• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

velosolex

velosolex

alias "bakerstreet" ! .( abandonné car ayant perdu le mot de passe de mon imail qui conditionnait l'accés) Doctorat en échappée belle. Grande pratique de l'art de la fugue pour guidon et selle de vélo, avec cheveux au vent, pour ce qu'il m'en reste. Dieu me garde des crevaisons quand j'ai la tête dans les nuages, et que je monte à l'assaut des belles collines ! 

Tableau de bord

  • Premier article le 03/02/2011
  • Modérateur depuis le 13/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 47 8505 1960
1 mois 2 109 70
5 jours 0 20 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 170 116 54
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • velosolex velosolex 17 janvier 19:47

    @ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate »)
    Je partage vos points de vue. Il m’arrive parfois de renier mes convictions quand un enfant meurt, ou devant les faits avérés de psychopathie récurrente, genre Fourniret. Les psychopathes sont étrangers à toute émotions, et ne pensent qu’à rouler leur monde. Ils jouissant dans la souffrance des autres. Mais néanmoins si je suis pour la prison à vie pour des individus trop dangereux, je suis opposé à la peine de mort, pour les raisons que vous indiquez, et aussi parce que cette peine est au delà de la peine. Hugo a écrit de belles pages la dessus...
    La violence est inhérente aux states, toujours canalisée plus ou moins aux marges, sur la frontières et dans les grands mythes américains. 
    Lire « De sang froid » de Truman Capote. Il ne juge pas, mais raconte un fait divers, et s’interroge sur la génèse du crime. Capote fera ce livre et n’en reviendra pas intact. C’est une chose de voir les choses dans un journal. c’en est une autre d’être confronté avec les vrais personnes 



  • velosolex velosolex 17 janvier 01:13

    @ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate »)
    Effectivement, elle a été liquidé il y a quelques jours. https://bit.ly/35LNjSj (article relatant le crime de cette femme, et la génèse de la folie)
    La pendule aurait du être arrêté ! . Pas besoin d’avoir travaillé en psychiatrie comme je l’ai fait durant des années pour voir que ça ne tournait pas rond chez cette femme. Je suis hostile à toute peine de mort, mais là ,l’horreur s’ajoute à l’horreur, car cette femme était clairement psychotique. La responsabilité de Donald Trump est écrasante , à tous points de vue. Les exécutions sont notoirement suspendues lors de périodes de transmissions du pouvoir. De plus le juge avait ordonné un sursis à l’’exécution de cette femme, mais l’administration de Trump a exigé sa tête
    "Le 11 janvier 2020, un juge fédéral a ordonné un sursis à son exécution pour examiner son état mental. Mais une cour d’appel saisie par le ministère de la Justice a annulé cette décision le lendemain, et la Cour suprême a validé cette révocation. Une procédure quelque peu tourmentée qui traduit bien là la difficulté de juger une telle personnalité. Le débat s’installe : il s’agit d’une véritable meurtrière, certes, mais dans l’incapacité de réaliser l’ampleur de ses actes. L’avocate de Lisa Montgomery, Kelley Henry, a déclaré : « La soif de sang d’une administration en faillite a été pleinement exposée ce soir […] Notre Constitution interdit l’exécution d’une personne qui n’est pas capable de la comprendre de manière rationnelle. L’administration actuelle le sait. Et elle a quand même tué Lisa Montgomery. »
    Trump 



  • velosolex velosolex 17 janvier 01:01

    @Philippe Huysmans
    Je n’ai jamais trop gouté le pâté de canard
    La première fois que j’ai lu vos injures, j’ai cru que j’avais affaire à une blague au deuxième degré.
    Non, c’est clair, vous êtes simplement un de ces frustrés utilisant le net et le premier prétexte pour agresser les gens.

    Tout cela en dit bien plus sur vous que sur ceux à qui vous vous adressez



  • velosolex velosolex 17 janvier 00:56

    @Philippe Huysmans
    Les grâces n’ont rien à voir avec les playmates que Trump attrape par la chatte dés qu’elles veulent sortir de la page centrale de Play boy !

    To wonder signifie autant s’étonner, s’imaginer que songer. Ca fait beaucoup pour quelque chose de si torve. Il n’a pas hésite donc à activer la chasse d’eau pour entrainer le plus de cadavres avec lui. Le cas le plus aberrant est le refus d’un sursis pour cette femme psychotique ayant fait un meurtre en pleine crise de démense. 

    Les avocats de la détenue de 52 ans, qui a été condamnée à mort pour avoir tué en pleine crise psychotique une jeune femme enceinte et extirpé le bébé de son ventre, déplorent que l’administration sortante s’entête à vouloir aller de l’avant.

    « Exécuter Lisa Montgomery reviendrait à infliger une nouvelle injustice à une femme qui a connu une vie de sévices », indique Sandra Babcock, une professeure de droit de l’Université Cornell qui soutient l’équipe juridique engagée dans sa défense.

    Le ministre de la Justice des États-Unis, William Barr, a relancé cette année les exécutions fédérales après un hiatus qui a duré près de 20 ans, en faisant valoir qu’il est nécessaire d’agir pour les familles des victimes.

    Le gouvernement a parallèlement entrepris une réforme réglementaire visant à faire en sorte que les exécutions fédérales puissent être menées au besoin par d’autres méthodes que l’injection létale dans les États qui les permettent. Selon le site ProPublica, le peloton d’exécution ou l’électrocution pourraient parfois être utilisés, mais la mesure risque de devenir caduque à l’arrivée du successeur du président sortant Donald Trump.

    « Conditions difficiles » et COVID-19

    Huit personnes ont été exécutées cette année sur ordre du gouvernement fédéral, qui peut requérir la peine de mort pour une série de crimes limités figurant généralement parmi les plus graves. Toutes les exécutions ont été faites par injection létale.

    Quatre de plus sont prévues, aussi par injection létale, avant la passation de pouvoir attendue le 20 janvier, dont celle de Mme Montgomery qui pourrait devenir la première femme en 70 ans exécutée par les autorités fédérales.

    Ses défenseurs ont précisé que sa santé mentale s’était encore détériorée depuis l’annonce de la date initiale de son exécution et qu’elle est détenue « dans des conditions difficiles » dans une prison du Texas où des centaines de cas de COVID-19 ont été recensés.

    Deux avocates qui étaient allées la rencontrer au début du mois de novembre pour préparer une demande de sursis adressée au président sortant Donald Trump et réclamer la transformation de sa condamnation à mort en peine d’emprisonnement à vie sont tombées gravement malades après avoir contracté le coronavirus.

    Dans une requête présentée devant un tribunal du district de Columbia pour obtenir un sursis, l’équipe de défense de Lisa Montgomery a fait valoir que la détérioration de leur état de santé ne leur permettait pas de préparer assez rapidement la demande de clémence au président.

    La requête précisait par ailleurs que les experts en santé mentale qui connaissent son dossier et sont en mesure d’évaluer sa situation actuelle ne pouvaient se rendre à court terme à la prison sans mettre leur santé en jeu.

    Fenêtre de 20 jours

    Le juge responsable a ordonné il y a une semaine que les autorités fédérales reportent l’exécution au-delà du 31 décembre, laissant au ministère de la Justice une fenêtre potentielle de 20 jours pour procéder avant la prestation de serment de M. Biden.



  • velosolex velosolex 17 janvier 00:41

    @Le Sudiste
    Ce soir j’ai fini de regarde Mum, une série anglaise que je vais regretter. C’est à la fois brut de coffrage, tout en se perdant dans des arabesques.

    Tous les non dits anglais sont là, avec des retours explosifs dans l’échappement. 
    Les épisodes ne durent que 28 minutes. Visible en podcast sur arte :   
     Le premier : https://bit.ly/3syuUlG
    Me demande ce que le petit Marcel en penserait. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité