• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Allégeance de Washington à l’Etat-colon

Allégeance de Washington à l’Etat-colon

Donald Trump vient d’annoncer que les USA reconnaissent Jérusalem comme la capitale d’Israël et que l'État hébreu, en tant qu'État souverain, “a le droit de déterminer sa propre capitale”. Cette décision est un camouflet infligé au droit international par la première puissance mondiale. Colonisée et annexée par Israël, Jérusalem-Est est considérée par les Palestiniens comme la capitale de leur futur Etat. Pour l’ONU, c’est un territoire occupé en violation de la légalité internationale, comme l’affirmaient déjà les résolutions 242 et 338 du conseil de sécurité.

Mais cette décision est-elle vraiment une surprise ? Elle date de la campagne présidentielle de 2016, et Donald Trump n’en a jamais fait mystère. Boudé par Wall Street qui lui préférait Hillary Clinton, le candidat républicain voulait à tout prix allumer des contre-feux pour rattraper son retard. Il lui fallait obtenir des appuis auprès du lobby sioniste, au risque de voir la victoire lui échapper. Flairant le danger, Donald Trump s’est alors livré à son exercice favori : il a fait de la surenchère pour damer le pion à Hillary Clinton.

Invité à l’assemblée annuelle de l’AIPAC, le 21 mars 2016, Donald Trump fait l’impossible pour faire oublier ses déclarations antérieures. Il refusait de prendre position sur la question palestinienne tant qu’il ne serait pas à la Maison-Blanche. Il hésitait à dire si les États-Unis devaient reconnaître ou non Jérusalem comme capitale d’Israël. Il disait que l’Etat hébreu devait payer l’aide militaire octroyée par les USA. Désormais, c’est fini. En vingt minutes, il dit à son auditoire ce qu’il voulait entendre et il obtient des salves d’applaudissements. Debout, en “standing ovation”.

Il affirme qu’il est un “soutien de longue date et ami réel d’Israël”. Avec lui à la présidence des États-Unis, Israël ne sera plus traité “comme un citoyen de seconde zone” ! Interrogé le jour même par CNN, il déclare qu’il est prêt à déplacer l’ambassade US à Jérusalem. Manifestement décidé à faire mieux que Clinton, il accuse l’Iran d’être “le plus grand sponsor du terrorisme mondial”, d’établir en Syrie un nouveau front dans le Golan contre Israël, de fournir des armes sophistiquées au Hezbollah libanais, et de soutenir le Hamas et le Djihad islamique.

Mais ce discours complaisant n’a pas suffi. Délaissé par les siens, Trump sait qu’il manque de soutiens parmi les donateurs juifs du parti républicain. Ces bailleurs de fonds à l’ancienne, sponsors traditionnels du parti conservateur, sont rebutés par la rhétorique d’un candidat hostile au libre-échange et allergique au “système”. Ils préfèrent se tourner vers une candidate qui n’a jamais lésiné dans son soutien à Israël et au complexe militaro-industriel. Après tout, l’essentiel c’est le business. Pour Donald Trump, du coup, la tâche est rude. Afin d’inverser la tendance, il faut absolument faire quelque chose.

A neuf semaines du scrutin, le candidat républicain se résout à abattre sa dernière carte. Elle lui permettra, espère-t-il, de surpasser Hillary Clinton, de la prendre à revers sur son propre terrain. C’est alors qu’il rencontre publiquement Benyamin Nétanyahou, le 26 septembre 2016. A l’issue de cette entrevue, à New York, Trump promet de reconnaître Jérusalem comme “la capitale indivisible d’Israël” et d’y installer l’ambassade américaine s’il est élu à la présidence. Fabuleux cadeau à l’Etat d’Israël, violation du droit international, cette concession à l’occupant serait lourde de conséquences. Trump le sait. Mais il était difficile de faire mieux pour séduire le lobby.

Fin septembre 2016, la “future capitale de l’Etat palestinien” passe donc à la trappe. La “solution à deux Etats” fait les frais d’une course à l'échalote entre deux candidats qui ont rivalisé d’imagination pour flatter le lobby. Habiles marionnettistes, les amis de Nétanyahou ont manipulé les deux pantins désarticulés qui se disputaient un pouvoir fantoche. Vainqueur de cette compétition acharnée, Trump a décidé de balayer les illusions entretenues par ses prédécesseurs sur le rôle des USA. Il a emporté la mise le 8 novembre 2016. Nous sommes le 6 décembre 2017. Il aura mis un an à payer l’addition.

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, en y installant leur ambassade, les USA offrent au projet d’Etat palestinien un enterrement de première classe. Ils donnent eux-mêmes le coup de grâce à un “processus de paix” dont ils furent les parrains. “L’heure est venue”, a déclaré Donald Trump devant les chaînes de télévision le 6 décembre. L’heure était donc venue, pour Washington, de balayer tout espoir de paix. A la face du monde, le président américain vient de déclarer que la partie est finie. Quitte à décrédibiliser ses alliés arabes, il proclame que le fait accompli colonial en Palestine est irréversible.

Ruinant par avance toute perspective de négociation, ce geste spectaculaire trahit l’allégeance de Washington aux intérêts de l’Etat-colon. A quoi bon négocier si l’enjeu de la négociation (la possibilité d’un Etat palestinien ayant Jérusalem-Est pour capitale) est pulvérisé par Washington ? Paradoxalement, cette ultime reddition américaine aux exigences israéliennes sonne le glas d’une illusion à laquelle les autres puissances, occidentales ou arabes, feignaient de croire encore. Donald Trump vient de leur administrer une douche froide, en leur rappelant qui est le leader du “monde libre”.

Mais il y a plus. En validant la rhétorique israélienne sur “Jérusalem réunifiée”, le président américain restaure également la primauté du théologique sur le politique. Les prétentions sionistes sur la Ville sainte se réclament du texte biblique. En les accréditant, Trump réintroduit le sacré dans un conflit d’essence profane. Il percute le droit international avec le droit divin. Il masque d’un écran de fumée l’affrontement qui oppose l’occupant et l’occupé. Cette concession à la mythologie sioniste occulte la lutte de libération nationale du peuple palestinien. A une époque ou la manipulation du “religieux” sert l’impérialisme, ce n’est pas innocent. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

153 réactions à cet article    


  • Massada Massada 7 décembre 2017 09:22
    Cela fait 150 générations que nous savons que Jérusalem est la capitale de la nation Israël. 
    Même en exil, nous le répétions sans cesse. Jérusalem n’a jamais été la capitale d’aucune autre nation. 
     
    Le jeu politique auquel nous assistons depuis la renaissance Israël en devient puant. 
    C’est à force de concessions idiotes qu’on arrive toujours aux mêmes résultats... du grain à moudre pour les plus extrêmes.
    Merci à Trump de mettre fin à cette hypocrisie et rétablir la vérité.
     
    La République tchèque et les Philippines reconnaissent Jérusalem comme étant la capitale d’Israël.
     
    J’en profite pour écrire un hommage à Johnny Hallyday grand ami d’Israël.
    « J’ai beaucoup d’amis ici. J’ai failli venir au moment de la Guerre des Six jours, mais c’était fini avant que j’arrive », a raconté le rockeur français à la chaîne privée 10, à la veille de son premier et unique concert en Israël.
     
    « C’est une occasion formidable de venir ici. Je regrette de venir si tard mais mieux vaut tard que jamais », a ajouté le chanteur.

    • leypanou 7 décembre 2017 10:16

      @Massada
      Cela fait 150 générations que nous savons que Jérusalem est la capitale de la nation Israël  : mon pote Gilad Atzmon n’est pas exactement de cet avis et je suis sûr qu’il est plus écouté que vous.


    • Massada Massada 7 décembre 2017 10:26

      @leypanou
       

      je suis sûr qu’il est plus écouté que vous.
       
      L’important est que Trump ne vous écoute pas vous et vos potes smiley


    • leypanou 7 décembre 2017 10:59

      @Massada
      L’important est que Trump ne vous écoute pas vous et vos potes : à la place de Trump, je ferais plus attention à mes fesses plus qu’à ce que veulent Bibi ou Jared.

      Il n’a pas intérêt à ignorer qu’il n’y a pas que les Démocrates qui lui en veulent, mais tout le Deep State dont les services de renseignement.




    • Cateaufoncel 7 décembre 2017 11:29

      @leypanou

      « ...Gilad Atzmon... »

      Renseignement pris, c’est juste un de ces chimériques d’extrême gauche qui se bat pour un «  »cosmos promis, universel et inclusif.« 

      Il n’a pas jugé utile de préciser »promis" par qui...Yahvé ? Allah ? Marx ? Nostradamus ? Elizabeth Teissier ? Adolphe Sax ?


    • leypanou 7 décembre 2017 13:13

      @Cateaufoncel
      c’est un musicien : vous n’allez pas demander à un musicien de n’avoir comme fans que l’huile ou que le vinaigre, il accepte tout le monde !
      Bref, comme comme Johnny quoi.


    • njama njama 7 décembre 2017 16:47

      @Massada
      Cela fait 150 générations que nous savons que Jérusalem est la capitale de la nation Israël.

      oulala je sens que vous ne faites pas dans l’euphémisme ! 150 mazette !

      « Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ. » Mt 1.17 généalogie de Jésus chap. 1

      donc ça fait 42 générations de Abraham à Jésus, on double la mise jusqu’à nous ça fait 84 smiley
      Vous voyez je ne suis pas radin, et je vous fais grâce des quelques générations passées en exil sous le joug du pharaon paraît-il ! enfin c’est ce que la légende raconte ... au final, c’est la moitié de ce que vous dites !


    • Cateaufoncel 7 décembre 2017 17:01

      @njama

      « ...on double la mise jusqu’à nous ça fait 84. »

      Quarante-deux générations de l’an 1 à 2017, ça fait long la génération...


    • OMAR 7 décembre 2017 17:25

      Omar9

      @Massacrada
      .
      Quand l’Allemagne fut réunifiée, aucun pays ne trouva à redire quand Berlin devint la capitale de ce pays.
      Et les allemands ne demanderent ni l’avis et encore moins la bénédiction ou la reconnaissance de n’importe quel pays du monde.
      Il en fut de même pour le Nigeria qui préféra Banjul à Lagos.
      Ou le Brésil qui opta pour Brasília à la place de Rio.
      Mais pour vous les sionistes, il fallait coute que coute cette reconnaissance d’une spoliation, d’un vol avéré et qualifié d’une nation.
      Et qui est là pour vous soutenir ?
      Un grand voleur qui n’a ni culture, ni histoire que celle des guerres, des spoliations et des colonisations, les USA...
      Les indiens de Géronimo d’hier, sont les palestiniens de Yasser Arafat d’aujourd’hui.
      Vous êtes avec la force du Diable, mais, quelque part, j’ai peur pour vous...


    • JBL1960 JBL1960 7 décembre 2017 18:05

      @leypanou Et Ilan Pappé, Sand et Ezzat sur cette partie là. Donnie ’Mains d’Enfant’ joue de la Trumpette de Jericho, et effectivement, non seulement c’était une promesse de campagne, mais dès son élection il a donné l’assurance qu’il exécuterait le Plan de son Klan (sinon à se faire dessouder par la mafia juive russe qui l’a placé à la MB et pas pour rien, la preuve) en nommant D. Friedman ambassadeur d’Israël qui a déclaré avoir hâte de remplir sa mission à al-Qods qu’il qualifie de « capitale éternelle d’Israël, Jérusalem » comme un certain Jacques Attali, qui dès 2011 déclarait que Jérusalem devra être la capitale d’un futur Gouvernement Mondial, et d’ailleurs dans cette vidéo de 2:24 il dit un peu plus que cela.
      “ Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarche sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Égypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.” ►
      Professeur Ze’ev Herzog : chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999 et ce que corrobore les travaux de recherche du Dr. A. Ezzat ICI, et ICI.
      On est quelques-uns à avoir appeler au boycott du POTUS... Car comme le disait Étienne Chouard, avant de changer d’avis, la solution ne viendra pas de l’élection... Et effectivement, il n’y a pas de solutions dans AUCUNE élection, la preuve par Trump, même si cela a refilé un orgasme à Ariane Walter en continu et ici-même parce que Killary s’est prise une fessée cul nul devant tout le monde, ou par Macron.
      Notez bien que le CRIF vient de demander à Macron de faire de même, et rappelez-vous que Macron est un cheval de Troie américain placé à l’Élysée, peut être pas par les mêmes que Duffy mais ce ne sont pas nos amis, non plus ! C’est tout l’objet de ma publication de ce jour, en appui de Press TV via R71 ICI et j’ai mis, sous l’article, les dernières infos presse sur ce sujet.


    • Oceane 7 décembre 2017 19:01

      @OMAR

      Abuja, capitale du Nigeria.


    • Eric F Eric F 7 décembre 2017 19:10

      @Massada
      Une idée que l’on a en tête, un attachement affectif, c’est beau, mais cela ne constitue pas en tant que tel un droit de propriété éternel. Car s’il y a un lien historique, culturel et religieux indubitable, on ne peut pas passer à la trappe les 19 siècles qui ont suivi la dissolution du royaume d’Israël par les romains.
      La restauration d’Israël lors du partage de la Palestine mandataire est un fait historique sans aucun équivalent, il était juste et équitable que les autres peuples et cultures qui ont entretemps vécu dans le pays (95% de la population de Palestine en 1870 étaient musulmans ou chrétiens) aient également un état.

      La République tchèque a reconnu explicitement comme capitale la partie israélienne de Jérusalem dans les limites de l’armistice de 1949, en précisant qu’elle est pour la solution à deux états, avec chacun sa partie de Jérusalem comme capitale. Trump n’a pas précisé, mais la diplomatie étasunienne aura à être explicite sur ce point, car l’annexion des quartiers arabes de Jérusalem n’est reconnue par aucun état, USA inclus.

      Rappelons au passage que le consul général de France à Jérusalem est en même temps représentant de France auprès de l’Autorité Palestinienne


    • Ouallonsnous ? 7 décembre 2017 19:35

      @njama

      Massacrada ignore que les juifs auxquels il se flatte d’appartenir n’ont d’existence que depuis la fin du 19émé siècle avec le sionisme de T Hertzl et Balfour.,

      Si cela fait 150 générations, elles ont dues êtres particulièrement éphéméres !


    • njama njama 7 décembre 2017 20:41

      @Cateaufoncel
      Quarante-deux générations de l’an 1 à 2017, ça fait long la génération...

      connectez-vous sur l’échelle biblique, ce n’est pas moi qui a écrit la généalogie de Jésus. L’existence d’Abraham se situerait vers 1900 avant JC, donc à la louche 42 générations pour environ 2000 ans !


    • Eric F Eric F 7 décembre 2017 22:18

      @njama
      Vous êtes vraiment le dernier au monde à prendre à la lettre les métaphores et symboles bibliques, tout ce qui précède Moïse est mythologique, et est légendarisé pour ce qui le concerne puis la conquête de Cananan. La théologie n’est pas un manuel d’histoire.


    • jeanpiètre jeanpiètre 7 décembre 2017 22:58

      @Eric
      Comme si Moïse et Jésus n étaient pas des legendes


    • Eric F Eric F 7 décembre 2017 23:21

      @jeanpiètre
      Moïse est désormais considéré par les historiens comme une figure reconstruite d’un fondateur mythifié. L’historicité de Jésus n’est plus guère remise en cause par les historiens neutres (l’hypothèse du mytrhe n’est plus guère retenue), avec évidemment des interprétations différentes.


    • Ouam Ouam 8 décembre 2017 01:39

      @OMAR
      Pour une fois je suis d’accord partiellement avec toi (tu pourra l’encadrer smiley )

      cad sur ceci :
      C’est une immense connerie ce que trump est en train de faire.
       
      Cette ville est un espece de « berceau explosif des religieuxs extrèmistes de tous poils »
      Ou si tu à le malheur de déplacer ne serai-ce qu’un miserable cailloux,
      tu déclenche un bordel général.
      C’est sur cela qu’il est plus qu’inconscient

      OU autre hypothèse ?.
      C’est voulu car manipulé pour mettre le bordel,
      et .... il est encore plus con que je le pense !!!
      Ca ne lui à pas suffi les expériences du passé dans le moyen-orient  ????
       
      Remarque si cela avait été clintoR (et les vrais faux-cons) alors la...
      La palestine, nous n’en aurions carrément meme plus entendu parler ...
       
      ET nous p’tre en Europe non plus ?
      Vu que les missiles USA <> RU seraient passés par chez nous (otan & co)


    • erichon erichon 8 décembre 2017 08:56

      @Massada

      Normal , Pour des colonisateurs assassins tout est à vous .

      C’est pas le jeu politique qui est puant , c’est vous !


    • njama njama 8 décembre 2017 15:10

      @Eric F
      @njama
      Vous êtes vraiment le dernier au monde à prendre à la lettre les métaphores et symboles bibliques,...

      Vous me prenez pour un sioniste ou quoi ?  smiley


    • soi même 9 décembre 2017 14:30

      @Massada, ton discourt idéologie ne tiens pas la route, t’es tourné vers le passé résolue et en aucuns cas vers l’avenir, tu es comme tous les sionismes dans la Fata-Morgana idéologique.
      Dans tes diatribes il y a aucune lueurs d’espoir de Paix.


    • Massada Massada 9 décembre 2017 14:36

      @soi même
       
      oui et alors ? smiley


    • soi même 9 décembre 2017 14:46

      @Massada, t’est pas moderne t’es retardataire


    • pipiou 9 décembre 2017 20:56

      @soi même

      Massada est comme tout Israelien, il n’aime pas la Paix.


    • JMBerniolles 7 décembre 2017 10:21
      C’est une très grave étape qui marque la fuite en avant d’un empire en bout de course.
      Même Macron n’osera sans doute pas suivre ses maitres malgré les ordres du Crif... Il y a une large condamnation internationale qui va contribuer à accentuer l’isolement des USA qui est en gestation. 

      Depuis assez longtemps, la solution raisonnable était de faire de l’espace des Mosquées et des lieux saints des trois religions monothéistes un espace international préservé. Quelques Km2. Et bien entendu de reconnaître un véritable état palestinien. On aurait pu espérer non pas une fédéralisation qui aurait été la vraie solution, mais au moins un entente et une coopération entre les deux états.

      Il me parait clair maintenant que les palestiniens vont être armés. C’est encore un embrasement à venir au Moyen Orient.

      J’aimais bien Johny mais là sa mort est exploitée à outrance pour détourner l’attention de ces dizaines de milliers de morts à venir. 


      • Massada Massada 7 décembre 2017 10:39

        @JMBerniolles
         
        http://hpics.li/fd4baa7

        Johnny Hallyday aimait Israël et admirait Tsahal..



      • François Vesin François Vesin 7 décembre 2017 11:23

        @JMBerniolles


        «  Depuis assez longtemps, la solution raisonnable était de faire ../ »

        table rase au profit d’un jardin luxuriant ouvert au monde

        « /.. de l’espace des Mosquées et des lieux saints 
        des trois religions monothéistes »

        car définitivement, le Livre sorti du cerveau malade de
        quelques illuminés du pourtour méditerranéen est en passe
        de devenir le mode d’emploi de l’anéantissement du monde !



      • JMBerniolles 7 décembre 2017 11:49
        @François Vesin

        Vous confondez la religion avec l’utilisation que le pouvoir en fait je pense.

        Bien des fondements de notre morale, ou ce qu’il en reste, vient la chrétienté. 

      • François Vesin François Vesin 7 décembre 2017 12:19

        @JMBerniolles
        « Vous confondez la religion avec l’utilisation que le pouvoir en fait je pense »


        Un certain nombre de préceptes religieux qui sont
        la retranscription d’un bon sens partagé aux quatre
        cons du monde, ne nécessite pas de clergé (pouvoir) :
        « aime ton prochain...etc...tu ne tueras point...etc... »

        En revanche, tout ce qui relève du dogme religieux nécessite
        les forces coercitives appropriées pour en garantir la pérennité ;
        « il n’y de dieu que Dieu » permettra aux génocidaires de toutes
        obédiences de se retrancher derrière l’impératif religieux.

        Généalogiquement, la chrétienté n’a fondé « sa morale » que
        sur les ruines et les pillages de tout ce qui ne pliait pas à elle !


      • François Vesin François Vesin 7 décembre 2017 12:22

        @François Vesin

        désolé pour l’erreur de frappe !
        Il fallait bien sur lire coins et
        non pas cons qui n’ont rien à faire ici !!

        « .../.. d’un bon sens partagé aux quatre
        coins du monde, ../.. »

      • JMBerniolles 7 décembre 2017 13:18
        @Massada

        Ce pauvre Johny n’était pas un canon de lucidité et d’intelligence... Ce qui ne l’empêchait pas d’avoir un rayonnement indéniable....

        Heureusement que la Russie ne souhaite pas la disparition d’Israël... J’espère de tout cœur que l’on va éviter les affrontements sanglants et une nouvelle guerre. Compter sur le soutien américain est de la folie pure et simple. Précisément dans la région les USA se servent de mercenaires pour mener leurs guerres. >J’espère que vous ne comptez pas sur le dôme de fer pour vous protéger.

      • Oceane 7 décembre 2017 18:20

        @Massada

        « Allumez le feu, Allumez le feu... »

        Johnny l’a chanté, Trump l’a fait. Bel hommage.


      • Ouallonsnous ? 7 décembre 2017 19:38

        @Massada

        Il faut arrêter de fumer Massacrada !

        Jonnhy se tapait d’israél comme d’une guigne !


      • Pimpin 7 décembre 2017 10:51

        Ce que dit Trump :

        « On ne règle pas les problèmes en répétant les mêmes expériences qui ont échoué, ni en faisant les mêmes analyses stratégiques qui n’ont pas marché »

        Trump a rappelé que depuis 1995, tous ses prédécesseurs se sont abstenus de déclarer Jérusalem comme capitale d’Israël, et ont refusé de déplacer l’ambassade en pensant que cela aiderait à atteindre la paix, et Trump a pris ici les Américains, le monde et la diplomatie à témoin qu’après plus de 20 ans de ce choix, les parties ne sont pas plus proches de la paix aujourd’hui qu’il y a 20 ans.

        « Il faudrait être fou pour penser qu’en répétant exactement la même formule, on obtiendrait un résultat différent ou meilleur », a dit le président.

        C’est avec ce raisonnement logique et cohérent que Trump a donc annoncé qu’il fallait tenter une nouvelle approche pour atteindre la paix, et « qu’il est temps de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël ». C’est la reconnaissance par les Etats-Unis de la réalité sur le terrain que Jérusalem a toujours été depuis 1948 la capitale d’Israël, et c’est aussi pour cela, explique encore Trump, qu’il donne l’ordre immédiat d’y déplacer l’ambassade américaine.

        « Ma déclaration aujourd’hui marque le début d’une nouvelle approche du conflit entre Israël et les Palestiniens… »

        « Israël est une nation souveraine qui a le droit, comme toutes les autres nations souveraines, de décider de sa propre capitale », a ajouté Trump qui rappelle que jusqu’à ce jour, et selon les nations du monde, Israël n’avait pas de capitale.

        • Cateaufoncel 7 décembre 2017 11:06

          @Pimpin

          Désolé pour la redite sur les propos de Trump, je n’avais pas rechargé la page...

          Mais bon, ça peut être utile pour ceux qui ne comprennent pas du premier coup.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 décembre 2017 14:06

          @Pimpin

          En somme, c’est la poursuite de la normalisation d’Israël en tant que pays, normalisation déjà bien entamée avec son alliance avec les puissances sunnites régionales.

          Non mais vous avez bien raison de « rabâcher », parce que Trump utilise un vocabulaire particulier, et il faut comprendre entre les lignes de ce qu’il dit.

          Si on le prend au premier degré, c’est souvent ridicule


        • Ouallonsnous ? 7 décembre 2017 19:43

          @Pimpin

          Désolé, Israél n’est pas une nation souveraine car illégitime, il est une tête de pont militaire colonialiste en terre levantine pour le compte des sionistes anglo-yankees !


        • Eric F Eric F 7 décembre 2017 21:15

          @Ouallonsnous ?
          Israël est légitime car fondé sur une décision de l’ONU, car sinon, il n’y aurait pas un grand nombre d’état légitime dans le monde. Mais l’ONU a fondé tout aussi légitimement l’état de Palestine. Les deux sont liés, l’un existe et l’autre non, mais les partisans de l’autre contestent la légitimité de l’un.


        • Christian Labrune Christian Labrune 7 décembre 2017 21:16

          @Pimpin
          Votre intervention est particulièrement intéressante puisque vous nous ramenez à l’essentiel du propos de Trump, qui est d’une particulière cohérence. Quand on veut faire une bonne politique, on commence par appeler un chat un chat et donc Jérusalem la capitale d’israël.

          Je crois bien qu’il aura été le premier aussi à dire publiquement - ce que la plupart des états préfèrent feindre de ne pas voir - que la moitié des aides internationales allouées à l’Autorité palestinienne servaient à payer des pensions aux familles des terroristes, au prorata du nombre et de l’atrocité des meurtres commis. Ces sortes de situations ne peuvent évidemment plus durer, et la lâcheté de la plupart de nos politiciens européens donne la nausée.

          A Trump j’opposerai le petit Macron. Il « désapprouvait » hier le réalisme de Trump. Et pour cause : il préfère, lui, les brouillards de l’ambiguïté voire de la trahison. Il était il y a peu au Qatar, pays qui soutient le terrorisme et qui arrose les paraboles françaises dans nos banlieues de l’idéologie islamiste la plus radicale. Il vient d’y signer des contrats pour la vente d’avions à hauteur de onze milliards. Ce vulgaire marchand de soupe préfère ne pas voir que le Qatar est allié d’un Iran associé à la Corée du Nord dans la production d’armes nucléaires, qu’il est aussi responsable de la radicalisation islamiste en France et porte donc une lourde responsabilité dans les crimes de masse qui ont ensanglanté le pays. Il n’ose pas affronter l’ennemi intérieur : les prêcheurs de haine continuent leur sinistre travail de sape dans les mosquées salafistes, les Frères de l’UOIF continuent à avoir pignon sur rue, et maintenant il vend des armes à nos pires ennemis. Difficile de concevoir une politique plus irresponsable et plus salement criminelle.

          Il y a des jours, comme celui-ci, où il semble bien difficile de se sentir fier d’être fier d’être un citoyen français dans une France redevenue collaborationniste.


        • Christian Labrune Christian Labrune 7 décembre 2017 21:48

          Mais l’ONU a fondé tout aussi légitimement l’état de Palestine.

          @Eric F
          Ce que vous écrivez est inexact. L’ONU avait proposé un partage de territoire. Il avait été accepté par ceux qui deviendraient les Israéliens. Le mandat britannique sur la Palestine prend fin le 14 mai 48. Ben Gourion proclame aussitôt la renaissance d’israël. Le lendemain, les armées arabes commencent une guerre qui devrait leur permettre de chasser ou d’exterminer tous les Juifs et de récupérer, sans partage, l’ensemble des territoires qui avaient été administrés par les Britanniques depuis la conférence de San Remo en 1920.

          J’ai entendu il y a quelques jours une interview d’Abou Mazen vieille de cinq ou six ans. Il reconnaissait que l’erreur des Palestiniens aura été de ne pas accepter le partage préconisé par l’ONU. Depuis, les Juifs, disait-il, n’ont cessé « de nous punir pour cette erreur ».

          Il me semble cependant que lorsqu’on fait une connerie, il ne faut pas l’éternité pour s’en rendre compte, et les « Palestiniens » avaient eu tout le temps de comprendre (presque vingt) ans que la coalition des armées arabes de 67, qu’ils avaient appelée de leurs voeux, serait une autre erreur s’ajoutant à la première. Depuis, il y en aura eu bien d’autres.

          Les « Palestiniens », pour la plupart, et déjà à l’époque de la déclaration Balfour, tout comme les sionistes arrivés dans ce diverticule misérable de l’empire Ottomanson, étaient eux aussi des migrants venus d’Egypte ou de la péninsule arabique, comme le soulignait il y a quelques mois un ministre l’intérieur du Hamas. Mais eux ne pouvaient guère se prévaloir d’une présence de leurs ancêtres dans la région remontant à des milliers d’années. Il y avait cependant de la place pour deux peuples, et les Israéliens, que je sache, après la guerre de 48, n’ont pas jeté à la mer les 250 mille « Palestiniens » qui avaient préféré rester sur place au lieu d’aller attendre au loin la fin du nettoyage ethnique. Ils seront bientôt deux millions en Israël.

          Il serait urgent que les « Palestiniens » comprennent que la formidable puissance de l’état d’Israël, construite à partir de presque rien sur un territoire minuscule, est là pour durer aussi longtemps qu’il existera des hommes et que leur grand rêve génocidaire fabriqué par les nazis et distillé par un mufti de Jérusalem - l’oncle d’Arafat !-, et dont les chefs palestiniens sont les héritiers directs est en train de toucher à sa fin. Ils auront perdu soixante-dix ans à essayer de tout détruire, et ils n’auront réussi qu’à se détruire eux-mêmes. Il serait temps que prenne fin cette pathologie masochiste, et que les état européens cessent de l’entretenir par antisémitisme.


        • Eric F Eric F 7 décembre 2017 22:11

          @Christian Labrune
          Ce n’est pas inexact, puisque c’est explicite dans le texte de la résolution, qui n’a jamais été annulée ni abrogée, et sert de référence en droit international. Que tour à tour l’une et l’autre partie se soit considérée insuffisamment dotée et ait remis en cause le partage, c’est en effet ce à quoi nous assistons depuis 70 ans, mais cela n’annule pas le principe général.
          La superficie en 1947 était suffisante pour les 2 millions d’habitants d’alors (ce n’était pas un désert vide et aride sur toute sa superficie comme la fiction que vous évoquez).
          Si vous ne rétablissez pas le partage, vous aurez un état unique où vous deviendrez numériquement minoritaire dans quelques décennies, ce qui était l’objectif initial de vos adversaires. alors vous aimeriez faire des confettis et les répartir sur les états périphériques, mais absolument aucun état de la région ne l’entend ainsi, pas même vos nouveaux acolytes wahhabites.


        • jeanpiètre jeanpiètre 7 décembre 2017 23:05

          @Eric F
          Marrant Israël avoue les decisi0ns de l onu depuis au moins 50 ans. 


        • Analis 8 décembre 2017 17:07

          @Christian Labrune

          Les « Palestiniens », pour la plupart, et déjà à l’époque de la déclaration Balfour, tout comme les sionistes arrivés dans ce diverticule misérable de l’empire Ottomanson, étaient eux aussi des migrants venus d’Egypte ou de la péninsule arabique, comme le soulignait il y a quelques mois un ministre l’intérieur du Hamas.

          Euh non, les palestiniens, contrairement aux immigrés sionistes, sont les descendants directs des indigènes présents là depuis des milliers d’années, celà quoi qu’ait pu dire un ministre ignare des Frères Musulmans de Palestine. Les arabes et égyptiens installés au moment de la conquête musulmane ne représentent qu’une petite partie du patrimoine génétique de cette population, un peu comme au Maghreb, et à la différence de l’Égypte ou de la région de Bagdad.

          Quant au partage de 1948,il était normal pour les arabes comme pour les indigènes de le rejeter, dans la mesure où il était injuste et faisait la part belle à une population immigrée amenée qui plus est par le colonialiste britannique*. De plus, il est très important de rappeller que les sionistes n’ont pas accepté le plan de partage, pourtant donc trop bien pour eux, mais ils voulaient déjà avoir toute la Cisjordanie. La guerre était entièrement de leur faute.

          * Situation similaire avec celle des Rohyingas en Birmanie. La différence étant quand même que ces derniers sont là souvent depuis le début du XIXème siècle, et ne menacent pas l’identité birmane par leur nombre.


        • Eric F Eric F 8 décembre 2017 18:26

          @Analis et @Christian Labrune
          Prenons les chiffres fournis par la « jewish virtual library » (pour ne pas être taxé de parti pris pro-musulman) http://www.jewishvirtuallibrary.org/jewish-and-non-jewish-population-of-israel-palestine-1517-present
          en 1882, sur 300 000 habitants en Palestine, il y a 8% de Juifs
          en 1918, sur 660 000 habitants en Palestine, il y a 8,1% de Juifs
          Donc vous avez raisons tous les deux : il y a eu une arrivée de Juifs et de non Juifs au début du 20è siècle, mais il y avait auparavant dans la région une population à nette majorité arabe. Cette région n’était pas un désert vide et aride, même si elle était peu densément peuplée.


        • Ouallonsnous ? 9 décembre 2017 13:19

          @Eric F

          Une seule réponse possible à votre post, vous faites partie des rigolos qui prennent des vessies pour des lanternes !

          Bonne journée.


        • Ouallonsnous ? 9 décembre 2017 13:23

          @Ouallonsnous ?

          Je cite votre post du 7/12 à 21h15 !


        • Michel Maugis Michel Maugis 10 décembre 2017 12:55

          @Eric F

          « Israël est légitime car fondé sur une décision de l’ONU, car sinon, il n’y aurait pas un grand nombre d’état légitime dans le monde »

          1) L’ONU n’ a pas vocation de fonder des pays. La décision de l’ONU de diviser la Palestine est illégale et illégitime car l’opinion des palestiniens n’a pas été prise en compte. Seul le Conseil de sécurité peut prendre des décisions contraignantes, et le Conseil de Sécurité de l’ONU n’ a jamais décidé cette partition illégale et illégitime.

          2) La presque totalité des états du monde n’ont pas été fondé par l’ONU !! Votre propos n’ est donc en rien démonstratif, et est au contraire démolisseur d’ Israel.
          Ne pas confondre fonder une existence et reconnaître une existence.

          Pour ma part, je croie que Trump à travers sa décision veut lancer la politique d’un seul état qui sera la PALESTINE AVEC JERUSALEM COMME CAPITAL, puisqu’il a définitivement supprimer la politique de deux états coexistants.



        • pipiou 10 décembre 2017 14:37

          @Christian Labrune

          Vous oubliez qu’après s’être proclamé l’Etat Israelien a passé son temps à bafouer les résolutions de l’ONU et a immédiatement oublié les frontières du plan de partage.

          Vous êtes gonflé de dire que le 15 mai 48 les méchants arabes entament une guerre contre Israel : en fait la guerre est déjà commencée depuis plusieurs mois ; jusqu’au 14 mai elle s’appelle « guerre civile » et à partir du 15 mai elle s’appelle guerre d’Israel contre les arabes.
          Vous n’hésitez pas à minimiser le nettoyage ethnique commencé par les juifs et terminé par l’Etat d’Israel. Splendide !
          Vous allez loin dans la bêtise en disant qu’Israel est né à partir de rien quand on sait comme ils ont été soutenus par des fonds importants et des Etats puissants.

          Bref votre Islamophobie vous permet de ne négliger aucune connerie.


        • Cateaufoncel 7 décembre 2017 11:02

           » Tout accord négocié entre Israël et l’Autorité palestinienne doit préserver l’identité d’Israël en tant qu’État juif doté de frontières sûres, reconnues et défendables… et Jérusalem restera la capitale d’Israël et elle doit rester indivise. » Promesse électorale du candidat Barack* Hussein** (à la présidence des Etats-Unis d’Amérique (EUA), donc, pas des Emirats Arabes Unis (EAU) Obama, 2 juin 2008, devant les membres de l’AIPAC.

          « On ne règle pas les problèmes en répétant les mêmes expériences qui ont échoué, ni en faisant les mêmes analyses stratégiques qui n’ont pas marché » Donald Trump, annonçant la reconnaissance de Jérusalem mettant fin à vingt ans de promesses non tenues par ses prédécesseurs.

          * Celui qui tire, celui qui entr’ouvre

          ** Celui qui juge


          • Ouallonsnous ? 9 décembre 2017 13:30

            @Cateaufoncel

            Evidemment que l’entité sioniste militariste et colonialiste occupant la Palestine pour le compte du sionisme WASP anglo-yankee n’a rien des délires d’Obama :  » Tout accord négocié entre Israël et l’Autorité palestinienne doit préserver l’identité d’Israël en tant qu’État juif doté de frontières sûres, reconnues et défendables…


          • Trelawney Trelawney 7 décembre 2017 11:10

            Jérusalem est une ville où trois religion co-existent, mais le syndic de co-propriété se nomme Satan. Faut pas s’étonner que ce soit toujours e bordel et cela depuis plus de 150 générations.


            Trump veut installer son ambassade à Jérusalem et nous explique bien que ça va prendre plusieurs dizaines d’années pour le déménagement, alors qu’il suffit de dévisser la plaque du consulat pour la remplacer par celle de l’ambassade (5 mn avec une bonne visseuse sans fil). C’est ce que l’on nomme l’hypocrisie diplomatique et les israéliens sont les premiers à tomber dans le panneau.

            Ca fera quelques soldats et civils poignardés d’un coté et quelques maisons détruites à Gaza de l’autre. Et ça fera surtout marcher le commerce de l’armement au profit des américains. Business business


            • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2017 11:11

              on verra bien qui fera le polype dans l’état-colon ....


              • Massada Massada 7 décembre 2017 11:27
                L,’esprit américain de Donald Trump « de l’audace de l’audace, toujours de l’audace »
                Est la même que celle qui animait Eisenhower, Patton, Clark, ces généraux qui ont gagnés la guerre
                Avec cette devise.
                Bravo Donald.

                • Ben Schott 7 décembre 2017 11:33

                  @Massada
                   
                  Avec la troisième intifada qui se prépare, pensez à refaire le stock de couches-culottes !...
                   


                • Gatling Gatling 7 décembre 2017 11:37

                  @Massada
                  Soyons sérieux... Jérusalem capitale et alors.
                  Et comme si le problème palestinien n’était pas le moindre dans la région désormais.
                  Les événements en Syrie .... Les israéliens qui soutiennent les kurdes et DAESH.
                  Et Maintenant les événements en Arabie Saoudite et les manœuvres de la communauté qui n’existent pas.
                  http://plumenclume.org/blog/303-quand-le-chien-n-aboie-pas
                  Quand tout aura sauté dans la région vous aurez encore un motif de vous réjouir ?
                  C’est tout simplement que vous n’avez pas de solution viable et c’est cela le plus terrible de l’affaire.


                • Cateaufoncel 7 décembre 2017 11:43

                  @Ben Schott

                  « ...pensez à refaire le stock de couches-culottes !... »

                  Il a tout le temps. Les autres sont en train de refaire leurs stocks de cailloux, que l’Iran leur livre parce qu’ils sont trop feignants pour les casser eux-mêmes.


                • Oceane 8 décembre 2017 08:22

                  @Massada

                  « L’esprit américain », comme l’esprit « israélien », l’esprit « afrikaner » sont bien le produit du même moule non ?


                • QAmonBra QAmonBra 7 décembre 2017 11:41

                  Merci @ l’auteur pour le partage.


                  Excellent article dénonçant l’intolérable injustice faite aux droits des palestiniens sur la terre de leurs ancêtres, que certains croient éliminer de l’Histoire comme la Palestine de leurs merdias.

                  Ainsi, après le déni du Peuple palestinien, voici également le déni fait aux musulmans.

                  Si le moyen orient est devenue une terrifiante poudrière, n’attendant que l’allumette de l’idiot de service, Jérusalem est assurément la flamme et nul besoin de préciser qui est le simplet.

                  Mesdames & Messieurs, accrochez vos ceintures, ce qui nous pendait au nez arrive à grands pas, de par la seule volonté de ceux prétendant régenter le monde. . .

                  • Christian Labrune Christian Labrune 7 décembre 2017 12:16

                    Des hommes politiques cohérents et courageux, ça ne court pas les rues. Trump, même si les démocrates finissent par avoir sa peau par une procédure d’impeachment, restera de ceux-là, et son influence sur la politique au Moyen-Orient aura induit des orientations sur lesquelles il sera difficile de revenir. Quand on ne sait pas qui sont nos ennemis, disait Sun Tzu, le grand stratège chinois de l’époque des Royaumes combattants, on perd toutes les guerres, et la première nécessité stratégique est de savoir les identifier. Les Européens peuvent bien continuer à se faire insulter par les ayatollahs iraniens qui menacent, en réponse au petit Macron, d’étendre la portée de leurs missiles balistiques jusqu’à l’Atlantique, il ne fera plus de doute pour personne qu’ils sont non seulement l’ennemi d’Israël mais celui, aussi, de l’ensemble du monde civilisé.

                    J’étais à peu près persuadé, ces derniers jours, que Trump ne cèderait jamais aux représentations des plus lâches, et je suis satisfait de voir que non seulement il proclame hautement Jérusalem capitale d’Israël (ce que tout le monde savait sans oser le dire !), mais que l’ambassade américaine sera déplacée. Les Européens qui se seront ridiculisés en relayant les protestations imbéciles d’un islamisme qui les fait crever de trouille finiront bien aussi par devoir prendre le taureau par les cornes. Ils attendront lâchement que la bêtes soit un peu épuisée ; elle commence à l’être, et je gagerais que les manifestations de « colère » des populations arabes palestiniennes n’auront pas le succès qu’espéraient hier un Hamas et une Autorité palestinienne déjà en pleine décomposition. Ne pas avoir soutenu l’action de Trump, comme l’ont fait plusieurs dirigeants européens, dont Macron, c’était encourager le fanatisme islamiste.

                    A la veille de la renaissance d’Israël, en 48, les conseillers de Truman avaient essayé de l’induire à être prudent : cette reconnaissance risquait de mécontenter tout le monde arabe. Il avait préféré passer outre et il avait eu raison : Israël existe, très fortement, et cette puissance est une chance pour tous les états sunnites menacés par l’Iran. Ils commencent à le comprendre. La seule grande trouille des décideurs politiques de la région, c’est celle de la rue arabe fanatisée depuis la conférence de Bandung en 55 par l’idéologie néo-nazie héritée du mufti de Jérusalem. Cette idéologie génocidaire, qui est celle du Hamas et du Hezbollah, est le premier obstacle à une entrée dans la modernité de ces pays. Le rôle des politiciens européens serait, l’ayant compris, de ne pas entretenir cette idéologie des plus pourries, y compris dans leurs propres pays, et d’éviter de nuire, par conséquent, et de la manière la plus directe, à des population du Moyen-Orient que, très hypocritement et très lâchement, on prétend vouloir ménager.

                    Il y aura d’autres articles sur AgoraVox, qui viendront flatter l’antisémitisme musulman. L’idéologie abominable qui commande ce collaborationnisme est très bien analysée dans cet article de Pierre-André Taguieff :

                    http://www.revuedesdeuxmondes.fr/pierre-andre-taguieff-nouvelle-judeophobie-juifs-assimiles-non-a-racistes-a-nazis/


                    • pipiou 7 décembre 2017 13:01

                      Labrune amoureux de Trump, on n’est pas surpris.


                    • OMAR 7 décembre 2017 17:29

                      Omar9
                      .
                      La peste brune ou le bonheur des nazisionistes dans la reconnaissance du mépris et du piétinement du droit international.


                    • Eric F Eric F 7 décembre 2017 19:35

                      @Christian Labrune
                      Émouvant hommage que vous rendez au président yankee ultra conservateur caractériel, qui fait par comparaison passer Bush jr pour un intellectuel progressiste. S’il y a empeachment, cela ne peut être le fait des seuls Démocrates minoritaires, mais de la justice et de la majorité du Congrès où les Républicains prédominent.
                      Concernant la mise en oeuvre effective de la reconnaissance comme capitale, on verra si la diplomatie américaine parle de « Jérusalem indivise » ou de la partie de Jérusalem internationalement reconnue comme isaélienne (ligne de partage d’avant 1967) comme l’a fait la Tchéquie, là où se trouve l’actuel consulat US.
                      Vous évoquez Israël comme « chance pour tous les états sunnites », quel extraordinaire conversion idéologique, vous qui en disiez il y a peu pis que pendre, en faisant honte à la France de ses relations avec le royaume saoudien que vous adulez désormais. Mais précisément, la réaction de ces pays sunnites à la décision de Trump n’est pas franchement favorable c’est le moins qu’on puisse dire. Au passage, vous citez le Hamas, ce mouvement issu des FM, est résolument sunnite.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 7 décembre 2017 22:22

                      Vous évoquez Israël comme « chance pour tous les états sunnites », quel extraordinaire conversion idéologique, vous qui en disiez il y a peu pis que pendre, en faisant honte à la France de ses relations avec le royaume saoudien que vous adulez désormais.
                      ==============================================
                      @Eric F
                      C’est le régime saoudien qui semble avoir changé, pas moi. Je ne crois pas à la possibilité d’un islam « modéré », mais un pseudo-islam qui serait au Coran ce que le Canada dry est à l’alcool, ce serait possible. En proposant d’en finir avec le wahhabisme, le jeune prince saoudien paraît opter pour une religion folklorique ressemblant à notre christianisme de carton pâte auquel les chrétiens eux-mêmes ne croient plus.

                      Les élites saoudiennes qui consomment plus de whisky et de vin de Bordeaux que les Européens, qui auront toujours vécu dans le luxe et la débauche, se seront servi de l’islam wahhabite aussi longtemps qu’il était possible, imposant à des masses crétinisées, y compris dans nos pays, une religion dont elles n’ont elles-mêmes jamais tenu compte. Ce type de conversion matérialiste, si j’ose dire, est donc possible, qui ne le serait absolument pas du côté de l’islam chiite : l’ayatollah Khomeiny et ses suiveurs sont assez cons pour croire à l’existence d’Allah.

                      On peut raconter, et j’entends ça assez souvent, que les Saoudiens cherchent à se donner une apparence plus présentable en occident, qu’il s’agirait de réformes purement cosmétiques. Peu importe, l’essentiel est que leur politique ne soit plus la même, qu’ils cessent de soutenir le terrorisme et tâchent de s’entendre avec israël comme bientôt tous les états sunnites de la région, lesquels ont tout à y gagner face à la menace iranienne, et rien rien du tout à y perdre.

                       La question palestinienne a depuis longtemps cessé d’intéresser les décideurs de la péninsule arabique. Elle ne les émeut pas plus qu’elle n’émeut ceux d’Egypte ou de Jordanie. Ils croient devoir encore protester pour la forme, comme hier ou comme cet été à propos du Mont du Temple, parce que la rue Arabe est depuis longtemps formatée par le conflit israélo-palestinien et capable des pires violences fanatiques si on ne lui donne pas satisfaction, mais c’est une difficulté qui les emmerde parce qu’elle vient contrecarrer leurs desseins. Ce serait une grossière erreur de croire qu’elle puisse les passionner comme elle peut encore animer violemment un peu partout les masses décérébrées par la propagande.


                    • pipiou 7 décembre 2017 13:01

                      Encore une marade de Guigue le vengeur masqué.

                      Guigue qui nous serine le mot « souverain » à tous les articles brusquement dénie la souveraineté à Israel.
                      sacrées contorsions non ?

                      Allez, continuez à plébisciter le guigue-niol


                      • zzz999 7 décembre 2017 13:39

                        @pipiou
                         L’ennui voyez vous c’est que Dieu dont ISRAEL se réclame aussi a lui même exilé les juifs


                      • pipiou 7 décembre 2017 13:42

                        @zzz999

                        Et ? ...........


                      • zzz999 7 décembre 2017 15:20

                        @pipiou

                        ISRAEL prétend qu’un pays lui appartient sur les dires d’un DIEU qui l’a rejeté et l’a exilé partout dans le monde tout simplement.


                      • mursili mursili 7 décembre 2017 16:14

                        @pipiou

                        Guigue qui nous serine le mot « souverain » à tous les articles brusquement dénie la souveraineté à Israel.

                        Il faut en effet être bigrement tordu pour dénier à Israël une souveraineté sur des territoires qu’il a illégalement annexé !

                        Antisémite, va ! 


                      • Oceane 7 décembre 2017 19:44

                        @pipiou

                        Souveraineté pour le colon ?


                      • banban 7 décembre 2017 13:05

                        Semblerait quand même que les premiers concerné , les israéliens majoritaire qui on un peu marre de vivre dans la peur, ( et les palestiniens d’ailleurs) soi moyen content du cadeau de papa Trump.... Plus tu fous le bordel plus ça fais le jeu des vendeurs de canon, et des fous de dieux( de part et d’autres). Mais bon y’a déjà 4000 ans que la tribut d’Israël se fous sur la gueule avec les philistins( avec quelque apartés quand cette région faisait partie d’un empire). Je vois pas d’amélioration a venir pour les 4000 prochaines année a venir.


                        • jaja jaja 7 décembre 2017 13:16

                          Al Qods est la capitale de la Palestine... En la reconnaissant capitale de l’entité sioniste Trump ferme la porte à toute négociation future... Il n’y a plus rien à discuter les colons s’emparent de tout... La solution à deux États est définitivement enterrée...

                          Il ne reste plus que la lutte pour les Palestiniens qui permettra de reconquérir le pays perdu depuis 1948 et de créer une Palestine unique sur l’ensemble des terres spoliées par la colonisation où juifs et arabes vivront en paix et avec les mêmes droits...

                          Que vive la résistance palestinienne... par tous les moyens qu’elle jugera appropriés...
                          Ici la meilleure façon de soutenir le peuple palestinien encore c’est de participer à la campagne de boycott envers Israël menée par l’organisation BDS... et de se rendre aux rassemblements qui auront lieu partout en France ces prochains jours...

                          https://www.bdsfrance.org/


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 décembre 2017 06:57

                            @jaja
                            Alors jaja, toujours aussi cohérent ?
                            Les Palestiniens ont droit à un Etat souverain, les Catalans ont droit à un Etat souverain, mais pas les Français. 
                            Pour les Français, le Frexit : nada, wallou, rien du tout ... !!


                          • jaja jaja 10 décembre 2017 17:11

                            @Fifi Brind_acier

                            L’UE n’est pas réformable et est l’instrument des capitalistes européens contre leurs prolétariats et doit être détruite en même temps que les patrons des multinationales seront expropriés... Il faut vous le dire en arabe ou en Catalan pour que vous cessiez d’asséner vos stupidités.... smiley


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 décembre 2017 18:40

                            @jaja
                            Évitez de botter en touche. Je ne vous parle pas de réformer l’Europe, je vous demande de vous prononcer pour la France, comme Etat indépendant et souverain.
                            Ce que vous vous refusez à faire.


                          • njama njama 7 décembre 2017 13:18

                            Prochaine étape construction du Troisième Temple


                            • njama njama 7 décembre 2017 13:19

                              Étape suivante, destruction du Troisième Temple


                              • njama njama 7 décembre 2017 13:23

                                Il n’a pas lu la Bible Trump ?
                                lui n’étant pas juif, ça ne lui coûte pas un $ de transgresser la sentence divine !

                                Et l’Éternel dit à Salomon : Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. "
                                 (1 Rois 11/ 4 - 10)


                                • antiireac 7 décembre 2017 13:31

                                  Trump vient d’effacer une injustice fait à Israël . 

                                  Je ne suis pas toujours d’accord avec lui mais là il se montra un grand homme.

                                  • zzz999 7 décembre 2017 13:38

                                    @antiireac

                                    C’est de l’humour au second degré j’espère ?


                                  • antiireac 7 décembre 2017 14:04

                                    @zzz999
                                    C’est de la réalité mûrement réfléchit.


                                  • njama njama 7 décembre 2017 15:05

                                    @antiireac

                                    Quelle injustice précisément ?


                                  • zzz999 7 décembre 2017 13:37

                                    Le CRIF d’accord avec Trump a demandé à Macron de donner aussi son accord et on sait combien les demandes du CRIF sont des ordres.


                                    • zzz999 7 décembre 2017 13:49

                                      Trump, Netanyahou et consorts se croient envoyés par Dieu pour préparer l’Harmaguédon, manque de bol il ont oublié les chapitres de la Bible expliquant que Dieu ne met plus son pouvoir dans l’ISRAEL réelle mais dans une ISRAEL spirituelle.


                                      • Spartacus Spartacus 7 décembre 2017 13:59

                                        Quel patacaisse pour pas grand chose...

                                        Il déplace l’ambassade des USA à Jerusalem...
                                        N’est ce pas la capitale effective d’Israel ?
                                        Ne met on pas les ambassades dans les capitales ?

                                        Quelle drôle de logique celle qui veut mettre cette vérité en déni de réalité.

                                        « projet d’Etat palestinien » 
                                        Vaste blague qui entretien le terreau des haines arabes envers l’occident.
                                        Mettre fin aux chimères et l’illusion d’un état palestinien sur 2 bouts d’états croupions moins grand que 2 départements Français et séparés par 43kms dans un autre pays et entre des gens qui se haïssent depuis des générations..

                                        Mais quels cons ceux qui croient réellement que c’est faisable et encore plus viable..

                                        La Palestine doit revenir à la Cisjordanie.
                                        Gaza à l’Egypte et basta.
                                        Les palestiniens doivent passer à autre chose que de vivre dans la haine des Israéliens.

                                        Le monde en sera meilleur.

                                        • njama njama 7 décembre 2017 14:10

                                          @Spartacus
                                          Capitale d’Israël
                                          La désignation de Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël par la loi de Jérusalem de 1980 est actuellement contestée par la quasi-totalité de la communauté internationale. Cette position date des débuts de l’histoire d’Israël, quand en 1949 Israël décide que sa capitale est la partie ouest de Jérusalem51 et y installe le gouvernement et la Knesset. La communauté internationale n’accepte pas cet état de fait qui ne tient pas compte des recommandations de l’ONU et les ambassades sont en conséquence à Tel Aviv voire dans d’autres villes (jusqu’en 1973, il y avait toutefois à Jérusalem quelques ambassades africaines et jusqu’en 1980 y siégeaient aussi 13 ambassades de pays de l’Amérique latine et des Pays-Bas). La proclamation de Jérusalem réunifiée comme capitale, à la suite de la guerre des Six Jours, n’est pas plus acceptée car l’annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale. La désignation de Jérusalem ou de Tel Aviv comme capitale a fait l’objet de controverses médiatiques52.

                                          Position des institutions internationales
                                          Les principaux organismes internationaux (notamment l’ONU53) ne reconnaissent aucune capitale pour Israël. La résolution 478 du Conseil de sécurité des Nations unies déclare « nulle et non avenue » la loi fondamentale adoptée par l’État israélien définissant Jérusalem capitale éternelle et indivisible54.
                                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Isra%C3%ABl#Capitale_d%E2%80%99Isra%C3%ABl


                                        • JBL1960 JBL1960 7 décembre 2017 18:18

                                          @njama Jérusalem, rien de saint à propos de la ville sainte - C’est au cœur même de l’histoire de Jérusalem qu’on trouve le plus sombre des secrets du sionisme : la tromperie… LA NOUVELLE ET FAUSSE JÉRUSALEM NOUS EST CONTÉE et c’est un divin mensonge de plus... À exploser... Mais sans armes ni haine ni violence !

                                          Même Bibi ne peut ignorer les résultats des travaux de recherche de Pappé, Atzmond, Ezzad, Sand. Il perpétue le mensonge, rien de plus et comment faire autrement ? Pour l’instant.


                                        • Eric F Eric F 7 décembre 2017 19:39

                                          @Spartacus
                                          « La Palestine doit revenir à la Cisjordanie.Gaza à l’Egypte et basta... »
                                          Ah ah, toute la Palestine doit revenir à la Jordanie ?


                                        • Spartacus Spartacus 7 décembre 2017 21:17

                                          @Eric F


                                          Vous aviez compris, la Cisjordanie doit rejoindre la Jordanie...

                                          On ne fera pas Monaco ou la Suisse de 2 parcelles de terrain séparées de 43kms entre Jordanie et Israël.
                                          Fat il être dans l’hypocrisie et le mensonge de faire croire cette illusion soit possible.

                                        • Eric F Eric F 7 décembre 2017 21:56

                                          @Spartacus
                                          j’avais effectivement flairé qu’il s’agissait d’un lapsus, mais était-il révélateur ?
                                          Vous reconnaissez donc que les annexions visent à assécher toute possibilité d’état palestinien, mais celui-ci a été fondé par une résolution de l’ONU qui fonde également Israël, nier la légitimité d’un des états, c’est nier celle des deux.
                                          Ce n’est pas à vous (ni à moi) d’attribuer la souveraineté des régions du monde sur une carte du calendrier de la Poste, cela relève des résolutions internationales et de la volonté des peuples concernés (au pluriel, non pas à l’un par prééminence sur les autres).


                                        • Spartacus Spartacus 8 décembre 2017 00:09

                                          @Eric F
                                          En fait c’est l’idée même d’un état palestinien qui est une absurdité.

                                          Les annexions ne sont pas la cause mais des conséquences indirectes.

                                          Et on a le droit d’avoir un avis sur la souveraineté quand à la volonté des Palestiniens, elle est surtout manipulée par ceux qui n’aiment pas l’occident et les antisémites.




                                        • samuel 8 décembre 2017 08:27

                                          @Spartacus

                                          « Quel patacaisse pour pas grand chose... »

                                          Vous prenez vos désires pour la généralité. Ce n’est PAS « pas grand chose ».
                                          C’est un quasi acte de guerre et de négation du peuple palestinien.

                                          C’est un pas grand chose qui est la conséquence de notre colonialisme « pétrolier » et qui dure depuis plus de 50 ans.

                                          Quant à la taille du territoire justifiant leur souveraineté comme nulle et non avenue, je propose qu’on applique le même discours aux îles vierge, au Luxembourg, au Liechtenstein, à Monaco, à Andorre, aux iles anglo-normandes, au Vatican etc.... Si vous voyez où je veux en venir.

                                          Y pas de raison d’avoir la souveraineté à géométrie variable.



                                        • samuel 8 décembre 2017 08:36

                                          @Spartacus

                                          « Et on a le droit d’avoir un avis sur la souveraineté »

                                          Certes. Je ne reconnais donc aucune souveraineté au peuple juif qui étant une diaspora religieuse sans territoire contrevient de lui-même à ses textes fondateurs en se déclarant souverain sur un bout de lopin...

                                          « En fait c’est l’idée même d’un état palestinien qui est une absurdité. »

                                          ah et pourquoi ça ?

                                          « Les annexions ne sont pas la cause mais des conséquences indirectes. »

                                          ah et pourquoi ça ?


                                          «  la volonté des Palestiniens, elle est surtout manipulée par ceux qui n’aiment pas l’occident et les antisémites. »

                                          Volonté sacrément farouche donc, pour des gens qui vivent dans des quasi camps de prisonniers à ciel ouvert. Nous avons tous de la chance d’être nés en France et pas dans une cave à Gaza avec comme seul issu un mur ou des souterrain pour aller en Egypte.

                                        • Spartacus Spartacus 8 décembre 2017 09:02

                                          @samuel
                                          688 commentaires sur 688 postés « que et uniquement sur spartacus »..

                                          Le taré qui c’est donné mission divine de parasiter mes commentaires...

                                          Quels tarés gauchistes sur AG on trouve. 

                                        • samuel 8 décembre 2017 10:55

                                          @Spartacus

                                          touché coulé ? mouché ? 

                                          il semblerait que oui une 689ème fois smiley

                                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2017 13:00

                                          @njama
                                          Les frontières en Europe n’ont jamais été dessinées par une instance supra-nationale genre ONU. Elles résultent des traités de paix qui ont été signés, au terme de conflits armés, entre un plus fort et un plus faible.

                                          La SDN puis l’ONU, au siècle dernier, auront essayé de moraliser quelque peu ce processus. Sans grand succès : l’ONU, née en octobre 45, recommande un partage de l’ancienne Palestine mandataire. Israël accepte le principe, mais pas ceux qui deviendront les « Palestiniens » après 67. Ces derniers préfèrent recourir à l’ancienne logique, laquelle fait dépendre de la violence des armes le dessin des territoires. Pourquoi accepter un partage de la Palestine si on peut chasser ou exterminer tous les Juifs qui y sont restés après les conquêtes du Calife Omar, ou les sionistes qui s’y sont installés depuis le projet de Herzl ? Pourquoi ne pas suivre l’exemple, prôné par Mohammed Amin al-Husseini, mufti de Jérusalem et ami de Heinrich Himmler, d’une solution finale qui avait si bien commencé en Allemagne ? C’est le sens de la guerre de 48. Ce sera encore le sens de la guerre de 67 où, presque jusqu’à la fin du bref conflit, alors que l’aviation égyptienne a cessé d’exister dès les premières heures du premier jour, les radios du Caire persévèrent, dans leur délire génocidaire, à annoncer l’écrasement définitif de l’ennemi sioniste.

                                          Les « Palestiniens » avaient voulu la guerre. Plusieurs fois ils l’ont eue. A chaque fois ils auront été très fortement ratatinés. S’ils avaient été victorieux, ils ne se seraient évidemment pas embarrassés des recommandations du Machin, ils auraient joyeusement construit leur « état » sur les ruines d’Israël comme, à la fin du VIIe siècle ils avaient déjà construit, en signe de victoire, la mosquée el-Aqsa et le Dôme du Rocher sur les ruines du second Temple.

                                          Si les Israéliens avaient été aussi peu respectueux des principes nouveaux qui prétendaient régir les relations entre états, la Knesset n’aurait jamais confié à des religieux jordaniens, à l’issue de la guerre des six jours, les clefs du Mont du Temple. Ils auraient détruit ou déplacé les mosquées de l’esplanade et reconstruit leur temple. Les Israéliens auraient bouté hors des lignes de cessez-le-feu les citoyens non-juifs plus ou moins complices des Palestiniens. Au lieu de cela, ils auront accepté de discuter encore, durant des années - et ça continue !- sur des questions de partage territorial avec des Palestiniens qui, si on lit les déclarations d’intention de la plupart des « chartes » qui définissent leurs orientations idéologiques, rêvent d’une Palestine judenrein de Haïfa à Eilat.

                                          Les entreprises des Palestiniens sont pitoyables et masochistes. Ils paraissent encore ignorer cette vérité incontournable qu’exprimait Bussy-Rabutin dès le XVIIe siècle : « Il est d’usage que Dieu soit du côté des plus gros bataillons contre les petits ». Allah, force est de le reconnaître, est du côté des Juifs comme il est, dans une civilisation contemporaine qui est désormais la même de la Californie au Japon en passant par Israël, du côté d’un monde qui progresse dans le sens des libertés et tourne le dos à tous les obscurantismes hérités du moyen-âge. Dans vingt ans, l’islam massacreur, qu’il soit sunnite ou chiite, ne sera plus qu’un très mauvais souvenir. 
                                           


                                        • samuel 8 décembre 2017 13:29

                                          @Christian Labrune

                                          Belle argumentation reposant cependant sur une prémisse cachée. Celle de la première colonisation des territoires du moyen orient qui n’est pas le fait d’un peuple cherchant à s’extraire de son statu errant mais des alliés.

                                          Israël n’étant que l’Alibi et la plateforme centrale à l’occupation pas les USA, l’Angleterre et la France de territoire pétrolifères stratégiques qui ont fait la grandeur de la civilisation occidentale les 50 années suivantes. Vous comprenez, il fallait bien trouver un territoire aux juifs survivants. Manque de chance, celui-ci était déjà occupé par une population.

                                          La situation palestinienne est moins le fait d’une supériorité militaire israélienne que de celle de ses alliés de l’époque...

                                        • Eric F Eric F 8 décembre 2017 14:29

                                          @Spartacus
                                          je ne vois pas en quoi c’est une absurdité ! Ce serait même un comble de considérer que la population historiquement majoritaire depuis des siècles dans la région (95% de la population avant la première alya), ne puisse avoir son état.
                                          Personne n’a besoin d’être manipulé pour souhaiter avoir un état sur les terres de ses parents et grand parents, plus encore que de ses ancêtre d’il y a vingt siècles. Les manipulateurs sont ceux qui cherchent à dénier les droits des uns ou des autres, c’est kif kif. Deux états, c’est la solution à la fois de la justice et du droit, mais il faudra inéluctablement restituer certains territoires illégalement occupés.L’alternative c’est un seul état multiethnique, mais la majorité démographique serait alors prédominante démocratiquement.


                                        • Eric F Eric F 8 décembre 2017 14:39

                                          @Christian Labrune
                                          il vous a échappé que les frontières de l’Europe ont été construites « en temps réel » au fil des siècles, absolument aucun état n’a été ressuscité après vingt siècles par une instance externe.
                                          Les instances internationales ont été impliquées lors de certaines dévolutions d’indépendance, il y aurait eu absolument zéro chance qu’Israël ait pu être établi sans une décision externe.
                                          Vous êtes scotché sur 48, mais depuis lors les positions ont évolué, il y a une reconnaissance mutuelle explicite entre Israël et l’OLP, une reconnaissance par certains pays frontaliers, et une proposition de reconnaissance par la ligue arabe -du reste vous chantez les louanges des saoudiens-. La seule force militaire peut apporter la contrainte et l’oppression, jamais elle n’apporte le droit ni la liberté.


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2017 14:47

                                          Manque de chance, celui-ci était déjà occupé par une population.
                                          ==============================================
                                          @samuel
                                          Vous m’apprenez une chose nouvelle et vraiment surprenante, à laquelle je n’aurais jamais été capable de penser par moi-même : l’histoire du monde pourrait être conditionnée par des intérêts économiques ou stratégiques. Ainsi, lorsque les Chinois commencent à occuper le Tibet, il doit y avoir aussi à peu près soixante-dix ans, il y aurait là-contre des intérêts économiques ? Je n’y avais jamais pensé. Je n’avais jamais pensé non plus qu’en occupant la Syrie et le Liban et quelque peu l’Irak, les Iraniens cherchaient à se ménager un couloir vers la Méditerranée pour satisfaire des objectifs qui pourraient être surtout économiques et stratégiques. Le même type de logique aurait donc pu être pris en compte à l’époque de la déclaration Balfour ? Quelle surprise !

                                          Vers le XIe siècle, au temps des Abbassides, l’islam étend son empire de l’Espagne jusqu’aux rives de l’Indus, et tout autour de la Méditerranée. Je ne peux quand même pas croire que des enjeux économiques aient pu être à l’origine d’une pareille progression : ce serait du colonialisme ! En 640, le Calife Omar avait supplanté les Byzantins en Egypte. Les plus anciens habitants du pays, les Coptes, à qui l’Egypte appartenait donc de droit étant donné l’ancienneté de leur occupation, cesseront d’être majoritaires à partir du XIXe siècle. Les petits Frères de Morsi ambitionnaient de les réduire à choisir entre la valise et le cercueil. Voilà des peuples -songeons à ceux de l’Andalousie, de l’Egypte ou du Tibet, mais je pourrais en citer bien d’autres-, qui auront été envahis ou même conduits à l’exil. Moi, j’avais seulement cru qu’on les avait soumis pour faire en sorte qu’ils pussent profiter d’un niveau de civilisation très supérieur, que la démarche avait été des plus altruistes.

                                          Comme est parfaitement altruiste l’attitude de nos pauvres et bons Palestiniens dont les ancêtres sont venus d’Egypte ou d’Arabie, et qui n’auront pas voulu accepter bien longtemps l’arrivée d’autres migrants venus d’ailleurs, fort méchants et résolus à les exterminer : les Arabes en Israël étaient 250 mille après la guerre de 48. Ils n’y sont plus aujourd’hui qu’un million et 750 mille. Quel abominable génocide ! 


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2017 14:52

                                          ERRATUM

                                          Les Coptes cesseront d’être majoritaires à partir du XIVe siècle, et non pas du XIXe ! Excuses.


                                        • samuel 8 décembre 2017 15:26

                                          @Christian Labrune

                                          A la différence près que tous les processus guerriers précédemment cités ne se cachaient pas derrière leur petit doigt et une pseudo « Communauté Internationale ». Qui n’a d’internationale que les représentants de son conseil de sécurité.

                                          Il faut avoir de la boue dans les yeux pour ne pas faire la différence entre les mouvements guerriers des peuples d’il y a 1000 ans et le constructivisme impérial Onusien.

                                          Serait-ce une surprise pour vous d’apprendre que l’ONU n’est que la chambre d’enregistrement des désiderata des puissances nucléaires bien installés derrière leurs frontières ?



                                        • samuel 8 décembre 2017 17:06

                                          @Christian Labrune

                                          « La SDN puis l’ONU, au siècle dernier, auront essayé de moraliser quelque peu ce processus »

                                          Ah, et qui se trouve derrière l’ONU ? quels sont ses institutions, ses fonctions, ses pouvoirs ? Allez vous y êtes presque....

                                        • Eric F Eric F 8 décembre 2017 19:03

                                          Pour les uns, l’ONU de 1947 c’est bien, celui de 2017 c’est pas bien,
                                          pour d’autres c’est le contraire.


                                        • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2017 20:56

                                          Serait-ce une surprise pour vous d’apprendre que l’ONU n’est que la chambre d’enregistrement des désiderata des puissances nucléaires bien installés derrière leurs frontières ?
                                          ============================================
                                          @samuel
                                          Ces puissance-là, qui disposent de l’arme nucléaire depuis soixante-dix ans, n’en auront fait usage qu’une seule fois, en 45, à la fin d’un conflit qu’ils n’avaient pas voulu. Cela s’est appelé la dissuasion. A peine plus de vingt ans séparent les deux premières guerres mondiales. Pas loin de quatre-vingts ans nous séparent de la dernière, malgré la bombe.

                                          Cela pourrait aisément se prolonger, et peut-être indéfiniment, si d’autres puissances nucléaires n’étaient en train d’émerger, lesquelles n’obéissent pas du tout à une logique de dissuasion. Je ne tiens pas à ce que l’Iran ou la Corée du Nord, pays gouvernés par des connards aussi fanatiques et sanguinaires que pouvaient l’être les nazis à l’époque du plan Barbarossa, puissent demain faire partie du Conseil de Sécurité de l’ONU et prétendre y avoir leur mot à dire.

                                          Tout ce qu’on leur demande, comme au cancre à faible QI occupé à perturber une classe, c’est de la fermer ou d’aller se rafraîchir les idées dans le couloir.


                                        • samuel 11 décembre 2017 12:07

                                          @Christian Labrune

                                          « Pas loin de quatre-vingts ans nous séparent de la dernière, malgré la bombe. »

                                          Et depuis « la Bombe », les possesseurs de celle-ci font régner « l’ordre » un peu partout dans le monde de manière pacifique.

                                          « l’Iran ou la Corée du Nord »

                                          Comme un historien comme vous doit le savoir, ces régimes ne sont pas nés pas génération spontanée... issu d’un conflit contre l’URSS pour l’un, de l’intérêt pétrolier pour l’autre...

                                          Les méchants et les dictateurs ont beau dos

                                        • karim 7 décembre 2017 14:10

                                          Avec l’argent, on peut s’acheter la tête des goys, mais jamais l’estime des nations.


                                          • antiireac 7 décembre 2017 14:18

                                            @karim


                                            Israël peut beaucoup avec sa seul force morale ce que ne peuvent pas faire les assassins et pédophiles du coran.

                                          • zzz999 7 décembre 2017 15:23

                                            @antiireac

                                             Pas la force morale des juifs antisionistes qui refusent qu’on parle à leur place en tous cas, en premier lieu desquels de vénérables rabbins qui exècre que les pharisiens prétendent agir au nom de Dieu.

                                            https://www.youtube.com/watch?v=WnFUIx7OdTQ


                                          • mursili mursili 7 décembre 2017 15:23

                                            Un petit pas de plus vers une solution à un seul état.


                                            • zzz999 7 décembre 2017 15:24

                                              @mursili

                                              Avec camps de concentration pour les Palestiniens obstinés comme autant desheureslesplussombresdenotrehistoire


                                            • Ouallonsnous ? 10 décembre 2017 19:35

                                              @zzz999

                                              Pas besoin de camps de concentration, expulsion des sionistes vers leurs commanditaires yankees, qui se chargeront d’eux !

                                              Cela quand la république laïque de Palestine aura été instaurée et l’entité sioniste israélienne éradiquée !


                                            • ADEL 7 décembre 2017 15:50
                                              Beaucoup d’analystes n’ont pas encore saisi l’impact des soubresauts qui agitent depuis quelques années, le proche et moyen orient, et ce qu’a fait l’imbécile et bougre suppôt du lobby sioniste américain et d’Israel est totalement contre-productif en cette spéciale conjoncture de la situation mondiale d’un côté, et d’un autre côté, de la transformation géostratégique et militaire sur terrain au proche et moyen-orient. Le cancre trump s’est laissé aller en ayant été contaminé par les effets de folie émotionnels de la peur des monarques moyen-orientaux habitués pour leur protection à la vassalité envers les USA, et d’Israel, suite à cette reconfiguration géopolitique, . Ce geste dénote que les USA ont perdu les pédales de leur diplomatie déjà fortement affaiblie d’année en année depuis pratiquement 2005, et pire encore ils se sont chargés eux-mêmes de la besogne de se donner, parce qu’ils sont bêtes, hara-kiri. S’ils mettent en execution cette mascarade de l’aveuglement géostratégique, ils se retrouveront avec leur protégé Israel, complètement englués sans pouvoir en sortir indemnes, dans un bourbier de savane fort marécageuse et à sable mouvant mortifère. Et ce bourbier commence à fortement éclore. Depuis pratiquement le satanique Truman et son zèle opérationnel et diplomatique, via une politique de mainmise sur l’ONU, dans la création d’Israel en 1948 ; la politique et la diplomatie internationale et la géopolitique stratégique et militaire des USA vis-à-vis du proche et moyen-orient , ont été bâties prioritairement dans l’intérêt d’israel, et secondairement sur celui des USA. Aujourd’hui, cet adossement sur les intérêts d’Israel, de ces leviers de l’action américaine dans la région, s’est encore accentué avec l’accentuation du rassemblement : __ d’un côté, des forces du sionisme des évangélistes chrétiens américains et des juifs sionistes américains, et d’un autre côté, des différentes sectes mondialistes et transhumanistes, acquises tout de go au sionisme militant. La révolution de palais à la MBS en Arabie saoudite et son alignement sur le sionisme international et sur Israel, et l’enrôlement pro-saoudien des différents royaumes et principautés d’aârabis sauvages et vassaux de leurs maîtres AL Saoud, augurent la nouvelle phase stratégico-politique que voudrait jouer les USA pour amortir, selon eux , un tant soit peu , le succès de l’axe de la résistance que sont la Russie, l’Iran, la Syrie et le Hizbollah, face à l’empire satanique mondialiste et sioniste dirigé par les USA, Israel avec le soutien , l’aval ou l’acquiescement de certains pays occidentaux et autres. Cette transformation dans le repositionnement géostratégique sur l’échiquier moyen oriental s’est opérée, suite à l’affaiblissement du positionnement maladif unidimensionnel sur plusieurs années de la politique et de la géostratégie et militaire internationales des USA au moyen orient. Tout au long de cette période, les gouvernants américains ont perdu de vue les intérêts de long terme des intérêts de leur entière population ; pour ne prendre en considération que ceux d’une frange de leur population représentée par les lobbies des chrétiens évangélistes sionistes et des juifs sionistes et leur organisation sectaire et criminelle l’AIPAC.Cette mesure est contre productive pour la politique américaine et israelienne, en ce sens qu’à sa mise en oeuvre, un chaos généralisé va toucher toute la région du proche et moyen-orient, du Maghreb, et de certains autres pays musulmans. Beaucoup de forces populaires dans ces pays n’attendent qu’un petit feu d’artifice de ce qui est considéré comme ennemi collectif clairement identifié et nommé, pour que s’enclenche un combat fédérateur à mort pour en découdre avec Israel et leur protecteur les USA. 


                                              • nagzva 7 décembre 2017 15:53

                                                cette déclaration n’a rien à voir avec une allégeance à qui que ce soit, c’est simplement une provocation, une tentative de réactiver les tensions et si possible déclencher un conflit.

                                                les Etats-Unis sont dans une économie de guerre depuis la 2nd guerre mondiale, le poids du secteur de la défense est énorme dans leur économie, plus de 600 milliards de dollars par an, pas loin de 3 millions d’emplois directement liés à la défense, sans compter toutes les autres entreprises qui pourraient être « indirectement » concernées, comme en Irak, les entreprises chargées de reconstruction étaient les mêmes qui étaient chargées de la destruction au départ... Ils sont les plus gros marchands d’armes au monde.

                                                les Américains ont besoin de la guerre, pour l’instant Trump n’y arrive pas avec les Coréens alors il essaye ailleurs...


                                                • antiireac 7 décembre 2017 17:00

                                                  @nagzva

                                                  Encore un qui plonge dans l’anti américanisme primaire.

                                                • Eric F Eric F 7 décembre 2017 19:48

                                                  @nagzva
                                                  vous prêtez à Trump des objectifs stratégiques bien au delà de ses capacités, il s’agit d’une mesure au feeling, comme toutes celles qu’il prend. Il a trois ou quatre idées simples, notamment Jérusalem capitale d’Israël, comme écrit sur sa Bible dont il a lu quelques passages.


                                                • alinea alinea 7 décembre 2017 15:56

                                                  « JE » décide : le monde tremble ; non ?
                                                  je le crois assez joueur et superficiel pour que cela fasse partie de ses motivations.
                                                  Politiquement parlant, si on n’en voit pas la tête, on en voit la queue.


                                                  • titi 7 décembre 2017 16:01
                                                    Si j’ai bien suivi, Trump ne fait qu’appliquer une décision prise en 1995 par le congrès américain.

                                                    22 ans pour qu’une décision des représentants du peuple souverain soit appliquée c’est là le vrai scandale.

                                                    • izarn izarn 7 décembre 2017 19:10

                                                      @titi

                                                      Trump est le président d’Israel ?


                                                    • titi 7 décembre 2017 20:19

                                                      @izarn
                                                      Quel rapport ?

                                                      Le congrès US a voté pour il y a 22 ans.

                                                      Tous les présidents US ont reporté l’application de la loi.

                                                      Trump a fait son job de président : il a appliqué la loi de son pays.

                                                      Après si la loi est mauvaise il faudra peut être la changer.
                                                      Mais en attendant que le président d’un pays, applique les lois de son pays ca change de référendums européens.


                                                    • Dantès 7 décembre 2017 16:20

                                                      Au moins les cartes sont maintenant rabattues. La seule raison que l’on tergiversait jusqu’à présent était parce que l’entité sioniste réussissait toujours (tant bien que mal) à grignoter un peu plus de terre de jour en jour, en empoisonnant les puits, en séparant les fermiers de leurs fermes, les propriétaires d’oliveraies de leurs arbres, et en quadrillant le pays à la manière des bantoustans d’Afrique du Sud. Mais on sait très bien comment tout cela se termine...

                                                      Maintenant on sait pertinemment que les états-unis trompaient tout le monde en faisant semblant d’entretenir un quelconque « dialogue » et que ceci fut bel-et-bien le programme depuis le début du jeu. Tombent les masques !


                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 décembre 2017 17:46

                                                        Votre analyse ne vaut rien ! Des analyste politiques comme vous, les trottoirs sont pleins ! 



                                                        • Oceane 8 décembre 2017 08:52

                                                          @Mohammed MADJOUR

                                                          Que l’analyse de Bruno Guigue ne te convienne pas ne t’autorise pas à être condescendant et péremptoire, sauf à imposer aux uns et autres ton point de vue. D’autre part, tout le monde n’est pas adepte de Facebook, pour pouvoir lire les tiennes qui, selon toi, valent plus et sont brillantes.

                                                          Un peu moins d’ego mal placé ne ferait pas de mal !


                                                        • izarn izarn 7 décembre 2017 19:06

                                                          Jerusalem capitale ou pas, n’empeche pas que l’Iran et la Russie, en sauvant la Syrie, prennent du poids dans la région...Déja l’Egypte achete du matériel militaire russe, et la Turquie va recevoir ses S400... Alors Trump et le Netanyaou peuvent gesticuler, ça ne changera rien. Ils sont à la ramasse, désormais. Ce qui est un bon point pour l’avenir de la région. Car en tant que fouteurs de merde, y a pas mieux !


                                                          • antiireac 7 décembre 2017 19:17

                                                            @izarn
                                                            Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué 

                                                            or ici vous faîtes le contraire,dommage.

                                                          • Montagnais Montagnais 7 décembre 2017 19:26

                                                            .. ça va donner du boulot à Taleb & Memet ! ..


                                                            • Montagnais Montagnais 7 décembre 2017 19:27

                                                              .. ça va donner du boulot à Taleb & Memet ! ..


                                                              • Montdragon Montdragon 7 décembre 2017 19:47

                                                                Merci aux juifs américains, qui eux ne risquent rien, de foutre la merde dans un bled qu’ils visitent une fois par an par pur exotisme tribal.
                                                                Quant aux juifs d’israël, je ne suis pas sur qu’ils vont les remercier en retour.
                                                                Trump a lâché du lest devant la bande à son beau-fils & l’aipac, erreur.


                                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 décembre 2017 16:03

                                                                  @Montdragon

                                                                  C’est un élément essentiel du discours de Harari que le propre de Sapiens soit de créer des mythes et et de s’en nourrir, le reste étant un tissu dense de réactions animales a des situations imprévues. Le développement de la mythologie juive a été le grand success story de l’histoire de humanité. Il faut savourez objectivement ce scénario.

                                                                  PJCA

                                                                • Pauline pas Bismutée 8 décembre 2017 06:41

                                                                  Ah, le président du pays le plus puissant garant de la démocratie et des libertés qui fout le droit international par la fenêtre (pour Jérusalem ouest, il n’a pas l’air de savoir que Jérusalem est divisé) ..

                                                                  Pour balayer sous le tapis la catastrophe climatique qu’il refuse d’admettre, entre autres (voir feux en Californie, en ce moment..) ?

                                                                  Tiens, on pourrait annexer Palerme, après tout les français y étaient au 12e siècle, climat sympa, la mer et tout …


                                                                  • Oceane 8 décembre 2017 08:57

                                                                    @Pauline pas Bismutée

                                                                    Très bonne idée pour Palerme. Labrune et Massada ne seront certainement pas contre.


                                                                  • DantonQ Jean nemare 8 décembre 2017 11:00

                                                                    Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire - le fait que Jérusalem soit la capitale d’Israël - ce qui est un fait incontestable, biblique, seulement dans le contexte explosif du Moyen-Orient, Dieu veut que nous fassions preuve de Sagesse, et je pense que rien ne justifiait que Trump fasse une telle déclaration maintenant, sachant ce qu’il allait déclencher. Cela prouve bien que ce sale type est un dingue, le pire Président que les USA n’ont jamais eu ! 


                                                                    Je vais même vous dire que Jérusalem est non seulement la capitale d’Israël, mais, au retour du Seigneur Jésus-Christ, elle sera aussi la capitale mondiale ! Car tous les royaumes humains seront détruits, et le royaume de Dieu sera instauré sur la Terre entière, et il régnera depuis Jérusalem !

                                                                    La Bible nous dit que « Des peuples s’y rendront en foule et diront : venez et montons à la montagne de l’Eternel, à la Maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers, car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel » (Esaie 2:3)

                                                                     Il instaurera la paix, et lui seul aura la puissance nécessaire pour imposer la paix dans cette région, le conflit israélo-palestinien trouvera enfin un dénouement heureux avec le Seigneur Jésu-Christ ! Les hommes ne connaissent pas les voies de la paix, ils n’ont pas la sagesse pour faire la paix, mais là où les hommes ont toujours échoué, le Seigneur réussira, car rien n’est impossible à Dieu ! 

                                                                    Si vous voulez en savoir plus sur les événements des temps de la fin que nous vivons en ce moment même et qui vont conduire inéluctablement au second avènement de Jésus-Christ et à l’instauration du royaume de Dieu sur la Terre, rendez-vous sur le site :http://www.mondedemain.org Ainsi que la chaine Youtube et la série de vidéos sur les événements qui nous attendent : https://www.youtube.com/channel/UCwAXIANJt33ChP8OzM69ceA/videos

                                                                    • pipiou 8 décembre 2017 11:04

                                                                      @Jean nemare

                                                                      C’est très « objectif » comme discours : la Bible nous l’a dit....


                                                                    • DantonQ Jean nemare 8 décembre 2017 11:38

                                                                      @pipiou Sans doute n’êtes vous pas croyant, c’est votre droit, mais c’est la vérité. Je vous encourage à lire la Bible, vous apprendrez des choses qui vont vous stupéfier. 


                                                                    • Eric F Eric F 8 décembre 2017 14:53

                                                                      @Jean nemare
                                                                      la Bible n’est pas un atlas géopolitique, et la « geste » antique ne détermine pas le droit des peuples actuels. Les descendants du mythique Abraham et des ethnies sémites appartiennent à plusieurs peuples et religions, plus nombreux que les étoiles du ciel et les grains de sable du désert. Si vous vous rendez à l’ONU et au Tribunal de la Haye en faisant procès de l’Ancien Testament contre le Coran, je pense que vous serez débouté smiley 
                                                                      Le vrai royaume des livres sacrés n’étant pas de ce monde, mieux vaut que les religions se focalisent sur les « réalités d’en haut » que sur les possessions terrestres, on sera fixé plus tard ...ou jamais.


                                                                    • DantonQ Jean nemare 9 décembre 2017 09:37

                                                                      @Eric F Ce que vous dîtes ce sont des logiques d’hommes, mais que vous le vouliez ou non, que les règles de ce monde le veuillent ou non, la parole de Dieu s’accomplira, et elle va s’accomplir sous nos yeux ! Car Dieu déclare : 


                                                                      « J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; je dis : mes arrêts subsisteront , et j’exécuterai toute ma volonté » ( Esaie 46:10) 


                                                                    • JMBerniolles 8 décembre 2017 13:23
                                                                      Ayant perdu leur suprématie militaire et même économique les USA devraient normalement basculer sur une politique extérieure faisant une part nouvelle et importante à la vraie diplomatie. Ce que je manque pas de faire la Russie y compris dans un contexte très hostile.

                                                                      Sous l’influence des neocons et sionistes,  ce qui était un grand pays s’enfonce dans un isolement dangereux. Pour les USA et pour le monde entier.

                                                                      Cette initiative débile de Trump a réussi l’impossible, unir le monde musulman contre cette mesure.

                                                                      Au moyen orient, ne pas avoir contrôlé l’action de la CIA, notamment sur le coup d’état contre Erdogan, a débouché sur une catastrophe. Perdre définitivement un pays qui était un pion majeur de l’OTAN dans la région.

                                                                      Au niveau diplomatique le résultat concret de tout cela est que la Russie devient le pays clé pour les négociations, la garantie des accords négociés. Voir cela en quelques années seulement est proprement incroyable. Y compris Netanyahou s’adresse à la Russie en sachant qu’il peut en tirer quelque chose. D’autant plus que la Russie ne souhaite pas la destruction d’Israël

                                                                      • Massada Massada 8 décembre 2017 14:09

                                                                        L’Iraq est en guerre civile.
                                                                        La Syrie est en guerre civile.
                                                                        Le Yémén est en guerre civile.
                                                                        L’Iran construit son arsenal nucléaire.
                                                                        Le Liban se fait digérer par le hezbollah iranien.
                                                                        L’Egypte est sous la menace de l’état islamique.
                                                                        Bahrein risque un bouleversement induit par l’Iran.
                                                                        La Palestine paie des mercenaires pour égorger des Juifs.
                                                                        La Libye sous la sharia a ré-ouvert ses marchés aux esclaves.
                                                                        Mais ...
                                                                        En reconnaissant une vérité historique de 3 millénaires,
                                                                         
                                                                        C’est Donald J. Trump qui mettra la région à feu et à sang ? smiley


                                                                        • Eric F Eric F 8 décembre 2017 15:03

                                                                          @Massada
                                                                          une partie des conflits que vous évoquez ont été attisés de l’extérieur, la déstabilisation de l’Irak et de la Libye ont été provoqués par des interventions militaires, et la rébellion syrienne a été alimentée par les puissances du golfe avec l’appui occidental, hélas. Mais vous nous apprenez qu’il n’y a aucun conflit dans l’ancienne Palestine mandataire, à part quelques mercenaires stipendiés, intéressant point de vue.
                                                                          Trump aurait raison de transférer son ambassade à Jérusalem Ouest où se trouvent les instance de pouvoir israélien, s’il transfère aussi sa représentation auprès de l’Autorité Palestinienne à Jérusalem Est, en demandant la restitution des quartiers arabes.


                                                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 décembre 2017 21:00

                                                                          @Massada
                                                                          Tout ce qui va de travers dans ce pauvre monde, d’habitude, c’est de la faute à Poutine. Jamais Israël, les USA et les pays de l’ OTAN ne feraient des choses pareilles, envahir des pays qui n’ont déclaré la guerre à personne, c’est contraire à la Charte des Nations Unies, non ?


                                                                          Le droit d’ingérence n’existe pas en Droit International. Seule existe l’obligation de non ingérence dans des pays qui n’ont déclaré la guerre à personne...
                                                                          C’est vrai qu’Israël, les résolutions des Nations Unies, il s’en bat les flancs, il n’en n’a appliqué aucune depuis 1947...

                                                                          Alors, si ce n’est eux, ces parangons de vertu, de paix, de démocratie et de liberté, qui peut avoir mis le boxon au Moyen Orient et en Afrique... ? On se le demande... ? Ou alors, ce sont les martiens... , ça doit être ça, ce sont les martiens qui ont décidé d’envahir 7 pays : la Somalie, l’Irak, l’Iran, le Liban, la Libye, le Soudan et la Syrie !



                                                                        • njama njama 8 décembre 2017 15:33

                                                                          Trumppppp pouvait proposer aux sionistes de les exfiltrer, tranquilou, parce que les bonnes manières c’est important, et ce serait une bonne mesure pour la paix.

                                                                          bon p’t-être pas pour le monde « entier », faut pas rêver plus vite que son ombre, il y a Kim ... mais au moins pour le moyen-orient ça deviendrait plus cool. Faut bien commencer par quelque part ...

                                                                          En Arizona  par exemple, cet État est ouvert à toutes sortes d’obédiences religieuses, un bon départ ... et puis les States c’est immense, les juifs seraient bien cocoonés, protégés par 40 millions de chrétiens sionistes, et pour faire du business y a pas mieux que les States

                                                                          Une capitale à Salt Lake City pour attendre le retour du Messie avec les mormons, ça jetterait symboliquement non !


                                                                          • titi 8 décembre 2017 17:43
                                                                            @njama
                                                                            Accueillir les israéliens sur son sol, vu le dynamisme et la créativité du pays, je pense que plus d’un dirigeant en rêverait.

                                                                            Par contre si cela se fait, dans pas 5 ans et au moins pour les 70 prochaines années il faudra gérer le flux des migrants palestiniens cherchant refuge chez leurs anciens « occupants » là où ils se seront installés...

                                                                            Ca ne changera finalement pas grand chose.

                                                                          • Analis 8 décembre 2017 17:33

                                                                            Le texte de l’article souligne, sans mettre assez l’accent dessus à mon avis, que si Trump décide de faire des actions aussi discutables, c’est parce qu’il est sous pression permanente des néo-conservateurs (démocrates comme républicains), qui veulent le remettre dans "le droit chemin", et qu’il se retrouve ainsi constamment obligé de leur donner des gages. D’où toutes ces mesures qui servent simplement à démontrer qu’il n’est pas un agent de la Russie, afin qu’on lui lâche la grappe avec ces enquêtes conspirationnistes sur la « collusion avec la Russie ». Avec une réussite très moyenne d’ailleurs, car non, les néo-cons ne veulent pas lui lâcher la grappe et entendent bien tout faire sans faiblir pour qu’il rentre dans le rang.

                                                                            C’est ce qui se passe quand on n’est pas partie intégrante de l’establishment et qu’on entend mener une politique différente, qui n’aille pas nécessairement dans les intérêts du complexe militaro-industriel. Et il est certain qu’ils ont dans une certaine mesure déjà réussi à le ré-aligner, voire la Syrie, l’Iran, l’Ukraine et la Palestine.

                                                                            Mais ce qui m’amuse dans l’histoire, c’est de voir tous ces abrutis de collaborateurs arabes, qui ont participé de plein pied à l’agression contre la Syrie, celle contre l’Irak ou celle contre le Yémen, se plaindre, alors qu’ils ne font que recevoir la monnaie de leur pièce. Ainsi ce petit crétin de roi Abdallah de Jordanie, le prototype du lêcheur de bottes, qui a aidé à l’agression contre la Syrie, ou le prince régnant Mohammed d’Arabie Séoudite, même remarque. Ils n’ont que la monnaie de leur pièce pour leur trahison. Même les palestiniens s’étaient laissés aller au syrian bashing, cet imbéciIe de Mahmoud Abbas comme nombre de militants, franchement je ne peux pas les plaindre pour ce qui leur arrive.


                                                                            • Eric F Eric F 8 décembre 2017 18:07

                                                                              @Analis
                                                                              ou alors Trump est lui-même un néo-conservateur, juste un peu plus erratique...


                                                                            • Paul Leleu 8 décembre 2017 23:35

                                                                              moi je crois surtout que Trump vient de tous vous avoir... il souhaite simplement faire grimper tout le monde au rideau. Et il y parvient parfaitement. 


                                                                              Franchement, qui se fiche de Jérusalem en vrai ???!!! 

                                                                              500 000 morts et 2 millions de blessés en Syrie... 30 000 morts au Yémen... 1,5 millions de morts en Irak... des dizaines de milliers de morts en Afganistan... 100 000 morts en Algérie... 

                                                                              Il faut occuper les cerveaux après la fin de la guerre en Syrie. CQFD. 

                                                                              Ils vont faire durer le plaisir encore pendant 300 ans avec Jérusalem si ça leur est utile... et tout le monde va grimper au rideau... alors que pendant ce temps là... 

                                                                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 décembre 2017 07:21

                                                                                Quand un Chef d’ Etat fait des déclarations sur un pays étranger, on ne sait jamais s’il s’adresse à l’opinion mondiale, ou à son opinion publique intérieure, pour y chercher des alliés , ou instrumentaliser certains groupes dans un projet extérieur ... ?


                                                                                A l’intérieur des USA, il y a bien plus important que le lobby juif, ce sont les 40 millions d’Évangélistes (donc des Chrétiens), qui soutiennent Israël, car ils croient que Jésus va réapparaître en Palestine.... Ils sont au plus haut niveau dans l’administration américaine et de l’armée. C’est curieux que personne ne semble au courant....

                                                                                - Les Evangélistes américains et Israël


                                                                                - Les Evangélistes américains alliés fidèles d’Israël

                                                                                - Le poids géopolitique des Evangélistes et Israël

                                                                                - Les Églises Évangéliques et le jeu des USA dans le monde arabe.

                                                                                Les Evangélistes se répandent un peu partout, en Amérique latine, en Afrique, toujours contre le Catholicisme et contre l’ Islam.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès