• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Après ça vous serez convaincus : Poutine est un homme d’état (...)

Après ça vous serez convaincus : Poutine est un homme d’état d’exception…

Un mot à propos du chef-d’œuvre d’Oliver Stone : conversations avec monsieur Poutine. Au sortir des 4 épisodes du documentaire, j’invite quiconque ne l’a pas vu de le voir. A partir d'afrique, France3 bloque les replay on se demande pourquoi pendant que dailymotion et youtube ne laissent pas en ligne le moindre épisode pour des questions de droits d’auteur. On trouve encore le documentaire à télécharger en anglais à ce lien

 

Et en français en streaming sur cette page.

 

Avant de le voir, j’avais survolé les titres de la presse française qui ont quasiment tous présenté ce documentaire comme une sorte de « dédiabolisation » de Poutine, ce qui est vrai mais pas au sens où l’entendent les journalistes français en question car le terme est souvent péjoratif car employé pour dire qu’il s’agit de dédiaboliser le diable. De là qu’on retrouve le mot pour le Front National ou Tariq Ramadan...

Chacun se fera son idée.

Pour ma part, en ce qui concerne Oliver Stone, il a fait un documentaire exceptionnel. C’est un documentaire de bonne foi et sans concession contrairement à ce qu’ont pu raconter certains journalistes. Il a abordé tous les sujets brûlants parfois sans ménagement mais il l’a fait avec un ton parfaitement adapté à son interlocuteur à savoir Poutine.

On a là un Poutine d’une impressionnante dimension d’homme d’état, l’assurance tranquille d’un sang-froid à toutes épreuves et qui parle sans langue de bois sauf quand il ne peut pas faire autrement pour ne pas tomber dans le piège du réalisateur sauf qu’il n’esquive aucune question et répond toujours sans aucune faiblesse de rhétorique. Quelle performance !  Si Poutine était ainsi, c’est aussi parce qu’il avait affaire à Oliver Stone qui est aussi un homme d’une grande dimension et de bonne foi dans cette affaire sachant le danger qui guette le monde si on continue à laisser une certaine propagande dialobiliser Poutine.

 

Pas un dirigeant d’une superpuissance dans la situation de la Russie n’aurait pu s’en sortir face à Oliver Stone. Poutine a réussi car ce qu’il dit ne peut être contredit par personne. Oliver Stone donne là le coup le plus terrible à ceux qu’on appelle les néo-conservateurs, ces fameux faucons va-t-en-guerre auxquels le monde doit tant de guerres.

Pour avoir passé 3 semaines invité par le département d’état à visiter les USA dans les meilleures conditions, logé au Hilton à 200m de la maison blanche ou au cœur de Manhattan, de même ailleurs dans les 4 coins du pays au contact des plus grands médias, des grandes universités jusqu’aux patelins, je sais combien le peuple américain gâté est innocent et ignorant quasiment tout de ce qui se passe à l’étranger.

 

Le peuple américain ne sait pas qu’il est d'un pays le plus endetté au monde, près de 20.000 milliards de dollars détenus majoritairement par la Chine et que le budget militaire des USA est supérieur à celui de tous les pays du monde réunis.  Sans cette force militaire, les USA seraient vite dépassés et bientôt à genoux. On comprend donc l’angoisse et le besoin de ne pas laisser la moindre tête dépasser chez toute fière puissance sans avoir les moyens de la mettre à genoux ou du moins l’obliger à agir en vassale.

J’en ai parlé avec des universitaires américains qui sont d’accord sur l’angoisse qui guette l’élite même à propos de la démocratie américaine car le peuple est pour majorité ignorant et armé, livré pieds et mains liés à l’industrie des médias. Que se passera-t-il le jour où le peuple américain se réveillera à condition que cela soit possible ? Certainement la guerre civile des états contre Washington…

Le processus est lancé, reste à savoir comment les américains vont régler cela autrement que par la fuite en avant au détriment de la paix mondiale dans un monde multipolaire.

Face à eux, face à ce que subit la Russie, on ne peut qu’être bluffé par la dimension de Poutine dans sa façon de gérer les attaques et défendre une certaine idée de la Russie, pays millénaire.

On reste terrifié à l’idée de savoir ce qui se serait passé si c’était un autre que Poutine à la tête de la Russie sauf que Poutine n’est pas immortel. Il reste un homme avec un incroyable sens des rapports de force et surtout un sang-froid diplomatique à toutes épreuves face à toutes les provocations sachant qu’il est prêt à tout pour défendre une Russie debout.

Voir à ce propos l’affaire du navire de guerre américain qui a dû faire machine arrière au dernier moment…

Après Poutine peut-être que la Russie va tomber à genoux d’une manière ou d’une autre mais pour l’instant ce qui frappe quand on écoute Poutine si longuement filmé de près, c’est que Poutine est un homme qui dirige un pays avec les gens qu’il faut avec autant de talent que lui sinon ce serait impossible. Son ministre des affaires étrangères est tout aussi redoutable et plein d’humour.

C’est ce qui m’a frappé. Impossible de diriger ainsi une telle puissance attaquée de partout sans la synergie d’esprits supérieurs fils de la nation.

Si j’étais russe, je serais fier de Poutine.

Merci à Oliver Stone pour ce chef-d’œuvre. Réussir à mettre à l’aise un tel personnage sur des sujets brûlants et donner l’impression qu’ils parlent en toute intimité alors qu’ils sont tout deux entourés par toute l’équipe et les services russes…

VLANE

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 11 juillet 17:15

    Macron marche sur l’eau et transforme les veaux en vain.

    Poutine passe pour un ange aux yeux des plus bêtes.

    Trump, à l’inverse, apparaît bête à manger du foin pour l’élite de nos éditorialistes, alors qu’il est malin comme un singe, lâchant l’ombre pour la proie.

    Pendant ce temps là, l’important passe à la trappe, l’indispensable est négligé, l’humain sombre dans le néant des apparences.
     


    • QAmonBra QAmonBra 11 juillet 17:30

      Merci @ l’auteur pour le partage.



      (. . .) « C’est ce qui m’a frappé. Impossible de diriger ainsi une telle puissance attaquée de partout sans la synergie d’esprits supérieurs fils de la nation. » (. . .)

      Hormis le fait que je partage votre admiration pour V. Poutine, je vous confirme que le Président et les quelques ministres que l’on voit le plus souvent comme S . Lavrov ou S. Choïgou, pour ne citer qu’eux, ne sont que la partie visible de l’iceberg politique russe, apparu après ( à cause ?) les dégâts de la période du guignol alcoolique B. Eltsine. 

      Il n’y a donc aucune crainte a avoir sur la relève et/ou l’avenir de la fédération de Russie.

      Comme déjà exprimé sur un autre fil, le film fleuve de O. Stone n’est que le savoureux fruit de la rencontre de 2 excellences, chacune dans le domaine qui est le sien. 

      Je suis convaincu que ce document aidera l’opinion publique occidentale a se faire une idée plus juste du 1er magistrat russe, loin des stupidités et insultes que les merdias et « journalopes », y compris français, profèrent quasi quotidiennement à son sujet. . .

      • njama njama 11 juillet 17:40

        en français sur RuTube, mises en ligne par Georges MALAKOFF
         

        Conversations avec monsieur Poutine (1/4) (55’38)
        https://rutube.ru/video/1f255342207e428bb21cb7eaa4a0fc0f/?pl_type=user&pl_id=1479035

        Conversations avec monsieur Poutine (2/4) (54’28)
        https://rutube.ru/video/1626c1292288434540d30c6f685d5437/?pl_type=user&pl_id=1479035

        Conversations avec monsieur Poutine (3/4) (55’56)
        https://rutube.ru/video/e65630bb9a3efc6e8ab09aacb7a1d9aa/?pl_type=user&pl_id=1479035

        Conversations avec monsieur Poutine (4/4) (54’15)
        https://rutube.ru/video/e81025ac176cdb8a38114bb05d36e30e/?pl_type=user&pl_id=1479035



        • lautrecote 11 juillet 18:43

          @njama
          merci
          et en plus, ça se télécharge comme sur youtube smiley


        • Jeekes Jeekes 12 juillet 08:52

          @njama
           
          Merci !


        • armand 11 juillet 19:48

          oui , mais ce type est surtout un yankee non ? proche de clint eastwood ?


          • wesson wesson 11 juillet 21:25

            Je ne revient pas trop sur le documentaire en lui même, les parties à mon sens les plus intéressantes sont les 3 et 4 en ceci qu’elles traitent des sujets géopolitiques, et que donc elles nous concernent. 


            Je suis en revanche beaucoup plus inquiet lorsque je voit la réaction médiatique occidentale à cette série : un rejet sans nuance, non pas parce que Poutine aurait dit des bêtises, mais parce qu’il ne faut juste pas écouter ce qu’il as à nous dire (car de toute évidence, c’est à nous les non-Russes que Poutine s’adresse dans ce documentaire). 

            tout cela me semble concourir au rôle que l’on dévolu aux médias dans les préparatifs d’une guerre. C’est une analyse que je fait de plus en plus : je crois bien que effectivement on nous prépare à un conflit avec la Russie.

            Objectivement ça m’inquiète, car je pense que c’est pour dans 5 à 10 ans. Pas plus.

            • Fanny 11 juillet 23:49

              @wesson

              Il m’arrive de partager votre inquiétude, tant la propagande anti-Poutine de nos dix milliardaires et leurs médias (nos médias publics s’alignent sur ces médias privés) est systématique.

              D’un autre côté, les USA ont besoin d’un ennemi dangereux à stigmatiser, entre autres pour justifier un budget militaire visant la domination économique mondiale. L’UE, de création encore plus récente que les USA, a aussi besoin d’un ennemi pour se construire en s’opposant.

              Le choix de la Russie dans ce jeu de rôles se comprend : premier challenger nucléaire pour les USA, pays frontalier de l’UE en expansion (Ukraine) s’opposant à cette expansion.

              En période de stabilité économique relative (aujourd’hui), le risque d’un conflit OTAN-Russie me paraît très faible.

              Mais il y a deux risques objectifs, quasi indépendants de la volonté des grands dirigeants.

              D’une part l’accumulation des systèmes d’armes hybrides (anti-missiles pouvant être transformés en armes nucléaires offensives) aux frontières de la Russie. Les progrès technologiques commandent les hommes. Pour se protéger, j’imagine que la Russie doit se doter de systèmes d’alerte et de déclenchement très sensibles, présentant un risque accru d’accident suite à fausse alerte. Je crois que le danger nucléaire n’a jamais été aussi grand depuis l’affaire de Cuba. Ce risque est censuré dans nos médias (le Japon ne devait pas être victime d’un accident nucléaire, et pourtant ...).

              D’autre part l’éventualité d’une crise économique majeure, bien plus grave que celle de 2008, dont on ne sait pas si elle va survenir et quand, mais dont nombre d’économistes importants évoquent la possibilité de survenue. Une telle crise pourrait se transformer en guerre de grande ampleur, par exemple OTAN-Russie/Chine.


            • Vraidrapo 11 juillet 22:49

              Il faudrait demander à ceux qui attaquent Poutine leurs points de vue sur les multiples travers de l’Occident, sans entrer dans le détail : domination en tous genres, neocolonialisme/Françafrique, guerres illégales multiples, soutiens au terrorisme affiché (Fabius/ Al Nosra, Qatar, Saoudiens...), espionnage US des dirigeants UE, crimes de guerre de Quis’ingère, braderie de la France aux multinationales...
              725 bases US dans le monde contre 5 Russes !!!
              Et je ne parle pas des 400 veto US contre les Résolutions anti -Israéliennes à l’ONU.
              (je rappelle que je suis Conspirationniste : je n’ai toujours pas avalé le Boeing dans le Pentagone)


              • microf 11 juillet 23:02

                C´est vrai le Président Poutine a réussi parcequ´il est un homme très refléchi, et surtout, pas du tout un homme politique dans le sens politique polititienne, il fait de la politique avec des sentiments contrairement á ses adversaires, qui pour eux, la politique est comme un jeu oú l´on déplace et place les pions selon sa convenance.
                Je me rapelle la question qu´il a posé á ses pairs pourquoi le Guide Kadafi avait été tué ?, il aurait été lá, ceci ne serait pas arrivé, sa mort l´a beaucoup choqué, alors que certains s´en moquait, une dira même en jubilant « nous sommes venus, nous avons vus, il est mort ».

                La Syrie et le Président Assad l´ont échappé belle, dans quel état serait aujourd´hui le monde si ses pairs avaient réussit á faire de la Syrie une autre Lybie ?.
                Car ses pairs reservaient le même sort de la Lybie á la Syrie et au Président Assad, Dieu merci, le Président Poutine par sa détermination et l´engagement de la Russie en Syrie, ce sort a été évité et á la Syrie et au Président Assad.

                On n´a pas besoin d´être Russe pour être fier de lui, on doit être fier de lui parcequ´il c´est un homme responsable, s´il ne l´était pas, le monde serait déjá en guerre, et chacun de nous en dehors des psychopathes qui poussent á la guerre, savent ce que cela pourrait donner si le monde actuel entrait en guerre, ce serait la destruction totale, et c´est cela que le Président Poutine évite.
                Le Président Poutine porte une terrible responsabilité sur ses épaules, saurait été une autre personne, cette personne aurait déjá craquée, et c´est cela que ses adversaires cherchent pour attaquer la Russie, mais lui, malin comme un singe, il évite et esquive avec une dextérité á faire pâlir un athlète de haut niveau, toutes ces provocations.
                Imaginons nous un seul instant que les provocations que la Russie a subie depuis des années, ait été subies par le pays d´un de ses adversaires, on bombarde les avions Russes en tuant des centaines de Russes, on tue ses Ambassadeurs, on commet des attentats horrible en Russie, on fomente mêmes d´autres, on sanctionne la Russie, on l´accuse de tous les maux, il répond par la douceur, il tend la main, de quoi faire son perdre son latin á ceux qui lui cherche des problèmes.
                Aujourd´hui, á court de provocations, ne sait plus comment s´en prendre á lui, il faut seulement espérer que cette interview ouvrira enfin les yeux á de nombreux surtout en Europe ou il ya une opinion très défavorable et sur la Russie, et sur le Président Poutine.
                Ce n´est pas seulement en Amérique oú l´on trouve ceux qui sont contre la Russie et le Président Poutine, j´ai l´occasion de me déplacer dans de nombreux pays en Europe, en discutant avec des personnes, j´ai pu le constater il y en a de nombreux sur le continent qui ont une opinion très défavorable.
                Pendant des discussion avec des personne accusant le Président Poutine de tous les maux, je demande toujours, mais avez vous déjá lu une de ces interviews ?, avez vous déjá écoutez ce que dit le Président Poutine ?, quelles sont vos sources d´informations sur la Russie ou le Président Poutine ?. Les réponses sont presques toujours les mêmes, jamais lu ni suivi ce qu´il dit et ne veut même pas le faire, les sources d´informations c´est ce qu´on lit dans les journeaux et écoute á la télé. Ce genre de réponses je les ai presque tout le temps au cours de mes voyages á travers le continent.
                On peut déjá le constater sur ce Forum dès qu´il ya un article sur le Président Poutine et que vous prenez partie pour lui, vous êtes traités par toutes sortes de mots.
                Souhaitons que cette interview corrige les opinions de nombreuse personnes et sur la Russie, et sur le Président Poutine, le monde a un très grand besoin de Paix, et il est un des garants de cette Paix.


                • velosolex velosolex 11 juillet 23:46

                  Très plaisant à regarder, et instructif. Chacun en fera son analyse. C’est tout un pan des relations internationales et de l’’évolution de l’URSS en Russie, de sa capacité ensuite à cette dernière à renaître de ses cendres qui est analysé ici....Il ne faut jamais pendre la peau de L’URSS avant de l’avoir tué..... Un document historique extraordinaire, avec un maître d’échec affirmé. Ce qui est sûr c’est que Poutine est un animal politique à sang froid assez extraordinaire, très maître de ses nerfs et de ses opinions, jouant à fleuret moucheté. Bien sûr il faut abandonner ses lunettes occidentales et comprendre d’où vient ce pays à la fierté abîmé, pour piger qu’il se révèle l’homme de la situation. Ces commentaires viennent d’un sceptique, très méfiant des leaders politiques trop charismatiques pour être honnêtes. Mais me voilà presque autant séduit qu’Oliver Stone


                  • Extra Omnes Extra Omnes 12 juillet 03:10

                    J’ai été en Russie pour les fêtes de fin d’année 2016. J’avais trop envie de voir de mes yeux l’ambiance, les gens, le pays.
                    La demande de visa se fait mieux par une agence de voyage (j’ai essayé par moi même, mais après 2 refus pour non conformité de mon dossier, je suis passé par l’agence de voyage qui l’a obtenu nickel en 8 jours).
                    Donc 10 jours a Moscou et et 4 jours a St Petersbourg ce fut un vrai plaisir.
                    Nonobstant le grand froid (- 20ºC a ce moment la) Moscou est une ville extrêmement vivante, débordant de touristes de monde entier (les Chinois dépensent du yuan a fond la caisse), et décorée pour les fêtes de Noël comme cela ne se fait plus en France et ou la police est quasiment invisible, pas comme dans les rues de Paris.
                    Quand a St Petersbourg, c’est tout simplement une merveille et un endroit parfait pour s’amuser.
                    J’engage tous ceux qui veulent voir autre chose que cette europe de l’ouest, grise et désespérée, ou cette Amérique du nord, violente et décadente, de se rendre en Russie pour voir que ce pays est en train de devenir une superbe destination.
                    Prochain projet pour fin 2017, le trans sibérien, Moscou Vladivostock.  smiley


                    • Djam Djam 12 juillet 10:35

                      @ l’auteur de l’article
                      Merci pour votre apport sur ce sujet très actuel.
                      Poutine n’est pas un ange, comme tous les chef d’Etat, mais il faut du calme, du recul, de la finesse stratégique, du discernement, de la poigne ponctuellement et de la présence pour maintenir la paix dans un monde comme le nôtre. Ce sont bien les qualités dont dispose Poutine.

                      En regard de nos pathétiques nains gouvernementaux, il faut avouer que ça tranche et c’est aussi cela que nous pouvons admirer chez Vlad.

                      Pour autant, il faut quand même garder à l’esprit qu’en sous-main, aussi contradictoire que cela puisse apparaitre, Poutine travaille aussi avec les EU. Mais ce n’est pas là le vrai problème à mon sens, mais le fait que l’Oignon Européen smiley, qui a toutes les raisons géostratégiques de travailler avec la Russie, continue de refuser cette alliance naturelle au profit d’une alliance nocive avec l’Amérique. Le pays « ami » est surtout un destructeur de culture et de politique françaises depuis la fin de la guerre.

                      C’est ce qui me fait affirmer que ce sont bien nos dirigeants qui s’avèrent être des sacrés traitres à la nation et à son propre peuple lorsqu’on constate, triste et atterré, le niveau de colonisation américaine que le peuple français (et européen) a intériorisé ! S’en est même devenu caricatural.
                      Pas un seul individu ne parle un français correct qui ne soit pas archi truffé de mots anglo-américains parfaitement inutiles. Tous portent des vêtements estampillés exclusivement par des mots et phrases grotesques si elles étaient traduites en français. Tous portent des accessoires imitant pathétiquement les starlettes ricaines ou les personnages des millions de films crétins imposés en France par les distributeurs de divertissement... tous assis sur des fonds financiers américains.

                      Il faut lire le dernier livre de Régis Debray (« Civilisation ») qui expose presque avec amusement mêlé d’un poil de tristesse l’américanisation de notre pays au point qu’il ne reste pas grand chose de nos spécificités auxquelles pourtant la plupart des français continuent de s’accrocher sans réaliser qu’elles ne sont plus que des modes superficielles et des slogans publicitaires.

                      Si la France s’était alliée commercialement et diplomatiquement à la Russie de Poutine, notre vie ne serait pas du tout dans l’actuel état de délabrement culturel et idéologique.
                       
                      Comme l’explique très bien depuis longtemps Chomsky, la stratégie du chaos est un objectif voulu par l’état profond américain.
                      La question centrale est : jusqu’à quand les français vont-ils accepter cette aliénation sociétale et politique ?


                      • arthes arthes 12 juillet 15:02

                        @Djam

                        Pour ce qui est de votre question qui conclut votre intervention, je pense que la reponse est : Il est bien trop tard (au mieux).

                        Une sorte de diaspora a la francaise s est ammorcee qui touche toutes les tranches d ages et de plus en plus de classes sociales.

                        C est comme ca...


                      • Olivier 12 juillet 10:40

                        L’immense différence entre Poutine et les dirigeants occidentaux est la suivante : Poutine veut que son pays vive, et les dirigeants occidentaux veulent que leurs pays meurent ; c’est-à-dire qu’ils veulent leur dissolution dans l’ensemble mondialisé et métissé dont ils rêvent. 


                        Dans cette utopie l’immigration de remplacement tient une place de choix, et c’est pourquoi ils organisent délibérément l’arrivée de masses inassimilables et destinées à faire exploser les sociétés occidentales.

                        Poutine, au contraire, à redonné confiance à la Russie, lui a redonné sa puissance et surtout lui a permis de retrouver ses racines chrétiennes face aux démences sociétales de ses homologues occidentaux.

                        Bref, un aigle face à des cloportes.

                        • files_walQer files_walQer 12 juillet 15:08

                          @vlane l’auteur


                          « Si j’étais russe, je serais fier de Poutine. »

                          Moi je ne suis pas russe, mais en tant qu’habitant de la Terre, je suis sacrément fier de Vladimir Poutine.

                          D’ailleurs, pour les mêmes raisons, je suis aussi sacrément fier d’Oliver Stone.

                          Merci !

                          • Rmanal 12 juillet 16:29

                            « Si j’étais russe, je serais fier de Poutine. »
                            Comme quoi vous ne connaissez rien de Poutine ni de la Russie.
                            Un nouveau Troll de la Pravda Poutinienne ou juste un neuneu de plus ?


                            • V_Parlier V_Parlier 12 juillet 21:32

                              @Rmanal
                              Parce-que vous y connaissez quelque chose ? On ne dirait pas trop.


                            • lloreen 13 juillet 10:28

                              Monsieur Poutine joue son rôle à la perfection. Le scénario a besoin de bons et de méchants et tout le monde a compris que dans celui écrit par les maîtres du monde, celui du méchant est joué par monsieur Poutine. Tout comme ce qui concerne les pays de ses partenaires, la banque centrale de la Russie est contrôlée par les Rothschild.

                              Le monde est encore toujours conditionné par l’illusion qu’une confrontation entre puissants est inéluctable et c’est bien l’action du film qui se déroule à l’identique depuis des siècles. Les acteurs changent, le scénario aussi mais les bénéficiaires de l’action eux, sont immuablement toujours les mêmes parce qu’il faut avoir compris que l’histoire est écrite par de longue date par la clique des grands argentiers planétaires (Rothschild). Ce sont eux qui distribuent les rôles et ceux qui officient dans les premiers n’ affichent en réalité qu’une opposition de façade car les acteurs s’entendent en coulisses comme des larrons en foire même si entre temps les intérêts des uns et des autres changent parfois, ce qui occasionne des frictions montées en épingle par les collègues des médias. Il suffit d’écouter les uns et les autres pour jeter de l’huile sur le feu d’un côté comme de l’autre et de trouver l’autre qui l’étouffe afin que tout ne s’embrase pas car faut-il être bête pour détruire ce qui rapporte autant...

                              La récompense commune à tous ces acteurs du (mauvais) film est un compte en banques bien garni et des avantages en nature conséquents.
                              Et il me semble qu’à ce sujet, la villa de monsieur Poutine située dans un cadre préservé ne le ferait pas rougir de honte comparée à ses collègues politiciens adverses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vlane

vlane

.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès