• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cinq ans après le 11 septembre 2001 : toujours les mêmes questions, (...)

Cinq ans après le 11 septembre 2001 : toujours les mêmes questions, toujours les mêmes doutes

Cinq ans après les attentats du 11 septembre, les nombreux mensonges et silences officiels qui entourent cette tragédie n’ont toujours pas été levés. Désormais, deux lectures de l’événement dominent.

La première, véhiculée par les nombreux films et documentaires récents, reprend sans sourciller la version officielle, sur une grave lacune des services de renseignements américains dûment avertis de l’imminence d’un attentat mais incapables de réagir à temps.

Une thèse aussi fausse que celle défendue par certains « conspirationnistes » qui voient, par exemple, dans le détournement des quatre avions de ligne un complot monté par les autorités américaines avec la complicité même d’Israël, afin de créer un choc dans l’opinion qui ouvrirait la voie à une intervention militaire en Irak.

Ces deux lectures opposées me paraissent également ineptes et dangereuses. Dans le premier cas, elles accréditent une vérité tronquée et dans l’autre, elles ouvrent la voie au pire délire, tout en laissant de côté des faits réels et troublants.

J’ai publié en 2004 La face cachée du 11 septembre, résultat de plus d’une année d’enquête. Je suis allé en Afghanistan jusqu’aux montagnes de Tora Bora, dernier refuge de Bin Laden, et j’ai interrogé le vice-président de la commission d’enquête, Lee Hamilton. Je me suis également rendu au Pakistan, en Grande-Bretagne, en Israël et au Qatar pour rencontrer les responsables de la chaîne Al Gazeera, qui diffuse les vidéos de Bin Laden. Mon livre vendu à plus de 150 000 exemplaires en France, traduit dans treize pays, a été refusé par toutes les maisons d’édition américaines, qu’elles soient liées à de grands groupes ou totalement indépendantes. Le 11 septembre, aux Etats-Unis, reste un sujet tabou, et pourtant de nombreuses questions soulevées dans mon livre demeurent toujours sans réponse.

Je n’en mentionne que trois (qui sont décrites en détail dans la vidéo ci-dessous) :

  • Pourquoi Ousama Bin Laden n’est-il toujours pas inculpé par les responsables américains pour les attentats du 11 septembre ?
  • Pourquoi la CIA, qui surveille en permanence les marchés financiers, n’a-t-elle pas détecté le plus grand délit d’initié de l’histoire marqué dans les jours précédant le 11 septembre par des achats spéculatifs, portant exclusivement sur les actions des deux compagnies, American United Airlines, dont les avions furent détournés par les terroristes ?

  • Quelle est la véritable identité des pirates de l’air ? Contrairement aux affirmation officielles, cinq d’entre eux ont usurpé l’identité de personnes toujours vivantes, dont j’ai retrouvé les noms et la trace, qui ont vivement protesté en découvrant leur visage sur la liste diffusée par le FBI.

Eric Laurent Chez Ardisson (France 2 - Tout le monde en parle, 2004)
- cliquer sur l’image pour voir la vidéo -

Voir aussi le dossier d’AgoraVox consacré au 11 septembre


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (477 votes)




Réagissez à l'article

416 réactions à cet article    


  • Atmoh (---.---.123.29) 8 septembre 2006 11:19

    Article intéressante qui traduit bien une grande vérité :

    11 septembre 2001 - 11 septembre 2006 = 5 ans de Mensonges !

    Les preuves sont désormais suffisantes pour invalider une enquête bâclée.

    Exigeons la réouverture de l’enquête sur le 11 septembre !

    Cela fait 5 ans que le Gouvernement des USA exploite ces évènements tragiques avec la complicité des autres états occidentaux contraints ou complaisants. Ceux qui osent poser des questions sont automatiquement qualifiés d’anti-américains.

    De ces mensonges sont sorties deux guerres dont nous n’avons pas encore vu la fin. L’Afghanistan. L’Irak. Et ensuite ? Quand, comment, tout cela finira-t-il ?

    AGISSONS, MOBILISONS-NOUS CE LUNDI 11 SEPTEMBRE. Dans TOUTE LA FRANCE et à PARIS.

    Nous sommes tous concernés car PARTOUT DANS LE MONDE, nous sommes victimes des répercussions. Nous avons le droit d’exiger des réponses claires et concises, ainsi que la mise en place d’une enquête véritable et impartiale !

    A qui profite le crime ? C’est l’unique question à laquelle nous voulons apporter une réponse.

    Le collectif ReOpen911 s’est spontanément créé autour d’un site internet consacré au 11 septembre 2001  : ReOpen911.info. Indépendant de tout parti politique et de tout mouvement philosophique ou religieux, composé de bénévoles, il tente de mettre à la portée du plus grand nombre des informations qu’il serait bien en peine de trouver dans les principaux médias français. Interloqués par le silence assourdissant de ces derniers, des hommes et des femmes ont décidé d’agir en ce 5ème anniversaire pour EXIGER La REOUVERTURE de l’enquête.


    • aurelien 8 septembre 2006 13:26

      Merci Atmoh pour votre témoignage.

      Effectivement, les tenants des médias écrits ou télévisuels ont vite fait de cataloguer les chercheurs de vérité concernant ces événements comme des conspirationnistes ou des masses culturelles déviantes...

      La preuve encore ce matin, avec l’article de Laurent Mauriac dans le journal Libération, intitulé « La religion du complot ». Cet article laisse entendre que ce mouvement de contestation de la version officielle se rapproche de la croyance mythique, contrairement aux « vérités scientifiques » de l’appareil de communication du gouvernement américain. La Presse française, silencieuse ou déformatrice des réalités semble de plus en plus en fin de vie, tant son contenu aligné à une pensée dominante dénote une petitesse d’esprit journalistique devant des incohérences avérées et extrêmement graves de la part d’appareils d’Etats.

      La réouverture d’une enquête publique officielle sérieuse n’est nullement une affaire de croyance, mais une question de responsabilité pour tous les citoyens de la société civile mondiale.

      La dissimulation d’informations capitales, dont les différents films concernant l’événement du Pentagone, sont un exemple frappant de la situation de crise grave que connaît de nos jours la « démocratie américaine » et au-delà, les démocraties occidentales.

      Des médias généraux d’informations visant l’éducation (dans son sens le plus large) et le développement humain, et non le divertissement infantile et l’abrutisssement propagandiste pourront-ils un jour voir le jour dans nos sociétés soit disant libres ? Le travail éducatif qui attend les véritables acteurs de la société en évolution est de première importance pour le bien commun de tous, et de nouveaux outils de communication s’avèreront nécessaires pour supplanter le « vieux système ».


    • Pierre p (---.---.143.138) 8 septembre 2006 16:36

      @ Atmoh Votre commentaire est très intéressant, j’avais découvert dans le passé que je n’étais pas le seul à voir plein d’images embrouillé dans ma tête sur le 9/11, maintenant je découvre que de plus en plus en plus de gens de jour en jour veulent à présent connaitre la vrai vérité sur le 9/11, que la version officielle du 9/11 venant de la maison blanche est un gros mensonge.


    • reminder (---.---.103.143) 8 septembre 2006 23:41

      a je comprends mieux maintenant, ton cerveau est un peu embrouillé ok !!!!! Chez moi tout est plutot clair : une vingtaine d’islamistes d’al qaida ont détournés 4 avions et on commis les attentats.... Y’a quelque chose qui te dérange peut-être avec ça ??? Le fait que les islamistes soient des méchants terroristes et les américains allant bosser ou prenant l’avion des innocentes victimes peut-être ??? Ca colle pas bien avec ta vision : usa=grand satan (copyright Iran) peut-être ?


    • basta (---.---.25.202) 9 septembre 2006 00:46

      Depuis cinq ans, particulièrement, il semble de plus en plus difficile pour les Etats de lutter contre le terrorisme sans violer les droits de l’homme, alors que l’on assiste, depuis le 11 septembre, à une augmentation dramatique en nombre mais aussi en intensité des attentats. La FIDH a toujours condamné les actes terroristes et soutient qu’il est à la fois du droit et du devoir des Etats de se doter de moyens pour lutter contre le terrorisme. Cependant, la FIDH dénonce l’attitude des Etats qui, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, sacrifient les droits de l’Homme.

      En effet, de nouvelles législations et politiques restrictives ont été adoptées partout dans le monde, après l’impulsion donnée la résolution 1373 du Conseil de sécurité (2001), demandant aux Etats de lutter contre le terrorisme. On ne peut cependant plus ignorer aujourd’hui que les politiques antiterroristes ont, à de nombreuses occasions, engendré des pratiques de détentions arbitraires et de tortures ; des violations du droit à la vie, du droit à un procès équitable, etc.... Les Etats-Unis ont été condamnés à plusieurs reprises pour le non-respect de leurs obligations internationales. En 2006, le Comité contre la torture et le Comité des droits de l’homme ont tous deux recommandé que les Etats-Unis libèrent ou jugent immédiatement les détenus de Guantanamo, qu’ils mettent un terme aux pratiques de détention au secret ainsi qu’aux tortures et aux traitements inhumains sur des présumés terroristes, et demandé l’octroi de réparations aux personnes qui ont subi de tels traitements (voir également à ce sujet l’Amicus Curiae présenté à la Cour suprême des Etats-Unis par la FIDH, le Center for Constitutional Rights, et Human Rights Watch).


    • Docteur KEMP (---.---.158.33) 9 septembre 2006 08:57

      Que veut dire Al qaeda ?

      Cela veut dire en arabe la base, Al qaeda est une fumeuse organisation terroriste qui à été inventé par les mass medias et les fascistes de washington telaviv et londres pour justifier les invasions des pays islamiques. Pourquoi alors tout un maillage satelitaire sophistiqué ? des ecoutes telephoniques et les lectures de tous les mails du world wide web ? Beaucoup de questions, en tout cas les medias officiels ne font que diffuser la version éxigé par la capitale de l’empire des USA. Je pense qu’il s’agit du même type d’ennemi que l’on trouve dans la nouvelle de science-fiction 1984 de Georges Orwel.Il faut bien justifier des commandes d’armes ! Al-qaeda est un ennemis Orwelien.


    • EricB 9 septembre 2006 11:45

      « a je comprends mieux maintenant, ton cerveau est un peu embrouillé ok !!!!! Chez moi tout est plutot clair : une vingtaine d’islamistes d’al qaida ont détournés 4 avions et on commis les attentats.... Y’a quelque chose qui te dérange peut-être avec ça ??? Le fait que les islamistes soient des méchants terroristes et les américains allant bosser ou prenant l’avion des innocentes victimes peut-être ??? Ca colle pas bien avec ta vision : usa=grand satan (copyright Iran) peut-être ? »

      Oui, les choses peuvent être trés simples quand on veut les voir simples. C’est comme il était évident pour tous les allemans, jusqu’à la preuve du contraire, que c’étaient les sales cocos qui avaient mis le feu au Reichstag. Puisqu’Adolph l’avait dit.

      Maintenant, loin de moi l’idée de vouloir minimiser ou occulter la (trop) manifeste volonté de Jihad et de colonisation mondiale de l’Islam, mais les désirs impérialistes de Bush et consorts valent aussi qu’on se pose légitimement quelques questions sur pourquoi et comment les choses se sont réellement passées.

      En l’occurrence, le crime - tant qu’il est attribué à un Al-Qaida libre — profite bien plus à Bush qu’au monde islamique.


    • resist25 (---.---.28.14) 20 octobre 2006 21:07

      Je suis tout a fait d’accord avec toi mais c’est dure d’etre à contre courant. tu connais voltairenet.org c’est un tres bon site ! aussi : belleciao.org legrandsoir.info à faire connaitre ! Un grand MERCI a agoravox !


    • Arno Mansouri (---.---.254.183) 8 septembre 2006 11:22

      Bonjour à tous,

      Merci Eric Laurent pour votre article qui est passionnant. Cela dit, depuis peu les choses commencent à évoluer pas mal de l’autre côté de l’Atlantique. Et je pense que maintenant, par rapport à 2004, vous pourriez trouver sans problème un éditeur prêt à vous publier aux USA. J’en sais quelque chose car la maison d’édition que je dirige (Demi-Lune) vient de traduire et publier 5 livres sur le 11 Septembre écrits par des chercheurs parmi les plus reconnus aux USA.

      Certains d’entre vous ont probablement déjà croisé leur nom sur les sites web et forums Internet qui cherchent, avec une ténacité admirable, à faire émerger la vérité sur les causes réelles et profondes de ces attentats. Car c’est là en effet, toute l’ironie : aucun livre de ce type ne serait jamais sorti, y compris aux États-Unis, si Internet n’avait pu servir de lieu de rencontre et d’échanges d’informations sur le sujet, tandis que l’intégralité des médias traditionnels se rangeait avec docilité, en tout cas à l’époque, derrière les arguments de la version officielle.

      Les choses changent, lentement. Internet et les sites comme Agoravox ne sont désormais plus assimilables, sur ce thème, à des ghettos dans lesquels se propagent des rumeurs (forcément nauséabondes ou exécrables !). Il s’agit bien plutôt d’une nouvelle forme d’Agora, où une citoyenneté se développe en cherchant d’autres sources d’informations et en s’y confrontant : en ce sens, l’Internet est le terreau dans lequel l’esprit critique prend racine.

      Les mentalités commencent à évoluer. Vous l’aurez peut-être remarqué dans les reportages diffusés à la télé qui, tout en restant encore en accord avec la version officielle, laissent de plus en plus filtrer le doute, attaquent plus clairement l’(in)action des services de renseignement et des militaires américains, tandis que des chaînes grand public se mettent carrément à diffuser des films contestataires.

      Désolé de faire un peu de l’auto-promo mais je pense vraiment que chacun des 5 ouvrages qu’on vient de publier constitue une entité indépendante qui traite du vaste sujet du 11 Septembre de façon particulière et à mon sens inédite :

      Le Nouveau Pearl Harbor, de David Ray GRIFFIN a été un best-seller aux États-Unis car il plonge au cœur du sujet, de manière rigoureuse. Un ouvrage qui fait déjà date et qui est devenu une référence pour tous les chercheurs sur le 11 septembre.

      Omissions et manipulations de la Commission d’enquête, de David Ray GRIFFIN. Dans cet ouvrage pointu mais clair et didactique, l’auteur décrypte de manière critique le rapport de la Commission officielle d’enquête. Il y révèle les lacunes, les distorsions et les mensonges que l’on peut trouver tout au long de ce rapport de 571 pages, pourtant censé faire apparaître la vérité...

      Le Procès du 11 Septembre, de Victor THORN. L’objet de ce livre est centré spécifiquement sur les trois tours du World Trade Centre, cibles des deux premiers attentats de ce jour dramatique. L’auteur passe en revue les différentes théories explicatives de l’effondrement total, rapide et parfaitement vertical de ces trois structures massives : le résultat de la confrontation des faits avec les lois de la science, de la nature et de la physique est sans appel.

      La Terreur Fabriquée, Made in USA de Webster G. TARPLEY
      . Expert en terrorisme international et en politique intérieure des États-Unis, TARPLEY synthétise avec une érudition (et un sens de l’humour) peu communs, toutes les informations vérifiées et disponibles sur le sujet, les replaçant dans une perspective historique.

      La Guerre contre la vérité, de Nafeez Mosaddeq AHMED. Le plus jeune des quatre auteurs est aussi l’un des plus prudents et des mieux informés. Avec lui, vous plongerez dans une vision à la fois détaillée et globale des événements et accéderez à des informations de première importance, pourtant rarement divulguées, sur les enjeux économiques et la politique géostratégique des néo-conservateurs américains.

      Cette sélection d’ouvrages présente tout simplement ce que l’Amérique a produit de meilleur à ce jour sur le 11 Septembre. Je le pense vraiment et pour cette raison que j’ai pris le risque personnel de faire traduire ces ouvrages et les diffuser en France. Désolé pour mon long mail qui pourra vous paraître un peu trop "commercial". Mais pour une petite maison d’édition comme la notre, sans de gros moyens et sans aucune couverture médiatique, le "bouche à oreille numérique" est le seul moyen de nous faire connaître en France.


      • phil (---.---.75.127) 8 septembre 2006 16:00

        @ Arno Mansouri : je suis bien d’accord avec vous et, en celà, je crois qu’Eric Laurent est trop radical dans sa critique lorsqu’il dit « Le 11 septembre, aux Etats-Unis, reste un sujet tabou ».

        Time magazine a fait paraître, dimanche, un dossier sur le 11 septembre, dans lequel un article est consacré aux théories du complot. New-Yok magazine a consacré un dossier complet en mars dernier sur les théories du complot, posant évidemment toutes les questions les plus génantes.

        Je veux dire par là que la presse américaine commence (ce n’est qu’un commencement je vous l’accorde) à prendre en compte les théories conspirationnistes, en tant que véritable phénomène de société diffusé via le Net. Et comme vous le soulignez, plusieurs livres ont été publiés mettant en cause la thèse officielle (bravo La demi-Lune, au passage, pour les cinq ouvrages publiés cette rentrée).

        J’en parle sur mon blog précisément aujourd’hui : http://www.universmedias.com/article-3773288.html

        Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le Département d’Etat a lancé début septembre une contre-offensive anti conspirationnistes (lire egalement sur mon blog). Ces théories sont prises très au sérieux, parce que les américains y croient tout simplement de plus en plus.

        Là où je suis encore moins d’accord avec Eric Laurent, c’est sur les deux thèses dominantes. l’une des théories du complot qui domine actuellement est la LIHOP( “Let It Happen on Purpose”) : certains membres du gouvernement et du monde des affaires étaient parfaitement au courant des attentats et, sachant que celà convenait à leurs plans, ils ont laissé faire.

        Eric Laurent confond, me semble-t-il, « théorie dominante » et discussions sur le Net (en particulier sur Agoravox) où - bien souvent - les débats prennent l’aspect d’une joute entre pro et anti-américains (ces derniers étant forcément critiques à l’égard d’Israël, pour ne pas dire parfois beaucoup plus).

        Bien sûr les questions sans réponses restent nombreuses, comme le relève à juste titre eric Laurent. Evidemment, l’ego d’Eric Laurent a souffert du refus de publication de son propre ouvrage aux Etats-Unis, mais de là à dire que le sujet du 11 septembre est tabou... C’est excessif et... faux.

        Ce qui n’enlève rien aux qualités d’enquêteur et de journaliste de l’auteur.


      • dédé ment a l ouest (---.---.227.180) 8 septembre 2006 11:42

        moi aussi j en venais a croire que les usa avaient menti , mais alors que penser de ceci :

        vendredi 8 septembre 2006, 0h22 Al-Jazira diffuse une vidéo montrant la « préparation » des attentats du 11 septembre Par Habib TRABELSI

        DUBAI (AFP) - Al-Jazira a diffusé jeudi soir une vidéo montrant le chef du réseau terroriste Al-Qaïda Oussama ben Laden et deux kamikazes des attentats du 11-Septembre en train de préparer, selon la chaîne satellitaire arabe, les attentats anti-américains de 2001.

        Cette diffusion intervient à quelques jours de l’anniversaire des attentats du 11-Septembre qui ont fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis, pour la plupart à New York.

        Al-Jazira a affirmé que cette vidéo montrait « pour la première fois des dirigeants d’Al-Qaïda en train de planifier les attaques du 11 septembre et de s’entraîner à leur exécution ».

        La chaîne a montré des images de deux des kamikazes du 11-Septembre, les Saoudiens Hamza el-Ramdi et Wael el-Chehri (bien : Chehri) qui évoquent la situation des musulmans notamment en Bosnie et en Tchétchénie.

        « La Tchétchénie est à feu et à sang. Le sang coule au Cachemire et aux Philippines. La Bosnie souffre (...) Le Kosovo appelle au secours. Nos frères en Afghanistan meurent de faim et de froid à cause de l’embargo imposé par les Américains. Si le jihad n’est pas pour aujourd’hui, alors pour quand le sera-t-il ? », s’interroge notamment Wael el-Chehri. A côté de lui figurent des images d’avions et de tours en feu.

        Quinze des dix-neuf kamikazes du 11 septembre étaient de nationalité saoudienne.

        Oussama ben Laden, le chef d’Al-Qaïda, figure également sur ces images. On le voit en train de marcher, en compagnie des dizaines d’hommes masqués, dans une zone désertique.

        La vidéo montre également plusieurs hommes lourdement armés en train d’escalader des zones rocheuses ainsi que des séances de combats entre plusieurs personnes masquées. D’autres s’entraînent au karaté et au maniement des armes, dont le couteau.

        Al-Jazira, qui précise n’avoir diffusé que quelques minutes d’un document qui dure, selon elle, une heure et demie, indique que l’entraîneur du groupe est un Jordanien dont le nom de guerre est « Abou Tourab ».

        Selon la chaîne, la vidéo, réalisée par Al-Sahab, une société spécialisée dans les enregistrements d’Al-Qaïda et de groupes jihadistes, montre Ramzi ben Al-Chaïba, en compagnie de ben Laden qui dit à ses hommes : « préparez-vous à l’invasion (américaine). L’Amérique va envahir l’Afghanistan ».

        Selon Al-Jazira, Al-Qaïda affirme dans l’enregistrement que les Etats-Unis avaient planifié l’invasion de l’Afghanistan bien avant les attaques du 11 septembre.

        Ben Chaïba est un Yéménite considéré comme l’un des coordinateurs présumés des attentats du 11-Septembre. Il a été arrêté au Pakistan en septembre 2002 puis remis aux autorités américaines.

        Parmi les séquences non diffusées et résumées par Al-Jazira, figure une séance d’entraînement sur les détournements d’avions et une autre sur la falsification de documents.

        L’enregistrement comporte une glorification des attaques visant des cibles américaines dans les années précédant le 11 septembre. Al-Qaïda y justifie par ailleurs son attaque contre les Etats-Unis, et non contre Israël, et répond à ses détracteurs dans le monde arabe et en Occident.

        Il comporte aussi des attaques violentes contre la présence militaire américaine au Moyen-Orient et une dénonciation des régimes arabes en général et du régime saoudien en particulier, toujours selon Al-Jazira.

         smiley al -jazira pro bush ???


        • bj33 (---.---.206.205) 8 septembre 2006 12:18

          Ceci tend à prouver que Al-Jazira est noyautée par la CIA ....


        • (---.---.26.82) 8 septembre 2006 12:37

          Bien sur ,ce n’est pas parce que c’est une chaîne arabe qu’elle est au dessus de tout soupçon,ou qu’elle ne peut pas être victime de manipulations, J’ai vu les images hier sur la 2 on y vois sur la vidéo le kamikaze avec un poster des 2 tours en feu derrière. Commentaire du journaliste : « les images des 2 tours en feu ont été rajoutées les auteurs de cette vidéo sont des spécialistes.... » ??????????


        • (---.---.64.92) 8 septembre 2006 13:04

          C’est pas bien ce que je vais faire, mais je le fais un copier/coller (enfin presque de ce que j’ai posté ce matin ailleurs...)

          > Attentats du 11/09 : vous allez en prendre plein la figure... (IP:xxx.xxx.xxx.xx) le 8 septembre 2006 à 06H49

          RDV à partir de 12h30 GMT sur le pipe, l1/09, et dimanche soir soir sur CNN, donc.

          zavez vu Ben Laden a sorti sa nouvelle vidéo, le montrant préparé les attentats. On nous a pas dit comment la date avait été authentifié On nous a pas dit l’intérêt de cette sortie, aucun à priori pour lui sauf se rappeler à la mémoié du monde, ce qui de toute façon êst fait sur toutes les TV cette semaine et la prochaine. Vidéo bien plus favorable pour Bush qui perd pied en Irak, en Afganisthan, l’OTAN demande des renforts, et dans les sondages. Rappelez que c’est bien Ben Laden, que le terroriste c’est bien lui, que la chasse doit continuer jusqu’à la fin (de koi ??), que vous avez vu L’Iran c’est comme eux, ils complotent etc... Bref une vidéo qui ne dit rien de neuf sur BenLaden, mais qui renforce Les USA et Bush dans leur image et volonté de combat...quant à nous dire que la vidéo apparaitra sur un site islamiste en entier les jours prochains, joli BUZZZ, et que comme d’habitude personne ne verra rien arrivé, n’arrivera à trouver une IP, un lieu, un indice sur le lieu de postage de cette vidéo, malgré les milliards de Big Brother, des frères CIA et NSA, on devrait encore avaler....

          Hier soir 17 terroristes prêts à commettre des attentats en Belgique arrété. Info donné en fin de tous les JT, traitée en 20sec. ... Y a que les complots islamistes qui méritent le une, et 5 à 10 minutes de traitement, des dentifrices anglais, au train allemand...

          Mais tout ceci est normal.... Et pendant ce temps là, la marmotte....

          Réagir à l’article | Réagir au commentaire | Signaler un abus > Attentats du 11/09 : vous allez en prendre plein la figure... (IP:xxx.xxx.xxx.xxx) le 8 septembre 2006 à 09H43

          « CNN was not able to verify by his own the informations of this video ».. (CNN TV )petit commentaire supplémentaire de la matinée.. c’est meiux par rapport à la veille.. Nos JT de 13H vont ils faire mieux ??

          sinon : (sur CNN et sur yahoo.com)

          "Former President Clinton, speaking with news reporters after a Democratic fundraiser in Arkansas on Thursday, said he hadn’t seen the ABC film.

          « But I think they ought to tell the truth, particularly if they are going to claim it is based on the 9/11 Commission report, » he said. « They shouldn’t have scenes that are directly contradicted by the findings of the 9/11 report »

          La comission, toute la comission, rien que la comission.. avce les sentences de mensonges de l’administration, du Pentagone, et les doutes sur la validité des temoignages de Bush, Cheney ?? sans doute.


        • Pierre p (---.---.143.138) 8 septembre 2006 16:54

          Bonjour, en regardant et en prenant un peu de temps à faire l’analyse de cette vidéo venant de Al-Jazira nous découvrons rapidement qu’il s’agit d’un montage raté. La présidence américaine est en ce moment de plus en plus dans une mauvaise situation qu’elle va essayer par plein de moyen détourné d’effacer la thèse du complot mais cette façon d’agir se retourne à présent de plus en plus contre elle, les gens intelligent on compris ceci "Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire” (Albert Einstein)


        • resist25 (---.---.28.14) 20 octobre 2006 21:24

          oui tu as tout compris les services de renseignements des etats de la planete noyautent les differents groupes : en Algerie, au Pakistan en Amerique du sud... soit pour fair le sale boulot ou légitimer leur propre volonte. Le XXIe siecle est le siecle de la manipulation.


        • Gérard Ayache Gérard Ayache 8 septembre 2006 11:56

          Une des clés de réponse aux interrogations toujours pendantes que suscite le 11-Septembre réside peut-être dans le fait que cet événement a figé l’Histoire.

          J’ai proposé aujourd’hui un article qui a été refusé par Agoravox pour des raisons légitimes de centralisation rédactionnelle sur le thème. L’équipe d’Agoravox me propose de le soumettre en commentaire. Le voici donc :

          11-Septembre. La fin de l’Histoire

          Le 11-Septembre 2001 marquera peut-être, pour les historiens du futur, la date de la sortie de scène de la « grande histoire » l’historia magistra, avec ses périodes d’historicité éclairant l’avenir et ses modèles à imiter. Le 11-Septembre est le moment paroxystique d’émergence de l’événement en train de se faire, de s’historiciser aussitôt et d’être instantanément à lui-même sa propre commémoration, sous l’œil des caméras du monde. Il révèle une nouvelle modalité du temps des hommes : le présent absolu.

          Le 11 Septembre, la plupart de nos congénères se souviendront des images de l’effondrement des deux tours jumelles du World Trade Center. Ces images font partie de ce que les psychologues appellent des « mémoires flash » c’est-à-dire des cas où l’on est capable de restituer très précisément ce que l’on faisait au moment où l’on a été soumis au choc des images ou de l’information. Les premières mémoires-flash que l’on connaisse sont celles qui ont trait à l’assassinat du Président Kennedy ; l’événement du 11-Septembre en est une. Toutefois, au-delà du choc des images, extraordinairement amplifié par la machine hyper-informationnelle, le 11-Septembre marque certainement la fin de l’Histoire. Avec un grand H. Quand la planète entière a vu les images des tours du World Trade Center s’effondrer, elle voyait, en direct, l’histoire se faire. Le direct médiatique possède l’immense vertu de condenser en un seul instant -présent- ce qui sera l’histoire et l’avenir.

          Le présent a toujours été conçu comme un trait d’union qui ne prenait de sens qu’en vertu de ce que l’on pouvait retenir du passé et ce que l’on pouvait attendre de l’avenir. Or aujourd’hui, le présent est devenu progressivement l’unique horizon. Désormais, il s’autonomise ; le passé n’étant plus la garantie de l’avenir, le présent au moment même où il se fait, se regarde comme déjà historique, comme déjà passé. Il se retourne vers lui-même pour anticiper le regard que l’on portera sur lui, une fois qu’il sera complètement passé.

          Le présent absolu n’est pas une frivolité de notre temps ou un caprice des sociétés. C’est la plus éminente conséquence des mutations anthropologiques que nous vivons dans notre époque de grande confusion. Le présent devient le pôle exclusif de nos référentiels, il est chargé de nous déterminer sur un axe qui ne possède plus de sens. Le présent chronophage du passé et de l’avenir ne possède plus de repère temporel. La vie se ramène à un enchaînement d’événements qui n’ont aucune dette avec le passé et rechignent à miser sur l’avenir.

          Pour connaître l’Histoire de leur passé, les hommes ont besoin de récits. C’est ce qui construit leur imaginaire social et national. Pour se remémorer les événements du passé, les sociétés inventent un récit, une narration qui les aide à voir d’où elles viennent, ce qui les fonde et où elles vont. Le récit de l’Histoire joue un rôle majeur, souligné par Paul Ricœur, dans la perception de la temporalité. Mettre en intrigue l’Histoire n’est rien d’autre qu’opérer une synthèse des événements historiques racontés dans un sens temporel. Or, Paul Ricœur constate que cette mise en intrigue de l’histoire, dans le sens d’une relation temporelle inscrite dans un récit est, aujourd’hui, particulièrement problématique. En effet, les modèles apportés par le système hyper-informationnel, constitué d’événements temporellement reliés au présent immédiat et inscrits dans un réseau mondial, compliquent la mise en intrigue à travers le récit historique. Alors que le récit historique cherche à reconstituer du temps, en situant les événements dans une logique temporelle, le monde actuel cherche plutôt à détruire le temps et à le ramener à un instant immédiat, sans passé ni futur.

          Car le futur aussi se décline maintenant, au présent ; il est là, parmi nous, nous faisant l’épargne de l’imaginer. Le monde entier, le 11 septembre 2001, va découvrir à la télévision, l’irruption de l’impossible dans le champ du possible. Dix jours plus tard, l’explosion d’une usine chimique en plein cœur de Toulouse va parachever la confusion. La catastrophe est possible, au coin de la rue, et les moyens de s’en prémunir sont dérisoires et pathétiques : comment surveiller l’ensemble de l’espace aérien ? Les batteries de missiles sol-air installées à la va-vite au pied des centrales nucléaires françaises semblaient bien inoffensives face à l’horreur possible. Les voisins des usines chimiques ou des installations pétrolières, regardaient d’un autre œil leur environnement urbain. Et si tout cela sautait ? Le temps des catastrophes émergeait dramatiquement sur la scène du présent.

          Le philosophe Jean-Pierre Dupuy verra dans l’événement du 11-Septembre et la confusion des esprits qui le suivit, le signe d’une inversion de la temporalité. « La catastrophe, comme événement surgissant du néant, ne devient possible qu’en se ‘possibilisant’ » ; la pire des horreurs devient désormais possible, mais, si elle devient possible, c’est qu’elle ne l’était pas et pourtant, si elle s’est produite, c’est qu’elle était possible. Pour Dupuy, le nœud temporel des catastrophes se situe dans cette apparente contradiction de la logique. Le 11-Septembre participe d’une métaphysique spontanée de la catastrophe, qui dévore l’événement horrible dans un présent normalisé, une impossibilité devenue, par un renversement du temps, possibilité banale. Avant qu’elle ne se réalise, la catastrophe est jugée impossible ; une fois réalisée, elle entre dans le « mobilier » médiatique et dans l’univers conceptuel de la contemporanéité. Cette métaphysique de la catastrophe trouve son terreau d’excellence dans la société hyper-informationnelle qui à la fois allume ses projecteurs sur la catastrophe en train de se réaliser et la dilue aussitôt dans le flot uniforme de l’actualité et dans la torpeur des émotions anesthésiées.

          Quand l’impossible se loge dans le présent, qu’il s’actualise, il change de nature et devient un possible éternellement nécessaire, il se transmue en fatalité. Quand l’Histoire est absorbée par le présent immédiat, elle perd son sens et sa direction. Soumise à la dictature de l’immédiat, elle s’immobilise, figée dans un instant éternel.


          • Docteur KEMP (---.---.9.224) 8 septembre 2006 14:54

            2 tours qui s’ecroulent,une periode est fini l’avenement d’une ere nouvelle : celle du gouvernement mondial ou comment rationaliser la gestions des ressources mondiales humaines et naturelles au profit d’une minuscule elite oligarchique.


          • Serpico (---.---.207.249) 11 septembre 2006 09:02

            Ce n’est pas la peine de faire tant ronfler les mots.

            Je ne vois vraiment pas en quoi un drame subi par les USA serait plus la fin de l’Histoire que, disons, Hiroshima.

            Quand on est à ce point rendu au culte de l’Amérique au point d’y concentrer l’essence du monde et le sens de l’Histoire, on finit par délirer.

            Plus qu’une cuistrerie, c’est du zèle de converti qui ne produit que mépris pour la douleur des autres peuples car son appareil interne de mesure des catastrophes est déréglé.

            Comme le criait le « journal » du soir, complètement shooté aux incantations, « on est tous américains » mais on ne sera jamais japonais ni phillipins ni rwandais. Ces mouches sur la face du monde n’ont aucune espèce d’importance.

            Pouah.


          • Docteur KEMP (---.---.28.92) 11 septembre 2006 20:30

            Vous n’avez rien compris à l’être humain. L’être humain homme ou femme lorsqu’il dispose d’un certains pouvoir ou privilege ou statut fera tout pour le conserver. C’est dans la nature humaine. Mais il y a des êtres hommes ou femmes qui sont sincerement désintéressé. Le probleme c’est que l’ont stigmate par medias interposé une communauté, la communauté musulmane. Tout comme ont a monté la communauté Juive comme bouc émissaire, pendant l’Allemagne Nazie. Ce que vous ne realisez pas c’est que le gouvernement des Etats Unis d’Amerique a réouvert un camp de concentration au 21eme siecle à Guantanamo ,mais la c’est pour les musulmans. Si nous n’y prenons pas garde on ira vers la catastrophe.


          • (---.---.157.222) 17 septembre 2006 16:21

            oui, pourquoi 3000 morts seraient-ils plus importants que 150000 ? Si ce n’est que les uns sont américains et les autres japonais.


          • (---.---.23.204) 8 septembre 2006 12:01

            « Exigeons la réouverture de l’enquête sur le 11 septembre ! »

            Le ridicule ne tue pas. Le roi (de quoi ?) Atmoh n’est pas mort... Vive le roi (de quoi ?) Atmoh !

            Tssss... smiley


            • (---.---.23.204) 8 septembre 2006 12:13

              « « La catastrophe, comme événement surgissant du néant, ne devient possible qu’en se ‘possibilisant’ » ; la pire des horreurs devient désormais possible, mais, si elle devient possible, c’est qu’elle ne l’était pas et pourtant, si elle s’est produite, c’est qu’elle était possible. »

              Et ben, dis donc, tu nous en diras tant... On se demande où ils vont chercher tout ça... Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conneries... A quand la révolte des gens normaux ? Les cuistres à la lanterne !

              New York 2001 est aussi possible que l’ont été Poitiers 732, Lépante 1571 et Vienne 1683 - point barre - qui appartiennent à la même guerre. Une guerre qui, selon le siècle en cours, recourt aux armes du temps.

              Prenons acte et laissons les sodomiseurs de diptères enculer les mouches. Il avait raison cet ami architecte hongrois, qui me disait : La philosophie est une chose sans laquelle les choses seraient exactement ce qu’elles sont.


            • ZEN zen 8 septembre 2006 14:18

              Je suis assez en phase avec votre réaction. Le problème est que ce n’est PAS de la philosophie, mais un (mauvais) exercice de style....en marge du problème.


            • Docteur KEMP (---.---.9.224) 8 septembre 2006 14:55

              la pire des horreurs d’autres peuples la vivent tous les jours.


            • (---.---.165.254) 8 septembre 2006 16:48

              @ (IP:xxx.x27.23.204) le 8 septembre 2006 à 12H13,

              Tout à fait d’accord avec toi. Philosopher « Faire des oeufs » avec des catastrophes possibles et « possibilisables » est une façon de chercher midi à 14 heures.

              Quant aux« mémoires flash » !....Il y a des peuples, aujourd’hui, qui doivent en avoir tous les jours et des costaux...

              Bref,...


            • joseW 8 septembre 2006 12:03

              Très bon article.

              Oui, sans doute que la Vérité est entre les 2, mais elle est certainement un plus proche d’un côté que de l’autre, reste à savoir lequel... car il serait étonnant que la vérité se trouvât au point d’équilibre entre ces 2 versions qui s’opposent diamétralement, en tout cas au niveau des responsabilités et des commandiaires (elles sont possiblement plus complémentaires au niveau des opérateurs). smiley

              A l’heure actuelle, tout laisse à penser que la balance penche plutôt vers la responsabilité du gouvernement et des illuminés du PNAC...

              Ban Laden et compagnie, qui ont été soutenus par la CIA en Afghanistan, semblent davantage des outils communicants et des opérateurs plus ou moins manipulés par des services spéicalisés.

              L’auteur de l’article ne souhaite pas prendre position, et on le comprend et c’est aussi pour cela que j’ai voté Oui, mais on sait fort bien qu’en répondant aux questions qui se posent, les pistes nous conduiront rapidement entre les grottes Afghanes et les bureaux du Pnac et de la CIA...

              y a plus qu’à ce que d’autres enquêteurs et fins limiers de nos chers médias se lancent dans les enquêtes, mais bizarrement, aucun message, aucun document sur les chaines généralistes, aucune enquête sur ce sujet pourtant brûlant. Rien.

              Nada.

              Karl Zéro, en atente d’un éventuel poste sur Arté, a décidé de rompre la glace en lançant le 11 Septembre un nouveau site web, notamment sur le thème du 11 Septembre...

              Franchira-t’il réellement le rubicon, ou est-ce davantage un effet d’annonce ? Suspense...

              Réponse le 11 Septembre sur :


              • nsa (---.---.123.107) 8 septembre 2006 12:04

                Quoique tu dises les tenants du complot CIA te diront : ben laden est un agent de la CIA, ces images sont truquées, le coran a été falsifié par la CIA, al jazira est en fait une chaine de la CIA, la tchétchénie a été inventée par la CIA exprès pour martyriser ses habitants musulmans, mahomet etait lui même manipulé par la CIA, Dieu est payé par la CIA pour ne pas venir sur terre en ce moment nous dire la vérité que la CIA nous cache,etc.......... La CIA est partout elle fait tout... Si un musulman en egypte ou en tunisie perd son emploi : c’est la faute de la CIA qui veut l’affamer ! Je dois moi même surement etre un agent de la CIA (à l’insu de mon plein gré tellement ils sont forts la CIA ils contrôlent mon cerveau à distance) car je crois pas mal en la thèse officielle. D’ailleurs je préviens tout ceux qui vont mettre en doute la thèse officielle sur agoravox : faites gaffe les gars avec ses satellites espions braqués sur vous en permanence la cIA voit tout ce que vous tapez sur votre clavier !


                • joseW 8 septembre 2006 12:11

                  Merci NSA pour ta contribution très constructive...

                  Non c’est vrai, beauycoup parlent de la CIA mais enfait, elle n’existe pas, à part sur X-files.

                  D’ailleurs, elle a été totalement inexistante le 11 Septembre 2001 : cela prouve bien que la CIA n’existe pas ou a très peu de pouvoirs, et est en fait une pure construction mentale des sceptiques du complot afghan qui lui donnent un pouvoir qu’elle n’a évidememnt pas. smiley

                  La DGSE est bien plus dangereuse et active, comme elle l’a prouvé avec l’attentat meurtrier contre le Rainbow Warrior.

                  Mais évitons les sujets qui fâchent et dormons tranquille, tout va bien dans le meilleur des mondes...


                • Vincent (---.---.52.252) 8 septembre 2006 14:21

                  A propos de ce que voit la CIA quand je tape sur mon clavier, je pense qu’ils font des dépenses bien inutile, car il leur suffit de lire ce que j’écris, comme ça ils affecter leur sattelite à autre tache.


                • tro-c-tro (---.---.106.140) 11 septembre 2006 02:22

                  PRENEZ TOUS UNE BONNE DOSE DE NEUROLEPTIQUES (JE CONSEILLE HALDOL, TRES BON POUR LES BOUFFEES DELIRANTES ET LES CRISES DE PARANOIA AIGUES) PUIS REVENEZ NOUS VOIR. MERCI. L’affaire du 11 septembre a été l’affaire d’un petit groupe de gens animés d’une volonté démoniaque de perpétrer des meurtres spectaculaires. Ils ont réussi au-delà de leurs espérances. Personne n’avait prévu l’effondrement des tours. C’était effrayant, au-delà de l’entendement. Les islamistes qui sont derrière tout cela sont des barbares sanguinaires représentant le MAL sur terre. Tout le reste is « bullshit ».


                • (---.---.71.248) 8 septembre 2006 12:13

                  Salut, c’est Yves.

                  Je vois que la parano ne retombe pas, et que sans nous donner quoique ce soit comme détail, certains continuent à affirmer que tout cela est un gigantesque complot. Remarquons tout de même que les ficelles sont toujours identiques. On parle de complot, de rôle évident de la CIA, de communauté se retrouvant sur Internet, de lutte pour la vérité, etc, mais acuun d’entre vous n’a le courage de donner ici des détails à ses délires : pourquoi avez-vous honte de précisez que vous prétendez que les tours ont été dynamitées de l’intérieur, que les avions ont été abattus par des missiles, que c’est un missile qui a détruit le Pentagone, etc, etc ? Pourquoi ? parce que cela recadrerait mieux vos délires ? Faudrait peut-être vous calmer un peu, entre ceux qui remplace leur nécessaire psychanalyse par Internet et ceux qui en profitent pour vendre du livre... Ne nous prenez pas pour des imbéciles, vos délires n’intéressent que votre petite communauté.

                  C’était Yves.


                  • Joe (---.---.75.210) 8 septembre 2006 12:39

                    Si pour toi être parano, c’est regarder d’un oeil critique ce que les médias ou « l’avis général » t’apprennent sur le monde alors effectivement il y a beaucoup de parano... et heureusement pour l’humanité.


                  • Pierre p (---.---.143.138) 8 septembre 2006 17:09

                    À te voir écrire des faussetés ici il est préférable dans ton cas que tu ne supporte pas la thèse du complot, de la pollution intellectuelle comme tu fais il y en as déjà suffisament.


                  • Marsupilami (---.---.244.32) 8 septembre 2006 12:22

                    La vérité est probablement entre les deux versions extrêmes.

                    Je pense que les services secrets US, qui magouillent depuis des dizaines d’années (depuis la Guerre Froide) avec les islamistes, ont essayé, incités par les politiciens néocons, de manipuler un commando de terroristes dont ils savaient qu’ils préparaient des attentats de grande envergure aux USA, de les laisser mener à bien leurs projets le plus loin possible, puis de les arrêter juste avant ces attentats et de faire un max de propagande sur cette bonne prise afin de justifier les guerres moyen-orientales qu’ils projetaient depuis longtemps. Malheureusement, ils ont à un moment perdu le contrôle des terroristes islamistes qui ont ainsi pu mener leurs projets d’attentat à bonne fin, ce qui, malgré l’horreur des attentats du 11 septembre, a du secrètement réjouir les politiciens faucons néocons qui n’en demandaient pas tant. Ce scénario très plausible et très réaliste explique très bien à la fois les cafouillages et mensonges de la version officielle, et la part de vérité de certains défenseurs de la version non-officielle, tout en éliminant les partisans paraoïaque du complot absolu qui dédouanerait le terrorisme islamiste. Mais bon, on verra...


                    • (---.---.59.170) 8 septembre 2006 12:24

                      « Ce scénario très plausible et très réaliste »

                      AH AH AH HA HA !

                      Maintenant, on a la preuve : l’école forme bel et bien des crétins (la faute de la CIA, qui a financé Mai 68, certainement).


                    • ZEN zen 8 septembre 2006 12:29

                      Marsu, Je partage assez bien cette version des faits, quand on sait qu’ en Bosnie, la CIA était assez active pour noyauter certains groupes islamistes radicaux, si l’on en croit l’étude qu’a menée le journaliste Elsässer..


                    • Joe (---.---.75.210) 8 septembre 2006 12:42

                      Tu as certainement du aller beaucoup à l’école alors d’après ce que tu dis.

                      Parfois il vaut mieux s’abstenir plutôt que parler pour ne rien dire...


                    • joseW 8 septembre 2006 12:46

                      Selon marsupilami, Ben Laden serait non seulement le terroriste N°1 mais serait aussi la créature qui échappe à son Maître pour le détruire et détruire le Monde.

                      Ce n’est donc pas « X-Files » ni « Vol 93 » que nous propose Marsupilami, mais un classique un peu plus ancien : « Frankenstein ».

                      Ce scénario est bien gentil, seulement on se demande comment la créature aurait pu échapper aussi facilement à ses Maitres, et frapper les Etats-Unis sans que PERSONNE ne réagisse, si ce n’est quelques passagers héroïques visiblement mieux informés que la FAA.

                      Comment des cellules mises en place, financées, équipées et armées par la CIA en Afghanistan peuvent-elles venir Frapper le bâtiment le plus protégé au monde dans le pays le plus puissant du monde sans aucune réaction ?

                      La CIA pensait-elle que Ben Laden faisait un entrainement aux USA en vue de frapper les Russes, sans doute avec des cutters « à Blanc » ? Et c’est pour cela qu’elle aurait laissé agir le réseau sur le sol américain alors que des employés de second rang tiraient la sonnette d’alarme (affaire Moussaoui par exemple), tout comme les services secrets français ou autres ?

                      Evidemment, tout cela ne tient pas vraiment debout quand on regarde les faits, mais bon, c’est une piste parmi d’autres, pouquoi pas, après tout l’hypothèse Frankenstein n’est pas plus farfelue que la version officielle...


                    • (---.---.59.170) 8 septembre 2006 12:50

                      Arf ! Tu as bien compris que l’école n’enseigne rien de vraiment sérieux. A part peut être les math, et encore.

                      Enfin, c’est sur, un type planqué à Paris va découvrir en pantoufle un complot de dizaines ou de centaine de milliers de personnes (suffit de voir le bordel de nos administration pour savoir que c’est vachement réaliste) pour faire accepter au monde des guerres qui ne servent à rien aux USA ou à Bush, et qui on faillit lui faire perdre les election. Tout ca est limpide. Mais bon, toi ce sont les américains, d’autres c’était les Juifs, lorsqu’on veut voir des complots ont en voit partout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès