• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > C’est maintenant que je comprends ce que mon père me disait...

C’est maintenant que je comprends ce que mon père me disait...

   Feu mon père m'a expliqué un jour, sans qu'il ne me convainque vraiment, qu'il arrive souvent à quiconque d'être méprisé par autrui, non en raison de sa pauvreté matérielle, son manque de civisme, son impolitesse, mais tout simplement parce qu'il est gentil et serviable. Oui, être gentil et serviable, pourrait nuire à la personne plus qu'il ne l'en sert ! D'aucuns se rendent compte, à leur corps défendant, qu'ils sont arnaqués, non parce qu'ils sont naïfs, mais juste parce qu'ils sont généreux, compréhensifs, tolérants...gentils. L'arnaque est une marque de fabrique des gens sans scrupules qui font des pieds et des mains, rien que pour mettre des bâtons dans les roues de ceux qui leur viennent en aide, pathétique !

   J'ai eu l'occasion de croiser la route d'un médecin, une femme de condition aisée, dans la région parisienne, qui m'a raconté comment sa bonne, d'origine asiatique, a pris le pli de l'arnaquer pendant des années, en triplant à chaque fois ses heures supplémentaires. Le médecin, généreuse et compatissante avec les pauvres, ayant pris acte dès le départ de l'arnaque, a tenté par des gestes simples, de faire comprendre à sa femme de ménage qu'elle n'est pas conne, pour la ramener à résipiscence, mais en vain. L'arnaque se poursuit encore pendant trois ou quatre années, avec davantage de vice et de mauvaise foi. "Et qu'avez-vous fait alors Madame pour rectifier le tir ?" "Bah ! je me suis contenté de ne rien dire !" "ne rien dire, c'est bizarre !" "Non, certes, je n'ai rien dit, mais j'ai agi autrement, avec diplomatie" "comment ?" " j'ai opté pour la solution des étapes : ça a débuté, dans mon cas, par des gestes simples : je souris de moins en moins dans la face de ma bonne, puis je ne réponds que rarement à ses appels téléphoniques, enfin, j'évite de la croiser quand elle vient pour nettoyer mes bureaux" "Et vous avez réussi à changer, au moins un peu, dans son attitude malhonnête ?" "J'avoue que non, c'est pourquoi j'ai opté alors pour la deuxième étape" "laquelle ?" "j'ai commencé à me rapprocher d'elle et à lui raconter (à sa femme de ménage bien entendu) des histoires d'arnaque qui ressemblent à celle qu'elle me fait subir, afin qu'elle comprenne par elle-même qu'elle a tort et que j'ai compris ce qu'elle faisait" "Et ça a abouti à quelque chose ?" " nothing hélas ! ma bonne semble être sourde, voire têtue. J'ai voulu la garder pour l'aider, alors qu'elle veut me garder pour m'arnaquer. Nos objectifs sont différents. Puis, drôle de situation, la culture de l'arnaque lui est devenue, au fil des années, une seconde nature" "et alors ?" " Que voulez-vous que je fasse Monsieur ? L'année d'après, au moment du renouvellent de son contrat, j'ai coupé tout court contact avec elle et c'en est fini. Dommage ! quand les gens ne comprennent pas qu'on a compris, c'est pratiquement la seule solution qui reste pour en finir avec leurs bêtises"

Kamal Guerroua. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Oui, c’est le problème des « gentils », compatissants. Ils croient toujours selon la Bilbe qu’il suffit de tendre l’autre joue. Etre plein d’amour et que cela finira par faire craquer l’autre. Et c’est là hélas que le « gentils » est pris au piège. car le propre des personnes, )je m’excuse, je n’ai pas d’autres qualificatifs) perverses le devienne encore plus. Du fait de votre « naïveté ». Qui dit « gentil » est généralement associé à naïf. Le mécanisme est simple : l’ENVIE : si tu es gentil, c’est que tu as eu la chance d’avoir reçu de l’amour que ton "narcissisme te pousse à distribuer (toujours la bible,..), mais moi en n’en ayant été privé(e) ta complaisance me fait mal cer je ne suis pas capble de faire la même chose. Alors, la seule manière pour moi de survire est de te détruire et te faire disparaître. Tout cela, vous ne le trouverez pas dans la bible. Excepté la traversée de Jésus dans le désert qui résiste à satan.... Ait pitié de moi, je vais mourir, j’ai soif (position victimaire,...) et Jésus de rester droit comme un I...Constat très décevant : l’homme est un loup pour l’homme. Heureusement, mais rarement : pas toujours...


    • Relu : 

      Oui, c’est le problème des « gentils », compatissants. Ils croient toujours selon la Bible qu’il suffit de tendre l’autre joue.... Etre plein d’amour et que cela finira par faire craquer l’autre (GHANDI). Et c’est là hélas que le « gentil » est pris au piège. car le propre des personnes (je m’excuse, je n’ai pas d’autres qualificatifs) perverses, c’est qu’à ce moment elles deviennent encore plus. Du fait de votre « naïveté ». Qui dit « gentil » est généralement associé à naïf. Le mécanisme est simple : l’ENVIE : si tu es gentil, c’est que tu as eu la chance d’avoir reçu de l’amour et que ton "narcissisme te pousse à distribuer (toujours la bible,..), mais moi en n’en ayant été privé(e) ta complaisance me fait mal car je ne suis pas capable de faire la même chose. Alors, la seule manière pour moi de survire est de te détruire et te faire disparaître. Tout cela, vous ne le trouverez pas dans la bible. Excepté la traversée de Jésus dans le désert qui résiste à Satan.... Ait pitié de moi, je vais mourir, j’ai soif (position victimaire,...) et Jésus de rester droit comme un I...Constat très décevant : l’homme est un loup pour l’homme. Heureusement, mais rarement : pas toujours...


      • Ne donnez jamais un cadeau à celui que cela pourrait vexer, car il risque de sentir qu’il est incapable de faire pareil...


        • D’où l’expression souvent mal comprise : on ne prête qu’aux riches (de coeur)...L’ingratitude est le poison de la civilisation ;


          • babelouest babelouest 4 juin 09:35

            C’est certain : les pervers ne savent pas ce qu’est la bonté, on peut dire que cela les agresse. Ils ne savent donc que se venger. Hélas, ces gens-là ne sont pas si rares. La seule attitude valable est de s’en séparer d’une façon ou d’une autre. De toute façon, ils ne comprennent pas. Un aveugle de naissance n’a aucune idée des couleurs.


            • @babelouest il y a une image pour exprimer cela : mordre la main qui vous nourrit..


            • Adèle Coupechoux 4 juin 17:53

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              @babelouest

              Il y a souvent beaucoup de jalousie chez ce que j’appelle les « parasites ». Cela touche en grande majorité ceux qui dont partie « des dominants », des « parasites ». 
              L’idée est en effet de s’en séparer avant qu’il ne vous détruisent.


            • Adèle Coupechoux 4 juin 18:03

              @Adèle Coupechoux

              Le management en est un exemple criant. Surtout quand il s’appelle participatif. 
              Faire travailler les autres à sa place et en récolter les fruits. 

              Pour survivre, la seule solution est de ne pas rechercher de reconnaissance. Et donc de se dire que si on se fait couillonner c’est qu’il y a un intérêt à le faire. Sinon, l’autre solution, est de faire comprendre qu’on n’est pas dupe et se couper de ces personnes délétères.


            • Raison pour laquelle, en y réfléchissant bien je suis opposée au revenu universel alors qu’à l’ époque j’avais lu le livre de l’économiste de Charlie HEBDO (Bernard Maris). L’image de la ruche était belle, utopique parce que je pensais aux gens du spectacles qui trimait, aux aidants, aux psychologues, créateurs, qui contribueraient à rendre ce qui est donné par la société....mais, mais mais.... et combien d’autres iront claquer cet argent en drogue, armes, ou autres. pour une fois Macron à la question : et le revenu universel ??? a eu une réponse intelligente : Tout don implique un devoir.. Mon rêve : DROITS DE L’HOMME ASSORTIS des DEVOIRS DE L’HOOME. Idem pour la allocation familiales. Quand on pense que certaine familles ont calculé d’avoir des enfants juste pour les allocations familiales. De toutes façon, c’est l’Etat qui se charge de les éduquer...Oui, je fus longtemps de gauche : mais j’ai mûri.


              • Corrigé : Raison pour laquelle, en y réfléchissant bien, je suis opposée au revenu universel alors qu’à l’époque j’avais lu le livre de l’économiste de Charlie HEBDO (Bernard Maris). L’image de la ruche était belle, utopique parce que je pensais aux gens du spectacles qui trimaient, aux aidants, aux psychologues, créateurs, qui contribueraient à rendre ce qui est donné par la société....mais, mais mais.... et combien d’autres iront claquer cet argent en drogue, armes, ou autres. pour une fois Macron à la question : et le revenu universel ??? a eu une réponse intelligente : Tout don implique un devoir.. Mon rêve : DROITS DE L’HOMME ASSORTIS des DEVOIRS DE L’HOMME. Idem pour les allocations familiales. Quand on pense que certaines familles ont calculé d’avoir des enfants juste pour les allocations familiales. De toutes façon, c’est l’Etat qui se charge de les éduquer...Oui, je fus longtemps de gauche : mais j’ai mûri. Le revenu universel, d’accord, mais assorti d’un projet bien élaboré...(à l’époque, c’était le rôle de mécènes,..).



                  • cevennevive cevennevive 4 juin 11:33

                    Bonjour,

                    Allez, sourions ! En occitan les anciens disaient :

                    « Fas dé bé a Bertrand, ti lou rendra en cagant din ta man »

                    Traduction : « fais du bien à Bertrand, il te le rendra en te faisant caca dans la main ».

                    Beaucoup de gens nous en veulent et quelquefois nous méprisent lorsqu’on leur rend service ! Pourquoi ?

                    Je pense qu’ils se sentent faibles, ou coupables, et qu’ils nous considèrent comme des donneurs de leçons, des êtres qui se sentent supérieurs et qui veulent les dominer.

                    Tant pis pour eux ! Personnellement, cela me rend plus sereine et plus forte lorsque je peux aider vraiment quelqu’un.


                    • Aimable 5 juin 22:42

                      @cevennevive
                      Chez nous on disait , fait du bien a un vilain , il te chie dans la main , ce qui en gros veut dire la même chose .


                    • Loatse Loatse 4 juin 11:39

                      Telle voisine chaque année, au mois d’aout sonnait à ma porte son chat dans les bras, une boite (1 seule) de paté pour un mois ou un fond de croquettes speciales à 40 euros le sac, me collait le lascar dans les bras tout en me disant : je te confie Beauté... tu ne pars pas en vacances toi ! « 

                      Ajoutons pour bien pimenter la chose que le dit matou, griffe et mord. ce qui explique que ses filles ne veulent pas le garder elle. Moi ? j’ai ma provision de mercurochrome et de sparadraps... on est maso ou on ne l’est pas !

                      J’ai essayé de l’éviter à la date fatidique, mais soit celle ci me guettait, soit revenait sonner à la porte jusqu’à ce que je ne puisse plus faire semblant de n’être pas là, soit laissait la boite ou le sac sur mon bord de fenêtre et le chat dans le couloir miaulant... ce qui evidemment ne pouvait me laisser indifférente et ELLE LE SAVAIT !

                      J’avais dis oui, une fois j’en ai pris pour 5 ans ! D’autres voisins s’étaient proposés mais voilà eux n’auraient pas accepté d’etre pris pour des pigeons et de devoir fournir en plus à leurs frais les repas de l’animal.

                      Etiquetée comme gentille, ce que j’entend comme »courge« , j’évite de vexer, de fâcher lorsqu’il faut rompre ce genre de relations (pratiques) abusives - une fois beaucoup abusée evidemment. J’y mets les formes, les souhaits de bonne continuation (d’arnaquer ?) bref j’évite le clash, ce qui n’empêche nullement de recevoir un flot d’insultes. A raison d’ailleurs car ma lacheté (que je cache derrière le paravent d’une prétendue gentillesse) est méprisable..

                      Après avoir de nombreuses années attiré comme le miel les abeilles, les psychopathes, les pervers narcissiques et autres maltraitants et profiteurs ; Mes Maîtres, je l’ai compris plus tard ! Je me suis enfin remise en question.

                      eh bien ce n’est pas evident... en pratique.

                      Gentille moi ou plutot en manque total d’estime envers ma pomme ? bien que paradoxalement je trouvais là dans ces renoncements à dire non, à mettre de raisonnables limites sous couvert de générosité, d’altruisme, gratification de l’ego 

                      Sans compter toute l’attention que l’on peut obtenir du statut de »victime" quand inevitablement les choses tournent au vinaigre.

                      le bilan : des decennies d’auto-sabotage.


                      • @Loatse je connais. Prenant le courrier d’une personne décédée. Surtout pour qu’il ne soit pas volé avec les pubs en place...... Bon ! j’attends d’en avoir une dizaine pour le signaler à la famille. Réponse : mais enfin sur une ton autoritaire et culpabilisateur tu (on se connait,..), tu aurais pu le faire plus tôt... oui, chaque fois qu’une lettre arrivait : in brin de muguet ou une rose pour me remercier : que Nenni... Mais dans ce cas là, je me dis souvent : un dieu me le rendra au centuple...Et cela c’est toujours souvent vérifié,....Une autre fois de courir dans la rue en montée sous leur regard torve des voisins pour rattraper un voleur de sac. La dame volée de me dire : j’vous ai rien demandé....en plus vous passez pour une imbécile..(loi : bon ! la personne n’était pas en danger, quoique si elle avait une fortune dans son sac...obligation de porter secours à une personne en danger). Un psychanalyste a bien décrit l’évolution de la société actuelle : la seule manière de survivre sera le cynisme...


                      • @Loatse les bonnes âmes comme il est généralement dit attirent les TAGS comme sur les murs qui viennent d’être repeints en blanc. Loatse : invitée par Michell ONFRAY (pour un anti-freudien...) : https://www.youtube.com/watch?v=ggX6XsxMHDE&t=190s. Alors que faire. A soivoir : vous attirez les pervers dans les moments difficiles de votre vie. Donc faire un travail sur soi pour aller vers son soi. Se montrer calme, sereine, détente surtout sans afficher une gaîté factice. Ecoutez : trouver une excuse (pas le temps, ou mieux avec les chats : suis allergique,...). Parfois on est coincée, comme ce fut le cas avec un voisin qui partait en vacances (arroser les fleurs et un plus, il le temps était torride, donc trois par jour..). Au retour, pas un seul pot de mile de Corse....Bof, les individus.. Mais étrangement : deux ans après, j’ai un accident de voiture. Et mon voisin de mon dire : combien as-tu reçus de l’assurance ??? : bof : 800 euros. eh bien prend la mienne. elle en valait au moins 2500. Bon, il est vrai que j’avais raconté l’anecdote des fleurs et l’été chaud à un autre voisin qui l’avait peut-être transmise... Je ne sais. Coup tardif de culpabilité... ???


                      • Ausir 4 juin 14:38

                        @LoatseGentille moi ou plutot en manque total d’estime envers ma pomme ? 

                        plutôt le désir d’être aimée ;

                        et aussi naïveté de croire que tout le monde est estimable :avec une personne qui rend il est normal d’être serviable 


                      • Loatse Loatse 4 juin 15:33

                        @Ausir

                        oui et c’est d’autant plus une quête impossible que l’on ne s’aime pas soi même.

                        L’univers semble n’avoir de cesse de nous le faire comprendre, plus ou moins brutalement au plus nous persistons à attendre cet amour/estime de soi/ respect des autres.. 


                      • Lire : A savoir : vous êtes du miel pour les pervers narcissiques quand vous êtes tristes ou en deuil.. Etre sur ses gardes,...toujours...


                        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 4 juin 17:21

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                           Absolument. 
                           Quand il y a un décès sans suivant. Bien sûr qu’il y a un notaire qui devrait chercher les héritiers, mais...
                           J’ai à côté de chez moi, une dame qui avait 94 ans, morte du covid, propriétaire de son appartement, sans héritiers apparents.
                           Que pensez-vous qu’il en advienne ?


                        • Xenozoid Xenozoid 4 juin 17:26

                          @Réflexions du Miroir

                          Que pensez-vous qu’il en advienne ?

                          Ils nont pas changé les fluides du corps,pour sa conservation....


                        • Pauline pas Bismutée 4 juin 12:57

                          Article intéressant, qui se rapproche un peu d’un autre article de l’auteur, https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-la-fragilite-devenue-force-de-l-233166 sur les ‘fragiles hypersensibles’.

                          Oui, quand on est gentil, il est bien difficile d’apprendre à poser des limites, d’autant que beaucoup (et oui, en général des personnalités narcissiques) ont tendance à confondre gentillesse et bêtise.. ça prend souvent de longues années, et de nombreuses (pas toujours bonnes !) expériences..

                          C’est le dilemme constant de ceux qui préfèrent donner à prendre. 

                          Je crois qu’il faut quand même toujours donner au moins une chance à chacun, car on ne connaît jamais les blessures intimes des gens… puis s’imposer à soi-même (et à l’autre) des limites, et trancher dans le vif quand c’est nécessaire…(ou ignorer, faire un grand détour)...


                          • Adèle Coupechoux 4 juin 18:10

                            @Pauline pas Bismutée

                            « Je crois qu’il faut quand même toujours donner au moins une chance à chacun »

                            Oui c’est ce que je crois aussi, chaque personne est différente. 
                            Et parfois ça vaut le coup, obtenir de la reconnaissance n’est pas le plus important.
                            En revanche, ce qui l’est, c’est de ne pas avoir à la place un coup qui vous meurtrit.


                          • Pauline pas Bismutée 4 juin 19:34

                            @Adèle Coupechoux

                            La reconnaissance ne devrait jamais être importante, c’est pour ça je crois que je ne peux pas ’m’intégrer’ a une religion... on ne devrait rien éviter par peur d’un châtiment, et ne rien faire par espoir d’une ’récompense’..
                            Et plus de personnes que l’on pense sont ’méchantes’ (oui je sais ça fait bisounours) parce qu’elles sont malheureuses...et quelquefois un peu de gentillesse...
                            Mais faut pas abuser d’un animal ou d’une personne faible devant moi, je pars au quart de tour....et pas trop me faire ch... non plus !
                            Ah, l’équilibre....


                          • Claude Simon Claude Simon 4 juin 15:14

                            Peut-être que le travail d’une femme de ménage est tout aussi important que celui d’un médecin, ou alors qu’elle rémunérait ses heures de travail hors cadre. Et, n’étant pas contrôlé, jusqu’à l’arnaque.

                            Le vol apparaît souvent lors de trop fortes inégalités.

                            Il est vrai qu’en Asie, la culture de l’argent est différente d’ici. Souvent, on s’évite pour ne pas avoir à considérer les besoins, envies d’autrui.

                            Le plumage est court-termiste, ici, il serait plutôt long-termiste.


                            • Adèle Coupechoux 4 juin 18:14

                              @Claude Simon

                              Les inégalités créent forcément ce type de rapport. Mais je pense que l’auteur a pris cet exemple pour illustrer son propos. Du moins, je l’espère.
                              J’ai vu plus souvent des tordus chez des personnes plutôt aisées. Souvent par négligence cynique.


                            • eddofr eddofr 4 juin 15:31

                              « Qui me trompe une fois, honte à lui ; qui me trompe deux fois, honte à moi. »

                              « Trop bon, trop con. »

                              « Une bonne action ne reste jamais impunie. »

                              Avec ça vous êtes paré pour affronter les arnaqueurs.


                              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 4 juin 17:16

                                Bonjour Kamal, 

                                 Votre père avait raison.

                                 Un bon père doit dire cela à son fils. C’est à son fils de rectifier ce sentiment à l’usage et après expériences malheureuses.

                                 Dans mon autobiographie, j’ai un chapitre dont le titre est « L’innocence aux mains vides ». Il commence par la réflexion de Blaise Pascal « L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête ».

                                 C’est aussi ainsi qu’on apprend la vie et que l’hypocrisie se cache souvent là où on ne l’attend pas. 

                                 Ecoutez les paroles de la chanson « J’aime pas les gens heureux ». C’est très explicite.


                                • nono le simplet nono le simplet 4 juin 17:23

                                  il m’est arrivé des centaines de fois de rendre des services à des gens ...

                                  certains en ont été reconnaissants, d’autres un peu, d’autres pas du tout ...

                                  mais comme je ne le faisais pas pour avoir leur reconnaissance, je m’en fiche complètement ... être prêt à aider les autres c’est une seconde nature et je n’ai pas envie d’en guérir ... je suis trop vieux pour ce genre de conneries ...

                                  et pour ce qui est des arnaqueurs, même si ça m’est arrivé, je m’en fous tout autant ... seulement, avec l’expérience, je les vois arriver de loin et ils comprennent vite que je les ai vu arriver ...


                                  • nono le simplet nono le simplet 4 juin 17:28

                                    @nono le simplet
                                    je rajoute que le nombre de personnes à qui je peux demander un service se comptent sur les doigts des deux mains ... j’ai l’habitude depuis longtemps de me débrouiller tout seul ...
                                    dans quelques jours j’ai un gros store de terrasse à descendre ... je vais le faire tout seul ... et je sais comment m’y prendre ... sans risque ...


                                  • Pauline pas Bismutée 4 juin 19:44

                                    @nono le simplet

                                    Oui, la sagesse c’est de ne rien attendre, comme ça, on n’est jamais déçu !


                                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 5 juin 09:34

                                    @nono le simplet bonjour,
                                      Je vous plusse, évidemment.
                                      L’endroit où vous habitez est aussi dépendant des rapports que vous avez avec votre entourage.
                                      Habiter dans une ville est aussi plus impersonnel. 
                                      Les gens ne cherchent pas de manière automatique à vous connaitre.
                                      On se dit bonjour, bonsoir en fonction de l’heure.
                                      La masse impose une distance supplémentaire.
                                      Il faut casser la glace qui s’installe.
                                     Bien sûr qu’il y aura une majorité de bides.
                                     L’humour n’est même plus la panacée pour créer un contact.
                                     Quant à votre store de terrasse à descendre, comme j’ai deux mains gauches (et oui, il faut connaitre ses limites smiley ), je fais appel à un spécialiste que je paie évidemment.
                                      Je suis plus théoricien que praticien et je ne prends pas de risque..


                                  • nono le simplet nono le simplet 5 juin 10:06

                                    @Réflexions du Miroir
                                    salut
                                    dans les années 90 j’ai rénové à la demande d’amis un studio qu’ils avaient acheté à cette condition là ... à Paris dans le 4e du côté de la rue des Archives ... j’y ai passé 2 fois une dizaine de jours ... élec, SDB à refaire, cuisine équipée ... je dormais sur place ...
                                    une fois garé je n’ai plus bougé ... j’allais faire mes courses dans le quartier pour manger et au BHV pour le boulot ...
                                    au bout de quelques jours je connaissais quelques voisins de l’immeuble croisés au hasard et plusieurs commerçants, même une partie du personnel d’une supérette ... à ma deuxième venue je discutais avec pas mal de monde qui me reconnaissaient ...et on rigolait pas mal ... y avait même un club échangiste dans l’immeuble ... je ne suis jamais entré mais j’ai discuté avec le patron 3 ou 4 fois ... un marrant ...
                                    comme quoi ...


                                  • troletbuse troletbuse 5 juin 10:25

                                    @nono le simplet
                                    Vraiment intéressant. Donc tu dormais dans la baignoire et aujourd’hui dans la brouette.
                                    Pour toi, le club ne te convenait pas, il te fallait un club « homos »  smiley


                                  • nono le simplet nono le simplet 5 juin 11:06

                                    @troletbuse
                                    Pour toi, le club ne te convenait pas, il te fallait un club « homos »

                                    ton acharnement ordurier permet bien de te situer et m’indiffère ...


                                  • troletbuse troletbuse 5 juin 14:25

                                    @nono le simplet
                                    Je crois bien que, sans le savoir, j’ai tapé juste.  smiley


                                  • De me dire, mais la perversion narcissique n’est-elle pas encore plus grave que le Covid. car ceux qui ont vécu ces déceptions d’un non-retour dans l’amour donné doivent être bien amers perdant toutes illusions sur l’humain. Selon l’expression : chat échaudé craint MEME l’eau froide. Mais si vous vous détaché du monde pour rejoindre la véritable spiritualité : le ciel s’ouvre à vous, et le chemin se dégage. Et de temps à autre sur la route en regardant bien : des perles s’offrent à vous. Car l’amour n’est pas extérieur : mais intérieur. hier je pensais un lien du passé impossible et voilà qu’un ange est passé m’offrant le livre que j’avais commandé et jamais reçu. Pentecôte 2019 : perte de mon compagnon. Et l’ange (donnons lui un nom : Isabelle) m’offre le livre de poèmes de sa grand-mère en édition signée et originale. Je l’ouvre (Rose de la mémoire) et tombe sur PENTECOTE : je le dédie au monde qui sommeille : Puis-je tirer de mon silence une parole alors que je n’entends plus celles qui furent dites ?

                                    Et qu’à travers les lances de la plui rien ne m’apparaisse ?

                                    Cependant mon trésor, découvrez-le, je vous le donne.

                                    Il est à vous

                                    aussi bien que la fleur de pommier est à moi,

                                    aussi bien que le vol intelligent de l’abaille,

                                    que l’appel miroitant du loriot,

                                    il est à vous comme l’infini qui tremble

                                    au bord du dernier soir de mai, comme l’étoile muette qui pour vous

                                    se lève dans le ciel,

                                    il est à vous, mon trésor,

                                    car il fait des liens, de regards er d’effluves

                                    qui circulent dans l’univers,

                                    il est fait de musiques inaudibles

                                    au jeux du Bruit. 

                                    Isabelle N. était aussi la meilleure amie d’OL....


                                    • je ne parlais pas souvent à mon père. Mais un jour, il a fait un geste vers son front et me dit, M ; tout est là et il me désigne la glande pinéale ou le Troisième OEIL.....Quel cadeau....


                                      • C’est aussi maintenant que j’ai compris ce que me signifiait mon père. 


                                        • ETRE ANGE ; ce livre de poèmes, je l’avais payé sur un Site et ne l’ai jamais reçu. C’est la petite fille de la poétesse qui est venue en personne me donner l’original signé sur papier VAN GELDER. même si GELDER signifie argent. C’était de l’OR. 


                                          • Pour ceux qui n’aurait pas saisi le sens profond : En coupant une pomme de PIN on trouve le nombre d’OR. PHI, 21 lettre de l’alphabet GREC. ET correspond au Pentacle ou homme de Vitruve dans un cercle. Le numéro du livre est le 5. Parce que l’or est dans la nature. 

                                            e nombre d’or apparaît dans les proportions du pentagone régulier, comme le rapport entre la longueur du côté du pentagone et celle du côté du pentagramme inscrit. Ce rapport purement géométrique défini sur un polygone régulier a probablement été la première définition grecque du nombre d’or.
                                            Pentacle

                                            Un pentacle est un pentagramme encerclé.
                                            En symbolique, on différencie le pentacle droit du pentacle inversé (pointe vers le bas)
                                            pentacle droitLe pentacle droit était le signe des Pythagoriciens. Pour eux, il représentait l’harmonie, la beauté, la perfection.
                                            Il est aussi considéré ocmme le symbole des cinq éléments : esprit, terre, eau, feu et air.

                                            Le pentacle inversé ( pointe vers le bas) est le plus souvent interprété comme symbole de la magie noire ou du satanisme


                                            pentacle inversé>

                                            • Le PANTACLE inversé fut appelé ainsi par l’homme considéré comme le plus pervers du monde. ALEISTER CROWLEY.... L’homme qui marche sur la tête. Je vous invite tous à découper un PENTACLE dans un support et de le retourner dans le bon sens... La tête de l’homme relevée vers le ciel. la DIVINE PROPORTION (DANTE : LA DIVINE COMEDIE). Léonard de Vinci a beaucoup été influencé par DANTE....https://www.google.com/search?q=l%27HOMME+DE+VITRUVE&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjx2dy2sP7wAhVC5eAKHQRyCtMQ_AUoAXoECAEQAw&biw=1280&bih=598#imgrc=BCDvwcmTk7-wzM


                                            • Et quand on coupe une pomme par le milieu : que trouve-t-on : LE PENTACLE...aussi bien que la fleur de pommier est à moi...


                                              • Ce n’est pas par hasard que la maison CINQ en astrologie (associée au lion) est la Maison de l’amour, de l’or, de la joie, des cadeaux et des enfants....


                                                • LeMerou 4 juin 19:00

                                                  On peut être « gentil », mais pas con.


                                                  • Xenozoid Xenozoid 4 juin 19:06

                                                    @LeMerou

                                                    si tout le monde est con c’est dur d’etre gentil en plus d’être con  smiley

                                                    mais si tout le monde est gentil se sera dur d’etre un con de plus  smiley


                                                  • Et si dans la bible il est dit de ne pas croquer la pomme (on suppose d’un pommier), c’est parce que le pommier est associé à la famille des « malus ».....(le bonus-malus des assureurs,..). JANUS : le bien et le mal : tant la pomme est bienfaitrice (Fleur de BACH). La symbolique est claire : ne vous fiez jamais aux apparences car parfois derrière le mal, se cache le bien,.... LA leçon : ne craignez pas le mal car souvent il cache un trésor caché....

                                                    Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

                                                    L’ordre divin et la perfection divine ne sont pas statiques ; c’est au contraire un processus en éternel mouvement où chaque élément se modifie en permanence. Ce qui paraît parfait aujourd’hui (par exemple une nouvelle maison), était encore imparfait il y a peu de temps (chantier). Mais bientôt cette perfection diminuera (usure). Plus on se détache des détails extérieurs plus on vibre à l’unisson avec les rythmes et schémas d’ordre supérieur, et plus ces schémas peuvent s’ancrer en nous et organiser aussi notre environnement. D’ailleurs : pomme vient de poma ou paume qui a deux symboliques : Elles ont deux parties principales, le dos et la face palmaire que l’on nomme plus couramment la paume. La main représente notre capacité de prendre, de donner, de recevoir et d’exprimer. ... Souvenez-vous que la main droite donne et la main gauche reçois pour un gaucher cela est inversé. (pomme ou KAF en hébreux : 11ème lettre de l’alphabet, celle du signe du verseau et de la fraternité. Tout dépend de la manière dont nous vivons les actes de la vie :

                                                    • dans son côté négatif, Kaph est une limitation de la pensée, un blocage dû à la nécessité de prendre en compte le monde physique. Ce qui peut se traduire par la peur, le découragement, le repli sur soi, l’inertie, la dévalorisation ou l’auto-culpabilisation,
                                                    • dans son côté positif, Kaph est la concrétisation du potentiel intérieur de l’individu vers l’extérieur. C’est l’élan créateur, l’expression pleine et entière de la puissance vitale.


                                                    • Les cycles de 500 ans sont toujours des périodes renaissance. https://www.youtube.com/watch?v=WSn_tcwFnzI. An 0 (ou autour : J.C.), an 500 : les mérovingiens, an mille, an 1500 : François 1er et Leonard de Vinci. Maintenant c’est difficile : GESTATION...


                                                      • nemesis 5 juin 16:09

                                                        Un message d’actualité comme jamais : MOULOUDJI fils de Kabylie

                                                        Le Galérien

                                                        https://www.youtube.com/watch?v=uubUZendghA

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité