• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au bonheur des dérogations pour les betteraviers et le Puy du Fou Vendéen (...)

Au bonheur des dérogations pour les betteraviers et le Puy du Fou Vendéen !

On ne peut pas dire que le nouveau gouvernement Castex brille par ses actes en faveur de ses déclarations et promesses, ou de ses décisions. La dérogation accordée au spectacle éphémère du Puy du Fou et celle accordée aux betteraviers pour qu’ils puissent utiliser à nouveau des néonicotinoïdes en témoigne.

Une dérogation pour accueillir plus de 5000 personnes à un spectacle au puy du Fou en Vendée qui surprend et interroge

Au début du mois d'août, le ministère de la Culture avait annoncé l'autorisation des rassemblements de plus de 5.000 personnes à partir du 15 août, sous réserve du respect des mesures sanitaires. Mais le 11 août, face à la « dégradation de la situation épidémique du Covid-19 », le premier ministre Jean Castex avait finalement repoussé l'interdiction « jusqu'au 30 octobre ». Toutefois, suite à un décret paru le même jour, les préfets peuvent autoriser des rassemblements de plus de 5. 000 personnes dans le cadre de « dérogations à titre exceptionnel ». Mais un manque évident de lisibilité de ces dispositions est dénoncé par Les acteurs du secteur culturel.

Conformément au texte de ce décret le préfet de vendée a autorisé le Puy du Fou à accueillir son grand spectacle son et lumière. De son coté le Puy du Fou précise sur son site internet qu’à l'entrée, « le port du masque est obligatoire pour les adultes et les enfants de moins de 11 ans ». Les organisateurs expliquent avoir mis en place « trois tribunes distinctes et séparées de façon étanche, accueillant chacune moins de 5.000 personnes ».

Une dérogation qui suscite quelques incompréhensions

L'autorisation suscite toutefois une grande incompréhension parmi les responsables politiques de gauche. « Notre santé vaut bien plus qu'un passe-droit pour l'ami du président ! », dénonce le maire adjoint de Paris David Belliard sur Twitter, faisant allusion à « l’amitié » supposé entre Emmanuel Macron et Philippe De Villier ... « Deux poids deux mesures ! En ces temps de crises majeurs pour l'évènementiel, les concerts ... Cela est encore plus insupportable à vivre !! » a réagi également l'ancien PDG d'Universal Pascal Nègre.

Prendre un décret aussi controversé le 11 Août, dont pour l’instant le seul bénéficiaire est la famille De Villiers avec le Puy du Fou peut surprendre et soulever quelques interrogations ... L’argument évoqué pour justifier cette dérogation qui repose sur le fait que le Covid-19 ne progresserait plus dans ce département est pour le moins aléatoire. Ce type d’argument peut par ailleurs servir à justifier des dérogations clientélistes de ci et de là au gré des conjonctures politiques...

Après le spectacle du Puy du Fou, « Ne mangez plus du miel, mais des betteraves », devrait dire Madame Pompili !

Si la dérogation accordée au Puy du Fou en Vendée pour un spectacle, du reste éphémère, peut soulever des critiques, il en est une qui a un autre impact beaucoup plus grave pour l’environnement, beaucoup plus long dans la durée et qui conduit le gouvernement et surtout la ministre barbara Pompili à se soumettre au lobbying de la FNSEA et des betteraviers. Mais aussi, pour conserver son « job ministériel », contraint cette ministre à renier ses décisions et ses engagements antérieurs.

Madame Pompili, ministre de la transition écologique, souffrirait-elle de défaillances de la mémoire ?

Ne déclarait-elle pas en 2016 quand elle était secrétaire d’État à la biodiversité et luttait pour l’interdiction de ces insecticides, en particulier les néonicotinoïdes qui s’attaquent au système nerveux des insectes et sont responsables de la disparition de nombreuses espèces, abeilles en particulier : « Quoi qu’il arrive, en 2020, c’est en fini pour tous les néonicotinoïdes. » et devant l’assemblée nationale qui votera, le 8 août 2016, la loi « pour la reconquête de la biodiversité, la nature et les paysages » et avec elle, l’interdiction de ces produits dévastateurs pour l’environnement, elle indiquait, notamment : « Si on commence à dire “on interdit là où il y a des alternatives mais on fait des dérogations et on les laisse courir dans le temps”, on sait très bien que c’est la porte ouverte au fait qu’il y ait certains néonicotinoïdes qui ne soient jamais interdits. »…

Mais voila, quatre ans plus loin, oubliant ses déclarations de 2016, Madame Pompili devenue ministre de la transition énergétique dans le gouvernement Castex de la présidence d’Emmanuel Macron, elle assure son plein soutien au ministère de l’agriculture Julien Denormandie, lorsque le 6 août 2020 il accorde une dérogation aux producteurs de betteraves sucrières. Les betteraviers peuvent ainsi continuer à utiliser les néonicotinoïdes l’an prochain et jusqu’en 2023. L’argument évoqué pour justifier cette dérogation est de lutter contre les pucerons verts vecteurs de l’épidémie de jaunisse, particulièrement virulente cette année. L’interdiction était pourtant entrée en vigueur en septembre 2018. Mais à l'époque le prédécesseur de Madame Pompili s'appelait Nicolas Hulot...

Oubliant ses déclarations et engagements passé, Madame Pompili a choisi de céder au lobbying de la FNSEA et des betteraviers

Mais pouvait-elle faire autrement, sauf à démissionner comme l’avait fait Nicolas Hulot ? La ministre qui fut membre d’EELV, et avec De Rugy coprésidente du groupe des député(e)s de ce parti qu’elle quitta en 2015. Se rapprochant ensuite du PS, elle fut Secrétaire d’Etat en 2016 (avant de rejoindre les rangs de LREM en 2017) déclare aujourd’hui que cette dérogation est « la seule solution possible à court terme pour éviter l’effondrement de la filière sucrière en France » et que « les alternatives aux néonicotinoïdes pour la betterave se sont avérées inefficaces pour l’instant ». Incroyable !

Comme quoi, la majorité présidentielle, censée faire la politique autrement il y a trois ans, joue désormais toutes sortes de partitions musicales, parfois très dissonantes.

Tantôt elle se présente comme les champions de l’écologie avec un gouvernement qui souhaite peindre en vert les deux dernières années du mandat d’Emmanuel Macron. A cet effet Peu de temps après sa nomination, le premier ministre Jean Castex ne se fendait-il pas d’une tribune dans « Ouest-France intitulée «  Tous écologistes ! » dans laquelle il affirmait, notamment ...« Face aux périls que sont le réchauffement climatique, la pollution de l’air et des mers, la disparition de certaines espèces, notre pays agit déjà et se trouve à la pointe du combat mondial pour préserver la planète. Cependant, les scientifiques comme la jeunesse, nous poussent à aller plus loin et plus vite. Et ils ont raison » ... https://www.ouest-france.fr/environnement/ecologie/point-de-vue-jean-castex-l-ecologie-a-laquelle-je-crois-6918977 . C’était une dizaine de jours avant l’annonce d’autoriser à nouveau le recours aux néonicotinoïdes.

Tantôt, oubliant ses belles promesses « écologiques », la majorité présidentielle, dont au premier rang la ministre Barbara Pompili cède au lobbying de la FNSEA et de ses betteraviers. 80 député(é)s de LREM, MoDem, Agir et des Républicains publient une tribune dans le journal l’opinion intitulée « Avoir les moyens d’agir en cas de crise sanitaire menaçant nos productions agricoles ». Contrairement à ce que le titre peut laisser penser, c'est bien la filière de la betterave sucrière dont il est question. Parmi les signataires de cette tribune, l’on trouve Stéphane Travert, ancien ministre de l’agriculture, Jean-Baptiste Moreau, porte-parole de LREM et agriculteur, ainsi que Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale. Un trio représentatif des intérêts croisés du lobby agricole.

Les arguments énoncés ne varient pas : « La filière betteravière française se trouve face à une impasse technique empêchant les agriculteurs-planteurs de pouvoir préserver et protéger leurs cultures », écrivent les élus, reprenant le discours qu’aucune alternative n’existe (https://www.lopinion.fr/edition/economie/tribune-avoir-moyens-en-cas-crise-sanitaire-menace-productions-221539 )

Un soutien fort d’une majorité de responsables et élu(e)s de droite et des Républicains à la dérogation gouvernementale des néonicotinoïdes

Pour cette dérogation des néonicotinoïdes le gouvernement a pu compter sur le soutien des élus de droites et LR qui, eux aussi, ont manifesté par tribune interposée le souhait de réintroduire rapidement l’insecticide tueur d’abeilles. Une centaine d’entre eux, dont Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau, Hervé Morin, François Bellamy, Christian Jacob, Philippe Bas… avaient adressé le 29 juillet une lettre ouverte au président de la République. Dans « halte au sabordage de la filière betteravière », ils dénonçaient « une réglementation trop rigide », demandant du « pragmatisme » si cher à LREM. Dans cette lettre aux intonations parfois catastrophiques ils ne faisaient que réclamer ce que souhaitait le lobbying de la FNSEA et de ses betteraviers, auquel ils participent ( https://www.lopinion.fr/edition/economie/halte-sabordage-filiere-betteraviere-tribune-d-centaine-d-elus-221370 )

La FNSEA, le lobbying betteravier et ses responsables politiques serpillières n’ont que faire de l’avis des scientifiques

La solution retenue par le gouvernement par : « l’enrobage des semences (avec les néonicotinoïdes ) ne présente aucun risque pour les abeilles ». C’est ce que disent les représentants de la filière, dont Roland Lescure en sa qualité de président de la commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale, affirme qu’il s’agit « des gens raisonnables ».

Ce n’est pourtant pas ce que disent les études scientifiques sur le sujet, qui montrent que le produit, sous la forme d’une semence enrobée qui infuse l’ensemble de la plante tout au long de sa croissance, reste dans les écosystèmes et peut se retrouver dans les cultures l’année suivante. Dans une étude publié en Novembre 2019, des chercheurs du CNRS et de l’Inra ont ainsi trouvé des traces de néonicotinoïdes cinq ans après leur diffusion

A partir de ces données, les évaluations de la mortalité basées sur les modèles et paramètres des agences sanitaires suggèrent un risque non négligeable pour les abeilles butineuses. Pour les abeilles domestiques, le risque a été maximal en 2014 et 2016, avec environ 50 % des butineuses susceptibles de mourir de l'imidaclopride dans 12 % des parcelles étudiées. Ces mêmes années, entre 10 et 20 % des parcelles présentaient un niveau de contamination associé à un risque de mortalité équivalent pour les bourdons et abeilles solitaires. Ces résultats indiquent qu'une persistance d'usage des néonicotinoïdes sur certaines cultures de plein champ pose un risque pour les abeilles et pollinisateurs visitant d'autres cultures, non traitées. (http://www.cnrs.fr/fr/neonicotinoides-malgre-le-moratoire-de-lue-un-risque-persiste-pour-les-abeilles).

Pour conclure

De dérogations en dérogations entre amitiés présidentielles évidentes pour le Puy du Fou, même ci celles-ci sont démenties et lobbying de la FNSEA, des betteraviers et de nombreux autres qui imposent leurs dictats aux gouvernements successifs, ne nous étonnons pas si le mécontentement gagne une part de plus en plus importante de la population et surtout décrédibilise une classe politique dont les ministres, telle madame Pompili disent une chose un jour, mais font l’inverse le lendemain, à l’instar du premier d’entre eux.


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Septime Sévère 17 août 08:57

    Il paraît que les insectes ne résistent pas aux déchets de fission d’EDF. Une solution alternative à l’enfouissement à Bure ? 


    • chantecler chantecler 18 août 09:27

      @Septime Sévère
      Comprends pas : vous proposez d’utiliser les déchets nucléaires comme insecticides ?
      Ou vous pensez que les insectes peuvent venir à bout des déchets nucléaires ?


    • velosolex velosolex 17 août 09:00

      Chassez le naturel il revient au galop. Il faut sauver le libéralisme, quoiqu’il en coûte. La betterave et surtout ses intérêts, sont infiniment plus précieux que la vie des abeilles, c’est à dire, notre propre vie, notre sort étant lié à ces pollinisateurs. Il faut se mettre un masque non sur le nez, mais sur les yeux, pour ne pas être critique, pour ne pas crier au fou. Si le covid avait un gilet jaune sur le dos, voilà longtemps qu’on l’aurait embarqué. Mais il prend l’avion, se met au cœur des transactions, des échanges, qu’on refuse d’amender sérieusement. 

      On aurait identifié le responsable. Non le chinois, comme on croyait il y a quelques mois, mais le Mayennais. On est jamais traduit que par les siens. Ah, le sale bougre ! 

      Heureusement, Saint Tropez n’est pas situé dans la Mayenne. Sinon on serait obligé de mettre une muselière aux chiens de BB. Impensable.

      Les champs Elysées ne sont pas heureusement non plus en Mayenne. C’est un espace de liberté et de sécurité total, comme d’autres rues de Paris, où l’on peut faire ses courses essentielles, produits Hermès et Cartier par exemple. On touche le fond du puy du fou. 


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 15:11

        @velosolex

        vous critiquez les betteravier et les pesticides ?

        vous n’avez qu’à trouver une alternative qui fonctionne au moins aussi bien.

        Ah ?
        Cela n’existe pas ?

        C’est bête alors....


      • velosolex velosolex 17 août 19:00

        @Olivier Perriet
        Quelle saillie...
        Les pesticides datent du vingtième siècle, viennent du surplus de munitions inemployés, qu’on a utiliser pour combattre la terre, après les hommes. Le constat est sans appel, et je ne vais pas me casser le cul à vous le détailler, ainsi que les alternatives.
        Les négationnistes de votre sens, sont des sectaires insensibles à la raison, à la santé de leurs enfants. Et ça ce n’est pas bête, c’est au delà de la bêtise, et surtout de la vie….Celle qui soutient le libéralisme, la mondialisation, qui nous amenait en dernier lieu le covid. 


      • foufouille foufouille 17 août 19:06

        @velosolex

        ton alternative est crever de faim et débile.


      • velosolex velosolex 17 août 19:16

        @foufouille

        Je sentis la bave adipeuse du monstre tenter de me toucher…
                       ( Bram Stocker-Dracula)  

        Certains sont morts et ne le savent pas….


      • Sozenz 18 août 11:44

        @velosolex

        qu ’ allez vous tenter de convaincre un type qui écrit ceci de lui ? :

         j’ai beaucoup de servilité à revendre

        Je suis donc fort limité, et sans beaucoup d’honnêteté, mais putain, qu’est-ce que ça fait du bien de beugler des approximations dans une meute aussi médiocre que soi !

        ( profil olivier pierret)
         


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 13:35

        @Sozenz

        mon second degré est votre premier degré ?

        Désolé de vous avoir fâché(e), MDR


      • ZenZoe ZenZoe 17 août 11:05

        Tiens, ça me fait penser à la Une du Parisien d’aujourd’hui, une déclaration de Dupond-Moretti : « Ministre, on ne signe pas de texte écrit par un lobbyiste ».

        S’il le dit...


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 15:33

          @ZenZoe

          le lobbyiste n’a pas forcément tort, cela dit.

          Peut-être a-t-il même raison parfois !


        • velosolex velosolex 17 août 19:12

          @ZenZoe
          Dupont Moretti dénoncent les « ayatollah de l’écologie »....
          Ce type qui aime le théatre et la chasse, joue donc là un rôle fait sur mesure pour lui. Celui du père Ubu. En dehors de ça, quand il ne fait pas des cartons sur les sangliers, et les oiseaux, pour ce qu’il en reste, il passe ses loisirs en étant ministre de la justice. 
          Dans quelques années, il tombera le masque en montant en scène ou puits du fou...
          Un spectacle fait pour lui : Jouer la révolution Française. IL serait au poil dans le role non de Marat, mais de Hébert, la grande gueule, du « père Duchesnes
           »S’il est une figure de la Révolution qui a longtemps fait l’unanimité contre elle, y compris chez les historiens républicains, c’est bien celle d’Hébert, le libelliste obscène du Père Duchesne, le chef, à partir de 1793, de la faction des “enragés”. Michelet le relégua au « musée des monstres », Ferdinand Brunot le traitait d’« Homère de l’ordure », tandis que Léon de La Sicotière affirmait que sa mémoire resterait à jamais « chargée de l’exécration publique »


        • ETTORE ETTORE 17 août 11:55

          Ces sois disants prè-ministres responsables....deviennent de facto irresponsables dès leur entrée en fonction, est c’est comme ça de plus en plus, de pire en pire.

          En fait ils ne servent qu’à ça, un peu comme une vessie qui se remplit, telle une outre flasque, de toutes les lâchetés purulentes qu’ils peuvent absorber, puis, une fois pleines de toutes les trahisons, et de léchage de muqueuses, sont jetés en épandage, sur le champ stérile de LaREMerde en place.

          Pourquoi s’étonner ainsi que ces professionnels du « tout pour ma gueule » renient leurs engagements ?

          Une fois « leur pinacle gestatoire » atteint, ils prennent la couleur du coq de basse cour, très basse cour.

          Et malgré les mensonges et leurs reniements, ces Judas, tiennent leur strapontin rouge, sans avoir, pour autant, cette couleur au joues !


          • goc goc 17 août 11:56

            A tout cela on peut aussi rajouter sa prise de position prétendument « démocratique » pour soutenir les opposants biélorusses, alors qu’il a sur les mains le sang de plus de 2000 blessés, éborniers, amputés, dont des centaines de personnes âgées, durant plus d’un an, alors même qu’il était condamné (mais sans sanctions, lui) par l’UE. Quelle honte !!!


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 15:13

              @goc

              oui, à une différence :

              les biélorusses qui manifestent veulent prendre le pouvoir du chef.

              les gilets jaunes demandaient la démission de Macron, mais ne souhaitaient pas pour autant du pouvoir. Ceux qui s’y sont essayé se sont fit traiter de tous les noms.

              Guignols smiley


            • ETTORE ETTORE 17 août 12:48

              Pompilli.....la bête-ravie verte qui se sucre !

              Elle n’as pas tenu longtemps avant que ses belles feuilles vertes écolo persistantes ne laissent parler, que le bulbe souterrain, des intérêts récoltables à court terme.


              • mac 17 août 12:55

                Il y a des lobbies largement plus puissants que le Puy du fou et qui agissent en silence depuis des décennies comme les lobbies pharmaceutiques qui semblent vouloir faire leur beurre dans cette crise.

                Pour une fois qu’on a un truc qui s’exporte et fait l’admiration de nombreux étrangers, on lui tire dessus. On peut comprendre que tous ces spectacles et festivals de « gauche » subventionnés par le contribuable (sans quoi ils ne survivraient pas, faute de spectateurs), lui en veuille à mort. La France est vraiment en train de devenir le pays de la loose.


                • scorpius scorpius 17 août 14:26

                  @mac
                  Les lobbies gouvernent la France. Regardez la dernière sortie de dupont sur la chasse ... ça ne vous rappelle rien ?  smiley

                  https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Macron-les-chasseurs-et-le-pacte-de-Chambord-1655955


                • Gasty Gasty 18 août 11:08

                  @mac

                  Le puy du fou est en quelque sorte subventionnés par 4000

                  bénévoles.

                  Bénévoles de droite je présume ! Les bénéfices réalisés par De Villiers le sont grâce au bénévolat , pas de salariat donc pas besoin de subventions mais par contre des chômeurs. Mais De villiers ne s’occupe pas des chômeurs.

                  Il n’y a pas de quoi être fier de cette entreprise ni même de ses bénévoles...de droite je présume !


                • Gwentis Gwentis 17 août 13:09

                  La Pompéï de l’écologie à l’oeuvre...  smiley


                  • DACH 17 août 13:50

                    Quand on écrit "La dérogation accordée au spectacle éphémère du Puy du Fou ..." l’auteur donne la preuve qu’il n’est pas allé sur place vérifier la vérité de ses assertions, alors qu’il est vérifiable par reportages vidéos que le respect des gestes barrières est réel. On attendrait de l’auteur qu’il se focalise sur d’autres réunions sauvages.... Mais ce spectacle parle de l’histoire de France et non de nos banlieus ensauvagées....


                    • goc goc 17 août 18:34

                      @DACH
                      Bonjour Dach
                      Vous auriez raison si vos arguments étaient utilisé partout. Or on est dans une politique du « 2 poids 2 mesures ». Pourquoi « on » fait confiance aux organisateurs et on considere que la distanciation est suffisante pour le PdF, et en même temps, on interdit l’accès aux plages entre 18h et 8h le lendemain. Pourquoi on oblige les masques dans la rue, alors que toutes les études démontrent qu’il n’y a pratiquement aucun risques.
                      Et toute la politique imbécile de nos gouvernants est a cette image, sans oublier tous les mensonges (silence sur le nombre très très faible de morts actuellement) et autres virages à 180°


                    • Gasty Gasty 18 août 11:17

                      Le site Johns Hopkins University est intéressant à consulter. Voir la rubrique "Daily Deaths

                      ". Le nombre de morts est très très faible.

                      https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6


                    • goc goc 18 août 11:29

                      @Gasty
                      Bonjour Gasty smiley
                      Et merci pour le lien


                    • Sozenz 17 août 13:57

                      Vous pouvez parler de dérogations et ses exagérations ;

                       par contre mettre au meme niveau les dérogatoins du puy du fou et des néonicotinoïdes 

                      c est quand meme très fort ....

                      même si le principe est le même ;


                      • Sozenz 17 août 14:01

                        des dérogations injustes sont le commun de notre belle démocratie .

                        et vous venez chanter pour la derogation du puy du fou parceque ça fait la une ... mdr


                        • Areole 17 août 14:18

                          @Daniel Martin

                          Bien joué !

                          Traiter dans un même article les betteraves et le Puy du Fou sous prétexte qu’ils bénéficient tous les deux de dérogations, c’est malin...

                          Si vous n’aviez visé que le Puy du fou du Sieur Devilliers vous vous seriez attiré les foudres des souverainistes de AG. En noyant le poisson nationaliste et l’anguille Pompili, vous minimiser les coups.

                          Pour vos prochains articles je vous propose :

                           Rassemblement National et coronavirus,

                           Vladimir Poutine et réchauffement climatique,

                           Donald Trump et pollution nocturne etc, etc...

                          Dommage que vous soyez trop âgé pour être ministre, vous avez manqué votre vocation.


                          • On ne peut que se féliciter de la réouverture de ce magnifique parc historique, véritable bouffée d’oxygène patriote. Longue vie au Puy du fou !


                            • Buzzcocks 17 août 15:16

                              @France Républicaine et Souverainiste
                              En quoi le parc est historique ? Tout y est inventé et romancé selon les gouts de la famille De Villiers. Tout y est faux ... comme la fameuse bague de Jeanne d’arc achetée 300 000 balles. 
                              Il n’y a aucune différence entre le Puy du Fou et le parc Astérix, c’est historiquement aussi olé olé. Mais le second est au moins plus honnête en n’essayant pas de nous faire croire qu’Astérix est une figure historique. 


                            • DACH 17 août 16:29

                              @Buzzcocks=C’est pourquoi l’histoire demande intelligence et effort cognitif. Autrement Alesia ne devient qu’une station de métro et Austerlitz une gare....


                            • DACH 17 août 16:46

                              @Buzzcocks=Parler des spectacles du P du Fou sans jamais y avoir été met en lumière votre méconnaissance de l’Histoire de France et de ce qui y est célébré plutôt fidèlement sur ce site vendéen.


                            • Buzzcocks 17 août 17:04

                              @DACH
                              Pour apprendre l’histoire, je ne compte effectivement pas sur Philippe De Villiers, je regrette juste de ne pas avoir un vieil anneau à lui refiler pour 300 000 balles en disant qu’il a appartenu à Clovis ou Saint Louis. Cet imposteur est capable de me l’acheter.


                            • velosolex velosolex 17 août 19:30

                              @France Républicaine et Souverainiste
                              On notera que le puits du fou n’a jamais aussi bien porté son nom qu’en ces heures glorieuses de déni. Les bouffées d’oxygène que vous évoquez risquent d’être en fait chargées de miasme.
                              Le covid est la dedans comme un sans culotte dans la révolution française, tout à son aise. 
                              Un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Ca veut dire que je préfère encore Marcel Campion et la foire du trône !
                              Question histoire, il faut être un peu shooté au nox diesel, pour se prendre au jeu de ses âneries pour beaufs, ayant fait un arrêt sur image depuis Jeanne d’Arc boutant les anglais hors de France, et persuadé que de Villiers est le cousin de Charrette, qu’on pousse comme on peut
                              Le puy du fou, c’est la France au garde à vous du tiroir caisse, en tenue d’époque


                            • Buzzcocks 17 août 20:41

                              @DACH
                              J’ai été voir sur youtube les fameux spectacles... c’est encore plus kitsch que je le pensais... Et donc, effectivement, il n’y a strictement rien d’historique là dedans. Ce sont juste des cascadeurs qui font des pirouettes pour amuser la galerie, des vikings avec des épées en mousse, un roi Arthur en carton pâte ... bref, c’est du divertissement, ce n’est pas un mal en soi mais si je veux voir des vikings, je préfère encore regarder Tony Curtis et Kirk Douglas. Par contre si je veux m’instruire sur les vikings, je vais à la bibliothèque.... et certainement pas au Puy du Fou.


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 15:14

                              La décision d’autoriser les pesticides n’est que du bon sens si rien d’autre n’est efficace.

                              Que ceux qui s’en indignent trouvent une solution ou disent clairement qu’ils veulent la fin d’une filière agricole.


                              • rhea 1481971 17 août 15:47

                                @Olivier Perriet
                                Au cas ou vous ne le savez pas, du point de vue chimique les neuroleptiques
                                sont issus des pesticides.


                              • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 16:52

                                @rhea 1481971

                                encore un qui pense que les agriculteurs font exprès d’empoisonner la Nature ?

                                Oui on le sait, mais et alors ? Vous avez une autre solution ?

                                C’est comme le « glyphosphate », à priori, c’est le seul produit qui marche, sauf à passer sa vie à désherber.


                              • chantecler chantecler 18 août 08:46

                                rhea :
                                "Au cas ou vous ne le savez pas, du point de vue chimique les neuroleptiques
                                sont issus des pesticides.

                                "
                                Ah ben moi je le savais pas !
                                Vous avez des sources ?


                              • chantecler chantecler 18 août 09:07

                                J’en ai trouvé quelques unes ...
                                http://neurotoxiques.over-blog.com/https-/medicamentpoison.wordpress.com/2011/04/21/pescticides-insecticides/
                                Site semblant très intéressant ...
                                (Recherche G...le : neuroleptiques / pesticides ....)
                                De fait le point commun semble être la neurotoxicité ....
                                liée à la chimie industrielle .
                                J’ajoute :
                                Les neuroleptiques : molécules « indépassables en psychiatrie dure » , mise en évidence par H. Laborit ...(les labos lui sont très reconnaissants.)
                                qui constituent la camisole chimique de choix.
                                Sur utilisés , très souvent surdosés ...
                                Et qui entraînent des effets secondaires redoutables , qui ne sont pas forcément classés dans les maladies iatrogènes....
                                Mais voilà c’est rapide : un shoot d’aldol et votre délirant , parfois dangereux , part dans les bras de morphée ...avec +- un trismus ....


                              • chantecler chantecler 18 août 09:24

                                @chantecler
                                J’avance un peu : l’agent orange utilisé par milliers de tonnes au Vietnam est au départ un herbicide ...
                                (Crime contre l’humanité : stérilisation des sols . + dégâts humains majeurs = tératogène)...)
                                ....
                                Le zyklon B provient d’un insecticide très utilisé et stocké dans les camps de prisonniers avant de devenir l’ agent chimique dans les camps d’extermination que l’on sait...
                                Je sais : je n’apporte rien , c’est bien connu ....
                                Mais on parle peu des dégâts et excès de la chimie industrielle ....


                              • Francis Francis29 18 août 09:32

                                @Olivier Perriet
                                 
                                 ’’C’est comme le « glyphosphate », à priori, c’est le seul produit qui marche, sauf à passer sa vie à désherber.’’
                                 
                                wiwi. Il y a combien de chômeurs en France ?


                              • foufouille foufouille 18 août 09:42

                                @Francis29

                                on imagine le prix de la bouffe avec ta méthode déjà que j’ai vu des tomates à 10€ le kg sur le marché.




                                • Reflexo78 17 août 19:39

                                  Un agent de la DGSE met en garde militaires, gendarmes, policiers sur la vaccination obligatoire en septembre


                                  https://youtu.be/f8uLwjZ17ZQ


                                  • troletbuse troletbuse 17 août 19:55

                                    Pour le Puy du Fou, Macrotte a les chocottes que Pierre de Villiers se présente à la place de MLP aux présidentielles ou même que son frère Philippe de Villiers ne se présente. Alors il essaie d"amadouer ces adversaires futurs. Mais bien sûr c’est une décision du préfet qui comme chacun sait n’a sa place que par servilité.


                                    • Buzzcocks 17 août 20:45

                                      @troletbuse
                                      De Villiers s’est déjà présenté, il n’a pas dépassé les 5% et il a du faire l’aumône pour rembourser ses frais de campagne. (il pouvait vendre sa chevalière en faisant croire qu’elle avait appartenu à Jésus, il est le spécialiste en faux bijoux). 


                                    • troletbuse troletbuse 19 août 08:51

                                      @troletbuse
                                      Tiens encore une marche arrière. Pas de dérogation pour le Puy du Fou. Le préfet avait du mal comprendre Micron qui parlait avec un masque avec le petit drapeau bleu-blanc-rouge dessus.
                                      Mais on sait que la marche arrière est apprèciée dans la Lremie. Ils aiment bien « se faire farcir la citrouille » comme le dit Laura Laune.
                                      https://www.lci.fr/population/coronavirus-covid-19-pandemie-polemique-au-puy-du-fou-philippe-de-villiers-fin-de-la-derogation-pour-la-cinescenie-21-22-aout-2020-2161971.html


                                    • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 17 août 21:32

                                      Les ecolos-hystériques anti produits de traitement qu’ils aiment caricaturer du nom de « pesticide » sont des criminels économiques.

                                      Les pesticides sont nécessaires.

                                      99% des toxines que l’on retrouve partout sont mêmes naturels.

                                      Les betteraves, c’est en France, c’est la partie visible de l’iceberg de leur hystérie, mais par contre ces pourris d’écolo viennent en 2019 de créer le pire des acaricides jamais connu en Afrique et Inde.

                                      L’europe sous le joug des ecolos-facistes ont laisser interdire a la vente au Kenya le fénitrothion qui pouvait tuer les larves de criquets pèlerins avant qu’elle eclosent, l’Europe a imposé son interdiction et les ecolos sont responsable d’une famine en cours et de millier de personne dans le besoin actuellement.

                                      C’est immonde ! Coupable de crime contre l’humanité par fanatisme hystérique !


                                      • Ruut Ruut 18 août 07:09

                                        @Spartacus Lequidam
                                        Rien n’interdit l’agriculture 100% écolo en atmosphère contrôlée.
                                        ça permet d’éviter les pesticides et l’impacte des bestioles indésirables....
                                        ça évite aussi l’impacte des gouttes de pluies et des trop fortes chaleurs et leur inverse...

                                        Pour l’agriculture atmosphérique par contre, il faut soit beaucoup de main d’œuvre ou de la chimie, voir de la bio ingénierie, avec des conséquences potentiellement catastrophiques.


                                      • Ruut Ruut 18 août 07:05

                                        C’est a l’image du confinement, les grandes surfaces ouvertes et les petits commerces fermés....

                                        Du gros n’importe quoi logique, mais compréhensible d’un point de vue corruptif (pouvoir via lobby).


                                        • Clocel Clocel 18 août 08:29

                                          Le Puy du Fou, c’est son opus magnum au Vicomte, c’est normal qu’il couchaille un peu pour le garder.

                                          Pour les z’écolos, gardez vos épithètes, c’est de là que viendront les coups les plus rudes portés à l’intelligence et au bon sens.

                                          Il y aura du vert sur le prochain drapeau totalitaire.


                                          • vraidrapo 18 août 10:09

                                            Beaucoup de nouveaux pseudos ici ou là !!! ???

                                            Ça sent la manipulation et / ou l’affolement général smiley

                                            Septembre va-t-être terrib, terrib’

                                            Tous aux abris anti-atomik... ne pas oublier les provisions

                                            Plus que 12 jours ! 2 x 6

                                             smiley



                                            • Rémi Mondine 18 août 14:38

                                              Ce qui lasse surtout la population ce sont les diktat a tord et á travers des sois-disants écolos.

                                              Rappellons lescore pour mémoire :

                                              120 Miliards d#argent public gaspilles pour construire des filliéres éoliennes et Solaires qui consomment plus de carbonne au Mwh que le nucléaire francais. Produits d’ailleurs souvent importés.

                                              La fermeture de la centrale de fessenheim qui sera remplacée par une centrale a charbon en Allemagne mesure qui coutera cher en argent public, rajoute du carbonne dans l’athosphére et détruit les emplois.

                                              Devant un tel succés il faudrait surtout interdire aux écolos de parler.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité