• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cazeneuve est à l’image de Hollande : inconstant

Cazeneuve est à l’image de Hollande : inconstant

Bernard Cazeneuve est donc le troisième (et dernier ?) premier ministre de François Hollande. Comme quoi, tout peut arriver.

Bernard Cazeneuve est à l’image de la politique générale de François Hollande : tout entreprendre et ne rien terminer. Les difficultés sont survolées, jamais affrontées. En cinq ans, il aura été ministre des affaires européennes 10 mois, ministre du budget 12 mois, ministre de l’intérieur (32 mois) et premier ministre au maximum 5 mois. Le temps de faire quoi ?
 
Comme ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve présente un bilan nettement négatif :

Ø La lutte contre le terrorisme : Bernard Cazeneuve n’aura pas su terroriser les terroristes. Nommé en avril 2014, il ne voit pas monter la menace terroriste. Les années 2015 et 2016 ont été ponctuées d'attaques terroristes sur le territoire français. Certaines ont été déjouées, mais huit d'entre elles ont fait des victimes. 234 personnes ont trouvé la mort. Pourtant la menace pèse sur la France depuis 2012. A aucune moment le ministre de l’intérieur n’estimera devoir présenter sa démission.

Ø Sa gestion de la crise migratoire n’aura pas été à la hauteur et ressemble plus à une opération de communication qu’à une entreprise mûrement réfléchie. Le démantèlement récent de la jungle de Calais, après des mois de tergiversations, n’aura abouti qu’à la dispersion sur le territoire national des migrants.

Ø L’absence d’instructions données aux forces de l’ordre lors des débordements des manifestations des « nuits-debout » ou des zadistes à Sivens ou à Notre-Dame-des-Landes a livré le pays à des guérillas urbaines menées par des casseurs ou des anarchistes.

Ø L'attaque au cocktail Molotov, le 8 octobre dernier, de quatre policiers en simple mission de surveillance à Viry-Châtillon (Essonne), met le feu aux poudres. Des manifestations hors de tout cadre syndical éclatent un peu partout en France. La grogne des policiers intervient après plusieurs faits similaires. Bernard Cazeneuve aura été le ministre de l’intérieur qui aura le moins su protéger ses hommes, victimes, selon lui, de « simples sauvageons » !

Ø Et doit-on parler de la lutte contre le petit banditisme et les trafiquants de drogues qui tuent et s’entretuent à Marseille ou qui font la loi dans les banlieues.

L’indécision du ministre de l’intérieur aura gangréné la vie politique française en ne sachant pas éviter l’improductif débat sur la déchéance de la nationalité, en ne permettant pas la sortie de l’état d’urgence.

Premier ministre en charge d’expédier les affaires courantes d’un président de la République qui a, depuis longtemps, jeté les gants, Bernard Cazeneuve ressemble avant tout au liquidateur d’un quinquennat catastrophique.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:11

    Copié-collé de mon commentaire à un article précédent :

    « Cazeneuve est le liquidateur judiciaire nommé en remplacement des précédents dirigeants de l’entreprise en difficulté.
    Il est le représentant des créanciers avant tout : la survie de l’entreprise n’est pas l’objectif de sa mission.
    La seule consolation, c’est que la loi prévoit pour ce rôle que la rémunération repose sur l’assiette des créances et de l’actif à réaliser.
    Ca va pas lui faire lourd, à Cazanova ! »

    • eric 6 décembre 2016 21:09

      Concis, factuel, objectif...Les commentaires bine distingués des faits. Du vrai journaliste citoyen.

      Un peu plus d’engagement peut être ? On pourrait plus souligner plus encore que ce triste sire à réussi à mettre les forces de l’ordre dans la rue et l’exaspération comme jamais dans notre histoire. Bien sur, ce sont les politiques décidés par Hollande et Vals qui sont responsable, mais il aurait pu défendre ses subordonnés.

      On parle de flics juifs en train de devenir antisémites à force d’être obligés de faire le pied de grue devant des synagogues pour amuser la galerie socialiste et essayé de faire croire au chaland que le pouvoir a une autorité ou une politique.....


      • fred.foyn 7 décembre 2016 07:17

        « 

         »inconstant"..le mot est faible ?

        • devphil devphil 7 décembre 2016 08:26

          Ce qui compte ce ne sont pas les résultats mais l’image donné par le ministre de l’intérieur.


          Aller voir les policiers , être en première ligne après des attentats.

          Être au cœur de l’événementiel , cela à conduit un ancien ministre de l’intérieur à devenir président et un autre à briguer à la primaire.

          C’est simplement du vent car effectivement il n’y a aucun résultat car aucun moyen financier , aucune volonté politique d’arrêter des guerres impérialistes et la peur permet de tenir les populations tranquilles car elles se sentent protégées donc elles restent soumises.

          L’état d’urgence est un exemple flagrant de cette dérive gouvernemental du pouvoir par la peur 


          Philippe

          • Mohammed MADJOUR (Dit Arezki MADJOUR) Mohammed MADJOUR 7 décembre 2016 12:49

            Même commentaire que pour l’article de Sylvain ici : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/bernard-cazeneuve-le-bref-187275#forum4746623


            «  »Ce que dit Sylvain est sans intérêt pour deux raisons : 


            01) Tout le monde peut trouver l’itinéraire des ministres ici mentionnés ;
            02) Cela n’explique pas ce qui pourrait intéresser VRAIMENT les Français !

            CECI :

            Il faut préciser que le régime de l’Elysée (de Gauche comme de Droite) est LE RÉGIME LE PLUS CENTRALISÉ DE LA PLANÈTE ET PAR CONSÉQUENT LE PLUS POLICIER

            Ces derniers temps, seuls les Ministres de l’intérieurqui sont complètement dans le bain de la sorcellerie de l’Elysée (Angoisses économiques, terrorisme préfabriqué sur le dos de la religion, instabilité sociale...) sont promus au sommet, disons au gouffre, des affaires de l’Etat !

            Depuis l’avènement de la bâtarde UMP qui avait détruit les derniers principe du scrutin universel, la France avait fait la promotion de Sarkozy qui était d’abord ministre de l’intérieur, ensuite celle de Valls qui avait occupé le même poste et aujourd’hui nous « applaudissons » le mérité de Cazeneuve l’ex-premier policier de France, artisan de l’état d’urgence et de sa consécration durable... Lui pourra aussi être présidentiable plus tard. 

            De la démocratitude, en veux-tu, en voilà !!! «  »


            • Parrhesia Parrhesia 7 décembre 2016 13:55
              Inconstants ???

              Personnellement, je les trouve plutôt constants... dans l’erreur !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité