• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bayrou, éléments de son programme économique 2/2 : plan de relance

Bayrou, éléments de son programme économique 2/2 : plan de relance

Vous aurez peut-être remarqué que mercredi dernier Bayrou a présenté son projet en 20 points, chiffrés. Mais peut-être pas. Alors que lorsque François Hollande a présenté ses 60 propositions les télévisions et les radios en ont été pleines pendant trois jours, les journaux avec 20 articles en une, des débats, des spécialistes de tous bords des questions aux autres candidats concernant ce projet, alors que Sarkozy a monopolisé 9 chaînes, et, tout pareil, trois jours pleins de carnaval et de tintamarre, nous n'avons pas eu le droit à connaître ce que proposait Bayrou. Un peu de saupoudrage ici ou là, mais 24 heures après plus rien. Le CSA ne semble pas très pressé d'agir, s'il agit un jour, comme pour les Primaires socialistes où il a tapé sur les doigts quand tout était fini et qu'il était trop tard pour rectifier le tir et que lorsqu'il l'a été un peu cela fut pour donner la parole au gouvernement et à Sarkozy, tous les autres passant à la trappe et non au Carmel.

Vous vous souvenez sans doute de ce slogan : en France nous n'avons pas de pétrole, mais nous avons des idées. Aujourd'hui nous pouvons dire : en France nous n'avons plus d'argent, mais nous devons avoir des idées.

Je vais vous parler de quatre pistes parmi d'autres du programme de Bayrou qui n'ont pas le même impact ni la même facilité de mise en œuvre.

1- des banques spécialisées dans l'investissement des fonds propres avec deux caractéristiques : soit décentralisées, pour être auprès des entreprises pour les unes, soit sectorisées pour être spécialisées dans un domaine pour les autres ;

2- étendre le crédit impôt-recherche à l'innovation tout comme défiscalisée les pertes des Business Angels qui aident les créateurs d'entreprise ;

3- pour toute entreprise de moins de 50 salariés, la possibilité de recruter soit un jeune au premier emploi soit un chômeur si l'entreprise ne vient pas de licencier (pour éviter l'effet d'aubaine) sans charges sociales pendant deux ans. Cela concerne 2,5 millions d'entreprises et son coût serait de 2 milliards d'euros par an, ce qui n'est pas une somme ridicule, financés par la refiscalisation des heures supplémentaires ;

4- le plus gros morceau et sans doute le plus intéressant avec sans aucun doute un pari. Quelques chiffres d'abord. Le déficit du commerce extérieur est entre 60 et 80 milliards d'euros par an. En termes clairs cela veut dire que la France perd chaque année cette somme faramineuse qui va alimenter les pays qui nous entourent et fait tourner leurs entreprises. Il s'agit bien d'un différentiel, donc d'une perte nette de trésorerie de notre pays. Cet appauvrissement a des conséquences dévastatrices concernant le chômage entre autres et plus tard financières lourdes. Il suffirait que nous, Français, dans nos achats, nous changions nos habitudes pour seulement 20 % des produits provenants de l'étranger et que nous les reportions sur des produits fabriqués en France pour que cette hémorragie cesse. On peut dire que c'est comme si notre pays était une citerne qui se remplit et se vide, mais se vide plus vite qu'elle ne se remplit et comme si nous avions cinq gros tuyaux qui coulent vers l'extérieur et qu'avec un peu d'effort (nous pourrions demander à Hercule) nous détournions un des tuyaux pour qu'il ne vide plus la citerne mais alimente notre bassin à nous. Cette idée est assez simple et si nous y réfléchissons un petit peu, nous pouvons nous dire que l'effort, même financier, à faire est sans commune mesure plus faible que le bien fait à en retirer. Où se situeraient les efforts ? En fait de trois côtés. Effort du côté des entreprises pour innover, augmenter la qualité des produits, leur durabilité etc. Effort du côté des pouvoirs publics afin de mettre à la connaissance des consommateurs qui fait quoi, aider à l'amélioration de l'image de marque de nos produits, aider à l'innovation, aider au climat social apaisé, motiver les Français à consommer des produits fabriqués en France. Le 3é effort est au pouvoir des consommateurs. 

Tout d'abord, avec un label bien compréhensible si deux produits de qualité équivalente, mais dont l'un a un pourcentage de fabrication française de 60 et l'autre de 40, sont côte à côte dans un rayon, il y aura pour une partie de Français une tendance à acheter celui à 60. Il faut bien comprendre que personne ne dit que tous les Français feront ce geste, mais certainement un certain nombre, et nous pouvons prendre le pari que si cette manière de faire débute avec un début de succès, il peut y avoir un véritable effet d'entraînement. Cet effet d'entraînement poussera sans aucun doute des entreprises, pour soit ne pas perdre de marché, soit pour en acquérir, à trouver des solutions pour augmenter la part fabriquée en France. Et je suis convaincu que cela créera une autre spirale, un autre cercle vertueux. La facilité d'acheter pas cher et de ne pas se creuser la tête à savoir si on ne pourrait pas remplacer trois pièces peu chères fabriquées en Chine par une seule, plus chère unitairement mais qui peut remplacer les trois même avec un léger surcoût, à la réflexion cédera le pas. Il y aura une autre voie : modifier légèrement le produit afin de pouvoir en faire une plus grande part en France. Il y aura - et malgré les sceptiques cela a déjà commencé - une autre pression. Des entreprises qui font du 100 % français ont, elles, bien saisi le sens de ce message. Et nous voyons fleurir des déclarations qui vont dans ce sens. 

Ceci c'est quand nous sommes à prix égal. Des études prouvent que cela peut aller jusqu'à 5 % de différence de prix pour que la préférence pour un produit fabriqué en France agisse, même plus cher. Je vais émettre une hypothèse qui va en faire hurler de rire beaucoup, mais plaçons nous dans l'état d'esprit où cette idée de prendre en main notre destin, d'agir nous-mêmes sur la création d'emplois et si le pouvoir, ou même les entreprises elles-mêmes dont je vais parler, en lançait l'idée, l'impact en serait extraordinaire et ce pour pas un kopeck des fonds de l'Etat. Il serait ainsi que nous pourrions relancer l'économie sans que cela ne coûte rien mais en cela que cela apporterait en réalité 20 milliards d'euros de relance. Il faudrait être sur Mars pour ne pas avoir entendu parler de l'offre de free mobile. Et sur Pluton pour ne pas avoir entendu la riposte des autres opérateurs tant par les filiales low cost que les MVO. Je ne sais pas quel est votre cas, mais free mobile me fait gagner près de 30 euros par mois pour un service 10 fois supérieur. Autour de moi, c'est l'avalanche. Des sondages indiquent que 25 % des Français pourraient rejoindre free mobile. Mais nous n'avons même pas besoin de ça. Il semblerait que free mobile serait déjà à un million d'abonnés. Nous pouvons raisonnablement tabler qu'avec tous les nouveaux abonnements des tous les opérateurs dont les historiques ont coupé par plus de deux leurs abonnements, qu'il y aura sous peu, soit chez eux soit chez free mobile au total au minimum 5 millions d'abonnés qui auront fait, disons, 20 euros en moyenne par mois d'économie. 20 € par mois cela fait 240 € par abonné soit pour 5 millions 1 milliard 200 millions d'euros. C'est une somme colossale. C'est là où nous Français nous devons avoir des idées quand nous n'avons ni pétrole, ni argent dans les caisses de l'Etat. Imaginons - et ayons confiance - que ce surplus de pouvoir d'achat ne servent pas à acheter que des produits étrangers, mais plutôt que cette somme serve à compléter les 5 % de plus que nous devrions payer pour un produit de fabrication française. De ce fait il n'y aurait strictement aucun effort financier à faire et on a là un formidable effet de levier. 5 % cela veut tout simplement dire qu'avec un surcroît de trésorerie d'1,2 milliards cela fait 24 milliards d'achat de produits qui ne partent plus à l'étranger mais restent sur notre territoire soit plus de 33 % du déficit du commerce extérieur. Evidemment ceci est une utopie qui paraît saugrenue, cependant si cette idée toute simple, qui permettrait sans coûter un euro ni à l'Etat, ni en supplément aux Français car ceux-ci le tireraient des économies faites avec leur mobile, nous créerions un choc salutaire avec en prime une relance gratuite et sinon massive, du moins importante. Juste une idée. Toute simple. Toute bête et qui peut fonctionner. Et il suffirait que seulement 10 % de cette somme suive ce chemin pour que cela fasse quand-même 2,4 milliards de relance en France. J'imagine bien que ce regain de pouvoir d'achat pourrait, pour certains, acheter ce produit un peu plus cher que d'habitude qui leur plaît, qui est fabriqué en France mais que ceux-ci ne se sont jamais offert car il était justement 5 % plus cher. Mais, même si cela serait moins efficace car l'effet de levier serait moins fort, cela pourrait fonctionner pour des produits 10 ou 20 ou 30 % plus chers, puisque cette différence serait prise dans l'économie réalisée. Il faut voir surtout que l'effet de levier est double. Même seulement deux milliards de chiffre d'affaire cela entraîne une création d'emplois avec le double bénéfice de diminuer les versements ASEDIC et augmenter ses ressources et donc d'avoir moins besoin. Ceci à une petite échelle. mais si nous arrivons à renverser la vapeur et à au moins équilibrer le commerce extérieur par effet mécanique, si nous prenions la création d'un million d'emplois cela entraîne d'une part au salir médian à 1 400 € rétribués à 70 % par l'Assedic une dépense de 10 milliards en moins et une rentrée de charges sociales d'autant (non pour la seule ASSEDIC mais pour tous le organisme car en gros la totalité des charges représentent aussi environ 70 % du salaire). Ceci, rien que ce fait seul, de réduire le déficit de 20 milliards. Alors vouloir fabriqué en France a un impact majeur tant sur l'emploi que sur la réduction des déficits. 

Après on peut en ricaner, on peut baisser les bras, mais on peut aussi se dire, voulant nous-mêmes participer à notre sortie de crise et ne pas attendre qu'une baguette magique agisse à notre place : Pourquoi pas ?

 

 

Il nous reste un peu moins de trois mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 22é version du 22 janvier 2012) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye notamment d'espionnage de la population avec l'appui d'une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takieddine
  • les possibles malettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos …
  • l’affaire Pérol
  • l'affaire Yannick Blanc
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Squarcini, Courroye, Ceccaldi Raynaud, fils Tibéri …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipedia


Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 3 février 2012 09:38

    bonjour Imhotep,

    c’est avec grand interet que j’ai lu ton article, mais je ne partage pas vraiment ton point de vue,  car valoriser le made en France,. très bien, mais quels sont les produits réellement français. La  production est mondialisée et la concurrence organisée par les grands groupes. Alors peut-on dire qu’une automobile de marque Renault, Peugeot ou Citroën est un produit de fabrication française ? Nos constructeurs, jadis nationaux, n’ont pas hésité à délocaliser une partie de leur production pour assurer de meilleurs dividendes à leur actionnaires....
    voila une autre analyse :
    http://2ccr.unblog.fr/2011/12/09/bayrou-president/


    • 100reproches 100reproches 3 février 2012 22:33

      ce n’est pas la marque qui donne droit au label mais le lieu de production. Dans votre exemple, les voiture peugeot ou renault produites en république tchèque par exemple n’ont pas droit au label.


    • 100reproches 100reproches 3 février 2012 22:34

      ce n’est pas la marque qui donne droit au label mais le lieu de production. Dans votre exemple, les voiture peugeot ou renault produites en république tchèque par exemple n’ont pas droit au label.


    • hubert 3 février 2012 10:23

      encore un article à la gloire de la droite réactionnaire (Bayrou a été ministre de l’éducation de Ballamou)

      un peu de courage, et faites plutot un article sur celui que Bayrou va rallier au 2nd tour : Sarko !

      « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »


      • 100reproches 100reproches 3 février 2012 22:35

        ahahahaha.... où sont vos arguments ?


      • Traroth Traroth 3 février 2012 11:04

        Dans la première article, on a appris que Bayrou voulait augmenter la TVA, tout comme Sarkozy. Ici, on apprend qu’il va pratiquer la baisse de charges, comme Sarkozy, et également les impôts des riches (business angels). Tout ça ne va pas franchement dans la bonne direction...


        • Taverne Taverne 3 février 2012 11:56

          « et également les impôts des riches ». Au contraire, Bayrou a dans son programme un relèvement de tranche de l’impôt sur le revenu pour faire davantage contribuer les riches.


        • Traroth Traroth 3 février 2012 13:01

          Donc il donne d’une main et reprendrait de l’autre ? Plutôt bizarre...


        • 100reproches 100reproches 3 février 2012 22:41

          Bayrou a déjà annoncé, il y a plusieurs mois, que la hausse de la TVA était une nécessité à ses yeux. C’était bien avant que N Sarkozy ne revienne nous parler de sa TVA dite sociale. Si comme je n’en doute pas, vous avez vous aussi bien lu la proposition de l’un et de l’autre, vous aurez tout de même vu cette différence majeure dans le pendant de cette hausse.


          Pour l’un, il s’agit d’un cadeau supplémentaire au patronnât sous forme d’allègement du coût du travail...
          Pour l’autre, c’est un instrument pour combler un déficit budgétaire qui depuis 30 ans nous mine chaque jour un peu plus.
          Avouez tout de même que la différence est énorme ! 

        • duagt 6 février 2012 12:48

          Un peu d’intelligence.

          Il déduit un peu d’impot à ceux qui investissent dans la création d’entreprises, de projet, ceux qui developpent l’économie et prennent des risques.
          Et seulement en cas de pertes.

          Ca permettra d’encourager ceux qui ont des fond, à les utiliser à bon escient Comme le ferais l’etat. 
          et non seulement pour leur consommation personelle.


          C’est autre choses que de déduire des impots des riches pour qu’ils puissent s’acheter une ferrari.

          Avoir des idée contradictoire n’est pas un problème, mais ça n’empêche pas de faire preuve dun peu de bonne foi, ou d’un effort de reflexion basique ? si ?

        • Yvance77 3 février 2012 11:40

          Salut,

          Décidément je ne comprendrais jamais la droite. Et vous aussi Imhotep par la même occasion. En d’autres billets vous semblez si lucide de notre situation et là... patatras, cela le fait pas.

          Car Bayrou, que par ailleurs je respecte, n’innove en rien, et reprend les mêmes vieilles recettes que certains de ses adversaires dans le même créneau. Augmentation de la T.V.A de 1%, on dirait du Sarko en plus soft, tu parles d’une révolution.

          Non en fait, ce qui me surprend le plus chez les gens de droite est, que vous avez de très très bons clients, et vous ne les faites pas décoller.
          Asselineau et Dupont-Aignan pouir ne citer que ceux-ci, sont de ce cuir solide, pouvant satisfaire aux exigences animant l’électorat opposé à la gauche (pour laquelle ce n’est pas mieux j’en conviens).

          Tout le reste nous l’avons déjà tenté, essayé, appliqué, validé etc... et cela nous a conduit dans le mur.

          Il est plus que temps de faire table rase, et de donner les clefs à ceux qui ont une autre vision. De droite comme de gauche.


          • Taverne Taverne 3 février 2012 11:54

            L’augmentation de la T.V.A a montré son efficacité dans plusieurs pays européens. Ce que propose Bayrou, contrairement à Sarkozy, c’est d’utiliser ce levier d’une manière utile et efficace. Vous saisissez la différence ?


          • Yvance77 3 février 2012 13:08

            De Taverne on the rocks je cite : « Vous saisissez la différence ? »

            Non, enfin si... c’est les millions de « toujours les mêmes pauvres » qui ont du mal avec leur fin de mois et leur pouvoir de non-achat, et qui vont encore l’avoir profond !!!


          • Taverne Taverne 3 février 2012 14:00

            Alors votez Hollande. Lui, il promet de créer plein de postes de fonctionnaires ou assimilés ! Il n’augmente pas la TVA. Il est formidable, Hollande. Il est merveilleux, il va réenchanter la vie. (mais il ne vous le dira pas dit : le réveil sera très douloureux).


          • Yvance77 3 février 2012 16:39

            Ça vous gênera point que je tente ma chance avec Mélenchon. Merci de votre autorisation smiley


          • duagt 6 février 2012 12:55

            Top.

            Avec melanchon, aucune inégalité, tout le monde sera pauvre, genial :

            On ne peut humainement pas faire 100mètre en moins de 9secondes en courant ? cessons les vieilles methodes de course à pied, essayons à cloche pied ! 

          • Bulgroz 3 février 2012 12:05

            Tout cela est parfaitement indigeste, vain et sans interêt.

            C’est quoi l’audience de ces textes débiles et radoteurs ?

             

             


            • Imhotep Imhotep 3 février 2012 13:05

              une audience supérieure à celle de celui qui n’ose même pas écrire un seul article et donc de fait dont l’audience égale 0.


            • Khanofer Khanofer 3 février 2012 12:24

              La candidature de Hollande a pris un certain poids , sauf accident de campagne, il est le favori
              La candidature de Sarkozy, virtuelle aujourd’hui , réelle dans quelques semaines ne décolle pas
              François Bayrou en plus de son positionnement centriste sera le véritable recours de la droite pour 2012
              Ainsi il serait en mesure de gouverner autrement , avec de bonne volonté d’horizon divers et d’oeuvrer pour sauver la France ( Alain Juppé , Marielle de Sarnez , Eva joly Peyrelevade, Douste Blazy etc )


              • Furax Furax 3 février 2012 12:43

                Qu’il s’engage à faire adopter le prochain Traité par REFERENDUM. Après, on verra.


              • duagt 6 février 2012 12:59

                J’ai jamais compris le principe des referundum à tout va.


                Quel est l’interet de faire voter des gens sur des choses qu’ils ne comprennent que très partiellement ?
                Contentons nous de voter pour des personnes qui partagent nos préoccupations, et laissons les gerer le coté technique et le « moyen » d’y parvenir.

                C’est ça, une democratie intelligente.

              • Imhotep Imhotep 3 février 2012 13:04

                Vous vous trompez je ne suis pas de droite. Mais ici à Agoravox Mélenchon qui fait 8 % au niveau National fait 23 %, Asselinau qui doit faire -1 au niveau national fait ici 6,9 % et Bayrou qui a niveau national fait entre12 et 15 fait ici 7,8.

                Cependant tous les votants tant pour le sondage que pour les articles ne sont pas tous les lecteurs.
                Et enfin moi je préfère de beaucoup ce sondage d’hier qui après le matraquage pour Hollande puis pour Sarkozy nous donne ceci : 
                Cote de confiance/défiance de 
                Sarkozy : 35 (-1)/63(+3) soit - 28
                Hollande : 46(-2)/52 soit -6
                Bayrou : 50(-1)/40 soit +4

                Ainsi en est-il que tous baisse, mais Hollande plus que Bayrou et que Bayrou reste en tête alors que son exposition médiatique est faible et que les deux autres ont eu un temps d’antenne invraisemblable et pour hollande des louanges à n’en plus finir : meeting super méga réussi, débat gagné haut la main, non seulement Bayrou reste en tête mais il est à nouveau le seul à avoir un écart positif et plus de confiance que de défiance.
                Ce sondage qualitatif et pour l’ensemble des Français vaut bien mieux que les votes ultra partisans d’Agoravox.

              • Imhotep Imhotep 3 février 2012 13:50

                Où avez-vous lu que je stigmatisais qui que ce soit. Je n’ai fait que lire le sondage à droite, sur le site Agoravox. Je ne savais pas que faire un constat était une stigmatisation. Et faire un parallèle avec le sondage national n’est là que pour montrer que les votants ici ne sont pas les Français dans leur ensemble, c’est tout. Et effectivement les Français dans des sondages qualitatifs sont nettement plus favorables à Bayrou que les votants d’Agoravox or ce sont bien les Français dans leur ensemble qui feront l’élection et non les votant d’Agoravox, à moins que vous me prouviez le contraire.


              • bernard29 bernard29 3 février 2012 12:48

                Je salue tout à fait votre courage, votre travail et perséverance à promouvoir la lutte pour acheter français et aussi valoriser la concurrence ? MAIS, à prendre les électeurs pour des consommateurs ( consom’acteurs si vous voulez parce que c’est plus moderne), on ne va pas tarder à parler de Bayrou comme d’un petit épicier.

                Ce qui m’étonne c’est que dans ce travail du Qualité-Prix et acheter local, vous ne mentionnez jamais le rôle et la fonction des associations de consommateurs. C’est quand même pas nouveau. 
                La question de la consommation ne se limite pas à consommer français, mais elle se double surtout de la question de l’obsolescence ou de la durabilité des produits. Un commerçant cherche d’abord à vendre et décliner de toutes les manières possibles l’acte d’achat. On en est arriver à vendre du vent et à faire en sorte qu’il est nécessaire de renouveler le plus possible les produits. les produits ont une durée de vie de plus en plus courte. Il faut vendre. Donc changer de voiture, de frigo, de télé, d’ordinateur le plus rapidement possible. C’est le rasoir à 5 lames, l’ampoule a 500 heures de fonctionnement, l’ordinateur avec le logiciel de l’année, toutes les innovations qui ne servent à rien sauf à réduire la durée de vie d’un matériel , et on a les moyens de vous faire envie. 

                Des relais existent et se développent et c’est incroyable de ne pas valoriser les associations et organisations qui agissent sur le consommation. C’est le rôle du politique de favoriser le travail de ces associations de consommateurs, de ces associations qui luttent localement. (Amap et autres circuits courts, ou commerces de proximité )

                Une affiche de Bayrou avec le slogan « Acheter français »,ou 5 % de vos achats pour les produits français, c’est ridicule. Un élu doit mettre en oeuvre un programme pour favoriser les relais citoyens et non faire une campagne de publicité lui même.



                • Imhotep Imhotep 3 février 2012 12:54

                  Vous êtes alors passé à côté de cet aspect essentiel et même central du acheter produit en France, car la qualité et la durabilité du produit font partie du projet de Bayrou. Je le remets : qualité et durabilité.


                  C’est même écrit dans mon article. Là : Effort du côté des entreprises pour innover, augmenter la qualité des produits, leur durabilité etc.

                • johnsmith johnsmith 3 février 2012 13:51

                  Imothep, Ou « comment répondre (toujours) à côté de la plaque ».


                • bernard29 bernard29 3 février 2012 13:49

                  tenez Estrosi vient de faire voter une résolution à l’assemblée ;

                  « Le texte prône un étiquetage plus précis, avec le »Made in France« pour les produits ayant plus de 55 % de fabrication française. »

                  on est sauvé juste dans la dernière ligne droite. Dans 80 jours l’élection. Ils vont tout nous faire même peut être la dose de proportionnelle. la botte secrète de Sarkozy.


                  • Imhotep Imhotep 3 février 2012 13:52

                    Ceci est donc une double escroquerie et ce n’est as ce que propose Bayrou. Lui il veut un label qui donne le pourcentage. Ici c’est juste une pastille très grossière. Et Bayrou veut qu’il soit écrit non made in France, mais fabriqué en France, un symbole est déjà une partie du chemin, alors le made in est déplacé.


                  • Imhotep Imhotep 3 février 2012 14:50

                    Tiens voilà pour les amateurs de free : https://www.youtube.com/watch?v=-ZGK4wQupAk


                    • arobase 3 février 2012 14:51
                      bayrou ne peut être élu il va rejoindre sarko ce qui est normal puisque tous les deux de droite. en tout cas il n’est pas de gauche , ça se saurait 
                      donc on perd son temps. parlon sde choses plus sérieuses :

                      «  L’Elysée et la société Immobilière 3F ont démenti vendredi des allégations faisant état de la présence de figurants lors de la visite de Nicolas Sarkozy sur un chantier de construction de logements sociaux la veille en Essonne.
                        »

                      l’élysée a démenti, donc les mauvaises langues en sont pour leurs frais.

                      chaque déplacement du président coûte 500 .000 euro€ au contribuable (deux par semaine. ) comment les mauvaises langues peuvent imaginer qu’à ce prix on puisse mettre des figurants ? 
                      c’est ça la droite.

                      au fait boutin vient de dire que si sa candidature menace sarkosy, elle se retirera. c’est la droite. en règle générale , les cathos votent pour les riches, comme l’était le Christ.

                      • duagt 6 février 2012 13:08

                        Je pense que lorsque les electeurs se soucieront plus du programme appliqué, que de leur consideration personelles pour les dirigeant., on fera un grand pas.


                        Personellement, sarkozy pourraient se payer 10 ferrari, jen aurai rien à faire, si seulement derriere le taux de chomage etait correct et que le pouvoir d’achat des francais s’en trouvais amelioré.

                        De la même maniere, je me fout bien de savoir que bayrou soit du centre, de gauche, de droite, d’extreme droite ou même anarchiste, tant que son programme me semble juste, intelligent, et que derriere la france en sorte en meilleur état.

                        Rien ne me rend plus triste que le debat sur le « délit de sale gueule », ou les arguments du type :
                        « il a mangé avec Untel, cest un vendu, pendons le , votons ailleurs » !

                        On fait quoi en faite, une election M6 de loft Story pour loana ou jean edouart ? Ou un vote d’une présidentielle avec un programme, des idées, et une situation à la clée ?

                      • leypanou 3 février 2012 18:12

                        "pour toute entreprise de moins de 50 salariés, la possibilité de recruter soit un jeune au premier emploi soit un chômeur si l’entreprise ne vient pas de licencier (pour éviter l’effet d’aubaine) sans charges sociales pendant deux ans" : cela fait des décennies que Bayrou fait de la politique et cela fait des années et des années que des gouvernements pseudo-gauches et de vraie droite n’ont fait que baisser les charges pour juguler le chômage avec les résultats que l’on sait sur le chômage et l’idée géniale de Bayrou est d’exonérer de charges une entreprise de moins de 50 salariés etc etc ? Il faut vraiment que les Français soient naïfs pour croire en ce genre d’enfumage. La France fait partie des pays où les salariés gagnant autour du SMIC sont les plus nombreux justement à cause de cette exonération de charges et on en rajoute une couche avec d’autres critères ? Bayrou n’est qu’un homme de droite, peut-être plus présentable que l’autre en place, mais sur le fond, pas grand chose de différent.


                        • Imhotep Imhotep 3 février 2012 18:27

                          Ah tiens voilà un spécialiste, une drôle de spécialiste du reste qui mélange tout. Quel rapport entre le SMIC et l’absence de charge sur un emploi pour deux ans, qu’il s’agisse d’un jeune pour son premier emploi ou un chômeur ? Cette mesure n’a à voir qu’avec la création d’emploi et non au salaire. Ce type de remarque n’est que ce genre de slogan sans sens qui répète ce que le voisin a dit.

                          C’est surtout un gars qui n’a jamais dirigé une entreprise de moins de 50 personnes. Il y a nombre d’entreprises artisanales avec des OHQ, si ce bon commentateur sait de quoi il s’agit, ces qualifications imposent des salaires de grille et au-dessus du SMIC, bien au-dessus.
                          Ce commentateur n’est qu’un idéologue qui ne connaît rien du monde du travail mais qui donne des leçons.
                          Il caquète comme un perroquet et répète comme le chien de Pavlov : Bayrou : la droite, Bayrou : la droite etc.
                          Il devrait demander à son ami Melenchon pourquoi, en tant que sénateur, il s’est abstenu quand le cas de son ami Dassault était présenté au sénat pour empêcher les conflits d’intérêts, Dassault le pire ennemi des supporters de Mélenchon, Dassault qui s’est enrichi grâce à l’Etat, Dassault qui soudoie ses électeurs en les achetant concrètement avec son argent, un homme qui vend la mort, des avions de guerre et.
                          Mélenchon : la droite !

                        • 100reproches 100reproches 3 février 2012 22:32

                          ce n’est pas la marque qui donne droit au label mais le lieu de production. Dans votre exemple, les voiture peugeot ou renault produites en république tchèque par exemple n’ont pas droit au label.


                          • superyeti superyeti 4 février 2012 11:01

                            Bayrou, le révolutionnaire de droite qui veut tout changer sans rien changer, a partir de maintenant on fait comme avant en cirant les pompes du MERDEF avec une bonne grosse politique capitaliste.

                            Programme du MEDEF, oups je me trompe, du MODEM.

                            Allégeance aux banques
                            SMIC au minimum possible
                            Règle d’or pour contenter Bruxelles
                            Moins de fonctionnaires
                            Moins de Service Public
                            Remettre la France au travail (les ouvriers sont des faignants, c’est connu)

                            Imhotep, vous êtes pathétique a vouloir défendre votre gourou, ça en devient même lassant a force, continuez a mettre au jour les casseroles de Sarko, c’est beaucoup plus constructif et objectif. 


                            • duagt 6 février 2012 14:31

                              Effectivement , prenons un parti idiot, faison la politique de l’autruche et adopton le programme inverse :


                              mort aux banques :
                              Comme ça plus personne ne finance l’economie, aucune creation d’entreprise, rien, pas d’embauche.

                              SMIC au maximum possible :
                              payons des gens 10000 euros vu que tant qu’il y aura des pauvres (= par definition, les gens les moins payés) il y aura des mécontents. Nos smicard sont mieux payés que la classe moyenne chinoise. 

                              Faisons des deficit pour contrerdire Bruxelles
                              comme ça ça sera 98% du budget et des recettes des francais qui iront au remboursement des interets de la dette. (merde on va plus pouvoir payer de smic apres ? pas grave, faison l’autruche).



                              que des fonctionnaires
                              Comme ça l’etat distribue de largent à tout et tout le monde, même si personne ne crée de richesse, et n’a aucun revenu, vu qu’il n’impose pas non plus.

                              Que du Service Public
                              Comme ça aucune recette.




                            • superyeti superyeti 6 février 2012 19:06

                              duagt, en bon petit sakozyste prenant la défense du libéralisme votre discours sent bon le Medef et la nostalgie des maitres de forges, je vois pas en quoi je voterai une politique qui depuis 10 ans prône la destruction des acquis sociaux, l’argent roi et les méthodes qui veulent étouffer la dignité des ouvriers.

                              Je vais aller plus loin, si par malheur au 2éme tour des présidentielles il y avait Le Pen / Bayrou ou Le Pen / Sarko ou Sarko / Bayrou je m’abstiendrai de voter, je ne voterai jamais pour les ennemis de la classe ouvrière.


                              • duagt 8 février 2012 10:53

                                Sauf que je ne suis absolument pas sarkozyste.

                                Tant que vous serez cloitré à croire que la france cest le monde.. 
                                vous continuerez à chouiner sans jamais comprendre la realité des choses.

                                logique pour les nuls en quelques etapes :

                                _Si on rembourse pas la dette, et qu’on inverse pas la tendance, on est tous ruiné.
                                _Si letat continue de depenser pour avoir des aquis sociaux et à faire de l’assistanat sans que la competitivité des entreprises soit impactée il ne remboursera pas sa dette. 
                                _Si on veut conserver ces aquis sociaux sans impliquer l’etat, ceux qui devront payer seront les entreprises.
                                _Si les entreprises payent plus qu’ailleurs, elles partiront ailleurs
                                _On aura du chomage
                                _On aura des allocation chomage super elevé et tout un tas d’alloc, mais personne pour les payer.

                                Ca vous fait chier ?
                                Peut être, mais la vie est comme ça. la vie est dure, il faudrait commencer à sen rendre compte que cest pas disney land.
                                Les chinois l’ont bien compris, ils ferment leur gueule, et bossent, et deviennent bientot la premiere economie mondiale.

                                La france croit encore quelle est meilleur que les autres, et se repose trop sur ses lauriers mais cest fini, ce n’’est plus le cas, il faut se reveiller.

                                Le doux reve de la gauche... ca porte bien son nom.

                                La seule maniere qu’une politique sociale fonctionne bien, serait d’abord d’avoir une vraie mondialisation avec une politique pareille pour tous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès