• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Avec la dissolution, Emmanuel Macron joue sa majorité à « la roulette Russe (...)

Avec la dissolution, Emmanuel Macron joue sa majorité à « la roulette Russe » ?

 

Quelques instants après l’annonce de la victoire du RN (31,4%) et le revers subi par sa majorité (14,5%) aux élections européennes, à la surprise générale, le président de la République a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale. Suivant les dispositions de l’article 12 de la Constitution il a fixé la date des prochaines élections législatives les 30 Juin et 7 Juillet 2024.

JPEG

En fixant le jour du premier tour des élections législative au minimum de 20 jours entre la date de dissolution celle de l’élection, Emmanuel Macron a sérieusement compliqué la vie démocratique

Pour rappel : Selon l’article 12 ( Version en vigueur depuis le 05 août 1995), modifié par la loi Constitutionnelle n° 85-800 du 4 Août 1995- art.3 : 

- Le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des Présidents des Assemblées, prononcer la dissolution de l'Assemblée nationale.

- Les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution.

- L'Assemblée nationale se réunit de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours.

- Il ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l'année qui suit ces élections.

Concernant larticle L157 du code électoral ( Version en vigueur depuis le 09 décembre 2003) modifié par ordonnance n° 2003-1165 du 8 décembre 2003 – art. 13 du journal officiel de la république 9 décembre 2003 stipule :

- Les déclarations de candidatures doivent être déposées, en double exemplaire, à la préfecture au plus tard à 18 heures le quatrième vendredi précédant le jour du scrutin.

- La déclaration de candidature est remise personnellement par le candidat ou son suppléant.

- Un reçu provisoire de déclaration est donné au déposant.

En fixant la date du premier tour de la législative le 30 Juin 2024, soit seulement 20 jours après la promulgation de la dissolution, comme l’y autorise l’article 12 de la Constitution, toutefois, conformément à l’article L157 du code électoral, le 4e vendredi précédant l’élection pour que les déclarations de candidatures doivent être déposées, c’était le Vendredi 7 Mai 2024.

Ce qui signifie qu’avec un respect strict de la loi, le premier tour de l’élection législative aurait dû avoir lieu le Dimanche 7 Juillet et le second tour le Dimanche suivant le 14 Juillet, mais là avec les festivités officielles et des départs en vacances, ce n’aurait pas été le meilleur choix possible. Ce qui explique que le président de la République, par décret n° 2024-527 du 9 juin 2024 en son article 2, a décidé par dérogation à l’article L157 du code électoral, que les déclarations de candidatures seront reçues par le représentant de l’État (préfectures) à partir du mercredi 12 et jusqu'au dimanche 16 juin 2024 à 18 heures (heure légale locale). Pour le second tour, les déclarations de candidatures seront déposées à partir de la proclamation des résultats par la commission de recensement général des votes et jusqu'au mardi 2 juillet 2024 à 18 heures (heure légale locale).

On peut expliquer et comprendre l’attitude du Président de la République par le niveau de la victoire du RN (31,4%) et le revers subi par sa majorité (14,5%) aux élections européennes du 9 Juin. Défaite à laquelle, avec son premier ministre, ils ont contribué par leurs prise de position qui en faisant un scrutin de politique nationale dans un seul rapport avec le RN, quand il y avait 37 autres listes et qu’il s’agissait d’une élection Européenne. Même si la dissolution de l’Assemblée nationale devenait inévitable, plutôt qu’une dissolution instantanée de convenance, n’aurait-il pas été plus judicieux de donner un peu de temps au temps à cette dissolution, en reportant l’annonce de sa promulgation après la rentrée des vacances d’été, c’est à dire avant la reprise parlementaire ? Ce qui aurait permis dans l’immédiat d’en profiter pour suspendre toutes les mesures de contraintes budgétaires qui heurtent la population et en profiter pour engager une large concertation avec les partenaires sociaux, associations, partis politiques.

Vitesse et précipitation ne sont jamais des gages de réussite, surtout en politique et le Président de la république a ainsi pris le risque de jouer la survie de son parti et son groupe politique à l’Assemblée Nationale à « la roulette russe ».

Le jeu dangereux de la « roulette Russe » qui risque de mettre un terme définitif à l’aventure de la majorité et donner le pouvoir à la famille Le Pen

A l’issue du résultat de ces élections Européennes, cela a certes permis sur le plan médiatique de relativiser un temps le succès électoral du RN et le revers subi par sa majorité. En faisant un tel choix, vu la situation sociétale due à certaines contraintes économiques et les décisions peu satisfaisantes pour la populations qui ont été prises, tant sur le plan intérieur qu’Européen avec certains accords internationaux soutenus par la France ( le CETA par exemple), Emmanuel Macron, a incontestablement pris le risque de mettre un terme définitif à l’aventure de sa majorité et donner le pouvoir à la famille Le Pen. La Politique étant parfois ce qu’elle est, n’en doutons pas, une fois aux affaires et même avant, elle sera rejointe par pléthore d’opportunistes venus d’horizons politiques qui lui sont aujourd’hui opposés...Comme vient de le faire de façon à peine déguisée Eric Ciotti, actuel président de LR lorsqu’il annonce un accord avec le RN et affirme « qu’il veut un accord avec tous les partis de droite »pour s’opposer à la gauche et à Macron. Reprenant ainsi le discours de son ami Eric Zemmour. Un accord de LR avec le RN n’étant guère du goût de plusieurs ténors du parti, Gérard Larcher, Bruno Retailleau, olivier Marleix, Laurent Wauquiez, Valérie Pecresse, Michèle Tabarot, AnnieGenevard, François Boiron, Christian Jacob, Michel Barnier, pour ne citer qu’eux et probablement d’autres. Cela augure vraiment mal de la survie de ce parti avec Eric Ciotti à sa tête.

Il est tout aussi incontestable qu’avec la crise inflationniste que subit le pays, dont les populations les plus modestes, mais pas seulement, en font quotidiennement les frais, les discours populistes, simplistes et démagogues qui vont dans le sens de ce que veut entendre l’électorat ont le plus de chances d’être écoutés et convaincre. Le RN est un spécialiste en la matière. D’autant que les mesures d’économies budgétaire prises par le gouvernement en direction des chômeurs, de la santé, des retraité(e)s ou d’autres catégories sociétales, alors que la guerre en Ukraine a nourri des spéculateurs en tout genre, avec des supers profits qui auraient dû être taxés. Sans compter, lorsqu’à leur demande au forum économique mondial de Davos en 2023, de très très riches demandaient de participer à l’effort de solidarité, dont plusieurs Français, le gouvernement par la voix du ministre Bruno Le Maire a refusé.

Alors que les économies prises en direction des chômeurs et autres sont estimées à 3/4 milliards d’euros, des spécialistes estiment qu’une taxation temporaire des seuls super profits, conformément aux recommandations Européennes, ce serait de 8 à 12 milliards d’euros…

Quand on sait que la flambée des factures d’énergie a été un des sujets récurrents de la campagne pour les élections européennes, la Commission de régulation de l’énergie a fait savoir, lundi 10 juin, au lendemain du scrutin, que le prix moyen de la facture de gaz pour des millions de Français allait encore augmenter de 11 % en Juillet par rapport à Juin2024. De quoi renforcer les inquiétudes des ménages. Cette annonce ne pouvait pas plus mal tomber, alors même que s’annoncent les législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet. Une bourde de plus, qu’a tenté de réparer Mardi 11 juin, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, lorsqu’il s’est engagé, sur BFM-TV et RMC, à faire baisser de 10 % à 15 % la facture d’électricité… En février 2025…Où à cette date il risque d'avoir la chance de ne plus être ministre. Incroyable ! A lire : https://www.liberation.fr/economie/conso/bruno-le-maire-sengage-a-faire-baisser-de-10-a-15-la-facture-delectricite-en-fevrier-2025-20240611_GZNQNYYA7RAFPEVSITG72IYRRA/

Si on y ajoute la question de l’immigration, fonds de commerce privilégié du RN, notamment, avec la non application trop souvent répétée de la non conduite des expulsions des étrangers qui ont cependant obligation de quitter le territoire par décision de justice, la boucle est bouclée… Mais ce n’est pas en fermant les frontières, y compris celles de l’UE, tant que le problème, notamment démographique avec les besoins économiques correspondants, ne sera pas traité dans les pays à forte tendance migratoire, il y aura toujours des personnes qui iront mourir en Méditerranée et d’autres qui réussiront à arriver sur des territoires Européens.

Après l’erreur de la dissolution précipitée de convenance, encore ne faudrait-il pas commettre une autre succession d’erreurs

Penser que le RN aux affaires « se planterait », car le Président de la république dispose des outils Constitutionnels lui permettant de s’opposer à certaines propositions gouvernementales, ce qui est vrai, mais là encore c’est jouer avec le feu. Si le Le gouvernement détermine et conduit la politique de la nation, dispose de l’administration et de la force armée, est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50, la Constitution prévoit un partage du pouvoir exécutif entre le président de la République, le Premier ministre et le gouvernement. Le Président de la République préside le Conseil des ministres (article 9) et assure le rôle de chef des armées (article 15). La Constitution donne également des pouvoirs concernant notamment : la promulgation des lois (article 10), la signature des ordonnances et des décrets délibérés en Conseil des ministres (article 13), la nomination aux emplois civils et militaires de l’Etat (article 13).

Au vu de ce texte, on peut penser qu’un décret gouvernemental fixant les modalités, par exemple d’un référendum, non signé par le Président de la République ne pourrait être mis en application, ce qui est exact, mais il s’agit d’une arme à double tranchant, car refuser de signer un décret conforme aux engagements électoraux du gouvernement peut se retourner contre le président et son parti.

Autre erreur qu’il convient aujourd’hui d’éviter de faire, c’est celle du « front républicain », dont désormais les Français se « contrebalancent », au vu de la situation politique cela ne semble plus fonctionner.

De même que ces multitudes de manifestations contre « le péril faschiste » que représenterait le RN qui sont orchestrées par des Syndicats et partis de gauche vont à contresens de leurs objectifs en renforçant électoralement le parti de la famille Le Pen. S’il y a encore des nostalgiques du régime de Vichy parmi des adhérents et sympathisants du RN, ce parti et ses dirigeant campent sur des positions différentes et acceptent les règles républicaines et démocratiques. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne souhaiterait pas remettre en cause ou limiter certains droit (avortement, mariage pour tous).

Malgré la « vague de fond » en faveur du RN lors des élections Européennes et ses perspectives d’accéder au gouvernement, d’autres forces politiques peuvent-elles, le concurrencer ?

Contrairement aux élections Européennes, il ne s’agit pas d’un mode de scrutin proportionnel à un tour sur des listes nationales, mais d’un scrutin uninominal à deux tours sur la base de circonscriptions territoriales locales au niveau départemental. Il convient d’en tenir compte sans pour autant penser banaliser le raz de marée RN du 9 Juin 2024 et sa dynamique certaine pour les 30 Juin et 7 Juillet. Certains sondages en cours démontre d’ailleurs que la vague de fond RN qui a caractérisé les élections Européennes est toujours présente pour le 30 Juin.

Il convient de noter aussi que les délais très courts et bien que les élections législative soit déterminantes pour le financement public des partis politique de nombreuses petites formations politiques, qu’ils s’agisse des écologistes, régionalistes et autres risquent d’être absentes au premier tour, ce qui serait loin d’être un plus pour la démocratie.

Les partis de gauche : Vive le front populaire ! Sept mois après l’implosion de la Nouvelle Union populaire écologique et social (NUPES), les partis de gauche, PC, LFI, PS, Verts, plus quelques autres petits groupes ont réussi à poser en un temps record les bases d’un début d’alliance en vue des législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet. Une sorte d’auberge espagnole où plutôt que réunis autour d’un repas commun, chacun apporte le sien, dont la vue de certains menus des uns apparaissent indigestes pour les autres. Ce qui signifie aussi que pour certains choix politique, l’un peut aller vers le nord, quand les autre iront vers le sud et d’autres encore partiront vers l’Est ou vers l’Ouest… Ce qui n’est guère fiable et peu encourageant...

Concernant le parti socialiste, entre Olivier Faure, Raphaël Glucksmann qui présente son futur 1er ministre et ses exigences, mais finalement devra rentrer dans le rang ou s’effacer, car il est député Européen, de même que Carole Delga et d’autres, on ne sait plus qu'elle est la parole de ce parti. Dès lors il ne faut pas s’étonner de voir fleurir des dissidents socialistes ou radicaux de gauche contre ce nouveau « Front Populaire » le 30 juin. Dans ces conditions, en filigrane, c’est encore dans l’ombre Jean-Luc Mélenchon patron de LFI qui les « driverait », alors que par ses prises de positions il est plus repoussoir qu’attrayant.

Quand on observe l’attitude de certains de leurs différents responsables politiques chez Europe Ecologie Les Verts (EELV), telle leur secrétaire nationale orchestrant devant des caméras de télévision une manifestation de jeunes contre « le péril fachiste » et se déclarant enchantée des discussions avec ses camarades des autres partis de gauche… Alors que ce parti se couvre de voile de l’écologie, et qu’il se plaît à ignorer les fondamentaux de l’écologie, ne retenant seulement que l’aspect environnemental, on ne peut que déplorer qu’il est à l’écologie ce que le vitriol serait aux soins du visage. Et que dire des prises de positions scandaleuses de La France Insoumise (LFI) sur Israël et l’attitude de ses député(e)s à l’Assemblée Nationale, cette formation politique étant dominante au sein de ce « front populaire » (très loin de celui de 1936), ne peut que vous encourager à fuir ces partis les 30 Juin et 7 Juillet.

Que dire de LR , Entre celles et ceux qui au sein de ce parti s’efforçant de maintenir le cap des valeurs du Gaullisme, celles et ceux d’accord à une entente avec les partis présidentiels quand d’autres parmi les député(e)s désireux(ses) de conserver leur siège au palais Bourbon sont disposer à faire les « yeux doux » au RN et à son président, ce qui d’ailleurs est fait par le premier responsable de LR , Eric Ciotti, à l’évidence sans accord politique et sans informer préalablement ses ami(e)s de la direction du parti...Il y a une certitude, ce parti, là affaibli par la décision de Ciotti, où il présentera des candidat(e)s, hormis pour quelques un(e) bien implantée dans la vie politique nationale et locale, il ne fera guère ombrage au RN ou à d’autres.

Reste la situation des partis présidentiels, Renaissance, Horizon, Modem, plus éventuellement UDF qui risque fort de ne point être au beau fixe ? Ces parti seront probablement présent partout, la grande majorité des député(e)s sortant(e)s seront candidat(e)s dans leurs circonscriptions. Pour ces partis, bien que l’on note un rejet d’Emmanuel Macron, ils ne connaissent pas les tribulations de ceux de Gauche ou de LR et s’ils ont la sagesse de s’engager à suspendre les mesures gouvernementales auxquelles la populations s’oppose vu la situation économique inflationniste qui va perdurer, et surtout qu’ils évitent de trop s’afficher en « groupies » d’Emmanuel Macron ( la situation électorale de 2024 n’est plus celle de 2017 et encore moins celle de 2022 ), mais s’ils ont fait correctement leur travail de terrain auprès de la populationen plus de celui du législatif, sachant qu’il s’agit d’un scrutin uninominal à deux tours, ils ou elle peuvent avoir des chances d’être réélu(e)s sans trop de difficultés…

Bien que situation fort improbable, le pire des cas pour notre démocratie, serait qu’aucun parti ne puisse dégager un groupe suffisamment important pour pouvoir gouverner, y compris à géométrie variable par associations circonstanciées. Et il faudrait faire avec pendant un an (Article 12 de la Constitution).

Pour conclure :

Alors qu’il n’y était pas obligé dans l’immédiat, en prenant la décision de dissoudre l’assemblée nationale au soir du 9 Juin quelques instants après l’annonce de la victoire du RN (31,4%) et le revers subi par sa majorité (14,5%) aux élections européennes, Emmanuel Macron a pris un sérieux risque d’élimination de son groupe présidentiel de sa mission gouvernementale et le risque de confier la direction du gouvernement à l’aile politique nationaliste, populiste. Nul doute que la vague de fond des élections Européennes en faveur du RN et son président ne vas va pas beaucoup refluer avec le mode de scrutin, d’autant que des erreurs stratégiques par les autres partis politiques ne sont pas à exclure. Un exemple avec le président de LR qui, pour conserver son siège de député, est en train de faire imploser son parti en annonçant son alliance avec le RN. Il ne reste plus qu’au autres de conclure un accord avec Emmanuel Macron et le Gaullisme sera définitivement enterré.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Titarmo 12 juin 16:36

    A partir de "prises de positions scandaleuses de La France Insoumise (LFI) sur Israël

    " j’ai arrêté de lire... Même ici on n’échappe pas aux collabos du génocide !


    • Iris Iris 12 juin 17:38

      @Titarmo
      Merci, du coup je vais même pas essayer de lire  smiley 


    • berry 12 juin 18:49

      @Titarmo
      L’auteur à sans doute un attachement particulier à israël.
       
      Signification du prénom Daniel : Daniel est un prénom qui vient de l’hébreu. Il est composé de deux mots : « dân » et « El » signifiant respectivement « juge » et « Dieu ». Il peut se traduire par « jugé par Dieu ». Histoire : Le prénom de Daniel est d’origine hébraïque et peut se traduire par « jugé par Dieu ».


    • yakafokon 13 juin 10:01

      @berry
      Nul besoin d’être un fanatique des squatters ashkénazes qui ont été débarqués en 1947 de l’Exodus pour voler la Palestine aux sémites arabes qui en étaient les légitimes propriétaires ( ainsi que quelques juifs séfarades qui s’entendaient très bien avec les musulmans, avant l’invasion ), pour comprendre ce qu’est devenu Israêl.
      Ce n’est qu’une vulgaire dictature, comme il en existe tant de par le monde.
      Et le retour en « Terre promise » ne peut être possible que si le Messie y est arrivé avant d’après la Torah, et aux dernières nouvelles on l’attend toujours.
      Benyamin Netanyahou ne peut prétendre être juif, puisque ses parents étaient de Lituanie, du temps de l’U.R.S.S.
      On ne peut être juif que par la mère, obligatoirement palestinienne séfarade.
      Netanyahou s’appelle en réalité comme son père : Mlleïkowsky, et sa mère était lituanienne, donc Netanhyaou.un vrai juif ? Mon cul Ï
      Le rêve de ce caîd, et de son gang d’ultra-orthodoxes russes : éliminer physiquement tous les sémites musulmans de Palestine ou les obliger à fuir leur pays, de façon à créer une sorte de califat réservé aux squatters juifs d’Europe.
      Mais mes chéris ça existe déjè, et depuis longtemps
      C’est le Birobidjan, un oblast situé en Sibérie Orientale sur le fleuve Amour, à 9.254 km de Moscou ( on n’est jamais trop prudent, a estimé Staline ).
      Sa capitale c’est Birobidjan, et elle plutôt prospère, avec même deux synagogues.
      Et il y a de la place pour le retour en « Terre Promise ».
      Bien sûr, la température......


    • @TOUS Tres important
      Source le journal LE MONDE
      ICI < Lien
      Je cite :
      Lundi 10 juin, au lendemain de l’annonce surprise de la dissolution de l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron se rend à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), ville martyre, dans le cadre des célébrations du 80e anniversaire de la Libération.
       
      Il croise un grand patron, familier de l’Elysée, qui lui glisse un mot d’encouragement :
      « Ça va, pas trop dures, ces journées ? »
       
      Le chef de l’Etat sourit  :
       
      « Mais pas du tout ! Je prépare ça depuis des semaines, et je suis ravi. Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes.
      Maintenant on va voir comment ils s’en sortent… »

      ----—
      Tatiana à raison , il est FOU A LIER !
      A faire circuler sans retenue !


    • @Tous Suite
      Le Tatiana ou il dis qu’il est Fou a lier (super interessante)
      Et ou l’on vois que LFI aussi est fou a lier (avec la youtubeuse au 3/4 de la video)
      Ou la LFI veut aussi degoupiller sa grenade racialste et commmunautariste
       
      https://youtu.be/jnrn5BDRcP8
       

      Apres vous ne pourrez pas invoquer tous que vous ne saviez pas ....


    • nanobis nanobis 12 juin 16:42

      Dans tous ces commentaires, on ne parle pas de la guerre en Ukraine.

      Il me semble que c’est un point crucial. Cette guerre nous bouffe notre argent et risque de nous détruire.


      • Jules Seyes Jules Seyes 13 juin 11:03

        @nanobis
        Oui et non.
        La guerre en Ukraine a été rendue possible par les disfonctionnement de notre systéme politique.
        La crise politique s’enflamme.
        Soit la majorité présidentielle ou un clone apparenté la gagne (NB : Le Rn par ses abandons successiffs entre dans la catégorie clone)
        Soit le systéme se brise et la guerre en Ukraine sera emportée dans le désastre !


      • Soucougnan Soucougnan 12 juin 18:30

        J’entrevois deux possibilités :

         

        Il se peut que Macron cherche à affaiblir le RN en lui offrant le pouvoir en période de cohabitation car il sait qu’en de telles situations les politiciens n’ont d’autre choix que de gouverner au centre. Et un gouvernement RN qui mènerait une politique centriste pendant 3 ans serait forcément décevant pour ses électeurs. Quant à mener une politique marquée à droite, cela se retournerait encore plus vite contre le gouvernement de Bardella. Dans tous les cas, le RN est perdant.

         

        Mais il se peut aussi que le calcul de M. Macron soit tout autre. Cet homme est intelligent et bon stratège et maintenant que la droite comme la gauche républicaines se sont réunies avec les extrêmes, M. Macron se retrouve presque dans la même configuration politique qui lui a permis de gagner en 2022 sans faire campagne ni présenter de programme. Les Français devront en effet choisir entre Bardella, Mélenchon ou Attal comme premier ministre. La gauche ne supporterait pas Bardella et la droite ne supporterait pas Mélenchon, résultat, la seule solution acceptable par la majorité des électeurs serait de garder Attal dont personne ne veut vraiment, mais qui s’avère être un moindre mal.

         

        Donc attendons de voir comment vont évoluer les sondages dans les semaines qui viennent. Si ça se trouve, dans un mois, Gabriel Attal sera toujours premier ministre...


        • sylvain sylvain 12 juin 20:46

          @Soucougnan
          ou une troisieme : le patron du medef a declare il y a un plus d’un an deja « nous allons prendre le risque du RN ». macron fait peut etre ce qu’il a toujours fait, suivre les voeux du patronat tout simplement.


        • amiaplacidus amiaplacidus 12 juin 21:14

          @Soucougnan :

          ...Mais il se peut aussi que le calcul de M. Macron soit tout autre. Cet homme est intelligent...


          Permettez-moi d’avoir un avis différent. Certes, il a appris beaucoup de chose, il a des diplômes rutilants, mais pour ce qui est de l’intelligence...

        • JPCiron JPCiron 12 juin 21:31

          @sylvain
          Je me souviens, récemment, avoir lu un commentaire sur AgoraVox qui faisait remarquer la fréquence étrangement élevée des fois où le RN est propulsé à la ’’une’’ des Médias Grand Public. La statistique couvrait les 4 ou 5 derniers mois.

          On pouvait se demander pourquoi cette ’’pub’’ gratuite échouait sur le RN, alors que ces Médias avaient porté Macron au pouvoir....

          Et un autre commentaire, voici un mois ou deux, sur un autre fil, se demandait si Macron (qui a rendu tant de services à ses suzerains grands et petits) ne pourrait pas repartir pour 5 ans, après avoir —espèrent-ils laissé le RN démontrer son incompétence.... pour alors démissionner de la Présidence avant la fin de son second (et en principe dernier) mandat.... pour se représenter aussi sec.

          Peut-être est-ce tiré par les cheveux ? En tout cas, si c’était techniquement-légalement possible, il y aurait alors cohérence entre la ’’pub’’ contre-nature des soutiens habituels de Macron... Sinon, je ne comprend pas pourquoi ils l’auraient fait.


        • amiaplacidus amiaplacidus 13 juin 07:54

          @JPCiron :

          Sinon, je ne comprend pas pourquoi ils l’auraient fait.


          Simplement parce que l’extrême-droite est le recours de la bourgeoisie lorsque la droite « civilisée » s’est complétement démonétisée.

        • Eric F Eric F 13 juin 09:21

          @sylvain
          C’est l’ancien patron du MEDEF qui avait évoqué l’éventualité de prendre le risque du RN, ce n’est pas le cas de celui qui est maintenant en fonction. Cela peut dépendre d’une fibre plus nationale ou plus mondialiste.
          Législatives anticipées : le Medef dénonce les propositions de « certains », pointant les projets du RN et de LFI



        • Eric F Eric F 13 juin 09:26

          @Soucougnan
          Un gouvernement macroniste ultra minoritaire même avec le renfort de quelques dissidents (le total serait de 150 députés max) serait aussitôt sanctionné par une censure conjointe du bloc de gauche et du bloc national.

          Reste l’hypothèse d’un gouvernement apolitique ’’de techniciens’’ chargé de traiter les affaires courantes ...avant la prochaine dissolution.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 juin 10:41

          @sylvain
          Bonjour,
          Pour ce qui est de Macron je reste à ce que j’ai développé dans le livre que je lui est consacré. Il ne décide rien. Il ne dirige rien. Il fait ce que Bernard Arnault lui demande de faire. Il faut donc se demander pourquoi Bernard Arnault a décidé la dissolution de l’Assemblée Nationale.
          Arnault a besoin d’éviter toute crise sociale ou politique en France. Il protège ses milliards. Le résultat du référendum fragilise l’Etat français puisqu’il met en évidence que l’Assemblée Nationale n’est plus à l’image des suffrages exprimés. Pour lui, quel que soit le résultat des législatives, il est préférable de retourner aux urnes. Si le RN prenait la place de Macron, ce ne serait pas une catastrophe pour Arnault.


        • Mozart Mozart 13 juin 11:18

          @Jean Dugenêt
          Cher Jean.
          Vous savez que vous me décevez quelque peu avec vos arguties dépassées. Que ne citez-vous les Rothschild, Rockefeller... et autres mythes dans votre réponse. Vous dites n’importe quoi. On se croirait revenir dans les années 1920 avec de telles inepties. Les puissances de l’argent, grand mythe des gauchos dépassés. Croyez-vous qu’un Arnault (grâce lui soit rendu pour donner du travail à des milliers de gens et à son envie d’entreprendre), s’occupe de la manière de gouverner notre pays ? Il a déjà fort à faire avec ses affaires. Je pense, vraiment, que si notre pays avait été dirigé par une telle personne, nous n’aurions pas la dette abyssale que nous devons nous traîner aujourd’hui. Et justement, notre pays manque d’Arnault, de Bolloré et autres entrepreneurs. On a trop de médiocres, de fonctionnaires, de traine-savates qu’il faut amener à l’abreuvoir tous les jours. Jamais, je dis bien jamais au cours de l’Histoire, un pays communiste n’a réussi même en tuant des millions de gens.


        • Soucougnan Soucougnan 13 juin 13:14

          @Eric F

          Un gouvernement macroniste ultra minoritaire

           
           
          Vous parlez d’un gouvernement minoritaire, alors que la stratégie de Macron est en mesure de lui donner une large majorité. Ne le voyez-vous pas ?!!! Tout le camp présidentiel a déjà commencé à simplifier le débat en demandant aux Français de choisir entre Attal, Bardella ou Mélenchon. Nous avons vu ce que cela a donné aux présidentielles. Macron a été élu sans programme ni campagne. Dans les semaines qui viennent le groupe “Ensemble” va chercher à attirer à lui tous les électeurs du PS qui refuseront de mettre Mélenchon au poste de premier ministre. Ils auront en plus le renfort des électeurs LR qui s’opposent à l’alliance avec le RN. De quoi faire remonter la liste Ensemble en deuxième position. Et là, les jeux seront faits parce que les candidats RN vont probablement arriver en tête dans la plupart des circonscriptions et seront donc opposés là encore dans la plupart des cas à des candidats du groupe “Ensemble” qui recevront le vote de barrage de la gauche. Les duels Bardella/Attal tourneront toujours à l’avantage d’Attal de même que les duels Mélenchon/Attal. Les duels Bardella/Mélenchon seront peu nombreux si “Ensemblex si hisse comme prévu en deuxième position dans les sondages. 

          Alors regardez bien les sondages et si le camp présidentiel remonte dans les prochaines semaines en deuxième position, le RN a perdu et Macron obtient une large majorité. Cette stratégie a prouvé son efficacité. 


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 juin 23:23

          @Mozart
          "Croyez-vous qu’un Arnault (grâce lui soit rendu pour donner du travail à des milliers de gens et à son envie d’entreprendre), s’occupe de la manière de gouverner notre pays ? « 

          Bien évidemment qu’Arnault s’occupe de la manière de gouverner le pays. Plus que cela, c’est lui le principal dirigeant du pays. Je ne peux faire mieux pour vous en convaincre que de vous inviter à lire mon livre : »Macron démission Révolution« . (Je suis désolé mais il faut pour cela l’acheter)

          La plus grosse arnaque du siècle en France a été l’élection de Macron en 2017 puis son renouvellement. Une petite bande de truands (5 milliardaires) qui connaissaient tous personnellement Macron ont décidé d’en faire le Président de la République afin de multiplier plusieurs fois leur fortune. J’explique comment ils ont réussi cet exploit. C’était quelque chose d’inimaginable et que nous avons pourtant tous vécu. Ce gamin qui n’avait jamais été élu nulle part (pas même conseiller municipal) a été propulsé par des méthodes de marketing commercial...

          Les autres milliardaires ont suivi.

          Le statut d’Arnault en France est comparable au statut de Poutine en Russie. Poutine est en effet le plus riche des milliardaires russes (on dit »oligarque" dans ce cas) et il impose ses règles aux autres milliardaires.

          Les deux petites différences avec Arnault c’est que ce n’est pas lui le président de la République en France. Il a mis à sa place son petit larbin : Macron. Autre différence Arnault n’impose pas sa loi aux autres milliardaires (en les accidentant ou en les suicidant de temps en temps). Ils s’arrangent entre-eux.

          Je vous invite par ailleurs à lire mon article sur l’UPR (C’est gratuit !). Il sera censuré sur AgoraVox.



        • Fanny 15 juin 20:26

          @Mozart
          un pays communiste n’a réussi même en tuant des millions de gens.

          Votre n’ est de trop.

          La Chine


        • Montdragon Montdragon 12 juin 18:51

          Je ne crois pas que Macron a dissout l’assemblée par « réflexe narcissique » comme le disent certains. Macron est l’homme le mieux informé de France et il sait quelque chose que les autres ne savent pas, y compris ses ministres.

          Pourquoi céder la majorité et la gestion des affaires courantes maintenant ? La guerre en Ukraine est la clef de l’explication.

          Le président serbe Vucic a accordé un entretien à un média allemand avant-hier dans lequel il a fait part de son évaluation de la situation en Ukraine. Durant tout l’entretien, Vucic est apparu déprimé et résigné, évoquant la perspective de « millions de morts ».

          Selon Vucic, nous sommes à « 3 ou 4 mois » d’une grande confrontation entre l’OTAN et la Russie en Ukraine, « il y a le danger que cela arrive bien avant » a-t-il ajouté avant de dire que Xi Jinping, qu’il a reçu à Belgrade récemment, partage son opinion.

          Vucic n’a aucun intérêt à faire ce genre de déclarations, la Serbie n’est pas directement impliquée dans la guerre. D’ailleurs, il a déclaré dans le même entretien que la Serbie serait neutre, mais que d’autres états auraient des choix très difficiles à faire.

          Pour en revenir à Macron, il allait de toute façon faire face à une crise politique majeure en automne avec le budget de l’année 2025.

          La dette française est dans un tel état que cela implique des hausses massives d’impôts et une inflation hors de contrôle, ce qu’il n’aurait pas pu imposer à l’Assemblée sans troubles majeurs.

          Abandonner le chaos de la politique intérieure au RN est un moyen d’éviter l’obstacle et de laisser Marine Le Pen se noyer dans le désastre financier qui couve. Si elle n’est pas à Matignon, elle sera à l’Assemblée et votera donc des mesures impopulaires.

          La finance internationale va très certainement aider Macron en faisant monter fortement les taux d’intérêts de la dette française, donc les montants à rembourser annuellement.

          La France s’acheminerait vers le défaut partiel d’ici 2025 et Macron s’en lavera les mains.

          Les premiers signaux arrivent.

          En s’engageant en Ukraine, Macron pourrait se concentrer sur la guerre et la diplomatie en tant que chef des armées.

          Ensuite, c’est l’inconnu. Au milieu d’une guerre générale, les paramètres changeraient totalement. L’état d’esprit des masses évoluerait rapidement et la tambouille politicienne interne n’aurait plus grande importance.

          Dans le chaos, Macron pourrait tenter un putsch constitutionnel, d’une manière ou d’une autre, avec l’aide implicite de l’armée et de la banque juive, pour se reconduire.


          • Soucougnan Soucougnan 12 juin 19:06

            @Montdragon

            la Serbie n’est pas directement impliquée dans la guerre.

             
             
            Mais elle est très proche de Poutine dont elle épouse les causes. Les allégations du président serbe sont donc éminemment sujettes à caution.

          • Eric F Eric F 13 juin 09:31

            @Montdragon
            L’armée ne ferait pas de putsch contre le bloc national. Finalement le scénario que vous décrivez s’appliquerait plutôt en cas de gouvernement de gauche, Macron pourrait demander à ses députés de ne pas voter contre eux la censure pour qu’ils s’enfoncent, et lors d’une crise sévère s’attribuer les pouvoirs spéciaux selon l’article 16 !

            Par contre pour la guerre en Ukraine, Macron n’obtiendrait pas les crédits par l’assemblée, il ne peut pas faire ça dans son coin.


          • charclot charclot 12 juin 23:54
            Avec la dissolution, Emmanuel Macron joue sa majorité à « la roulette Russe » ?

            Pas sa majorité le peuple en entier... L’art de la prostitution comme mode de gouvernance...


            • Les minorités agissantes qui se font passer pour des minorités opprimées


              • Com une outre 13 juin 08:46

                il n’y a en France dans les partis principaux, que le RN et LFI qui n’ont pas participé aux gouvernements et collaboré avec Macron. Tous les autres partis sont coresponsables de la situation de la France. Ceci expliquant cela, pas la peine de chercher plus loin à la vue des supers résultats obtenus, une France en chute libre. La droite ne peut se passer du RN et la gauche de LFI, puisque les français ne veulent plus du macronisme ni de la « sociale démocratie, comme chez nos »amis« allemands.. Et ce qui est clair, c’est que la soupe de légumes multi-partis à la Macron ne fonctionne pas. Comme les français sont plus à droite qu’à gauche, surtout une gauche LFIste, le résultat coule de source. Le »néo front populaire« sera un échec, et heureusement en terme politique. C’est des »has-been" hypocrites et des larbins européistes qui proposent un futur dont au fond, personne ne veut ou presque. Pourtant de tout cela, il ne ressortira pas un changement de dogme, des paradigmes, et les français risquent d’être très déçus dans tous les cas, RN ou pas.


                • https://x.com/Frontieresmedia/status/1800665434162913785

                   Sur ma mère (…) vous faites sauter la mairie, vous faites sauter les institutions » : le député LFI Sébastien Delogu conseille à des jeunes de cité de lancer une insurrection.


                  • Objectif Macron 2027 le troisième mandat !!!

                    Bandella, Battala , sont les jalons du 3 sième mandat .

                    Objectif la réforme constitutionnelle pour un mandat de 6 ans renouvelable,à souhait .

                    Le couple satanique , des deux homos sexuels de l’élysée sélectionne leur premier ministre et + par le facteur de la boîte à chocolat et l’atelier théâtre .

                    On en reparlera ????


                    • zygzornifle zygzornifle 13 juin 09:27

                      Macron est un gosse de riche qui préfère casser ses jouets que de les prêter .....


                      • zygzornifle zygzornifle 13 juin 09:28

                        J’espère que RN et la gauche passeront devant ce détestable personnage prétentieux et arrogant .....


                        • zygzornifle zygzornifle 13 juin 09:45

                          En 31 Macron devient préfet du prétoire après avoir lu devant le Sénat une lettre de Tibère se concluant par la disgrâce de son prédécesseur Séjan, qu’il fait arrêter par les cohortes des vigiles commandées par le préfet Graecinus Laco, puis exécuter. Il prend ensuite une part active à l’élimination de sénateurs et de chevaliers.

                          Caligula fit porter par Macron le testament de Tibère au Sénat, et fit casser la disposition qui léguait l’empire à son jeune petit-fils Gemellus Tibère. Une fois parvenu au pouvoir grâce à l’appui de Macron, Caligula va prendre ses distances jusqu’à se moquer ouvertement de lui. L’appui de Macron ne fut pas récompensé : Macron et son épouse Ennia furent forcés de se suicider sur ordre de Caligula peu après son arrivée au pouvoir.


                          • Machiavel : celui qui contrôle la Peur des gens devient le maître de leurs âmes


                            • zygzornifle zygzornifle 14 juin 10:40

                              @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                              DE J-J ROUSSEAU : 

                              QUAND UN PEUPLE NE DEFEND PLUS SES LIBERTES ET SES DROITS IL DEVIENT MUR POUR L’ESCLAVAGE !!!


                            • –L’Arabie saoudite annonce la fin du pétrodollar et met à mort le dollar

                              Instrument majeur de la stratégie d’asservissement de l’Empire, l’accord conclu il y a 50 ans entre Washington et Riyad a expiré (https://www.msn.com/en-us/money/markets/us-saudi-petrodollar-pact-ends-after-50-years/ar-BB1o29sn) le 9 juin 2024.

                              Et comme le laissait présager le glissement stratégique (https://t.me/kompromatmedia/4018) opéré par Mohammed ben Salmane depuis quelques mois, il ne sera pas renouvelé (https://t.me/RTnews_unc3/31705).

                              Formalisé après la crise pétrolière de 1973 - et après la fin de l’étalon-or - cet accord stipulait que l’Arabie saoudite fixe le prix de ses exportations pétrolières exclusivement en dollars américains et investisse ses recettes pétrolières excédentaires dans des bons du Trésor américain.

                              Ce qui a eu pour effet d’imposer le dollar comme monnaie de référence au reste du monde et permis à Washington de mener ses guerres d’agressions aux quatre coins de la planète tout en vivant au dessus de ses moyens.

                              En retour, les Etats-Unis se devaient de fournir un soutien militaire et une protection au royaume.

                              Ce dont Riyad peut se passer depuis son rapprochement avec la Russie et avec la Chine (https://thediplomat.com/2024/06/will-china-replace-the-us-as-saudi-arabias-main-ally/) et son intégration aux BRICS.

                              Le moment de bascule n’est plus proche, il est désormais là.


                              • ETTORE ETTORE 14 juin 10:12

                                Ce n’est pas SA majorité qu’il joue à la roulette russe..
                                C’est SON pays !
                                Et on peut le soupçonner d’avoir rempli le barillet à donf , histoire de ne laisser aucune chance, .......à la chance !


                                • zygzornifle zygzornifle 14 juin 10:41

                                  @ETTORE

                                   Pour Macron la fRance est un abattoir et nous sommes le bétail ...


                                • ETTORE ETTORE 14 juin 11:34

                                  @zygzornifle
                                  Et nous finissons, par sa main, et son rituel, en Hallal bon marché !


                                • Toute la gauche chiasse hurle au scandale , putain d’escroc ...

                                  Ils vous l’ont dit et redit de De Gaule jusqu’à Chirac ...

                                  L’ELECTION AU SUFFRAGE UNIVERSEL est une rencontre avec le peuple .

                                  Les trois crétinos se sont abstenus d’en parler .( SARKOZY, HOLLAND, MACRON)https://www.youtube.com/watch?v=g4xPXf4Zt1w

                                  Macron a poussé l’escroquerie jusqu’à détourner, étouffer la PHRASE ; Je suis le Président de tous les Français ..

                                  Les trois crétinos , ( SARKOZY, HOLLAND, MACRON), Ne sont que des pantins du N O W et du W E F. ILS CRACHENT SUR LE PEUPLE français...





                                  • ETTORE ETTORE 14 juin 20:05

                                    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                    Imaginez un peu...
                                    Hier soir, s’est repointé la gueule enfarinée, aux actualités le Hollandouile scootérisé, la tronche en fleur, la mine presque réjouie de faire partie de ce rassemblement de la Gauche, dont il dit avoir oeuvré pour la pérennité idéologique ;
                                    Avec le pouvoir à charge, vous obtenez deux choses....
                                    Soit vous êtes bien con du début, à la fin, et puis on en rigole jusqu’à l’apothéose finale, en allant crescendo...
                                    Sois vous êtes un demeuré initial, perpétuel, et dans ce cas, le pourcentage qui vous colle aux basques, représente le nombre d’heures qu’il vous reste, pour monter dans l’hélico de sauvetage des fesses.


                                  • cassandre4 cassandre4 14 juin 21:38

                                    A la <<roulette Russe>> d’ordinaire on ne laisse qu’une seule balle dans le barillet ! mais lui ; il n’en enlève qu’une !..


                                    • D’où vient le front populaire ???

                                      Citons un extrait du compte-rendu du congrès juif de Bâle en 1857.

                                      "Tant que nous n’aurons pas atteint le pouvoir total nous tâcherons de multiplier les loges F*M dans toutes les parties du monde .

                                      Nous centraliserons toutes ces loges sous une direction unique connue de nous seul…...« 

                                      Le grand maître de la loge  B’naï B’rith donne les instructions suivantes ;

                                       »Nous devons entretenir l’esprit de révolte parmi les ouvriers, ce sont eux que nous enverrons sur les barricades, en veillant à ce que leurs revendications ne soient jamais satisfaites , car nous avons besoin de leur mécontentement pour affaiblir la société chrétienne et hâter l’anarchie " 

                                      Le Front Populaire est né .

                                      Aujourd’hui Mélenchon est en roue libre , Ruffin jaillit comme le zébulon du manège enchanté de la gauche juive-Macroniste , manipulatrice , menteuse ...

                                      Car il ne faut pas oublier que cette gauche et les LR ont voté pendant la période covid toutes les lois restrictives proposées par Macron dont la vaxxination pour les enfants ....

                                      Comme salopard y a pas mieux !

                                      Surtout que la soeur à Ruffin a très bien connu jean Brigelle-Tron-noeux donc elle connaît l’histoire , elle a dit ;- qu’elle ne témoignerait jamais .... ??????

                                      Les petits arrangements du sieur Ruffin avec Macron ...

                                      https://www.youtube.com/watch?v=qHNtr5FODbM
                                      L’accord secret entre Ruffin et Macron pendant la présidentielle


                                      • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                        Mais ceux qui oublient un peu trop vite que se sont les magouilles de la guerre de 14-18 et la chute des romanovs orchestrée par les Bolcheviks.. !

                                        « Le 14 février 1916, ils se réunissent à New-York , en assemblée des représentants, des partis révolutionnaires Russes , 12 millions de dollars furent mis à la disposition du JF— Kirbys, dit Kerensky .

                                        Ainsi l’anarchie provoquée par les jf-bolcho allait grandissante .
                                        Le 11 mars 1917 le Tsar voulu dissoudre la Douma qui refusa de se séparer .
                                        Le 17 mars le Tsar devait abdiquer » .
                                        Avant de voter informez-vous ?


                                      • WIMG 15 juin 08:31

                                        fuyez la « roulette russe »

                                        pour choisir un casino suisse

                                        et découvrez sur AgoraVox les « Conseils essentiels pour choisir un casino suisse »

                                        https://www.agoravox.fr/communiques/article/conseils-essentiels-pour-choisir-255206

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité