• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment battre Macron ?

Comment battre Macron ?

Les élucubrations sur le "monde d'après" deviennent plus rares.

Tout le monde a bien compris que le "monde d'après" sera le "monde d'avant" mais en pire !

Selon Macron : "La rentrée sera très dure" ... pour les salarié(e)s !!

Faut-il vraiment se résigner au pire ?

La première semaine politique de juillet se termine avec deux évènèments politiques importants.

1 - Macron annonce avec beaucoup de détails son plan d'action pour les mois qui viennent.

2 - Un nouveau premier ministre est désigné pour mettre en oeuvre cette ligne politique.

 

1 - Macron annonce le programme dans la presse régionale.

Il faut absolument lire avec attention la prose de Macron. Cf La Provence.

Derrière le langage technocratique il expose clairement les prochaines actions du gouvernement. Et notamment les principaux chantiers en cours :

1.1 - Le "Ségur de la Santé".

1.2 - L'assurance chômage.

1.3 - La réforme des retraites.

1.1 - Le Ségur de la Santé est évoqué en premier. Difficile de faire l'impasse sur les 30000 morts victimes du Covid-19, de la politique criminelle de Macron et du délabrement de notre système de santé. D'où la mascarade du plan Santé.

Le montant des sommes consacrées à la santé seraient de 6 milliards pour les dépenses de personnels et de 10 à 15 milliards pour les investissements. 

On est très loin des centaines de milliards distribués au patronat sans aucune contrepartie. Lequel patronat s'est empressé d'augmenter les dividendes et de licencier massivement. Normal puisque c'était cadeau !

De plus les sommes promises pour la Santé ne sont que des promesses. En 2019 le "plan massif" pour la Santé prévoyait des centaines de millions pour se ramener finalement à des restrictions de crédit !

Enfin on notera que Macron prononce à loisirs les mots santé, hôpital, système de santé. Mais jamais les mots santé publique, hôpital public, système de santé public !

Un oubli ? Pas du tout. En fait, une grande partie des sommes promises aux soignants et à l'hôpital partiront vers le système de santé privé !

L'hôpital public, lui, étant considéré comme une charge publique, qu'il est urgent de réduire, par l'ONDAM par exemple.
 

1.2 - La réforme de l'assurance chômage a été reportée pendant la crise sanitaire. Lorsqu'elle s'appliquera des dizaines de milliers de chômeurs verront leurs allocations réduites, voire supprimées.
D'ailleurs le droit à l'assurance chômage n'existe plus, c'est devenu une aide sociale. 

Dans son interview Macron se plaint des chômeurs trop "indemnisés généreusement". Les 60% de chômeurs qui ne touchent pas un euro se reconnaîtront surement !

Avec un imbécile pareil, on peut être sur que la "réforme" de l'assurance chômage va s'appliquer dès la rentrée 2020. Et frapper de plein fouet les victimes de la crise du capitalisme qui existait avant la crise sanitaire mais qui explose actuellement.

Dans ce contexte il faut être fanatique libéral comme Macron pour oser nous proposer le "travailler plus". Ce qui englobe non seulement les attaques contre les 35H mais également contre le système de retraite, pour allonger la durée de cotisation et retarder l'âge de la retraite.

Si les gens qui ont un travail font des journées de 10H et si les retraités continuent à travailler après 62 ans, n'importe quel écolier verrait que cela diminue automatiquement le nombre des emplois disponibles.

Ce qui augmente automatiquement le nombre des chômeurs, surtout si les entreprises recoivent des milliards pour multiplier les plans sociaux !

Si on voulait faire augmenter le chômage, on ne s'y prendrait pas autrement.

En même temps, Macron nous fait un discours poétique sur le grand malheur des plans sociaux, qu'il subventionne, et sur le sort indigne de la jeunesse qui mériterait d'avoir sa chance. Touchant :)
 

1.3 - Le projet de "réforme" des retraites revient au premier plan, comme un objectif principal de Macron.

Ce projet est l'un des points clés du programme politique de Macron en 2017, il ne reculera devant aucune manoeuvre, aucune bassesse pour le faire adopter.

Il pourra compter sur le soutien tacite des politiciens de droite qui tenteront une discrète critique avec des arguments comme "Nous nous aurions fait mieux !". En attendant ils ne combattront pas cette "réforme".

Evidemment il va essayer de "mouiller" les organisations syndicales, lesquelles ont commencées par protester mollement, "ce n'est pas le moment !".

Mais quand la "réforme" se précisera, les syndicats collaborationnistes se presseront pour avoir leur strapontin dans les soit disant discussions.

Il est clair que sans des mobilisations massives, les salarié(e)s vont perdre leur système de retraite.

Et le nouveau système par points est un vrai coup de massue pour les plus pauvres. Qu'ils prendront sur la tête dans quelques dizaines d'années en constatant qu'ils n'ont pas eu des salaires assez gros pour obtenir le nombre de points suffisants.
 

Dans la même déclarationà la presse Macron détaille ses priorités :

Nous aurons peu de priorités : la relance de l’économie, la poursuite de la refondation de notre protection sociale et de l’environnement, le rétablissement d’un ordre républicain juste, la défense de la souveraineté européenne. 

Il faut traduire ce discours pompeux en termes plus simples et plus proches de la vérité !

- la relance de l'économie, c'est le soutien massif et inconditionnel au patronat

- la refondation de la protection sociale, c'est la liquidation de la sécurité sociale

- le rétablissement de l'ordre républicain, c'est la limitation des libertés publiques

- la défense de la souveraineté européenne, c'est pour la forme

Je néglige l'environnement puisque de nos jours tout est "vert". Le moindre rouleau de PQ est certifié bio, sans gluten et anti réchauffement climatique. Et en même temps les ministres de l'écologie prennent des lois pour protéger les pollueurs et les accros du glyphosate !

Pour le reste je crois que le programme affiché par Macron va être respecté. Et ce n'est pas une bonne nouvelle.
 

2 - Le changement de gouvernement.

Pour créer l'illusion d'un changement, et se débarrasser d'un possible concurrent, Macron a changé de premier ministre, et donc de gouvernement.

La nomination de Jean Castex, un fonctionnaire relativement obscur, appelle deux commentaires.

D'une part il s'agit d'un haut fonctionnaire docile, qui fera tout ce que Macron lui demandera de faire sans discuter.

Même son chef de cabinet a été désigné par Macron. Castex prétend qu'il n'est pas un "collaborateur", mais le mot "larbin" serait plus exact !

Car visiblement notre président entend profiter à fond du régime présidentiel de la Vème République pour mettre de coté le premier ministre et diriger lui même le pays !

On notera que Jean Castex est un élu de droite (LR). C'est la preuve que ceux qui pensaient que la situation économique et sociale nécessitait un tournant social, même minime, ont bien eu tort. Au passage, en débauchant la droite, Castex vient de résilier sa carte de LR, Macron espère les affaiblir. Malin !

Encore pire, Castex fait partie des plus libéraux. C'est lui qui est à l'origine de la tarification à l'activité (TAA) qui a déglingué le fonctionnement des hôpitaux publics. Plus antisocial tu meurs !

Sans prendre en compte le résultat des municipales, avec la déroute de LREM et les succès des "Verts", Macron persiste et signe. La politique économique et sociale de 2017 ne sera pas modifiée.

La composition du nouveau gouvernement montrera sans doute quelque postes pour l'affichage d'écologistes ou d'ex socialistes. Mais pas de changement de politique, plutôt une accélération de cette politique anti-salarié(e)s.

Et le tryptique des ses priorités est très inquiétant.

- relance de l'économie capitaliste agonisante

- destruction de la protection sociale

- limitation des libertés publiques
 

Bref la ligne politique de Macron est donc claire et surtout d'une grande cohérence !

Pour se faire réélire en 2022, il devra mobiliser les 18% d'électeurs du 1er tour en 2017 ou les 24% de votants aux élections régionales de 2019.

Dans l'état actuel des forces politiques, le vainqueur de l'élection de 2022 sera celui qui passera le 1er tour.

Le deuxième tour contre le RN étant une formalité administrative, ce qui me parait un poil optimiste en pleine crise de type 1929 !

Pour atteindre cet objectif, Macron doit faire deux choses :

A - Empêcher la constitution d'une troisième force qui pourrait empêcher Macron de terminer dans les deux premières places.

En 2017 cela s'est fait en débauchant, en "achetant", des poids lourds du PS et de LR. Et comme la méthode a bien fonctionné, elle va resservir. Le nouveau gouvernement devrait comporter encore pas mal de transfuges.

On peut s'attendre aussi à pas mal de marchandages avec les élus locaux influents, de droite et de gauche. 

Si la droite et la gauche partent en 2022 avec de multiples candidats, comme en 2017, la réelection de Macron est possible. 

B - Réaliser tout le programme réactionnaire promis à l'électorat bourgeois qui l'a élu en 2017.

C'est dans ce cadre que la réforme des retraites prend toute son importance. Macron ne peut pas être réélu si les "réformes" promises à la bourgeoisie ne sont pas menées à bien. Assurance chômage rétrécie, système de retraite démantelé, services publics privatisés, ...

C'est la condition sine qua non pour que Macron ait une chance de redevenir le candidat principal de la bourgeoisie.

Que cela fonctionne ou pas, et personnellement je ne parierais pas la dessus, c'est la seule possibilité. Et donc la seule stratégie possible de Macron : disperser ses adversaires et obtenir le soutien de la bourgeoisie.
 

A contrario cela dessine ce qui pourrait être une ligne efficace d'opposition politique.

1 - Faire échouer les réformes antisociales.

2 - Constituer une force politique unitaire et progressiste.

1 - La première tâche se joue dans les médias et dans la rue, simultanément. Puisqu'ils faut d'abord convaincre la population, en priorité les salarié(e)s qu'ils sont en train de se faire plumer !

Et non, la réforme des retraites ne va pas profiter aux plus pauvres. Au contraire, elle va les enfoncer, et si j'osais je dirais, les enterrer ! Il faut le faire savoir et dénoncer le matraquage propagandiste des médias !

2 - La deuxième tâche, concomitante avec la première, c'est de réaliser l'union des salarié(e)s sur une ligne politique socialiste.

Enfin pas le "socialisme" de Mitterrand, plutôt celui qui consiste à organiser la société en privilégiant l’intérêt collectif davantage que les intérêts particuliers d'une minorité !

Le problème qui va se poser c'est que les dirigeants des divers courants "réformistes", des syndicats et des partis, vont nous proposer de lutter pour des réformettes sans intérêts. Afin de diviser les gens et d'affaiblir les luttes contre le système capitaliste.

La solution ne pourra venir que la base. Avec toutes les personnes de bonnes volontés, sans aucune exclusive.

Mais en rejetant toute forme de controle ou de direction imposée par des "leaders" syndicats ou politiques, dont la plupart sont soit des bourgeois ralliés au système, soit des vendus achetés par les capitalistes.

Des contraintes compliquées, mais pas inatteingnables non plus.

Quoiqu'il en soit des détails, la seule chose qui soit sure c'est que les capitalistes ne se laisseront pas faire

Ils ont bien l'intention d'utiliser la violence pour briser toute résistance. Et il vaudrait commencer à anticiper cette situation !

Les défis qui nous attendent sont faciles à énumérer :

- Sauver le système d'assurance chômage (surtout en cette période !)

- Sauver le système de retraite actuel.

- Récupérer nos libertés publiques

- Lutter contre les violences policières

Et partout contrer les campagnes massives de désinformations menées par le gouvernement !

Afin de rétablir leurs profits les capitalistes ont engagés une guerre totale pour détruire les acquis sociaux des salarié(e)s, dégrader leurs conditions de travail, baisser les salaires ...

Si on perd on vivra au niveau de l'Amérique de Trump, sans droit du travail, souvent sans retraite, ni assurance maladie, ni éducation gratuite, avec une police qui tire à vue ...

Un autre monde nous attend ...


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • caillou14 rita 6 juillet 10:48

    Lui et MLP sont déjà dans la petite histoire de France..ne pas déranger les nains !


    • touriste 6 juillet 13:17

      Des fois je me dis que MLP est le meilleur argument électoral de Macron, tellement elle est démonétisée depuis son échec lamentable en 2017 !
      A noter que si MLP était remplacée par MM la donne serait différente ...


    • caillou14 rita 6 juillet 13:33

      Tout le problème est là, elle s"accroche au pouvoir de son parti sachant qu’elle va encore perdre ?

      Assez lamentable !


    • caillou14 rita 6 juillet 15:16

      C’est prendre les adhérents du parti pour des cons !


    • Jeekes Jeekes 6 juillet 19:36

      ’’Tout le problème est là, elle s"accroche au pouvoir de son parti sachant qu’elle va encore perdre ?’’

       

      Z’avez raison, dont acte.

      Et sinon, elle serait la seule ?

      Dans ce cas, ça serait moins grave...

       

      Paske moi j’en connais une palanquée, de loosers patentés, qui s’accrochent à leur poste tout en sachant pertinemment qu’ils vont se ramasser.

      J’ai des noms !

       

      D’ailleurs si ces gens étaient honnêtes et désintéressés...

      Merde, deux mots qui ne font pas partie de leur vocabulaire.

       

      Donc c’est pas demain la veille qu’on se sortira le cul des ronces !

       


    • mmbbb 6 juillet 21:05

      et pourquoi Merluche ne decolle pas . 2022 est encore loin ; ce n est pas le manque de candidats mais le trop plein qui obérera les chances d un bon candidat s il y en a un , Ce sont les elections pas elimination et par defaut desormais 

      Il n y a pas de reelle personnalité qui se degage Macron etant fort en com et les francais devenus des veaux , il a toute les chances de repasser Il se fera passer pour celui qui a sauver les francais du COVID . Il osera tout sans aucune vergogne ! 


    • samy Levrai samy Levrai 6 juillet 10:58

      Changer la marionnette qui ne fait qu’appliquer les directives europeennes par une autre venant du parti unique euro atlantiste ne montre qu’une incapacité à comprendre la politique... qui dirige donc la France ? qui fait donc les lois en France ? qui fait la justice en France ? qui bat monnaie en France ? qui decide de la paix et de la guerre en France ? 

      Quand est ce que les commentateurs pipoliques vont intégrer le fait qu’un pays non souverain ne décide pas de son destin.

      https://www.youtube.com/watch?v=r95phGEPA3I


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 juillet 11:09

        Comment battre Macron ? Mais avec une verge de fer bien sûr !



        • dimitrius 6 juillet 11:35

          Comment battre Macron ???? Surement pas avec des zozos dans ton genre qui veulent foutre le feu à la baraque . Déjà tu commences à pas toucher l’Euro , très mauvaise idée pour faire changer le petit épargnant de base.


          • Face à une personnalité opaque et caméléon comme Macron il est bien de consulter son thème astral. Macron n’est pas du tout un jupitérien (le ruissellement qui profite à tous) mais un capricorne-saturnien. Son vrai plaisir est de castrer. Autant savoir,... 

            Né le :mercredi 21 décembre 1977 à 10h40à :Amiens (80) (France)Soleil :29°25’ SagittaireAS :28°48’ CapricorneLune :14°29’ TaureauMC :29°21’ ScorpionDominantes :SagittaireCapricorneScorpion
            SaturneJupiterLune
            Maisons 1173 / TerreFeu / MutableAstrologie Chinoise :Serpent de FeuNumérologie :chemin de vie 3Taille :Emmanuel Macron mesure 1m75 (5’ 9")Popularité :429 188 clics, 19e homme, 41e célébrité

            Il est bien en phase avec l’astralité du moment. Mais dans la mythologie, Jupiter finit par supplanter Saturne-Chronos. Qui sera ce véritable JUPITER ??? 


            • Djam Djam 6 juillet 11:47

              Et bien on espère que plus nombreux sont ceux qui ont enfin pigé que la « pandémie covid19 » a été grossièrement boursoufflée pour passer en force vers le « monde d’après » qui est bien celui « d’avant mais en pire ».

              Cela s’appelle le Nouvel Ordre Mondial, « nuvus ordo seclorum » est imprimé sur le billet de 1$, depuis 1776 ! C’est dire si les fanatiques du NOM ont inscrit leur projet de globalisation sous régime univoque mortifère selon des étapes étalées sur le temps long.

              Complotisme, écrirons certains en réaction pavlovienne... on s’en fiche, on se contente d’observer les faits, et ils ne sont pas vraiment en faveur d’une suite de simples hasards embêtants...

              Macron, on le sait, n’est qu’un petit manager exécutant la feuille de route pondue par les mondialistes. Ces derniers ont infiltré ç peu près tous les étages des organisations « mondiales » (OMS, OMC, ONU, TPI...) en passant par le laboratoire nommé Union Européenne. 

              L’UE n’est pas vouée à durer, contrairement à ce que croient la plupart des vulgum pecus qui s’accrochent à l’UE en l’imaginant in fine comme un bloc solide capable de concurrencer USA et Chine. L’UE est l’une des étapes dans l’irrésistible marche du mondialisme (pour reprendre la formule de Pierre Hillard : https://livre.fnac.com/a5589234/Pierre-Hillard-La-marche-irresistible-du-nouvel-ordre-mondial). Un livre à lire pour saisir en quoi le mondialisme est bel et bien un projet dictatorial global dont les faits et documents officiels sont tous à dispositions dans les ouvrages de Hillard.


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 juillet 11:55

                Pourquoi « battre » Macron ?

                Je suis de tout coeur avec vous, mais vous êtes en retard de deux guerres

                Votre discours aurait eu un sens sous la troisième republique, quand des partis s’affrontaient pour gouverner et quand les gouvernements étaient en mesure de mettre en oeuvre des choix politiques

                Quand les choix des électeurs ne convenaient pas aux industriels, ces derniers declenchaient des guerres pour « rebattre les cartes », comme ils disaient, et ça faisait tourner la production d’acier

                Tout ça, c’est fini.

                Aujourd’hui le gouvernement a à peu près le même rôle qu un maire de petite commune qui exécute les directives du préfet et inaugure les chrisanthemes, sauf que le préfet, c est la City, Wall-Street et la BCE, c’est même pas Trump ni la commission européenne 


                • touriste 6 juillet 22:30

                  Pas faux !

                  Mais quand même, la logique du capitalisme c’est d’accumuler les richesses entre les mains d’une minorité qui rétrécit de plus en plus ...

                  Je suis bien d’accord que les industriels et les financiers dirigent le monde, mais j’ai des doutes sérieux sur la stabilité de ce système.

                  Les anarchistes disaient, à tort : « ils sont 1% et nous 99% ». Disons 20/80 ce serait un chiffre plus proche de la réalité dans les pays développés.

                  Mais à la vitesse à laquelle avance le néolibéralisme, on y arrive petit à petit au 1%. 

                  La bourgeoisie compte sur son armée de militaires, de policiers, de drones, de caméras, d’IA, pour assurer sa domination totale sur les gens.

                  Sceptique je suis !
                  En 1917 le Tsar et sa Cour se croyaient tout puissants et éternels. Finalement ca s’est mal terminé.

                  On va pas rejouer Potemkine, mais « Tous ensemble » on doit bien pouvoir faire quelque chose pour rétablir un peu de justice sociale.

                  Evidemment c’est dur de faire des prévisions, surtout dans le futur :)


                • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 12:54

                  Pour battre Macron il faudra descendre dans la rue et tout retourner autrement c’est foutu ...

                  En 2022 face de Le Pen il l’emportera facile grace au sursaut républicain car la gauche et les syndicats en tetes appelleront leurs veaux a voter pour lui …. 


                  • Samson Samson 6 juillet 13:35

                    "En 2022 face de Le Pen il l’emportera facile grace au sursaut républicain car la gauche et les syndicats en tetes appelleront leurs veaux a voter pour lui …. « 

                    Encore faudrait-il que le petit Monarc et ses cerbères officiellement affectés à la gestion du »dialogue social« tiennent jusque là et que, de Charybde en Scylla et même de gauche ou syndiqué, l’électeur-rice accepte d’encore remettre le couvert en suivant la consigne médiatique pour, sous couvert de »sursaut républicain", se faire enc. toujours plus profond !

                    Rien n’est moins sûr et pour le meilleur profit des vendeurs d’asticots et autres articles de pèche, ce cruel dilemme ne devrait concerner qu’une proportion toujours plus marginale d’indécrottables.

                    Pourvu qu’il fasse beau ce jour là ! smiley


                  • jymb 6 juillet 13:13

                    La délirante imposture de la « convention citoyenne » ou quelques zozos étalent leurs élucubrations aprés lavage de cerveau par des radicalisés va servir justement à imposer, limiter, taxer, interdire, surveiller...avec un odieux vernis pseudo moralisateur « pour notre bien »

                    Ce crachat dans la figure infligé à la démocratie et au droit des peuples à decider de leur quotidien semble laisser beaucoup indifférents...ils méritent d’être traités en moutons offerts au loup


                    • touriste 6 juillet 22:32

                      N’exagérons rien, 150 bouffons manipulés par Macron pour lui faire le spectacle c’est pas un changement social radical. Juste un intermède ... bouffon :)


                    • Eclairage psy astro. actuellement, le Noeud Nord (direction à prendre) est en gémeaux. Signe opposé au sagittaire (Macron). La dialectique gémeaux sagittaire, c’est Totem et tabou. Les frères qui se liguent contre le père (Macron est de plus en plus détesté). La sagittaire est le signe de Jupiter (Zeus), mais aussi de l’exotisme (colonisation pour imposer le catholicisme-mondialisme macronie-Léopolld 2 et ses maîtresses dont Clio de Mérode). Cette période va durer 18 mois. Comment tuer le « père » (entre parenthèse car Peter Pan n’en a pas vraiment la carrure excepté par sa facilité à louvoyer parmi les loups). Voir du côté gémeaux : fraternité, échange de l’information,...A suivre,...


                      • Rappelons-nous la dernière fois que le Noeud Nord transitait en gémeaux : 2001-2002. Le WORLD-TRADE CENTER. Les frères du Djihad s’associaient pour battre l’EMPIRE américain,...L’histoire ne se répète jamais de manière identique. Et j’avoue ne pas vouloir me lancer dans des prédictions hasardeuses. Tout est possible ;


                        • Et la dernière fois. Cela ne s’invente pas,... en 1983-84 (ORWELL/ BIG BROTHER). Brother : frères,....


                          • Il faut savoir que les Noeud Nord et sud sont des passages karmiques (ce qui n’a pas été résolu dans le passé). Le Djihad c’est le rappel de la puissance la religion, de la spiritualité évincée par l’arrivée d’internet et de BIG BROTHER (la toute puissance américaine-les GAFA). Les gémeaux, c’est aussi la communication....Il est possible que l’outil du numérique ait un rôle très important à jouer,... Mercure est le messager ailé (les avions du WTC)...


                            • beo111 beo111 6 juillet 17:03

                              Comment battre Macron, faut pas faire de mal aux français, Macron inclus. La question que je pose est plutôt : comment l’empêcher d’avoir la majorité à l’Assemblée, pour l’empêcher de faire n’importe quoi !


                              • BA 6 juillet 22:14

                                Une "déclaration de guerre à la magistrature" pour l’Union Syndicale des Magistrats. 


                                "Nommer une personnalité aussi clivante et qui méprise à ce point les magistrats, c’est une déclaration de guerre à la magistrature", a affirmé Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats (USM) après la nomination au poste de garde des Sceaux de l’avocat Eric Dupond-Moretti. "Eric Dupond-Moretti semble détester les magistrats qu’il ne se prive pas d’insulter régulièrement, il souhaite la suppression de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), la scission du corps (siège/parquet), soit tout l’inverse de ce que porte l’USM", a-t-elle vilipendé, dénonçant, à travers cette nomination, un "mépris le plus total pour la Justice".


                                https://www.francetvinfo.fr/politique/jean-castex/gouvernement-de-jean-castex/direct-remaniement-la-composition-du-nouveau-gouvernement-attendue-dans-la-journee_4036329.html


                                • Kapimo Kapimo 12 juillet 15:53

                                  @BA

                                  Moi, j’aime bien voir les pourris se bouffer entre eux.

                                  Et là, c’est du lourd.

                                  Sinon, Macron est vraiment un envoyé du diable, il tape désormais sur ceux qui sont censés le soutenir pour bien leur montrer qu’il n’a pas besoin de leur avis, qu’ils n’ont de toutes façons pas le choix. Ainsi, les juges et policiers sont eux-aussi ostensiblement méprisés, après les ouvriers, les médecins, les infirmières, les syndicats, les maires, les notaires, les cheminots, les enseignants, les pompiers.

                                  Macron est là pour soumettre et humilier, montrer qu’il n’a besoin du soutien de personne afin d’asseoir le totalitarisme du régime bancaire qu’il incarne.

                                  J’ai voté contre ce type au second tour, et je revoterai naturellement contre lui. Et ceux qui se posent des questions sur le niveau supposé de ses opposants, leurs capacité ou sincérité, perdent leur temps. Il faut se déplacer en masse pour voter contre ce psychopathe, c’est tout.


                                • mmbbb 6 juillet 22:30

                                  a l auteur le « succes des verts » , ils mangent a tous les rateliers " Barbara Pompili a accepter de rentrer dans le nouveau gouvernement ! Elle est ancienne figure d’Europe Écologie-Les Verts, J adore votre pertinence ! 

                                  J espere qu elle ne s étouffera pas avec le homard ! 


                                  • touriste 6 juillet 22:44

                                    Mettre l’avocat de Tapie et Balkany au Ministère de la Justice, même Coluche y aurait pas pensé :)

                                    Et Darmanin, en procédure pour viol, nommé Ministre de l’Intérieur, c’est du grand art. Pourquoi pas Marc Dutroux ? Ah oui il a du refuser  mdr

                                    Quand à l’écologiste de service, il ont trouvé la version féminine de Hulot. La seule inconnue c’est de savoir si elle finira pas démissionner ...

                                    Sinon le nouveau gouvernement c’est 5 partants pour 8 arrivants, il n’y a pas de changement en fait.

                                    C’est même bizarre, Macron était censé montrer qu’après la crise il y aurait des changements.

                                    Je crois bien que tous les politiciens pressentis ont refusé de venir au gouvernement, surtout ceux de LR et du PS qui se réservent pour 2022.

                                    Et ils attendent patiemment la chute de Macron ... des rusés !


                                    • troletbuse troletbuse 7 juillet 09:39

                                      Casse-ta-mère a été remplacé par Dard-à-la-main. Le freluquet espère en profiter.


                                    • Dominique TONIN Dominique TONIN 8 juillet 22:37

                                      @ touriste,

                                      G aussi pensé depuis lgtps à cette idée de se fédérer, ns le peuple en dehors des clivages des partis en lice et des syndicats aux ordres. C pr cette raison que j’ai créé : www.totaledemocratie.fr

                                      Parallèlement, depuis peu g adhéré au journal d’ONFRAY et son « Front populaire ». G lui ai fait, ainsi qu’à POLLONY des appels du pied, ss succès à ce jour.

                                      Reste cependant la grosse pierre d’achoppement, celle des 500 signatures pour pouvoir être candidat.

                                      G bien fait une demande officielle de changement de parrainages à MACRON avec AR, au cas où !

                                      De tte manière, ns ne serons jamais assez nombreux pour espérer recouvrir nos droits démocratiques.

                                      A vs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité