• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Climat, pour un changement de société

Climat, pour un changement de société

Un combat culturel

La loi climat, qui va couronner l’oeuvre écologiste de ce gouvernement, vient en débat au Parlement. Il fallait bien répondre un jour aux Gilets jaunes et à la jeunesse, inquiète pour son avenir sur une planète dévastée.

 

Avec l’installation en octobre 2019 de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) sous l’égide du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) et avec la promesse du Président de la République de mettre en œuvre les propositions issues de son travail, les choses donnaient l’apparence d’être bien parties. Mais, comme c’était prévisible, après le passage à la moulinette des services de l’État et du gouvernement, la montagne accouche d’une souris, au grand dam des membres de la Convention, furieux d’avoir été floué.es. Au lendemain de la condamnation de la France par le Tribunal administratif de Paris pour « inaction climatique », le coup est dur !

La situation est pourtant dramatique, les signes tangibles du changement climatique se multiplient dans le monde, incendies monstres, inondations meurtrières, déforestation massive – au point que des scientifiques considèrent qu’aujourd’hui l’Amazonie émet plus de gaz carbonique qu’elle n’en absorbe – extinction accélérée des espèces…et puis cette zoonose de la covid.

Alors que le confinement entraînait dans de nombreuses activités l’arrêt du travail et révélait au grand jour que les activités indispensables au fonctionnement de la société étaient souvent les moins considérées et le plus souvent exercées par des femmes, des appels ont été lancés pour profiter de ce moment pour réfléchir. Ils disaient : « nous ne voulons pas reprendre le travail pour revenir à la société d’avant », c’est le moment de réfléchir à la société que nous voulons, de reprendre la main sur notre propre vie, sur notre temps. S’interroger sur ce à quoi nous tenons, sur nos désirs : en quelque sorte un nouveau mai 1968.

Et de regarder les innovations les innovations sociales, le foisonnement de réalisations alternatives, autogérées et libérées du marché, de la concurrence, la montée des valeurs de coopération, les débats sur le municipalisme libertaire, sur les « communs », un nouveau regard sur la nature et le vivant, préfigurant un avenir possible.

Penser, enfin ! Fermer les oreilles au message du gouvernement : consommez davantage ! C’est le moteur de l’économie, cela passe avant tout. Mais la culture, on peut s’en passer, dans une société du « métro, boulot, dodo » ; bien plus, cela peut même être dangereux. Les nazis brûlaient les livres, chez nous, pays démocratique et lumière du monde, on ferme les librairies, quelle comparaison terrible !

En effet, la culture, nous en avons bien besoin pour nous libérer de la domination de la marchandise, des valeurs du capital. La culture émancipe, elle est aussi indispensable que l’air. Et arrêtons la publicité, cette arme de destruction massive des cerveaux !

La lutte contre le changement climatique ne se réduit pas à une liste de mesures, car c’est un changement de société, une nouvelle vision du monde. C’est pourquoi elle est aussi un combat culturel contre le capitalisme industriel et l’idéologie dominante, celle de la bourgeoisie et « de son monde ».

Changer de cap

N’attendons pas ce changement de cap du gouvernement, qui défend les intérêts de la finance. Il ne peut être que le fait du peuple.

– Arracher l’économie à la loi du profit, produire pour satisfaire les besoins. Il conviendra ainsi de décider, collectivement, quelles activités il faut garder, développer, relocaliser, et celles qu’il faut arrêter, car superflues ou même néfastes. Faire des salariés, dont les salaires seront garantis, des acteurs de cette transformation. Une planification décentralisée doit mettre les habitantes et les habitants au coeur des décisions et ouvre inévitablement la question du pouvoir dans les entreprises et de l’autogestion généralisée.

 Contre la mondialisation libérale et la métropolisation, relocaliser et réduire les distances. Il faut se retirer des traités qui, tels le CETA, accentuent ces échanges et, plus encore, tirent vers le bas les normes sociales et environnementales. Pour les voyageurs, il faut réduire drastiquement le transport aérien quasi exempté de taxes. Il faut aussi réduire les déplacements dus à la métropolisation et à l’étalement urbain, qui outre les émissions de CO², détruisent des terres agricoles et des espaces naturels. Privilégier les modes de déplacements actifs, et les transports en commun, en allant vers leur gratuité, et bannir de nouvelles autoroutes.

– contre l’extractivisme, faire de l’énergie un « commun », géré avec les habitant.es à partir des territoires, permettant de réduire les consommations et de faire disparaître la précarité énergétique, par la gratuité d’une consommation de base par habitant. Réhabiliter les constructions et les logements, dont beaucoup sont des passoires thermiques. Réduire l’usage de la voiture individuelle, les réponses techniques – véhicule électrique, à hydrogène – sont des leurres. Développer les énergies renouvelables, sortir du nucléaire.

– changer le modèle d’agriculture industrielle qui s’est mis en place depuis les années 60 et revenir à une agriculture paysanne, nourricière et de proximité, préservant les sols et les milieux naturels, respectueuse du bien-être animal

– contre l’actuelle centralisation, renforcer le pouvoir politique des territoires, la commune est le niveau de base de l’élaboration d’une planification s’inscrivant dans les bio-régions, recherchant une symbiose entre les sociétés humaines et le milieu naturel.

– faire des services publics des outils majeurs de la lutte contre le changement climatique. Avec la mondialisation libérale et l’appui des Etats, leur mission initiale a été dévoyée, avec la mise en concurrence, la privatisation partielle ou totale, le recours aux délégations de service public. La rentabilité financière est devenue l’objectif. La question est posée de la socialisation de ces services afin de les rendre au public, les usagers, qui doivent, avec les salariées et les élus locaux, participer aux décisions sur leurs objectifs et leur gestion.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.06/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 2 avril 10:02

    Le totalitarisme qui vient...


    • Bendidon Bendidon 2 avril 10:15

      Mais il arrive ce CHANGEMENT :

      https://youtu.be/8rAiTDQ-NVY

      Son nom est GRAND RESET

      sinon votre lien wordpress ne fonctionne pas

       smiley


      • Pimpin 2 avril 10:25

        Toujours cette escroquerie du changement climatique ! Il n’y a pas de changement, juste des variations climatiques comme il y en a toujours eu, y compris les catastrophes dont le nombre et l’intensité sont stables. La théorie du CO2 effet de serre qui date du 19° siècle est totalement fausse et ses prévisions depuis plus de 30 ans ne collent pas à la réalité.


        • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 12:20

          @Pimpin. L’auteur est un nul en sciences, un parfait gibier de la propagande carbocentrique.


        • Ben Schott 2 avril 10:25

           

          « Il fallait bien répondre un jour aux Gilets jaunes et à la jeunesse, inquiète pour son avenir sur une planète dévastée. »

           

          Une planète dévastée ? Où ça ?

           

          « Répondre aux Gilets jaunes », c’est-à-dire leur dire merde, c’est bien ça ?...

           

          Bla bla habituel...

           



            • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 2 avril 11:31

              La première chose a comprendre, c’est que l’écologie n’est pas socialiste pas plus qu’elle n’est anti-capitaliste ou une transformation de la société.

              Qu’on ne soigne pas les mots de la terre avec des idées socialistes et d’utopie de monde a reconstruire ou réinventer le moyen age.

              Les tartuffes ecolo ont rendu l’Allemagne la plus polluée du monde et la plus émettrice de CO2.

              Les tartuffes ecolo ont détruit les paysages par des éoliennes et des champs de panneaux absurdes d’une Energie qui ne se stocke pas.

              Les Tartuffes ecolo ont chassé de France les Nobels et la recherche OGM et maintenant notre pays est incapable de trouver des vaccin ARn messager

              Les Tartuffes ecolos ont interdit les coupes de Forets en Australie ou Californie, créant les incendies les plus elevés du monde

              Les tartuffes ecolos ont créé des taxes sur les énergies, carburant, électricité et engendré un appauvricide des masses énorme.

              Les tartuffes ecolos sont des fanatiques qui n’hésitent pas à mentir éhontément. Toutes leurs affirmations, stats, sont des fakes.

              Ils on réussit a faire croire qu’on manque d’ours blanc ou qu’il y a plus de catastrophe ou une augmentation farfelue des mers comme la génération de tartufes socialiste passée a fait croire à l’assassin sanguinaire CHE Guevara était un ange révolutionnaire alors que c’était la pire des ordures.

              Les tartuffes ecolos luttent soi disant pour une nature plus verte, mais le CO2 est le premier fertilisant. Lutter contre le CO2 c’estlutter contre le verdissement de la terre.

              Les tartuffes ecolos n’ont aucune intelligence des proportions. La France fait 1% des emissions de CO2. La Chine et l’Inde 40% et en augmentation.

              Les tartuffes ecolos chient sur les habitants les plus pauvres de la terre. Quand le monde entier rêvent du confort occidental ils luttent pour en priver les habitants qui en bénéficient.

              Les tartuffes ecolos veulent un monde étatiste dictatorial de sédentaires administrés comme des moutons. Il est vrai qu’ils ne savent pas ce qu’en une fin de mois ; leur sociologie est à 80% des fonctionnaires et subventionnés de la gamelle de l’état anciens bolchéviques frustrés.

              Les tartuffes ecolos ne comprennent pas la « tragédie des communs ». Il y aura toujours quelqu’un pour aller chercher la dernière goutte d’Energie fossile sur terre. Priver son pays de bénéficier des dernières réserves et creer pour son pays un appauvricide par idéologie en les laissant aux autres l’enrichissement une connerie.

              C’est la fin du socialisme qui a mis fin a la famine sur terre. Cela a mis 100 ans

              C’est la fin du communisme qui a mis fin aux dictatures sanguinaires. Cela a mis 100 ans

              C’est la fin de l’écologisme qui mettra fin aux pollutions et sur terre. Cela mettrta 100 ans.


              • gnozd gnozd 3 avril 09:53

                @Spartacus Lequidam

                Vous aussi vous êtes largement aussi extrême que les soi-disant écolos que vous critiquez.
                Tout est une question de dose, et ne pas reconnaître que notre modèle occidental est générateur de gâchis, c’est être de mauvaise foi.
                Il n’est pas question de rejeter le progrès, il est juste question de ne pas changer de téléphone tous les 6 mois ! (moi aussi je peux être extrême !).

                Mais une chose est sûre : notre modèle occidental tel qu’il est depuis les 30 glorieuses n’est pas transposable à 7,8 milliards.

                Je reprends toujours le même exemple, à savoir la consommation de viande bovine et porcine, qui sont celles ayant un impact majeur sur l’environnement (et je rappelle que je ne suis pas végétarien). Eh bien le jour où la Chine et l’Inde vont vouloir consommer autant de bidoche que la majorité des occidentaux, faudra 3 planètes.

                Le problème n’est pas une question de « système » (ils ont tous été essayés au 20eme siècle avec les résultats qu’on a vu).
                Le problème est toujours le même, la cupidité et le« après moi l’déluge », et pas que chez les classes dirigeantes...

                Pour utiliser une des expressions les plus connes que nous ont sorti les communiquants 2.0, je proclame définitivement que Homo Sapiens Sapiens n’est « pas bon pour la planète » !!!


              • sirocco sirocco 2 avril 11:58

                Vous avez dû voir à la télé cette campagne « je donne mon téléphone » [et pi quoi encore ?...] relayée par les merdias dans un but soi-disant écologique. 

                J’y verrais plutôt une entreprise de récupération des terres rares et autres éléments dont manque l’Oxydent, afin de se démarquer de la dépendance au marché chinois.

                Qu’en pensez-vous ?


                • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 2 avril 12:20

                  "C’est pourquoi elle est aussi un combat culturel contre le capitalisme industriel et l’idéologie dominante, celle de la bourgeoisie et « de son monde ».

                  Vous comptez donc vous sciez la branche sur lequel vous êtes assis.


                  • Albert123 2 avril 14:56

                    « furieux d’avoir été floué.es. »


                    oubliez l’écriture inclusive même vous vous n’y arrivez pas, vous venez en effet de flouer les furieuses.


                    « le plus souvent exercées par des femmes »


                    comme le fait de ramasser les poubelles (hygiène), la maçonnerie aussi (logement), le bucheronnage également (chauffage), ne parlons pas de ces trop nombreuses bouchères qui tranchent les demi bœufs dans des frigos géants (alimentaire).

                    « en quelque sorte un nouveau mai 1968. »

                    non merci, je vous laisse la société panoptique des pédo détraqués si chère à vos idoles.

                    bref vous êtes un boomer gauchiste hors sol qui vient nous chier sa moraline au visage.

                    remarquez bien que je suis aussi sur la ligne de Pulvar, je ne vous empêche pas de venir ici, je vous invite juste à vous taire.


                    • Excellente vidéo avec Natacha Polony. La technologie est un nazisme larvé. Pas étonnant que leshttps://www.google.com/search?q=Flanders+technology+fLanders+technology&tbm=isch&source=lnms&sa=X&ved=0ahUKEwiP8uqdxN_vAhXw_7sIHenvAucQ_AUIDygB&biw=1280&bih=695&dpr=1#imgrc=aywzhkaYjjyRDM flamands pro nazi en Belgique revendique la FLANDERS TECHNOLOGY. La technologie étant le contraire de l’artisanat (oeuvre originale, voir Antonio Lampecco hélas décédé le 13 aout 2019 . Oeuvre particulière et signée. Questions depuis quand l’industrie a-t-elle écrasée l’artisanat.....Platon était partagé sur la question de l’art. Estimant que l’artisan était supérieur à l’artiste. Mais la technologie (n’étant pas inspirée par le divin) se retrouvait au plus bas des valeurs humaines. .L’artisanat remonte surtout à l’époque médiévale. Des serfs, libérés se forment en corporations ou confrérie. C’était aussi une poque très influencée par l’Orient qui était à son apogée. C’est ainsi que les SCYTHES entre autre apportèrent leur art. .Il est dit que le Compagnonnage date de 1719. Ce qui est faut. C’est Salomon qui fut l’initiateur. La technologie et l’industrialisation véritable fléau (écologique et humain), responsable du déclin de notre civilisation datent de 1770-1780. Découverte d’UR ANUS la bien nommée fut synchrone. UR ANUS. L’humain réduit à un objet fécal condamné à produire, produire. ....UR : urine, anus : fècès...« Epoque des Lumières » : 1715-1789. Effectivement : on passait de la bougie à l’électricité. Soirs de Paris ivres du gin
                      Flambant de l’électricité
                      Les tramways feux verts sur l’échine
                      Musiquent au long des portées
                      De rails leur folie de machines. G.A. Amusant parce qu’Electre signifie ambre. Il suffit de frotter de l’AMBRE pour produire de l’électricité. L’ambre étant un symbole solaire. Produire n’est pas créer. La création passe par une matrice, la production par l’anus...En gravure, on dit de la matrice que c’est la pièce originale. L’objet créé n’est pass sensé être utilitaire. Inventer, c’est être le premier à trouver (si on trouve, c’est que cela existait déjà) et le but est utilitaire....Pourquoi dit-on : machin-chose pour désigner un individu. 


                      • vesjem vesjem 2 avril 22:20

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        nazisme larvé
                        flamands pro nazi

                        il faut absolument que tu consultes rapidement !


                      • N’acheter qu’à des artisans des pièces originales. Et si vous êtes sans le sous, il y a les brocantes...


                        • OGM, on va pouvoir crassement nourrir tout le monde. Evolution de la population dans le monde. Naissance aujourd’hui : 247 ;912. Décès:104.118. https://www.worldometers.info/fr/. Faites le calcul. En 2040 nous serons le double : 14 millions sur terre... 


                          • Et pourtant les « écologistes » défendent la PMA et la GPA.... Niveau cohérence : ZERO.


                            • Et hop ! Et hop ! 2 avril 23:27

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              Les EELV défendent aussi la libéralisation des drogues, le déracinement de l’immigration, l’avortement, les contraceptions chimiques, les injections massives d’hormones pour changer les caractères sexuels secondaires, ils défendent la mondialisation du commerce, ils défendaient les guerres de Yougoslavie, d’Irak, de Libye, ils défendent tout ce qui est violent pour la nature, et contre-nature.

                              Tous les mouvements écologistes étaient financés par les Rockefeller (propriétaire d’Exxon, BP), en particulier Greenpeace, et certains leaders comme Brice Lalonde et corinne Lepage, c’est pour ça qu’ils ne contestaient jamais l’industrie pétrolière, ni les supertankers du commerce mondial, ni le trafic aérien, uniquement le nucléaire.


                            • Et hop ! Et hop ! 2 avril 23:15

                              « ... La situation est pourtant dramatique, les signes tangibles du changement climatique se multiplient dans le monde, incendies monstres, inondations meurtrières, déforestation massive ... »


                              Ah oui, vous habitez où pour constater ça ?

                              Vous ne constatez rien du tout là où vous habitez, vous êtes victime de la propagande du GIEC.


                              Le premier principe de l’écologie, c’est de ne plus penser global, mais local. Le problème de l’eau ou de l’énegie est complètement différent dans chaque région, et donc les solutions aussi : ils ne sont pas les mêmes en Sibérie, au Sahel, en Bretagne ou dans les Alpes, il n’y a pas de solution générale applicable partout.


                              Rien ne peut se faire au niveau mondial.


                              Sauf à prendre quatre mesures :

                               1°. Interdire complètement la publicité commerciale

                               2°. Interdire le commerce en ligne avec livraison individuelle 

                               3°. Imposer un objectif de réduction des échanges internationaux à 15% des PIB pour réduire les transports, les emballages et les pertes,

                               4°. Imposer un objectif de réduction de 95% des emballages jetables.


                              • troletbuse troletbuse 2 avril 23:19

                                @Et hop !
                                Interdire complètement la publicité commerciale

                                Et les panneaux publicitaires allumés 24/24 heures. 365 jours par an, voire 366.
                                Et aujourd’hui même la pub Covid sur ces panneaux.


                              • Et hop ! Et hop ! 2 avril 23:29

                                @troletbuse

                                Il y a surtout que ça pousse à la consommation de produits inutiles et de quantités excessives, que ça favorise les grandes firmes internationales sur les producteurs locaux, et que ça corrompt toute la presse.


                              • Old Dan Old Dan 3 avril 05:25

                                ... Pourquoi ironiser ?

                                Cet article s’adresse aux jeunes qui vont devoir changer de mode de vie et de société (de gré ou de force !)

                                .

                                [ Pour les vieux, c’est trop tard. Fallait y penser plus tôt... ]


                                • Old Dan Old Dan 3 avril 05:41

                                  ...les jeunes, qui ont pigé, ne comptent plus sur les décisions d’une quelconque autorité. Ils s’associent, s’organisent, s’entraident (internet), manifestent, se réconfortent comme ils peuvent...
                                  .
                                  [ Pourquoi ne pas les aider avec les moyens qui nous restent, au lieu de beugler sur AGV ? ]


                                • Albert123 3 avril 09:09

                                  @Old Dan

                                  « Pourquoi ne pas les aider avec les moyens qui nous restent, au lieu de beugler sur AGV ? »

                                  vu que seul l’UNEF à le droit de continuer d’exister je vais laisser les jeunes à leur merdier.

                                  l’avenir se fera sans le gauchisme ou ne se fera pas.


                                • mmbbb 3 avril 09:17

                                  @Old Dan Les jeunes ont tous leur portable , ont acces a une education ont des loisirs et ont souvent une envie irrépressible de voyager non pas en cheval mais par avion 

                                  C est un constat .
                                  Par ailleurs cet auteur cite Mai 68, c est cette génération qui a abouti à cette societé de consommation , Ces révolutionnaires d hier arborant le livre de Mao , se sont recyclés dans les medias , les agences de PUB ou la politique 
                                  Ce sont des bourgeois hédonsites , La figure de proue est ce C Bendit qui est autant ecolo que je suis charcutier traiteur. .
                                  Cet auteur est crétin , le seul point de référence qu il ne fallait pas prendre 
                                  Quant a la marche du monde , refuser la modernité c est absurde , la 5 G sera installée par les Chinois ; Nos ecolos veulent de l energie renouvelable en installant des milliers d eoliennes dont personne ne veut . Bove et ses copains ont refuse l implantation de champ d eoloennes dans son Larzac pourtant vente 
                                  Idem dans le Languedoc Excellent moyen de plomber l economie qui est a genoux ! Un argument supplémentaire à la délocalisation .
                                  Les Chinois ont acheve presque la nouvelle route de la Soie Les Chinois nous inonderont de leurs produits . Notez que cette « energie verte » n est pas produite en France mais en Chine ( terre rare , electronique ) 
                                  Par ailleurs ces ecolos sont pour une immigration massive comme cet agriculteur des Alpes Maritimes Cedric Herou ayant fait passe plus de 200 clandestins , Il a ete relaxe par le tribunal ( cassation ) Un appel d air A terme en France on se partagera la misere . il les fait bosser dans son ass et ce n est pas le seul .
                                  ¨PS Cet auteur evoque la culture : On n a jamais eu autant acces a cette culture mais c est plutot a la chasse a la subvention desormais C est cette géneration notamment celle de 68 , qui a amene la destrcution de la notre , Une piece d Eschyle a ete interdite par le CRAN , ces neo moralisateurs veulent revisiter les livrets des Operas dont certains sont juges inconvenants par cette nouvelle assemblée d inquisiteur , Les universités sont plombées par cette mouvance Ne me faites pas croire que cette dingue d Agnes Coffin est une ecolo C est une dogmatique comme tant de ces representants , Les ecolos en politqiue , d est la peste noire .


                                • chantecler chantecler 3 avril 09:55

                                  @mmbbb
                                  Quelle bouillie !
                                  En 68 les jeunes dénonçaient la société de consommation ...


                                • Old Dan Old Dan 3 avril 11:17

                                  @Albert123
                                  ... vous regardez trop C News et Zemmour... Revenez à la réalité !
                                  .
                                  [ J’habite l’hem. Sud, et aujourd’hui, il a plu 400mm/24h, hors saison. Sinon, j’ch’rais pas là à lire des sottises... ]


                                • mmbbb 3 avril 12:03

                                  @chantecler c est cela même , ils se sont tous engouffrés dans la sociéte de consommation et ont profité de cette forte période de croissance , ces bourgeois de 68 !
                                  Cela te défrises mais c est ainsi ducon Il n y a qu un cretin telle ton auguste personne pour ne pas le voir ! 
                                  Que sont ces ecolos en politique aujourd hui, des doctrinaires et pour reprendre un poncif « des pasteques » Vert a l extérieur et rouge a l interérieur «  .
                                  Ce n est pas tres serieux , on connait la chanson , hier ils se sont tous fourvoyés dans l ideologie marxiste .
                                  Regis Debray a passe sa vie a soutenir cette idelogie et a pourfendre l américanisation de la societe francaise Sa fille a retenu la lecon de son papa révolutionnaire , elle est devenue » TRADEUR «  Pauvre con ! Abruti 
                                  Comme je te respecte je te dis va te faire foutre et profond , Apprend a voir la réalite sacre buzze .

                                  PS » les jeunes « quels jeunes ? Quelle bouillie Mettre sous le même vocable » cette jeunesse " de cette époque n a aucun sens je te retourne le compliment .
                                   j étais gamin a la campagne en 68 , la sociéte de consommation tant dénoncée n avait aucun sens : Les gens là travaillaient dur et ces gens là ayant vecu la guerre avaient par réflexe un devoir de ne pas gaspiller : .nourriture vetement ect 
                                  Beaucoup n avaient jamais vu la mer ou la montagne 
                                  En cette periode des années 68 ; dans le Queyras a St Veran ( puisque je connais tres bien cette region ) , les paysans avaient encore leur cuisine ouverte sur l etable Hiver tres froid une agriculture vivriere ! 
                                  Nous ne consommions pas d aliments emballés ! Le plastique n existait pas ou si peu ! 
                                   La France etait encore rurale , et cette ruralité fut rejetee et bannie par les intellos Ton Con Bendit n a jamais mis les pieds dans une bouse de vache mais s est fait descendre la braguette par une jeune fille ! 
                                  Par exemple , la machine a laver fut accueillie comme une libération par les femmes .La téllévision fut une ouverture au monde , dans certaines fermes il n y avaient pas de douche , de sanitaire J allais appeler le docteur a l unique poste de télephone du hameau etc Mais cette vie spartiate ne me deplaisait pas hormis que les esprist etaient fermes .
                                   En equivalent petrole , je depensais certainement le 10 dixieme d un ecolo d aujourd hui qui promeut la decroissance . ! 
                                  68 fut avant tout une revolution des villes et notamment de Paris par la bourgeosie Elle fut rejetée par le monde ouvrier .
                                  Etre aussi con et n avoir pas de discernement a ton age est pitoyable .
                                  Et toi le cretin qui commande sur AMAZON , tu atteins le comble de la mauvaise foi absolue ..Tu n es qu une pitoyable chiure de gauche .


                                • jjwaDal jjwaDal 3 avril 10:23

                                  Les problèmes liés à notre civilisation et notre modèle économique (lié à nos effectifs) sont protéiformes et peu mobilisants car ils sont largement abstraits et distants. Je veux dire que les « bénéfices » sont visibles par tous mais les inconvénients ne le sont pas, soit parce qu’ils nécessite des informations lourdes à compiler, soit parce qu’ils sont distants physiquement ou dans le temps.
                                  Personne ne voit l’effondrement de la biodiversité, la diffusion des polluants, l’effondrement des populations d’animaux sauvages, l’atrophie et le morcellement permanents des espaces naturels pouvant héberger les autres espèces, la diminution constante du volume de glace sur la planète, notre montagne de déchets, etc...
                                  La brièveté de notre vie individuelle et notre localisation nous oblige à acquérir la culture de ce qui se passe ailleurs et de l’avant où nous sommes.
                                  Bien sûr dans mon enfance les hivers voyaient régulièrement des -10°C et -15°C et depuis dix ans on a des fleurs au jardin tout l’hiver, mais ailleurs , mais avant ?...
                                  Hors cette culture ardue du passé et de l’ailleurs, de la complexité et des intrications nous sommes face à notre nature qui se forge une opinion sur l’ici et maintenant. Il suffirait pourtant de sortir un peu plus et de s’instruire un peu plus pour voir de ses yeux et comprendre ce qui se passe et ce qui va arriver. Mais c’est un luxe pour beaucoup.


                                  • mmbbb 3 avril 13:06

                                    @jjwaDal Cette information est disponible mais le seul bemol a votre propos et que les ecolos verses dans la politique ne sont par porteur de cette rigueur intellectuelle C est ce que j ai dis a cette merde de Chantecler , Des exemples c est assez simple, Hulot , Y A Bertrand , ils viennent nous les gonfler avec le CO 2 alors qu ils ont brule des tonnes de kerosene 
                                    Hidalgo , fait relevé par l Express , la folle dingue des bo bo , a pris un Falcon et un Helico pour assister a une etape du tour de France a l Alpes D huez
                                    Con Bendit et son parti, comme dans une saynete des guignols de l info, ls parlent de tout sauf d ecologie 
                                    De Rugy , ecolo de son etat s est comporte comme un Duc , ce trou , on connait la suite , un diner somptuaire sous les ors de la république
                                    Corinne Lepage fait bien son beurre ect ect 

                                    Ce cher Cousteau n a pas eu un comportement exemplaire et il fut admis a l academie francaise 
                                    A Lyon , ce sont les memes , .
                                    Ce sont les nouveaux prêtes de cette orthodoxie religieuse « l écologisme »

                                    Je ne me laisserai pas piéger par ces tartufes ! 


                                  • jjwaDal jjwaDal 3 avril 14:44

                                    @mmbbb
                                    Sur un sujet aussi complexe que la préservation d’un environnement qui puisse supporter l’humanité future et ses intérêts légitimes, il ne peut y avoir de perfection et d’exemplarité. Forcément untel et unetelle vont oublier un aspect important et prêter le flan à la critique. Je ne verrais donc jamais aucune merde chez mes contradicteurs, de tels propos ne font pas avancer le débat.
                                    Ce n’est pas parce que les « porte-paroles » de l’écologie sont pitoyables (souvent) qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain. J’aurai personnellement honte d’être assimilé à ces gens là et je le suis concrètement bien plus qu’eux par mon mode de vie. Je le suis bien moins qu’un africain et un indien hélas vu que tout ce que fait l’Etat français est imputable à ses résidents et implanter par ex à grande échelle éoliennes et panneaux solaires est un gaspillage éhonté d’argent pour des chimères absolues, au sens où ils aggravent globalement nos problèmes et n’en résolvent aucun (nos centrales nucléaires qu’ils remplacent émettaient autant de CO2 si le but est sa réduction). Oui, l’écologie médiatisée est une idéologie complètement imbécile, qui a une vision simpliste des problèmes mais ce n’est pas la seule.


                                  • mmbbb 3 avril 15:40

                                    @jjwaDal Si je qualifie de merde ce contradicteur c est qu il y a de bonnes raisons notamment en reponse a la meme argumentation qu il m a prodiguée . Ce n est pas le seul dans ce media ou ces zecolos ne sont pas tres tolérants et aiment que les leches bottes tel ce CABANEL , Il censure . Ce sont des debris de la gauchiasserie 
                                    Tous ces ECOLOS verses dans le monde de la politique ne sont pas des ecolos , 
                                    Le parti EELV est un parti militant pro GPA GENDER et autres fadaises « societales » en vogue 
                                    Ne me dites pas que Sego ROYAL est une ecolo 
                                    En revanche , j ai plus de respect pour les écolos scientifiques , ceux qui bossent etablissent des rapports et publient et ne sont pas dans le champ de la caméra .
                                    L ecologie est avant tout une science transversale puisqu elle fait appel a de nombreux domaines Mais comme le terme « BIO » , ce mot ecologie a ete dévoyé et utilisé a des fins politiques C est une evidence presque grossiere a l evoquer 
                                    Il est evident que ces personnes oeuvrent pour que le citoyen se detournent de ces problemes .


                                  • charly10 3 avril 16:09

                                    Bonjour jean Lafont

                                    Première observation au sujet de la promesse du président sur les travaux de la CCC ; lorsqu’on regarde ses premières interviews, il spécifie bien que « le GVT tiendra compte des propositions de la CCC » ce qu’il fallait comprendre, ’il choisira dans le lot des propositions, celles qui lui sembleront pertinentes. Ce qui se traduit dans le texte liminaire de présentation CCC par « Définir des mesures qui seront soumises sans filtre soit au référendum, soit au vote du Parlement, soit appliquées par voie réglementaire »

                                    Hors certains participants dont vous faisiez peut être partie, ont traduit un peu trop rapidement, qu’ils seraient les géniteurs de toutes les propositions gouvernementales en matières climatiques. Ils s’imaginaient déjà au-dessus des représentations citoyennes élues (assemblée et sénat). .

                                    Deuxio

                                    Les tirés au sort de la CCC, s’imaginent avoir été correctement briefés sur les problèmes climatiques alors qu’aucune contradiction scientifique aux thèses de la doxa ne ne leur a été proposée. Ce qui fausse les analyses dans cette convention, c’est le formatage des citoyens désignés par une équipe d’encadrement dirigée par les dirigeants des think tank Terra Nova, et nouvelle donne ; Thiery pech, Laurence Tubiana, et l’ex Giec man jean Jouzel , tous orientés dans la doxa CO2,sans aucun contradicteur scientifique appelé a faire un exposé .

                                    Il eut été logique de présenter au départ, à ces français tirés au sort, une discussion contradictoire responsable sur l’origine de la théorie effet de serre anthropique retenue par le GIEC, sur laquelle est assise toutes les décisions politiques en matière climatiques. CELA RESTE UN POSTULAT.

                                    Hors le paramètre CO2 n’est pas suffisant, pour démontrer de façon évidente et non discutable, la corrélation du réchauffement, avec le développement industriel. Mais je l’ai déjà dit ici……..il est très pratique pour asseoir les mesures coercitives en culpabilisant les industriels et  citoyens. 

                                     En fait, le but non avoué de cette convention, était surtout de faire passer la responsabilité des futures mesures impopulaires sur le dos de ce collectif citoyens.

                                    Que ces braves gens se sentent « cocus » peut se comprendre, ils ont été surtout naïfs et crédules ;

                                    Toutes leurs propositions ne sont pas à rejeter ; isoler les passoires thermiques, interdire le bétonnage, lutter contre la pollution des rivières, des océans, lutter contre la production de matériels a obsolescence programmée, améliorer encore la valorisation des déchets etc ..d’accord.

                                    Pousser aux décisions de type « cars bashing », favoriser l’éolien non rentable et destructeur d’environnement visuel, et surtout jouer sur la peur du réchauffement qui n’a pas que des cotés négatifs, pour notre vie pas… d’accord.

                                    Quel sera le climat dans 10, 50, 100 ans, bien malin celui qui peut le dire ; les extrapolations sont issues  de projections mathématiques assises  sur des données incertaines très sujettes à caution.

                                    Quelle que soit l’évolution climatique, le monde du vivant s’adaptera comme il l’a toujours fait depuis la nuit des temps. C’est la sélection naturelle. La nature prendra toujours le dessus, elle a plus d’un tour dans son sac quand il s’agit de déjouer les pronostics les plus pessimistes ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lafont

Jean Lafont
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité