• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ci-gît le MoDem (1er décembre 2007 – 14 mars 2010)

Ci-gît le MoDem (1er décembre 2007 – 14 mars 2010)

La nouvelle majeure du premier tour des élections régionales du 14 mars 2010 est presque passée inaperçue : le MoDem est mort électoralement.

Abstention très élevée, victoire du Parti socialiste, désaveu de la majorité présidentielle, maintenance d’un courant d’écologie politique, légère remontée du Front national, léger redressement des communistes grâce à Jean-Luc Mélenchon…
 
 
Rien n’est acquis certes…
 
L’effondrement de l’UMP est-il si grand ? On ferait remarquer avec raison que les listes de Valérie Pécresse sont arrivées les premières d’Île-de-France et que le score de celles de Jean-Paul Huchon, à l’issue d’un deuxième mandat, est un peu faiblard.
 
L’UMP n’a-t-elle aucune réserve de voix ? Là aussi, on ferait remarquer que les meilleures réserves de voix ne se trouvent pas chez les électeurs des listes n’ayant pas pu se maintenir au second tour, mais tout simplement chez les nombreux abstentionnistes qu’il s’agirait de mobiliser.
 
Du côté du PS, qui s’est trouvé visiblement un véritable leader, le discours de Martine Aubry ce soir du 14 mars 2010 a été plutôt excellent : pas de triomphalisme, besoin de garder et mobiliser les troupes et ton assurément crédible. L’autorité de Martine Aubry devient incontestable.

La nouvelle majeure de la soirée
 
Parmi les enseignements du premier tour des élections régionales du 14 mars 2010, l’élément majeur qui va durablement peser sur les prochaines échéances électorales dans les années à venir a presque été oublié dans les soirées électorales (souvent en programme minimum), ou, du moins, évoqué de façon très furtive : la disparition électorale du MoDem.
 
 
La déroute complète
 
Alors que le PS double quasiment son score par rapport aux élections européennes du 7 juin 2009, les listes régionales du MoDem ont fait à peine la moitié du résultat déjà catastrophique des listes européennes du MoDem de l’an dernier.
 
Aucune liste n’est arrivée au-dessus de 10% sauf celle de Jean Lassalle, en Aquitaine (région de François Bayrou), avec un petit 10,4%. C’est la seule liste MoDem qui pourrait espérer un ou plusieurs élus le 21 mars 2010.
 
Seulement trois listes arrivent entre 5% et 10% et pourraient (éventuellement) fusionner avec une liste pouvant se maintenir au second tour : celle de Bruno Joncour en Bretagne (5,4%), de Rodolphe Thomas en Basse-Normandie (8,9%), et celle de Marc Fesneau dans le Centre (5,1%).
 
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le MoDem descend même jusqu’à 2,5% ! Le record étant évidemment 0%, en Languedoc-Roussillon où pour cause de querelles internes, la liste du MoDem n’a pas pu être déposée.
 
Ces résultats désastreux confirment la descente aux enfers du MoDem embrayée aux élections européennes du 7 juin 2009.
 
 
Pourquoi la Berezina ?
 
Comment expliquer un tel désaveu électoral ? Sans doute par la manière dont François Bayrou et ses proches ont agi pour transformer les 18% de l’élection présidentielle en un grand parti centriste.
 
C’est-à-dire comme des pieds : absence de démocratie interne, mise en veilleuse du projet présidentiel et des thèmes forts au profit d’une opposition frontale à la personne du Président de la République, stratégie illisible car absente. Tout cela nageant dans l’incohérence totale : refus théorique des alliances mais discours se voulant pourtant rassembleur.
 
Je commence effectivement à me demander si Simone Veil n’avait pas raison quand, le 17 mars 2007, en pleine campagne présidentielle, pour expliquer son soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy, elle assénait sévèrement : « Il faut savoir choisir et Bayrou, c’est pire que tout ». Pire que tout ? Sûrement pas. Pensait-elle pire que Nicolas Sarkozy ?… peut-être.
 
François Bayrou a refusé de contribuer au redressement de la France en 2007. Il a par cette occasion rejeté ses électeurs de centre droit vers l’UMP de Nicolas Sarkozy. Mais il a aussi rejeté ses électeurs de centre gauche en refusant toute alliance avec le Parti socialiste ou les Verts. Et il a même rejeté ses électeurs d’extrême centre en refusant d’être démocrate au sein même de son mouvement.
 
François Bayrou a montré pendant ces trois années qu’il a été incapable de mettre en place une équipe viable, c’est-à-dire valable et durable (toutes les personnes qu’il a mises en avant sont parties : Jean-Marie Cavada, Jean-François Kahn, et bientôt Corinne Lepage), incapable d’installer un mouvement cohérent, incapable de promouvoir un projet politique marquant (où est la construction européenne ? où est la décentralisation ? à part l’antisarkozysme, renforcé par le livre sorti à un moment électoral propice, rien n’a été vraiment communiqué des valeurs supposées humanistes du MoDem), incapable de tenir une stratégie de conquête du pouvoir crédible.
 
Comment peut-on imaginer qu’une personne incapable de gérer un mouvement de quelques (dizaines de) milliers de personnes pourrait gérer un État de plus de soixante millions de Français ?
 
 
Grandeur et décadence de César Bayroutteau
 
À quoi servent les belles idées si les personnes qui les professent sont des croyants non pratiquants, comme c’est le cas de la plupart des fanatiques encore attachés au MoDem à ce jour ?
 
Le 11 juin 2009, je comparais l’aventure de François Bayrou à celle de Jean-Jacques Servan-Schreiber. L’aventure n’a même pas duré dix ans. JJSS a fait 1,8% aux européennes de 1979. Avec 4% aux régionales, soit moins du quart des 18% de 2007, comment François Bayrou pourrait-il garder un epsilon de crédibilité politique sans craindre ironie ou indifférence ?
 
Et ne parlons pas des médias : les médias ne font qu’acter la disparition du MoDem. Leur but est d’informer sur la réalité, pas de nuire au MoDem (à quoi servirait-il de faire aujourd’hui une campagne anti-MoDem vu son inexistence électorale ?). Les médias parlent de ce qui intéressent leur auditeurs, leurs lecteurs.
 
 
Que va devenir ce courant démocrate et social ?
 
La création du MoDem a anéanti le courant politique issu du catholicisme social. Celui appelé dans les autres pays européens "démocrate-chrétien" et issu en France de la doctrine sociale de l’Église qui, par l’Encyclique "Rerum Novarum" du pape Léon XIII, dont le centenaire fut célébré par Mgr Jean-Marie Lustiger en 1991, aboutissait au ralliement des catholiques à la République.
 
Celui qui prit politiquement forme avant guerre sous le nom du PDP (Parti démocrate populaire), qui après guerre devint le MRP (Mouvement des républicains populaires) rassemblant beaucoup de gaullistes résistants (comme Edmond Michelet et Maurice Schumann), puis le Centre démocrate de Jean Lecanuet, puis le CDS (Centre des démocrates sociaux) puis enfin la Nouvelle UDF.
 
 
Ce courant politique, qui aurait pu survivre par le MoDem, n’existe plus.
Et il manquera à la démocratie française.
 
Loin d’en avoir été le sauveur en 2002, François Bayrou en a été le fossoyeur en 2007.
Qu’il ne s’étonne donc pas qu’il ait fait le vide autour de lui.
 
RIP.
 
 
 
Sylvain Rakotoarison (15 mars 2010)
 
 
Pour aller plus loin :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Voris 15 mars 2010 10:08

    Citer Simone Veil, devenue le petit soldat de Sarkozy, pour prétendre donner des leçons à Bayrou, il fallait l’oser !


    • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 10:12

       smiley  smiley smiley smiley

      Voris est déjà bien amer , aurons nous un hara riki virtuel d’imopète aujourd’hui ??? smiley


      • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 10:12

        le hara riki , c’est un hara kiri quand le score est rikiki ! smiley


      • Voris 15 mars 2010 10:16

        Le chat facho de Le Pen, je ne suis pas amer mais je hais de plus en plus les fachos. Gaffe à toi donc !


      • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 10:54

        et un godwin pour le taverneux , un !

        comment se fait t il que Gary coupeur ne sanctionne pas cette insulte !!!  smiley


      • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2010 16:03

        @Calmos

        je suis taquin vois tu , et franchement après plus de 300 articles sur lesquel il y avait Bayrou ci , Bayrou là , modem par ci , modem par là , ça détend ! 
        Je sens que la prose orange va être à la baisse , quoi que Morice va peut être lier cette chute à un complot de la CIA et John va nous en faire un autre pour dire que la fin de modem annonce la fin du monde ...  smiley  smiley  smiley


      • Voris 15 mars 2010 10:14

        « François Bayrou a refusé de contribuer au redressement de la France en 2007. »

        C’est vrai ça, pourquoi Bayrou a-t-il refusé de rejoindre le Nouveau Centre et de signer un pacte de soumission totale à Sarkozy ? Donc, la « reconstruction » selon Rakotoarison, c’est le sarkozysme.


        • Traroth Traroth 15 mars 2010 19:12

          Vous avez raison, mais Bayrou voulait juste être Sarkozy à la place de Sarkozy. Un crypto-libéral de moins, excellente nouvelle. Va falloir vraiment s’attaquer à ceux du PS, un de ces 4. Mais ça ne va pas être facile, maintenant que les électeurs reviennent vers eux sans qu’ils n’aient rien changé dans leur parti !


        • David Meyers 15 mars 2010 10:39

          Analyse bien construite de la descente du Modem.

          J’y verrai une autre raison, plus brute, plus vulgaire, plus effrayante : un majorité de votants ne souhaite pas une France unie et forte mais préfère la brutalité, l’injustice, le cloisonnage des pensées.

          Notre système politique étant (plus ou moins) démocratique, cette majorité impose donc sa vision manichéenne des relations citoyennes, économiques et sociales. Chacun pour soi, l’autre étant forcément un suspect.

          Tout l’univers spirituel de NSarkozy. Peut être une des explications de son élection.


          • Voris 15 mars 2010 10:51

            C’est aussi ce que je crains. Et c’est pourquoi, il n’y a pas de quoi se réjouir de la décrue du Mouvement Démocrate. Car c’est le signe que le clivage se durcit, que les haines constamment entretenues par l’UMP se renforcent. Cela va mal se terminer. Le mérite du MoDem aura été d’avoir au moins essayé de réconcilier les opposants autour d’un socle démocrate commun. Il n’a pas été assez entendu, tant pis.


          • jps jps 15 mars 2010 10:39

            A lire sur Bayrou et le Modem : http://chevallierorange.wordpress.com/


            • joelim joelim 15 mars 2010 10:48

              Bayrou en 2007 a refusé la main tendue de Royal. Il a beau jeu après de vilipender Sarkozy dont il a ainsi grandement contribué à l’élection.

              Et son discours est toujours populiste, du genre « rien ne va plus, Madame », et çà ne passe pas dans l’opinion d’autant plus qu’il ne semble guère avoir d’idées neuves, et qu’en tout cas il communique mal sur ce qui serait sa spécificité.

              En bref, le Modem, pourquoi pas, c’est une force politique qui serait utile à la France, autant pour « nuancer » la droite que pour éviter d’éventuelles dérives collectivistes de la gauche. Par contre, Bayrou, ne semble pas être le bon cheval... Mais comme le Modem c’est lui et lui seul (de plus en plus seul d’ailleurs), il va probablement (les hommes sont faits ainsi) garder espoir sur 2012, alors qu’aucun élément rationnel ne peut lui donner autre chose qu’une très très faible chance. Mais il fait ce qu’il veut hein.

              • Dzan 15 mars 2010 10:56

                Patience, patience

                Zébulon, va chambouler le système des Régions, Départements ect...
                Et cerise sur le gâteau, prévoit des élections à un tour.

                Comme ça, l’Union des Menteurs Patentés gagnera sur toute la ligne, et résoudra tous les p^roblèmes du Modem et des autres.


                • non666 non666 15 mars 2010 12:11

                  Beaucoup de sujet sur la mort annoncée du modem , aujourd’hui.

                  Bon QUI annonce cette mort ?
                  Les rivaux du Modem....
                  Ceux qui preferent le bipartisme PS-UMP à la remontée en puissance des chretiens democrates ...
                  Donc sans valeur.

                  Mais c’est aussi ceux qui y sont entrés...et l’ont quitté.
                  Et ça c’est plus grave.
                  Car ce syndrome la, on connait, c’est celui d’un FN qui refuse de grandir, qui refuse autre chose que le Fuhrer-Prinzip du fondateur et qui est pret a tout pour que seule la voix de son Maitre s’exprime.

                  Ce sera aussi, n’en doutons pas, le destin de l’UMP en fin de règne, quand les patrons des groupes de presses cesseront de defendre l’indefendable.

                  Ce qui reste de ces desastre a chaque fois, ce sont lers fondamentaux, les familles politiques qui ne cessent de renaitre sur les meme bases.

                  Il existe une base forte d’electeur de droite souverainiste.
                  Qu’on le veuille ou non, cela a toujours été la première famille a droite.
                  Malheureusement , depuis le depart de Degaulle, tout ceux qui l’a controle la trahisse ou s’en servent de tremplin pour leur carriere.

                  Il existe de la meme façon une deuxieme force a droite : les chretiens democrates, la droite sociale et humaniste. Eux decouvrent aujourd’hui le renouveau des bons vieux susteme de notables qui s’en servent pour leur propre carriere.
                  Bayrou n’est que le enieme de cette famille a la trahir, apres VGE, Barre , Veil....

                  Il va tout simplment falloir reinventer le systeme des soviets locaux qui legitiment ou pas le pouvoir central, un nouvel avatar du federalisme politique.
                  Car personne, ni a droite ni a gauche ne peut croire des caciques de parti qui donnent l’investiture et changent de route a chaque instant.

                  Comme le FN, le modem (ou l’ensemble des forces chretienne democrate si l’on prefere) en est a sa première mort annoncée par les medias.
                  Comme le FN , il y aura resurection car les fondamentaux sont la.
                  Sous la meme etiquette ou sous une autre, qu’importe.




                  • Traroth Traroth 15 mars 2010 19:16

                    Un de chute, reste le PS, l’UMP, les Bleus (variante libérale des Verts) et le FN. Après, peut-être que les intérêts du peuple vont finir par être pris en compte ?


                  • non666 non666 16 mars 2010 09:54

                    Question purement rethorique tsaroth, je suppose.
                    Je te soupçonne de ne pas etre plus dupe que moi de la volonté de nos « elites » de nous entendre.

                    Je suis pret a parier qu’ils jureront que le debat democratique etait reel, clair et transparent et que personne n’a rien manipulé.
                    Au tribunal revolutionnaire, les journalistes jureront avoir été honnete (selon leur point de vue). Au pire ils plaideront pour des erreurs d’interpretation, leur droit a des « lectures de la vérité » differente.
                    Gageons que devant la machine a raccourcir, certains pleureront et regretterons (un peu tardivement) et nous ferons des confessions que nous n’esperions plus.
                    Ils se balanceront tous en esperant une indulgence qu’ils n’ont jamais eu avec nous :
                    C’est la faute a hersant !
                    Non Dassault !
                    non Bouyghes !

                    Que de moments drolissimes en perspectives !

                    Le record a battre est toujours de 10 cm de caillaux de sang, place des Ternes.
                    On savait s’amuser , à la révolution.
                    Bon ne voyons pas tout en noir(et rouge).

                    Soyons optimiste avec tsaroth.
                    Si cela se trouve, demain, le premier tour des présidentielle entre elus installés sera supprimé (les 500 signatures). Les deux mafias en place vont renoncer au droit de visa sur leurs concurrents ....
                    Si cela se trouve, le viol par le congres de la volonté du peuple clairement exprimée lors du referendum du TCE va etre abrogé par le conseil constitutionel qui va soudainement se rappeler que nulle portion du puple ne peut s’atrtibuer la souveraineté de celui-ci et que ce vote est donc nul...
                    Si cela se trouve, la TNT va etre distribuée a d’autres groupes que la petite mafia des entreprises adherentes de l’IFRI, de la Trilaterale, de Bildenberg ou directement, ou via leur hierarchie....
                    Si cela se trouve, dans un moment de conscience et de sursaut democratique, les lobbies vont renoncer a leur controle de l’opinion via les groupes médias...
                    Si cela se trouve, les journalistes vont devenir honnete dès demain et refaire une vraie enquete sur le 11 et le 21 septembre....
                    Si cela se trouve on va supprimer les 3 parlements qui ne decident de rien pour avoir un VRAI parlement representatif qui ne sous-traite pas ses prerogatives aux syndicats (comptes sociaux) ou n’execute pas sans en informer le peuple les decisions de Bruxelles ...
                    Si cela se trouve...

                    Bon j’arrete de vous faire rire ?


                  • sleeping-zombie 15 mars 2010 12:51

                    Bayrou n’a jamais compris comment il a pu faire 18% aux présidentielles. Et apparemment, personne ne lui a expliqué...
                    Il a voulu transformer 18% d’électeur qui pensaient qu’un président qui soit d’abord président avant d’être chef-de-parti en un parti politique, soumis aux mêmes corruptions que tout les autres.
                    (par corruption, j’entends « sacrifier son idéologie pour pouvoir placer ses pions à tels ou tels étages de la pyramide-état »)

                    « Pauvre » gars, il a raté sa chance, il aurait du tout simplement se mettre en retrait en 2007, préparer, bétonner son projet pour 2012 et ressortir à ce moment-là en tant que candidat « hors-système »...


                    • furio furio 15 mars 2010 13:03

                      à l’auteur. Vous feriez mieux de nous faire l’autodafé de votre parti l’ump !! On parle toujours mieux de ce que l’on connaît.


                      • coucouroucoucouPalomaaaaaa 15 mars 2010 13:13

                        Ce petit mec censure (sur lePost.fr) les commentaires qui n’ont l’heur de lui plaire.
                        Aurais-je plus de chance d’être lu ici ?

                        je réitére donc :

                        « il est temps pour le Modem de retourner dans le giron de la droite où Bayrou a fait toute sa carrière politique. Je pense qu’il n’a rien d’autre à faire , au risque sinon, de disparaitre corps et biens.
                        Ses ridicules 4% vont faire des envieux chez les réacs de l’ump.
                        Je suis ravi de ce désaveu fait à ce petit opportuniste. »


                        • titi 15 mars 2010 13:46

                          Tout à fait.

                          Bayrou et ses potes ont oublié que leur légitimité élective ils la doivent à l’UDF... parti de Centre mais de Centre Droit.


                        • Traroth Traroth 15 mars 2010 19:17

                          le centre pas au centre, quoi ! C’est le principe qui a toujours fait du centrisme une vaste farce !


                        • volpa volpa 15 mars 2010 13:15

                          Encarté MODEM, je continuerai à y croire.

                          Les verts , groupe hétéroclite, ne va pas durer à vitam éternam.

                          Les électeurs sont très volatiles.


                          • titi 15 mars 2010 13:44

                            Bien d’accord concernant les Verts.

                            Les verts surfent sur une mode : pas un média qui nous alerte sur le risque écologique. Il se crée forcéement une sympathie « verte ».

                            La coalition qui va voir le jour, comme toutes les coalitions, aura besoin de façon régulière, de compter ses troupes, de peser la part de chacun pour la répartition des postes.
                            Et il y a aura forcément un moment où celà fera perdre tout le monde comme en avril 2002.

                            A ce propos le retour en grace du Front National devrait amener à plus de prudence..


                          • titi 15 mars 2010 13:40

                            N’avez pas noter l’absence d’un acteur majeur de la vie politique francaise depuis 50 ans ?
                            Un silence assourdissant...

                            Hier n’aura pas été simplement l’avis de décès du Modem, mais l’enterrement du Parti Communiste.
                            Ce parti, n’était d’ailleurs même pas sous ses propres couleurs lors de ce scrutin, mais sous un énigmatique Front de Gauche...

                            Faut il voir dans le décès concomitant de Jean Ferrat l’extinction d’une espèce ?

                            Requiescat In Pace...


                            • apopi apopi 15 mars 2010 15:37

                              Plus de Modem c’est pas une surprise quand on ne se situe nulle part et avec un leader aussi charismatique que Bayrou le résultat est là.
                              Pour ce qui est des verts, ils sont très « tendance » en ce moment grâce aux médias entre autres, tout ce qui bouge doit être vert. Du bio à toutes les sauces, des bagnoles pas encore complétement écolos mais ça va venir, promis juré. Le PQ 100% chanvre c’est pour demain, sans oublier le fantastico formidable Grenelle de l’écologie, si avec tout ça personne ne votait vert ce serait à désespérer de tout !


                              • furio furio 15 mars 2010 15:48

                                Que dire de la fessée reçu par l’ump. Parti du minus.

                                ump : 1 er tour 2004 Nombre de voix 8 179 000 voix soient 33.73%.
                                ump : 1 er tour 2010 Nombre de voix 5 022 000 voix soient 26,02%

                                Pour compaison la gauche et alliés, est passée de 39.4 à plus de 50% des votant le nombre de voix est quasi identique plus de 9 millions.

                                Il faut dire que vu le nombre de casserolles que l’ump traîne. Il ne se passe pas une journée sans un scandale, une honte faite à la France. Quand on songe au carisme repoussant des lefebvre, bertrand, et autres. Je trouve que le score de ce parti est encore bien haut.
                                Mais les nouvelles réformes arrivent pour donner plus aux riches et prendre encore aux pauvres. ça devrait baisser de façon beaucoup plus nette. Ne serait ce qu’avec les retraites !!! 


                                • Voris 15 mars 2010 17:29

                                  Qu’on m’en donne l’opportunité et je le relève, moi, le MoDem. J’ai d’ailleurs écrit un papier en ce sens sur mon blog (je l’ai aussi soumis à la modération d’Agoravox).

                                  Le MoDem à 4 % ? Et alors ? Je relève le défi, chiche !


                                  • Christoff_M Christoff_M 15 mars 2010 17:45

                                    Monsieur Bayrou peut aller redécouvrir les vallons des Pyrénées,

                                    il est temps de laisser la main si le modem ne veut pas disparaitre...

                                    Pour votre consolation monsieur Besancenot a pris le bouillon, certains se sont sans doute rendu compte qu’il avait plus de proximité avec les habitants de Neuilly qu’avec la plupart des ouvriers de France en danger avec ce gouvernement de technocrates libéraux...


                                    • Christoff_M Christoff_M 15 mars 2010 17:50

                                      a ceux qui tapent sur l’UMP, l’UMP et le PS se maintiennent en nous faisant croire à une démocratie fantoche cela fait plus de trente ans que la cohabitation (collaboration) dure...

                                      Au détriment des français avec emprunts et taxes à volonté...

                                      Plus de 80% des propositions de lois sont votées en commun par l’UMP et le Ps, sans parler de la composition des gouvernements, la mascarade a assez duré, la démocratie est en danger !!


                                    • Traroth Traroth 15 mars 2010 19:19

                                      Ah oui, vous avez des preuves, concernant Besancenot ? Parce que c’est le genre de calomnie qu’on entend souvent, mais ça ne dépasse bien sûr jamais le stade des affirmations gratuites : Besancenot a des pleins d’appartements, Besancenot roule en Porsche Cayenne, etc. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose...


                                    • Christoff_M Christoff_M 16 mars 2010 02:12

                                      c’est vous qui paarlez de marque, on voit ou se situe le fantasme de réussite de beauf chez vous !!

                                      un peu de sérieux on ne peut pas être facteur à Neuilly et connaitre le problème de l’ouvrier d’une usine de l’Eure ou d’un petit paysan...

                                      quand on est entouré de bobos parisiens et de rappeurs difficile de s’intéresser à la France d’en bas !! je vous rappelle que c’est un copain de Cohn Bendit qui l’a lancé, la mascarade a fait long feu, on croit autant à Laguiller solidaire des ouvriers en étant employée à vie au crédit lyonnais ou à Buffet fossoyeuse du PC...

                                      Si vous ne voyez pas que ce sont la des idiots utiles choisis par l’UMPS pour faire juste un peu d’ombre à d’autres qui auraient leur mot à dire... à l’image de certains syndicalistes choisis dans les boites pour leur coté « docile et conciliant ».... ces petits partis ont juste existé pour donner l’illusion d’une alternative à la mafia au pouvoir UMPS qui se répartit en puisant largement dans les caisses régionales ou état, depuis les petits arrangement entre présidents de région et pouvoir présidentiel, ce n’est pas nouveau, les combines locales pour faire passer un ami de la meme promotion, de la meme école, de la meme région, francmac c’est mieux, libre à vous de croire encore aux étiquettes qui valent à peu près les marques de lessive....

                                      En attendant sur les bancs des assemblées nationales ou européenne, la majorité UMPS valide et vote à plus de 85% les lois que leur dictent leurs sponsors financiers...

                                      d’ou le résultat de Monsanto et de ses pommes de terres et du nucléaire en plein boum dans le monde actuel, relancé par les grenelles et le réchauffement suggéré de la planète, matraqué à coup de millions par les marketeurs des mondialistes...

                                      libre à vous de rester aveugle et naif et de croire que l’Europe libérale actuelle va amener bonheur et sérénité !!! l’UMPS peut se reposer sur un parterre de vaches à lait et d’imbéciles heureux !!!


                                    • Traroth Traroth 16 mars 2010 11:29

                                      "c’est vous qui paarlez de marque, on voit ou se situe le fantasme de réussite de beauf chez vous !!«  : Beauf, donc. Epithète traité avec le même mépris que terroriste, nihiliste, trotskiste et tous les autres... smiley

                                       »un peu de sérieux on ne peut pas être facteur à Neuilly et connaitre le problème de l’ouvrier d’une usine de l’Eure ou d’un petit paysan«  : C’est sûr qu’être facteur à Neuilly, c’est déjà faire partie de la bourgeoisie ! smiley

                                       »quand on est entouré de bobos parisiens et de rappeurs difficile de s’intéresser à la France d’en bas !!«  : Ben il fait vachement bien semblant de s’intéresser, alors, Besancenot !

                                       »Si vous ne voyez pas que ce sont la des idiots utiles choisis par l’UMPS pour faire juste un peu d’ombre à d’autres qui auraient leur mot à dire..." : Donc en gros, on n’a le choix qu’entre les marionnettes et les manipulateurs de marionnettes. Admettons. Que proposez-vous de faire ? Si vous comptez me dire de voter FN, c’est moi qui vous rirait au nez : croire que la haine de plus démunis que vous va vous sauver des mains des plus riches que vous est une illusion qui pourrait être presque amusante si elle ne conduisait pas systématiquement à des résultats aussi désastreux ! Evidemment, s’opposer aux puissants, ça nécessite du courage et de la droiture...

                                      Ce qui est drôle, c’est que la suite de votre commentaire fait comme si j’étais un espèce de partisan de l’UMP ou du PS. C’est stupide, et je ne répondrais même pas.


                                    • FrédéricLN FrédéricLN 15 mars 2010 23:17

                                      l’auteur « comment François Bayrou pourrait-il garder un epsilon de crédibilité politique sans craindre ironie ou indifférence ? »


                                      S’ils les craignaient, il aurait arrêté la politique depuis plusieurs décennies. Et à vrai dire, si quelqu’un craint l’ironie ou l’indifférence, faire de la politique n’est pas à lui recommander.

                                      • Christoff_M Christoff_M 16 mars 2010 02:21

                                        Certains oublient que ce monsieur a été ministre de l’éducation sous la droite pas mieux que Darcos et que de Sarnez était conseillère en com de Giscard !!!

                                        J’ai du mal à croire que l’on fait du neuf avec du réchauffé, pour le ragout c’est bon, pour un nouveau parti c’est pitoyable...
                                        Idem pour Aubry qui nous ressort les dinausores mitterrandiens au PS...

                                        Vu les présidents de région reconduits, il faut bien croire que la population vieillit, on doit distribuer les cartes de votes dans les maisons de retraites (une tradition avec l’élu du coin qui offre le gateau et fait un gouter aux vieux avant les elections).... Mais manifestement il y a une sacrée abstention chez les jeunes qui subissent le plus la crise et qui devraient appliquer un vote sanction, mais visiblement chez certains les neurones cherchent les synapses...


                                      • L. D. T. L. D. T. 16 mars 2010 03:24

                                        Un point ou deux me chiffonne depuis le début du Modem.
                                        D’abord où avez-vous vu que Bayrou avait créé une alternative ? Que je sache la force électorale de Bayrou et du jouet derrière lui-Modem, UDF, le centre quoi-n’est venue que pour une raison : Sarkozy était à une droite vue comme dure alors qu’il était simplement néolibéral, et Ségolène était vue comme nulle, ce qu’elle est vraiment. Maintenant vous parlez tous, surtout les Bayroutards, de ses 18% comme d’un acquis définitif ou d’une volonté de changement de la part des français. Au risque de vous décevoir, les français ont toujours préféré les capables aux incapables, il n’y a pas eu de changement.
                                        Bayrou n’a tenu que par sa spécificité de second couteau qui avait l’air de tenir la route face à Mongolène et Sarkozy l’Américain.

                                        Ensuite, la mort du Modem est comme sa vie, basée sur des espoirs de nullité de l’adversaire plutôt que sur des réelles qualités. Passés Bayrou, Peyrelevade et JFK, je n’en connais pas un au Modem qui ait la capacité d’être ne serait-ce que ministre, ou même parlementaire.
                                        Les boulets du genre chevalier orange et traîtres en tout genre auraient dû être purgés et au lieu du nettoyage le petit béarnais s’est planqué dans son coin, a descendu quelques élus de troisième zone pour gagner sa coupe de dictateur sanguinaire sans avoir l’aura du chef qui sait se faire respecter et maintenant se demande pourquoi si peu de français sont avec lui.

                                        C’est très simple Monsieur Bayrou : vous n’avez même pas les capacités d’un Chirac, et vous voulez défendre la France contre l’aristocratie UMPS+Verts+NPA. Vous n’avez aucune chance, surtout si vous ne pouvez même pas vous faire respecter et écouter des vôtres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès