• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Botul acculé : vulgarité et méchanceté des « élites »

Botul acculé : vulgarité et méchanceté des « élites »

« BHL partage une bouteille de vin avec un clochard ». Source photo : le Tumblr ‘BHL fait des trucs’

« Autrefois, j’avais un test que j’appelais le « test de la pouffiasse » : si je dînais avec une fille qui hésitait pendant des plombes avant de décider ce qu’elle allait prendre, c’était assez mal barré. Et si je lui disais : « Prenez donc de la morue aux épinards » et qu’elle s’abîmait dans une contemplation encore plus sidérée de la carte en me demandant d’une voix éteinte « Ouchais, j’voispas », ça devenait carrément rédhibitoire. » BHL dans une interview de GQ en 2009.

Le mépris et la vulgarité de l’industriel de la « philosophie » sont monnaie courante quand il parle des femmes, même si, aujourd’hui où le sexisme crasse passe moins bien, il surveille un peu plus son langage, par prudence. Il a déclaré par exemple que « le discours philosophique » était « étranger » aux femmes, que l’argent leur allait mal, qu’il s’amusait de l’émoi des « vilaines » quand il condescendait à les draguer, a déploré que les femmes qui travaillent soient souvent coiffées et maquillées un peu trop à la va-vite, etc. etc. Mais il a défendu Polanski, DSK et Carlos Ghosn, malheureux hommes riches poursuivis pour de simples histoires de viol ou d’abus de biens sociaux – si les élites ne peuvent plus rien faire, alors ! Et maintenant il diffame gravement Ruffin. Et, à travers lui ou directement, les Gilets jaunes.

La violence, la méchanceté, l’obscénité verbale de ceux qu’on appelle élites, qui se prennent pour des élites et qui prônent une politique de l’élitisme – celle des « premiers de cordée » – dépassent en ignominie les violences verbales qui peuvent venir du peuple parce qu’elles viennent de privilégiés qui n’ont aucune raison objective de sombrer dans la haine de moins favorisés qu’eux. Et pourtant c’est dans la haine qu’ils vivent : elle éclate au grand jour dès qu’ils se sentent menacés. Luc Ferry appelant à tirer sur les manifestants, Macron multipliant les insultes à l’égard des classes populaires (il y a quelques jours encore, il a traité de « bête étrange » une Gilet jaune qui avait le tort d’intéresser quelques journalistes plus que lui-même), et tant d’autres qui se répandent dans les médias en anathèmes contre le peuple, les chômeurs, les femmes voilées, les femmes et les hommes qui travaillent et n’arrivent pas à vivre correctement du fruit de leur travail : voilà où est le vrai danger pour la démocratie et pour la république. Ils accusent les populismes, mais ce sont eux qui les engendrent, par leur élitisme. Le populisme comme flatterie malhonnête du peuple n’est que le miroir de l’élitisme comme vanité criminelle des élites.

Quelle conception ont de l’humanité les pareils de BHL, qui lorsqu’il s’occupait encore de la société fondée par son père, des années 80 jusqu’en 1997, pilla les forêts en logeant ses ouvriers africains quasi esclavagisés « dans des niches mal aérées », selon une ONG qui enquêta sur place (citée par Nicolas Beau et Olivier Toscer dans Une imposture française) ? Qui rejoignit Sollers et Gluksmann à l’Internationale de la résistance, une officine créée en 1983 et financée par les services secrets américains, utilisée pour de sales besognes politiques en Amérique Latine, soutenant notamment les contras, milices du dictateur d’extrême droite Somoza ? Qui, en 2001, au moment du G8, traitait de « voyous publics » les altermondialistes qui osaient dénoncer les nuisances de la finance ? Qui continue aujourd’hui à se déclarer fier d’avoir poussé à semer la guerre, le chaos et la mort en Libye où sont maintenant mis en esclavage les migrants africains ? Qui… etc., etc., un article ne peut suffire à rappeler tous les méfaits de cet homme, toutes ses manipulations, tous ses mensonges, tous ses abus, commis par obsession de l’argent et de la gloire, comme c’est le cas pour ses semblables qui se prennent pour des élites au-dessus des lois – alors que les vraies élites sont ce qu’il y a de meilleur dans un ensemble d’êtres.

Derrida, cité par Jade Lindgaard et Xavier de La Porte dans Le nouveau B-A BA du BHL, disait : « Il n’y a pas de disciples de Bernard-Henri Lévy, de Sollers ou de Glucksmann. En même temps, parce qu’ils sentent – et ils sont assez intelligents pour cela – le jugement critique et sévère dans leur propre milieu de gens comme moi et d’autres, ils les haïssent. (…) Tout à coup, on s’aperçoit que Sollers défend Lévy, pourquoi ? Que Lévy défend Sollers, pourquoi ? Que tout à coup Finkielkraut, qui a toutes les raisons de ne pas être d’accord avec Bernard-Henri Lévy, fait alliance avec Lévy. […] Il y a là une configuration de tous ces intellectuels-là, ensemble, mécanique. Et je crois qu’ils se serrent les coudes, parce qu’ils sont à la fois combatifs et acculés. »

Les peuples peuvent se laisser plus ou moins illusionner un temps, mais de plus en plus ils voient que ces fausses élites qui prétendent gouverner le monde ne sont en rien ce qu’il y a de meilleur parmi les hommes. Que les personnes les meilleures d’entre nous sont celles qui œuvrent, d’une façon ou d’une autre, non pour leur enrichissement et leur gloire, mais pour le bien commun, pour plus de justice et plus de fraternité, pour plus d’épanouissement de l’humanité. Ce sont justement ces personnes-là, les réelles élites, qui sont l’objet des insultes les plus ignobles des fausses élites. Leurs insultes, leurs manipulations, leurs violences de toutes sortes sont les réflexes apeurés de gens acculés par leur propre mensonge existentiel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Julien S 4 mars 09:29

    Macron dit que les ouvrières ont une instruction littéraire un peu légère...

    BHL dit que les travailleuses simplifient trop leur apparence...

    Que de mensonges !

    .

    Résignez-vous : c’est ou bien ces mecs-là ou bien des robespierres. C’est cela,le pouvoir ; il robespierrise ceux qui se pensaient bien disposés envers le peuple. Prenez plutôt des bourgeois arrogants mais assez fortunés pour ne pas être vraiment méchants tant qu’on leur passe de la pommade. 


    • Pere Plexe Pere Plexe 4 mars 19:49

      @Julien S
      Macron l’éborgneur cumule les défauts des uns et des autres.
      En réussissant l’exploit d’en avoir aucune des qualités.


    • L'Astronome L’Astronome 4 mars 09:43

       

      « celle des « premiers de cordée »

       

      Les premiers de cordée ne sont malheureusement pas les premiers de corvée.

       


      • devphil30 devphil30 5 mars 06:52

        @L’Astronome

        L’image des premiers de cordée est excellente car Jupiter n’a pas du faire de l’alpinisme pour monter sur les cîmes.

        Pour cela il ne connait pas le principe du premier de cordée qui est assuré par ses camarades en dessous.

        Jupiter voit dans cette image celui qui ouvre la voie et moi je vois celui qui peut monter et avancer uniquement grâce à ceux qui l’aide en dessous.

        Une fois la voie ouverte il est certain que c’est plus simple pour monter , c’est bien un principe d’équipe


      • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 10:37

        Nous signalons à l’auteur une coquille dommageable à la compréhension de l’article. Même si, phonétiquement, les voyelles nasales de la langue français, « en » et « on », rendent notre langue difficile d’accès aux anglophones, ce n’est pas une raison pour remplacer le « en » par « ac » dans le deuxième mot du titre !


        • cevennevive cevennevive 4 mars 14:27

          @Pink Marilyn, bonjour,

          Hi, hi, hi ! En plus, l’on peut prendre facilement ces deux mots l’un pour l’autre sans vraiment se tromper... Ils veulent dire à peu près la même chose, non ?

          Je me souviens d’une visite de notre Président au Puys en Velay, où j’ai entendu l’un de ces mots, mais peut-être me suis-je trompée ? J’ai entendu « acculé », et en bonne littéraire, j’y ai cru... D’ailleurs, il était effectivement « acculé » car il est rentré en vitesse dans son véhicule ce jour-là.

          Serait-il possible que ce soit l’autre mot qui ait été proféré ? Je n’ose y croire.


        • Chantecler Pink Marilyn 4 mars 16:24

          @cevennevive

          je ne sais pas, mais en tous cas je le verrais bien en curé avec une calotte !


        • Le Sudiste Le Sudiste 4 mars 16:26

          Macron ! Acculé !
          Macron ! Acculé !


        • baldis30 4 mars 17:50

          @Pink Marilyn
          bonsoir !
          Ôoooo.... oui !
          pour l’impasse de leur pensée à l’endroit bien désigné !


        • Dom66 Dom66 4 mars 19:19

          @Le Sudiste
          Non ! « enc » à la place du A !


        • Pere Plexe Pere Plexe 4 mars 19:45

          @Pink Marilyn
          Tous le monde reconnait à Jupiter l’art de se faire introduire.
          Surtout dans les milieux les plus confinés.


        • Le421 Le421 5 mars 13:25

          @Pink Marilyn
          J’avais aussi pensé à ce détail... Immédiatement !! smiley


        • Sergio Sergio 4 mars 11:27

          BHL est le BHV de la philosophie, il occupe l’espace d’une gondole qui navigue sur les excréments de notre société. Il est sur des hauteurs éthérées qui ne concernent que lui, la communication en plus, et c’est là le problème !


          • tiers_inclus 4 mars 12:21

             Appréciable article. Pas tant pour la mise à nu de cet imposteur et des pseudo-élites du même acabit qui crève désormais les yeux du peuple (hélas au propre aussi), mais plutôt pour la mise en perspective de la notion d’élite qui appelle à reconsidérer ce que le peuple doit valoriser socialement, et qui relève de la construction individuelle et du rapport au monde de chacun. Bref, il ne s’agit pas de prendre la place des élites mais de réinventer une société et un rapport existentiel..

            Révolution dans les consciences nécessaire, au risque d’un pathétique jeu de chaises musicales.


            • SEPH SEPH 4 mars 13:37

              BHL un philosophe de pissotière


              • Emohtaryp Emohtaryp 4 mars 13:54

                Demandez vous pourquoi ce vil clown a encore pignon sur rue ( juste une illusion entretenue..) , et vous comprendrez toute la finalité qui se trouve dans l’ombre....sachant que les vampires ont horreur de la lumière, braquez un projecteur sur eux, et ils se désintègrent illico....



                  • Ariane Walter Ariane Walter 4 mars 15:53

                    Super ton article, Alina. Un plaisir de te lire...


                    • Alina Reyes Alina Reyes 4 mars 16:19

                      @Ariane Walter
                      Merci Ariane, moi je lis ton compte twitter, même si je ne suis pas d’accord sur tout ça vaut le coup !


                    • lee oswald lee oswald 4 mars 16:00

                      BHL est un fumier de lapin !


                      • baldis30 4 mars 17:59

                        @lee oswald
                        bonsoir  

                        « BHL est un fumier de lapin  »

                         Il y a longtemps qu’on n’avait pas lu une telle double insulte
                        d’abord à l’égard du fumier,
                        ensuite,
                        encore plus grave, à l’égard des lapins !
                        Mais que fait la censure ?

                      • Pere Plexe Pere Plexe 4 mars 19:54

                        @lee oswald
                        ...alors que DSK est un fumé de lapine !


                      • doctorix doctorix 4 mars 20:11

                        @lee oswald
                        Mais il monte dans les sondages.
                        Ce qu’on n’est pas obligé de croire : les gilets jaunes baissent, et macron monte...
                        Vous y croyez, vous ?
                        On essayerait de dévaloriser un mouvement en marche (...) inexorablement qu’on ne s’y prendrait pas autrement.
                        On nous dit que c’est fini, alors que ça commence...
                        Je crois que ce petit monde pourri a la trouille. S’il ne l’a pas, c’est qu’il est inconscient.


                      • Michel Maugis Michel Maugis 5 mars 00:05

                        @doctorix

                        OUF ! enfin de retour parmi nous, nous nous faisions du soucis

                        Au plaisir de lire un nouvel article !


                      • doctorix doctorix 5 mars 08:12

                        @Michel Maugis
                        Je suis assez découragé par l’insuccès de mes combats anti-vaccins, entre autres...
                        Et écoeuré de voir qu’Asselineau n’est même pas cité dans les candidatures aux européennes, dans aucun media ou presque, et de cette censure qui ne se cache même plus.
                        J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps.


                      • Michel Maugis Michel Maugis 5 mars 13:12

                        @doctorix

                        « J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps. »

                        Certainement pas !

                        Si Asselineau n’est pas cité, c’est bon signe !
                        Signe que la FI, le P« C »F, autres, et peut être le PRCF jouent le même jeu , mais cela va saturer jusqu’à éclater avec une liste Asselineau


                      • Dom66 Dom66 5 mars 15:39

                        @doctorix

                        « J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps »

                        Je vais répondre comme Michel Maugis, Certainement pas, tous les combats sont comme les sources qui deviennent des ruisseaux etc...

                        Ne pas, et jamais, être découragé, et jusqu’au bout combattre l’injustice de ce « capitalisme inhumain » (pléonasme).

                        Tout faire pour faire comprendre aux autres qu’il y a une méga censure, et que notre beau pays s’enfonce vers une dictature sournoise qui n’ose pas se dévoiler.


                      • lee oswald lee oswald 7 mars 12:21

                        @doctorix
                        Non car beaucoup de gens ont lu vos post et ont ouvert les yeux .


                      • loth loth 4 mars 16:01

                        Rebatet écrivait bien mieux que BHL mais partageait une chose avec ce dernier, cette « pureté dangereuse » qui l’amène à soutenir des Etats fascisants comme Israël, l’Ukraine et les contras du Nicaragua. Et si Ruffin n’est pas Hugo, au moins ne cite-t-il pas un auteur fictif comme cet abruti l’a fait avec Botul.


                        • Alina Reyes Alina Reyes 4 mars 16:15

                          @loth
                          BHL a-t-il été stupide au point de prendre Botul pour un philosophe réel  ? Ce ne serait pas étonnant : à force de fabriquer du faux, il ne doit plus pouvoir le distinguer du vrai. Ou se fait-il « assister » dans l’écriture de ses livres et a-t-il été victime d’un ghostwriter facétieux ? Dans un cas comme dans l’autre, il s’est entarté lui-même.


                        • njama njama 4 mars 16:36

                          BHL, c’est surtout du Lévy-is-me, une hybridation entre sophisme et narcissisme, mâtiné de sionisme.

                          la critique de cet intellectuel n’est pas à la portée du premier venu, l’homme est habile. En réponse à ce qu’il avait écrit « l’art de la philosophie ne vaut que s’il est un art de la guerre »  qu’il affichait sur la Page d’Accueil de son site (Page disparue) pour se mirer peut-être ?

                          Petites remarques à l’attention de l’élève BHL par The Girl that never sleeps

                          1) La philosophie (qui ne s’érige en aucun cas en art) est un concept post-présocratique (j’adore ce genre de salmigondis... désolée) destiné à désigner de manière élégante la prise de tête introspective dont sont coutumiers les êtres au cerveau trop fait (c’est à dire ceux qui font tout un fromage de la condition humaine et de sa garniture décorative). Il n’est que la prérogative d’une poignée d’occidentaux en mal de compréhension du monde et n’a en aucun cas prétention à l’universalisme.

                          2) Attribuer une quelconque vocation utilitariste à la Chose Philosophique est en soi une hérésie. Je me souviens de mon éminent prof de philo en Prépa et de son air furieux alors qu’un des plus ignares de mes camarades de classe venait ainsi l’apostropher : « Monsieur, au fond, ça sert à quoi la philo ? ». Philosopher ne sert à rien et c’est bien ce qui en fait toute la grandeur et la vanité. Car vanité et grandeur vont souvent de pair, ce qui n’est pas votre cas, élève BHL, à ce que je peux comprendre de votre aphorisme.

                          3) « ne vaut » : voilà bien où le bât blesse, dans le sens où attribuer une quelconque valeur à ce qui doit en être dépourvu pour y puiser sa véritable force, inscrit une pratique vaine, un cheminement personnel, en tant que partie prenante d’un système de prise de paroles dont le fonctionnement serait purement économique.

                          4) Art de la guerre : vous convoquez le spectre « tartalacrèmiste » (ne voyez, dans l’utilisation de la tarte à la crème, aucune allusion à vos déboires avec un célèbre anarchiste belge) de Sun Tzu sur l’autel de vos prétentions hystérico-matérialistes. Sachez que l’ouvrage éponyme du sino-stratège n’est en rien l’oracle absolu éclairant chacun de nos velléitaires aspirations. Il n’est que ce qu’il est : un traité de stratégie militaire, élaboré dans un contexte de technologie archaïque, de référents spécifiques à son époque, tant moraux qu’historiques... Il faut cesser de faire de cet ouvrage, certes divertissant, le parangon de toutes nos projections humanitaro-industrielles.

                          5) Elève BHL : l’aphorisme est un art, en quelque sorte, si vous voulez, pratiqué à travers les âges et les civilisations. En quelques mots parfaitement équilibrés et remplis de sens, la pensée se déploie et se dévoile. Mais sa portée est avant tout émotionnelle et esthétique. C’est un rudiment de pensée, un fast food philosophique et... plus que tout, une ouverture à la véritable quête de sens, une échancrure sur une magnifique paire de nibards métaphysiques ou phénoménologiques, dans laquelle il convient de se pencher.

                          Conclusion : hélas, votre échancrure cache une splendide paire de prothèses mammaires siliconées. C’est de la posture, du fake, de la pose et de la Correct Attitude. Vous me permettrez de préférer la compagnie de Spinoza ou Nietszche, en ce qui concerne les penseurs lumineux et minimalistes.
                          Vous serez donc prié de revoir votre copie, d’ici la prochaine interro écrite...

                          http://thegirlthatneversleeps.hautetfort.com/archive/2011/05/24/l-art-de-la-philosophie-ne-vaut-que-s-il-est-un-art-de-la-g.html


                          • Sergio Sergio 4 mars 17:04

                            Serait-ce Michel Houellebecq à coté de BHL ?


                            • njama njama 4 mars 17:15

                              @Sergio
                              effectivement la photo semble dater d’une décennie au moins, ou deux peut-être ... à moins que notre dandy national aurait commencé à faire des colorations pour tenter de rester intemporel faute d’être immortel comme son coreligionnaire Alain Finkielkraut


                            • Alina Reyes Alina Reyes 4 mars 17:33

                              @Sergio
                              Oui, c’est lui, ils sont copains et ont écrit un livre ensemble il y a dix ans. En se victimisant, se proclamant « ennemis publics », haha ! Bien entendu ils ont eu tous les médias à leur botte mais malgré l’intense propagande le livre s’est peu vendu, et j’ai l’impression qu’il est déjà oublié depuis longtemps.


                            • njama njama 4 mars 21:56

                              @ Alina Reyes

                              Il ne suffit pas d’avoir fait l’ENS et d’être agrégé de philosophie pour être philosophe, preuve s’il en est que ces petites promotions, d’intellectuels ? ou de fort en thème ? n’ont eu qu’une influence presque insignifiante sur la pensée contemporaine et encore moins sur la société.

                              Je ne veux pas pour autant généraliser, je tiens par exemple Simone Weil pour une vraie philosophe, elle est allée au charbon, elle a mouillée sa chemise,... à la rencontre de la « vraie » vie...

                              La philosophie est malheureusement réduite aujourd’hui au discours, à une scolastique finalement proche de la théologie dans laquelle la maïeutique est devenue improbable, le philosophe faisant les questions et les réponses. 

                              Pour traverser l’histoire, m’est d’avis que la trace de BHL en philosophie est écrite sur du sable, la vague ou le vent la balaiera bien vite.


                            • Alina Reyes Alina Reyes 4 mars 22:12

                              @njama
                              Oui, et la vie, les combats de Simone Weil n’ont rien à voir avec ceux de BHL. Autant l’œuvre de BHL est insignifiante, autant celle de Simone Weil est immense. (Vous avez raison de souligner le W, qu’on ne confonde pas la philosophe Simone Weil avec la ministre Simone Veil !)


                            • ZenZoe ZenZoe 4 mars 18:08

                              Pourtant, lui et sa femme, ils font vraiment envie !

                              Photo


                              • Lucadeparis Lucadeparis 4 mars 20:27

                                @ZenZoe
                                Ils n’ont pas peur du ridicule mais ils le sont. Ont-ils pris des psychotropes pour une telle pose ? Je crois que la vanité et l’orgueil ont suffi.


                              • Eric F Eric F 4 mars 18:22

                                C’est un dandy mondain proche des princes qui nous gouvernent, dont Montaigne disait : « faire à l’envie parade de son esprit et de son caquet, je trouve que c’est un métier très messéant à un homme d’honneur »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès