• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cette fois on y est : les barrages hydroélectriques vont être bradés aux (...)

Cette fois on y est : les barrages hydroélectriques vont être bradés aux requins du privé !

De quoi se nourrit Hulot ? Ben de couleuvre pardi ! Cette fois, c’est la privatisation des barrages hydroélectriques qu’il a annoncée à l’Assemblée nationale. Eh ! Nicololo, ça va finir par te faire mal au fondement… Son patron, Jupitounet, est finalement bien le fils putatif de Flamby : c’est en effet sous Hollande, Valls et Royal que cette konnerie totale a été décidée. Pour obéir à une injonction de cette Union européenne dont la dérive ultralibérale actuelle met en rogne jusqu’à ses plus fidèles partisans.

Dans son fumeux « programme national de réforme », le capitaine de pédalo laissait écrire : « S’agissant de l’exploitation des installations hydroélectriques, le renouvellement des concessions par mise en concurrence sera privilégié. Le périmètre des lots de barrages et le calendrier et les modalités selon lesquels ces lots seront concédés, notamment les modalités de participation des personnes publiques aux entités concessionnaires, sont à l’étude. » Les concessions en question arrivent à leur terme. Le gouvernement de Macron et Philippe exécute donc le programme de Valls et Hollande réclamé par la Commission européenne. Pourtant l’argument de la pression de la commission européenne, c’est de la bola : l’Allemagne n’a pas hésité, elle, à prendre des mesures fortes en la matière et à les faire accepter à Bruxelles, pourquoi la France n’essaie-t-elle même pas ?

Nous avons là, à portée de main, une énergie made in France qui pourrait être mobilisée pour soutenir vraiment les industries exposées à la concurrence internationale. Et qui est indispensable à la bonne marche de l’ensemble du réseau électrique français et européen. En effet le système électrique fonctionne comme un tout. Il doit fournir à chaque instant très exactement la quantité d’énergie en cours de consommation. S’il en produit moins ou plus, le système plante. Cette gestion fine est cruciale ! Les installations hydrauliques sont les variables d’ajustement du système électrique global. Car le flux de l’eau turbinée est très facile à maîtriser selon que l’on doit augmenter la puissance ou la diminuer. La machine démarre et s’arrête en quelques secondes, ce qui n’est pas le cas avec le nucléaire.

On compte plus de 2000 installations de toutes tailles dans le pays parmi lesquels une grosse centaine de barrages de grande taille, c’est-à-dire de plus de 20 mètres de hauteur. 400 barrages et centrales sont gérés par des entreprises à travers des « concessions » de longue durée. 80 % d’entre eux le sont aujourd’hui par EDF. Les autres sont essentiellement gérés par GDF Suez ou ses filiales, héritage du temps où GDF était une entreprise publique. Le gouvernement Philippe a donc décidé de brader la gestion de ce patrimoine national. C’est un pillage digne de celui de la privatisation des autoroutes. Le peuple français a payé pendant des décennies pour construire et entretenir ces installations hydroélectriques.

L’hydroélectricité, c’est une grande histoire française, celle de la « houille blanche » et de l’industrialisation des vallées de montagne. Des ouvrages pharaoniques qui redonnaient de la fierté et de la confiance en leur pays à tous ces Français qui sortaient de cinq années de malheur, de destruction et de honte. Ceux qui ont des cheveux blancs et un peu de bide se souviennent de la fierté nationale des mises en eaux des barrages de Génissiat, de Donzère, de Serre-Ponçon, de Tigne, de Bort-les-Orgues, de Naussac, etc. Actuellement, ces ouvrages sont parmi les piliers de la politique énergétique de la France. Les ouvrages hydroélectriques représentent 20 % de la puissance installée du mix électrique, ce qui est considérable. C’est 12 % de l’électricité des Français et 20 % de la production nationale d’énergie renouvelable ! C’est aussi 66 % de la capacité de pointe, c’est-à-dire un moyen de production flexible, disponible presque instantanément pour faire face à l’évolution structurelle de la consommation électrique. Et c’est tout cela que Macron veut brader au privé !

Il y a longtemps que les gros consortiums privés louchent avec gourmandise l’ouverture à la concurrence des concessions hydroélectriques françaises. Il y a longtemps que leurs lobbies dépensent des montagnes de pognon pour arriver à leurs fins : mettre leurs sales pattes sur ce savoureux gâteau national. Parce qu’elles savent que les barrages - grâce aux investissements accomplis par des générations de bâtisseurs et avec l’argent des contribuables – sont très rentables : l’excédent brut des concessions est de 2,5 milliards par an. Ce qu’on appelle la « rente hydroélectrique » est d’au moins 1,25 milliard d’euros par an. En voilà de la belle et bonne thune à se mettre dans les fouilles !

Et ce n’est pas tout. L’électricité produite par les barrages est de loin la moins chère. De 20 à 30 euros le mégawattheure, soit nettement plus compétitive que le prix de l’électricité nucléaire historique. Cet avantage profite aujourd’hui à tous les consommateurs d’électricité puisqu’il intervient dans le calcul des coûts de production d’EDF. Mais la mise en concurrence des barrages se traduira obligatoirement par une hausse du prix de l’électricité pour nous, les consommateurs finaux !

Les « partenaires privés » n’investiront pas par philanthropie mais pour tirer des profits. S’ils agissaient autrement leurs actionnaires seraient en droit de les sanctionner et d’arguer, à juste titre, de l’abus de bien social. Ce n’est donc pas leur cupidité qui doit être mise en cause mais plutôt ceux qui leur offrent ce nouveau terrain de jeu sans aucune justification. Aucune ! Personne n’imagine que les investisseurs privés viennent pour faire des investissements. Ni qu’ils seront portés à en faire si besoin est. Car lorsqu’une opération d’entretien est à l’ordre du jour cela coûte deux fois. Une première quand il faut payer les travaux et une seconde pendant l’interruption de l’exploitation. Donc l’entretien et la sécurité qui en découle seront sacrifiés sur l’autel du profit, du pognon pris dans nos poches.

Eh ! Ceux d’entre nous qui habitent en aval de ces barrages, tenez-vous aux branches, priez si vous êtes croyants ou déménagez ! Parce que vous croyez que les fonds privés veulent produire de l’électricité propre et sure ou des flots d’argent avec ces barrages ? Vous faites confiance au privé pour entretenir et investir dans l’équipement des barrages ?

Cerise sur le gros gâteau, la Commission européenne prétend interdire à EDF de postuler pour l’obtention de ces concessions !

Décidément, il va peut-être falloir les sortir, les nettoyer, les graisser… Et faudra-t-il s’en servir ?

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • pallas 14 mars 14:28
    VICTOR Ayoli,

    Bonjour,

    C’est la totalité de nation qui est vendu, il n’y aucuns espoir possible.

    Ce suicide de notre pays remonte à 40 ans arrières, c’était une évidence, comme celle de l’échec du multiculturalisme, entrainant une guerre civil et religieuse.

    Les immeubles, les clubs de foot, les terres agricoles, les grandes entreprises, sont racheté par des nations étrangères, les banques aussi bientot.

    La France n’a plus d’identité culturel, économique, social, linguistique, La Suède nous rattrape, c’est « La fin de notre civilisation ».

    La messe est dite.

    Salut


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 20:31

      @pallas
      Fallait voter Asselineau !! Il a donné toute la liste des réformes qui allaient être appliquées si la France ne sortait pas de l’ UE.

      Les privatisations, c’est le point n° 2 des GOPé : « Redéfinir la portée de l’action des pouvoirs publics »

      Traduction : cela revient à accentuer les privatisations et la destruction de notre système de santé et de nos services publics auxquels les Français sont majoritairement attachés, quelle que soit leur couleur politique [6].

      On a par ailleurs vu le succès de la privatisation des autoroutes qui rapportaient à l’État et coûtent désormais très cher aux Français…



    • Ruut Ruut 14 mars 20:37

      @pallas
      C’est presque de la haute trahison ce genre de destruction de la nation.
      Mais bon la majorité les as mis au pouvoir, assumons donc les conséquences.
      Lorsque viendra le temps des pleurs (barrages mal entretenus) souvenons nous de qui a voté pour eux et demandons en leur des comptes.
      Nous voulions l’Europe, nous avons la misère et des ruines.
      Merci aux médiats complices et souteneurs.
      Pourtant nos anciennes colonies nous avaient prévenues que quelque chose de pourris était en place...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 20:54

      @Ruut
      C’est presque de la haute trahison ce genre de destruction de la nation.

      La Haute trahison a été enlevée de la Constitution par Sarkozy, avant sa forfaiture sur le Traité de Lisbonne ...


    • papat 15 mars 10:58

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour, même si vous avez raison.....c’est chiant de lire toujours la même chose de votre part..

      votre préféré fait 1% dans les urnes...c’est un combat perdu d’avance...Asselineau est lassant morne, pas envie de le suivre...de plus votre insistance lui fait une contre pub...un peu comme christelle neant avec le Dombass....on fini par ne plus la lire.....
      @ plus

    • Ar zen Ar zen 15 mars 11:11

      @papat
       Et vous n’êtes pas « fatigué » d’entendre les uns et les autres de parler de « renégocier » les traités depuis plus de 35 ans ! Et l’Arlésienne de "l’Europe sociale, cela ne vous choque pas ? Ca on peut le dire et le chanter sur tous les tons ? 



    • Dzan 15 mars 12:35

      @papat
      La vaccination a bien pris.


    • canard54 canard54 15 mars 13:50

      @papat  Bonjour ;
      Le con dans tout celà c’est pas Asselineau ce sont ceux qui ont voté comme des guignols pour Macron et donc la continuité de l’ ue poison des peuples....


    • Alainet Alainet 16 mars 14:43

      @Fifi Brind_acier Avant cela ; il y a eu la « loi NOME » votée par l’Assemblée Nationale, le 25 Novembre 2010 1 projet de loi signé FILLON où nos barrages étaient livrés au privé : ( mais 1 Gope de la Commission Bruxelloise, pour payer notre Dette)
      http://www.gauchemip.org/spip.php?article14724
      * En 2014 ; . Le trio Hollande/Valls /Royal entérine la procédure.... :
      http://www.gauchemip.org/spip.php?article11457


    • Sozenz 16 mars 14:58

      @Fifi Brind_acier
      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/28/gouverner-par-ordonnance-ca-veut-dire-quoi_5119636_4355770.html
      Pour justifier le recours à cette méthode législative, le gouvernement met une nouvelle fois en avant la question de la rapidité. Le calendrier européen impose en effet à la France de transposer les dernières directives avant décembre 2018.

      si le monde se permet d ecrire ceci dans un article c est a mon avis qu’ ils savent que plus rien ne peut les arr^ter et qu’ il feront la fin du sale boulot avant la fin du quinquennat.

      donc quelle autre mesure peut on prendre pour faie barrage de façon infaillible maintenant ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 20:32

      @papat
      C’est pourtant l’ UPR qui a raison ! Macron a déclaré à Londres qu’un referendum sur le Frexit donnerait les mêmes résultats que celui du Brexit. C’est couillon, hein ? Mais vos médias préférés on peut-être oublié de vous en informer ??


    • Et hop ! Et hop ! 18 mars 22:15

      @pallas : C’est une décision qui a été prise par Borloo quand il était ministre de Sarkozy en application d’une directive européenne obligeant à ouvrir à la concurrence le renouvellement de concessions sur les barrages de l’État attribués à EdF, notamment tous ceux qui ont été construits pendant les grands chantiers de Vichy.


      Des investisseurs financiers internationaux vont pouvoir racheter les barrages et revendre l’électricité à EdF en prenant leur bénéfice au passage.

    • nono le simplet nono le simplet 14 mars 14:49

      Il manquerait plus qu’ils les emportent à l’étranger !


      • flourens flourens 14 mars 18:32

        @nono le simplet
        ben comme c’est pas possible l’Europe a tout prévu, on fait venir l’étranger, les travailleurs détachés sont pas faits pour les chiens


      • Et hop ! Et hop ! 18 mars 22:17

        @nono le simplet : 


        Ils vont juste revendre l’électricité à EdF en prenant une commission de 40 % au passage pour se rembourser de leur investissement en 15 ans et prendre un bénéfice. C’est l’usager français qui va payer la vente de ses barrages avec une majoration du prix de l’électricité.

      • sls0 sls0 14 mars 14:50

        L’hydraulique est très important si on veut du renouvelable pour le stockage.

        Ce n’est plus la poule aux oeufs d’or qu’il vont récupérer mais la poule aux oeufs de diamants.
        Avec le renouvelable les propriétaires vont être dans une position de force incroyable.
        On voit déjà les dannois qui sont exangue avec leur éolien dont l’excès d’énergie est stockée en Norvège par des sociétés publiques.

        • raymond 2 15 mars 10:42

          @sls0
          Vous avez pointé le point essentiel ! Ils vont pouvoir nous le MWH une fortune aux heures de pointes alors que le cout de production c’est quedalle.
          Merci Macron
          Merci Macron
          https://www.youtube.com/watch?v=BP3_dgTofKA


        • raymond 2 15 mars 10:45

          @raymond 2
           Erreur Nous vendre bien sur


        • biquet biquet 15 mars 15:03

          @sls0
          En effet, en Norvège, 98,5 % de l’électricité est produite par l’hydraulique. Mais le mieux c’est qu’il n’y qu’une seule société en Norvège : Startkraft, une société détenue à 100 % par l’Etat. Mais le meilleur est à venir : devinez qui est l’un des principaux clients pour la reprise des barrages EDF : STRATKRAFT !


        • sls0 sls0 15 mars 16:09

          @biquet
          Il y a Stratkraft qui doit avoir 60% et le reste c’est des régies municipales si j’ai bonne mémoire. Mais dans tout les cas ils sont au service de la population comme l’était EDF avant.

          Mon propos était que les dannois raquaient suite à un choix énergétique et chance pour eux que leur interlocuteurs n’étaient pas guidé par un esprit financier extrême. Les norvégiens achète du courant dont ils n’ont pas trop l’utilité pour désengorger le réseau dannois et le revendent quand il n’y a pas de vent et que le kWh est au plus haut sur le marché.
          Pour la Norvège l’éolien c’est très bien il ont des barrages. C’est un des rares pays qui bénéficie de ces conditions.
          Je suis à 100% pour l’éolien pour des pays comme la Norvège. Si on prend l’exemple de l’Espagne, les grands gagnants hors constructeurs d’éoliennes ont été les constructeurs de centrales au gaz.
          Quand on prend le parc européen d’éolienne, sur la puissance installée il n’y a que 15% d’efficace et un anticyclone sur l’atlantique les met toutes à l’arrêt.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 20:36

          @biquet
          La Norvège n’est pas dans l’ Union européenne. Pas plus que la Suisse et l’ Islande.Il est donc normal qu’ils fassent ce qui les arrange et qu’ils n’appliquent pas les décisions européennes...
          Ce sont d’ailleurs 3 pays où les habitants sont les plus heureux au monde...


        • Spartacus Spartacus 14 mars 15:00

          C’est drôle et comique de voir en le secteur marchand des diables assoiffés de sang et cette béatitude d’une gestion étatique faite par le saint esprit, et les saints apotres...


          Quelle vision caricaturale et ringarde du secteur marchand et angélique du secteur public... 

          Le boulanger privé fait du pain pour le bien de tous...
          Il se lève à 5h du matin et fait des efforts pour le profit, pas pour une idéologie de service public ou de service social. Pourtant il ne se revendique de rien.

          A l’inverse le fonctionnaire fait tout pour en faire le moins possible, profiter un max des avantages et d’une rente sur le compte des autres. Que la queue soit grande ou pas il s’en fou, ne travaillant que pour la rente statutaire, il ne gagne aucun profit à en faire plus et n’en fait pas plus. Pourtant il se revendique d’avoir une mission de bien commun totalement usurpée.

          L’exemple des autoroutes qui ont étés cédées au privé démontre le total contraire. 
          Les passages des véhicules sont plus fluides. La gestion optimisée permet de dégager des bénéfices là ou l’état qui le gérait avant, n’en avait rien a foutre de la fluidité ou la rentabilité et la gestion.

          L’état par contre toujours responsable des taxes, a lui profité du passage au privé pour augmenter sa part et fait augmenter les prix en laissant croire la responsabilité du secteur marchand...

          Ca commence a être usé la propagande d’un « service public » qui n’aurait que le but du bien commun.
          L’employé des entreprises publiques ou le fonctionnaire ne sont en aucun gage de sécurité ou de quoi que se soit de service meilleur ou supérieur ou moins cher qu’au secteur privé...

          Triste comportement de salissure du secteur marchand des castes rentières d’un statut et pas d’un résultat de son travail.


          • Cateaufoncel 14 mars 15:20

            @Spartacus

            Fourguer les barrages hydroélectriques à des investisseurs, ne se justifie en rien, si ce n’est à européiser un peu plus la France. Cette mesure est le fait du seul Jupiter, qui a refusé autocratiquement de classer l’hydroélectricité dans la catégorie « service d’intérêt général échappant à la concurrence ». Espérons que les Français attachés à leur service public, lui feront payer ça dans les sondages !


          • bibou1324 bibou1324 14 mars 15:29

            @Spartacus
            « Il se lève à 5h du matin et fait des efforts pour le profit, pas pour une idéologie de service public ou de service social »


            Je vous dirais que ça dépend du boulanger. Tout comme la patronne de la charcuterie de mon village, qui ne cesse de répéter qu’elle gagnerait mieux dans la vallée, mais qui préfère gagner moins en conservant ce service plutôt que de se vendre et voir son village péricliter.

            Je sais que ça va vous choquer, mais pour certains l’argent n’est pas le seul but dans la vie.

          • Ar zen Ar zen 14 mars 18:35

            @Spartacus

            Vous êtes le roi de la caricature ! Vous devriez en faire votre métier. Cela commence à être drôle. En poussant encore un peu le trait vous devriez y parvenir. 



          • Ruut Ruut 14 mars 20:44

            @Spartacus
            C’est la privatisation de secteurs publique le problème, pas le privé qui c’est construit luis même.
            C’est une sorte de concurrence déloyale dans le cas présent ou des grosses compagnies se font du fric sans investissement de leur part mais de la part des contribuables qui eux n’en tirent aucun bénéfice.

            Un privé qui fait son installation de a a z qu’il en tire des bénéfices -> ok (bravo ex : spacex)

            Un privé qui se fait des bénéfices sur une installation payé par le contribuable au moment où elle devient rentable et donc commence a rembourser les fonds investis via une baisse d’impôts grâce aux bénéfices engendrés -> pas ok et malhonnête. (ex : les autoroutes en France)

            Comprend tu la nuance et la raison de la colère des contribuable qui au final payeront 2 fois ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 mars 21:04

            @Spartacus
            des castes rentières d’un statut et pas d’un résultat de son travail.

            Bien sûr, seuls les salariés du privé travaillent, ceux sous statut ne fichent rien, et sont sans doute des privilégiés ?
            - Voici des bulletins de salaires à la SNCF,  des super privilégiés, non ?


            - Les salaires indignes des infirmiers hospitaliers en France.

            - Les salaires des profs, comparaison européenne. Je vous conseille en particulier la comparaison des salaires des enseignants du primaire ...


          • aimable 14 mars 23:26

            @Spartacus
            faux le boulanger fait beaucoup de pain pour avoir plus de blé qui lui servira a faire plus de pain pour avoir encore plus de blé etc etc .....


          • vesjem vesjem 14 mars 23:42

            @Spartacus
            « C’est drôle et comique de voir en le secteur marchand des diables assoiffés de sang »

            hélas, nous sommes tous responsables, nous qui vivons dans ce système capitaliste ;
            je m’explique : le moindre « sous » que vous placez en banque sert à acheter les actions des entreprises d’état que nos salopard mettent sur le marché ;
            les diables ce sont nous-même qui déposons nos placements (si minimes soient-ils) dans les banques


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 07:14

            @Spartacus
            En somme, vous êtes un grand défenseur de l’égalité !

            Ce serait dommage que les cheminots et les fonctionnaires ne bénéficient pas de l’austérité et de la précarité que connaissent tant d’autres salariés, hein ?


          • Spartacus Spartacus 15 mars 09:15

            @Fifi Brind_acier
            "En somme, vous êtes un grand défenseur de l’égalité !


            Non, surtout pas ! Un défenseur de l’équité oui mais certainement pas de l’égalité.. 
            Vous savez ce concept qui ne fait pas dans l’identirarisme de castes et veut tous les gens dans le même droit et pas le droit du lobby le plus proche de l’état.

            Le non-égalitarisme m’évite d’être comme vous, jaloux, envieux de la richesse des autres, la vie motivée par peur de perdre son petit privilège et son statut, apologiste de ne rien créer, de ne rien faire et de la vie en servitude d’avantages corporatistes....

          • Dom66 Dom66 15 mars 09:41

            @Cateaufoncel

            « Espérons que les Français attachés à leur service public, lui feront payer ça dans les sondages ! »

            Là cela m’étonnerais, les Français sont des veaux et il y a tous les médias pour les charognards, pas de media d’opposition...Vive la France.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 10:16

            @Dom66
            Voici un sondage bidonné sur les Français « complotistes », et comment il a été bidonné. Les moyens les plus simples sont :
            - De ne pas mettre la colonne : « Ne se prononcent pas ».
            - De poser des questions « fermées », qui ne rendent pas compte de la diversité des avis.
            - Puis d’additionner des pommes et des carottes, en faisant croire que c’est pareil...et autres magouillages pour obtenir à la sortie ce que les sondeurs attendent.


          • Ar zen Ar zen 15 mars 10:25

            @Spartacus

            Et qui décide de ce qui est « équitable » ? 

            Lorsque l’on parle « d’égalité », cela ne pose strictement aucun problème. L’égalité c’est quelque chose de « rationnel ». 

            Quant à « l’équité », que vous préconisez, il faut toujours qu’il y ait un « arbitre » pour la valider. Les dérives sont donc constantes lorsque l’on parle « d’équité ». Les « critères » à prendre en considération pour promouvoir « l’équité » peuvent être justes et sincères mais peuvent, tout aussi bien, être biaisés ! Et c’est ce à quoi l’on assiste constamment !


          • raymond 2 15 mars 10:55

            @Fifi Brind_acier
            Vous avez oublié le salaire de leur chef Mme Florence Parly à 52000 euros par mois !
            https://www.marianne.net/politique/sncf-la-ministre-florence-parly-52000-euros-par-mois-pour-vous-faire-preferer-le-train


          • Cateaufoncel 15 mars 13:42

            @Dom66

            J’aurais dû ajouter « ...dans les sondages et dans les urnes. »

            « Là cela m’étonnerais, les Français sont des veau... »

            Mais ici, c’est un cas particulier. L’EDF et ses agents font partie intégrante des ménages, des familles si j’ose dire. Les remplacer par des privés, de surcroît étrangers - il faut voir la liste des rapaces qui sont sur le coup, Allemands, Espagnols, Suisses, Italiens, Norvégiens, Canadiens, Chinois... Faut-il que ce soit juteux ! -, peut être mal pris par bien de gens...

            P.S. - Jupiter vient de se distinguer une nouvelle pas son mépris. A des retraités qui se plaignaient de la baisse de leur pouvoir d’achat, le petit-crevé a répondu : « Ca râle, c’est la France ! »


          • Spartacus Spartacus 15 mars 13:59

            @Ar zen


            Tel est gros, tel est petit, tel est intelligent, tel est habille...Tel devient riche, tel devient pauvre, tel rate, tel réussit, tel n’a pas d’ambition, tel est jaloux.
            L’égalité n’existe tout simplement pas. C’est juste un mot vaseline utilisé pour se donner une excuse de convoiter et voler les autres.

            Une excuse des loups qui se déguisent en moutons pour manger les chevaux.

            Oui l’équité a besoin de justice régalienne qui assure les mêmes droits a tous...

            Les dérives sont au contraire l’utilisation de l’état à autre chose que la justice...
            Par exemple l’interventionnisme au nom de l’égalitarisme...

          • PiXels PiXels 15 mars 17:58

            ...« @Spartacus

             »...Tel est gros, tel est petit, tel est intelligent, tel est habille...Tel devient riche, tel devient pauvre,...« 


            C’est quand que tu arrêtes de nous prendre pour des demeurés ?

            Tel est..tel est... tel est, tel est.. ; et puis soudain tel devient...

            C’est clair que pour tenter de défendre tes idées puantes, ça marche un peu mieux que »tel naît riche... tel naît pauvre« qui refléterait beaucoup mieux la réalité.

            (D’ailleurs, t’en penses quoi de »l’équité" du concept d’héritage ?)

            La ficelle est un peu grosse !

          • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 17 mars 11:52

            @Spartacus
                              

                            C’est une bonne chose que SpartaGus vienne de temps en temps exposer sa bassesse au jugement du public.

          • Et hop ! Et hop ! 18 mars 22:24

            @Spartacus : « justice régalienne » 


            C’est un pléonasme, la fonction principale du roi, la fonction régalienne par excellence, a toujours été par définition d’assurer la justice, d’empêcher le fort d’opprimer et de voler le faible, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays en empêchant les invasions, les razzias, etc..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès