restez dans l’invective sans rien produire de concret.

          Il faut croire que vous n’avez rien à dire.

        • ASTERIX 30 mars 10:24
          @Roberto 10

          D ’avoir des dirigeants pondérés  .................................N’ IMPORTE QUOI !!!!!!!!!!!!!

        • doctorix doctorix 30 mars 11:19

          @ASTERIX
          On est priés de ne pas cracher sur les murs.

          En revanche, on peut y coller des affiches.
          Si du moins vous avez quelques chose d’intéressant à afficher.

        • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 12:43

          @Aristide. L’abus de propagande OTAN nuit gravement à ta santé mentale.


        • berry 28 mars 20:26

          Cette situation n’est plus d’actualité à ce jour.
          Un complot impliquant la Grande-Bretagne et une partie de l’état profond US aurait été déjoué il y a 2 semaines.
          Le secrétaire d’Etat Rex Tillerson et le général Mc Master y auraient participé, ce qui explique leurs limogeages.

          http://www.voltairenet.org/article200226.html
          http://www.voltairenet.org/article200157.html


          • doctorix doctorix 28 mars 20:57

            @berry
            Mais personne n’en a parlé.

            Théresa May n’a jamais eu autant besoin d’une fausse attaque chimique qu’aujourd’hui, tout comme macron, qui a menacé d’attaquer Damas il y a 15 jours.
            C’est intéressant de voir dans l’article de Meyssan que Trump n’est pas aussi impuissant qu’on le dit face à l’état profond.
            Intéressant aussi de dévoiler quelles sordides manoeuvres sont à l’oeuvre, et que ce ne sont pas des fake-news.
            Notons que l’article de Sputnik cité plus haut date d’hier soir, et qu’il précise que l’attaque aurait lieu à Idlib. Il n’est donc pas certain que le problème ne soit plus d’actualité.

          • izarn izarn 28 mars 23:50

            @doctorix
            Il faut se rappeler quelques trucs :
            Le général Mac Master a déclaré il y a quelque semaines que le Pentagone n’avait aucune preuve d’attaques chimiques de la part d’Assad...Sous entendu celle qui est à l’origine de la frappe de Trump sur un aéroport syrien.
            Frappe étrange ou seuls un tiers des missiles de croisière sont arrivés sur cible, pour laisser la piste intacte ! Les avions syriens ont décollés le lendemain !
            Soit c’était voulu par Trump, soit c’est l’oeuvre d’une contre attaque russe...
            Ceci dit ce genre d’argumentation chimique c’est du pipo, et je suis sur que les ricains néocons n’ont rien à faire de l’alibi, même completement crétin qu’on nous présente. De fait ils méprisent leur peuple, et les autres peuples.
            Mais qui les croit encore ?
            Les USA risquent surtout dans cette affaire de se déconsidérer à jamais, vis à vis de leur propre peuple, mais ausi du reste du Monde, sauf bien sur des larbins qui resteront autour de leur furher, comme à Berlin en mai 1945...
            Hitler croyait lui aussi à sa supériorité...
            Peut-etre que Macron pourra s’enfuir avec une fausse barbe, comme Himmler....
            Reductio ad hitlerum...je sais...
             smiley


          • doctorix doctorix 29 mars 01:34

            @izarn
            J’avais compris à l’époque que la plupart des missiles avaient été détruites par les systèmes de défense russes (les vieux S-200 je crois).


          • Attila Attila 28 mars 23:35

            Avez-vous noté l’autre information importante du jour :
            " Dans une interview accordée à The Washington Post, le prince héritier Mohamed ben Salmane a révélé que Riyad avait propagé l’idéologie wahhabite pendant la guerre froide, à la demande de ses alliés occidentaux afin de contrer l’URSS. "
            Lien

            .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès