• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Climat : Entre lanceurs d’alerte, Greta THUNBERG, décès de CHIRAC et (...)

Climat : Entre lanceurs d’alerte, Greta THUNBERG, décès de CHIRAC et sombres perspectives !

Quand il s’agit d’agir face à la gravité de la situation écologique et à celle du climat, alors que scientifiques et associations ne cessent de tirer le signal d’alarme, le monde a-t-il réellement besoin de lanceurs d'alerte et de consciences, telle la jeune Greta THUNBERG pour imposer aux dirigeants politiques une écoute et espérer des mesures à la hauteur de la gravité de ces situations ?

Conseillé par Nicolas HULOT, Jacques Chirac fut à sa manière un lancer d’alerte pour le climat et le premier président de la république à prendre des dispositions Constitutionnelles

 Avec son décès, Il laisse derrière lui quarante années de combats politiques qui pouvait se traduire par des guerres de tranchées incessantes, d’alliances et de contre-alliances, de trahisons et de scandales, de tout et son contraire. Mais aussi de très bonnes initiatives qui resteront dans la mémoire collectives. Outre la reconnaissance de la responsabilité de la France par le gouvernement de Vichy dans la déportation de dizaines de milliers de Juifs, il fut le président Français qui, en 2003, a refusé de participer à la guerre en Irak voulue par les USA, confiant à Dominique DE VILLEPIN le soin de mener la bataille diplomatique à l'ONU. L’on retiendra également qu’à sa manière Jacques CHIRAC fut une sorte de lanceur d’alerte pour le climat. Ne fut-il pas le premier président de la république à se référer au réchauffement climatique par la déclaration qu’il fit devant l’assemblée plénière du sommet de la terre le 2 Septembre 2002 à Johannesbourg avec cette phrase restée célèbre : « la maison brûle et l’on regarde ailleurs... ». Sans oublier l’annonce du projet de Charte de l'Environnement qui avait été faite dans un discours à Orléans, le 3 mai 2001, ensuite repris comme un engagement pendant la campagne présidentielle de 2002. Conformément à ses engagements électoraux, en 2005 la Charte de l'environnement est inscrite comme texte de valeur constitutionnelle dans le bloc de constitutionnalité du droit Français. Reconnaissant les droits et les devoirs fondamentaux relatifs à la protection de l’environnement, elle introduit dans la Constitution trois grands principes : le principe de prévention, de précaution et celui du pollueur – payeur.

A coté des lanceurs d’alerte actuels que sont les écologistes et les scientifiques, une adolescente devient curieusement une conscience pour la jeunesse, victime « climaticide » de demain

Si le monde a besoin de lanceurs d'alerte et de consciences, selon l'expression devenue virale, la jeune Greta THUNBERG en est une. Cette jeune suédoise est populaire auprès de millions de jeunes, car, dans un environnement de plus en plus dégradé et les sombres perspectives qui se dessinent, elle a su retenir l'attention, ce qui n'empêche pas que l’on peut s’interroger sur les raisons du phénomène médiatique qui la « drive » et la motivation d’une classe politique « climaticide » qui curieusement l’encense et l’encourage ...

Cri d’alerte justifié par une jeunesse qui sera présente en 2050 et au-delà

La jeunes génération qui, sauf accident nucléaire majeur ou télescopage fort improbable de la terre avec astéroïde qui mettrait fin à toute vie humaine, ce sont eux qui seront présents en 2050 et après, y compris ceux qui resteront, si la théorie très controversée des collapsologues se confirmait. La violence des effets du dérèglement climatique est d'ores et déjà sous nos et leurs yeux et les efforts consentis pour l'atténuer ne sont ni conformes aux promesses faites en 2015 (Accord de Paris), ni à ce qui est nécessaire. Responsables politiques et acteurs économiques doivent l'entendre, ors c’est bien face à cette surdité que les jeunes par dizaines de millions dans le monde se mobilisent. Alors que les modèles de production énergétique doivent changer le plus rapidement possible. Quand la discussion s’amorce sur le fait de savoir dans quelle mesure et jusqu'où l'économie doit évoluer (commerce, consommation, modes de vie etc.), la plupart des responsables politiques semblent penser que la technologie apportera suffisamment de solutions, ce qui est peu probable, sinon impossible, mais tous omettent l’essentiel.

Certes, il n’est pas exact de dire que rien n'est fait et que l'humanité est totalement inactive face à ce défi climatique, même si cela est très insuffisant. Dans la plupart des pays riches, notamment Européens qui sont avec les USA les plus impactant pour le climat, la décroissance des énergies fossiles pour se chauffer, se déplacer et produire est une réalité. On ne peut nier les profondes transformations que sont en train de vivre le secteur automobile, avec en Europe des objectifs draconiens à partir de 2021, ce qui va coûter des dizaines de milliards d'euros et entraîner d'énormes suppressions d'emplois. L'envol des énergies renouvelables qui pose par ailleurs des problèmes énergétique d’un autre type est également impressionnant dans beaucoup de pays, bien que cela reste marginal en regard de la croissance des besoins économiques régis par la loi du marché qui sont liés à la croissance démographique, alors que c’est précisément à ces deux phénomènes qu’il faut s’attaquer en urgence, dès lors que nous sommes entrés dans l’ère post-croissance économique. Si toutefois la décroissance des dépenses de santé ou de solidarité ne peut être envisagée pour l’instant, elle se posera, si la croissance démographique au rythme actuel se poursuivait.

La raison économique et le libéralisme ou la raison du plus fort qui se soucis peu du « climaticide » auquel ils contribuent, à moins que...

Le libéralisme est devenu le fondement des grandes instances mondiales, comme l’OMC ou le FMI qui par leur supranationalité échappe à toute légitimité démocratique. Il est le seul modèle enseigné dans les grandes écoles où aucune autre vision n’est étudiée. Il est la seule logique des grandes entreprises et tend à devenir la seule référence des gouvernements, de droite comme de gauche.
Présenté comme loi naturelle, le libéralisme devient alors intouchable, ce qui lui permet d’échapper aux aléas électoraux du jeu démocratique.

Le libéralisme, mis en oeuvre à partir des années 1980 dans une économie mondialisée hyper productiviste, consiste à transformer la société pour qu’elle réponde pleinement aux exigences du capitalisme financier qui a pris le pas sur le capitalisme de type managérial des propriétaires des grandes entreprises capitalistes du 19 eme et 20eme siècle. Métallurgie, construction mécaniques, automobiles, travaux publics, aviation, textile etc. Aujourd’hui avec le libéralisme ce sont les puissants groupes financiers via la bourse et les agences de notation qui ont pris le contrôle des grandes entreprises, de l’économie et indirectement le pouvoir politique. Cela se traduit par la libre circulation des capitaux, la mise en concurrence des travailleurs avec nivellement par le bas des salaires et des droits sociaux, réduction, voire suppression de nombreux services publics qui sont transférés au privé, bref, suprématie absolue de l’économie libérée des contraintes « Etatiques ». l’urgence écologique et la situation climatique reste le cadet des soucis de ce système, à moins que des mesures à prendre pour limiter les effets dévastateurs de la situation écologique soient une source de gains financiers. Dès lors, les multinationales économiques et médiatiques, avec les marchés financier qui les « drivent » et la classe politique à leurs ordres, vont tout mettre en œuvre afin de promouvoir une conscience stimulatrice pour les principales victimes que sont les jeunes afin de les rallier en tant que consommateur pour « la lutte pour le climat »… Cela suppose de trouver une personnalité qui va servir de symbole, et voila que surgit de nulle part la jeune Greta THUNBERG, sorte de petite bergère à la Jeanne d’ARC qui s’en va de par le le monde porter le message Biblique à tous les responsables et dirigeants politiques que la situation est grave, qu’ils sont responsables d’un écocide dont la jeunesse en est et en sera la première victime et qu’ils doivent écouter les scientifiques… C’est à croire que ce sont tous des « neuneux », s’ils n’ont pas pensé qu’il faut écouter les scientifiques...

Au delà des lanceurs d’alerte et des consciences de la jeunesse, il y la réalité de la gravité de la situation écologique.

Sans évoquer les problèmes liés aux approvisionnement futurs en ressources d’énergie fossile pour la production d’électricité, dont la consommation explose, ou les métaux issus des terres rares, indispensables à la nouvelle révolution des « intelligences artificielles », dont la consommation a augmenté de 30 fois en moins de 50 ans, avec les besoins futurs en approvisionnement qui risquent de dégénérer en conflits violents et en ne retenant ici que les impacts sur la biodiversité, le bilan est édifiant.

Depuis longtemps déjà, Scientifiques et écologistes ne cessent d'alerter sur l'état de la biodiversité et de l’urgence écologique avec une sixième extinction des espèces dans laquelle nous sommes engagés. Si la planète a bien connu cinq extinctions d'espèces, la sixième est la première dont l'Homme est le seul responsable. L'homme est également devenu une force géologique destructrice par son nombre sans cesse croissant et ses activités économiques, ce qui nous fait entrer dans une nouvelle ère que les Scientifiques dénomment "anthropocène". En 1920, la population mondiale est estimée à 1,8 milliard d’habitants, 6,7 milliards en 2009 et 7,7 milliards en 2019. Autrement dit une progression de près de 6 milliards en un siècle, dont un milliard au cours de la dernière décennie, avec une perte moyenne annuelle de 100 000 km² de terres arables. Par exemple, les Européens qui représentent 7% de la population mondiale utilisent à eux seuls 20% de la biocapacité de la Terre.

Avec 513 millions d'habitants pour une superficie de 4,2 millions de km² (les USA c'est 330 millions pour plus de 9,6 millions de km²) l’Europe a la seconde plus forte empreinte écologique derrière les USA. La population européenne épuise les ressources naturelles de la Terre plus vite qu’elles ne sont régénérées en un an.

Disparition dramatique de populations d'animaux sauvages et d'insectes

On ne rappellera jamais assez que les scientifiques estiment à 60% la disparition des populations d'animaux "sauvages" de la terre depuis 1970. Cette disparition de plus de la moitié des vertébrés, à l'exception de l'homme, dont la population continue de croître s'est donc opéré en un peu plus de 40 ans. Dans les zones tropicales et en Amérique Latine qui sont touchées très durement par la déforestation, la chute serait de 89%. Quand on écoute les déclarations délirantes du nouveau Président Brésilien par rapport à sa volonté de poursuivre à grande échelle la déforestation de l'Amazonie, il y aurait urgence à prendre des mesures contre ce chef d'Etat, dans le cadre des Nations Unies.

D'autres preuves scientifiques ont été publiées ces derniers mois pour démontrer l'appauvrissement de la biodiversité et ses causes. Les populations d'insectes ont chuté de près de 80% en Europe, a estimé en octobre 2017 une étude publiée dans la revue scientifique "Plos One". Le déclin des abeilles domestiques, très médiatisé par le monde apicole, n’est que la part émergée d’un problème bien plus vaste. Une chute brutale liée à la perte d'habitats des insectes est due essentiellement à l'agriculture intensive, grosse consommatrice de pesticides, qui a également un impact sur les populations de pollinisateurs, mais aussi des oiseaux.

D'autres chercheurs expliquent que les trois quarts des plantes, amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères ont disparu de la surface de la Terre depuis l'an 1500, pour deux raisons : la surexploitation de certaines espèces et l'agriculture.

La demande mondiale d'alimentation et de terres agricoles exerce une pression considérable sur les écosystèmes et la biodiversité. À elle seule, l'agriculture est responsable de 70 % de la déforestation mondiale. L'expansion de certaines cultures, comme celle de l'huile de palme en Asie du Sud Est, gagne maintenant d'autres pays en Afrique, notamment la République démocratique du Congo, le Congo-Brazzaville, le Gabon et le Cameroun.

15% des espèces végétales menacées

Dans le cadre de la Liste rouge nationale, des scientifiques ont mené un examen approfondi des près de 5.000 espèces de plantes indigènes recensées en France métropolitaine. Selon leurs conclusions, 742 espèces, soit environ 15%, présentent un risque de disparition.

Toutefois, le degré de menace varie en fonction des espèces. Ainsi, 421 taxons sont considérés comme "menacés" et 321 sont jugés « quasi-menacés ». Parmi les taxons menacés, 238 sont classés "vulnérables", 132 "en danger" et 51 en "danger critique d'extinction". (Un taxon correspond à une entité d'êtres vivants regroupés parce qu'ils possèdent des caractères en communs du fait de leur parenté)

Dans cette dernière catégorie, figurent par exemple une petite plante endémique du Jura devenue extrêmement rare, la saxifrage de gizia (Saxifraga giziana) ou le panicaut vivipare (Eryngium viviparum), une petite plante à fleurs bleues qui pousse en milieu humide et a subi une forte régression au cours des dernières années.

Malheureusement, la situation de certaines espèces françaises est apparue encore plus préoccupante : sur les quelque 5.000 évaluées, 22 espèces ont disparu de métropole et 2 se sont totalement éteintes. C'est le cas de la violette de Cry (Viola cryana) dont les petits fleurs ont été observées pour la dernière fois en 1927 et de la carline à gomme (Carlina gummifera) également disparue de France métropolitaine.

Force est de constater que la situation est préoccupante pour ne pas dire catastrophique. Un million d’espèces, animales comme végétales, sont à ce jour en danger d’extinction. Seuls 25 % des objectifs fixés en 2010, lors de la conférence de la Convention de la diversité biologique d’Aichi, au Japon, sont en passe d’être atteints en 2020.

La dégradation de l’habitat, les maladies invasives et le réchauffement climatique sont à l’origine des risques qui pèsent également sur la forêt.

Après avoir ausculté l’état de préservation des mammifères, amphibiens, reptiles, oiseaux et poissons, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) se met au chevet de la biodiversité végétale. Elle publie ce vendredi la première liste rouge des espèces d’arbres menacées en Europe. Comme souvent avec cet organisme spécialisé dans l’annonce des mauvaises nouvelles, le constat est attristant : 58 % des espèces endémiques, celles qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde, sont considérées comme « vulnérables », « en danger » ou « en danger critique » d’extinction. 66 espèces figurent dans cette dernière catégorie, et sont donc sur le point de disparaître.

Frênes, chênes, ormes ou encore marronniers sont les arbres les plus connus, mais l’Europe abrite aussi des dizaines de variétés d’alisiers ou de sorbiers rares. Le pourtour méditerranéen est la région la plus riche en diversité. C’est sur le sort de ces espèces, dont les aires de répartition sont peu étendues et comptant peu d’individus, que se concentre la préoccupation. Au total, l’UICN répertorie 454 espèces natives du continent. 42 % sont considérées comme menacées, lorsqu’on inclut celles qui poussent sur d’autres continents. « Les forêts abritent une grande partie de la biodiversité animale et végétale (champignons et plantes), souligne Bruno CORNIER, botaniste français et coauteur du rapport : « Leur état de préservation est donc un indicateur très important de la situation des autres espèces. »

Artificialisation des sols

Faut-il rappeler que la biodiversité, a plongé de 83 % depuis le début des années 1970. La baisse est moins soutenue dans l'Hexagone (60 %). Toutefois, en France, les zones humides ont perdu la moitié de leur superficie en trente ans. Elles disparaissent surtout à cause de l'artificialisation des sols, notamment pour l'habitat, la circulation avec de nouvelles voies routières ou autoroutières et la construction de zones commerciales. Après une relative pause ces dernières années, l'artificialisation des sols en France repart à la hausse »

Il existe également une déforestation importée en Europe, dont en France. C'est le cas notamment pour l'écosystème spécifique du Cerrado, en Amérique latine. Ce territoire composé à moitié de savanes et de forêts s'étend sur 1,5 à 2 million de km². Il représente 22 % de la superficie du Brésil et déborde sur les régions limitrophes du Paraguay et de la Bolivie. Alors qu'il abrite 40 % d'espèces endémiques, Cet écosystème a perdu la moitié de sa surface au cours des trente dernières années. Cette réduction de la taille est provoquée par la culture extensive du soja et l'élevage de bœufs. Comme ce soja est importé en France, notamment pour l'élevage de poulets, cela veut dire que derrière nos œufs et nos blancs de poulet nous contribuons à la déforestation du Cerrado ! ».

D'autres activités humaines dégradent l'environnement et réduisent fortement le nombre d'espèces vivantes dans les zones humides, constituées de marais et de zones inondables. Ces milieux représentent moins de 1 % des surfaces immergées, mais ils constituent un habitat pour 126.000 espèces, soit 10 % de celles qui sont connues dans le monde.

Plus d’un tiers de la surface terrestre du monde et près de 75 % des ressources en eau douce sont en effet destinés à l’agriculture ou à l’élevage, 85 % des zones humides ont été détruites depuis l’ère préindustrielle. Les experts de l’IPBES donnent des premières pistes qui devront ensuite être discutées lors de la COP15 sur la biodiversité en Chine en 2020, en développant, par exemple, les pratiques agroécologiques. C’est très bien, mais cela sera-t-il suffisant ? On peut en douter...

Pour conclure

Avec la gentille et sympathique « innocente » petite Greta, symbole de la lutte justifiée des plus jeunes contre le réchauffement climatique, les responsables et dirigeants politiques des grands pays, parmi les plus impactant sur le plan écologique, donnent ainsi « leur obole intellectuelle » à la cause climatique, leur permettant d’ignorer toute interrogation sur la problématique démographique, le système agricole dominant et le mode de production, économique et social. Mais attention, tout à ses limites et faute d’avoir pris les mesures préventives de régulation démographique la plus équitable possible, d’une façon ou d’une autre la nature reprendra ses droits... Avec les effets dramatiques qui en résulteront ...

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • CLOJAC CLOJAC 1er octobre 08:33

    @ l’auteur : j’espère que le GIEC reconnaissant vous a donné une carte prioritaire d’accès aux abris pour le jour de l’apocalypse !


    • velosolex velosolex 1er octobre 12:11

      @CLOJAC
      Une tempête, ou plutôt un ouragan, surnommé « Lorenzo », située pour le moment au large des acores, souffle avec des vents de plus de 300 kms. Les météorologistes n’ont jamais observé un tel événement, à ces latitudes. Si tout se passe bien, elle devrait éviter le nord ouest de la France ce Week end. Ca ne me réjouit pas, car j’habite la Bretagne : Si on voit moins le réchauffement qu’ailleurs, par contre les tempêtes sont plus fréquentes, et le vent constant, tandis que le trait dunaire s’affaisse….Quoi qu’il en soit cela inaugure un avenir bien sombre..

      Il n’y aura pas de jour de l’apocalypse, mis à part l’hypothèse atomique, tout de même plus probable que la chute d’un météorite. Les dégradations de notre environnement ont déjà commencé depuis un demi siècle au moins de façon évidente, comme l’auteur le développe...Mais nous regardons ailleurs, car la mort des moustiques nous arrange, quand nous faisons un barbecue dans le jardin. Voilà notre niveau de conscience, surligné par votre post, dans l’air du temps. La catastrophe est donc endémique, silencieuse, marche après marche. Un beau livre, sur l’effondrement général a paru…« Dans la forêt », de Jean England..
      « .Au début, il n’y eut que quelques pannes de courant, mais les filles ne pensèrent pas un instant, que la rentrée ne se ferait pas en septembre. ». 
      Voilà le scénario le plus vraisemblable. La suite restant inconnue. Mais il n’y aura pas de super héros pour nous sauver, ni de dieu pour nous tendre la main.


    • Désintox Désintox 1er octobre 18:37

      @velosolex
      « Dans la forêt », de Jean England.

      Je confirme : excellent roman.


    • @velosolex

      Les femmes juives se maquillaient avant d’arriver à Auschwitz. Qui sait, c’était peut les premiers clubs meds ?!!!!


    • Dédé15 1er octobre 08:37

      Tous les signaux d’alarme sont tirés et, pendant ce temps, on climatise un stade à ciel ouvert à Doha !


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er octobre 08:53

        @Dédé15

        Une autrejoyeuseté du même genre : lien


      • generation désenchantée 1er octobre 09:09

        @Dédé15
        visiblement , a Doha , c’est déjà une catastrophe pour les athlètes du championnat d’athletisme 2019

        cela promet pour le mondial de football

        https://www.youtube.com/watch?v=fDUxj0g9cmY


      • JL JL 1er octobre 09:16

        @Séraphin Lampion
         
        Voilà étalée sous nos yeux ébahis une image de l’enfer climatique qui nous menace !
        Elle est pas belle la vie ?
         
         smiley
         
        « Poêle à frire » qu’il disait Rocard ?!!! 
        Ah les cons !


      • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 1er octobre 13:11

        @Dédé15
        Avec le pétrole Libyen obtenu gratuitement et vendu au prix fort on peut faire n’importe quoi...Ceci, grâce aux bons soins d’un ex chef d’Etat criminel Français nommé SARKOZY, après qu’il eu fait assassiné KADHAFI...


      • foufouille foufouille 1er octobre 13:18

        @Daniel MARTIN

        il est gratuit pour qui ?


      • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 1er octobre 13:42

        @foufouille
        Au lendemain de la chute et assassinat de KADHAFI, c’est le Quatar qui a pris possession des installations de pétrole Libyen


      • foufouille foufouille 1er octobre 14:59

        @Daniel MARTIN

        Si c’était vrai ce n’est plus le cas.


      • JL JL 1er octobre 08:52

        Bonjour Daniel MARTIN,

         Je recommande la lecture de votre article.

         

        ’’A coté des lanceurs d’alerte actuels que sont les écologistes et les scientifiques, une adolescente devient curieusement une conscience pour la jeunesse, victime « climaticide » de demain’’

         

        Si les enfants d’aujourd’hui veulent l’austérité, ils devraient commencer par se l’imposer à eux-mêmes, eux qui ne savent plus communiquer ni s’occuper naturellement et passent leurs journées à « communiquer » dans leurs portables dernier cri ou à jouer en ligne sur leurs PC haut de gamme flambants surpuissants.

         

         On chercherait en vain un tel message dans son discours et dans ses relais.

         

         


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er octobre 08:56

          @JL

          « les enfants d’aujourd’hui » ne constituent pas un ensemble cohérent, ils sont les enfants de leurs parents et héritent la plupart du temps des critères de classification utilisés par les sociologues et les statisticiens fournisseurs de bases de données por réaliser des marketing-mix


        • Eric F Eric F 1er octobre 10:02

          @JL
          La jeunesse de nos pays ne semble pas avoir renoncé à un mode de vie consumériste, et est davantage coupée du monde réel (virtualisation de la communication) et de la nature (urbanisation accrue) que les générations antérieures. On ne peut tout reporter sur les gouvernants, et il faut un changement des mentalités collectives pour induire une décroissance, tant de la consommation « jetable » qu’au niveau démographique.
          Les « gouvernants » agissent dans des plans de transition énergétique et d’isolation, mais la révolution culturelle nécessaire serait de rétablir le rapprochement de la production par rapport à la consommation, et une forme d’autosuffisance, comme le font ces agriculteurs qui nourrissent leur bétail exclusivement avec le fourrage et la luzerne qu’ils produisent, plutôt qu’importer du colza OGM (mentionné dans l’article) enrichi à la graisse de palme.


        • JL JL 1er octobre 10:31

          @Eric F
           
           Rien n’est plus juste.


        • velosolex velosolex 1er octobre 12:26

          @Eric F
          On ne peut tout reporter sur les gouvernants. 
          Edouard Philippe serait d’accord avec vous. Les habitants de Rouen beaucoup moins….
          Quand même les milliardaires ont su eux à quelle porte frapper pour voir disparaitre cette aberration climatique qu’était l’ISF….Donc l’état existe encore, je vous rassure. Il faut juste un pass pour y accéder. Et surtout un bon nom de famille
          Bientôt, c’est vrai, on pourra dire, « On ne pas tout reporter sur les GAFA ! » Si on arrive jusqu’à là. Ce sont eux qui s’apprête à établir des états bis, question prélèvements obligatoire surtout et parts de marchés….
          L’EDF en tout cas est bien contente de se débarrasser de ses centrales atomiques vieillissantes, véritables bombes à retardement à plusieurs degrés,( mais c’est surtout le niveau économique qui l’indispose) en les cédant à l’état, c’est à dire nous. 
          On remarquera que l’état, en 1945, alors que le pays était en ruine, a mis au point la sécurité sociale, réorganisé l’industrie et reconstruit à tout va, lancé un système de retraite. Depuis le PIB du pays a explosé, mais nos dirigeants se retournent les poches, se demandant comment ils font financer les mesures données à ces foutues gilets jaunes qui ont ruiné le pays. 
          Heureusement, il nous reste « Plus belle la vie ! »
          A oui, on discutait c’est vrai des gamelles qu’on traine au cul de la voiture. Ca commence à faire lourd cette affaire. L’important n’est il pas est de rester optimiste. Comme en 39, avec Fernandel. 


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 12:44

          @Eric F
          et il faut un changement des mentalités collectives pour induire une décroissance,


          Je crois que vous rêvez. La finance et les gros capitalistes qui tirent les ficelles de Ste Gréta, au nom de St CO2, n’envisagent pas du tout les choses ainsi.

          Il faut consommer autant, sinon plus, mais sans se sentir coupable de consommer.

          Ils ont investi des sommes astronomiques dans une campagne mondiale pour le climat, ce n’est pas pour se suicider ! Ce qu’il faut désormais, c’est du capitalisme, mais repeint en vert. 


        • JL JL 1er octobre 16:13

          @Fifi Brind_acier
           
           ’’ Il faut consommer autant, sinon plus, mais sans se sentir coupable de consommer.

          ’’
           
           Au contraire, Ils nous culpabilisent ! Quel est le meilleur bouc émissaire sinon le consommateur lui-même ? Ainsi il sera bien mûr pour adorer la société du greenwashing qui lui vendra sa production comme autrefois l’église vendait ses indulgences : les grosses berlines électriques en sont l’archétype.
           
          « Le secret d’une autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. » Raoul Vaneigem


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 18:16

          @JL
          Ils vous culpabilisent pour que vous consommiez de plus en plus, sans vous sentir coupable. Exemple IKEA, il a mis des panneaux solaires sur les toits des magasins et utilise des éoliennes. Ce document est la pub d’IKEA.

          Mais en privé, il y a un autre discours, qui n’a rien à voir avec la fin de la consommation, il s’agit de jouer la carte écolo pour éviter la saturation du marché :

          "Alors, comment concilier le discours d’Ikea sur le « peak stuff » (saturation du marché) avec ses actions « buy more » (achetez davantage) ?

          Un porte-parole a expliqué dans un courriel que selon [Steve] Howard [responsable du développement durable chez Ikea], ses commentaires s’inscrivaient « dans un contexte mondial plus large où de nombreuses personnes ont encore des moyens très limités  » tandis que Sjostrand a suggéré que l’objectif était « de continuer à développer notre entreprise, mais de la développer de manière plus durable ».

          Traduction : Ikea vous vendra plus de meubles et d’accessoires de maison, mais il fera plus d’efforts pour que vous ne vous sentiez pas coupable. C’est pourquoi les rapports d’entreprise de l’entreprise sont agrémentés d’exemples d’initiatives de développement durable, allant de la vente d’éclairages exclusivement compatible avec les LED ; à la consommation responsable de poisson à la cafétéria. »


        • JL JL 1er octobre 18:38

          @Fifi Brind_acier
           
          Mais c’est bien ce que je dis :
           
          Réchauffement -> culpabilisation -> greenwashing.
           
           Ikéa, Walmatrt, même combat


        • gnozd 2 octobre 17:20

          @Eric F

          "mais la révolution culturelle nécessaire serait de rétablir le rapprochement de la production par rapport à la consommation, et une forme d’autosuffisance,

          "
          Certes, mais tout le monde n’a pas son petit lopin de terre. Et pour les propriétaires de maisons individuelles avec jardin, l’urgence semble être pour les moins aisés de mettre du gravier et des nains de jardins et pour les plus riches une piscine.
          Je caricature...mais c’est fatigant de s’occuper d’un potager.


        • the clone the clone 1er octobre 08:58

          Conseillé par Nicolas HULOT, Jacques Chirac fut à sa manière un lancer d’alerte pour le climat et le premier président de la république à prendre des dispositions Constitutionnelles

          Il avait peur pour les récoltes de houblon .....


          • the clone the clone 1er octobre 09:00
            Le réchauffement climatique est bien « en marche » et ce n’est pas la 1er fois il y a alternance avec la glaciation depuis très longtemps , on n’oublie trop vite que l’emplacement de New-York était sous les glaces et que les mammouths ont étés congelés instantanément en ruminant leurs herbes , il n’y aurait personne sur la terre ce réchauffement se ferait peut être un peu plus lentement car on lui donne un petit coup de main avec nos industries et nos 7,5 milliards d’habitants, croire que l’on peut l’arrêter est bien naïf , autant vouloir freiner la terre pour diminuer sa gravité .
            Ce cinéma d’une grande naïveté me fait bien marrer , on a droit a des pantomimes , des couinements , des sanglots ravalés et chacun ramène sa pseudo science , certains se font un « pognon de dingue » grâce a lui , certaines mesures sur les déchets plastics et autres sont les bienvenues même un peut tard , quand a faire bouger les plus grandes entreprises c’est une autre paire de manches nos politiques le savent bien ..... 

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 13:00

              @the clone
              petit coup de main avec nos industries et nos 7,5 milliards d’habitants, croire que l’on peut l’arrêter est bien naïf

              C’est surtout que le « bilan carbone » de la France est de 0,013% du bilan mondial.
              C’est peanuts ! Cela représente 1 millionième de l’atmosphère, ce qui fait que si on arrêtait tout demain, on n’y verrait aucune différence !

              Mais on va culpabiliser les Français et les enquiquiner à plein temps, sans s’occuper pour autant des vrais problèmes d’environnement et de pollutions diverses. Tout ça, c’est des conneries pour empêcher les revendications sociales, faire patienter les pauvres, en attendant d’en fabriquer de nouveaux.


            • zygzornifle zygzornifle 1er octobre 14:51

              @Fifi Brind_acier

               On culpabilise les Français pour les faire raquer un max .....
              L’écologie en France est une écologie de répression digne de l’acharnement d’un CRS sur un GJ ....


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er octobre 09:39

              Bonjour,

              .

              Les êtres humains se comportent comme s’il existe un remplacement à cette terre. Sur les chaines allemandes on prépare l’opinion public a vivre sur Mars, dans un environnement pourtant extrêmement hostile à la VIE ! Je leur souhaite bon courage au volontaires qui s’apprêtent a être les premier cobayes !

              .

              Notre planète est unique, c’est un trésor spolié par des gens boulimique, et cette richesse naturelle profite, a court terme (une vie humaine), seulement à 1% de la population mondiale.

              .

              La surpopulation est un fait aggravent sachent que la population humaine accroît inlassablement exponentiellement depuis peu de temps avant l’aire de la révolution industrielle.

              .

              Avec un tel mépris envers notre nature et ignorent la limite des ressources terrestres, notre avenir sera sombre, très sombre. Avec la mentalité actuelle, surtout celle de l’oligarchie qui contrôle la politique mondiale, la destruction TOTALE de notre planète est déjà programmé et inévitable !

              .

              Pour le moment les riches peuvent encore se réfugier dans leurs bulles, car en premiers lieu ce sont les pauvres qui payent en premier le prix fort en perdent leur habitations du à la monté des océans, mais le tour des riches viendra, et la cela sera déjà bien trop tard pour sauver quoi que soit, notamment nos forêts ! Exemple Madagascar ou 95% des forêts ont disparue ... et l’Amazonie attend le même sort. Sachant qu’avec la perte de forêts on perd également une quantité de plantes, notamment médicinales, et des animaux, a savoir que la nature ne fait que un et que les animaux, plantes et arbres sont interdépendantes !

              .

              Notre avenir sera marque par la famine, car les récoltes s’effondreront par le fait du réchauffement climatique, je parle la part du réchauffent qui est due aux activités humaines voire le graphique suivant !

              https://www.notre-planete.info/actualites/images/climat/concentration-CO2-histoire.jpg

              .

              Les prix des aliments ne cessent pas à augmenter .... et la encore ce sont les pauvres qui sont les premiers touchées ...

              .

              Merci à l’auteur pour cet article.


              • Eric F Eric F 1er octobre 10:11

                @eau-du-robinet
                « car les récoltes s’effondreront par le fait du réchauffement climatique »
                le « réchauffement » en lui-même ne fait pas s’effondrer globalement les récoltes, les rendements se sont même accrus dans certaines région, même si d’autres deviennes arides, il y a déplacement de certaines cultures. Mais on arrive au taquet de la « cultivabilité » par rapport au nombre d’humains, d’où la surdéforestation dans certaines régions du monde, pour des cultures vivrières d’une population en explosion démographique autant que pour l’exportation (où la Chine devient plus demandeuse que l’occident).


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 12:55

                @eau-du-robinet. Tout faux, dans ta teinture climatologique. S’il fait plus chaud, les océans évaporent davantage, ce qui génère davantage de pluies sur les continents.
                Du dioxyde de carbone atmosphérique, il n’en reste presque plus, et la situation a encore été aggravée par les glaciations.
                Et si la pénurie s’atténue un peu, alors les plantes ont moins besoin d’ouvrir leurs stomates, et résistent d’autant mieux aux épisodes de sécheresse.
                 
                Quand tu répètes la propagande, tu oublies de te demander à qui le crime profite.


              • norbert gabriel norbert gabriel 1er octobre 16:35

                @JC_Lavau ça génère des pluies ; ou des orages et des trombes d’eau ..


              • leypanou 1er octobre 16:58

                @eau-du-robinet
                Sur les chaines allemandes on prépare l’opinion public a vivre sur Mars 

                 : vivre sur Mars ? Il faut y aller déjà.

                Déjà qu’on n’est pas capable d’aller sur la lune, à moins que vous ne fassiez partie de ceux qui croient en l’alunissage des Apollo, « exploit » qui n’a jamais été re-tenté par aucun pays en 50 ans ni par ceux qui ont prétendu l’avoir fait ni par les autres.


              • popov 1er octobre 17:08

                @eau-du-robinet

                Normalement, les plantes, et surtout les arbres, absorbent le CO₂ atmosphérique et le restituent à l’atmosphère après leur mort, quand elles se dégradent.
                Il y a une exception : des forêts entières ont été enterrées lors de cataclysmes, puis transformées peu à peu en charbon qui est du carbone presque pur. Ce carbone prélevé de l’atmosphère par les arbres a été stocké et donc retiré de la circulation pendant des millions d’années.
                En brûlant ce charbon aujourd’hui, on ne fait que rendre à l’atmosphère le CO₂ qui lui appartenait.


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er octobre 17:12

                @JC_Lavau
                .
                "... les océans évaporent davantage, ce qui génère davantage de pluies sur les continents

                ...« 
                .
                OUI, c’est vrai mais mais les pluie / orages deviennent de plus violentes sans parler de l’augmentation des tornades, hurricanes voire cyclones ce qui à un impact considérable ... On rencontre des phénomènes de plus en plus extrêmes c’est à dire des périodes de plus violentes et alternant soit avec trop d’eau ou / et trop longues périodes de sécheresses.
                .
                 »Du dioxyde de carbone atmosphérique, il n’en reste presque plus....« 
                C’est archi FAUX ! C’est carrément de l’intox !
                https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-taux-co2-atmosphere-atteint-record-jamais-vu-depuis-3-millions-annees-19695/
                .
                 »Quand tu répètes la propagande

                ..."
                C’est toi le propagandiste !
                .
                Sans y oublier la véritable bombe atmosphérique, la bombe à méthane, CH4, qui est déjà amorcé, je pense surtout aux régions de la planète ou la terre est gelée (permafrost), régions qui sont en cour de dégèlement, et ou le réchauffement actuel libère de plus en plus de ce gaz. 
                https://blogs.letemps.ch/dorota-retelska/2019/04/17/le-methane-du-permafrost-augmente-le-rechauffement/
                .
                Le méthane est au moins 20 fois plus puissant que les CO2 !
                https://www.youtube.com/watch?v=kBcPl-wAIW0
                .
                https://www.youtube.com/watch?v=ejtiDow2BZo
                .
                Voici la courbe de méthane pour la période industrielle :
                https://www.lemonde.fr/blog/huet/files/2019/05/ges-1.jpg
                .
                Et voici la courbe de méthane dans l’atmosphère sur une période des 2000 dernières années :
                https://www.science-et-vie.com/archives/probable-la-faute-de-l-homme-14592
                .
                Il ne faut pas avoir un Bac +10 pour interpréter ses graphiques !


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 17:35

                @eau-du-robinet. En principe, en sciences dures, on n’a pas à se demander à chaque instant à qui le crime profite. En principe, en principe.
                En sciences humaines, le chercheur se condamne à ne faire que du boulot de singe s’il oublie de se demander à qui le crime profite, devant chaque idée reçue, chaque « information » qu’on lui présente, voire devant les concepts les plus partagés (vu les enjeux politiques et sociaux, et les pressions nombreuses). C’est assez fatigant, et beaucoup sont tentés de paresser davantage.

                Et pourtant en sciences dures, nous aussi nous conservons quelques solides scandales, qui perdurent depuis des générations. La maturité scientifique, ça ne tombe pas tout cuit dans s’bec.

                En fausses sciences, comme se présente pour le moment la climastrologie, c’est à nouveau à chaque instant qu’il faut rechercher les tricheries et les entourloupes, par ces hommes politiques déguisés.
                Une des caractéristiques des pseudo-sciences est que leurs affirmations sont figées d’origine, et contradictoires avec des masses de faits expérimentaux bien établis ailleurs, dans d’autres branches scientifiques. Visiblement, tu n’ouvres que des militants carbocentristes, mais n’ouvres jamais un manuel de géologie, ni de pédologie, ni de physiologie végétale. Or les carbocentristes se recopient entre eux en circuit fermé, par fanatisme politique. Par exemple, ils te soutiennent que le temps de résidence atmosphérique du dioxyde de carbone serait de cent ans, voire le double. Le genre de fraudes que tu devrais ne pas laisser passer. Si tu avais la culture scientifique nécessaire.


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er octobre 17:36

                Bonjour popov,
                .

                « Les océans absorbent 30 % des émissions de CO2 dues aux activités humaines »
                https://www.lemonde.fr/climat/article/2015/06/08/l-ocean-absorbe-30-des-emissions-de-co2-dues-aux-activites-humaines_4649587_1652612.html
                .
                Résultat les océans du globe sont entrent de s’acidifier !
                Or là encore, on ne sait pas jusqu’à quand il va pouvoir stocker toujours plus de CO2, car cela provoque une acidification de l’écosystème, avec des conséquences fortes sur la biodiversité.
                .
                Déjà 25 % des coraux sont affectés et un rapport scientifique du WWF estime que 50 % d’entre eux pourraient disparaître d’ici la fin du siècle.

                .

                Précieux marécages

                J’insiste également sur la nécessaire préservation des zones marécageuses qui ne représentent que 4 à 6% de la surface du globe mais absorbent et contiennent la plus grande concentration de CO2 à l’hectare, soit le quart de la totalité.
                https://www.tdg.ch/monde/gestion-sols-peut-fortement-reduire-co2/story/25808695
                .
                Le problème c’est que les hommes assèchent de plus en plus de marécages ce qui contribue à la libération de plus en plus de CO2.
                .
                Sans parler de l’augmentation de l’élevage du bétail dans le monde surtout en Amérique de sud sachent que les bovins rotent et pètent du méthane, gaz qui est au moins 20 fois plus puissant que le CO2 !
                .
                À cause de la fermentation dans son rumen, la vache peut libérer jusqu’à 550 g de méthane par jour. Cela dit, c’est l’élevage qui est le plus problématique. Responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre, soit un peu plus que les transports.

                .
                En ce qui me concerne je ne mange plus de viande rouge !


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 17:49

                @eau-du-robinet : « Résultat les océans du globe sont entrent de s’acidifier ! »

                Fraude caractérisée, et amplement réfutée.
                Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans » 

                http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331
                 

                Le WWF a été fondé par les familles royales britannique et néerlandaise, gros actionnaires pétroliers. Le prince Philip a confessé souhaiter « se réincarner en virus mortel, afin de tuer le plus de gens possible. »
                Ta naïveté envers ces gredins est insondable.


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 17:50

                @popov. Tu ne rendras jamais celui qui a été déposé en roches carbonatées. De très loin le plus gros volume.


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 17:52

                @norbert gabriel. Wi c’est ça, air connu en climastrologie : « des pluies diluviennes qui assèchent ».


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 18:32

                @eau du robinet,
                La science climatique en est à ses balbutiements.
                Les relevés de températures terrestres datent de 1860.
                Les relevés de température par satellite ont commencé en 1979 –
                La hausse du niveau de la mer n’est surveillée par satellite que depuis 1992 –
                Le déploiement complet des balises ARGOS (permettant une analyse de la température et de la salinité des eaux de 0 à 200 mètres) n’a été achevé qu’en 2007 – Les bilans de masse des glaciers du Groenland et de l’Antarctique n’ont commencé qu’au début du 21e siècle.

                Regardez bien la carte des relevés de températures.
                Ils proviennent essentiellement des USA et d’Europe, et majoritairement des villes, qui sont des îlots de chaleur. Faire une moyenne avec des données qui datent de périodes différentes et qui sont parcellaires peut donner une indication, une hypothèse, sûrement pas des prédictions.


              • Désintox Désintox 1er octobre 18:45

                @popov

                Vous oubliez trois petits détails :

                1. La « restitution » du CO2 à l’atmosphère, comme vous dites, se fait à un rythme qui n’a rien à voir avec l’échelle des temps géologiques, ce qui ne laisse pas le temps aux écosystèmes pour s’adapter au réchauffement.
                2. À l’époque carbonifère, le rayonnement solaire était moins fort qu’aujourd’hui.
                3. Lors des précédentes variations du climat, il n’y avait aps 7 milliards d’humains sur la terre.

              • Désintox Désintox 1er octobre 18:46

                @Fifi Brind_acier

                Vous prenez vraiment le scientifiques du monde entier pour des ânes !


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 19:16

                @Superintox nous fait les mensonges habituels de sa secte.
                De toutes façons, nous restons en grave carence atmosphérique en CO_2.
                Seules 2% des espèces terrestres sont adaptées à cette pénurie : maïs, canne à sucre, sorgho, certains millets, les cactées, l’ananas.
                Les 98% autres ont réagi en ouvrant davantage leurs stomates, ce qui les rend bien plus vulnérables aux sécheresses. Voir l’état des montagnes d’Afghanistan.

                Les exploitants en serre connaissent et pratiquent l’enrichissement de la serre en CO_2, avec un plein succès.
                 
                Rappel des fraudes exigées par la bureaucratie :

                La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

                https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196

                Et le reste est à l’avenant.

                L’argument des « 7 milliards d’humains » est piquant, quand justement les chefs du WWF et les plus gros banksters planifient d’en exterminer les treize quatorzièmes.


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 19:19

                @Superintox. A t’en croire, il suffit de s’engager dans la climastrologie pour n’être ni âne ni menteur ?


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 21:04

                @Désintox
                Vous prenez vraiment le scientifiques du monde entier pour des ânes !


                Rassurez-vous les patrons ne s’y sont pas trompé, ils sont à fond pour la lutte contre le dérèglement climatique !

                « Les patrons et le climat, les activistes, c’est nous ! »

                Ils se sont réunis en mai 2015, pour que soit fixé le prix du CO2, et ne font pas mystère que seul le pognon de l’économie verte les intéresse ! Lisez bien leurs déclarations, vous allez comprendre le rôle des idiots utiles du climat.


              • popov 3 octobre 08:58

                @JC_Lavau

                Tu ne rendras jamais celui qui a été déposé en roches carbonatées.

                Sauf quand on cuit du calcaire pour faire de la chaux vive. Mais la quantité doit être infime à l’échelle de la planète.


              • alexis42 alexis42 1er octobre 10:49

                Une espèce ne risque pas disparaître : les hommes politiques.


                • ETTORE ETTORE 1er octobre 10:51

                  Mais à quoi voulez vous que serve cette polichinelle de Greta, si ce n’est de levier pour faire passer les turpitudes financières futures, que nous préparent nos grands timoniers ?

                  Elle est la figure de proue, de toute une palanquée de taxes et de normes qui ne se recoupent que pour donner un sens à ce qui est en préparation.

                  Parfois je me dis que le destin ou la bêtise des hommes est bien crade.

                  Quand je vois cette « suédoise » j’imagine la figure de proue d’un drakkar.

                  Cette proue, qui était destinée à effrayer les populations et les mettre en position de

                  paralysie avant que ne débarquent les......hordes barbares.

                  L’histoire a des hoquets....et souvent avec des relents nauséabonds.


                  • Djam Djam 1er octobre 11:20

                    Il est très très fort le Système... chapeau les pervers de la mondialisation forcée et standardisée !

                    On pioche une pauvre fille, on l’éduque comme un manager de multinationale sommé de dépasser des objectifs délirants, on la place devant des millions de zombies hypnotisés par leur télé et multiples écrans de poche, on lui fait réciter un texte pondu par des idéologues entraînés à la grande manipulation par l’émotionnel maximal et on balance cette soupe sur le net. Et vous obtenez cette cacophonie délirante nommée « réchauffement climatique » gérée par le temple de la nouvelle pensée terrorisante : le GIEC.

                    Et le plus drôle si l’on peut dire c’est que la plupart des adeptes de la nouvelle religion verte (Ecolobobo) a fait du climat son Dieu ! Exactement comme Akenaton avait fait du soleil l’unique entité à adorer parce que la lumière ruisselle évidemment chez tous dans la cité, pauvres et riches, car c’est bien, en effet, la lumière solaire qui créé le vie.

                    On a affaire à une guerre des religions. Elles sont nombreuses et le théâtre des opérations est la terre entière. Mais les écolobobos, qui pleurnichent parce que décidément « il fait anormalement trop chaud sur la planète », affirment-ils tous sans paner la moindre chose sur la complexité du climat et sur le système solaire : l’homme est responsable du réchauffement... On croit rêver... ou cauchemarder, c’est selon.

                    Qu’il faille de toute urgence stopper le capitalisme industrialo-financier n’échappe à quasiment plus personne. Qu’il faille aussi d’urgence réfléchir aux conséquences dévastatrices d’une démographie galopante, va de soi. Qu’il soit devenu urgentissime de réfléchir aussi à ce qu’on met dans l’idéologie progressiste est évident.

                    Mais que l’on exhorte les masses terrorisées par la voix d’une marionnette téléguidée, une môme clairement perturbée de surcroit, pour imposer de force cette nouvelle religion verte qui, évidemment, n’est rien d’autre que la continuation d’un système d’exploitation mondial repeint en vert relève d’un état du monde et de ces dirigeants parfaitement délirant, ou plus vraisemblablement gravement pervers

                    Il y a la démographie galopante mortifère d’un côté et les évolutions climatiques du système solaire de l’autre. La première est une indiscutable catastrophe pour tous les équilibres vivants et la seconde est une évolution complexe qu’aucun pays du monde terrestre, fut-il suréquipé en techno poudre aux yeux, ne pourra jamais contrôler. La terre évolue selon des cycles connus (alternance de refroidissement et réchauffement).

                    Poursuivre le délire capitalisto-financier, c’est cela qui préoccupe les éducateurs de l’écologie de la catastrophe lancée en boucle dans les médias. Faire croire aux masses consciencieusement baignées dans les terreurs quotidiennes savamment entretenues est la nouvelle méthode des exploiteurs du monde et des masses.

                    Les croyances sont toujours bel et bien là. Et si le monde doit disparaitre, ce n’est pas une grotesque Greta qui l’empêchera. L’humain est un être pas fini. C’est un vorace, un rapace (oui, oui, même les pauvres !) qui veut qu’autrui fasse des efforts pour que lui puisse continuer ses petites emplettes en ville. 

                    Pathétique époque...


                    • velosolex velosolex 1er octobre 12:42

                      @Djam

                      • Perturbée la gosse ?...Faut l’être sûrement pour proclamer que prendre l’avion dix fois pas an, pour faire des selfie de sa pomme au bout du monde est une aberration…. Je comprends mieux ce type, un vieillard vénérable de presque 70 ans qu’a dit qu’il ne serait pas fâché si un psychopathe transformait Greta en passoire. ( Bernard Chenebault licencié pour avoir souhaité voir Greta se faire assassiner : https://bit.ly/2o4fzfP
                      • Voilà donc un vénérable vieillard, un sage dirons nous victime collatérale de cette peste refusant de jouer à la poupée, de faire la poupée, ou de se perdre dans son smarphone comme on fait à son âge normalement. 
                      •  Mais je suis content comme tant d’autres que les fins limiers d’agora établissent une fois de plus le danger à abattre. Cette Greta qui n’est pas la Garbo silencieuse....Et Non pas Trump qui est un brave type travaillant pour les ouvriers, ni Bojo, en Angleterre qui veut bouter l’Europe de la GB. Les Jeanne d’Arc ne sont pas toutes du sexe féminin. C’et par là qu’on voit que les temps évoluent furieusement, Peut être un peu trop même. 


                    • Djam Djam 1er octobre 13:07

                      @velosolex
                      Je suis content que le soyez ! Et je vous invite à creuser du côté de qui sont les énormes structures derrière cette pauvre Greta et qui l’utilise comme un ustensile. Mais peut-être êtes-vous fan de l’Open Society de Sorros, de la Fondation philantrope (sans rire) Bill Gates, du raté de la présidence américaine Al Gore et de beaucoup d’aures « ONG » qui font, toutes partie, de l’Axe du Bien (sans rigoler, s’iou’plé) planquées derrière cette représentante de la future élite progressiste et môôôôôderne de demain !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 13:07

                      @Djam
                      Une religion, c’est exactement cela.
                      Un mathématicien a écrit un texte à ce sujet : « La croisade du CO2 »

                      « Le »bilan carbone" est la forme moderne de la confession : admettez vos péchés, vos émissions de CO2, et l’ADEME vous accordera l’absolution, moyennant finances bien sûr.

                      Jamais on n’était allé aussi loin dans la malhonnêteté intellectuelle et la loi de séparation de l’Église et de l’Etat est bafouée, puisque c’est l’Etat qui est à la tête de la moderne croisade.(...)

                       


                    • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 14:06

                      @velosolex. Voyons voyons, mon épouvantable culpabilité...
                      En avion, combien d’A-R en une vie ?
                      1978 : 2
                      1969 : 1
                      1968 : 1
                      1964 : 1
                      1963 : 1 (entre Guadeloupe et Martinique).
                      Soit douze vols en 56 ans.
                       
                      Cela mérite toutes les foudres de la guerre de religion...


                    • velosolex velosolex 1er octobre 14:19

                      @velosolex
                      Je vois simplement qu’au niveau comptable, des millions de jeunes autour du monde ont mis leurs pas dans ceux de Greta. Sont ils manipulés eux aussi par les méchants ?
                      C’est vrai elle tente de nous manipulez, c’est indéniable, comme je le fais, comme vous le faites. Comme vous l’avez fait avec votre promise. C’est à dire, séduire, trouver les bons arguments, être celui qui va détourner les fleuves, ou du moins les ruisseaux. De l’amoureux transi à Adolph Hitler ou Luther king, avec son « I have a dream ! » tout n’est que manipulation. Ne parlons pas des moyens inédits concentrés maintenant dans les Gafa . Pour lutter contre les manipulations mortifères, il faut être critique, posséder des éléments d’histoire et de comparaisons, avec des questionnements philosophiques. Ca ne suffit pas toujours, surtout quand la terre brûle sous les pieds, et que les rats cherchent la sortie, et s’affolent, s’accrochant au déni, 
                      Alors donc, au delà des propos complotistes trouvant anguille sous roche aux nouveaux prophètes du monde, depuis que Luther fut diabolisé par les papistes, la finalité des propos de Greta me semblent en accord avec ce que je pense profondément : On en peut s’en sortir qu’avec la décroissance, un nouvel ordre économique mettant fin au gaspillage, au fret insensé et aux voyages aériens et autres prédations. Vous aurez beau retourné les chaussettes de Greta dans tous les sens, pour montrer les trous, le discours et la présence de cette gamine qui galvanise les foules, et encourage une prise de conscience inédite chez les jeunes me réjouit profondément. 


                    • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 14:26

                      @velosolex
                      La décroissance cyclogrommuniste...lol...

                      Notre pays est au bord de l’implosion.
                      Depuis 1970, sa population a augmenté de 33% avec tous les problèmes que ça engendre : extension des villes, réduction des surfaces agricoles, réserves d’eau tendues, réseau routier en permanente extension, services saturés, matraquage fiscal.

                      On a la plus forte augmentation de tous les pays occidentaux sur cette période


                    • velosolex velosolex 1er octobre 14:34

                      @JC_Lavau
                      Perso, je n’ai qu’un vol sur la conscience. Un Lorient-Lisbonne...Je suis allé au bout du monde dans ma jeunesse, mais pas les moyens locaux, routiers, maritimes, et ferroviaires, à la façon Cendras...
                      Ca m’est passé, depuis que j’ai réalisé que le planète rétrécissait à toute allure, et que le tourisme devenait de plus en plus problématique.

                      Par contre sans doute pas loin de 100 000 kms en vélo….
                      Et d’ailleurs je vous quitte pour faire un tour, le soleil apparaissant enfin derrière les nuages. 
                      Un petit tour pour moi, rien du tout pour l’humanité


                    • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 15:57

                      @JC_Lavau. J’oubliais : 3 des allers et retours étaient professionnels.
                      Celui de 63 n’était professionnel que pour mon oncle.
                      Il en reste deux pour aller à Oslo, complétés par du train.
                      http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/mission_parricide/Norge_68.html
                      http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/mission_parricide/Norge_69.html


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 18:40

                      @velosolex
                      On en peut s’en sortir qu’avec la décroissance, un nouvel ordre économique mettant fin au gaspillage

                      La décroissance, mais quelle idée ! Justement, le but du capitalisme vert, c’est de vous faire consommer davantage, tout en vous donnant bonne conscience !

                      Ils ont choisi cette voie pour contrer la saturation des marchés et faire prospérer la finance, dite verte.

                      Cf M- Kopa Solar en Afrique, c’est à la fin de l’article.


                    • Désintox Désintox 1er octobre 18:50

                      @Djam
                      Vos propos climato-négationnistes ne peuvent masquer la réalité du réchauffement, comme le montre cette animation de la NASA.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 20:02

                      @Désintox
                      Personne ne nie le réchauffement, sinon, les glaciers des Alpes ne fondraient pas ! Ce qui est mis en doute, c’est l’origine anthropique du réchauffement par le CO2.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 20:06

                      @Fifi Brind_acier. Miraculeusement par le méchant CO_2... Un vrai miracle !


                    • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 12:30

                      La guerre de religion est vitale à cet auteur ; il ne saurait vivre sans.

                      Espérer qu’il devienne adulte, c’est comme rêver à des plages sur les montagnes.


                      • McGurk McGurk 1er octobre 12:48

                        Après les vagues d’articles rendant hommage à des « héros » (monstres ?) soviétiques, celle de la « grétatitude », voilà que le bourrage de crâne se poursuit.

                        Déjà, on nous emmerde avec Chirac (que j’aimais bien mais quand même) depuis plusieurs jours à « rendre des hommages » alors qu’il en a bien profité toute sa vie et a en plus volé les français.

                        Mais en plus on le déguise maintenant en « lanceur d’alerte » climatique, c’est vraiment burlesque. Un discours qu’il n’a probablement pas écrit lui-même et auquel il n’adhérait sans doute que par souci électoraliste. Des lois certes intéressantes mais qui ne sont jamais allé plus loin.

                        Il faut tout de même dire que, depuis ce temps, la droite n’a pas chômé à soutenir les entreprises en les faisant échapper à l’impôt ou en les aidant à cacher leur bas de laine, en détricotant le droit du travail, dézinguant les institutions et les lois sociales. Sans parler des scandales sanitaires.

                        On parle subitement d’écologie, ou plutôt « d’urgence écologique », pour masquer le fait que la société va extrêmement mal et que notre pays sombre dans le monarchisme/autoritarisme le plus absolu, que le citoyen ne contrôle plus rien du tout. Mais par contre, nous, nous préférons retracer la vie de ce sombre crétin (néanmoins très intelligent) de Chirac, ce noble « lanceur d’alerte ». C’est scandaleux.

                        On considère l’ « écologie » comme quelque chose « d’à part » alors qu’en fait c’est un tout, société compris. Impossible d’appliquer les principes écologiques lorsqu’on bétonne à mort, qu’on détruit les campagnes pour satisfaire les entrepreneurs immobiliers, que les entreprises échappent volontairement et perfidement à tout contrôle (« pour ne pas les froisser »).

                        Impossible d’avoir une continuité idéologique (et pratique) avec la société quand cette dernière se porte mal car prise en otage par les intérêts économiques et politiques. De demander aux gens « de faire des efforts pour le bien de la planète » quand ils sont blindés de taxes (allant directement dans la poche des grandes entreprises).

                        C’est une putain d’hypocrisie.


                        • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 1er octobre 13:38

                          @McGurk
                          Si je partager en partie votre commentaire, je précise que le droit Constitutionnel prime sur l’ensemble du droit et le fait d’avoir respecté un engagement électoral en insérant la charte de l’environnement au bloc Constitutionnel, que peut de monde réclamait, révèle quand même une certaine prise de conscience qui compense des déclarations ou comportements passés. Il est vrai que les conseils de Nicolas HULOT n’y sont pas étrangers...


                        • McGurk McGurk 1er octobre 23:26

                          @Daniel MARTIN

                          Je ne suis pas certain qu’un geste symbolique puisse compenser toutes les trahisons, erreurs et scandales du passé.

                          Si « prise de conscience » il y avait eu, on serait allé beaucoup plus loin dans le domaine écologique et social. Or, nous n’avons eu de cesse de régresser, de tout brader. J’ai même entendu parler d’une délégation des forêts aux communautés locales, c’est dire si on vendra jusqu’à la moindre feuille...

                          Le syndrome « Hulot » n’a rien non plus apporté, à croire qu’un type à la télévision dans une émission écolo était « un vrai écologiste » et le « sauveur » de la France. D’ailleurs c’est curieux, il y a tellement de propagande dans ce milieu que c’est le seul nom que les Français peuvent citer...

                          Ah mais j’oubliais ! Vous parliez bien du Ministre de la Pollution, non ? Le gars avec trois voitures dont une super polluante. Si ça c’est être écolo, Trump l’est sûrement cent fois plus il faudra le recruter à ce poste dès la fin de son mandat  !


                        • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 2 octobre 08:38

                          @McGurk
                          Si je suis en partie d’accord avec vous, j’apprécie d’ailleurs la fin sur note d’humour de votre commentaire, il faut reconnaître que l’inscription dans le bloc constitutionnel de la charte de l’environnement, dont on ne cesse de grignoter les principes, démontrait un certain intérêt de sa part aux problématiques environnementales. Alors que la présence successive de cinq Ministre Verts dans les gouvernement HERAULT et VALLS n’avaient servi à rien, la présence éphémère de HULOT au gouvernement PHILIPPE a signé la fin du projet l’A45 et celui du projet d’aéroport Notre Dame des Landes. Pour les dizaines, voir centaines de milliers d’opposants à ces projets c’est une satisfaction et pas des moindres. Mais il faut aller beaucoup plus loin sur la question écologique et je ne pense pas que l’on puisse compter sur la volonté de TRUMP dans ce domaine...


                        • velosolex velosolex 1er octobre 12:56

                          « Le président des Amis du Palais de Tokyo a été rattrapé par les commentaires qu’il avait laissés sur Facebook à propos de Greta Thunberg »https://bit.ly/2o4fzfP

                          Le voilà au chom’du, victime collatérale de cette peste. Juste pour une petite blague. Je fais donc gaffe à ce que j’écrit ici. Perso, je conseille à ce Bernard Chenebault de postuler pour devenir directeur des amis de Greta.

                          Mais Bernard Pivot rêve sans doute de postuler lui aussi. Bernard lui s’est laché au niveau sexuel, et textuel, alors qu’on l’attendait au niveau des lettres. Il a fait part d’un commentaire assez déjanté sur ses appétences sexuelles à l’âge de l’adolescence, disant que ses phantasmes le poussaient alors vers d’autres jeunes suédoises.

                          Moralité : Les Greta ne sont plus ce qu’elles étaient, et Garbo se retourne dans sa tombe.

                          Il semble que cette gamine a un curieux talent, c’est de révéler les gens à eux même. Et de faire tomber les masques !




                          • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 13:00

                            @velosolex. Ah ! Être du bon côté de la guerre de religion ! Miam !


                          • McGurk McGurk 1er octobre 13:28

                            @velosolex

                            ’faut vraiment être un abruti fini à la pisse pour poster ce genre de message sur un réseau social, surtout compte tenu du poste qu’il occupait et de l’institution qu’il représentait.

                            A croire qu’on confie toujours les commandes aux plus cons...


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 13:46

                            @velosolex

                            ... Et de faire tomber les masques !

                            Qu’elle commence par enlever le sien, et on parlera de celui des autres !


                          • velosolex velosolex 1er octobre 17:30

                            @McGurk
                            « Dans ma génération, les garçons recherchaient les petites Suédoises, qui avaient la réputation d’être moins coincées que les petites Françaises. J’imagine notre étonnement, notre trouille, si nous avions approché une Greta Thunberg... »
                            Pivot a lui aussi tenté de faire une pirouette, après qu’on lui ai fait les gros yeux. Dans un premier temps pourtant il avait assumé à fond, avant de se rendre compte que c’était une erreur plus grave qu’une erreur d’accord dans une dictée. 
                            Pivot est une victime du climat. C’est ce qu’on appelle l’effet de meute. Le premier rit, le second aboie, le troisième donne un coup, puis ça dégénère. Des petits vieux, présidents d’institution et des académiciens donnent des coups de canne, ou de sabre, pour les seconds, contents qu’enfin ce truc leur serve à quelque chose. 
                            Que n’ai je lu sur cette gamine ; Hystérique, sorcière, malade, folle….A tuer est dans la logique humaine donc des pogroms. 
                            Qu’ils se reprennent, bon sang. s’ils ont la haine c’est pas les cibles indiscutables qui manquent, entre les Bayer, et les négationnistes de l’horreur économique et environnementale.
                            Gaf aux gaffas aussi, qui se régalent de la curée. C’est l’automne, en attendant un printemps hypothétique. Les chiens courent après la biche. Et nos bons maitres donnent donc du cors derrière !


                          • Initiativedharman Initiativedharman 1er octobre 13:14

                            A quoi bon tirer les sonnettes d’alarme ? A organiser des sommets, des cop 21 ? A mettre en avant des sonneurs d’alerte ? Nos dirigeants n’en ont que faire. Et on continue à faire comme avant : produire encore et encore, consommer toujours plus, développer l’agriculture et l’élevage extensifs.

                            Et quand bien même les pays occidentaux adopteraient une politique de la décroissance, les pays émergents comme la Chine et l’ Inde ( 3 milliards d’individus ) continueraient à polluer.

                            Pour preuve de notre idiotie : un indice de bonne santé de notre économie est la bonne santé de l’industrie automobile ! Nous n’avons vraiment rien compris. Le gouvernement prend de mesurettes qui ne servent à rien concernant l’environnement et ne fait rien pour la biodiversité hormis autoriser le tir des loups espèce protégée...

                            Depuis le XIXème siècle et la révolution industrielle nous avons saccagé les deux tiers de la planète et plus de la moitié des ressources fossiles. A ce rythme là, dans deux siècles il ne restera plus rien. 

                            « Celui qui croit que la croissance peut être infinie dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » Kenneth Boulding


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 13:48

                              @Initiativedharman
                              « Celui qui croit que la croissance peut être infinie dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » Kenneth Boulding

                              Soit un financier, soit un gros capitaliste, car ceux qui tirent les ficelles de la pauvre Greta ont bien l’intention de s’en mettre plein les poches !


                            • Initiativedharman Initiativedharman 1er octobre 13:58

                              @Fifi Brind_acier
                              Certes.


                            • Initiativedharman Initiativedharman 1er octobre 18:17

                              @Fifi Brind_acier
                              Je n’en doute pas. D’ailleurs, l’écologie est une aubaine pour les publicitaires et autres communicants. Un miroir aux alouettes pour bobos en somme.


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 18:54

                              @Initiativedharman
                              Un miroir aux alouettes pour bobos en somme.


                              C’est ce que je comprends quand je vois ceux qui soutiennent Gréta, mais étendu à tous. Vous virez tout ce que vous avez chez vous, et vous remplacez tout par du durable écolo. Bon, si c’est durable, en principe le marché finira par être saturé, mais d’ici là, ils auront trouvé une autre idée...

                              Après avoir jeté les meubles en bois massif des grands parents, on les a remplacé par le formica, puis par les meubles Ikea, puis on revient aux années formica, puis de nouveau Ikéa, écolo durable recyclable...


                            • Désintox Désintox 1er octobre 18:56

                              @Initiativedharman
                              « Un miroir aux alouettes pour bobos en somme. »

                              Mon pauvre ami, les « bobos » n’existent pas plus que le monstre du Loch Ness ou le Yéti. Ce néologisme idiot n’a aucun sens et ne fait que révéler la faiblesse d’esprit de ceux qui l’emploient.


                            • Initiativedharman Initiativedharman 1er octobre 19:15

                              @Désintox
                              Le bobo est un citoyen qui gagne bien ( très ) sa vie avec une sensibilité de gauche ou de centre-gauche, qui habite en ville, dans les quartiers qui lui sont lui sont dédiés, c’est à dire, les anciens quartiers populaires que l’ont a rasé pour les gentrifier, dont les loyers ont explosé et que seuls les dits bobos peuvent habiter. Ce sont des gens qui sont facilement influençables face aux discours écologistes et qui croient dur comme fer que l’on peut sauver la planète en buvant du vin bio et en mangeant bio.


                            • Attila Attila 1er octobre 19:56

                              @Initiativedharman
                              Exactement. Je conseille la lecture du livre d’Anne Clerval : « Paris sans le peuple. La gentrification de la capitale »
                              Alors que la bourgeoisie traditionnelle reste dans ses beaux quartiers, la nouvelle bourgeoisie des villes (les bobos) colonise les quartiers populaires et en chasse les habitants d’origine. Lien

                              .


                            • gnozd 2 octobre 17:50

                              @Désintox

                              Au départ, bobo c’est bourgeois-bohème, c’est à dire post soixante-huitard qui a réussi, qui vit dans son loft des anciens quartiers populaires (Bastille, Marais, Soho, Greenwich Village...)

                              Par extension c’est tous les gauchards mous et politiquement corrects, généralement urbains qui se fourguent en Biocoop, qui sont pour l’« Ecole de la République » mais qui foutent leurs mômes dans le privé, et qui pensent qu’on va changer le monde en allant bosser à vélo et en faisant des pétitions.

                              Quand ça va clasher, parce que ça clashera un jour ou l’autre, quand y’aura plus de pétrole, que le nucléaire se cassera la gueule parce que les futurs gestionnaires ne connaitront plus les protocoles de sécurité, quand les super-marchés seront vides, les bobos des beaux quartiers seront les premiers à se faire bouffer après les rats, les chats et les pigeons !


                            • gnozd 2 octobre 17:51

                              @Initiativedharman

                              Ah ben j’avais pas vu votre commentaire, je dis à peu près kif kif !


                            • Legestr glaz Legestr glaz 1er octobre 13:33

                              Quelles incidences sur le climat ont eu les éruptions des volcans « El chichon » en 1982 et « Pinatubo » en 1991 ? Et bien, ces éruptions ont amené un brusque refroidissement de la température sur la planète terre. 

                              Même Wikipédia sait nous en parler, c’est dire !

                              El Chichon : «  Cette éruption étant très riche en soufre, elle provoqua en janvier 1985 un hiver particulièrement rude en Europe. On enregistra des températures bien au-dessous de la normale par exemple dans le pays de Bray en Seine-Maritime, le thermomètre est descendu à moins 22 °C, ce qui mit à mal beaucoup de plantes exotiques qui ne résistèrent pas à ce froid exceptionnel. Par ailleurs il a été constaté une surmortalité de 13 % au niveau national et de 16 % en Haute-Normandie, les principales affections en cause étant les maladies cardiaques ainsi que les pneumonies »


                              Pinatubo  : L’acide sulfurique absorbe et réfléchit le rayonnement solaire, entraînant dans le cas du Pinatubo une diminution de la luminosité de l’ordre de 10 % à la surface terrestre. Il se produit alors un refroidissement à l’échelle mondiale : on estime la diminution de la température moyenne au sol entre 0,5 et 0,6 °C dans l’hémisphère nord et 0,4 °C sur tout le globe. Dans le même temps, les températures dans la stratosphère se sont accrues de plusieurs degrés Celsius en raison de l’absorption du rayonnement solaire par les aérosols17.

                              Les cendres volcaniques et les aérosols envoyés dans l’atmosphère terrestre jusque dans la stratosphère se sont dispersés et ont fait plusieurs fois le tour de la Terre pendant près de trois ans. Ces fines particules et aérosols ont produit des couchers de soleil aux couleurs inhabituelles pendant plusieurs semaines dans l’hémisphère nord. Le temps pluvieux sur l’Amérique du Nord en 1992 et l’inondation du Midwest américain de 1993 sont en partie attribuables à l’augmentation de ces poussières atmosphériques qui ont servi à un ensemencement des nuages plus prononcé que la normale.

                               

                              On nous amuse avec le « réchauffement anthropique » ! 


                              • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 14:08

                                @Legestr glaz. Problème : comment faire payer des taxes aux volcans mal élevés ?


                              • Legestr glaz Legestr glaz 1er octobre 15:31

                                @JC_Lavau

                                C’est une très bonne question. Merci de la soulever. Cela pourrait donner des idées à nos politiques. 


                              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 13:54

                                La social-démocratie au pouvoir PS+LREM+Verts, nont qu’une idée en tête, ôter au peuple tout sens critique, pour cela le « réchauffement climatique de nature anthoripique » fait partie de la panoplie de décervellement de la jeunesse. La nouvelle religion est née avec sa Sainte, ses rituels et ses processions de fidèles. Et devant, les grands officiants, médias, GIEC,
                                etc.

                                Pathétique !


                                • Spartacus Spartacus 1er octobre 14:15

                                  Cette idéologie ecolo, apologie pour un monde technocratique étatiste ont un coté anti-humaniste qui fait plus peur que la foire aux stats bidonnées chargées de faire peur.

                                  L’auteur a t-il fait un tour en Afrique ou Amazonie profonde ?

                                  Comprend-il l’absence de recul et de bon sens de son idéologie bobo de la ville contre les pauvres de toute la planète ?

                                  Il se plaint de la disparition des insectes alors que 1/3 de la population mondiale est obligé de vivre sous moustiquaire et ne rêve que d’un monde sans insectes pourris.

                                  Il voudrait que les Africains continuent à vivent avec des insectes pour continuer a crever du paludisme, du Chikungunya. Il pleure la disparition des mouches tsé-tsé, des moustiques tigres et maudit qu’on chasse les rats des bidons-villes au nom d’une idéologie fantasmée qui fait croire que la diversité de la nature serait bénéfique pour notre espèce sans même réfléchir à l’incongruité des conséquences réelles si sa croyance était appliquée sur les peuples les plus pauvres....

                                  Une vraie politique anti bonne condition de vie des pauvres.

                                  En Amazonie, les serpents piquent une personne toutes les minutes. Impossible de traverser un fleuve sans bottes, contre serpents, caïmans et piranhas. Sait il que les autochtones vivent dans la peur permanente de la nature et leurs nuits sont en « veille permanente. » et qu’ils choisissent de préférer vivre entassés dans les favelas de Rio plutôt qu’en pleine nature dangereuse.

                                  Connait il Norman Borlaug ?

                                  L’homme qui a éradiqué la famine sur terre et a montré que pour une même surface on peut multiplier les rendements rendant toute son analyse sur les terres arables caduque.

                                  L’écologie, est une idéologie anti-humaniste en résumé.

                                  Le fantasme du 19eme siècle était le communisme.....

                                  Le fantasme du 20 eme siècle était le socialisme....

                                  Celui du 21eme siècle est l’écologisme...

                                  3 Idéalisme totalitaires, technocratiques qui veulent changer les hommes et l’humanité et qui n’ont réussi qu’a la détruire...


                                  • velosolex velosolex 1er octobre 14:27

                                    @Spartacus
                                    « Il se plaint de la disparition des insectes alors que 1/3 de la population mondiale est obligé de vivre sous moustiquaire ».... (dixit…

                                    Extraordinaire de lucidité !... Que les gens victimes d’inondation, et de montée des eaux, comme les habitants du Bengladesh ferment leur gueule !
                                    Qu’ont ils à se plaindre, une vrai indécence, alors que ceux de l’Afrique saharienne, lèvent les mains vers le ciel, attendant la pluie ?

                                    Quand j’ai envie de rigoler, je lis vos commentaires de jeu de cirque, tenant plus des propos de clowns que du combat de gladiateur !


                                  • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 14:40

                                    @velosolex
                                    Tu te fatigues jamais ?

                                    Outre la bonne pluviométrie, les facteurs qui ont permis ces chiffres record selon le ministre sont, en autre, la généralisation de la riziculture dans toutes les zones agro-écologiques du Sénégal, le remplacement graduel des semences écrémées par des semences certifiées, la diffusion de la mécanisation, une meilleure maitrise de l’eau et un ciblage des subventions sur les petites exploitations.

                                    http://www.commodafrica.com/09-05-2018-excellente-campagne-agricole-201718-au-senegal

                                    Des semences de qualité livrées à temps aux paysans, une pluviométrie abondante,...

                                    https://afrique.latribune.fr/entreprises/agriculture/2017-10-25/senegal-un-bon-cru-attendu-pour-la-filiere-arachide-755575.html


                                  • Spartacus Spartacus 1er octobre 18:00

                                    @velosolex
                                    Les inondations du Bangladesh c’est de la météorologie. Ça a toujours existé dans ce pays ou les cyclones modifient les avancées ou reculées de sable.....
                                    Ça n’a rien a voir avec des moustiques...

                                    Au Bangladesh par contre je peux vous dire ce qu’a fait pour les pauvres le capitalisme de 1998 à 2018.
                                    +6% de croissance par an depuis 20 ans.
                                    -Éradication de la famine et du choléra endémique et sauvetage de millions de personnes par Alfred Sommer financé par la fondation Rockfeller qui a organisé la supplémentation alimentaire en vitamine A.
                                    -Augmenté l’espérance de vie.
                                    -Le salaire minimum est passé de 0,5$ à 15$ par mois (1500 takka).
                                    -Le salaire 
                                    minimum dans les usines de confection est passé à 50$ (5300Takka).

                                    - L’accroissement des villes a entraîné l’eau potable, l’électrification et l’hygiène.
                                    -Le ciment et la propriété privée a entraîné une plus faible vulnérabilité aux intempéries et cyclones...

                                    Mais peut être faut il rappeler que le riz doré qui augmente la vitamine C a mis 20 ans de trop a arriver sur le marché à cause du militantisme des écolos contre les OGM et a tué indirectement des milliers de pauvres pour une revendication absurde.
                                    Quand on vous dit que l’écologie est l’ennemi des pauvres, c’est une réalité.


                                  • popov 1er octobre 18:01

                                    @velosolex

                                    La montée des eaux au Bangladesh est-elle due à la montée du niveau de la mer ou à la déforestation de l’Himalaya dont les forêts retenaient une partie des eaux de pluie et empêchaient une crue trop forte des fleuves ?


                                  • Désintox Désintox 1er octobre 18:58

                                    @Spartacus
                                    Si vous êtes un jour victime d’une inondation, je suppose que vous en déduirez que l’eau, ce n’est vraiment pas bien et que vous irez vivre en plein Sahara.


                                  • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 19:19

                                    @Désintox
                                    C’est comme le paysan Sénégalais, il va pas être content d’apprendre que l’hivernage à été mauvais cette année comme les deux années précédentes...lol...

                                    En même temps le paysan Sénégalais il est très con, il connait pas Sainte Greta, quand il pleut il est content même si Sainte Greta lui dit le contraire...

                                    Je crois qu’il ressemble à son lointain cousin lépreux, le paysan Sénégalais, il est temps que les missionnaires viennent le progresser, sinon il pourrait ne pas rentrer dans l’Histoire...lol....


                                  • gnozd 2 octobre 17:59

                                    @Spartacus

                                    Hop hop hop Spartacus, faut pas trop déconner.
                                    Effectivement vivre dans un delta comme celui du Gange et du Brahmapoutre favorise le fait d’avoir souvent les pieds dans l’eau, ça ne s’est pas arrangé avec les politiques de déforestation des premiers contreforts himalayens (merci les chinois !). Une sorte de syndrome cévenol multiplié par 100, en quelque sorte.

                                    Même si je suis persuadé que toutes ces histoires de CO2 c’est du flan, autant je suis persuadé AUSSI qu’un bon nombre d’activités humaines, dont la déforestation sauvage, sont catastrophiques.

                                    Un peu de mesure, cher monsieur...


                                  • gnozd 2 octobre 18:01

                                    @popov

                                    Décidemment je devrais tout lire avant d’intervenir, je dis quasiment la même chose un peu plus bas !
                                    Bien à vous.


                                  • popov 1er octobre 17:56

                                    Michael Mann, l’auteur de la courbe de températures en forme de crosse de hockey, et qui est censée montrer que la terre se réchauffe à une vitesse jamais atteinte, perd son procès : il refuse de montrer les données sur lesquelles se basent son graphique.

                                    Et pour cause, il a fait disparaître la période chaude du moyen-âge (1000—1400).


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 19:06

                                      @popov
                                      Il y a un article intéressant à ce sujet.
                                      « Torturez les chiffres, ils finiront par avouer... »

                                      "Les longues séries de données climatiques comportent des biais. Les biais sont des erreurs systématiques dues à des imperfections du dispositif instrumental et/ou aux conditions inadaptées dans lesquelles l’évaluation ou la mesure a lieu.

                                      La recherche obsessionnelle du signal anthropique dans les données climatiques conduit à un biais tout aussi redoutable : le biais de confirmation qui incite à chercher constamment des raisons de continuer à croire ce que l’on croit déjà."

                                      Il explique comment les variations climatiques du Moyen Âge et du petit âge glaciaire existait au GIEC en 1990, puis ont sombré dans le triangle des Bermudes des modèles informatiques...


                                    • Désintox Désintox 1er octobre 19:11

                                      @popov
                                      C’est vraiment incroyable de voir comment les climato-négationnistes répètent en boucle les mêmes trucs.

                                      De temps en temps, il y en a un qui sort une nouvelle ânerie : elle sera répétée des milliers de fois sur la toile.

                                      Si vous trouvez un juge qui dit que la terre est plate, vous refuserez de voyager, de peur de tomber dans le précipice en arrivant au bord ?


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 1er octobre 20:05

                                      @Désintox
                                      ...en ce sens ils sont comme les climato-croyants.
                                      Les relais médiatiques en moins.
                                      Quand la science devient, comme les religions, une affaire de conviction faisant fi des analyses et de la méthodologie. 


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 21:09

                                      @Désintox
                                      Et oui, c’est désagréable de voir que l’esprit critique existe encore, une anomalie, je suppose ?


                                    • popov 2 octobre 09:04

                                      @Désintox

                                      Si vous trouvez un juge qui dit que la terre est plate, vous refuserez de voyager, de peur de tomber dans le précipice en arrivant au bord ?

                                      Si je trouve un juge qui dit que la terre est plate, je le soupçonnerai d’être un taré d’islamiste ou un taré d’évangéliste américain. 


                                    • popov 2 octobre 09:11

                                      @Pere Plexe

                                      Et en quoi exiger que Michael Mann, l’auteur de la courbe de températures en forme de crosse de hockey, montre les données sur lesquelles il base ses conclusions alarmistes serait une affaire de religion et non de science ? 


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 octobre 11:43

                                      @Désintox
                                      Si vous trouvez un juge qui dit que la terre est plate, vous refuserez de voyager, de peur de tomber dans le précipice en arrivant au bord ?

                                      Lyssenko ne professait pas que la terre était plate, mais ses thèses sur la génétique ont quand même été soutenues par tous les communistes, et pendant longtemps...

                                      « L’affaire Lyssenko ou la pseudo science au pouvoir »


                                    • charly10 1er octobre 18:17

                                      Vouloir lutter contre la pollution, c’est possible et plus que souhaitable. Prétendre pouvoir piloter le climat, est à la limite de l’imposture.

                                      Contrairement aux allégations du GIEC, le CO2 anthropique n’a jamais été le bouton de réglage du climat : http://www.science-climat-energie.be/2018/08/06/le-co2-et-le-climat-avec-et-sans-effet-de-serre/

                                      Tant qu’à incriminer  les gaz à effets de serre, dans le rôle du réchauffement, pourquoi s’acharner sur le CO2, alors que l’on met de côté des actions contre principal gaz à effet de serre, la vapeur d’eau, qui représente en moyenne 0,25 % du volume  total de l’atmosphère contre 0.04% pour le CO2 ?

                                      Et dans un autre domaine, les autorités et le ONG écologiques, Greenpeace, Oxfam et consort, qui sont si prompts à demander encore plus de taxes CO2, on ne les entend pas beaucoup face au scandale de l’organisation des championnats du monde à Doha au QATAR. A l’heure, ou encore une fois on augmente les taxes CO2 sur les voitures neuves, au prétexte d’action en faveur du climat, on laisse faire un pays, qui n’hésite pas à climatiser des stades ouverts, pour se faire plaisir en diffusant dans le monde  entier, des épreuves sportives dans un stade vide ….de spectateurs. Deux poids, deux mesures…….petit pays le QATAR mais beaucoup d’intérêts en jeux.

                                      Qu’on arrête de nous emmerder avec le CO2 anthropique merci !


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 18:57

                                        @charly10. Cruel incroyant ! Emmerder chacun avec leur guerre de religion, mais c’est leur raison de vivre ! Et toi tu fais rien qu’à chercher à les priver de leur raison de vivre : leur guerre de religion contre les incroyants...


                                      • Désintox Désintox 1er octobre 19:04

                                        @charly10
                                        « Contrairement aux allégations du GIEC »

                                        Tous les fachos ont leurs ennemis et croient aux complots. Avant c’était les « juifs » ou les « francs-maçons », maintenant, c’est le « GIEC ».

                                        Les « allégations du GIEC », comme vous dites, ne sont que la synthèse des travaux scientifiques internationaux.

                                        Si vous récusez la science, il faut aussi refuser ce qu’elle vous a apporté. Commencez donc par jeter votre ordi et résilier vos abonnements...


                                      • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 19:11

                                        @Désintox
                                        Oh non, pas mon ordinateur...lol....

                                        N°1 des tendances sur twitter en France à 17h00 : #JeSoutiensZemmour. Les coupeurs de langue peuvent s’évertuer à intenter des procès politiques, ils ne font que renforcer notre détermination. #Résistance

                                        https://twitter.com/hashtag/JeSoutiensZemmour?src=hash


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 19:24

                                        @Désintox
                                        Tous les fachos ont leurs ennemis et croient aux complots. Avant c’était les « juifs » ou les « francs-maçons », maintenant, c’est le « GIEC ».

                                        Merci de confirmer que la liberté d’expression s’arrête dès qu’il s’agit de sujets dérangeants comme la sortie de l’ UE ou les divagations climatiques du GIEC.

                                        Il est interdit de s’opposer et de critiquer la religion du moment, même si cette critique porte sur le capitalisme vert. Traiter les récalcitrants de fachos montre la limite de votre conception de la démocratie et des libertés publiques.

                                        La Sainte Eglise catholique excommuniait, maintenant on a droit au stalinisme climatique !


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 19:25

                                        @Superintox. Tout comme la mouflette télécommandée, tu prétends que la climastrologie, c’est de la vraie science.


                                      • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 20:53

                                        @Fifi Brind_acier
                                        Depuis qu’on a trouvé un Nazi Juif chez Télérama, on est très content, on le garde...

                                        Pas de nazis juifs à l’UPR ?

                                        Jalouse...lol...


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 21:10

                                        @Cadoudal
                                        Je ne lis plus Télérama depuis longtemps et je ne sais pas de quoi vous parlez ?


                                      • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 21:18

                                        @Fifi Brind_acier
                                        C’est pas grave ma Fifille...

                                        Nous on a de beaux restes..lol...

                                        Zemmour démonte François Asselineau sur l’immigration

                                        https://www.youtube.com/watch?v=v_vOXLLIbvM


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er octobre 21:52

                                        @Cadoudal
                                        C’est très bien au contraire ! Cela montre que l’ UPR n’est pas d’Extrême droite, comme le disent ses détracteurs et que nous avons des propositions politiques, alors que vous n’en n’avez aucune, à part pleurnicher et faire des incantations !

                                        Vous remarquerez qu’avant qu’Asselineau puisse expliquer ce qu’il a proposer, la journaliste lui coupe la parole.

                                        Il faut sortir de l’ OTAN, cesser de participer aux guerres qui provoquent des vagues migratoires, et retrouver une diplomatie normale avec les pays arabes.

                                        Il faut sortir de l’ UE pour retrouver les frontières et sortir des Traités qui gèrent l’immigration. Il faut faire des débats contradictoires sur l’immigration suivis d’un referendum pour que les Français puissent dire ce qu’ils souhaitent. Et prendre les mesures qui s’imposent en fonction des résultats du référendum.

                                        Et par rapport à l’ Afrique, supprimer le franc CFA, et avoir des politiques de coopération avec les pays qui le souhaitent, pour que les gens restent chez eux.


                                      • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 22:31

                                        @Fifi Brind_acier
                                        Toujours à l’Ouest de la mosquée ma pauvre fifille...lol...

                                        Évidemment que vous êtes pour le système, avec le même argumentaire que l’ensemble de la classe collaborationniste...

                                        Les bombardements sur Dakar et Alger, Orban obéissant à la méchante UE, la recolonisation de ces incapables d’Africains, le CFA, etc, etc...

                                        Concernant le CFA, que Macky et Alassane se méfie des Nigérians me parait une bonne chose...

                                        On pourra les accuser de racisme, et nul doute qu’Asselineau s’en chargera..lol...

                                        http://www.rfi.fr/afrique/20190712-uemoa-ouattara-eco-future-monnaie-ouest-africaine


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 octobre 07:34

                                        @Cadoudal
                                        Évidemment que vous êtes pour le système, avec le même argumentaire que l’ensemble de la classe collaborationniste...


                                        Utiliser le terme de « collabos » est comique, venant de l’ Extrême droite...
                                        Vous devriez éviter, sous peine de ridicule.

                                        Je ne vois pas grand monde de courageux à l’Extrême-droite, ni ailleurs !
                                        Le courage consiste à expliquer « Qui a créé Al Qaïda et Daesh ? ».

                                        Ce sont les USA et leurs mercenaires qui ont mis le Moyen Orient à feu et à sang.
                                        Et c’est l’Arabie Saoudite qui a répandu le salafisme à la demande des pays occidentaux. Il y avait même toute une brochette de Frères Musulmans à la Maison Blanche.

                                        C’est toujours plus facile de s’attaquer aux migrants plutôt qu’aux USA, ou aux dirigeants africains corrompus. Non seulement vous n’avez rien d’autre à proposer que la haine et la division, mais en plus vous êtes lâches, vous préférez vous attaquer aux conséquences plutôt qu’aux responsables.


                                      • charly10 2 octobre 08:25

                                        @Désintox

                                        Je ne récuse pas la science, mais une certaine science qui est orientée dans le sens du donneur d’ordre. Celle par qui le RCA devenu un dogme et qui exclue tous membres qui oserait mettre en doute ses travaux. Nous sommes en présence d’un système de pensée, s’apparentant au communisme, et qui n’a rien d’une éthique scientifique. Et c’est ce que je reproche au GIEC.


                                      • foufouille foufouille 2 octobre 08:45

                                        @Fifi Brind_acier

                                        il ne suffit pas de répéter une connerie pour qu’elle devienne vraie ........

                                        les migrants sont la joie du patronat ou pas ?


                                      • popov 2 octobre 09:14

                                        @Désintox

                                        Ce que l’on récuse, ce n’est pas la science, c’est la fausse science pilotée par le GIEC.


                                      • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 09:46

                                        @popov
                                        salut,
                                        si j’en crois ce lien le taux de CO2 actuel c’est du jamais vu depuis 3 millions d’années


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 2 octobre 09:51

                                        @nono le simplet. Dans son communautarisme forcené, Futura est un militant carbocentriste. Truander est familier à cette communauté.


                                      • pemile pemile 2 octobre 10:17

                                        @nono le simplet « c’est du jamais vu depuis 3 millions d’années »

                                        3 millions d’années c’est pas justement le début d’évolution des hominidés, les premiers outils ?


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 octobre 11:46

                                        @foufouille
                                        les migrants sont la joie du patronat ou pas ?


                                        Evidemment ! Si vous aviez écouté Asselineau expliquer le Pacte de Marrakech, vous le sauriez, et je l’ai écrit plusieurs fois.


                                      • popov 3 octobre 08:47

                                        @nono le simplet

                                        Le charbon qui est fait d’arbres enterré, c’est du carbone qui a été détourné de son cycle naturel et stocké en profondeur pendant des millions d’années. Son existence prouve que la quantité de CO₂ en circulation a été plus élevée dans le passé.


                                      • JL JL 3 octobre 09:00

                                        @popov
                                         
                                         ’’Le charbon qui est fait d’arbres enterré, c’est du carbone qui a été détourné de son cycle naturel et stocké en profondeur pendant des millions d’années.’’
                                         
                                        Brûler les énergies fossiles dégage de la chaleur et du CO².
                                         
                                        Pourquoi faudrait-il attribuer au CO² le réchauffement anthropique, et pas à la production de chaleur (d’origine autres que solaire, hydraulique ou éolienne) ?
                                         
                                        Serait-ce parce que le nucléaire produit de la chaleur et pas du CO², et que ça il faut pas le dire sous peine de voir rappliquer tous les gardiens du temple ?


                                      • popov 3 octobre 16:16

                                        @JL

                                        Toute l’énergie que nous produisons avec le pétrole, le gaz, le charbon et le nucléaire se retrouve effectivement sous forme de chaleur dans l’atmosphère.

                                        C’est encore petit : 15 térawatts, soit 0,009% de ce que l’atmosphère reçoit du soleil.

                                        C’est encore moins que ce que la surface de le terre reçoit de la géothermie (désintégration de l’uranium, thorium et autres), soit 44 térawatts ou 0,025%.

                                        Mais c’est déjà plus que ce qui est pris sur l’énergie cinétique du système soleil-terre-lune par la friction de l’eau occasionnée par les marées, soit 3 térawatts ou 0,003%.

                                        Si du moins on peut faire confiance à cette source.


                                      • Pere Plexe Pere Plexe 3 octobre 19:59

                                        @pemile
                                        ...l’invention du thermomètre en silex taillé ?
                                        Celui en pierre polie, au néolithique, fut un grand progrès.
                                        Surtout pour l’usage médicale de l’outil.


                                      • velosolex velosolex 1er octobre 18:17

                                        Question sombre perspective, la palme d’or actuellement revient aux pesticides. Et ce débat creux autour des 1, 50 m de protection autour de votre terrasse, alors que vous prenez un verre, et qu’un agriculteur habillé en cosmonaute traite…..

                                        Il faut tout interdire. Oubliez le glyphosate...Le must actuellement en temps qu’empoisonneur systémique, vous donnant un aller simple vers l’Alzheimer et le parkinson sont les fongicides, utilisés quasiment de façon systématique. Les SDSI, en particulier, font hurler les scientifiques. Pas les ingénieurs de l’ANSES, qui est l’organisme de contrôle, et qui botte en touche, faisant planer l’ombre des lobbys et de la complaisance. Pierre Rustin, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et responsable d’une équipe de recherche à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), est le scientifique qui a donné l’alerte sur les SDHI.A lire cet excellent reportage sur «  Reporterre », pour ceux qui veulent regarder la vérité en place, et refusent de se démobiliser, et de voir leurs gosses demain malades. https://bit.ly/2ocb3fk


                                        • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 01:56

                                          @velosolex
                                          merci pour ce lien sur les SDHI ...



                                          • Old Dan Old Dan 1er octobre 21:50

                                            A l’auteur :

                                            Excellent résumé !

                                            Pour prolonger la réflexion, j’vous engage à lire le livre « socio-collapsologique » de Servigne sur l’Entraide l’autre loi de la jungle....


                                            • Old Dan Old Dan 1er octobre 22:28

                                              J’viens de parcourir les commentaires septiques (& consternants) habituels !

                                              Autrefois avec peu d’infos, les vieux s’interrogeaient «  Je n’veux pas mourir idiot... »
                                              Aujourd’hui avec BFM.TV, on ne se pose plus de questions. On n’a que des certitudes péremptoires à asséner...
                                              Trouille, déni, ennui, fixettes regrets tardifs ?...
                                              .
                                              [... et on a aussi perdu le sens du ridicule (complotisme, CO2, GT,...) ]


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er octobre 22:45

                                              @Old Dan

                                              Et toi au nord de l’Australie que ne tu fais bouffer par un crocodile ? Franchement tu merde .


                                            • Cadoudal Cadoudal 1er octobre 22:54

                                              @Old Dan

                                              Old Dan 8 février 2012 05:20

                                              M. Terrier
                                              Je ne suis pas loin de vous approuver :
                                              Dans l’hémisphère sud (où j’habite depuis 40 ans)

                                              Old Dan 18 juin 13:12

                                              D’accord pour la « financiarisation » des déchets... et pour le reste de l’article.

                                              J’habite l’hémisphère Sud depuis 45 ans

                                              Merci d’être passé, mais les complotistes anti grégoriens avec leurs années de 29 jours, on pourra s’en passer pour le moment...lol...


                                            • Old Dan Old Dan 2 octobre 02:44

                                              @Cadoudal
                                              (Rires !) Bien vu !
                                              ... Pass’que le Japon (4-5 ans) n’est pas ds l’hémisph. Sud...
                                              .
                                              [... et qu’AGV n’est pas l’endroit pour raconter sa vie ! ]


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 octobre 07:38

                                              @Old Dan
                                              et on a aussi perdu le sens du ridicule (complotisme, CO2, GT,...) ]

                                              Merci de nous informer que les médias sont climatosceptiques ! S’ils le sont, c’est à l’insu de leur plein gré, car ils passent leur temps à affoler les citoyens avec leurs prédictions apocalyptiques.

                                              Fachos, complotistes..., voici venu le temps des excommunications par le stalinisme vert !


                                            • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 07:50

                                              @Fifi Brind_acier
                                              ils passent leur temps à affoler les citoyens avec leurs prédictions apocalyptiques.
                                              c’est marrant tous ces gens qui critiquent les « médias » alors que la plupart affirment ne plus avoir de télé ou ne pas les regarder ...


                                            • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 07:56

                                              @nono le simplet
                                              en effet, ce matin, sur LCI, « ils » affolent les populations en déclarant faussement que 400 produits et 5000 t sont concernés dans l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen ... un fake émis par la préfecture ... aucun doute ... smiley


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 octobre 11:51

                                              @nono le simplet
                                              L’astuce qui consiste à mélanger pollutions et climat commence à être éventée !
                                              Il faudrait que vous trouviez autre chose...

                                              Ce qui s’est passé à Rouen est la conséquence d’une loi de 2018, qui décharge l’Etat des contrôles en faisant confiance aux entreprises.
                                              On voit le résultat !


                                            • Merci pour cet excellent article.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès