• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Angleterre : plus de 130 députés réclament une enquête sur les réseaux (...)

Angleterre : plus de 130 députés réclament une enquête sur les réseaux pédophiles VIP

Il y a des remous en Angleterre, avec cette histoire de réseau pédophile niché au sein du Parlement. Les suites du scandale Savile, du scnadale des orphelinats, du scandale Elm Guest house... De fait, la situation semble comme figée : d’un côté, on a des députés et des tireurs d’alerte qui dénoncent un réseau pédophile niché au sein des plus hautes institutions du pays, et de l’autre on a des dirigeants, dont David Cameron, qui font tout pour continuer à étouffer l’affaire.

En Angleterre, il y a eu un scandale qui a fait ressurgir des dizaines d’affaires étouffées ces trente dernières années : c’est l’affaire Jimmy Savile, dont on ne finit plus de dénombrer les victimes. Quelques-uns de ses copains pédophiles ont été condamnés depuis, mais pas tous loin de là, et à chaque fois ils sont jugés en tant que prédateurs isolés, même quand ils faisaient partie des pédophiles de la BBC.

Du côté des politiciens, aucun n’est encore tombé.

 

Voici quelques-uns des derniers éléments apparus dans les médias anglais :

 

1. Les hôpitaux 

Nous avons toute une liste d’hôpitaux (28 exactement) dans lesquels Savile a pu commettre ses méfaits. Pour cela, il utilisait ses ouvres de charité[1]. Un rapport a été remis récemment au gouvernement à ce sujet. On a déjà parlé des rituels sataniques évoqués par certains témoins dans les sous-sols de l’hôpital Broadmoor, de son petit appartement au sein-même de plusieurs établissements, etc. La grande nouvelle, c’est que Savile violait aussi des morts dans les morgues de divers hôpitaux. Evidemment, nombre de victimes adultes ou mineures ont tenté de parler, en vain.

 

2. La carrière pédophile de Cyril Smith

Screenshot_13C’est un député, Simon Danczuk, qui vient du fief de Cyril Smith, Rochdale, et qui a tout balancé : tout le monde savait que Cyril Smith, député libéral passant pour un homme de terrain efficace et très sympa, était un pédophile. Il a même été couvert par ses copains du parti libéral (qui continuent à le couvrir d’ailleurs), mais aussi par les flics et même par le MI5. Au total, plus de 144 plaintes ont été déposées contre Smith.

On sait aussi qu’il a trainé à Elm Guest House et dans les orphelinats du Pays de Galles, et on se demande si, comme son grand ami Savile, il n’était pas aussi dans l’orbite de Sidney Cooke, envoyé en taule pour le meurtre d’un ado de 14 ans lors d’une partouze pédophile, en 1985[2].

On a aussi vu récemment des accusations selon lesquelles Cyril Smith faisait partie d’un groupe satanique. Il a été cité ainsi que l’ancien premier ministre Edward Heath, Peter Mandelson (commissaire européen à la DG Concurrence), Margaret Hodge (qui a protégé le réseau d’Islington et le Paedophile Information Exchange, et a été la toute première "ministre de l’Enfance", nommée par Blair), et quelques autres.

 

3. Les députés frondeurs 

Dans les années 80, un député, Geoffrey Dickens, avait déjà demandé des explications sur des affaires de réseaux pédophiles dans les orphelinats, qui avaient été largement étouffées dès que des politiciens en exercice avaient été nommés. Evidemment, il n’a jamais eu de réponse et a été violemment attaqué. Mais, il était seul. D’ailleurs, certains se demandent si il n’a pas été assassiné.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de députés réclament une vaste enquête sur ces étouffements systématiques, et sur les allégations selon lesquelles d’anciens ministres étaient impliqués. Malgré cela, les chefs de partis continuent à freiner des quatre fers. Chaque jour ou presque, de nouveaux députés, face à l’évidence, rejoignent le mouvement. Ils étaient ainsi 132 le 2 juillet, de tous les partis politiques.

4. La résistance totale des leaders politiques

Il y a comme un problème, tout à coup : les leaders politiques, et David Cameron, le 1er ministre, en tête, refusent absolument d’ouvrir un dossier aussi explosif que celui du réseau pédophile d’élite. Cameron a tout juste demandé, hier, qu’on lui explique pourquoi le dossier de Dickens a été perdu, et il a demandé une enquête sur la disparition de CE dossier. Mais, il risque de devoir ouvrir la boite à pandore si le nombre de députés faisant pression pour une enquête continue d’augmenter. En tout cas, il y a encore un an, Cameron critiquait la recherche de la vérité en matière de réseaux pédophiles, qu’il appelait une "chasse aux sorcières".

Chose assez piquante : au départ, ce sont sept députés conservateurs qui ont demandé à Theresa May d’ouvrir cette enquête. Il faut savoir que Theresa May (ministre de l’Intérieur) a osé déclarer en décembre 2010 que les délinquants sexuels, y compris les pédophiles, devraient être autorisés à adopter des enfants une fois qu’ils ont purgé leur « peine ». Il va sans dire que Theresa May n’est pas très chaude pour lancer une telle investigation.

Le silence est le même ou presque avec les grands médias, qui préfèrent titrer sur les vacances des people plutôt que d’enfoncer le clou.

Nick Clegg, dirigeant du parti libéral de Cyril Smith, n’a pas pu ignorer les bruits qui couraient sur Smith, et il continue à nier avoir jamais entendu quoi que ce soit. Il refuse toute enquête et nie que son parti a couvert Smith.

 

5. Le ministre anonyme carbonisé

hellfireEn 1982, un agent des douanes saisit un lot de cassettes pédopornographiques en provenance d’Amsterdam, ramenées au port de Douvres par un pédophile notoire appelé Russel Howard Tricker, qui a émigré à Amsterdam où il vit toujours[3]. Tricker a été retenu par les douanes pendant deux heures, les vidéos ont été filées au MI5 et Tricker est reparti.

Entre temps, les agents des douanes avaient regardé quelques morceaux de ces vidéos, et sur l’une d’elles un ministre conservateur a été identifié. Mais, sa hiérarchie a exigé le silence total au douanier qui a vu cette vidéo et a parlé du ministre.

Pourtant, il a failli être arrêté, et a même avoué aux flics avoir été présent à des partouzes pédophiles, dont celle qu’on voit sur la vidéo.

D’après une des victimes de ce ministre visible sur la cassette de ladite partouze, il s’agissait de vidéos d’enfants anglais destinés à la vente. Il y avait aussi des garçons d’autres pays, avec des séquences pédopornos. 

Cette même victime est aussi visible sur d’autres des vidéos saisies, à des partouzes à Londres et à Amsterdam. C’est à l’une de celles-ci que le ministre a donc été filmé. Les flics pensent que certaines de ces partouzes étaient organisées par Sidney Cooke, dont on a parlé plus haut. A ces partouzes, on trouvait également Jimmy Savile ou Cyril Smith, le député de Rochdale qui est encore couvert par ses amis.

Cette victime a expliqué que ce réseau pédophile l’avait envoyé à Amsterdam, qui était alors le Pattaya européen, un vrai paradis à pédophiles. D’autres garçons ont aussi été envoyés là-bas. Et selon lui, Sidney Cooke était un membre de ce réseau.

 

Screenshot_2

6. Le ministre sous les feux de la rampe

Le 5 juillet, on apprenait que Léon Brittan était questionné par la police au sujet d’accusations de viol sur une ado de 19 ans dans son appartement, en 1967. Léon Brittan est un ancien ministre de l’Intérieur conservateur (le parti du 1er ministre Cameron), envoyé ensuite à la commission européenne.

Quand il était ministre de l’Intérieur (à ce titre chef de la police et du MI5), Léon Brittan a reçu des mains du député Geoffrey Dickens un rapport sur une affaire de réseau pédophile, dont des politiciens étaient membres, et qui utilisait des enfants placés dans des orphelinats. Qu’a-t-il fait ? Rien. Le dossier, lui, a disparu. Enfin, pendant des années il a "oublié" cette affaire, et le 1er juillet il s'est rappelé d'un coup qu'il avait ordonné une enquête à ce sujet.

Apparemment, Leon Brittan a eu l’honneur d’une visite de la police après qu’un jeune garçon ait été trouvé en train de courir nu dans sa rue. Juste après, on l’a envoyé en 1989 en tant que commissaire européen à la concurrence, en lui expliquant qu’il n’était pas près de refaire de la politique en Angleterre et en le récompensant d'un titre de noblesse la même année.

Très récemment, le député Simon Danckzuc, qui a exposé Cyril Smith, a déclaré qu'un député conservateur l'avait même menacé d'être le responsable de la mort de Léon Brittan s'il lui demandait des comptes sur le réseau pédophile de Westminster.

Mais, il n’y a pas que Léon Brittan dont on entend soudain parler : un lord du parti travailliste (celui de Tony Blair), serait sous le coup d’une enquête après que pas moins de 12 hommes aient parlé d’abus sexuels commis par ce politicien lorsqu’ils étaient mineurs.

Pour l’instant, on parle de plus d’une dizaine de politiciens qui seraient sur la liste de la police concernant un réseau de pédophiles à Westminster. Une quarantaine de députés auraient participé ou seraient parfaitement au courant des faits, sans les avoir dénoncés, ou même en les ayant couverts.

En 2013, The Mirror écrivait que la police se préparait à arrêter un ancien ministre socialiste accusé d'avoir violé des mineurs. Il faisait partie du réseau de Sidney Cooke. mais, une bonne partie des preuves ont disparu entre les mains du MI5. Parmi ces preuves, des photos de ce ministre et de juges en train de violer des enfants.

 

7. Destruction des dossiers

246975-child-abuse

On a aussi appris que 114 dossiers concernant des réseaux pédophiles ont disparu des placards du ministère de l’Intérieur : ils sont tout simplement introuvables dans les bases de données officielles. Ont-ils été refilés au MI5 ? Ont-ils été détruits ?

Parmi ces dossiers, il y avait au moins l'un de ceux qui avaient été compilés par Geoffrey Dickens, concernant un réseau pédophile de membres du parlement dans les années 80.

Au total, Dickens a remis quatre dossiers concernant différents réseaux de VIP, dont un à Buckingam Palace, et un autre sur le Paedophile Information Exchange (dont on va parler tout de suite), en 1983 et 1984.

Une victime, qui avait été placée dans un orphelinat, le St Francis Boys Home, a porté plainte parce que les dossiers qui ont mené à l'arrestation du directeur suite à des abus sexuels avaient tous disparu des placards de la police.

Les cassettes vidéos saisies à Douvres ont également disparu de la circulation après avoir été saisies par le MI5.

Pourquoi ces documents ont-ils disparu de la circulation ? Cela amène en tout cas des députés frondeurs à parler de "cover-up", c'est-à-dire d'étouffement de ces affaires afin de protéger les institutions. Ils parlent poliment, mais ceux qui devaient être protégés étaient surtout les pions du système, pour que le grand public ne comprenne pas de quelle manière il est lui aussi manipulé.

 

Siezed-video-prominant-Tory-at-child-sex-party

8. Le chantage

On a déjà parlé du Paedophile Information Exchange (PIE), qui regroupait notamment quelques politiciens de droite, mais on a appris récemment que la "gauche" a aussi contribué au financement de ce groupe de pédophiles, ainsi qu’à celui de sa publication, le Magpie. En effet, un département du Home Office (le ministère de l’Intérieur), la Volontary Services Unit, a versé des subventions au PIE. Ainsi qu’à un autre organisme, le Paedophile Action for Liberation, qui a ensuite été absorbé par le PIE.

Enfin, bref. Le PIE revendiquait l’abaissement de la majorité sexuelle à 4 ans, et beaucoup de ses membres ont été en taule pour avoir violé des mineurs. Un certain nombre se sont expatriés aux Pays-Bas, en Thaïlande, au Maghreb et ailleurs, où bien-sûr ils ont continué leurs activités.

Il n’est pas inutile de rappeler que l’un des fondateurs et membres les plus éminents du PIE n’était autre que LA sommité nationale en matière de protection de l’enfance et de pédophilie, expert auprès des tribunaux et chercheur émérite, à savoir Peter Righton, grand ami de Cyril Smith. Righton a eu droit à un documentaire de la BBC rien que pour lui : "The Secret life of a Paedophile", que voici :

Un dénommé Lord Fulford, juge et conseiller de la reine, a fermement défendu le PIE à l’époque, mais malgré cela on ‘na pas jugé utile de réviser ses décisions de justice. En fait, Fulford a créé de toutes pièces une association, Conspiracy Against Public Morals, qui avait pour seul but de défendre le PIE. A l’époque, ces pédophiles se sont aussi infiltrés dans le mouvement pour le droit des gays, car la grande majorité des membres du PIE étaient surtout attirés par les garçons.

article-0-1F65411E00000578-642_634x472 copie

Cyril Smith était aussi membre du PIE, ainsi que Sir Peter Hayman, qui était alors le patron du MI6[4]. Ce dernier avait son petit appartement dédié à ses parties de jambes en l’air, avec des majeurs ou des mineurs. Dans sa correspondance, les policiers sont tombés sur des textes dans lesquels Hayman et ses amis du PIE parlaient de tortures extrêmes sur des enfants. Un autre "espion", un certain Geoffrey Prime, qui travaillait pour l’URSS, pour l’Angleterre et pour on ne sait qui d’autre, était aussi membre du PIE. Il a été condamné pour avoir agressé des fillettes au début des années 80.

La semaine dernière, un lanceur d’alerte, un ancien du ministère de l’Intérieur, a lancé une bombe qui, on n’en doute pas, n’entraînera aucune réaction de la part des autorités british tant qu’elles n’y seront pas forcées. D’ailleurs, on n’a eu aucune réaction depuis le 29 juin.

La bombe, c’est que ce témoin[5] a expliqué à la police que la branche des opérations spéciales de la Metropolitan Police (liée aux renseignements) avait instrumentalisé le PIE à la fin des années 70 et au début des années 80, cela dans le but de faire chanter les politiques.

Le ministère de l’Intérieur a donné 70.000£ au PIE entre 1977 et 1980 (l’équivalent de 400.000£ d’aujourd’hui), et d’après ce lanceur d’alerte, cela faisait partie d’une opération visant à récolter des informations sur tout un tas de personnalités bien placées afin d’avoir des moyens de pression sur elles.

D’autres se demandent si ce n’est pas le PIE qui a infiltré le Home Office.

Il y a quelque temps, l'ancien maire de Londres, Ken Livingtsone, avait dit publiquement que le MI5 protégeait des réseaux pédophiles dans le but de faire chanter des personnalités.

 

----------------------------

Pour conclure, on peut dire que depuis deux ans, ça chauffe entre ceux qui veulent la vérité et les autorités anglaises, qui continuent à étouffer toutes les affaires. Mais là, on est face à un véritable feu d'artifices de dossiers explosifs, et il faudra bien des réponses. On va nous parler de "dysfonctionnements", d' "estompement de la norme" (cf. affaire Dutroux), de "cas isolés", mais il faudra encore que les citoyens se battent pour mettre à jour le véritable système qui tient le monde politique, à savoir un sytème de chantage basé sur la pédophilie.

On se rend compte avec ces affaires et avec d'autres, comme celle du Kincora Boys Home, ou le Dolphin Square, que les services secrets se trouvent derrière certains réseaux, utilisés pour compromettre, faire chanter et probablement manipuler des personnalités bien placées. On comprend alors que personne dans ce petit monde n'a intérêt à ce que la vérité éclate. Une question que je me pose est : qui manipule les services de renseignements ?



[1] Grâce à la privatisation de la santé, les hôpitaux ont besoin de la générosité de ce genre de type pour mener à bien leurs missions.

[2] La police soupçonne le réseau de Cooke d’avoir massacré une dizaine d’enfants, dont Jason Swift. Les seuls qui ont été inquiétés, pour ce meurtre et/ou d’autres, étaient des marginaux.

[3] Ami du patron de la revue Spartacus, Peter Glencross, il a été enseignant de 1964 à 1974, poursuivi pour des agressions sexuelles en Angleterre, puis a fui aux Pays-Bas où il a travaillé comme guide pour faire visiter Londres, tout en ramenant des garçons aux Pays-Bas avec de faux papiers, probablement grâce à ses contacts à l’ambassade d’Angleterre. En 1992 il fait 5 mois de prison pour pédophilie puis est blanchi en appel. Des flics l’ont vu à une station service en Angleterre alors qu’il embarquait un mineur. Puis, Tricker a loué des appartements à Amsterdam pour d’autres pédos, et il y vit toujours. C’était un des pédos dans l’orbite de Warwick Spinks, qui a fréquenté Elm Guest House. Russell Howard Tricker est aussi mentionné dans les recherches sur Elm Guest House, en lien avec John Rowe, justement.

[4] Et qui avait malencontreusement oublié des contenus pédopornos dans un bus londonien, et a été condamné en 1984 pour des actes indécents dans des toilettes publiques.

[5] En 1979, on lui a demandé de valider le renouvellement des financements au PIE, et il a été choqué de constater que le but du PIE était de légaliser les relations sexuelles avec les mineurs.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 9 juillet 2014 08:59

    Si des hautes personnalités « (importants les guillemets)sont bien impliquées, il n’y a aucune chance qu’une enquête aille jusqu’au bout.
    Il ne faut surtout pas que le peuple apprenne les bassesses de »l’ordre établi« , l’oligarchie qui nous manipule et ment.

    A moins qu’un »bouc émissaire" lui soit, comme souvent, jeté en pâture.


    • doctorix doctorix 10 juillet 2014 00:53

      La pédophilie est une chose, les crimes rituels s’y ajoutent souvent. Ce qui explique une bonne part des disparitions d’enfants, si nombreuses, quand vous regardez les murs des gendarmeries (je précise que je n’y vais que pour des prises de sang...)..

      Des enfants sont violés, assassinés, mangés (oui !).
      Nous avons en France les mêmes réseaux, et l’affaire de Toulouse a bel et bien été étouffée.
      Si Dieudonné a été lynché, c’est en partie aussi parce qu’il a donné la parole sur la scène de la Main d’Or à Charles-Louis Roche, auquel son père, magistrat de haut grade assassiné, avait confié avant de mourir ses propres vices et dénoncé les pratiques de la « haute » société toulousaine (les enfants de Dieudonné ont été publiquement menacés de viol et de meurtre, vous l’apprendrez aussi ici :)
      Dans ce film, après l’exposé de Charles-Louis, départ pour les USA, avec le Bohemian Club et le club Skull and Bones, auxquels appartiennent les Bush, Kerry, Kissinger et bien d’autres, et qui pratiquent des rituels sataniques avec meurtre d’enfants.
      Ce film semble signé des anonymous (ou bien c’est un ajout, à la fin), qui affirment avoir infiltré tous ces milieux, et prépareraient de grandes divulgations massives. Mais ils ont jusqu’ici surtout fait des effets d’annonce.
      Je suis également convaincu que les aberrantes décisions politiques auxquelles nous assistons, ébahis et consternés, trouvent leur origine dans des chantages en rapport avec ces pratiques. Ceci cessera automatiquement quand (et si) tout cela est révélé. On a bien le droit de rêver.
      On pardonnera l’orthographe et la syntaxe de la vidéo, au profit du contenu.



    • Daniel Roux Daniel Roux 9 juillet 2014 09:20

      On peut être certain que la NSA et donc la CIA détiennent des informations précises sur les personnalités aux mœurs répréhensibles ou coupables de délits financiers ou autres, au pouvoir en Europe et ailleurs.

      A partir de là, le positionnement aberrant et obstinément pro américain et anti peuple européen de ceux qui gouvernent trouverait ainsi une explication autre que l’admiration béate d’un système destructeur, corrompu et en faillite.

      De trop nombreuses affaires crapuleuses sont étouffées instillant dans les sphères du pouvoir la certitude d’être au-dessus des lois et hors d’atteinte de la justice. A l’inverse, l’instrumentalisation de la justice des puissants contre leurs adversaires est également choquante.

      Lorsque dans un département, voire une région, des réseaux corrompus tiennent les manettes du pouvoir exécutif et judiciaire, les honnêtes gens en lutte contre les notables, sont réellement en danger.


      • Hermes Hermes 9 juillet 2014 14:27

        Bonjour Daniel, c’est même certainement une condition sine-qua non pour qu’un epersonnalité soit adoubée : il faut qu’elle soit controlable par quelque part. Et comme la recherche du pouvoir est nécessairement une compensation liée à une faiblesse personnelle, ça ne doit pas être difficile à trouver.... Les incorruptibles et le saints ne sont pas bienvenus dans les hautes sphères ici bas ! smiley


      • Daniel Roux Daniel Roux 9 juillet 2014 17:35

        Bonjour Hermes

        C’est sans doute pour cela que des avocats généraux, un parquet indépendant des pouvoirs politiques met tant de temps à naître. Une Justice indépendante mais pas au-dessus des lois, avec des moyens adéquats fait peur aux notables comme si elle était une menace pour eux.

        Ils sont paranos ou morveux ?

        L’indépendance des nations passent par des enquêtes approfondies sur les hommes prétendant aux plus hautes responsabilités. Ce serait la moindre des choses d’autant que cela existe déjà pour les fonctionnaires et non fonctionnaires de certains corps de métiers.


      • ahtupic ahtupic 9 juillet 2014 18:10

        Tout à fait Daniel Roux.
        Je pense que les Américains, après avoir établi ces dossiers sensibles, font élire ces personnalités en France où ailleurs grâce à la presse qu’il dirige. On voit que DSK a été éliminé par une machination montée à New-York car il aurait été élu président mais apparemment il ne convenait pas et Lagarde a été mise au FMI malgré ses casseroles. Pour Sarkozy et Hollande, je pense qu’ils les tiennent par les couilles. Pourquoi ? Je ne sais pas mais c’est la seule raison valable pour que l’on ait eu ces deux derniers présidents aussi minables et soumis.


      • goc goc 9 juillet 2014 18:44

        On peut même remarquer qu’en France, si on veut être un jour président de la République, il est nécessaire d’être d’abord ministre.. de l’intérieur

        et quand on connait la mentalité et les méthodes quasi mafieuses du nain, on comprend mieux aussi pourquoi les médias sont toujours a ses ordres, même une fois viré par les français


      • CASS. CASS. 14 juillet 2014 20:19

        ba les winsdsordiens sont de la même graine que les rothschildiens


      • Hermes Hermes 15 juillet 2014 10:40

        Bonjour Daniel, quand la société ne va pas bien, il faut que quelqu’un expie ! Et le plus faible est le coupable désigné. ce n’est pa strès nouveau, La Fontaine nous expliquaot cela très bien :

        Selon que vous serez puissants ou misérables,
        Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

        200 ans après, le petit age glaciaire aidant (*), la révolution française......

        Quand aux faiblesses de « SarkHoll », il faut aller chercher dans les dérives sexuelles, les maladies personnelles, les dessous de table, les liens mafieux, etc. etc.

        Ces gens vivent dans la peur, et ont besoin de leur « calmant » (piocher dans la liste ci-dessus).

         smiley

        * : face à une adversité trop forte les égoismes s’estomptent, et les théories sociales historiquent sous-estiment énormément cet événement


      • Satournenkare Satournenkare 9 juillet 2014 09:48

        J ai toujours trouvé que David Icke était farfelu, mais là ça donne de l"eau à son moulin


        • Ceri Ceri 9 juillet 2014 11:53

          Quelle eau ?


        • claude-michel claude-michel 9 juillet 2014 10:30

          Les pédophiles sont dans toutes les sphères politique du monde..Ils s’y cachent pour mieux profiter de leurs déviances..Chez nous se retrouvent également des pédophiles au sein des partis politiques..habitués des voyages exotiques au Maroc ou en Thailande..mais silence radio sur le sujet.. !


          • jullien 9 juillet 2014 12:16

            @l’auteur
            Meilleur article du jour. Merci

            @Satournenkare
            J ai toujours trouvé que David Icke était farfelu, mais là ça donne de l« eau à son moulin
            Supposons qu’un scientologue vous dise que le Soleil se lève à l’Est : cela valide-t-il la scientologie ? Non.
             L’un des problèmes affrontés par ceux qui depuis les années 1980 dénoncent l’existence de réseaux pédophiles est qu’il existe des mabouls tels que ce monsieur dont on a beau jeu d’utiliser les théories extravagantes pour discréditer tous ceux qui cherchent la vérité. Or, quand on met bout à bout les informations sérieuses (à commencer par celles que les appareils judiciaires ont admises), force est de constater qu’il a bel et bien existé une tolérance choquante envers la pédophilie et que, avant l’opinion publique ne contraigne à partir des années 1990 les États à agir, les réseaux de prostitution infantile prospéraient.
             La Grande-Bretagne est en ce moment en train de connaître une série de révélations accablantes. Au moins elles existent : est-il besoin de rappeler qu’en France les médias ont présenté Frédéric Mitterrand et ses »éphèbes", le violeur ayant avoué son crime Roman Polanski comme les victimes d’un monstrueux acharnement ? Et ce ne sont que les exemples les plus connus...


            • gaijin gaijin 9 juillet 2014 13:00

              «  force est de constater qu’il a bel et bien existé une tolérance choquante envers la pédophilie »
              l’emploi du passé suggère que selon vous ça ne serait plus le cas ?


            • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 2014 16:52

              le droit de cuissage ?


            • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 2014 16:56

              le mot fuck, vient d’une loi,le saviez vous ?


            • jullien 9 juillet 2014 17:16

              C’était parce que la suite de la phrase parle « des années 1990 ». Peut-être un trop grand respect de la concordance des temps.


            • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 2014 17:21

              C’était parce que la suite de la phrase parle « des années 1990 ». Peut-être un trop grand respect de la concordance des temps.

              qui sait ?


            • gaijin gaijin 9 juillet 2014 12:44

              et en france on s’attaque quand au sujet ????


              • Ceri Ceri 9 juillet 2014 12:58

                Si on ne me censurait pas sur Agoravox dès que je parle de réseaux pédophiles, ’jaurais pu le faire ici.
                En attendant voici une partie de ce qui a déjà été écrit sur les réseaux pédophiles en France :

                Affaire du Var (Amidlisa) : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/12/29/28770254.html
                http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/09/23/28077415.html

                Affaires MEGEL et ALBENQUE : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/08/14/27837462.html

                Abus rituels en France : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/05/11/27129089.html

                Affaire Outreau : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/04/05/26846859.html
                http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/02/27/26520901.html
                http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/01/09/26107868.html
                http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/04/30/24013499.html

                Réseaux pédocriminels en France (rapport du CIDE) : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/02/26/26509725.html

                réseau pédophile du CRIES (Belgique) : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/02/06/26351175.html

                Témoignage d’une victime française de réseaux pédo sataniques : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/01/01/26044954.html

                Secte pédo vaudou à Lyon : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/10/23/25408029.html
                http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/07/24/24677311.html

                Réseaux pédos sous Louis XIV et Louis XV : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/09/24/25126967.html

                Affaire VERDIN : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/05/24/24332477.html


              • gaijin gaijin 9 juillet 2014 13:08

                ceri
                je ne vous visais pas par ma question ...mais plutôt l’ensemble de notre société ....
                en fac de psycho on m’a donné une stat ( années 90 ) : 20 % de femmes victimes d’abus sexuels dans leur enfance et pas de chiffres pour les garçons
                et tout de suite après un commentaire : « mais il ne faut pas en parler »
                tous les professionnels de l’humain, policiers etc le savent ....
                mais chut .....
                 les victimes se taisent ....
                ceux qui savent se taisent .....


              • Ceri Ceri 9 juillet 2014 13:13

                Je sais bien que je n’étais pas visée.
                Mais comme vous le dites, le sujet reste tabou et beaucoup préfèrent fermer les yeux !


              • chapoutier 9 juillet 2014 14:43

                ceri
                pour info
                vos trois articles étaient à +3 chacun
                j’ai été surpris que les deux articles restants ne paraissent pas !


              • Ceri Ceri 9 juillet 2014 15:06

                Bonjor, en général tous mes articles sont validés en quelques heures, sauf ceux sur les réseaux pédophiles. C’est pour cela que j’avais quitté Agoravox. je retente l’expérience, mais c’est loin d’être concluant !


              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 11 juillet 2014 09:33

                LA CENSURE VIENT SURTOUT DES PARLEMENTEURS UMPFN  !!!

                catholiques et protestants meme combat !!!

                LE NOTRE :LES ERADIQUER PUIS LES BRULER VIFS !!!!!!!!!!!!!!!!!


              • Giordano Bruno 9 juillet 2014 13:29

                On voit ici et ailleurs, sous d’autres formes, une corrélation entre pouvoir et grande criminalité. Dès lors, comme face à toute corrélation l’une au moins des 3 hypothèses suivantes doit être vraie :

                1. Le pouvoir corrompt. C’est le pouvoir qui cause la folie de ces hommes.
                2. Le personnalité des hommes mauvais leur permet d’accéder plus facilement au pouvoir que l’honnête homme.
                3. Un autre paramètre, à déterminer est la cause du caractère de ces personnes et de leur accès au pouvoir.

                Bien entendu, plusieurs de ces hypothèses peuvent également être justes.


                • Werner Laferier Werner Laferier 9 juillet 2014 14:18

                  A quoi bon ?
                  Cela est inutile, les réseaux sont bien dissimulé, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de blé, une campagne de prévention qui milite pour la surveillance des enfants par les parents est amplement suffisant, les enfants doivent être surveillé 24 H /24 avec interdiction de les laisser sortir seul.
                  Je suis contre ces enquêtes sur les réseaux qui ne nous mèneront à rien.


                  • Ceri Ceri 9 juillet 2014 14:22

                    ah ben c’est sur qu’avec ce genre de théories, on va faire avancer les choses


                  • chapoutier 9 juillet 2014 14:45

                    et quand les prédateurs sont les parents eux-mêmes, on fait quoi ?


                  • Ceri Ceri 9 juillet 2014 14:52

                    Pareil : on tente de protéger les enfants et de dénoncer les pédophiles


                  • Pyrathome Pyrathome 9 juillet 2014 15:30

                    Je suis contre ces enquêtes sur les réseaux qui ne nous mèneront à rien.
                    .
                    On voit de suite qui il défend cet abruti.....


                  • Giordano Bruno 9 juillet 2014 17:16

                    A voir vos messages (et même votre avatar), vous semblez en mission pour défendre le pouvoir. Vous échouez.


                  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 9 juillet 2014 18:50

                    Werner Laferier est un personnage parodique, mais je vois qu’il y en a encore qui le prennent au premier degré !!


                    Encore, tapez plus fort, Werner ! 

                  • CASS. CASS. 14 juillet 2014 20:26

                    ça de la part du sioniste que vous êtes et de son talmud, c’est logique votre position ,hein laférier


                  • Baarek Baarek 9 juillet 2014 16:11

                    Si il y a bien une seule occasion, un seul prétexte, pour que j’approuve une fronde populaire sans merci, c’est bien contre ces salauds pédophiles !

                    Qu’ils crèvent la gueule ouverte... Je suis soufflé de voir le silence radio médiatique sur ce sujet...


                    • Brice Bartneski bartneski 9 juillet 2014 16:49

                      @l’auteur

                      « qui manipule les services de renseignements ? »

                      Celui qui paye.


                      • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 2014 16:51

                        bien sure,sans oublier l’attention


                      • Jean-Fred 9 juillet 2014 17:26

                        J’avais en juillet 2007 soumis plusieurs fois un article concernant les réseaux pédophiles de France et de Belgique.
                        J’ai fini par arrêter car il était toujours refusé par l’équipe éditorialiste.

                        Le voici dans son intégralité (les liens peuvent ne plus fonctionner) :

                        Choqué, dégouté, écœuré, voilà les mots qui me viennent à la bouche après avoir parcours quelques pages web autour des affaires de disparitions et de pédophilies. Tout commence par le visionnage d’un reportage diffusé en 1999 sur France 3 au sujet d’un père pédophile dans la région parisienne avec ses deux enfants : Pierre 5 ans et Marie 8 ans au moment des faits qui débute en 1994.Au fur et à mesure du reportage, l’horreur ne cesse de croître jusqu’à atteindre son paroxysme lorsque l’on apprend que la fillette aurait vu des têtes d’enfants en feu accrochés à des pics, ainsi que des mains d’enfants dans des bocaux. La fillette aurait assistée à des tortures d’enfants puis à leur exécution en leur tranchant la tête. La juge d’instruction à l’époque ne prend pas en considération les dires de l’enfant prétextant que même une secte ne serait pas capable de commettre de telles atrocités. Selon les dires des médecins qui ont suivi les deux enfants pendant plusieurs années, des enfants de cet âge ne sont pas capables d’inventer pareil mensonge, c’est selon eux « inimaginable ».Les deux médecins ont souhaité être entendus par la juge d’instruction mais elle n’a jamais accepté. De quel droit un juge d’instruction peut-il balayer d’un coup les affirmations d’une enfant lorsque les faits racontés sont aussi graves ?

                        De quel droit un juge d’instruction peut-il refuser d’entendre des médecins qui ont suivi les enfants pendant plusieurs années ?

                        Ce reportage navigue d’horreur en horreur, plus rien ne semble empêcher les bourreaux de cette secte de commettre leurs crimes. Lors d’une confrontation entre le père et la fille, la juge d’instruction demande à l’enfant de s’agenouiller devant son père afin de vérifier si sa taille permettrait de lui faire une fellation. Un non lieu est prononcé à l’issue du procès, la juge d’instruction considérant qu’il n’y avait pas d’éléments à charge. Par la suite, la mère décide de faire appel de la décision en comptant sur une association de défense des enfants qui détient des informations à Lausanne en Suisses. Un autre cas d’abus sexuel sur deux autres enfants présentant des faits similaires (les abuseurs sont reconnus par les enfants) est rapporté et l’on tente de rouvrir le dossier pour fait nouveau. Les faits rapportés se seraient déroulés en région parisienne tout comme pour Marie et Pierre, les sévices subis par les enfants racontés par la petite Sylvie (4 ans au moment des faits) sont similaires avec torture et sacrifice d’enfants, mais la justice conclue que les deux dossiers ne peuvent être rapprochés et l’appel est rejeté. Après le refus du pourvoit en appel, la mère est de nouveau obligé de présenter ses enfants à leur père et préfère partir à l’étranger tout comme la maman de la petite Sylvie.

                        Après ce reportage, un débat télévisé nous montre qu’un chef de la brigade des mineurs préfère s’occuper de la petite pédophilie quotidienne et laisser de côté les réseaux pédophiles car il n’a pas de preuves !! Il est pourtant de son devoir de faire des enquêtes selon les dires du procureur invité sur le plateau, il ne doit pas attendre que des faits lui soient rapportés pour effectuer une enquête. Le débat télévisé nous apprend que des cassettes montrant la torture d’enfants puis leur exécution circuleraient en France et se revendraient entre 10 000 et 20 000 francs Suisses. Le procureur avoue avoir entendue parler de charnier d’enfants sans pourtant en avoir la preuve.

                        En continuant ma lecture sur le sujet, je lis l’affaire des dossiers X (affaire Dutroux) via la préface du livre « Silence on tue des enfants » de Régina Louf. Les horreurs qui sont décrites dans cette préface dont elle a été victime montrent énormément de similitudes avec les témoignages de Pierre, Marie et Sylvie. Elle aussi aurait assisté à des tortures et des sacrifices commis par une secte, elle raconte par exemple la torture et le meurtre d’une fille (Véronique D.), de Christine Van Hees 16 ans en 1984, de Carine Dellaert, Katrien De Cuyper 15 ans en 1991.

                        Cette femme nous dit aussi que des enfants pouvaient être violés par des animaux, les vidéos pédophiles qui circulent actuellement prouvent ces choses là d’après elle. Les experts et psychiatres qui se sont entretenus avec Régina ont conclu qu’elle n’était ni folle ni mythomane.

                        Pourquoi les citoyens n’ont jamais été informés publiquement du contenu des vidéos pédophiles trouvées dans ces affaires ? Est-ce parce que leur contenu est trop choquant pour la population ?

                        Affaires sur les disparitions :

                        En me renseignant sur les disparitions je lis qu’un brigadier de Police Mr Marc Silva enquêtant sur la disparition d’une petite fillette (Estelle Mouzin 9 ans) et d’un petit garçon (Léo Balley 6 ans) s’est heurté à des documents secrets défenses.

                        Comment la disparition d’un enfant peut-elle amener à des documents secrets défenses ?

                        A cette époque en août 2003, le résultat de ses investigations (71 feuillets) aurait été transmis au ministre de l’intérieur et au garde des sceaux. Par la suite, victime de harcèlements et de menaces de mort, le brigadier s’est s’exilé en Angleterre de peur d’être assassiné à son tour. Sa famille vit encore à cause des résultats de son enquête un véritable calvaire.

                        Je poursuis ma lecture et tombe sur l’affaire des disparues de l’Yonne (affaire Emile Louis), le gendarme Christian Jambert chargé de l’enquête à l’époque fini par en être écarté et retrouvé mort. L’autopsie a révélé la présence de deux balles dans la tête, pourtant la thèse du suicide est retenue.

                        Viens enfin l’affaire Patrice Alègre via une vidéo témoignage des enfants (Diane et Charles) du juge Roche, il aurait été assassiné par les mêmes personnes avec qui il aurait torturé et tué des individus en toute impunité. Patrice Alègre ne serait qu’un bouc émissaire qui aurait permis à des « élites » d’assouvir leurs désirs morbides et pédophiles. Il aurait en quelque sorte fait le « sale boulot » en kidnappant des enfants, des SDF, des sans papiers (immigrés), des prostitués, des personnes qui auraient rompu tout lien social avec leur famille.

                        Pendant 10 ans à l’époque de Patrice Alègre, plus de 190 personnes dans les alentours de Toulouse sont mortes sans explications plausibles avec des enquêtes qui ont piétiné de bout en bout pour finir dans les oubliettes. La plupart de ces morts seraient des « suicides » avec des enquêtes toujours menés avec les mêmes experts. Pour eux, il s’agit d’une secte présidé par une élite locale avec notamment la complicité de haut fonctionnaires, ces pratiques sectaires se dérouleraient un peu partout en France et en Europe.

                        L’objectif de ces personnes serait selon Charles tout comme le témoignage de Régina Louf de se prendre pour des Dieux en commettant les atrocités les plus indescriptibles. Comme disait Jean-Paul Sartre dans le livre « Le Diable et le bon Dieu », la seule façon pour l’Homme d’inventer est de faire le mal car le bien est déjà fait.

                        Aujourd’hui encore, il existe l’association Stop à l’oubli qui tente de faire toute la lumière sur ces affaires oubliées par tous.

                        Après avoir parcouru un bon nombre de pages, voici l’analyse qui n’engage que la parole du simple citoyen que je suis :

                        Les victimes décrivent des scènes violentes impliquant parfois des personnalités importantes

                        Les gendarmes chargés des enquêtes sont avertis qu’ils vont avoir des problèmes importants : c’est le cas du gendarme Roussel dans l’affaire Alègre, des gendarmes interrogeant Régina Louf, du policier Marc De Silva, du gendarme Christian Jambert retrouvé décédé par la suite.

                        Les enquêteurs et/ou magistrats finissent par être écartés et les affaires débouchent sur un non lieu toujours mené par les mêmes inspecteurs selon Charles.

                        Le juge Connerotte véritable héros dans l’affaire Dutroux finit par être dessaisit.

                        le procureur général de Toulouse dans l’affaire de Patrice Alègre a été remplacé sur décision du garde des sceaux dont les pouvoirs n’ont eu de cesse de s’accroître. Le syndicat de la magistrature dénonce cette décision.

                        On finit toujours par trouvé un bouc émissaire, ces tueurs en série auraient toujours agit seul et n’auraient jamais bénéficié d’aide :

                        Dans l’affaire Dutroux, le juge Connerotte dénonce les « manipulations » et omissions de la gendarmerie belge

                        Dans l’affaire Alègre, le substitut du procureur de Toulouse Marc Bourragué finit par avoué qu’il avait pris l’apéritif avec Patrice Alègre à son domicile de Launaguet en 1992.

                        Je sais que toutes ces accusations sont très graves et l’on pourrait m’accuser en diffamation, mais il me semble que bon nombre de personnes ont tenté de tirer la sonnette d’alarme et rien n’a été fait car certaines personnes très influentes ou leurs proches sont mises en causes.

                        Il est facile pour les hommes de pouvoir de détruire la vie d’un simple citoyen (voir le témoignage de Marc De Silva et de Régina Louf), défendre ses droits à ce niveau me paraît encore aujourd’hui impossible, seul internet permettra peut être un jour de faire toute la lumière sur ces affaires.

                        Tous ces scandales passés, plus personne n’en parle comme si le problème avait été réglé car la justice a rendu son verdict. Il me semble pourtant que seul les boucs émissaires ont été condamnés, les membres de ces sectes ayant commis ces atrocités et qui doivent sûrement continuer en toute impunité, seront-ils un jour jugés ?

                        Tout comme les affaires de corruptions, d’abus de pouvoir nous le montrent, le pouvoir pervertit l’homme, aucun homme n’échappe à cette règle (Qui peut se prétendre incorruptible face à la tentation ?)

                        La justice tout comme la Police doit rendre des comptes auprès des citoyens, eux aussi peuvent se rendre coupable de complicité, des sanctions doivent être prononcées.

                        Comment pouvons-nous aujourd’hui en toute quiétude faire confiance à une justice corrompue au service de nos « élites » ?

                        Je ne dis pas que toute la justice est corrompue, mais comme le souligne Charles dans la vidéo, il suffit de quelques personnes bien placées pour que l’ensemble d’une institution soit viciée.

                        Pour information en 2004, le ministère de l’intérieur a enregistré 773 disparitions inquiétantes de mineurs.

                        Lire aussi cet article très intéressant sur les abus de pouvoir posté ici même en 2007.


                        • Doume65 9 juillet 2014 18:08

                          Mince, c’est en Angleterre, je croyais que c’était en Belgique


                          • Jack 9 juillet 2014 18:28

                            Article effarant, accablant...
                            Comment peut il y avoir autant de témoignages concordants et troublants passés sous silence, sans des complicités aux plus haut sommets de l’état ?
                            On se demande bien que valent réellement nos états quand on pense que des crimes aussi graves sont non seulement impunis mais encore étouffés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès