• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Antisémitisme : une critique aujourd’hui galvaudée

Antisémitisme : une critique aujourd’hui galvaudée

POUR STEPHANE HESSEL, EDGAR MORIN, ALAIN BADIOU, MICHEL ONFRAY ET LES AUTRES

 Stéphane Hessel, ambassadeur de France et auteur du célébrissime « Indignez-vous ! », pose très légitimement, dans une tribune publiée tout récemment sur « Le Plus - Nouvel Obs », une question aussi judicieuse, sur le plan philosophique, qu’essentielle au bon déroulement du débat démocratique : « Critiquer Israël est-ce de l’antisémitisme ? ».
 En voici le lien électronique : 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/591191-occupation-nazie-inoffensive-critiquer-israel-est-ce-de-l-antisemitisme.html

 Cet article, Stéphane Hessel l’a par ailleurs écrit en guise de réponse à une critique, aussi agressive dans la forme qu’infondée sur le fond, que venait de lui adresser Jonathan Hayoun, président de l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF), en réaction à une de ses interventions, il y a plus d’un an, dans le journal allemand « Frankfurter Allgemeine Zeitung ».
 Certes ne reviendrai-je pas ici sur cette absurde polémique : Hessel, dont cette tribune du « Plus » est un exemple d’honnêteté intellectuelle tout autant que de nuance conceptuelle, a suffisamment bien remis les choses en place, à ce niveau, pour que l’on puisse encore y voir, hormis pour quelque esprit décidément bien malveillant, une quelconque ambiguïté dans son propos sur cette épineuse et douloureuse question.
 Qu’il me soit toutefois permis de dire, à ce stade de la controverse, que cette interrogation que Stéphane Hessel fait à bon droit sienne, ici, est celle-là même que j’abordais aussi déjà, dans une de mes propres tribunes (parue le 12 avril dernier) d’ « Agoravox », concernant les très virulentes critiques dont Günter Grass fut également l’objet, et avec combien plus de violence verbale encore, lorsqu’il avança, lui aussi dans un journal allemand, « Die Süddeutsche Zeitung », que « la puissance nucléaire d’Israël menace la paix mondiale ».
 De fait : « Peut-on encore critiquer Israël sans être taxé d’antisémitisme ? », y demandais-je très explicitement.
 Je ne reviendrai cependant pas en détail, là non plus, sur le contenu de mon papier. Ceux qui voudront en savoir davantage pourront par ailleurs le lire, très aisément, à cette autre adresse électronique : 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gunter-grass-israel-et-les-juifs-114557

 Ce que j’y soutenais, en substance, c’est que, tout en condamnant ces indignes et injustes propos de Günter Grass quant à cette hypothétique menace que l’armement atomique d’Israël ferait ainsi planer, via une possible agression de l’Iran, sur la paix du monde, je n’en inférais pas, pour autant, que ce même Grass, malgré son antisionisme avéré, fût nécessairement, tant s’en faut, un antisémite.
 Nuances, donc !
Cette prise de position, pour circonstanciée et même dûment argumentée qu’elle fût, ne m’empêcha cependant pas d’avoir à alors subir, moi aussi, les foudres de quelques-uns de mes pairs juifs, lesquels me considérèrent ainsi comme un traître à ma propre cause.
D’autant que j’y osais, effectivement, la question, tabou à leurs yeux, qui fâche : est-il encore permis aujourd’hui de critiquer publiquement la politique menée par tel ou tel gouvernement israélien lorsque l’on considère, à tort ou à raison, qu’il outrepasse la légalité internationale ou qu’il ne respecte pas le droit humanitaire, comme le font, par exemple, un Stéphane Hessel, un Edgar Morin ou un Alain Badiou, sans se voir automatiquement, et de manière souvent abusive, traité d’antisémite ?
Cette interrogation vaut aussi, par ailleurs, pour Michel Onfray, lequel, lui aussi, s’est vu tout récemment accusé d’antisémitisme, pour avoir fait l’éloge du dernier essai de Jean Soler, « Qui est Dieu ? », en même temps qu’il s’en prenait ouvertement là, par-delà ses trop faciles amalgames, aux trois grands monothéismes, dont, précisément, le judaïsme.
Voici, du reste, le lien vers les deux défenses d’Onfray auxquelles, là encore, je m’adonnai successivement, nonobstant les importantes réserves philosophiques et théologiques que j’y émettais, sur le site d’ « Agoravox » :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-michel-onfray-119212

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-michel-onfray-recidive-119745


Davantage : que des intellectuels eux-mêmes juifs, et non des moindres de surcroît (outre ma modeste personne), tels Stéphane Hessel ou Edgar Morin, rescapés des camps de concentration nazis, puissent être traités d’ « antisémites », voilà qui, certes, relève d’un paradoxe difficilement concevable pour les lumières de l’intelligence, sinon pour la vérité de l’Histoire en tant que telle !
Ainsi conseillerais-je donc à ces trop zélés adeptes du dogmatisme judaïque, et accessoirement de la politique israélienne, que sont un Elie Wiesel, un Bernard-Henri Lévy ou un Alain Finkielkraut (je laisse expressément de côté, ici, le sage Marek Halter, qui m’apparaît plus bienveillant et modéré, malgré ses propres griefs, en la matière), pour ne citer que quelques-uns de noms les plus emblématiques au sein de l’intelligentsia juive, de réserver dorénavant leurs ignobles épithètes à d’autres que nous.
Ils font en effet un usage si excessif et si généralisé, si répétitif et si hâtif, de l’outrageant qualificatif d’ « antisémite » qu’ils finissent, tant celui-ci s’avère ainsi galvaudé et néfaste, par le vider de tout sens et lui ôter toute pertinence. Pis, ils le rendent, par ce désastreux et très dommageable effet de boomerang, aussi inefficace qu’inopérant, voire contre-productif et même inespéré aux yeux mêmes de leurs séculaires ennemis : ce qui, en plus du caractère particulièrement aberrant de pareille insulte à l’encontre de notre mémoire la plus sacrée, équivaut, comble du paradoxe, à une deuxième, criminelle et infamante, mort de nos propres pères en cette abominable nuit de l’humanité que fut la Shoah.
Et cela, désormais, nous ne le permettrons plus : qu’on se le dise une bonne fois pour toutes !
D’autant que, s’il est vrai que nous sommes tous - juifs, chrétiens, musulmans - des fils d’Abraham, pour reprendre les termes mêmes du monothéisme biblique, vouloir faire alors du peuple juif le « peuple élu » de Dieu, au détriment des deux autres, revient forcément, en toute logique, à se rendre ainsi coupable, plus paradoxalement encore, d’une autre espèce, mais non moins condamnable sur le plan moral et humain, d’antisémitisme : un antisémitisme, celui-là, quasiment, à l’exception des Juifs, universel !
Dieu serait-il donc, en favorisant de manière aussi inéquitable et flagrante l’un de ses propres groupes d’enfants, un mauvais père ?

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

*Philosophe, écrivain, auteur de « La Philosophie d’Emmanuel Levinas » (PUF) et « Critique de la déraison pure - La faillite intellectuelle des ‘nouveaux philosophes’ et de leurs épigones » (François Bourin Editeur), signataire du « JCall » (« European Jewish Call For Reason » - « Appel des Juifs Européens à la Raison »).


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 14 juillet 2012 12:11

    La tonalité de l’article est juste,

    et pour une fois que BHL n’en est qu’accessoirement l’objet...

     

     


    • Spip Spip 14 juillet 2012 12:33

      « un Bernard-Henri Lévy ou un Alain Finkielkraut... » Pour ne s’en tenir qu’a la partie émergée de l’iceberg que sont les émissions de télé (à des heures correctes) voilà bien deux représentants emblématiques et caricaturaux de « l’argument » massue qui y est systématiquement asséné. « vous critiquez Israël, donc vous êtes antisémites ».

      Il y en a vraiment marre de cette mauvaise foi, sous couvert victimaire ! A cause de cela, on ne peut pas avoir droit à des débats un tant soit peu honnêtes. Quant à désigner comme antisémites des rescapés des camps c’est carrément abject, voire délirant au sens strict du terme - http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lire


      • Al West 14 juillet 2012 12:43

        Bonjour M. Schiffer,

        C’est tout à votre honneur de faire la distinction entre antisémitisme et antisionisme. Pourriez-vous néanmoins répondre à la question suivante : peut-on raisonnablement être antisioniste dans la société actuelle ?

        Autrement dit, est-ce que vous n’opérez pas une gigantesque arnaque en reconnaissant la distinction qui s’opère entre ces deux notions mais en prenant soin de faire conserver aux antisionistes cette image d’infréquentables qui accompagnait auparavant les antisémites ?

        L’arnaque à l’antisémitisme commençant à s’éventer quelque peu, ne se rabattrait-on pas sur le glissement sémantique ?


        • Le péripate Le péripate 14 juillet 2012 12:52

          Je ne connais pas de groupes politiques qui critiquent, mettons la Russie, la Suisse, le Japon ou la Corée. La critique sur un pays semble bien n’exister qu’à propos d’Israel. Il y a donc la un phénomène unique et particulier, qui mérite un nom.


          • La mouche du coche La mouche du coche 14 juillet 2012 14:13

            Votre argument ne tient pas. Il y a l’anti-américanisme. smiley


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 juillet 2012 18:24

            Il y aussi eu un anti-communisme ou anti-soviétisme féroce jusqu’à la disparition de l’URSS.

            Bref, il y a de l’anti pour tout ce qui se présente comme conquérant ou impérialiste et, partant, ne respecte pas les peuples asservis...


          • La mouche du coche La mouche du coche 14 juillet 2012 18:24

            En fait, votre argument est complètement débile. Israël critique l’Iran ( et d’ailleurs tous les autres pays qui sont tous antisémites comme chacun sait)


          • robin 14 juillet 2012 20:01

            EN supposant même(mais mes prédécesseurs ont prouvé le contraire) que votre argument soit juste, posez-vous la question suivante :

            Les lobbies des pays que vous citez sont -ils d’après vous plus ou moins puissants que le lobby juif ?

             


          • Talion Talion 14 juillet 2012 23:38

            "Je ne connais pas de groupes politiques qui critiquent, mettons la Russie, la Suisse, le Japon ou la Corée. La critique sur un pays semble bien n’exister qu’à propos d’Israel. Il y a donc la un phénomène unique et particulier, qui mérite un nom.« 

            Moi je connais des israéliens qui haïssent la France et considèrent que l’ensemble des goyim de la planète sont des antisémites...

            A part par le terme »xénophobes suprémacistes" je suis censé qualifier ces connards comment...

            Pour souvenir : http://www.liberation.fr/monde/0101576075-la-france-humiliee-par-tsahal

            Moi et mes compatriotes attendons toujours des excuses pour cet acte...


          • latortue latortue 14 juillet 2012 13:26

            l’antisémitisme est soigneusement alimenté par les associations même qui le dénonce,l’amalgame entre anti sionisme et antisémite est allègrement pratiqué .
            Sans toute cette manipulation on ne parlerai plus de Shoa depuis longtemps ,pourquois entretenir les saloperies de l’histoire ça n’empêche pas les victimes elle même de les reproduire a l’identique en Israel il y a mur ,camp et torture ,et , pourtant les juifs ont subit cela et bien plus pendant cette sale guerre .
            derrière cette manipulation se cache encore des histoires de gros sous de laxisme envers des gens qui ont subit l’horreur , mais agissons nous de même envers toutes les victimes ????


            • Rensk Rensk 14 juillet 2012 13:35

              Dans le « tout » j’aimerais mettre un « petit truc »...

              Monsieur Bloch a été notre 8ème conseiller fédéral au moment de la « crise » entre les juifs et notre État (il fait du chocolat, respectivement il a remis sa boîte a son fils)

              L’élu des seuls juifs du pays qui ont participé a cette élection... étais un gars choqué quand les juifs du congrès mondial ont osé demander à la Suisse de payer une deuxième fois ce qu’ils avaient déjà payé « en accord entre les parties » (la France refuse encore aujourd’hui de faire ce « geste »)...

              Le fait est : ils ont tout mis entre les mains d’un autre juif... Madoff pour pas le nommer smiley


              • non667 14 juillet 2012 15:33

                le débat antisémitisme/ antisionisme est une embrouille juive en direction des goyim

                elle montre aussi qu’empêtré dans leurs religion que même certains juifs ne savent pas ce qu’est le judaïsme ,n’admettent pas l’impression qu’ils font sur les autres non juifs (shoa =gentilles victimes innocentes = elles peuvent tout se permettre ! )  !

                alors les non juifs que savent -ils du judaïsme  ??? rien !

                pour eux en bref :
                 le fondement du judaïsme démarre au CHAPITRE XVII de la genèse  qui établi une relation EXCLUSIVE  entre dieu et LA DESCENDANCE  d’ABRAHAM (l’épisode d’ismaël est révélateur à ce sujet )
                c’est donc une religion singulière :ethnique (raciale au sens le plus étroit du terme !) mais aussi une « race » droit du sang (par la mère pour être plus sûr ) mais aussi une politique communautaire .
                que les chrétiens et les musulmans,prône l’universalisme , contestent l’exclusivité (élection :peuple élu par dieu !) ne change rien au fait que pour les juifs ce soit ça ! s’ils là nient ils s’excluent de facto de l’alliance fondamentale  ORIGINELLE ET ÉTERNELLE .

                dieu leur à promit d’en faire un peuple supérieur ,un peuple de rois !

                -pour ce faire il ne faut pas rester entre juifs car forcément il y aurait des juifs rois et des frères esclaves d’où la DIASPORA (dictée par dieu : 400ans d’exil  ! ) (et actuellement quelques bombes atomiques suffiraient pour résoudre définitivement l’éternel problème juif ! )
                - bien que le judaïsme soit une déclaration de guerre au reste du monde (goïm )il ne s’agit pas non plus pour eux de conquérir les autres peuples par la force à 1 contre 1000 on ne peut s’imposer durablement ! (des siècles )
                - la solution est donc de s’introduire dans les autres peuples ,d’y vivre caché comme des COUCOUS , comme des CANCERS, leurs intérêts communautaires passant avant .celui des pays d’accueil même si celui -ci doit en mourir , ils sont toujours prêt à le quitter (or ,diamant.... ,relais ) !

                -le sionisme : nécessité pour les juifs d’avoir une terre
                 1° - base de repli en cas de « shoa » et en cas de poursuites judiciaires,fiscale ..etc..
                 2°- base de .état -major de la politique mondiale juive .
                 - rappel religieux de la solidarité ( alya ) communautaire qui aurait tendance à s’estomper/se dissoudre avec la paix et la tolérance dans le monde , d’ou rappel appuyé a la shoa , au rn +lhlpsdnh (un petit coup de 9-11 ,un petit coup de carpentras , un petit coup de faux attentats , déformation de propos pour les rendre « antisémites » « négationnistes » « exterminationnisme » ( almaïnejad ) ....etc ..
                 

                mais voilà tant va la cruche à l’eau qu’a la fin elle se casse , et à force de trop en faire (palestine ) et avec la crise , le complot QUADRI- MILLÉNAIRE INTRINSÈQUE au judaïsme risque d’être découvert , surtout qu’avec internet la chape de plomb installée par les merdias à leur ordres va se fissurer . et la riposte venir .
                salvador and C° essaient-ils de la désamorcer ?
                 


                • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:46

                  C’est plus simple que ça votre : -pour ce faire il ne faut pas rester entre juifs car forcément il y aurait...

                  Un truc que vous avez oublié... (intentionnellement ?) c’est la consanguinité, qui fait beaucoup de dégâts qui eux portent sur bien des générations... Dans les Alpes, autant française que de Suisse, d’Autriche et d’Italie... cela est confirmé, c’est une catastrophe la consanguinité !!!


                •  C BARRATIER C BARRATIER 14 juillet 2012 16:30

                  Pour moi il me suffit de refuser le racisme, faire un cas particulier pour les juifs ou quiconque n’a pas de sens pour un laïque totalement respectueux de toutes les religions ,mais aussi de tous les humains.

                  Le pays Israël, ses dirigeants méritent de graves critiques qu’ils soient juifs ou pas. On s’occupe des actes. Non à la colonisation, non à l’irrespect des lois internationales.
                  Je critique de nombreux pays, par exemple l’Arabie, l’Algérie, la Russie, les USA, ..la France sous SARKO...Et bien sûr Israël.


                  • Rensk Rensk 14 juillet 2012 18:16

                    Bof, il y manquais peu qu’il se retrouve en Amérique latine... là où ils ont envoyé plus de 40’000 de leurs citoyens payé par vos impôts !!!


                  • La mouche du coche La mouche du coche 14 juillet 2012 18:41

                    Matsada « la contestation de l’existence même de cet État est inadmissible. »
                    .
                    Pas forcément. On peut contester l’existence d’un Etat sans avoir d’hostilité pour ces habitants. Par exemple, il fut un moment où l’existence même de la Belgique était remise en cause (elle ne trouvait pas de gouvernement), sans que personne ne pensait du mal des belges. Essayez de remettre en question vos tabous. smiley



                  • OMAR 14 juillet 2012 19:50

                    Omar 33

                    Matsada, l’existence de la Yougoslavie, du Sud-Vietnam, de Pakistan Oriental, de la RDA, etc...n’ont-elles pas été contestées ?


                  • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:02

                    Ben tiens, le jura latin ne s’est-il pas crée contre son État germain ??? Dans une majorité germaine !


                  • OMAR 14 juillet 2012 19:29

                    Omar 33

                    D.SS :"tout en condamnant ces indignes et injustes propos de Günter Grass quant à cette hypothétique menace que l’armement atomique d’Israël ferait ainsi planer ;;"

                    Donc, pour vous, les bombes nucléaires détenues par Israël, c’est du chocolat...

                    En plus des vecteurs classiques (avions, missiles, canons, etc...) que possède Israhell, voila maintenant que cet état-voyou fait embarquer ses engins nucléaires à bord de sous-marins livrés par l’Allemagne (pays connu pour son passé pacifique et humain)...

                    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/06/04/israel-deploierait-des-tetes-nucleaires-sur-des-sous-marins-allemands_1712070_3218.html

                    D.SS, c’est peut-être juste pour leur apprendre à nager ?


                    • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:07

                      Ils n’ont jamais perdu d’influence... La preuve en est aujourd’hui que l’Allemagne se permet de se mettre d’égal à égal avec les « ayants droit au véto »... à l’ONU... (De quel droit ?)


                    • OMAR 14 juillet 2012 20:29

                      Omar 33

                      Inspecteur, Dieudonné fait salle comble, à chacune de ses représentations, alors que Hessel enchaine des best-sellers...
                      Et ils sont des loosers à vos yeux...

                      Mais j’ai compris votre subtilité : est winner celui qui balance des bombes au phosphore sur des gosses.
                      Comme à Gaza...


                    • OMAR 14 juillet 2012 22:18

                      Omar 33

                      Inspecteur, je commence à piger, mais....

                      Pourquoi Dieudonné est interdit de spectacle par la police, en Belgique ?
                      http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/10/la-police-de-bruxelles-interrompt-un-spectacle-de-dieudonne_1699361_3214.html

                       Pourtant, il ne raconte pas d’histoires belges !!!

                      Et pourquoi, malgré le boycotte par les médias et gérants de salles de spectacle, il cartonne..

                      http://forums.france3.fr/ce-soir-ou-jamais/Votre-avis-sur-l-emission/dieudonne-boycott-royal-sujet_397_1.htm

                      A l’avenir, je n’écouterai que les blagues de Netanyahu, elles sont phosphoresantes....


                    • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:30

                      Moi, je me marre avec du « bien plus sérieux » que ça :

                      Du 08 au 12 août 2012 se tiendra à St-Imier ( Jura Bernois, CH) une rencontre internationale entre libertaires de tout poils, ainsi que toutes personnes désirant faire connaissance ou connaitre d’avantage les différentes mouvances anarchistes. :http://www.anarchisme2012.ch/

                      J’aime aussi vous faire remarquer que le Jura a été cré a cause de cela, nous nous sommes séparé des germains et ce malgré nos nom de famille germain... smiley


                    • Danielle2 14 juillet 2012 21:43

                      je n’ai jamais été antisémite, je suis athée, mais si certains se plaisent à pratiquer une religion, pourquoi pas, mais quand on lit, comme je le fais depuis quelque temps des livres sur la création d’Israel, et en ce moment « les matins de Jénine », de susan Abulhawa, alors là, c’est un sentiment de révolte qu’on éprouve, pour ne pas dire plus !!! comment ce peuple qui a tant souffert, peut il se réfugier derrière la Soah pour commettre le pire, le peuple palestinien vit depuis 1948 un lent génocide et je ne comprends pas pourquoi on n’en parle pas, pourquoi les israéliens s’emparent de lla terre qui aurait due être aux palestiniens pour la couvrir de leurs colonies, en toute impunité ;
                      cette attitude d’une violence inouïe met le monde à feu et à sang !!!


                      • HELIOS HELIOS 16 juillet 2012 10:05

                        ... la terre qui aurait due être aux palestiniens ...
                        ... sans prendre parti pour les uns ou pour les autres, pouvez vous dire à partir de quoi vous jugez que cette terre appartient plus à l’un qu’à l’autre ?


                      • Christian Labrune Christian Labrune 15 juillet 2012 00:54

                        Ci-dessous, un extrait d’un article de Jonathan Hayoun.On trouvera l’article complet à cette page :

                        http://leplus.nouvelobs.com/contribution/589420-stephane-hessel-et-l-occupation-nazie-inoffensive-quel-indigne-est-il-vraiment.html

                        -------------------------------

                        Dans un entretien publié dans le « Frankfurter Allgemeine Zeitung » du 21 janvier 2011, Stéphane Hessel compare l’occupation nazie avec la présence israélienne dans les territoires palestiniens. Il estime que la « souplesse » de l’occupation nazie, laquelle selon lui « voulait agir positivement », la rend « relativement inoffensive » en regard de la présence israélienne dans les territoires palestiniens.

                        Stéphane Hessel disait : "Si je peux oser une comparaison audacieuse sur un sujet qui me touche, j’affirme ceci : l’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’oeuvres d’art."

                        ------------------------------------

                        « La vieillesse est un naufrage », disait De Gaulle, mais elle n’excuse pas tout.

                        Je n’ajouterai aucun autre commentaire que celui-ci : l’antisionisme est bien pire que l’antisémitisme : à une simple antipathie, il ajoute une volonté délibérée d’anéantir, objectivement complice d’un actuel islamo-fascisme.

                        Cette page d’AgoraVox, comme tant d’autres, me donne vraiment la nausée.


                        • Al West 15 juillet 2012 01:01

                          Le sage M. Labrune qui vient nous faire comprendre qu’Agoravox est un repaire de maléfiques antisionistes, bouh !

                          Mais M. Labrune, quand on se donne pour impossible mission de défendre un pays qui refuse de laisser les observateurs internationaux rentrer en Cisjordanie, on prend du Primpéran et on affronte son devoir, que voulez-vous !


                        • Talion Talion 15 juillet 2012 01:10

                          La première escroquerie des sionistes est de tenter de faire la confusion entre leur doctrine politique xénophobe et le judaïsme.

                          En réalité les sionistes sont les pires des racistes car non contents de haïr une bonne partie de l’humanité, il poussent la lâcheté jusqu’à se cacher derrière les juifs du quotidien qui ne leur ont strictement rien demandé et dont ils se prétendent abusivement les porte-paroles.

                          Pour faire court, les sionistes utilisent les juifs comme boucliers humains afin d’interdire toute critique de leur idéologie raciste et participent ce faisant à une montée de cette judéophobie qu’ils espèrent exploiter afin de pousser les européens de confession juive à l’émigration vers Israël.

                          Le gouvernement raciste de ce pays a en effet besoin de maintenir un ratio important de colons blanc par rapport aux arabes dans ce pays.

                          Toute cette stratégie est parfaitement expliquée dans le livre de Cécilia Gabizon et Johan Weisz intitulé « OPA sur les juifs de France ».

                          http://www.amazon.fr/OPA-sur-Juifs-France-2000-2005/dp/2246704618

                          Donc lorsque des fouteurs de merde comme Labrune viennent mettre de l’huile sur le feu et tentent d’exacerber les tensions inter-communautaires en France, il faut bien comprendre qu’ils le font dans le but de pousser les français de confession juive à l’émigration et que ce faisant ils servent des intérêts ennemis de ceux de notre pays... A savoir ceux du gouvernement raciste d’Israël.


                        • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:14

                          Rigolo, t’est en train de nous dire que quand l’Iran va se défendre il y aura plus de morts que prévu ???


                        • HELIOS HELIOS 16 juillet 2012 10:14

                          D’apres Al West... un pays qui refuse de laisser les observateurs internationaux rentrer en Cisjordanie...

                          Toujours sans prendre parti pour les uns ou pour les autres... Mr West, etes vous si contaminé par nos pertes de souverainetés europeennes que vous ne comprennez plus qu’un etat, celui d’Israel, veuille rester maitre chez lui ? —*-- je rappelle que la partie « palestinienne » de Cisjordanie est accessible a tous, comme partout, sauf a ceux qui viennent y mettre la m... il suffit de prendre un billet d’avion puis un taxi.


                        • Al West 19 juillet 2012 13:15

                          Bonjour HELIOS,

                          Aucun rapport avec la perte de souveraineté. Si le gouvernement français se mettait à oppresser une minorité, je serais le premier à demander la venue d’observateurs neutres pour que cela soit reconnu par la communauté internationale.

                          En tout cas, sachez qu’il est fait peu de cas quand il s’agit d’aller vérifier le sort réservé aux Syriens. Pourquoi devrait-il en être autrement de certains autres pays ?


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 juillet 2012 14:11

                          J’ aime bien c’est le titre avec « aujoud’hui galvaudée ». Desprosges avait déjà conclu celà il y a 25 ans ,mais bon ,c’était un goy ,et l’on sait bien en France qu’il n’y a d’intellectuel que du peuple auto-élu !


                          • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:18

                            Et mon arrière-arrière-arrière-arrière grand-père m’a transmis le psoriasis selon « les chercheurs »...


                          • Rensk Rensk 15 juillet 2012 22:54

                            Ce qui me frappe chez ces « chercheurs » c’est qu’ils cherchent un « coupable » et non comment soigner, résoudre le problème...


                          • Ann O’Nymous 16 juillet 2012 09:01

                            Rappelons qu’Edgar Morin, et deux co-signataires, avaient été condamnés par la cour d’appel de Versailles en 2005 pour « diffamation raciale ». Heureusement, la cour de cassation avait annulé ce jugement en 2006.



                            • eric 16 juillet 2012 09:26

                              Oui, le terme est galvaude. Il faudrait en trouver un autre. On mettrait dans un meme panier le racisme instrumentalise de facon rationnel par les nazis avec l’obcession nevrotique antidemocratique de la pluspart des « antisionnistes ». ces derniers sont certainement indifferents a toute question de race. Leur passion pour le micro cas israelien est bien sur tres suspecte, mais comme le rappel un commentaire, ils sont aussi en general anti americain et plus largement anti tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Cet antisemistisme est multidimensionnel et ce seul terme n’en rend pas bien compte.
                              On retrouve dans ce camp des antisemites betas, pour lesquels un bouc emissaire est un bouc emissaire et un juif bien pratique.
                              Il y a ceux pour lesquels le contenu judeo chretien de la pensee democratique justifie de rejetter ces deux « histoires » en bloc.
                              Il y a ceux pour lesquels toute reference a une memoire heritee est consideree comme une agression contre leur pretention a l’autonomie.
                              Il y a ceux qui pressentent que la pensee de la foi, donc du doute, donc de la liberte, est dangeureuse pour leur vision du monde. Ceux la se sentent souvent aussi des sympathies naturelles avec l’Islam.
                              Enfin, plus profondement encore, chez tous ces sympathiques « antisionniste » il y a la haine de soi. Il sont issus d’une culture baignee d’une histoire judeo chretienne et cette detestation antisionniste est au fond le reflet de leurs insatisfactions sur ce qu’ils sont eux meme.

                              Il y a meme ceux qui de culture juive revendique la part d’universalisme juif pour en definitive, exiger d’israel un caractere exemplaire, dont on peut se demander si il ne constitue pas une forme subtil de racisme vis a vis des autres peuples de la region...

                              Mais tous cela est bien complique. Il me semble que pour rester dans les idees un peu simplistes agitees ici, on peut conserver des termes simples.
                              Critiquer israel est il antisemite ? la reponse est oui evidemment.

                              Une situation complexe, avec des acteurs divers, des peuples et traditions multiples, largement inscrite dans la duree, avec de nombreuses evolutions concernant des tas de gens. Des enjeux complexes etc...
                              Qui dirai, peut on faire une analyse critique de la situation au proche orient, en Israel, ou en palestine sans etre traite d’antisemite ? personne ! Qui penserait que critiquer israel sur la qualite de sa gastronomie est un antisemitisme ?

                              Pour esperer contribuer un jour a ce que les innombrables difficultes et injustice que l’on peut constater dans cette region connaissent des debuts d’amelioration, il est clair que c’est d’une analyse critique de l’ensemble des donnees qui est indispensable et non pas une simple critique d’un des apsects de la question ou plustot d’un des inetervenant. Critiquer israel, c’est designer une seule source du probleme, un responsable, un bouc emissairre.

                              Alors a nouveau, oui, pour faire simple, c’est bien une forme d’antisemitisme.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 16 juillet 2012 14:08

                                @eric @amaury

                                Je suis tout à fait d’accord avec vos deux interventions.

                                Nombreux sont ceux qui devraient se poser cette question simple : à qui l’antisionisme profite-t-il ? De qui se font-ils les alliés ?

                                Objectivement, de la grande tradition démocratique, très éclairée, qu’on peut voir à l’oeuvre dans la République islamique d’Iran, comme au Qatar ou en Arabie Saoudite.

                                Sun Szu, le grand stratège de l’époque chinoise des Royaumes combattants pose très bien ce principe : savoir d’abord qui sont nos ennemis. Et aujourd’hui comme tout au long du XXe siècle, notre ennemi, ce n’est assurément pas le fascisme auquel un Hessel trouve encore des grâces, c’est l’Amérique, c’est Israël. Deux puissances qui rêvent de faire disparaître Paris sous les bombes nucléaires et qui ne ratent, cyniquement, aucune occasion de proférer publiquement leur menace. Nous savons désormais très bien à quoi nous attendre. Heureusement, nous pouvons compter, pour nous protéger, sur Ahmadinejad et Khamenei, nos alliés de toujours – et sur leurs indéfectibles soutiens antisionistes !

                                L’esprit de Münich, l’idéologie d’un Marcel Déat, sont toujours bien vivants, Dieu merci. Tout va très bien, Madame la Marquise !

                                Y’a d’la joie ! comme on chantait en 1938 !

                                 


                              • courageux_anonyme 17 juillet 2012 04:38

                                @ Christian Labrune

                                Excellent second degré !


                              • stanh 16 juillet 2012 13:37

                                Mr Schiffer, cessez d’utiliser le mot Shoah s’il vous plait car il provient d’une vision prophétique du monde, Shoah voulant dire implicitement « catastrophe -voulue comme punition, par le Dieu des juifs, le seul l’unique yada yada et autres billevesées- ».
                                Il n’y a pas eu de shoah, il y a eu génocide.
                                J’encourage tout le monde à ne jamais plus utiliser ce mot hébreu qui n’a aucun sens dans le réel, qui ne sert qu’à légitimer certains courants prophétiques , des plus nauséabonds, du judaïsme.
                                Ce mot français « génocide » est parfait et non partisan, contrairement à « Shoah » .

                                Claude Lanzmann justifie le titre de son film de la façon suivante : « Si j’avais pu ne pas nommer ce film, je l’aurais fait. Comment aurait-il pu y avoir un nom pour nommer un événement sans précédent dans l’histoire ? Je disais ’la chose’. [...] Ce sont des rabbins qui ont trouvé le nom de Shoah. Mais cela veut dire anéantissement, cataclysme, catastrophe naturelle. Shoah, c’est un mot hébreu que je ne comprends pas. Un mot opaque que personne ne comprendra. Un acte de nomination radicale. Un nom qui est passé dans la langue, sauf aux États-Unis211. »
                                Bien sûr, quand on est croyants, une catastrophe naturelle est l’oeuvre de dieu.


                                • gege061 gege061 17 juillet 2012 10:35

                                  Bonjour,
                                  la seule fois ou je suis descendu manifester c’était pour soutenir un juif injustement accusé.
                                  Cela n’a rien a voir avec le comportement du gouvernement d’Israël. Ce comportement fait d’Israel un état voyou :
                                  - bombardement d’un pays étranger en 1981 = réacteur nucléaire d’Osirak
                                  - arraisonnement dans les eaux internationales de navires de toutes nationalités
                                  - colonisation. ( selon certains historiens des peuples seraient venus de Mésopotamie pour peupler le moyen orient et c’est à partir de cette migration que vont « apparaitre palestiniens et juifs » et , selon la Bible, c’est en Mésopotamie que se situe le paradis terestre)

                                  Sur un plan plus philosophique je ne comprend pas comment on peut être contre le racisme et l’antisémitisme. Cette formulation est déjà anormale le racisme ne peut se qualifier ou se spécialiser. On lutte contre toutes les formes de racismes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès